Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
TRIM LINING FOR A CENTRE PILLAR OF A MOTOR VEHICLE, INCORPORATING A RETRACTABLE EXTENSION MODULE FOR AN ARMREST
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/086776
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention concerns a trim lining (31) for a centre pillar of a motor vehicle, comprising a support panel (32) intended to be attached to a centre pillar structure extending substantially vertically between a front door (10) and a rear door (20) or a rear side wing of the vehicle, characterised in that it also comprises an extension module (34) for an armrest, mounted such that it can move on the support panel (32), by means of linking means, between a retracted storage configuration in which the extension module (34) is housed in a recess (33) provided in the support panel (32), and a deployed use configuration in which it protrudes transversely into the passenger compartment of said vehicle, extending in a substantially longitudinal direction in the continuation of a front door armrest (14) such as to extend the support surface of said armrest backwards.

Inventors:
BERTIN, Frederic (1 RUE DE LA LISIERE, LES CLAYES SOUS BOIS, 78340, FR)
FERNANDES RIBEIRO, Jean Francois (59 RUE DU FAUBOURG DU TEMPLE, PARIS 10, 75010, FR)
SAUVAGE SCHEMBRI, Bastien (6 HAMEAU DE BATONCEAU, GAZERAN, 78125, FR)
VANNESTE, Pascal (3 ALLEE D'ALYTUS, VELIZY VILLACOUBLAY, 78140, FR)
Application Number:
FR2018/052343
Publication Date:
May 09, 2019
Filing Date:
September 25, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PSA AUTOMOBILES SA (2-10 Boulevard de l'Europe, Poissy, 78300, FR)
International Classes:
B60N2/75
Foreign References:
JPH01126834U1989-08-30
JP2005280614A2005-10-13
JP2008201164A2008-09-04
JPS61128144U1986-08-11
JPH03104742A1991-05-01
FR2868103A12005-09-30
FR3042450A12017-04-21
Attorney, Agent or Firm:
LEFEVRE, Jacky (PSA AUTOMOBILES SA, Propriété Industrielle LG 008118 rue des Fauvelles, La Garenne Colombes, 92250, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Garniture d'habillage de pied milieu pour véhicule automobile comportant un panneau porteur (32 ; 32") destiné à être rapporté sur une structure de pied milieu s'étendant sensiblement verticalement entre une portière avant (10) et une portière arrière (20) ou une aile latérale arrière dudit véhicule ;

caractérisée en ce qu'elle comporte également un module d'extension pour accoudoir (34) monté mobile sur ledit panneau porteur (32 ; 32") par l'intermédiaire de moyens de liaison entre une configuration escamotée de rangement dans laquelle ce module d'extension (34) est logé dans un renfoncement (33) ménagé dans ledit panneau porteur (32 ; 32"), et une configuration déployée d'utilisation où il saille transversalement à l'intérieur de l'habitacle dudit véhicule en s'étendant suivant une direction d'allongement sensiblement longitudinale dans le prolongement d'un accoudoir de portière avant (14) de sorte à étendre la surface d'appui de ce dernier vers l'arrière.

2. Garniture d'habillage de pied milieu selon la revendication

1, caractérisée en ce que lesdits moyens de liaison sont configurés de sorte que ledit module d'extension (34) effectue également une rotation d'un quart de tour durant sa cinématique de déploiement ou d'escamotage de sorte que ce dernier s'étende selon une direction d'allongement sensiblement verticale dans ladite configuration escamotée de rangement.

3. Garniture d'habillage de pied milieu selon la revendication

2, caractérisée en ce que lesdits moyens de liaison sont de type hélicoïdal et comportent un arbre (40 ; 40') portant ledit module d'extension (34) et comprenant un tronçon (41) pourvu d'un filetage hélicoïdal (42) coopérant avec un orifice taraudé complémentaire (35) traversant selon un axe transversal ledit panneau porteur (32) et débouchant dans ledit renfoncement (33).

4. Garniture d'habillage de pied milieu selon l'une des revendications 1 à 3, caractérisée en ce que lesdits moyens de liaison comportent un actionneur (46) commandé électriquement et apte à faire passer ledit module d'extension (34) de sa configuration escamotée de rangement à sa configuration déployée de service et inversement.

