Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
VIBRATING DEVICE FOR THE ORDERLY REARRANGEMENT OF FOLDING BOXES IN A CONTAINER, DISCHARGING CONVEYOR AND METHOD FOR DISCHARGING CONTAINERS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/202499
Kind Code:
A1
Abstract:
A vibrating device (14) effects the orderly rearrangement of folding boxes (3) in a container (2) for a discharging conveyor (8), provided with drive members (12), the tops of which define a horizontal transport plane (S2). The device comprises: - a moving support (15) that is able to support a container (2) loaded with folding boxes (3), the support (15) having a contact surface (S1) intended to come into contact with the container (2), and - at least one controllable actuator (16a, 16b, 16c, 16d) having a movable end connected to the support (15) in order to be able to move the support (15) between: - a retracted position in which the contact surface (S1) is positioned below the horizontal transport plane (S2), allowing contact between the container (2) and the drive members (12), and - a deployed position in which the contact surface (S1) is positioned above the horizontal transport plane (S2), preventing contact between the container (2) and the drive members (12), the actuator (16a, 16b, 16c, 16d) also being configured to vibrate the support (15) about the deployed position in order to reorder the arrangement of the folding boxes (3) contained in the container (2).

Inventors:
BRIZZI, Nicolas (Rue Bonne-de-Bourbon 10, Martigny, CH-1920, CH)
Application Number:
EP2017/025126
Publication Date:
November 30, 2017
Filing Date:
May 15, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
BOBST MEX SA (Route de Faraz 3, Mex, CH-1031, CH)
International Classes:
B65B5/10; B65B1/22; B65B25/14; B65B39/00; B65B43/52; B65B43/54; B65B61/24; B65B61/28; B65B65/00
Domestic Patent References:
WO2005110850A12005-11-24
WO1995018043A11995-07-06
Foreign References:
US4782865A1988-11-08
US2712406A1955-07-05
US20060092756A12006-05-04
GB874977A1961-08-16
JPH01182211A1989-07-20
US20080192565A12008-08-14
CH659627A51987-02-13
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

Dispositif vibrateur (14) pour le réarrangement ordonné de boites pliantes (3) dans un récipient (2) pour un convoyeur d'évacuation (8), muni d'organes d'entraînement (12), dont les sommets définissent un plan horizontal de transport (S2), caractérisé en ce qu'il comporte:

- un support mobile (15) apte à supporter un récipient (2) chargé de boites pliantes (3), le support (15) comportant une surface de contact (S1 ) destinée à être en contact avec le récipient (2), et

- au moins un actionneur pilotable (16a, 16b, 16c, 16d) comportant une extrémité déplaçable reliée au support (15) pour pouvoir déplacer (U) le support (15) entre:

- une position escamotée dans laquelle la surface de contact (S1 ) est positionnée en-dessous du plan horizontal de transport (S2), permettant un contact entre le récipient (2) et les organes d'entraînement (12), et

- une position déployée dans laquelle la surface de contact (S1 ) est positionnée au-dessus du plan horizontal de transport (S2), empêchant le contact entre le récipient (2) et les organes d'entraînement (12),

l'actionneur (16a, 16b, 16c, 16d) étant également configuré pour faire vibrer le support (15) autour de la position déployée afin de réordonner la disposition des boites pliantes (3) contenues dans le récipient (2).

Dispositif selon la revendication 1 , comportant une unité de pilotage (17) reliée à l'actionneur (16a, 16b, 16c, 16d), l'unité de pilotage (17) étant configurée pour commander la course de l'actionneur (16a, 16b, 16c, 16d) entre la position escamotée et la position déployée et pour faire vibrer le support (15) en position déployée.

Dispositif selon la revendication 2, dans lequel l'unité de pilotage (17) est configurée pour être reliée aux organes d'entraînement (12) du convoyeur d'évacuation (8), pour commander l'arrêt des organes d'entraînement (12) avant de commander le déplacement du support (15) en position déployée et pour commander la remise en route des organes d'entraînement (12) après le déplacement du support (15) en position escamotée. Dispositif selon la revendication 2 ou 3, comportant au moins deux actionneurs (16a, 16b, 16c, 16d) reliés au support (15) et agencés à distance les uns des autres, l'unité de pilotage (17) étant configurée pour commander les deux actionneurs (16a, 16b, 16c, 16d) de façon séquentielle selon une séquence de fonctionnement prédéterminée.

