Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
TUBE WITH A FOLDED END CLOSURE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/1997/005032
Kind Code:
A1
Abstract:
A preferably transparent or translucent, rigid or semi-rigid plastic packaging tube (1), of which at least one end (11) is sealed with at least two opposite consecutive permanent folds (13, 14) in the previously flattened end (11), is disclosed. An apparatus for the integrated shaping of packaging tubes, and a shaping method therefor, are also disclosed.

Inventors:
Rojnik, Miroslav
Application Number:
PCT/BE1995/000071
Publication Date:
February 13, 1997
Filing Date:
July 27, 1995
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
Rojnik, Miroslav
International Classes:
B65D35/02; (IPC1-7): B65D35/02
Foreign References:
US3026016A
FR980345A
US2584095A
US3065898A
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS.
1. Tube de conditionnement rigide ou semirigide, de préférence transparent ou translucide et réalisé en une matière plastique, caractérisé en ce qu'au moins une extrémité (11) dudit tube (1) est obturée par au moins deux plis permanents consécutifs (13, 14) de sens opposé, appliqués sur cette extrémité (11) préalablement aplatie.
2. Tube de conditionnement selon la revendication 1, caractérisé en ce que l'autre extrémité (10) dudit tube (1) est obturée par un élément de fond (5), qui a de préférence la forme d'un godet et qui est collé, serti ou fixé d'une autre manière dans ou sur le tube.
3. Tube de conditionnement selon la revendication 1, caractérisé en ce que les deux extrémités (10, 11) dudit tube (1) sont obturées chacune par au moins deux plis permanents consécutifs (13, 14) de sens opposé, appliqués sur l'extrémité (10, 11) préalablement aplatie.
4. Tube de conditionnement selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'extrémité aplatie (11) obturée par au moins deux plis permanents est pourvue d'une étiquette (2) appliquée sur cette extrémité (11) de préférence sur les deux faces de l'extrémité (11), après avoir comprimé les deux plis (13, 14) .
5. Tube de conditionnement selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'extrémité aplatie (11) est pourvue d'une découpe (20) réalisant une lumière permettant de suspendre le tube.
6. Tube de conditionnement selon la revendication 4 ou 5, caractérisé en ce que l'étiquette est pourvue de perforations (23, 24) facilitant sa déchirure à hauteur des plis (13, 14) sousjacents de l'extrémité (11) aplatie du tube (1) .
7. Installation pour le façonnage intégré de tubes de conditionnement selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisée en ce qu'elle comporte un poste (53) de formage où l'on réalise un aplatissement d'une extrémité d'un tube (1) en réalisant au moins deux plis (13, 14) en zigzag et un poste (55) où cette déformation est rendue permanente par un écrasement à chaud.
8. Installation selon la revendication 7, caractérisée en ce qu'elle comporte un poste (57) dans lequel on procède à l'étiquetage en apposant une étiquette (2) de préférence perforée en concordance, c'estàdire en recouvrement, des zones de perforation (23, 24) avec les plis permanents (13, 14) .
9. Installation selon la revendication 7 ou 8, caractérisée en ce qu'elle comporte un poste (61), dans lequel on réalise le découpage d'une lumière à travers la partie aplatie du tube et éventuellement l'étiquette, de manière à permettre de suspendre le produit conditionné sur une tige d'un présentoir.
10. Installation selon l'une quelconque des revendications 7 à 9, caractérisée en ce qu'elle comporte un poste (51) de remplissage du tube avant son façonnage.
11. Installation selon l'une quelconque des revendications 7 à 10, caractérisée en ce qu'elle comporte un ou plusieurs postes de contrôle (59, 63) .
12. Procédé de façonnage intégré de tubes de conditionnement selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que l'on réalise un aplatissement d'une extrémité d'un tube (1) en réalisant au moins deux plis (13, 14) en zigzag et que l'on rend cette déformation permanente par un écrasement à chaud.
13. Procédé selon la revendication 12, caractérisé en ce qu'après ledit écrasement à chaud, on procède à un remplissage par le produit à conditionne et à un étiquetage en apposant une étiquette (19) de préférence perforée en concordance, c'estàdire en recouvrement, des zones de perforation (23, 24) avec les plis permanents (13, 14) .
14. Procédé selon la revendication 12 ou 13, caractérisé en ce que l'on réalise un découpage d'une lumière (20) à travers la partie aplatie du tube et éventuellement l'étiquette, de manière à permettre de suspendre le produit conditionné sur une tige d'un présentoir.
Description:
TUBE AVEC UNE FERMETURE D'EXTREMITE PLIEE