5. Garniture d'habillage de pied milieu selon les revendications 3 et 4, caractérisée en ce que ledit actionneur comporte un vérin (46) comprenant un corps cylindrique (47) dont une extrémité est fixée contre la face dudit panneau porteur (32) tournée à l'opposée dudit renfoncement (33) sur le pourtour périphérique dudit orifice taraudé (35), ainsi qu'un piston (48) porté par l'extrémité dudit arbre (40') opposée audit module d'extension (34) et étant monté mobile à coulissement dans ledit corps cylindrique (47).

6. Garniture d'habillage de pied milieu selon la revendication 2, caractérisée en ce que lesdits moyens de liaison comportent un arbre (40") portant ledit module d'extension (34) et comprenant un tronçon cylindrique (41") inséré à coulissement et à libre rotation dans un orifice complémentaire (35") traversant selon un axe transversal ledit panneau porteur (32") et débouchant dans ledit renfoncement (33).

7. Garniture d'habillage de pied milieu selon la revendication 6, caractérisée en ce que lesdits moyens de liaison comportent en outre un ressort hélicoïdal de compression (50) positionné autour dudit tronçon cylindrique (41") entre la face dudit panneau porteur (32") tournée à l'opposée dudit renfoncement (33) et un organe de butée (51) solidaire de l'extrémité dudit arbre (40") opposée audit module d'extension (34), ainsi que des moyens de retenue (52) saillant radialement dudit organe de butée (51) et aptes à coopérer, dans ladite configuration déployée de service, avec des moyens complémentaires solidaires dudit panneau porteur (32) pour maintenir à rencontre dudit ressort (50) ledit module d'extension (34) dans cette dernière configuration.

8. Garniture d'habillage de pied milieu selon la revendication 7, caractérisée en ce que lesdits moyens de retenue comportent deux doigts (52) saillant radialement à l'opposé l'un de l'autre depuis ledit organe de retenue (51) et aptes à coopérer en butée, dans ladite configuration déployée de service, avec deux crochets de retenue correspondants (53) prenant racine sur ledit panneau porteur (32') de part et d'autre dudit ressort (50).

9. Véhicule automobile comportant une structure de pied milieu s'étendant sensiblement verticalement entre une portière avant (10) pourvue d'un accoudoir (14) et une portière arrière (20) ou une aile latérale arrière, caractérisé en ce qu'il comporte une garniture d'habillage (31 ; 3 ; 31") selon l'une des revendications 1 à 8 rapportée sur ladite structure de pied milieu et dont le module d'extension (34) est apte à s'étendre en configuration déployée d'utilisation dans le prolongement dudit accoudoir (14) de sorte à étendre la surface d'appui de ce dernier vers l'arrière.

10. Véhicule automobile selon la revendication 9, caractérisé en ce qu'il comporte un système de conduite automatisée, lesdits moyens de liaison étant configurés de sorte que ledit module d'extension (34) soit automatiquement amené vers ladite configuration déployée de service lorsque ledit véhicule entre dans un mode de conduite autonome, et de sorte que ce module d'extension soit automatiquement amené vers ladite configuration escamotée de rangement lorsque ledit véhicule entre dans un mode de conduite manuel ou semi-autonome.

Description:
Titre de l'invention

Garniture d'habillage de pied milieu pour véhicule automobile intégrant un module d'extension escamotable pour accoudoir Domaine de l'invention

La présente invention a trait d'une manière générale le domaine de l'aménagement intérieur de l'habitacle d'un véhicule automobile et concerne plus particulièrement une garniture d'habillage de pied milieu pour véhicule automobile intégrant un module d'extension escamotable pour accoudoir.

Arrière-plan de l'invention

Les portes latérales des véhicules automobiles comportent typiquement un caisson de porte généralement en tôle, ainsi qu'une garniture d'habillage fixée contre ce caisson et comprenant classiquement un panneau porteur rigide sur lequel est rapporté un ou plusieurs enjoliveurs couvrant certaines portions de la face intérieure de ce panneau donnant sur l'habitacle du véhicule.

