Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
VENTILATION DEVICE AND COOLING MODULE HAVING SUCH A VENTILATION DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/145661
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a ventilation device comprising a propeller and a drive motor, the drive motor having a drive shaft and a rear flange (19), the rear flange (19) having a drive-shaft hub support and cooling openings for cooling the motor. According to the invention, - the rear flange is made up of a central band or of at least two arms, the central band or the arms bearing the hub support, two cooling openings in the rear flange (19) being separated only by the central band, or by each of the arms and the support, respectively, and - the device has a protective cover (28) for the rear flange (19), the protective cover (28) comprising a surface covering the rear flange (19), the covering surface being partially open and having one or more first covering parts, each first covering part being positioned opposite a separate cooling opening in the rear flange (19) and being configured to at least partially cover the corresponding opening, at least one of the cooling openings being at least partially covered by a first covering part.

Inventors:
PIQUARD, Emmanuelle (ZA l'Agiot 8 rue Louis Lormand,,CS 80517 La Verrièr, LE MESNIL SAINT DENIS CEDEX, 78322, FR)
CREVEL, Hervé (ZA l'Agiot 8 rue Louis Lormand,,CS 80517 La Verrièr, LE MESNIL SAINT DENIS CEDEX, 78322, FR)
Application Number:
FR2019/050195
Publication Date:
August 01, 2019
Filing Date:
January 29, 2019
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
VALEO SYSTEMES THERMIQUES (ZA l'Agiot, 8 rue Louis Lorman, CS 80517 LA VERRIERE LE MESNIL SAINT DENIS Cedex, 78322, FR)
International Classes:
F01P5/02; F04D25/08; H02K5/10; H02K5/16; H02K9/02; F01P5/04
Domestic Patent References:
WO2011138658A22011-11-10
Foreign References:
US6342741B12002-01-29
JPH08340654A1996-12-24
EP0921318A21999-06-09
US4210833A1980-07-01
US20110253078A12011-10-20
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
TRAN, Chi-Hai (VALEO SYSTEMES THERMIQUES, ZA l'Agiot 8 rue Louis Lormand, CS 80517 La Verrière LE MESNIL SAINT DENIS CEDEX, 78322, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Dispositif de ventilation comprenant une hélice (11) et un moteur (12) d’entrainement, ledit moteur (12) d’entrainement comportant un arbre (15) moteur et un flasque (19) arrière, ledit flasque (19) arrière comportant un support de moyeu de l’arbre (15) moteur et des ouvertures de refroidissement pour le refroidissement du moteur, caractérisé en ce que

- le flasque arrière étant constitué d’une bande centrale ou d’au moins deux bras, ladite bande centrale ou lesdits bras portant ledit support de moyeu, deux ouvertures de refroidissement dudit flasque (19) arrière sont séparées uniquement par ladite bande centrale, ou respectivement par un desdits bras et ledit support, et en ce que

- ledit dispositif comporte un capot (28) de protection dudit flasque (19) arrière, ledit capot (28) de protection comprenant une surface de recouvrement dudit flasque (19) arrière, ladite surface de recouvrement étant en partie ouverte et comportant une ou plusieurs premières parties couvrantes, chaque première partie couvrante étant placée en regard d’une ouverture de refroidissement distincte dudit flasque (19) arrière en étant configurée pour recouvrir au moins partiellement ladite ouverture correspondante, au moins une desdites ouvertures de refroidissement est ainsi au moins en partie recouverte par une première partie couvrante.

2. Dispositif selon la revendication 1, caractérisé en ce que le flasque arrière étant constitué par au moins deux bras, une virole relie les extrémités libres desdits bras pour renforcer mécaniquement ledit flasque arrière.

3. Dispositif selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que ledit flasque (19) arrière comprenant n ouvertures de refroidissement, ladite surface de recouvrement comporte n premières parties couvrantes de sorte que chaque ouverture de refroidissement du flasque (19) arrière est au moins en partie recouverte.