Obiet de l'invention. La présente invention concerne des tubes, de préférence transparents ou translucides, destinés en particulier au conditionnement de produits en vrac. A titre d'exemples de produits en vrac, on peut citer des articles de confiserie tels que des bonbons, des épices, des articles de quincaillerie, etc.

La présente invention s'étend à une installation et à un procédé permettant le façonnage de tels tubes de manière largement automatisée, et éventuellement le conditionnement en ligne des produits en vrac de manière à obtenir des produits emballés prêts pour la vente.

Arrière-plan technologique à la base de l'invention.

Le conditionnement en vue de la vente de différents produits implique un certain nombre d'exigences spécifiques résultant notamment des techniques modernes de vente impliquant l'utilisation de présentoirs du type "display".

En plus de la nécessité de disposer de techniques de conditionnement rapides et largement automatisées, il faut obtenir une présentation soignée du conditionnement, de préférence de manière que le produit qu'il contient soit visible par transparence. Pour satisfaire aux exigences des distributeurs, il est également nécessaire que l'objet

emballé puisse être facilement disposé dans les points de vente et être aisément accessible aux acheteurs. Pour des raisons de sécurité, d'hygiène et de conservation, il est aussi recommandable que l'emballage soit hermétique et scellé, par exemple par une bande de sécurité déchirable, et qu'il soit suffisamment résistant.

D'autres contraintes classiques telles que le prix de production, le respect des réglementations en matière de conditionnement, en particulier le conditionnement de produits alimentaires et tout particulièrement le conditionnement de produits destinés aux enfants, etc., s'ajoutent aux exigences qu'il y a lieu de respecter. Etat de la technique à la base de la présente invention.

On a bien entendu déjà proposé de nombreux types de conditionnement, notamment en matière plastique rigide ou semi-rigide.

On connaît notamment des tubes semi-rigides transparents en PET ou en PVC, qui sont obturés à leurs deux extrémités par des bouchons se présentant généralement sous forme d'éléments en forme de godets. Des machines pour réaliser automatiquement la production du tube, l'obturation et, le cas échéant, le conditionnement des produits à emballer, sont compliquées.

De plus, les tubes produits de cette manière ne se prêtent pas à une présentation à la vente sous forme suspendue dans des présentoirs du type "display". Buts de la présente invention.

L'invention vise essentiellement à répondre aux exigences décrites de l'arrière-plan technologique mentionnées ci-dessus et à éviter les inconvénients de l'état de la technique précité.

On vise en particulier à fournir un conditionnement facile à produire, à remplir du produit, en particulier du produit en vrac, à emballer, et à obturer, qui se présente sous une forme pouvant être aisément suspendue. On vise également à réaliser une installation permettant de façonner

aisément ce type de conditionnement et rendant possible dans l'installation, l'intégration du remplissage du produit à emballer.

Eléments caractéristiques de la présente invention, Le tube de conditionnement selon l'invention est de préférence transparent ou translucide et réalisé en une matière plastique rigide ou semi-rigide.

Ce tube est caractérisé en ce qu'au moins une extrémité du tube est obturée par au moins deux plis permanents consécutifs de sens opposé, appliqués sur cette extrémité préalablement aplatie.