Tel que divulgué notamment dans la demande de brevet française FR 2868 103 Al, il est connu que ce panneau porteur de garniture d'habillage de porte latérale intègre une portion proéminente formant un accoudoir pour l'avant bras des passagers de sorte à améliorer leur confort de bord.

Toutefois, lorsque le conducteur ou le passager avant recule son siège au maximum et/ou l'incline fortement vers l'arrière pour adopter une position de relaxation (par exemple durant une phase de conduite autonome du véhicule), l'accoudoir associé à ce siège se situe alors trop en avant par rapport au dossier et devient donc inutilisable en ne permettant plus à ce passager d'y apposer son coude et son avant-bras.

On connaît également des accoudoirs escamotables comportant un élément d'appui prévu pour la réception du coude ou de l'avant bras du conducteur ou du passager assis sur le siège, cet élément d'appui étant monté pivotant sur le dossier du siège entre une configuration déployée de service dans laquelle il s'étend perpendiculairement au dossier, et une configuration escamotée dans laquelle il s'étend le long d'un flanc latéral du dossier de sorte à permettre l'entrée ou la sortie du véhicule.

Ce type d'accoudoir permet d'améliorer très sensiblement le niveau de confort offert au conducteur ou au passager avant lorsque le dossier occupe une position sensiblement verticale.

Toutefois, l'inclinaison de l'élément d'appui variant de pair avec celle du dossier, celui-ci devient inutilisable lorsque le dossier est incliné fortement vers l'arrière.

La demande de brevet française FR 3042450 Al divulgue un module accoudoir escamotable destiné à être monté sur le côté externe d'un siège avant de véhicule automobile, ledit module accoudoir comportant un châssis support lié rigidement au flanc latéral externe de ladite assise et un accoudoir monté articulé sur l'extrémité supérieure d'un montant dudit châssis support entre une configuration de service dans laquelle il s'étend sensiblement horizontalement au dessus du niveau de ladite assise, et une configuration escamotée dans laquelle il s'étend le long dudit châssis support de sorte à permettre l'accès audit siège ou la sortie du véhicule.

Un tel module accoudoir permet de soutenir le coude ou l'avant bras du passager y compris lorsque le siège est reculé au maximum et/ou que le dossier est incliné fortement vers l'arrière.

Malheureusement, de par son coût de revient élevé, ce type de module accoudoir est réservé à des véhicules automobiles haut de gamme.

Objet et résumé de l'invention

La présente invention vise donc à apporter une solution alternative à la fois simple et économique.

Elle propose à cet effet une garniture d'habillage de pied milieu pour véhicule automobile comportant un panneau porteur destiné à être rapporté sur une structure de pied milieu s'étendant sensiblement verticalement entre une portière avant et une portière arrière ou une aile latérale arrière dudit véhicule ; caractérisée en ce qu'elle comporte également un module d'extension pour accoudoir monté mobile sur ledit panneau porteur par l'intermédiaire de moyens de liaison entre une configuration escamotée de rangement dans laquelle ce module d'extension est logé dans un renfoncement ménagé dans ledit panneau porteur, et une configuration déployée d'utilisation où il saille transversalement à l'intérieur de l'habitacle dudit véhicule en s'étendant suivant une direction d'allongement sensiblement longitudinale dans le prolongement d'un accoudoir de portière avant de sorte à étendre la surface d'appui de ce dernier vers l'arrière.

D'une conception particulièrement simple et économique, ce module d'extension permet dans sa configuration déployée de service de soutenir le coude ou l'avant bras du passager lorsque le siège avant est reculé au maximum et/ou le dossier est incliné fortement vers l'arrière, notamment durant une phase de conduite autonome dans le cas où le véhicule est équipé d'un système de conduite automatisée.

Par ailleurs, le fait qu'il soit escamotable en configuration de rangement dans le renfoncement du panneau porteur de la garniture d'habillage du pied milieu permet d'éviter que ce module d'extension ne puisse interférer avec certains éléments du siège avant (tels que par exemple une ceinture de sécurité embarquée ou un module d'airbag latéral en cours de déploiement) lorsque ce siège est entraîné à coulissement vers l'avant ou vers l'arrière.

