Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
TEMPERATURE SENSOR WITH ELASTOMER SEAL
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/142081
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention relates to a temperature sensor (1) for a motor vehicle, comprising a temperature-sensitive element (2), two electric wires (3) connecting the temperature-sensitive element (2) to an electric connector (12), a protective envelope (4) comprising a closed end (13) housing the temperature-sensitive element (2), and an attachment means (6) connected on one hand to an end portion (7) of the protective envelope (4) opposite the closed end (13) and on the other hand to the electric connector (12). The attachment means (6) comprises a threaded portion (8) located close to the end portion (7) of the protective envelope (4) designed to screw into a threaded orifice (14) provided in a wall (15) of the vehicle and an end portion (10) comprising a sealing surface (17). The threaded portion (8) of the attachment means (6) comprising a self-tapping or self-forming thread designed to form a thread in an orifice of the wall (15) of the vehicle when the temperature sensor (1) is screwed into said orifice so as to form the threaded orifice (14).

Inventors:
KOPP, Gabriel (45 rue Charles de Coulomb, BP 42, Mondeville, 14125, FR)
SANNIER, Jean (45 rue Charles de Coulomb, BP 42, Mondeville, 14125, FR)
Application Number:
FR2018/050245
Publication Date:
August 09, 2018
Filing Date:
February 01, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SC2N (ZI EUROPARC, 76 rue Auguste Perret, Creteil Cedex, 94046, FR)
International Classes:
G01K1/08; G01K1/14
Attorney, Agent or Firm:
GARCIA, Christine (VALEO SYSTEMES DE CONTROLE MOTEUR, 14 avenue des Béguines, Cergy Saint Christophe, 95800, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Capteur de température (1 ) pour véhicule automobile comprenant :

- un élément sensible à la température (2),

- deux fils électriques (3) reliant l'élément sensible à la température (2) à un connecteur électrique (1 2),

- une enveloppe de protection (4) comportant une extrémité fermée (1 3) dans laquelle est logé l'élément sensible à la température (2), et

- un moyen de fixation (6) relié d'une part à une partie d'extrémité (7) de l'enveloppe de protection (4) opposée à l'extrémité fermée (1 3) et d'autre part au connecteur électrique (1 2), ledit moyen de fixation (6) comprenant une partie filetée (8) située au voisinage de la partie d'extrémité (7) de l'enveloppe de protection (4), ladite partie filetée (8) étant destinée à se visser dans un orifice fileté (14) prévu dans une paroi (1 5) du véhicule et étant terminée par une partie d'extrémité (1 0) comportant une surface d'étanchéité (1 7), caractérisé en ce qu'il comprend :

- un joint d'étanchéité (9) logé dans une gorge (1 6) formée sur la surface d'étanchéité (1 7) de la partie d'extrémité (1 0) du moyen de fixation (6), ledit joint d'étanchéité (9) étant un joint en élastomère destiné à être comprimé contre une surface d'appui (1 1 ) formée dans l'orifice fileté

(14) de la paroi (15) du véhicule lors du vissage du capteur de température (1 ) dans ledit orifice fileté (14) afin d'assurer l'étanchéité entre la surface d'étanchéité (1 7) de la partie d'extrémité (1 0) du moyen de fixation (6) et la surface d'appui (1 1 ) de la paroi (1 5) du véhicule.

2. Capteur de température (1 ) selon la revendication 1 , caractérisé en ce que la partie filetée (8) du moyen de fixation (6) comprend un filet auto-taraudant ou auto- formant destiné à former un filetage dans un orifice de la paroi (1 5) du véhicule lors du vissage du capteur de température (1 ) dans ledit orifice de façon à former l'orifice fileté (14).

3. Capteur de température (1 ) selon l'une quelconque des revendications 1 ou 2, caractérisé en ce que le joint d'étanchéité (9) est à base de polymère fluoré. 4. Capteur de température (1 ) selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que le joint d'étanchéité (9) et la gorge (1 6) présentent une forme circulaire, la surface d'étanchéité (1 7) de la partie d'extrémité (1 0) du moyen de fixation (6) entourant les deux fils électriques (3).

