Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
UTENSIL FOR SERVING A FOOD ITEM, HAVING AN EJECTOR SYSTEM
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2020/188226
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a utensil (21) for serving a food item, comprising: - a gripping handle (23); - a serving blade (25) designed to support a food item to be served; - an ejection system (27) for ejecting said food item to be served, comprising: a trigger (29) movable alternately between a rest position and an ejection position, and a push-member (31) which can move translationally along said serving blade between a rest position and an ejection position corresponding to the rest and ejection positions of the trigger. The serving utensil (21) according to the invention is noteworthy in that the ejection system (27) comprises a movement transmission system (35) designed to be driven to rotate during the actuation of said trigger (29) and to simultaneously drive said push-member (31) to translate.

Inventors:
DEGLON THIERRY (FR)
Application Number:
FR2020/050602
Publication Date:
September 24, 2020
Filing Date:
March 19, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
ETS JEAN DEGLON (FR)
International Classes:
A47G21/02; A47G21/04; A47J43/28
Foreign References:
CN207101058U2018-03-16
US2538154A1951-01-16
DE2027746A11971-12-09
US1868656A1932-07-26
Attorney, Agent or Firm:
CABINET GERMAIN & MAUREAU (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Ustensile de service (21) d'un aliment, comportant :

- un manche de préhension (23) ;

- une lame de service (25), solidaire dudit manche de préhension (23), conçue pour supporter un aliment à servir ;

- un système d'éjection (27) dudit aliment à servir, comportant :

une gâchette (29), actionnable par un utilisateur et mobile alternativement entre une position de repos et une position d'éjection,

un organe poussoir (31), conformé pour pousser ledit aliment à servir le long de ladite lame de service (25) lorsqu'un aliment à servir est supporté par ladite lame de service (25), mobile en translation le long de ladite lame de service (25), alternativement entre une position de repos et une position d'éjection correspondant respectivement aux positions de repos et d'éjection de la gâchette (29),

le système d'éjection (27) comportant un système de transmission du mouvement (35) conçu pour être entraîné en rotation lors de l'actionnement de ladite gâchette (29) et pour entraîner simultanément en translation ledit organe poussoir (31),

le système de transmission du mouvement (35) comportant :

- une première crémaillère (51), solidaire de la gâchette (29),

- une deuxième crémaillère (57), solidaire de l'organe poussoir (31),

- une roue de transmission (52), en prise avec ladite première crémaillère (51) et avec ladite deuxième crémaillère (57),

Caractérisé en ce que la roue de transmission (52) comporte un premier pignon (53), en prise avec ladite première crémaillère (51) et un deuxième pignon (55), monté sur ledit premier pignon (53), en prise avec ladite deuxième crémaillère (57), le rapport de transmission (/?) entre le premier pignon (53) et le deuxième pignon (55) du système de transmission de mouvement (35) est inférieur à 1.

2. Ustensile de service (21) selon la revendication 1, caractérisé en ce que la gâchette (29) est mobile en rotation relativement au manche de préhension (23).

3. Ustensile de service (21) selon la revendication 2, caractérisé en ce que le débattement angulaire de la gâchette (29) est compris entre environ 20° et environ 35°, de préférence entre environ 27° et environ 28°.

4. Ustensile de service (21) selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, caractérisé en ce qu'il comporte un moyen élastique, tel qu'un ressort, agencé pour rappeler la gâchette (29) et l'organe poussoir (31) dans leurs positions de repos.

5. Ustensile de service (21) selon l'une des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que la première crémaillère (51) est montée directement sur la gâchette (29).

6. Ustensile de service (21) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le rapport de transmission ( ?) entre le premier pignon (53) et le deuxième pignon (55) du système de transmission de mouvement (35) est supérieur ou égal à 0.3 et inférieur ou égal à 0.6, de préférence inférieur ou égal à 0.5.

7. Ustensile de service (21) selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que la gâchette (29) est positionnée au-dessus d'une paroi supérieure (63) du manche de préhension (23).

Description:
DESCRIPTION

TITRE : Ustensile de service d'un aliment avec système éjecteur

La présente invention s'inscrit dans le domaine des ustensiles de table, et concerne plus particulièrement un ustensile de service avec système éjecteur.

Les particuliers ou les professionnels de la restauration tels que le personnel de service de cantines ou de restaurants, les traiteurs, les bouchers, etc., sont amenés à manipuler fréquemment et en grande quantité des aliments à servir à des convives ou à des clients.