Selon des caractéristiques préférées de ladite garniture d'habillage de pied milieu :

- lesdits moyens de liaison sont configurés de sorte que ledit module d'extension effectue également une rotation d'un quart de tour durant sa cinématique de déploiement ou d'escamotage de sorte que ce dernier s'étende selon une direction d'allongement sensiblement verticale dans ladite configuration escamotée de rangement ;

- lesdits moyens de liaison sont de type hélicoïdal et comportent un arbre portant ledit module d'extension et comprenant un tronçon pourvu d'un filetage hélicoïdal coopérant avec un orifice taraudé complémentaire traversant selon un axe transversal ledit panneau porteur et débouchant dans ledit renfoncement ;

- lesdits moyens de liaison comportent un actionneur commandé électriquement et apte à faire passer ledit module d'extension de sa configuration escamotée de rangement à sa configuration déployée de service et inversement ;

- ledit actionneur comporte un vérin comprenant un corps cylindrique dont une extrémité est fixée contre la face dudit panneau porteur tournée à l'opposée dudit renfoncement sur le pourtour périphérique dudit orifice taraudé, ainsi qu'un piston porté par l'extrémité dudit arbre opposée audit module d'extension et étant monté mobile à coulissement dans ledit corps cylindrique ;

- lesdits moyens de liaison comportent un arbre portant ledit module d'extension et comprenant un tronçon cylindrique inséré à coulissement et à libre rotation dans un orifice complémentaire traversant selon un axe transversal ledit panneau porteur et débouchant dans ledit renfoncement ;

- lesdits moyens de liaison comportent en outre un ressort hélicoïdal de compression positionné autour dudit tronçon cylindrique entre la face dudit panneau porteur tournée à l'opposée dudit renfoncement et un organe de butée solidaire de l'extrémité dudit arbre opposée audit module d'extension, ainsi que des moyens de retenue saillant radialement dudit organe de butée et aptes à coopérer, dans ladite configuration déployée de service, avec des moyens complémentaires solidaires dudit panneau porteur pour maintenir à rencontre dudit ressort ledit module d'extension dans cette dernière configuration ; et/ou

- lesdits moyens de retenue comportent deux doigts saillant radialement à l'opposé l'un de l'autre depuis ledit organe de retenue et aptes à coopérer en butée, dans ladite configuration déployée de service, avec deux crochets de retenue correspondants prenant racine sur ledit panneau porteur de part et d'autre dudit ressort.

L'invention vise également sous un second aspect, un véhicule automobile comportant une structure de pied milieu s'étendant sensiblement verticalement entre une portière avant pourvue d'un accoudoir et une portière arrière ou une aile latérale arrière, caractérisé en ce qu'il comporte une telle garniture d'habillage rapportée sur ladite structure de pied milieu et dont le module d'extension est apte à s'étendre en configuration déployée d'utilisation dans le prolongement dudit accoudoir de sorte à étendre la surface d'appui de ce dernier vers l'arrière.

Selon des caractéristiques préférées, ce véhicule comporte en outre un système de conduite automatisée, lesdits moyens de liaison étant configurés de sorte que ledit module d'extension soit automatiquement amené vers ladite configuration déployée de service lorsque ledit véhicule entre dans un mode de conduite autonome, et de sorte que ce module d'extension soit automatiquement amené vers ladite configuration escamotée de rangement lorsque ledit véhicule entre dans un mode de conduite manuel ou semi-autonome.