4. Dispositif l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que chaque première partie couvrante recouvre au moins 85% de l’ouverture de refroidissement du flasque arrière en regard de laquelle elle est placée.

5. Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que ledit support de moyeu comprenant une ouverture, ladite surface de recouvrement comporte également une deuxième (32, 33) partie couvrante placée en regard dudit support de moyeu de manière à recouvrir au moins en partie ladite ouverture.

6. Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que ledit capot (28) de protection étant rapporté, il comporte une couronne extérieure et/ou une jupe formant une extension de ladite surface de recouvrement pour son assemblage sur le carter de moteur.

7. Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que ledit flasque (19) arrière présente un taux d’ouverture supérieur ou égal à 40%, de préférence supérieur ou égal à 50%, de préférence supérieur ou égal à 60%, de préférence encore supérieur ou égal à 65%. un taux d’ouverture

8. Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que au moins une desdites premières parties couvrantes comporte sur une partie de son pourtour, une chicane pour retenir une partie des liquides et/ou particules éventuellement contenus dans le flux d’air circulant entre les orifices du capot (28) de protection et les ouvertures de refroidissement dudit flasque (19) arrière.

9. Module de refroidissement d’une unité de propulsion d’un véhicule, tel qu’un bloc moteur ou une ou plusieurs batteries, comprenant un dispositif de ventilation selon l’une quelconque des revendications précédentes.

Description:
Dispositif de ventilation et module de refroidissement

comportant un tel dispositif de ventilation

ARRIERE-PIAN DR I/INVENTION

Domaine de l’invention

La présente invention concerne un dispositif de ventilation comprenant une hélice et un moteur d’entraînement de cette hélice, notamment pour forcer la circulation de l’air à travers un ou plusieurs échangeurs de chaleur.

Elle concerne également un module de refroidissement, notamment d’un moteur thermique placé en face avant d’un véhicule, ce module de refroidissement comprenant un tel dispositif de ventilation.

Arrière-plan technologique

L’automobile, comme de nombreux autres domaines industriels, utilise des échangeurs de chaleur pour assurer au moteur thermique des conditions de fonctionnement en température optimales.

Dans le cas d’un véhicule électrique, il est également nécessaire de refroidir les différents éléments constituant la chaîne de traction.

Il est ainsi connu d’équiper un véhicule d’un radiateur de refroidissement qui est placé à l’avant de celui-ci.

Un tel radiateur est typiquement couplé à un ventilateur qui permet de forcer la circulation d’air au travers du radiateur afin d’absorber la chaleur transportée par le fluide de refroidissement du moteur.

Le ventilateur peut être placé en amont ou en aval du radiateur, l'amont ou l'aval s'appréciant en référence à la direction d'écoulement de l'air.

Ce ventilateur comprend généralement une buse, de forme parallélépipédique, présentant une partie centrale ouverte pour le passage de l’air, cette partie centrale recevant une hélice pourvue de pales, ladite buse supportant un moteur d’entraînement de cette hélice.

De manière connue, le moteur permet d’actionner l’hélice pour générer le flux d’air envoyé vers le radiateur, ce moteur présentant plusieurs vitesses afin d’ajuster le débit d’air en fonction de la température cible à atteindre pour le fluide de refroidissement du moteur. Cette buse permet aussi l'accrochage du ventilateur à un élément de support, notamment le radiateur de refroidissement ou le châssis.

Il est cependant nécessaire de refroidir le moteur d’entraînement de l’hélice qui est puissant de manière à limiter l’usure des balais, diminuer la consommation électrique et de manière plus générale, éviter un potentiel disfonctionnement d’un bloc fonctionnel du véhicule.

A cet effet, le flasque arrière fermant le carter du moteur d’entraînement comporte des ouvertures de refroidissement.

Néanmoins, les dimensions de ces ouvertures restent limitées pour empêcher des projections intempestives de corps étrangers (gravillons, gouttes de pluie, ..) à l’intérieur du carter du moteur.

De tels éléments sont, en effet, susceptibles d’endommager le moteur d’entraînement.