Dispositif selon l'une des revendications précédentes, dans lequel le support (15) comporte au moins deux éléments de support présentant chacun une lamelle (20) et une plaque de support (21 ), la plaque de support (21 ) étant fixée perpendiculairement à la lamelle (20), les lamelles (20) étant disposées parallèlement dans un même plan, les éléments de support (20, 21 ) étant intercalés entre deux organes d'entraînement (12) du convoyeur d'évacuation (8).

Dispositif selon l'une des revendications précédentes, comportant au moins un amortisseur (18) interposé entre l'actionneur (16a, 16b, 16c, 16d) et le support (15).

Dispositif selon l'une des revendications précédentes, dans lequel l'actionneur (16a, 16b, 16c, 16d) comporte un vérin.

Convoyeur d'évacuation (8) pour l'évacuation de récipients (2) chargés de boites pliantes (3), comportant un dispositif vibrateur (14) selon l'une des revendications précédentes.

Convoyeur selon la revendication 8, comportant:

- un capteur de positionnement (25) configuré pour détecter un positionnement d'un récipient (2) sur le support (15),

- une butée (26) mobile, pilotable par le capteur de positionnement (25) pour être déplacée entre position escamotée et une position de blocage (A, R).

Convoyeur selon la revendication 9, dans lequel les organes d'entraînement (12) comportent des rouleaux d'entraînement (13). Convoyeur de récipients (5) comportant un convoyeur d'acheminement (7) pour acheminer des récipients (2) vides vers une zone de remplissage (B) du convoyeur (5), comportant un convoyeur d'évacuation (8) pour l'évacuation de récipients (2) chargés de boites pliantes (3) selon la revendications 9 ou 10.

Station de remplissage, comprenant un convoyeur de récipients (5) selon la revendication 11 .

Procédé d'évacuation de récipients (100) d'une zone de remplissage (B), comprenant les étapes successives consistant à:

- commander (104) une avance (A) d'une butée (26) lorsqu'une arrivée d'un récipient (2) chargé de boites pliantes est détectée;

- commander (105) le déplacement d'un support (15) d'un dispositif vibrateur d'une position de départ escamotée, en-dessous d'un plan horizontal de transport (S2) défini par les sommets d'organes d'entraînement du convoyeur d'évacuation vers une position d'arrivée déployée, au-dessus du plan horizontal de transport, lorsque le récipient (2) se trouve contre la butée (26);

- faire vibrer (106) le support (15) dans la position déployée pour réordonner la disposition des boites pliantes (3) contenues dans le récipient (2);

- commander (107) le déplacement du support (15) de la position déployée vers la position escamotée; et

- commander (108) un retour (R) de la butée (26), de façon à permettre un départ du récipient (2).

Description:
DISPOSITIF VIBRATEUR POUR LE REARRANGEMENT ORDONNE DE BOITES PLIANTES DANS UN RECIPIENT. CONVOYEUR D'EVACUATION ET PROCEDE

D'EVACUATION DE RECIPIENTS

La présente invention concerne un dispositif vibrateur pour le réarrangement ordonné de boites pliantes dans un récipient pour un convoyeur d'évacuation, les boites pliantes étant notamment confectionnées par une machine plieuse-colleuse. La présente invention concerne également un convoyeur d'évacuation de récipients chargés de boites pliantes, ainsi qu'un convoyeur de récipients et un procédé d'évacuation de récipients.

Les machines plieuses-colleuses collent et plient à plat des boites pliantes destinées à contenir des produits, tels que des plaquettes de médicaments ou autre, par exemple emballés par une industrie tierce. Les boites pliées à plat peuvent alors être stockées efficacement dans des récipients intermédiaires (par exemple des cartons) pour être acheminées vers l'industriel.