Brève description des dessins

L'exposé de l'invention sera maintenant poursuivi par la description détaillée d'un exemple de réalisation, donnée ci-après à titre illustratif mais non limitatif, en référence aux dessins annexés, sur lesquels :

- la figure 1 représente une vue en perspective prise de l'intérieur de l'habitacle de la zone d'implantation du pied-milieu séparant les portières latérales d'accès avant et arrière et recouvert d'une garniture d'habillage selon un premier mode de réalisation de l'invention intégrant un module d'extension pour accoudoir montré dans sa configuration escamotée de rangement ;

- la figure 2 est une vue similaire à la figure 1 mais sur laquelle le module d'extension pour accoudoir est montré dans sa configuration déployée de service ;

- la figure 3 représente une vue schématique partielle de section de la garniture d'habillage des figures 1 et 2 prise selon un plan de coupe transversal situé au niveau de l'axe de rotation du module d'extension d'accoudoir avec ce dernier qui occupe sa configuration escamotée de rangement ;

- la figure 4 est une vue schématique partielle de section de la garniture d'habillage des figures 1 et 2 prise selon un plan de coupe transversal situé au niveau de l'axe de rotation du module d'extension pour accoudoir avec ce dernier qui occupe sa configuration déployée de service ;

- les figures 5 et 6 sont des vues respectivement similaires aux figures 3 et 4 d'une garniture d'habillage conforme à un deuxième mode de réalisation de l'invention ; et

- les figures 7 et 8 sont des vues respectivement similaires aux figures 3 et 4 d'une garniture d'habillage conforme à un troisième mode de réalisation de l'invention.

Description détaillée de plusieurs modes de réalisation

Dans la description qui va suivre et par convention, les termes « inférieur », « supérieur », « longitudinal » « latéral » et « transversal » seront définis par rapport à la position de montage de la garniture d'habillage de pied milieu dans un véhicule automobile.

Les termes « externe » et « interne » seront quant à eux utilisés pour définir la position relative d'un élément par référence à l'axe longitudinal du véhicule. L'élément le plus proche de cet axe sera ainsi qualifié d'interne par opposition à l'autre élément plus éloigné de ce même axe qui sera quant à lui qualifié d'externe.

Les figures 1 et 2 représentent une vue partielle de la partie latérale côté conducteur de l'habitacle d'un véhicule automobile comportant deux portières latérales avant 10 et arrière 20 séparées par un pied milieu 30.

Chacune des portières 10, 20 comporte de manière connue un caisson extérieur en tôle (non visible sur les figures) ainsi qu'une garniture d'habillage intérieure fixée contre ce caisson et comprenant classiquement un panneau porteur rigide 12, 22 venu généralement de moulage à partir d'un matériau thermoplastique et sur lequel est rapporté un ou plusieurs enjoliveurs recouverts éventuellement d'une peau d'aspect couvrant certaines portions de la face interne de ce panneau porteur 12, 22 donnant sur l'habitacle du véhicule.

Chaque panneau porteur 12, 22 comprend en outre un bac de rangement 13, 23 ainsi qu'une portion proéminente s'étendant suivant une direction d'allongement sensiblement longitudinale et formant un accoudoir 14, 24 destiné à recevoir l'avant bras du passager assis sur le siège du rang correspondant.

Ces accoudoirs 14, 24 intègrent une poignée creuse de préhension 15, 25 en forme de bénitier permettant d'y loger les doigts d'un passager en vue de faciliter la fermeture de la portière.

L'accoudoir 14 de la portière avant 10 intègre en outre avantageusement une platine de commande 16 comprenant des organes de commande électriques, de certains équipements électriques du véhicule tels que les lève-vitres, le dispositif de fermeture centralisée des ouvrants, les rétroviseurs de sièges ou d'autres dispositifs permettant de régler par exemple la hauteur d'assise ou degré d'inclinaison du siège associé.

Le pied milieu 30 comporte de manière connue une structure de pied milieu en tôle (non visible sur les figures) s'étendant sensiblement verticalement entre la portière latérale avant 10 et la portière latérale arrière 20, ainsi qu'une garniture d'habillage intérieure 31 comprenant un panneau porteur 32 venu de moulage à partir d'un matériau thermoplastique et rapporté sur ce caisson par encliquetage.

Selon l'invention, ce panneau porteur 32 présente un renfoncement 33 s'étendant à hauteur de l'accoudoir 14 de la portière avant 10.