La manipulation de ces aliments doit être effectuée de façon à éviter de détériorer l'aliment lors de son transfert depuis un plat de service vers un récipient, par exemple une assiette, une barquette, un bol, etc.

Aussi, tout particulièrement chez les professionnels, le service doit être assuré en respectant scrupuleusement des conditions d'hygiène strictes.

L'utilisation d'ustensiles de service dédiés à la nature de l'aliment à servir permet d'éviter d'une part de détériorer l'aliment à servir, et d'autre part de respecter les conditions d'hygiène, l'aliment à servir n'étant pas saisi avec la main.

De tels ustensiles de service sont par exemple des pelles à tarte, pelles à gâteau, fourchettes de service, etc., que l'on utilise afin de servir une part de tarte, de gâteau, de lasagne, de gratin, de la viande rôtie, etc.

Ces ustensiles de service comportent typiquement un manche de préhension, dont l'extrémité est pourvu d'une lame de service conçue pour supporter l'aliment à servir. Lorsqu'un utilisateur souhaite servir un aliment au moyen d'un tel ustensile, il saisit l'aliment à servir avec la lame de service, puis déplace l'aliment à servir jusqu'au récipient du convive ou du client en le faisant glisser le long de la lame de service en inclinant l'ustensile ou en poussant l'aliment le long de la lame au moyen d'un couteau ou d'une fourchette préalablement saisie par son autre main.

Ce geste est peu confortable pour l'utilisateur car il requiert que ses deux mains soient disponibles alors qu'il peut être nécessaire pour l'utilisateur de disposer d'une main libre, par exemple pour servir une sauce, une crème, une serviette, etc.

Afin d'améliorer l'utilisation de ces ustensiles de service, il est connu de monter sur un tel ustensile de service un système d'éjection de l'aliment à servir.

On a représenté à la figure 1 un exemple de réalisation de l'art antérieur d'un ustensile de service 1, ici une pelle à tarte, comportant un manche de préhension 3, une lame de service 5 et équipé d'un système d'éjection 7 d'un aliment à servir. Le système d'éjection comporte un organe poussoir 9, conformé pour pousser l'aliment à servir le long de la lame de service 5 lorsqu'un aliment à servir est supporté par la lame de service.

L'organe poussoir 9 comporte une extension 11 pénétrant dans le manche de préhension 3 et se terminant par une protubérance 13 servant à la manipulation de l'organe poussoir 9 par l'utilisateur, apte à coulisser dans une rainure 15 pratiquée dans le manche de préhension 3.

Lorsqu'un utilisateur souhaite servir un aliment au moyen de l'ustensile 1, il saisit l'aliment à servir avec la lame de service 5 puis déplace, au moyen de son pouce, la protubérance 13 en translation le long de la rainure 15, depuis l'amont vers l'aval de l'ustensile de service, entraînant le déplacement de l'organe 9 poussoir en translation le long de la lame de service 5 jusqu'à ce qu'il atteigne une position dite d'éjection selon laquelle l'aliment à servir est transféré dans le récipient.

Le fait de prévoir un système d'éjection permet d'améliorer la facilité d'utilisation des ustensiles de service par rapport à ceux où le déplacement de l'aliment à servir est obtenu en utilisant un couteau ou une fourchette, car l'autre main de l'utilisateur est à présent libérée.

Toutefois, le geste nécessaire à l'actionnement du système d'éjection consiste en un allongement du pouce depuis l'amont vers l'aval de l'ustensile, ce qui est très inconfortable pour un utilisateur car le reste de la main maintient quant à elle l'ustensile au niveau de son manche de préhension.

De plus, le geste d'allongement du pouce n'offre pas à l'utilisateur une sensation de maîtrise du mouvement, ce qui se traduit par un déplacement non linéaire de l'organe poussoir, ceci pouvant entraîner une éjection hasardeuse de l'aliment à servir. Une telle éjection hasardeuse va à l'encontre de la résolution du problème technique général d'éviter de détériorer l'aliment lors de son transfert depuis un plat de service vers un récipient.

Aussi, l'organe poussoir demeure dans sa position d'éjection après que l'aliment a été éjecté, sauf à ce que l'utilisateur le ramène manuellement dans sa position de repos initiale.