5. Capteur de température (1 ) selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que la surface d'étanchéité (17) de la partie d'extrémité (10) du moyen de fixation (6) est une surface plane de forme annulaire, perpendiculaire à un axe longitudinal (A) du capteur de température (1 ), ledit joint d'étanchéité (9) étant destiné à être comprimé contre la surface d'appui (1 1 ) de la paroi (15) du véhicule lorsque le capteur de température (1 ) est vissé dans l'orifice fileté (14) afin d'assurer une étanchéité axiale entre la surface d'étanchéité (17) de la partie d'extrémité (10) du moyen de fixation (6) et la surface d'appui (1 1 ) du véhicule, ladite surface d'appui (1 1 ) étant parallèle à la surface d'étanchéité (17).

6. Capteur de température (1 ) selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que la partie d'extrémité (10) du moyen de fixation (6) est prolongée par une portion tubulaire (19) présentant un diamètre plus petit que celui de la partie filetée (8) du moyen de fixation (6), la surface d'étanchéité (17) étant formée sur une paroi latérale (20) de la portion tubulaire (19) s'étendant suivant l'axe longitudinal (A), ledit joint d'étanchéité (9) étant destiné à être comprimé contre la surface d'appui (1 1 ) de la paroi (15) du véhicule lorsque le capteur de température (1 ) est vissé dans l'orifice fileté (14) afin d'assurer une étanchéité radiale entre la surface d'étanchéité (17) de la partie d'extrémité (10) du moyen de fixation (6) et la surface d'appui (1 1 ) du véhicule, ladite surface d'appui (1 1 ) s'étendant suivant l'axe longitudinal (A).

7. Capteur de température (1 ) selon la revendication 6, caractérisé en ce que la partie d'extrémité (10) comprend un premier épaulement circulaire (18) sensiblement perpendiculaire à l'axe longitudinal (A) reliant la partie filetée (8) du moyen de fixation (6) à la paroi latérale (20) de la portion tubulaire (19), ledit premier épaulement circulaire (18) étant destiné à venir en butée contre un épaulement circulaire (21 ) formé dans l'orifice fileté (14) de la paroi (15) du véhicule lorsque le capteur de température (1 ) est vissé dans l'orifice fileté (14).

8. Capteur de température (1 ) selon la revendication 7, caractérisé en ce que la partie d'extrémité (10) comprend un deuxième épaulement circulaire (22) sensiblement perpendiculaire à l'axe longitudinal (A) reliant la paroi latérale (20) de la portion tubulaire (19) à un élément tubulaire (23) entourant l'enveloppe de protection (4).

9. Capteur de température (1 ) selon la revendication 8, caractérisé en ce que la partie filetée (8) du moyen de fixation (6) est un filet auto-formant présentant un filetage de forme conique.

Description:
Capteur de température avec joint d'étanchéité élastomère

La présente invention concerne un capteur de température, notamment pour mesurer des températures comprises entre -40 °C et 300 °C.

L'invention s'applique en particulier aux capteurs de température adaptés pour mesurer la température des gaz d'échappement de véhicules automobiles. De tels capteurs de températures sont notamment utilisés dans des systèmes de recirculation des gaz d'échappement EGR (« Exhaust Gas Recirculation ») basse pression et dans des circuits de suralimentation en aval d'un compresseur.

Ces capteurs comprennent généralement un élément sensible à la température, tel qu'une thermistance, relié vers l'extérieur à un circuit électrique / électronique d'exploitation d'un signal de mesure via des fils électriques.

Un tel capteur de température de l'art antérieur comprend à une extrémité une thermistance logée dans une enveloppe de protection. Les fils électriques en contact avec cette thermistance cheminent le long de l'enveloppe de protection pour être accessibles à l'extérieur de celui-ci et pour fournir une information électrique représentative de la résistance de la thermistance et par conséquent de la température mesurée. Pour cela, les fils électriques sont reliés, par exemple par l'intermédiaire d'une pièce de liaison électrique sous forme d'une cosse ou d'une partie repliée telle que décrite dans le brevet FR2983648 par exemple, à un connecteur électrique, lui-même relié au circuit électrique / électronique.