La garniture d'habillage 31 du pied milieu 30 comporte également un module d'extension pour accoudoir 34 comprenant une armature en matière plastique ou métallique enveloppée d'un garnissage constitué classiquement par une matelassure en mousse recouverte d'un revêtement en tissu ou en cuir (ces différents éléments constitutifs du module d'extension 34 n'étant pas visibles sur les différentes figures le montrant de manière schématique sous la forme d'un corps unique). Ce module d'extension 34 est en outre monté mobile à translation et à rotation sur le panneau porteur 32 par l'intermédiaire de moyens de liaison hélicoïdale entre une configuration escamotée de rangement dans laquelle il est entièrement logé dans le renfoncement 33 en s'étendant selon une direction d'allongement sensiblement verticale (figures 1 et 3), et une configuration déployée d'utilisation où il saille transversalement à l'intérieur de l'habitacle en s'étendant suivant une direction d'allongement sensiblement longitudinale dans le prolongement de l'accoudoir 15 de la portière avant 10 de sorte à étendre la surface d'appui de ce dernier vers l'arrière (figures 2 et 4).

Ce module d'extension 34 permet ainsi dans sa configuration déployée de soutenir le coude ou l'avant bras du passager lorsque le siège avant est reculé au maximum et/ou le dossier est incliné fortement vers l'arrière, notamment durant une phase de conduite autonome dans le cas où le véhicule est équipé d'un système de conduite automatisée.

Par ailleurs, le fait qu'il soit escamoté en configuration de rangement dans le renfoncement du panneau porteur 32 de la garniture d'habillage 31 du pied milieu 30 permet d'éviter que ce module d'extension 34 ne puisse interférer avec certains éléments du siège avant (tels que par exemple une ceinture de sécurité embarquée ou un module d'airbag latéral en cours de déploiement) lorsque ce siège est entraîné à coulissement vers l'avant ou vers l'arrière.

On notera également que le mouvement de rotation à quart de tour qu'effectue le module d'extension 34 durant sa cinématique de déploiement ou d'escamotage permet d'optimiser sa longueur utile en configuration déployée de service sans pour autant que ce dernier ne saille dans sa configuration escamotée de rangement à l'avant du pied milieu ce qui pourrait constituer une gêne lors de la sortie véhicule et impacter négativement la qualité perçue.

Les moyens de liaison hélicoïdale comportent un arbre 40 comprenant un tronçon cylindrique 41 pourvu d'un filetage hélicoïdal 42 coopérant avec un orifice taraudé complémentaire 35 traversant selon un axe transversal le panneau porteur 32 et débouchant côté interne dans le renfoncement 33 à proximité de son coin inférieur arrière.

L'arbre 40 comprend également une tige 43 prolongeant le tronçon fileté 41 à son extrémité interne et étant emboîtée à force dans un perçage transversal 36 ménagé à une extrémité du module d'extension 34 (ce dernier et l'arbre 40 étant ainsi solidaires l'un de l'autre).

La tige 43 et le perçage 36 présentent avantageusement des sections polygonales complémentaires (par exemple triangulaire ou carrée) de sorte à éviter tout risque de rotation de l'un ce ces organes par rapport à l'autre.

L'extrémité externe de l'arbre 40 (celle opposée au module d'extension 34) porte en outre un organe de retenue 45 apte à coopérer en butée contre la face externe du panneau porteur 32 sur le pourtour périphérique de l'orifice taraudé 35 de sorte à éviter le retrait complet de cet arbre 36 et à empêcher le module d'extension 34 de continuer sa course au-delà de sa configuration déployée d'utilisation.

Dans ce mode de réalisation, le déploiement ou l'escamotage du module d'extension 34 doit être effectué manuellement par le passager par simple pivotement.

Les figures 5 et 6 illustrent une garniture d'habillage 3 de pied milieu conforme à un deuxième mode de réalisation de l'invention.

Dans la suite et sur ces figures, on a gardé les mêmes références pour les éléments identiques au premier mode de réalisation et on a ajouté un prime pour les éléments similaires.

Cette garniture d'habillage 3 est semblable à celle 31 précédemment décrite si ce n'est que les moyens de liaison du module d'extension pour accoudoir 34 comportent un actionneur 46 commandé électriquement et apte à entraîner le déplacement à translation et à rotation de l'arbre 40' et donc celui du module d'extension 34.

