Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
UNDERWATER VEHICLE PROVIDED WITH A TOWING SYSTEM
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2014/086657
Kind Code:
A1
Abstract:
This underwater vehicle comprising a structure (3) provided with a cockpit (4) and a towing system (5) is characterised in that the towing system (5) comprises means in the form of a carriage (6) for attaching a towing line (7), that can be moved along means in the form of a rail (8), between an attachment/release position accessible from the cockpit and a towing position at the front of the underwater vehicle.

Inventors:
WIDENLOCHER MARIE-ALINE CAROLE CLAIRE (FR)
LE DOARE JEAN-MICHEL (FR)
Application Number:
EP2013/074962
Publication Date:
June 12, 2014
Filing Date:
November 28, 2013
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
DCNS (FR)
International Classes:
B63G8/42; B63B21/66
Domestic Patent References:
WO2000035745A12000-06-22
Foreign References:
EP1783047A22007-05-09
US3897746A1975-08-05
US3147732A1964-09-08
US3897746A1975-08-05
EP1783047A22007-05-09
Attorney, Agent or Firm:
BLOT, Philippe et al. (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . - Engin sous marin du type comportant un massif (3) équipé d'une fosse de veille (4) et un système de remorquage (5), caractérisé en ce que le système de remorquage (5) comporte des moyens en forme de chariot (6) d'accrochage d'une ligne de remorquage (7), déplaçables dans des moyens en forme de glissière (8), entre une position d'accrochage/décrochage accessible depuis la fosse de veille et une position de remorquage à l'avant du sous marin.

2. - Engin sous marin selon la revendication 1 , caractérisé en ce que les moyens en forme de chariot (6) sont associés à un lien (13) de récupération de celui-ci dans sa position d'accrochage/décrochage accessible depuis la fosse de veille.

3. - Engin sous marin selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que les moyens en forme de glissière (8) comportent une pièce d'ancrage et de butée (9) en position de remorquage pour les moyens en forme de chariot.

4. - Engin sous marin selon la revendication 3, caractérisé en ce que la pièce d'ancrage et de butée (9) est associée à un système de largage d'urgence (10).

Description:
Engin sous marin équipé d'un système de remorquage

La présente invention concerne un engin sous marin tel qu'un sous marin proprement dit, équipé d'un système de remorquage.

En règle générale, un tel sous marin comporte deux types distincts de systèmes permettant son remorquage.

En effet des moyens différents peuvent être utilisés dans l'état de la technique, pour assurer un remorquage d'un sous marin selon que celui-ci est en situation de remorquage de transit ou de remorquage d'urgence.

En effet, dans une situation de remorquage de transit, un engin remorqueur fournit une ligne de remorquage telle que par exemple une aussière, que l'équipage du sous marin vient accrocher manuellement sur un croc ou tout autre moyen d'accrochage équivalent, de remorquage du sous marin, ce croc étant accessible depuis le pont du sous marin par exemple sous un panneau démontable de celui-ci.

Ce croc ou autre est alors situé à l'avant du sous marin.

On conçoit cependant que ceci présente un certain nombre d'inconvénients notamment au niveau de la difficulté de cette manœuvre d'accrochage, du temps requis et des risques qu'elle fait courir à l'équipage en particulier du sous marin, suivant l'état de la mer.

En effet l'équipage d'un sous marin est très exposé à l'environnement extérieur dans ce type de situations, en raison de la configuration de ce type de navires.

En situation de remorquage d'urgence, la présence humaine est interdite sur le pont du sous marin et celui-ci doit alors fournir sa propre aussière.

Cette aussière est alors logée dans un puits ou un logement correspondant à l'avant du sous marin, cette partie du sous marin étant également appelée l'étrave comme sur d'autres types de navires.

Cette aussière est raccordée à une ligne d'arrachage qui s'étend entre ce puits ou logement de réception de celle-ci à l'avant du sous marin et une fosse de veille d'un massif également appelé kiosque, de ce sous marin, d'où des membres d'équipage peuvent avoir accès à cette ligne d'arrachage lorsque le besoin s'en fait sentir et qu'il convient alors d'enclencher cette opération de remorquage.