L'enveloppe de protection entoure les fils électriques depuis la thermistance jusqu'à un moyen de fixation comprenant une partie filetée à l'une de ses extrémités destinée à se visser dans un orifice fileté prévu dans une paroi d'un élément du moteur du véhicule. Le moyen de fixation est relié au connecteur électrique à une autre de ses extrémités.

Ce capteur de température est soumis à un environnement relativement sévère en raison de sa position dans le moteur du véhicule.

Lorsqu'il est utilisé en aval d'un compresseur, le capteur est soumis aux conditions de la suralimentation comprenant des puises de pression et une température allant jusqu'à environ en général 160°C, voire jusqu'à 230°C dans les cas extrêmes.

Lorsque ce capteur de température est utilisé en aval du circuit EGR basse pression et à proximité du refroidisseur de l'admission, il est soumis aux produits de combustion complète (C0 2 ) ou partielle (CO et HC) et aux éléments chimiques présents dans la ligne d'échappement tels que l'urée ; l'ammoniaque (NH 3 ) et l'acide isocyanique (HNCO) qui se combinent avec l'air et l'humidité ambiante pour se condenser en acides ou bases.

Dans le circuit EGR, la température peut atteindre 300 °C.

Pour ces différentes raisons, l'enveloppe de protection du capteur de température est en acier inoxydable. L'acier inoxydable (par exemple en 304L) fournit une très bonne protection chimique et convient bien à un procédé de soudure par laser par son faible taux de carbone, qui lui assure par ailleurs une bonne tenue à la corrosion inter-granulaire.

Ce capteur de température est conçu pour être monté sur des pièces du moteur en métal pouvant être constituées d'une fonte aluminium silice pour le Refroidisseur d'Air de Suralimentation (RAS) qui est intégré à la culasse ou d'un acier inoxydable de type 304L pour le module EGR basse pression, par exemple.

Dans ces deux cas, et pour assurer l'étanchéité avec le moteur, le capteur de température est muni d'un joint métallique en cuivre, dit joint imperdable qui vient être comprimé et déformé plastiquement au montage du capteur de température.

Le couple de serrage nécessaire est compris entre 20 Nm et 30 Nm pour garantir la bonne compression du joint et donc l'étanchéité avec le moteur.

Cependant, il existe de plus en plus de moteurs comprenant des pièces en plastique haute température de type PA6T/66 ou PA10T/66. Ces pièces en plastique peuvent être, par exemple, des conduits positionnés entre le compresseur d'air et le RAS ou entre le RAS et le collecteur admission, voire le collecteur d'admission lui- même.

L'utilisation d'un joint imperdable en métal est incompatible avec l'utilisation d'une pièce du moteur en plastique. Il est alors nécessaire de prévoir l'ajout d'un insert ou plaque métallique entre la pièce plastique du moteur et le capteur de température.

L'ajout de cet insert métallique complique le processus de fabrication du moteur et entraîne des coûts supplémentaires.

L'invention a donc pour objectif de pallier ces inconvénients de l'art antérieur en proposant un capteur de température compatible avec un moteur comprenant une interface en plastique, simplifiant le processus de fabrication du moteur.

L'invention concerne un capteur de température pour véhicule automobile comprenant :

un élément sensible à la température,

deux fils électriques reliant l'élément sensible à la température à un connecteur électrique,

une enveloppe de protection comportant une extrémité fermée dans laquelle est logé l'élément sensible à la température, et

un moyen de fixation relié d'une part à une partie d'extrémité de l'enveloppe de protection opposée à l'extrémité fermée et d'autre part au connecteur électrique. Le moyen de fixation comprend une partie filetée située au voisinage de la partie d'extrémité de l'enveloppe de protection destinée à se visser dans un orifice fileté prévu dans une paroi du véhicule, et une partie d'extrémité comportant une surface d'étanchéité.

Selon une variante possible, la partie filetée du moyen de fixation comprend un filet auto-taraudant ou auto-formant destiné à former un filetage dans un orifice de la paroi du véhicule lors du vissage du capteur de température dans l'orifice de façon à former l'orifice fileté.

Ainsi, l'interface moteur est simplifiée au maximum, le client fournissant le moteur n'a pas à intégrer de filet femelle dans ses pièces car ce filet est créé au moment du montage du capteur de température.