L'objet de la présente invention vise à pallier les inconvénients ci-dessus en proposant un ustensile de service d'un aliment, comportant :

- un manche de préhension ;

- une lame de service, solidaire dudit manche de préhension, conçue pour supporter un aliment à servir ;

- un système d'éjection dudit aliment à servir, comportant : - une gâchette, actionnable par un utilisateur et mobile alternativement entre une position de repos et une position d'éjection,

- un organe poussoir, conformé pour pousser ledit aliment à servir le long de ladite lame de service lorsqu'un aliment à servir est supporté par ladite lame de service, mobile en translation le long de ladite lame de service, alternativement entre une position de repos et une position d'éjection correspondant respectivement aux positions de repos et d'éjection de la gâchette,

ledit ustensile de service étant remarquable en ce que le système d'éjection comporte un système de transmission du mouvement conçu pour être entraîné en rotation lors de l'actionnement de ladite gâchette et pour entraîner simultanément en translation ledit organe poussoir.

Ainsi, en prévoyant d'équiper l'ustensile de service selon l'invention d'un système d'éjection muni d'un système de transmission du mouvement conçu pour être entraîné en rotation lors de l'actionnement de la gâchette et pour entraîner simultanément en translation ledit organe poussoir, la gâchette peut être montée dans l'ustensile de service d'une façon telle que l'utilisateur n'a plus à allonger son pouce depuis l'amont vers l'aval de l'ustensile lors du déplacement de la gâchette depuis sa position de repos vers sa position d'éjection, comme c'est le cas dans l'art antérieur.

En effet, grâce à cette configuration, la gâchette peut ainsi être montée mobile en rotation relativement au manche de préhension, ce qui permet d'améliorer l'ergonomie de l'ustensile, plus aucun déplacement du pouce n'étant à prévoir depuis l'amont vers l'aval de l'ustensile de service lorsque la gâchette passe de sa position de repos vers sa position d'éjection.

Selon des caractéristiques toutes optionnelles de l'ustensile de service selon l'invention :

- selon une réalisation de l'invention, la gâchette est mobile en rotation relativement au manche de préhension ;

- le débattement angulaire de la gâchette est compris entre environ 20° et environ 35°, de préférence entre environ 27° et environ 28°. Ainsi, un déplacement de la gâchette de 2.8 cm entraîne un déplacement de l'organe poussoir de 7 cm ;

- l'ustensile de service comporte un moyen élastique, tel qu'un ressort, agencé pour rappeler la gâchette et l'organe poussoir dans leurs positions de repos ;

- le système de transmission du mouvement comporte :

une première crémaillère, solidaire de la gâchette,

une deuxième crémaillère, solidaire de l'organe poussoir, une roue de transmission, en prise avec ladite première crémaillère et avec ladite deuxième crémaillère ;

- selon une réalisation de l'invention, la première crémaillère est montée directement sur la gâchette ;

- la roue de transmission comporte un premier pignon, en prise avec ladite première crémaillère et un deuxième pignon, monté sur ledit premier pignon, en prise avec ladite deuxième crémaillère, le rapport de transmission entre le premier pignon et le deuxième pignon du système de transmission de mouvement est inférieur à 1 ;

- dans une réalisation, le rapport de transmission entre le premier pignon et le deuxième pignon du système de transmission de mouvement est supérieur ou égal à 0.3 et inférieur ou égal à 0.6, de préférence inférieur ou égal à 0.5 ;

- la gâchette est positionnée au-dessus d'une paroi supérieure du manche de préhension.

D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description détaillée qui suit pour la compréhension de laquelle on se reportera aux dessins annexés dans lesquels :

La figure 1 illustre une réalisation d'un ustensile de service avec système éjecteur selon l'art antérieur.

La figure 2 représente l'ustensile de service selon l'invention, en position de repos.

La figure 3 illustre l'ustensile de service de la figure 2, en position en cours d'éjection. La figure 4 montre l'ustensile de service de la figure 2, en vue éclatée.

La figure 5 représente la roue de transmission du système de transmission selon l'invention.

La figure 6 illustre une variante de réalisation de la lame de service de l'ustensile de service.

Sur l'ensemble des figures, des références identiques ou analogues représentent des organes ou ensembles d'organes identiques ou analogues.

Aussi, dans la description et dans les revendications, les termes « amont » et « aval » sont employés. L'ustensile de service s'étend de l'amont vers l'aval, l'amont désignant la partie de l'ustensile de service comportant le manche de préhension tandis que l'aval désigne la partie de l'ustensile de service comportant la lame de service. Dans un souci de clarté, l'amont désigne la partie droite de l'ustensile représenté à la figure 1 et l'aval désigne la partie gauche de l'ustensile de la figure 1.