Le tube est de préférence obturé de manière classique à l'autre extrémité par un élément de fond, qui a de préférence la forme d'un godet et qui est collé, serti ou "fixé d'une autre manière dans ou sur le tube.

Il est également possible, si on le souhaite, que les deux extrémités soient obturées chacune de la façon caractéristique de l'invention par deux plis permanents consécutifs de sens opposé, appliqués sur les deux extrémités également préalablement aplaties.

Afin de rendre hermétique et scellée la ou les extrémité (s) obturée (s) par au moins deux plis permanents, une étiquette est avantageusement appliquée sur une ou deux extrémité(s) , de préférence sur les deux faces de l'extrémité, après avoir écrasé et comprimé les deux plis.

Une des extrémités aplaties est de préférence pourvue d'une découpe réalisant une lumière permettant de suspendre le tube, par exemple dans un présentoir de vente du type display. Cette découpe est de préférence réalisée après application de l'étiquette de scellement.

Afin de faciliter l'ouverture du tube par l'acheteur, l'étiquette peut être pourvue de perforations facilitant sa déchirure à hauteur des plis sous-jacents de l'extrémité aplatie du tube. D'autres éléments caractéristiques et avantages de l' invention tant pour ce qui concerne le tube de

conditionnement proprement dit que pour ce qui concerne l'installation et le procédé pour son façonnage, apparaîtront à la lecture de la description qui suit, des dessins annexés à la présente demande et en particulier dans les revendications.

Brève description des dessins.

La figure 1 représente selon une vue en perspective un tube dont une extrémité est obturée de façon classique par un fond collé ou serti et pour lequel l'autre extrémité a été réalisée selon l'invention; La figure 2 représente une vue de face correspondant à la figure 1; La figure 3 représente une vue de profil du tube des figures 1 et 2;

La figure 4 représente une vue agrandie de l'extrémité du tube avant son pliage; La figure 5 représente la même extrémité du tube que la figure 4 à l'état aplati après pliage et pourvue d'une étiquette de scellement apposée après écrasement desdits plis;

La figure 6 représente le schéma d'une installation convenant pour le façonnage des tubes selon l'invention, le conditionnement des produits en vrac à emballer et les opérations de façonnage finales incluant d'étiquetage et la découpe de la lumière. Des repères de référence identiques sont utilisés dans les différentes figures pour des éléments identiques ou similaires.

L'invention sera décrite plus en détails en référence aux dessins annexés à titre d'illustration sans caractère limitatif d'une forme d'exécution préférée de l'invention pour un tube, et pour une installation de façonnage du tube et de conditionnement d'un produit.

Description de formes d'exécution préférées de l'invention. Le tube de conditionnement 1 transparent est constitué par un corps de forme générale cylindrique 3, obturé à son extrémité inférieure par un fond circulaire 5 qui peut être par exemple collé et/ou serti dans ou sur le corps circulaire 3.

Le tube 1 est rempli jusqu'au niveau adéquat d'un produit en vrac tel que des bonbons (non représentés) , en laissant cependant un espace supérieur libre permettant d'obturer, ainsi qu'il sera décrit ci-après, l'extrémité opposée à celle pourvue du fond 5.

Cette obturation est réalisée comme suit : Le tube 1 est aplati en l'écrasant. L'extrémité 11 qui subit cet écrasement, ainsi qu'il apparaît à la figure 2, est, dans la vue de face, de largeur supérieure au diamètre du reste du corps 3 à cause de la déformation subie. Sur cette extrémité aplatie 11, on réalise deux plis permanents consécutifs de sens opposé 13 et 14, c'est-à- dire en zigzag. Ce pliage est réalisé par thermoformage, c'est-à- dire application d'une pression combinée avec l'application de chaleur, de manière à former un pli dit permanent, c'est- à-dire un pli qui, sans faire coller entre elles les faces opposées de l'extrémité aplatie du tube, est tel que l'utilisateur puisse ouvrir l'emballage en forçant avec les doigts sur l'extrémité opposée à l'extrémité du fond dans le sens des flèches 4 (figure 2) pour restituer à cette extrémité sa forme initiale tubulaire.