De préférence, la partie filetée du moyen de fixation est un filet auto-formant présentant un filetage de forme conique permettant d'améliorer l'étanchéité qui est faite dans ce cas directement sur le filetage. De plus, cette solution ne génère pas de copeau et est mécaniquement plus robuste.

Selon l'invention, le capteur de température comprend un joint d'étanchéité logé dans une gorge formée sur la surface d'étanchéité de la partie d'extrémité du moyen de fixation.

Le joint d'étanchéité est un joint en élastomère destiné à être comprimé contre une surface d'appui formée dans l'orifice fileté de la paroi du véhicule lors du vissage du capteur de température dans l'orifice fileté afin d'assurer l'étanchéité entre la surface d'étanchéité de la partie d'extrémité du moyen de fixation et la surface d'appui de la paroi du véhicule.

Le capteur de température peut en outre comprendre une ou plusieurs caractéristiques suivantes, prises séparément ou en combinaison.

De préférence, le joint d'étanchéité est à base de polymère fluoré.

Selon une variante possible, le joint d'étanchéité et la gorge présentent une forme circulaire. La surface d'étanchéité de la partie d'extrémité du moyen de fixation entoure les deux fils électriques.

Selon un premier mode de réalisation, la surface d'étanchéité de la partie d'extrémité du moyen de fixation est une surface plane de forme annulaire, perpendiculaire à un axe longitudinal (A) du capteur de température. Le joint d'étanchéité est destiné à être comprimé contre la surface d'appui de la paroi du véhicule lorsque le capteur de température est vissé dans l'orifice fileté afin d'assurer une étanchéité axiale entre la surface d'étanchéité de la partie d'extrémité du moyen de fixation et la surface d'appui du véhicule.

La surface d'appui est parallèle à la surface d'étanchéité.

Selon un deuxième mode de réalisation, la partie d'extrémité du moyen de fixation est prolongée par une portion tubulaire présentant un diamètre plus petit que celui de la partie filetée du moyen de fixation.

La surface d'étanchéité est formée sur une paroi latérale de la portion tubulaire s'étendant suivant l'axe longitudinal (A).

Le joint d'étanchéité est destiné à être comprimé contre la surface d'appui de la paroi du véhicule lorsque le capteur de température est vissé dans l'orifice fileté afin d'assurer une étanchéité radiale entre la surface d'étanchéité de la partie d'extrémité du moyen de fixation et la surface d'appui du véhicule.

La surface d'appui s'étend suivant l'axe longitudinal (A). En variante, la partie d'extrémité comprend un premier épaulement circulaire sensiblement perpendiculaire à l'axe longitudinal (A) reliant la partie filetée du moyen de fixation à la paroi latérale de la portion tubulaire.

Le premier épaulement circulaire est destiné à venir en butée contre un épaulement circulaire formé dans l'orifice fileté de la paroi du véhicule lorsque le capteur de température est vissé dans l'orifice fileté.

En variante, la partie d'extrémité comprend un deuxième épaulement circulaire sensiblement perpendiculaire à l'axe longitudinal (A) reliant la paroi latérale de la portion tubulaire à un élément tubulaire entourant l'enveloppe de protection.

L'invention fournit ainsi un capteur de température compatible avec un moteur comprenant une interface en plastique.

Etant donné qu'il n'est plus nécessaire d'exercer une forte compression pour écraser un joint métallique sur l'interface moteur, il est possible de diminuer le couple de serrage, autorisant le vissage du capteur de température dans une interface en plastique.

Le couple de serrage nécessaire est inférieur à 20 Nm.

L'avantage du deuxième mode de réalisation par rapport au premier est que le couple de serrage est réduit au seul couple de maintien du capteur de température dans la paroi du véhicule puisqu'il ne participe pas à l'étanchéité.

Le couple de serrage est dans ce cas inférieur ou égal à 10 N.m. Il est de préférence de l'ordre de 10 N.m.

Il n'est plus nécessaire de prévoir un insert métallique entre la partie en plastique du moteur et le capteur de température, simplifiant le processus de fabrication et réduisant les coûts d'intégration du capteur.