On constate donc que le refroidissement du moteur d’entraînement est insuffisant, notamment lorsque ce dernier opère à vitesse élevée pour assurer une circulation d’air importante au niveau du radiateur de refroidissement.

Il existe donc un besoin pressant pour un dispositif de ventilation, dont le design original autorise un meilleur refroidissement des éléments constitutifs du moteur d’entraînement de l’hélice.

Objet de l’invention

La présente invention vise à pallier les inconvénients de l’art antérieur et à répondre aux contraintes ci-dessus énoncées en proposant un dispositif de ventilation, simple dans sa conception et dans son mode opératoire, fiable et économique assurant un refroidissement, par air, amélioré du moteur d’entraînement de l’hélice tout en protégeant ce dernier d’introductions directes de corps étrangers dans le carter.

Un autre objet de la présente invention est un tel dispositif de ventilation permettant, de manière simple, de limiter l’introduction de gouttes de liquide et/ou de particules transportées par le flux d’air pénétrant dans le carter du moteur.

La présente invention vise également un module de refroidissement, notamment pour bloc moteur, comprenant un tel dispositif de refroidissement, de manière à présenter une fiabilité accrue.

BREVE DESCRIPTION DR I/INVENTION A cet effet, l’invention concerne un dispositif de ventilation comprenant une hélice et un moteur d’entrainement, ledit moteur d’entrainement comportant un arbre moteur et un flasque arrière, ledit flasque arrière comportant un support de moyeu de l’arbre moteur et des ouvertures de refroidissement pour le refroidissement du moteur.

Selon l’invention,

- le flasque arrière étant constitué d’une bande centrale ou d’au moins deux bras, ladite bande centrale ou lesdits bras portant ledit support de moyeu, deux ouvertures de refroidissement dudit flasque arrière sont séparées uniquement par ladite bande centrale, ou respectivement par un desdits bras et ledit support, et

- ledit dispositif comporte un capot de protection dudit flasque arrière, ledit capot de protection comprenant une surface de recouvrement dudit flasque arrière, ladite surface de recouvrement étant en partie ouverte et comportant une ou plusieurs premières parties couvrantes, chaque première partie couvrante étant placée en regard d’une ouverture de refroidissement distincte dudit flasque arrière en étant configurée pour recouvrir au moins partiellement ladite ouverture correspondante, au moins une desdites ouvertures de refroidissement est ainsi au moins en partie recouverte par une première partie couvrante.

De préférence, cette surface de recouvrement comporte autant de premières parties couvrantes que le flasque arrière compte d’ouvertures de refroidissement de sorte que toutes les ouvertures de refroidissement sont au moins en partie protégées par des premières parties couvrantes.

La surface de recouvrement est avantageusement ouverte sur au moins une partie du pourtour de chaque première partie couvrante.

Chaque première partie couvrante est donc placée en regard, ou sensiblement en regard, et à distance d’une ouverture de refroidissement correspondante du flasque arrière. En d’autres termes, chaque première partie n’est pas plaquée contre son ouverture de refroidissement correspondante mais en est écartée de manière à assurer la circulation de flux d’air entre les orifices du capot de protection et les ouvertures de refroidissement. De manière avantageuse, la surface de recouvrement est cependant placée à proximité de la surface externe du flasque arrière pour limiter toute introduction intempestive de liquide ou de corps étrangers dans le carter de moteur. Un tel design du dispositif de ventilation autorise avantageusement un taux d’ouverture plus important du flasque arrière tout en limitant le risque d’endommagement du moteur, ce qui assure un meilleur refroidissement de ce dernier.