Lorsque l'on relâche cependant cette contrainte, à cause du caractère rigide ou semi-rigide de la matière plastique utilisée, les plis reprennent leur position en zigzag et assurent la fermeture de l'emballage.

La matière plastique (c'est-à-dire une résine synthétique) est donc rigide ou semi-rigide mais aussi thermoplastique et se déforme à chaud et sous pression en gardant après refroidissement, en l'absence de la contrainte

d'ouverture précitée, la forme dans laquelle elle a été thermoformée. Le PET et le PVC constituent des matières de base pour la réalisation du tube selon la présente invention. Ces matières sont mises en oeuvre sous forme adéquate avec des additifs et adjuvants habituels (plastifiants, stabilisants, etc.) et sont formés en tubes selon des techniques classiques bien connues aux dimensions et épaisseurs de paroi appropriées. Le terme rigide ou semi- rigide doit s'entendre comme signifiant que la matière reprend la forme dans laquelle elle a été thermoformée et ne s'applique donc pas à une feuille souple ou plastifiée qui n'aurait pas cette propriété.

Il convient de note qu'il est également possible de procéder au remplissage après thermoformage, en ouvrant l'extrémité aplatie et pourvue de deux plis au moins, mais que cette technique convient mieux pour un remplissage manuel de tubes préparés que pour une intégration dans une installation continue de conditionnement en ligne.

Ce type de tube est déjà suffisant pour assurer une bonne étanchéité et des essais ont été réalisés qui indiquent qu'ils restent étanches jusqu'à des pressions de 3,2 bars.

Selon une forme d'exécution préférée de l'invention cependant, une étiquette adhésive 19 est appliquée sur l'extrémité aplatie 11 et pourvue des plis 13 et 14, en recouvrant de préférence les deux faces de l'extrémité aplatie du tube d'une bande continue et en maintenant les plis écrasés. Une perforation 20 peut être prévue pour permettre d'accrocher le tube 1 dans un présentoir.

Afin de faciliter l'ouverture par traction du tube, la bande recouvrant ladite extrémité est pourvue avantageusement de perforations 23 sur la face avant (représentées en pointillés) et 24 sur la face arrière (représentées en trait d'axe) à la hauteur des plis 13 et 14 que cette étiquette recouvre pour permettre une déchirure aisée de la bande.

Une installation adéquate de conditionnement et le procédé mis en oeuvre seront décrits en se référant à la figure 6.

Dans un premier poste 51, on procède au remplissage de tubes pourvus d'un fond à leur base et ouverts à la partie supérieure par les produits à emballer en laissant un espace supérieur suffisant pour les opérations qui vont suivre.

Au poste 53, on procède à un formage (le tube étant représenté de face et de profil) en aplatissant l'extrémité supérieure du tube et en réalisant les deux plis en zigzag.

Afin de rendre cette déformation permanente, on procède au poste 55 à un écrasement à chaud.

Au poste 57, on procède à l'étiquetage du "rabat" réalisé par les deux plis permanents en apposant une étiquette de préférence perforée en concordance, c'est-à-dire en recouvrement des zones de perforation avec les plis permanents. Cette étiquette comporte avantageusement un code- barres.

L'étape 59 consiste en une vérification optique de la lisibilité du code-barres avec évacuation, le cas échéant, des produits non conformes.

Au poste 61, on réalise le découpage d'une lumière à travers la partie supérieure du tube et l'étiquette de manière à permettre de suspendre le produit conditionné sur une tige d'un présentoir.

Le poste 63 permet de procéder à un contrôle de la présence éventuelle d'un métal, et en cas de réponse positive, entraîne l'évacuation du produit de la ligne.

Le poste 65 permet de regrouper les différents produits et de réaliser le sur-emballage ou la mise en barquettes ou en cartons.