On se réfère aux figures 2 à 4 montrant l'ustensile de service 21 selon l'invention, respectivement en position de repos, en position d'éjection, et en vue éclatée. L'ustensile de service 21 ici représenté est une pelle à gâteau. Toutefois, l'invention s'applique de la même façon aux pelles à tarte et aux fourchettes de service comme on va le voir dans la suite de la description.

L'ustensile de service 21 comporte un manche de préhension 23 et une lame de service 25, qui est une lame à gâteau, solidaire du manche de préhension et conçue pour supporter un aliment à servir, ici une part de gâteau.

L'ustensile de service 21 comporte en outre un système d'éjection 27 de l'aliment à servir. Le système d'éjection 27 comporte une gâchette 29, actionnable par un utilisateur et mobile alternativement entre une position de repos illustrée à la figure 2 et une position d'éjection illustrée à la figure 3.

Le système d'éjection 27 comporte également un organe poussoir 31, présentant une forme adaptée pour pousser l'aliment à servir le long de la lame de service 25 lorsqu'un aliment à servir est supporté par la lame de service.

L'organe poussoir 31 comporte une extension 33 pouvant pénétrer dans le manche de préhension 23.

Selon l'invention, le système d'éjection 27 comporte un système de transmission du mouvement 35, dont un exemple de réalisation est présenté dans la suite de la description, qui est conçu pour être entraîné en rotation lors de l'actionnement de la gâchette 29 et pour entraîner simultanément en translation l'organe poussoir 31 lors de l'actionnement de la gâchette, de sorte que lorsque la gâchette se trouve dans sa position de repos, l'organe poussoir se trouve dans une position de repos illustrée à la figure 2 et lorsque la gâchette se trouve dans sa position d'éjection, l'organe d'éjection se trouve dans une position d'éjection représentée à la figure 3. L'organe poussoir 31 est ainsi mobile en translation par rapport à la lame de service 25, notamment mobile en translation le long de la lame de service, entre une position de repos et une position d'éjection correspondant respectivement aux positions de repos et d'éjection de la gâchette.

Aussi, l'organe poussoir 31 est parallèle au coude 36 de la lame de service, et présente une inclinaison comprise entre environ 8° et environ 15° par rapport à un plan perpendiculaire à la lame de service 25, ce qui permet d'exercer une poussée sur le bas de l'aliment à servir, ceci afin de préserver l'intégrité de l'aliment à servir. De préférence, l'inclinaison de l'organe poussoir 31 par rapport à un plan perpendiculaire à la lame de service 25 est égale à environ 11°.

Le manche de préhension 23 comporte une poignée de préhension 37 prolongée au niveau de sa partie aval par un carter 39 abritant en partie le dispositif de transmission de mouvement 35. La poignée de préhension 37 comporte au niveau de sa partie amont deux branches 37A, 37B. La branche 37A de la poignée de préhension 37 comporte au niveau de sa partie amont un orifice 38 adapté pour permettre la suspension de l'ustensile de service. La branche 37B de la poignée de préhension 37 comporte en outre au niveau de sa partie amont une butée 40 sous la paroi inférieure du manche de préhension. La présence de cette butée 40 permet de bloquer l'ustensile de service 21 contre le bord du récipient de destination lors du service d'un aliment, ceci afin d'éviter qu'il ne glisse dans le récipient de destination.

La gâchette 29 est montée en rotation relativement au manche de préhension 23. Pour ce faire, la gâchette 29 comporte un bras de fixation 41, monté pivotant sur le carter 39 du manche de préhension 23 autour d'un axe de rotation 43 transverse au plan longitudinal du manche de préhension 23.

Le débattement angulaire de la gâchette est par exemple compris entre environ 20° et environ 35°, de préférence compris entre environ 27° et 28°. Le débattement angulaire est calculé comme étant l'angle maximum atteint par la gâchette lorsqu'elle se trouve en position de repos. Cet angle est calculé entre une paroi inférieure 45 du bras de fixation 41 de la gâchette et la paroi 47 du manche de préhension 23 qui est en vis-à- vis de la paroi inférieure 45 du bras de fixation 41 de la gâchette. En prévoyant un débattement angulaire de la gâchette compris entre environ 20° et environ 35°, de préférence entre environ 27° et environ 28°, on limite l'amplitude de déplacement du pouce d'un utilisateur à 3 cm, ce qui rend confortable l'actionnement de la gâchette par un utilisateur.