Dans différents modes de réalisation particuliers de ce dispositif de ventilation, chacun ayant ses avantages particuliers et susceptibles de nombreuses combinaisons techniques possibles:

- le flasque arrière étant constitué par au moins deux bras, une virole relie les extrémités libres desdits bras pour renforcer mécaniquement ledit flasque arrière,

- ledit flasque arrière comprenant n ouvertures de refroidissement, ladite surface de recouvrement comporte n premières parties couvrantes de sorte que chaque ouverture de refroidissement du flasque arrière est au moins en partie recouverte,

- chaque première partie couvrante recouvre au moins 85%, et encore mieux au moins 90%, de l’ouverture de refroidissement du flasque arrière en regard de laquelle elle est placée, de préférence encore 100%, (pour calculer le taux de recouvrement, on réalise le ratio de la surface couverte par le capot de protection sur la surface ouverte correspondante du flasque arrière, selon leur projection dans un plan transversal à l’arbre du moteur, cad par exemple en vue arrière du moteur, cad que les reliefs éventuels ne sont pas pris en compte dans le calcul de la surface)

- ledit flasque arrière présente un taux d’ouverture supérieur ou égal à 40%, de préférence supérieur ou égal à 50%, de préférence supérieur ou égal à 60%, de préférence encore supérieur ou égal à 65%, (pour calculer le taux d’ouverture, on réalisation le ratio de la surface ouverte sur la surface totale du flasque arrière, selon leur projection dans un plan transversal à l’arbre du moteur, cad par exemple en vue arrière du moteur, cad que les reliefs éventuels ne sont pas pris en compte dans le calcul de la surface)

- le pourcentage de couverture des ouvertures du flasque arrière par le capot de protection est supérieur ou égal à 85%, de préférence supérieur ou égal à 90%, de préférence supérieur ou égale à 95%, de préférence égal à 100%, - chaque première partie couvrante recouvre au moins 85%, et encore mieux au moins 90%, de l’ouverture de refroidissement du flasque arrière en regard de laquelle elle est placée, de préférence encore 100%, (pour calculer le taux de recouvrement, on réalise le ratio de la surface couverte par le capot de protection sur la surface ouverte du flasque arrière, selon leur projection dans un plan transversal à l’arbre du moteur, cad par exemple en vue arrière du moteur, cad que les reliefs éventuels ne sont pas pris en compte dans le calcul de la surface)

- ledit flasque arrière présente un taux d’ouverture supérieur ou égal à 40%, de préférence supérieur ou égal à 50%, de préférence supérieur ou égal à 60%, de préférence encore supérieur ou égal à 65%, (pour calculer le taux d’ouverture, on réalisation le ratio de la surface ouverte sur la surface totale du flasque arrière, selon leur projection dans un plan transversal à l’arbre du moteur, cad par exemple en vue arrière du moteur, cad que les reliefs éventuels ne sont pas pris en compte dans le calcul de la surface)

- ledit support de moyeu comprenant une ouverture, ladite surface de recouvrement comporte également une deuxième partie couvrante placée en regard dudit support de manière à recouvrir au moins ladite ouverture,

- ledit dispositif comprenant une buse comportant une face avant et une face arrière, lesdites faces délimitant une cavité dans laquelle sont reçus ladite hélice et ledit moteur d’entraînement, une partie de la face arrière de ladite buse délimite ledit capot de protection.

De préférence, la face avant de ladite buse est ajourée pour le passage de l’air.

Alternativement, le capot de protection étant rapporté, il comporte une bride, ou couronne extérieure, et/ou une jupe entourant ladite surface de recouvrement pour son assemblage sur le carter de moteur.

Cette bride, ou couronne extérieure, forme une extension de la surface de recouvrement, et est placée en saillie du corps du carter. De préférence, elle présente une forme de parallélogramme ou une forme circulaire.

- ledit capot de protection comporte des moyens de fixation audit flasque arrière, ou plus généralement au carter du moteur comportant ledit flasque arrière, ou encore au corps d’une buse, le corps de cette buse délimitant une cavité interne dans laquelle sont placés ladite hélice et ledit moteur.

Ce capot de protection peut ainsi être monté sur la face arrière de cette buse.