Le document CH 659627 décrit un exemple de dispositif de remplissage de récipients par des boites pliantes en sortie d'une machine plieuse-colleuse. Les boites pliées sont mises en nappe puis acheminées par un transporteur de boites dans un récipient. Chaque récipient peut contenir un nombre important de boites pliées, tel que plusieurs dizaines ou centaines de boites.

Il peut cependant arriver que les boites pliées se réceptionnent mal dans le récipient, par exemple parce qu'elles se sont accrochées les unes aux autres, par friction, électricité statique ou en butant sur l'arête d'une autre boite.

En production, un opérateur est généralement chargé de surveiller le remplissage correct des boites pliées dans le récipient. S'il constate un mauvais positionnement, l'opérateur vient secouer manuellement le récipient de façon à réorganiser l'arrangement des boites pliantes.

Cependant, cette intervention ne peut pas être pas systématique. En effet, l'opérateur ne peut pas secouer tous les récipients du fait des très hautes cadences de production. Une machine plieuse-colleuse peut alimenter une station de remplissage au rythme de 200000 boites par heure. De plus, cette opération est fastidieuse pour l'opérateur du fait du caractère répétitif de la tâche. Egalement, la force de secouage appliquée par l'opérateur peut être variable. La reproductibilité du rangement des boites pliantes dans les récipients n'est ainsi pas garantie car elle est liée à l'appréciation de l'opérateur et à sa vigilance.

Résumé de l'invention

Un des buts de la présente invention est de proposer un dispositif vibrateur pour le réarrangement ordonné des boites pliantes dans un récipient et un procédé de convoyage de récipients permettant de résoudre au moins partiellement les inconvénients précités. A cet effet, la présente invention a pour objet un dispositif vibrateur pour le réarrangement ordonné de boites pliantes dans un récipient pour un convoyeur d'évacuation muni d'organes d'entraînement, dont les sommets définissent un plan horizontal de transport, caractérisé en ce qu'il comporte:

- un support mobile apte à supporter un récipient chargé de boites pliantes, le support comportant une surface de contact destinée à être en contact avec le récipient, et

- au moins un actionneur pilotable comportant une extrémité déplaçable reliée au support pour pouvoir déplacer le support entre:

- une position escamotée dans laquelle la surface de contact est positionnée en-dessous du plan horizontal de transport, permettant un contact entre le récipient et les organes d'entraînement et

- une position déployée dans laquelle la surface de contact est positionnée au-dessus du plan horizontal de transport, empêchant le contact entre le récipient et les organes d'entraînement,

l'actionneur étant également configuré pour faire vibrer le support autour de la position déployée afin de réordonner la disposition des boites pliantes contenues dans le récipient.

Faire vibrer le récipient chargé de boites pliantes permet de repositionner les boites pliantes de manière ordonnée, par glissements successifs des boites les unes par rapport aux autres, pour qu'elles reposent entièrement sur la tranche, au fond du récipient. Un dispositif vibratoire est obtenu pour le réarrangement ordonné de boites pliantes dans les récipients qui peut être automatisé, réalisé pour chaque récipient, de façon reproductible et à très haute cadence, ce qui n'était pas possible manuellement. En outre, l'actionnement des actionneurs peut être commandé selon des séquences programmées qui peuvent être adaptées notamment pour optimiser le rangement selon la forme des boites pliantes remplissant le récipient.

Selon une ou plusieurs caractéristiques du dispositif vibrateur:

- le dispositif vibrateur comporte une unité de pilotage reliée à l'actionneur, l'unité de pilotage étant configurée pour commander la course de l'actionneur entre la position escamotée et la position déployée et pour faire vibrer le support en position déployée,

- l'unité de pilotage est configurée pour être reliée aux organes d'entraînement du convoyeur d'évacuation pour commander l'arrêt des organes d'entraînement avant de commander le déplacement du support en position déployée et pour commander la remise en route des organes d'entraînement après le déplacement du support en position escamotée,

- le dispositif vibrateur comporte au moins deux actionneurs reliés au support et agencés à distance les uns des autres, l'unité de pilotage étant configurée pour commander les deux actionneurs de façon séquentielle selon une séquence de fonctionnement prédéterminée,

- le support comporte au moins deux éléments de support présentant chacun une lamelle et une plaque de support, la plaque de support étant fixée perpendiculairement à la lamelle, les lamelles étant disposées parallèlement dans un même plan, les éléments de support étant intercalés entre deux organes d'entraînement du convoyeur d'évacuation,

- le dispositif vibrateur comporte au moins un amortisseur interposé entre l'actionneur et le support,

- l'actionneur comporte un vérin.