De plus, un joint élastomère coûte moins cher qu'un joint en cuivre.

Ce concept permet également de limiter les modifications des lignes de production existante au minimum.

L'avantage du premier mode de réalisation est que la longueur du moyen de fixation est réduite au maximum, simplifiant le processus de fabrication.

La gorge logeant le joint permet de maintenir le joint en position dans les phases de transport, de stockage et d'assemblage et d'optimiser l'étanchéité.

Les caractéristiques de l'invention seront décrites plus en détail en se référant aux dessins annexés dans lesquels :

la figure 1 représente une coupe longitudinale d'un capteur de température, selon un premier mode de réalisation l'invention ;

la figure 2 représente une coupe longitudinale de ce capteur de température monté sur une paroi d'un véhicule ;

la figure 3 représente une coupe longitudinale d'un capteur de température, selon un deuxième mode de réalisation l'invention ;

- la figure 4 représente une coupe longitudinale de ce capteur de température monté sur une paroi d'un véhicule.

La figure 1 représente une coupe longitudinale d'un capteur de température 1 , selon un premier mode de réalisation l'invention. Le capteur de température 1 s'étend suivant un axe longitudinal (A).

Le capteur de température 1 est destiné à mesurer la température des gaz d'échappement de véhicules automobiles. Le capteur de températures 1 peut être utilisé dans des systèmes de recirculation des gaz d'échappement EGR (« Exhaust Gas Recirculation ») basse pression et dans des circuits de suralimentation en aval d'un compresseur.

Le capteur de température 1 est notamment destiné à mesurer des températures dites moyennes comprises entre -40 °C et 300 °C.

Ce capteur de température 1 comprend un élément sensible à la température 2, deux fils électriques 3 reliant l'élément sensible à la température 2 à un connecteur électrique 1 2, une enveloppe de protection 4 comportant une extrémité fermée 1 3 dans laquelle est logé l'élément sensible à la température 2 et un moyen de fixation 6 relié d'une part à une partie d'extrémité 7 de l'enveloppe de protection 4 opposée à l'extrémité fermée 13 et d'autre part au connecteur électrique 1 2. Le connecteur électrique 1 2 est relié à un dispositif électronique de contrôle (non représenté).

Le moyen de fixation 6 comprend une partie filetée 8 située au voisinage de la partie d'extrémité 7 de l'enveloppe de protection 4 et qui est destinée à se visser dans un orifice fileté 14 prévu dans une paroi 1 5 du véhicule.

Cette paroi 1 5 délimite un milieu dont on cherche à connaître la température.

La paroi 1 5 peut être une paroi d'un conduit d'un système d'échappement des gaz de combustion, à titre d'exemple.

Cette paroi 1 5 peut être métallique ou avantageusement en plastique haute température de type PA6T/66 ou PA1 0T/66, par exemple.

Le moyen de fixation 6 peut être constitué d'un acier revêtu d'un traitement zinc-nickel et obtenu par frappe à froid, par exemple.

Le moyen de fixation 6 comprend un logement 25 prévu pour recevoir une partie du connecteur électrique 1 2 et pour loger deux éléments de liaison électrique 24 permettant de connecter électriquement les deux fils électriques 3 au connecteur électrique 1 2.

Les deux éléments de liaison électrique 24 peuvent être des cosses ou des connections repliées comme décrites dans la demande FR2983648, par exemple. Cette demande de brevet décrit une soudure entre les fils électriques et les cosses dite en « portefeuille », permettant un assemblage compact.

Le moyen de fixation 6 comprend une partie formant butée 26 qui est circulaire et destinée à venir buter contre une surface formant contre butée 27 prévu sur la paroi 1 5 du véhicule, après le serrage du capteur de température 1 dans l'orifice fileté 14 du véhicule, tel que représenté sur la figure 2.

En variante, la partie formant butée 26 peut venir en regard de la surface formant contre butée 27 sans être en contact avec celle-ci.

L'enveloppe de protection 4 présente une forme générale tubulaire se prolongeant longitudinalement suivant l'axe longitudinal (A). L'enveloppe de protection 4 est réalisée dans un acier inoxydable tel que l'acier inoxydable 304L ou 31 6L.