De manière avantageuse, ces moyens de fixation du capot de protection sont configurés pour coopérer avec les moyens de fixation du carter du moteur de sorte que l’ensemble étant fixé en position, le capot de protection est verrouillé en position par rapport au flasque arrière. De préférence, les moyens de fixation comprennent des éléments de clipsage et/ou des oreilles placées sur le corps dudit capot de protection en formant saillie de ladite surface de recouvrement, chacune desdites oreilles comportant un orifice pour le passage de la tige d’une fixation telle qu’une vis.

De manière plus générale, le capot de protection peut être fixé par tout moyen connu tel que par collage, clipsage ou vissage.

- au moins une desdites premières parties couvrantes comporte sur une partie de son pourtour, une chicane pour retenir une partie des liquides et/ou particules éventuellement contenues dans le flux d’air circulant entre les orifices du capot de protection et les ouvertures de refroidissement dudit flasque arrière.

On entend par "chicane", tout élément matériel tel qu’un rebord, interposé sur le cheminement naturel de flux d’air pénétrant par le ou les orifices du capot de protection vers les ouvertures de refroidissement du flasque arrière.

Une telle chicane ayant une section transversale droite en forme de L, par exemple pour un bord replié, il est ainsi possible de retenir dans le creux défini par celle-ci des liquides. Bien entendu, cette chicane présente une hauteur adaptée pour éviter de former un écran limitant la circulation de l’air dans le carter.

- ledit flasque arrière est formé d’une bande centrale portant le support de moyeu, ladite bande centrale délimitant deux ouvertures latérales de refroidissement. De préférence, la bande centrale à une forme oblongue.

Cette bande centrale peut comporter des chicanes sur ses bords latéraux délimitant les ouvertures de refroidissement.

De manière avantageuse, un tel mode de réalisation du flasque arrière nécessite moins de matière pour sa fabrication et permet d’économiser jusqu’à 40% de matière tout en assurant d’une part un bon refroidissement du moteur et d’autre part une protection adéquate de l’intérieur du moteur en conjonction avec le capot de protection.

La présente invention concerne également un module de refroidissement d’une unité de propulsion d’un véhicule, tel qu’un bloc moteur ou une chaîne de traction d’un véhicule électrique, comprenant un dispositif de ventilation tel que décrit précédemment.

Un tel module de refroidissement d’un bloc moteur comprend en général un échangeur thermique tel qu’un radiateur de refroidissement.

A titre d’exemple, l’hélice est placée en arrière de ce radiateur de refroidissement. BREVE DESCRIPTION PRS DESSINS

D’autres avantages, buts et caractéristiques particulières de la présente invention ressortiront de la description qui va suivre, faite, dans un but explicatif et nullement limitatif, en regard des dessins annexés, dans lesquels:

- la Figure t est une représentation schématique et partielle d’un dispositif de ventilation selon un premier mode de réalisation de la présente invention ;

- la Figure 2 est une vue élargie et partielle du dispositif de ventilation de la Fig. 1, montrant la partie arrière du moteur d’entraînement, le capot de protection ayant été omis par souci de simplification ;

- la Figure 3 est une vue élargie et partielle du dispositif de ventilation de la Fig. 1, montrant la partie arrière du moteur d’entraînement et le capot de protection superposé au flasque arrière ;

- la Figure 4 est une représentation schématique en perspective arrière d’un dispositif de ventilation selon un deuxième mode de réalisation de la présente invention;

- la Figure 4bis est une vue en coupe du dispositif de ventilation de la Fig. 4, montrant les chicanes du flasque arrière ;

- la Figure 4ter est une vue arrière du dispositif sans le capot de protection, montrant ainsi le flasque arrière du moteur ;

- la Figure 5 est une vue analogue à la figure 4 d’un dispositif de ventilation selon un troisième mode de réalisation de la présente invention, le capot de protection ayant la forme d’une plaque sensiblement rectangulaire de largeur supérieure au flasque arrière et disposée de manière centrale par rapport à ce dernier;

- la Figure sbis est une vue en coupe du dispositif de ventilation de la Fig. 5, montrant notamment la géométrie des ouvertures du capot de protection ;

- la Figure 5ter est une vue arrière montrant le dispositif de ventilation des figures sbis et ster sans le capot de protection, le flasque arrière du moteur étant ainsi particulièrement visible ;

- la Figure 6 est une vue analogue à la figure 5 d’un dispositif de ventilation selon un quatrième mode de réalisation de la présente invention ;

- la Figure 6bis est une vue analogue à la figure ster montrant le flasque arrière du moteur du dispositif de la figure 6 ; - la Figure 6ter est vue arrière d’un capot de protection applicable à un flasque arrière tel qu’illustré sur la figure 6bis.