La fosse de veille est en fait la partie par exemple ouverte du massif ou kiosque du sous marin, destinée à recevoir des membres d'équipage pour différentes opérations comme par exemple des opérations de veille lorsque le sous marin est en surface. La ligne d'arrachage s'étend alors entre cette fosse de veille et l'avant du sous marin et plus particulièrement le puits de celui-ci dans lequel est stockée l'aussière, en passant le long de la paroi avant du massif et en courant sous le pont de celui-ci.

Cette ligne d'arrachage est en effet logée dans une goulotte ou rainure du sous marin refermée par un couvercle arrachable.

Ce couvercle est en effet par exemple constitué de panneaux ou plaques par exemple en matériau composite, s'étendant sur et fermant la goulotte de réception de celle-ci, pour la masquer.

On conçoit alors que dans une telle situation de remorquage d'urgence, l'équipage du sous marin peut, sans quitter la fosse de veille du massif de celui-ci pour des raisons de sécurité, se saisir de l'extrémité correspondante de la ligne d'arrachage et par exemple la lancer en direction du remorqueur.

L'équipage du remorqueur saisit et tire alors sur cette ligne d'arrachage, ce qui a pour effet d'arracher ou d'extraire celle-ci de la goulotte de réception correspondante du sous marin, en escamotant ou en arrachant les panneaux ou plaques d'obturation de celle-ci.

Ceci permet alors à l'équipage du remorqueur de récupérer l'aussière logée dans le puits de réception correspondant du sous marin, afin de permettre son accrochage sur un organe approprié du remorqueur et le remorquage du sous marin.

Des exemples de systèmes de remorquage pour ce type d'applications sont par exemple décrits dans les documents US 3897746 et EP 1783047.

On conçoit cependant que de tels systèmes présentent un certain nombre d'inconvénients notamment au niveau du fait qu'ils ne peuvent être utilisés qu'une seule fois dans la mesure où après utilisation, il faut remettre l'aussière en position dans son puits et la ligne d'arrachage dans la goulotte de réception correspondante du sous marin, en prenant soin de refermer celle-ci.

Les panneaux ou plaques d'obturation de la goulotte doivent alors la plupart du temps, être remplacés.

De telles opérations nécessitent généralement le passage du sous marin à quai voire en bassin, et se traduisent par des coûts de remise en ordre relativement importants.

Le but de l'invention est donc de résoudre ces problèmes.

A cet effet l'invention a pour objet un engin sous marin du type comportant un massif équipé d'une fosse de veille et un système de remorquage, caractérisé en ce que le système de remorquage comporte des moyens en forme de chariot d'accrochage d'une ligne de remorquage, déplaçables dans des moyens en forme de glissière, entre une position d'accrochage/décrochage accessible depuis la fosse de veille et une position de remorquage à l'avant du sous marin.

Selon d'autres caractéristiques de l'engin sous marin selon l'invention, prises seules ou en combinaison :

- les moyens en forme de chariot sont associés à un lien de récupération de celui- ci dans sa position d'accrochage/décrochage accessible depuis la fosse de veille ;

- les moyens en forme de glissière comportent une pièce d'ancrage et de butée en position de remorquage pour les moyens en forme de chariot ; et

- la pièce d'ancrage et de butée est associée à un système de largage d'urgence. L'invention sera mieux comprise à l'aide de la description qui va suivre, donnée uniquement à titre d'exemple et faite en se référant au dessin annexé qui représente un schéma synoptique de côté illustrant la structure et le fonctionnement d'un système de remorquage d'un sous marin selon l'invention.

On a en effet illustré sur cette figure, un engin sous marin tel qu'un sous marin proprement dit, désigné par la référence générale 1 .

Ce sous marin 1 comporte alors de façon classique, un corps de sous marin désigné par la référence générale 2 et un massif ou kiosque, désigné par la référence générale 3.

Ce massif comporte également de façon connue en soi, une fosse de veille désignée par la référence générale 4, dans laquelle des membres d'équipage peuvent se tenir pour des opérations liées par exemple à la manœuvre du sous marin.

De façon classique également, cet engin sous marin comporte un système de remorquage désigné par la référence générale 5.