L'extrémité fermée 1 3 peut avoir un diamètre plus petit que le reste de l'enveloppe de protection 4. L'élément sensible à la température 2 est disposé au niveau de cette extrémité fermée 1 3.

L'élément sensible à la température 2 peut être une thermistance, par exemple. La thermistance est un composant passif en matériau semi-conducteur dont la résistance varie en fonction de la température.

La thermistance peut être du type CTN, coefficient de température négatif (ou NTC, Négative Température Coefficient en anglais) lorsque la résistance décroît en fonction de l'élévation de la température ou de type CTP, coefficient de température positif (ou PTC, Positive Température Coefficient en anglais) dans le cas contraire, telle qu'une thermistance en platine.

Le moyen de fixation 6 comprend une partie d'extrémité 1 0 comportant une surface d'étanchéité 17.

Selon l'invention, le capteur de température 1 comprend un joint d'étanchéité 9 logé dans une gorge 1 6 formée sur la surface d'étanchéité 1 7 de la partie d'extrémité 1 0 du moyen de fixation 6.

Le joint d'étanchéité 9 est un joint en élastomère destiné à être comprimé contre une surface d'appui 1 1 formée dans l'orifice fileté 14 de la paroi 1 5 du véhicule lorsque le capteur de température 1 est vissé dans l'orifice fileté 14 afin d'assurer l'étanchéité entre la surface d'étanchéité 17 de la partie d'extrémité 1 0 du moyen de fixation 6 et la surface d'appui 1 1 du véhicule.

De préférence, le joint d'étanchéité 9 est à base de polymère fluoré. Il présente une résilience suffisante pour être comprimé et une tenue à la température et aux éléments chimiques contenus dans les gaz mesurés. Il peut être en caoutchouc ou autre polymère.

Le joint d'étanchéité 9 et la gorge 1 6 présentent une forme circulaire. Le joint d'étanchéité 9 est de préférence un joint torique.

La gorge 1 6 présente une section demi-circulaire

La surface d'étanchéité 1 7 de la partie d'extrémité 1 0 du moyen de fixation 6 entoure les deux fils électriques 3 et l'enveloppe de protection 4.

Le moyen de fixation 6 comprend un canal central 29 traversé par les deux fils électriques 3 et l'enveloppe de protection 4. La surface d'étanchéité 17 entoure le canal central 29.

Selon le premier mode de réalisation des figures 1 et 2, la surface d'étanchéité 1 7 de la partie d'extrémité 1 0 du moyen de fixation 6 est une surface plane de forme annulaire. La surface d'étanchéité 1 7 est placée à l'extrémité du moyen de fixation 6.

La surface d'étanchéité 1 7 est perpendiculaire à l'axe longitudinal (A) du capteur de température 1 .

La paroi 1 5 du véhicule comprend une surface d'appui 1 1 qui est parallèle à la surface d'étanchéité 17. La surface d'appui 1 1 est formée par un épaulement 28 en aval de l'orifice fileté 14. Dit autrement, l'orifice fileté 14 est terminé par cet épaulement 28.

La surface d'appui 1 1 est perpendiculaire à la paroi circulaire délimitant l'orifice fileté 14.

L'épaulement 28 est prolongé par un canal 29 s'étendant parallèlement à l'axe longitudinal (A).

L'enveloppe de protection 4 traverse ce canal 29.

Le joint d'étanchéité 9 est destiné à être comprimé contre la surface d'appui 1 1 de la paroi 1 5 du véhicule lorsque le capteur de température 1 est vissé dans l'orifice fileté 14 afin d'assurer une étanchéité axiale, suivant la direction de l'axe longitudinal (A), entre la surface d'étanchéité 1 7 de la partie d'extrémité 1 0 du moyen de fixation 6 et la surface d'appui 1 1 de la paroi 15 du véhicule.

Le moyen de fixation 6 comprend classiquement une portion en forme d'écrou hexagonale 30 permettant le vissage du moyen de fixation 6 dans l'orifice fileté 14 de la paroi 1 5 du véhicule au moyen d'un outil.