Cet actionneur est en l'espèce constitué par un vérin pneumatique, hydraulique ou électrique 46 comprenant un corps cylindrique 47 dont une extrémité est fixée contre la face externe du panneau porteur 32 (celle opposée au renfoncement 33) sur le pourtour périphérique de l'orifice taraudé 35, ainsi qu'un piston 48 porté par l'extrémité externe de l'arbre 40' et monté mobile à coulissement dans ce corps cylindrique 47.

De préférence, la platine de commande 16 de l'accoudoir 14 de la portière avant 10 comprend également des organes de commandes électriques permettant aux passagers de piloter ce vérin 46 et donc la cinématique de déploiement du module d'extension 34.

Dans le cas où cette garniture d'habillage 3 est prévue pour être montée du côté conducteur d'un véhicule doté d'un système de conduite automatisée, les moyens de liaison sont avantageusement configurés de sorte que le module d'extension 34 soit automatiquement amené vers sa configuration déployée de service lorsque le véhicule entre dans un mode de conduite autonome, et de sorte que ce module d'extension 34 soit automatiquement amené vers sa configuration escamotée de rangement lorsque le véhicule entre dans un mode de conduite manuel ou semi-autonome.

Les figures 7 et 8 illustrent une garniture d'habillage 31" de pied milieu conforme à un troisième mode de réalisation de l'invention.

Dans la suite et sur ces figures, on a gardé les mêmes références pour les éléments identiques au premier mode de réalisation et on a ajouté un double prime pour les éléments similaires.

Cette garniture d'habillage 31" est semblable à celle 31 précédemment décrite si ce n'est que les moyens de liaison du module d'extension pour accoudoir 34 sont différents.

Ces moyens de liaison comportent :

- un arbre transversal 40" similaire à l'arbre 40 si ce n'est que son tronçon cylindrique 41" est lisse (c'est-à-dire dépourvu de filetage hélicoïdal tel que 42), ce dernier traversant un orifice complémentaire 35" ménagé transversalement dans le panneau porteur 32" et débouchant côté interne dans le renfoncement 33 à proximité de son coin inférieur arrière ;

- un ressort hélicoïdal de compression 50 positionné autour du tronçon cylindrique 41" de l'arbre 40" entre la face externe du panneau porteur 32" (celle opposée au renfoncement 33) et un disque de retenue 51 prévu à l'extrémité externe de l'arbre 40" (celle opposée au module d'extension 34) ; et

- deux doigts 52 saillant radialement à l'opposé l'un de l'autre depuis ce disque de retenue 51 et aptes à coopérer en butée, dans la configuration déployée de service du module d'extension 34, avec deux crochets de retenue correspondants 53 prenant racine sur la face externe du panneau porteur 32' de part et d'autre du ressort 50 de sorte à empêcher la force de rappel élastique exercée par ce dernier d'entraîner le retour à coulissement de l'arbre 40".

Dans ce mode de réalisation, le déploiement du module d'extension 34 en configuration de service s'effectue manuellement en tirant dans un premier temps sur ce module 34 jusqu'en butée (le ressort 50 étant alors comprimé au maximum), puis en lui faisant réaliser un quart de tour vers l'avant. L'escamotage en configuration de rangement de ce module d'extension 34 s'effectue simplement en réalisant la manipulation inverse.

Selon des variantes de réalisation non représentées, le module d'extension pour accoudoir et le renfoncement ménagé dans le panneau porteur de la garniture d'habillage de pied milieu sont conformés autrement.

Selon d'autres des variantes de réalisation non représentées, les moyens de liaison sont également différents de ceux décrits dans les modes de réalisation exposés ci-avant.

Selon encore d'autres variantes de réalisation, la garniture d'habillage du pied milieu peut être rapportée sur la structure de pied milieu d'un véhicule trois portes s'étendant sensiblement verticalement entre une portière latérale avant et une aile latérale arrière de ce véhicule.

D'une manière générale, on rappelle que la présente invention ne se limite pas aux formes de réalisation décrites et représentées, mais qu'elle englobe toute variante d'exécution à la portée de l'homme du métier.