Le bras de fixation de la gâchette comporte une extension 49 qui s'étend de façon sensiblement transverse au bras de fixation 41. L'extension 49 adopte une forme légèrement arrondie.

Selon l'invention, le système de transmission du mouvement 35 comporte une première crémaillère 51, solidaire de la gâchette 29, montée directement sur l'extension 49 de la gâchette 29. Selon une variante non représentée, la première crémaillère peut être reliée à la gâchette sans être directement montée sur l'extension 49 de la gâchette.

Le système de transmission du mouvement 35 comporte une roue de transmission 52 comportant un premier pignon 53, en prise avec la première crémaillère 51 et un deuxième pignon 55, monté sur le premier pignon 53.

Le système de transmission du mouvement 35 comporte une deuxième crémaillère 57, montée directement sur l'extension 33 de l'organe poussoir 31. La deuxième crémaillère 57 est agencée de façon à venir en prise avec le deuxième pignon 55. Selon une variante non représentée, la deuxième crémaillère 57 peut être reliée à l'organe poussoir sans être directement montée sur l'extension 33 de l'organe poussoir 31.

La figure 5 illustre une réalisation de la roue de transmission 52, comportant le premier pignon 53 et le deuxième pignon 55. Le premier pignon 53 comporte une pluralité de dents 530 et le deuxième pignon 55 comporte une pluralité de dents 550.

Le rapport de transmission C entre le premier pignon 53 et le deuxième pignon 55 est donné par la formule suivante :

[Math 1]

Zpl étant le nombre de dents du premier pignon 53 engrenant la première crémaillère 51 reliée à la gâchette 29,

Zp2 étant le nombre de dents du deuxième pignon 55 engrenant la deuxième crémaillère 57 reliée à l'organe poussoir 31.

Selon l'invention, on cherche à obtenir un débattement angulaire de la gâchette compris entre environ 20° et environ 35°, de préférence entre environ 27° et environ 28°, ceci afin de limiter l'amplitude de déplacement du pouce d'un utilisateur à 3 cm. Pour ce faire, on choisit un rapport de transmission ^strictement inférieur à 1, de façon à permettre une démultiplication du mouvement. Ainsi, le diamètre du premier pignon 53 est inférieur au diamètre du deuxième pignon 55.

Ainsi, pour une longueur de déplacement donnée de la première crémaillère, la longueur de déplacement de la deuxième crémaillère est supérieure à celle de la première crémaillère.

Selon une réalisation de l'invention, le rapport de transmission R entre le premier pignon 53 et le deuxième pignon 55 du système de transmission du mouvement est supérieur ou égal à 0.3 et inférieur ou égal à 0.6.

De manière préférée, le rapport de transmission C entre le premier pignon 53 et le deuxième pignon 55 du système de transmission du mouvement est inférieur ou égal à 0.5.

Selon un exemple de réalisation de l'invention, un déplacement de la gâchette de 2.8 cm entraîne un déplacement de l'organe poussoir de 7 cm. Pour ce faire, le premier pignon 53 comporte 10 dents 530.

Ainsi, pour une distance de déplacement donnée de la première crémaillère 51, la deuxième crémaillère 57 se déplace au moins du double de la distance de déplacement de la première crémaillère, ce qui permet de limiter l'amplitude de débattement du pouce d'un utilisateur nécessaire pour déplacer la gâchette depuis sa position de repos vers sa position d'éjection. En limitant de la sorte l'amplitude de débattement du pouce, l'utilisateur maîtrise davantage le mouvement accompli avec son pouce lors de l'actionnement de la gâchette, contrairement aux solutions de l'art antérieur. Cela permet d'obtenir un déplacement linéaire de l'organe poussoir, entraînant ainsi une éjection contrôlée de l'aliment évitant une détérioration de l'aliment lors de son transfert depuis un plat de service vers un récipient.

Lorsqu'un utilisateur souhaite servir un aliment au moyen de l'ustensile 21, il saisit l'aliment à servir avec la lame de service 25 puis actionne, au moyen de son pouce, la gâchette 29 en rotation par rapport au manche de préhension 23.

Le déplacement en rotation de la gâchette 29 entraîne de concert le déplacement de la première crémaillère 51. La première crémaillère 51, en prise avec le premier pignon 53, l'entraîne en rotation.

Le deuxième pignon 55, monté sur le premier pignon 53 et en prise avec la deuxième crémaillère 57, est alors également entraîné en rotation et entraîne simultanément l'organe poussoir 31 en translation le long de la lame de service 25.