DESCRIPTION DI TAII I l l DK MODE DK REALISATION DK I /INVENTION

Tout d’abord, on note que les figures ne sont pas à l’échelle.

Les Figures t à 3 représentent schématiquement et de manière partielle, un dispositif 10 de ventilation selon un premier mode de réalisation de la présente invention.

Ce dispositif 10 de ventilation comprend une hélice 11 et un moteur 12 d’entraînement de cette hélice 11, le flux d’air A créé étant dirigé de l’hélice 11 vers le moteur 12 (montage aspirant).

Le dispositif 10 de ventilation comprend également une buse (non représentée) comportant une face avant ajourée et une face arrière, lesquelles délimitent entre elles, une cavité dans laquelle sont agencés cette hélice 11 et ce moteur d’entraînement 12.

L’hélice 11 comporte un moyeu 13 central et une pluralité de pales 14 qui s’étendent radialement depuis ce moyeu 13 central.

Cette hélice 11 peut également comporter une virole (non représentée) reliant les extrémités libres des pales 14.

Cette hélice 11 est ici réalisée d’une seule pièce dans une matière plastique, par exemple, par un procédé d’injection plastique. Alternativement, cette hélice 11 pourrait également être constituée d’éléments initialement distincts assemblés entre eux, par exemple, par collage ou autre.

Le moteur 12 d’entraînement est fixé sur la face arrière de la buse (non représentée) par tout moyen de fixation. Ce moteur comprend un arbre 15 de transmission qui est coaxial, ou sensiblement coaxial, avec le moyeu 13 central de l’hélice 11. Le moyeu 13 est relié à cet arbre 15 de transmission de sorte que ce dernier entraîne l’hélice 11 en rotation, lorsque le moteur 12 est en fonctionnement.

Le moteur 12 d’entrainement comprend un carter 16 fixe, lequel comporte une partie avant et une partie arrière.

La partie avant est placée du côté du carter 16 où l’arbre 15 de transmission se prolonge au-delà d’un flasque 17 avant du carter, l’extrémité libre de l’arbre 15, placée ainsi en saillie, étant assemblée au moyeu 13 central. La partie arrière, opposée au flasque 17 avant, le long de l’axe 18 de rotation de l’arbre 15 d’entrainement, comporte un flasque 19 arrière fermant le carter 16 et assurant notamment une fonction de support.

Ce flasque 19 arrière comporte ainsi deux pattes 20 supportant un support 21 de moyeu de l’arbre 15, ce support 21 étant placé dans une partie centrale du flasque 19 arrière de manière à assurer un centrage de ce moyeu.

Ces pattes 20, ou bras, évasées, sont placées de part et d’autre du support 21 pour porter ce dernier.

Ce support 21 prend ici la forme d’un disque plein définissant un logement pour recevoir un moyeu de l’arbre 15 d’entrainement. Bien entendu, ce disque 21 pourrait alternativement être ouvert.

Plus précisément, les parties les plus étroites des pattes 20 évasées sont solidaires du disque 21 creux tandis que les parties les plus larges des pattes 20 sont reliées à une bride 22 circulaire formant une extension du flasque 19 arrière au-delà du reste du carter 16. Cette bride 22 circulaire faisant partie intégrante du flasque 19 arrière, est donc placée en saillie du reste du carter 16.

La partie centrale du flasque 19 arrière est ainsi dégagée, ou encore ouverte, au maximum pour laisser le libre passage au flux d’air destiné à refroidir le moteur 12.