La butée de vissage est réalisée sous la portion en forme d'écrou hexagonale 30, c'est-à-dire sur la partie formant butée 26 du moyen de fixation 6, pour assurer une compression du joint d'étanchéité 9 répétable.

L'avantage est que la longueur du moyen de fixation 6 est réduite au maximum.

Le diamètre de la partie filetée 8 peut être supérieur à 1 2 mm (M1 2), par exemple, pour augmenter la place disponible pour le joint d'étanchéité 9.

La gorge 1 6 logeant le joint d'étanchéité 9 permet de maintenir le joint d'étanchéité 9 en position dans les phases de transport, de stockage et d'assemblage et d'optimiser l'étanchéité.

La figure 3 représente une coupe longitudinale d'un capteur de température 1 , selon un deuxième mode de réalisation l'invention.

La partie d'extrémité 10 du moyen de fixation 6 de ce capteur de température 1 est prolongée par une portion tubulaire 1 9 présentant un diamètre plus petit que celui de la partie filetée 8 du moyen de fixation 6. La portion tubulaire 1 9 comprend une paroi latérale 20.

La surface d'étanchéité 17 est formée sur une paroi latérale 20 de la portion tubulaire 1 9 s'étendant suivant l'axe longitudinal (A).

Le joint d'étanchéité 9 est destiné à être comprimé contre la surface d'appui 1 1 de la paroi 1 5 du véhicule lorsque le capteur de température 1 est vissé dans l'orifice fileté 14 afin d'assurer une étanchéité radiale, selon une direction perpendiculaire à l'axe longitudinal (A), entre la surface d'étanchéité 1 7 de la partie d'extrémité 1 0 du moyen de fixation 6 et la surface d'appui 1 1 de la paroi 1 5 du véhicule.

La surface d'appui 1 1 s'étend suivant l'axe longitudinal (A).

La partie d'extrémité 1 0 comprend un premier épaulement circulaire 1 8 sensiblement perpendiculaire à l'axe longitudinal (A) reliant la partie filetée 8 du moyen de fixation 6 à la paroi latérale 20 de la portion tubulaire 1 9. Comme représenté sur la figure 4, le premier épaulement circulaire 18 est destiné à venir en butée contre un épaulement circulaire 21 formé dans l'orifice fileté 14 de la paroi 15 du véhicule lorsque le capteur de température 1 est vissé dans l'orifice fileté 14.

L'épaulement circulaire 21 est perpendiculaire à l'axe longitudinal (A) et à la paroi délimitant l'orifice fileté 14.

L'épaulement circulaire 21 de la paroi 15 du véhicule est prolongé par la surface d'appui 1 1 qui est perpendiculaire à l'épaulement circulaire 21 .

La surface d'appui 1 1 s'étend parallèlement à l'axe longitudinal (A).

La partie d'extrémité 10 comprend un deuxième épaulement circulaire 22 sensiblement perpendiculaire à l'axe longitudinal (A) reliant la paroi latérale 20 de la portion tubulaire 19 à un élément tubulaire 23 entourant l'enveloppe de protection 4.

L'élément tubulaire 23 s'étend le long de l'enveloppe de protection 4 selon l'axe longitudinal (A).

La butée de vissage peut être réalisée sur le premier épaulement circulaire 18 ou sous la portion en forme d'écrou hexagonale 30, c'est-à-dire sur une partie formant butée 26 du moyen de fixation 6.

L'avantage de ce deuxième mode de réalisation par rapport au premier est que le couple de serrage est réduit au seul couple de maintien du capteur de température 1 dans la paroi 15 du véhicule puisqu'il ne participe pas à l'étanchéité.

Le couple de serrage est inférieur ou égal à 10 N.m. Il est de préférence de l'ordre de 10 N.m.

Selon un mode de réalisation de l'invention, la partie filetée 8 du moyen de fixation 6 comprend un filet auto-taraudant ou auto-formant destiné à former un filetage dans un orifice de la paroi 15 du véhicule lors du vissage du capteur de température 1 dans l'orifice de façon à former l'orifice fileté 14.

De préférence, la partie filetée 8 du moyen de fixation 6 est un filet auto- formant présentant un filetage de forme conique permettant d'améliorer l'étanchéité qui est faite dans ce cas directement sur le filetage.