En fait, et comme cela est illustré sur cette figure, ce système de remorquage comporte des moyens en forme de chariot, désignés par la référence générale 6, équipés de moyens d'accrochage d'une aussière de remorquage du sous marin, désignée par la référence générale 7.

Le remorquage peut être assuré par un navire tel qu'un remorqueur proprement dit ou autre.

Ce chariot 6 est déplaçable dans des moyens en forme de glissière du sous marin, désignés par la référence générale 8 sur la figure, entre une première position d'accrochage/décrochage de l'aussière sur ce chariot, position dans laquelle ces moyens en forme de chariot 6 sont accessibles à l'équipage, depuis la fosse de veille du massif du sous marin, pour permettre à l'équipage d'accrocher ou au contraire de décrocher l'aussière de remorquage sur ou de ce chariot et une seconde position de remorquage à l'avant de l'engin sous marin. Les moyens en forme de glissière 8 comportent en effet à l'avant, une pièce d'ancrage et de butée pour les moyens en forme de chariot, permettant de définir cette position de remorquage.

Sur la figure, cette pièce d'ancrage et de butée est désignée par la référence générale 9, et est associé de façon classique et connue en soi dans ce type d'applications, à un système de largage d'urgence désigné par la référence générale 10 sur cette figure.

Ce type de système est bien connu et comporte par exemple une chaîne désignée par la référence générale 1 1 , associée à un système de croc de remorquage et combiné à des moyens de largage d'urgence, désignés par la référence générale 12.

Ce type de système est bien connu dans l'état de la technique et ne sera donc pas décrit plus en détails par la suite.

On conçoit alors qu'un tel système peut être utilisé dans des situations de remorquage de transit du sous marin, lorsque celui-ci est à la remorque d'un remorqueur et se déplace vers un site d'utilisation en économisant ses propres moyens et dans des situations d'urgence dans lesquelles le sous marin présente un dysfonctionnement quelconque et doit donc par exemple être remorqué par exemple par un remorqueur, vers un site de réparation ou autre.

Dans les deux cas, le lien de remorquage tel que par exemple l'aussière, peut être fourni par le remorqueur, à l'équipage du sous marin.

Avec un système de remorquage selon l'invention, l'équipage du sous marin peut accrocher l'aussière de remorquage 7 sur le chariot 6, qui est alors à ce stade de l'opération, accessible à l'équipage du sous marin, depuis la fosse de veille de celui-ci.

Lors du lancement du remorquage, ce chariot 6 se déplace alors dans la glissière 8, de sa première position près de la fosse de veille du massif, vers sa seconde position de remorquage, dans la pièce d'ancrage et de butée 9 prévue à l'extrémité correspondante de la glissière 8.

Le remorquage du sous marin peut alors être effectué en toute sécurité, l'équipage du sous marin n'ayant pas quitté sa position de sécurité dans la fosse de veille du massif pendant toute l'opération.

Une fois le remorquage terminé, l'équipage peut récupérer le chariot 6 en ramenant celui-ci de sa seconde position de remorquage à l'avant du sous marin, vers sa première position où il est à nouveau accessible depuis la fosse de veille du massif, en utilisant une ligne de récupération désignée par la référence générale 13 sur cette figure. Cette ligne 13 est en effet accrochée au chariot 6 et est adaptée pour s'étendre entre la fosse de veille et le chariot afin de permettre à l'équipage de ramener celui après utilisation en tirant tout simplement sur cette ligne.

L'équipage peut ensuite décrocher l'aussière de remorquage toujours à partir de la fosse de veille du massif et libérer le sous marin du remorqueur par exemple.

On conçoit alors qu'un tel système présente un certain nombre d'avantages par rapport aux systèmes de l'état de la technique, dans la mesure où celui-ci tout en conversant les aspects de facilité d'utilisation et de sécurité pour l'équipage du sous marin, est réutilisable très facilement et à coût réduit.

Le même système peut alors servir dans les deux situations, à savoir les situations de remorquage de transit et d'urgence.

De plus il n'est pas nécessaire de repasser par une opération de maintenance pour remettre en position par exemple des plaques ou panneaux arrachés du pont du sous marin, comme c'était le cas dans l'état de la technique.

Bien entendu d'autres modes de réalisation peuvent être envisagés.