Cette bride 22 porte des oreilles 23-25 formant saillie du corps du carter 16 pour la fixation de ce dernier sur la face arrière de la buse.

Alternativement cette bride 22 de fixation pourrait être placée directement sur le corps du carter 16 entre les flasques 17 avant et 19 arrière.

Plus généralement, les oreilles 23-25 pourraient être remplacées par tout autre moyen de fixation du moteur 12 d’entraînement sur la buse.

Les flasques 17 avant et 19 arrière du carter comportent des ouvertures de refroidissement pour la circulation de l’air dans le carter 16 afin de refroidir les différents éléments constitutifs du moteur, notamment des balais.

De manière avantageuse, le flasque 19 arrière est ici entièrement ouvert de part et d’autre des deux bras 20 supportant le support 21 de moyeu de sorte qu’un flux d’air FA suffisant pénètre par le flasque 19 arrière à l’intérieur du carter 16 pour le refroidissement du moteur.

Ces deux ouvertures 26, 27 du flasque 19 arrière sont des ouvertures oblongues en forme de haricot. Afin de protéger l’intérieur du carter 16 des entrées de liquides et/ou de corps étrangers tels que des gravillons, le dispositif îo de ventilation comprend un capot 28 de protection.

Ce capot 28 de protection comporte une surface de recouvrement venant en vis- à-vis du flasque 19 arrière, laquelle est ouverte au niveau des parties pleines de ce flasque de sorte à délimiter d’une part des portions 29 évidées, ou orifices, du capot de protection et d’autre part, des parties 30-33 couvrantes.

Des premières 30, 31 parties couvrantes présentent une forme et des dimensions permettant de recouvrir partiellement les ouvertures 26, 27 du flasque 19 arrière qu’elles viennent recouvrir isolément. Ces premières parties couvrantes 30, 31 ne reproduisent pas intégralement la forme des ouvertures 26, 27 de sorte qu’elles laissent de petites portions 39 centrales des ouvertures 26, 27 non recouvertes. Le taux de recouvrement des ouvertures 26, 27 est toutefois de l’ordre de 90% de sorte que la probabilité d’une introduction directe de corps étrangers tels que des particules, dans le carter du moteur est faible.

Une deuxième partie couvrante 32, 33 vient recouvrir le disque plein du flasque arrière 19 définissant un logement pour recevoir un moyeu de l’arbre 15 d’entrainement. Cette deuxième partie couvrante comporte ici un disque 32 plein relié aux premières parties 30, 31 couvrantes par des languettes 33, ou bras.

Ce design original du capot de protection assure une bonne circulation des flux d’air entre l’extérieur et l’intérieur du carter 16 du moteur tout en limitant l’introduction de liquide et/ou de corps étrangers à l’intérieur de celui-ci.

Ce capot 28 de protection comprend également une bride entourant la surface de recouvrement, cette bride comportant des saillies 34-36 formant des oreilles creuses destinées à s’emboîter sur les oreilles 23-25 de la bride 22 formant extension du flasque arrière pour la fixation du carter 16 de moteur.

On s’assure ainsi avantageusement du bon positionnement du capot 28 de protection par rapport au flasque 19 arrière de sorte que les parties 30-33 couvrantes sont réglées en position et bien placées en regard de toutes les ouvertures 26, 27 du flasque 19 arrière.

De manière plus générale, le capot 28 de protection comporte des moyens de centrage par rapport au flasque 19 arrière pour assurer un bon positionnement des parties couvrantes 30-33 par rapport aux ouvertures 26, 27 du flasque 19 arrière. En outre, chacune de ces saillies 34-36 comporte un orifice 37 permettant le passage de la tige d’une fixation telle qu’une vis.

Les orifices des saillies 34-36 venant en regard des orifices des oreilles 23-25 correspondantes de la bride 22, le passage de la tige d’une fixation au travers de chaque orifice 37 et de l’orifice de l’oreille 23-25 correspondante de la bride 22, permet de verrouiller en position le capot 28 de protection par rapport au flasque 19 arrière lors de la fixation du carter de moteur sur le corps de la buse. La protection du moteur est ainsi avantageusement assurée dans le temps.