Il doit être bien entendu que ceci constitue un schéma d'une réalisation selon l'invention, et que d'autres variantes sont possibles, et en particulier l'insertion dans la chaîne d'autres postes permettant par exemple d'autres opérations techniques telles que l'apposition d'une étiquette

supplémentaire portant la marque et la désignation du produit emballé.

Les postes 53, 55 et 57 peuvent en particulier être modifiés, pour obtenir par exemple un pré-pliage à l'aide d'un outil de pliage qui presse déjà à chaud le produit pour lui donner une forme d'escalier, ce poste étant suivi d'un transfert vers le poste suivant au cours duquel le pliage s'affine à l'aide de guides en acier inoxydable poli jusqu'à obtenir au poste suivant un pli double en zigzag quasi définitif, après quoi, par un écrasement final de ces plis, on obtient un produit plat en maintenant les plis écrasés, qui est prêt à être étiqueté.

Pour ce qui concerne l'opération d'étiquetage, différentes techniques opératoires peuvent être envisagées. La dépose de l'étiquette peut notamment s'effectuer de la manière suivante : l'étiquette est prise par le vide au niveau de la sortie de l'imprimante. Elle est ensuite amenée entre deux balais, puis mise en contact avec le tube plié. Ensuite, les deux balais reculent pour former un "U" avec l'étiquette, puis la rabattent à l'arrière du produit. L'étiquette est à nouveau pressée pour parfaire son esthétique.

Pour ce qui concerne la découpe de la lumière prévue au poste 61, on peut recourir à un outil double de poinçonnage, permettant une découpe elliptique du haut du tube ainsi que celle de "1'Euro-trou" 20 de mise en rayon.

Diverses techniques peuvent être envisagées pour l'évacuation du produit fini; on peut notamment procéder à un soufflage par le fond du produit de manière à éjecter celui-ci directement dans un carton d'expédition. Il est également possible de prévoir à ce niveau des postes supplémentaires, tels qu'un convoyeur à bande en sortie de machine, pour réceptionner les produits évacués.

Des postes de tri des produits par mauvaise impression du "code-barres" sont également envisageables à des niveaux différents de ceux indiqués.

La détection de particules métalliques à l'aide d'un détecteur de métaux ultrasensible du type tunnel placé sur le convoyeur à bande est également adaptée.

Il est également possible, pour le poste de réception des produits, de prévoir la présence d'un opérateur, qui réceptionne les produits en bout du convoyeur puis les met en barquettes, en cartons ou directement sur présentoir.

On a recours bien entendu aux techniques d f indexage classiques de poste en poste pour assurer une production automatisée et une intégration en ligne du façonnage du tube et du remplissage de celui-ci.

Des cadence de production de 720 produits à l'heure peuvent être facilement atteintes. Le dispositif peut être par exemple prévu pour des tubes PVC variant de 34 à 70 mm de diamètre par changement d'outillage, ces outillages étant adaptés pour recevoir des tubes d'une longueur de 210 à 410 mm ouverts, ce qui correspond approximativement à 180 à 380 mm fermés. Tous les produits non susceptibles de détériorer le tube utilisé peuvent être traités de cette manière. La technique est cependant particulièrement recommandable pour des produits alimentaires (bonbons, épices, etc.) à cause de l'étanchéité de l'obturation de l'invention. Bien que l'on ait décrit des formes d'exécution préférées de l'invention, il doit être bien entendu que de nombreuses variantes opératoires tant au niveau de la production du tube que de l'équipement de façonnage, de conditionnement décrits, sont réalisables dans le cadre de l'invention. Ainsi que mentionné précédemment, les deux extrémités du tube peuvent être pourvues de l'obturation selon la technique de l'invention (plis permanents en zigzag) .

L'invention n'est notamment pas limitée à des dimensions particulières ou des formes d'exécution précises de l'appareillage décrit.