Lorsque l'utilisateur poursuit le mouvement de rotation de la gâchette 29 jusqu'à ce qu'elle atteigne sa position d'éjection, position selon laquelle la paroi inférieure 45 de la gâchette vient en butée contre la paroi 47 du manche de préhension 23, l'organe poussoir 31 se trouve dans sa position d'éjection représentée à la figure 3.

Dans cette position d'éjection de l'organe poussoir 31, l'aliment à servir se trouve au moins en partie à l'extérieur de la lame de service 25, ou se trouve à tout le moins suffisamment avancé le long de la lame de service 25 pour permettre de le transférer vers le récipient de destination sans détériorer l'aliment à servir.

En prévoyant d'équiper l'ustensile de service selon l'invention d'un système d'éjection muni d'un système de transmission du mouvement conçu pour être entraîné en rotation lors de l'actionnement de ladite gâchette et pour entraîner simultanément en translation ledit organe poussoir, la gâchette peut ainsi être montée dans l'ustensile de service de façon à éviter d'avoir à la déplacer depuis l'amont vers l'aval de l'ustensile lorsque l'on souhaite passer d'une position de repos à une position d'éjection comme c'est le cas dans l'art antérieur. En effet, comme on vient de le voir, la gâchette peut ainsi être montée de façon à être mobile en rotation relativement au manche de préhension, ce qui permet d'améliorer l'ergonomie de l'ustensile, plus aucun déplacement du pouce n'étant à prévoir depuis l'amont vers l'aval de l'ustensile de service lorsque l'on passe d'une position de repos à une position d'éjection.

Selon une disposition avantageuse de l'invention, l'ustensile de service 21 comporte un moyen élastique agencé pour rappeler la gâchette 29 et l'organe poussoir 31 dans leurs positions de repos. Un tel moyen élastique est par exemple obtenu en prévoyant de monter un ressort de rappel 59 (visible aux figures 2 et 4) entre la gâchette 29 et le manche de préhension 23. A titre d'exemple, le ressort de rappel 59 peut être du type ressort de pince à linge.

La présence d'un tel moyen élastique permet de rappeler la gâchette dans sa position de repos après qu'elle a atteint sa position d'éjection, ce qui permet, grâce au système de transmission de mouvement, de ramener simultanément l'organe poussoir dans sa position de repos sans intervention manuelle supplémentaire de la part de l'utilisateur. La description qui précède fait état d'un positionnement de la gâchette 29 au-dessus d'une paroi supérieure 61 (représentée aux figures 2 et 4) du manche de préhension 23. Il est envisagé dans le cadre de la présente invention de prévoir un positionnement de la gâchette 29 relativement au manche qui peut être au-dessous d'une paroi inférieure (représentée aux figures 2 et 4) du manche de préhension 23 ou latéralement par rapport au manche de préhension 23.

Par ailleurs, la description qui précède concerne un ustensile de service 21 dont la lame de service 25 est une lame à gâteau. L'invention s'applique de la même façon lorsque la lame de service est une lame à tarte. On remplace pour ce faire la lame à gâteau par une lame à tarte dont une réalisation connue de l'art antérieur a été donnée à la figure 1. Par ailleurs, la lame peut comporter un revêtement anti-adhérant.

De la même manière, la lame de service 25 peut être obtenue par une fourchette de service 63 dont une réalisation est donnée à la figure 6.

L'organe poussoir 31 comporte deux orifices 65, 67 permettant le passage de dents 69, 71 de la fourchette de service 63.

Bien entendu, la fourchette peut comporter un nombre de dents différent. La fourchette peut comporter par exemple une dent unique, afin de former une broche, trois, quatre ou cinq dents. L'organe poussoir comporte autant d'orifices que la fourchette comporte de dents.

La fourchette de service peut par exemple être utilisée en boucherie ou en charcuterie, afin de servir un rôti, un jambonneau, etc.

Alternativement, la fourchette de service peut être une fourchette de barbecue. Dans ce cas, la deuxième crémaillère 57 peut être de longueur supérieure à celle retenue pour une utilisation non destinée au barbecue et peut être réalisée en fonte d'aluminium.

Comme il va de soi, la présente invention ne se limite pas aux seules formes de réalisation de cet ustensile de service, décrites ci-dessus uniquement à titre d'exemples illustratifs, mais elle embrasse au contraire toutes les variantes faisant intervenir les équivalents techniques des moyens décrits ainsi que leurs combinaisons si celles-ci entrent dans le cadre de l'invention.