Le capot 28 de protection comprend aussi des moyens de fixation sur la bride 22 portant les oreilles 23-25 pour la fixation du carter de moteur. Ces moyens de fixation sont configurés pour coopérer avec des moyens de fixation complémentaires prévus sur la bride 22 portant les oreilles 23-25. A titre d’exemple, ces moyens de fixation sont ici du type par vissage. Alternativement, une telle fixation pourrait être obtenue par clipsage.

Les Figures 4, 4bis et 4ter représentent schématiquement un dispositif 40 de ventilation selon un second mode de réalisation de la présente invention.

Le flasque arrière est constituée d’une simple plaque 41 (figure 4ter) de forme rectangulaire, encore appelée barrette, disposée de manière centrale au flasque, ce dernier étant, par conséquent, ouvert sur le reste de sa surface, c’est-à-dire sur ses côtés. Le flasque présente ainsi deux ouvertures latérales 26, 27 s’étendant de part et d’autre de la barrette 41. Les ouvertures 26, 27 ont une forme générale de croissant.

Les bords latéraux de la barrette 41 sont en ouvre recourbés vers l’extérieur pour définir des chicanes 42. En variante, la barrette 41 est plate sur l’ensemble de sa surface.

Comme illustré sur les figure 4 et 4ter, le capot 28 de protection est ouvert dans sa partie centrale au droit, ou sensiblement au droit, des chicanes 42 la barrette 41 du flasque arrière (ou plus généralement sensiblement au droit des bords de la barrette 41, i.e. de la partie non ouvertes du flasque arrière) de sorte que les flux d’air destinés à refroidir le moteur d’entraînement sont guidés dans leur déplacement de l’extérieur vers l’intérieur du carter du moteur. Ces flux d’air rencontrent lors de leur déplacement les chicanes 42 du flasque arrière, de sorte qu’il est possible limiter l’introduction de gouttes de liquide et/ou de particules transportées par le flux d’air pénétrant dans le carter du moteur. Les ouvertures du capot 28 sont ici sous la forme de deux ouvertures rectangulaires et parallèles au droit des bords de la barrette 41 mais elles ont en variante une forme de tout type adapté.

Les figures 5, sbis et 5ter illustrent une variante de réalisation dans laquelle le flasque arrière présente toujours une barrette 41 (ici plate) et deux grandes ouvertures 26, 27 de part et d’autre de cette barrette. Les ouvertures 26 et 27 ont ainsi également une forme générale de croissant mais ont en variante une forme de tout type adapté.

Le capot de protection 28 visible sur les figures 5 et sbis présente une partie couvrante comprenant une partie saillante 44 et deux parties latérales 46, 47 en forme générale de croissant, de part et d’autre de la partie saillante 44.

Le capot présente la particularité de présenter des ouvertures s’étendant dans une direction longitudinale (avant-arrière), contrairement aux ouvertures transversales (perpendiculaires à l’axe avant-arrière) des modes de réalisation précédents.

La surface couvrante du capot de protection en regard du flasque arrière est ainsi de 100%, ce qui permet de prévoir les ouvertures sensiblement au droit des ouvertures 26, 27 du flasque arrière et améliorer ainsi la circulation de l’air.

Les figures 6 et 6bis illustrent une variante de réalisation dans laquelle la partie centrale du flasque arrière a été agrandie, et dans laquelle les ouvertures du capot de protection 28 sont également sous la forme de deux fentes en forme de croissant, s’étendant sensiblement au droit des bords du flasque arrière.

Le capot 28 présente ainsi deux parties couvrantes en forme générale de croissant au droit des ouvertures du flasque arrière 19.

Une dernière variante de capot de protection 28, applicable au flasque de la figure 6bis, est illustré en figure 6ter.

Les ouvertures du capot de protection 28 ont ici été décalées en périphérie, au droit des bords périphériques du flasque arrière.