L'invention a aussi pour objet un convoyeur d'évacuation pour l'évacuation de récipients chargés de boites pliantes, caractérisé en ce qu'il comporte un dispositif vibrateur présentant une ou plusieurs caractéristiques techniques décrites ci-dessous et revendiquées.

Le convoyeur d'évacuation peut comporter:

- un capteur de positionnement configuré pour détecter un positionnement d'un récipient sur le support,

- une butée mobile, pilotable par le capteur de positionnement pour être déplacée entre position escamotée et une position de blocage.

Les organes d'entraînement peuvent comporter des rouleaux d'entraînement. L'invention a aussi pour objet un convoyeur de récipients comportant un convoyeur d'acheminement pour acheminer des récipients vides vers une zone de remplissage du convoyeur, et comportant un convoyeur d'évacuation pour l'évacuation de récipients chargés de boites pliantes présentant une ou plusieurs caractéristiques techniques décrites ci-dessous et revendiquées.

L'invention a également pour objet une station de remplissage, comprenant un convoyeur de récipients présentant une ou plusieurs caractéristiques techniques décrites ci-dessous et revendiquées.

L'invention a encore pour objet un procédé d'évacuation de récipients d'une zone de remplissage, comprenant les étapes successives consistant à:

- commander une avance d'une butée lorsqu'une arrivée d'un récipient chargé de boites pliantes est détectée;

- commander le déplacement d'un support d'un dispositif vibrateur d'une position de départ escamotée, en-dessous d'un plan horizontal de transport défini par les sommets d'organes d'entraînement du convoyeur d'évacuation vers une position d'arrivée déployée, au-dessus du plan horizontal de transport, lorsque le récipient se trouve contre la butée;

- faire vibrer le support dans la position déployée pour réordonner la disposition des boites pliantes contenues dans le récipient;

- commander le déplacement du support de la position déployée vers la position escamotée; et

- commander un retour de la butée, de façon à permettre un départ du récipient. De cette manière, il n'est pas nécessaire d'arrêter les organes d'entraînement, car le récipient est soulevé avant d'être soumis aux vibrations. Les autres récipients sur la ligne ne sont donc pas stoppé. Description sommaire des dessins

D'autres avantages et caractéristiques apparaîtront à la lecture de la description de l'invention, ainsi que sur les figures annexées qui représentent un exemple de réalisation non limitatif de l'invention et sur lesquelles:

- la Figure 1 montre un transporteur-remplisseur de boites et des éléments d'un convoyeur de récipients d'une station de remplissage, et plus particulièrement, un convoyeur d'acheminement des récipients vides vers une zone de remplissage et un premier exemple de réalisation d'un convoyeur d'évacuation pour évacuer les récipients chargés de boites pliantes;

- la Figure 2 montre de façon schématique un exemple de récipient dont les parois latérales sont représentées en transparence, le récipient étant chargé de boites pliantes rangées de manière ordonnée; - la Figure 3 montre une vue sensiblement de dessus du convoyeur d'évacuation de la Figure 1 ;

- la Figure 4 montre une vue en perspective d'un dispositif vibrateur du convoyeur d'évacuation de la Figure 3 ainsi que d'autres éléments du convoyeur d'évacuation représentés de manière schématique;

- la Figure 5a montre de manière schématique une vue en coupe longitudinale partielle des organes d'entraînement du convoyeur d'évacuation et des éléments du support du dispositif vibrateur de la Figure 4 avec le support en position escamotée;

- la Figure 5b est une vue similaire à la Figure 5a avec le support en position déployée;

- la Figure 6 montre un organigramme des différentes étapes d'un procédé d'acheminement, de remplissage et d'évacuation de récipients au moyen du convoyeur de récipients de la Figure 1 ; et

- les Figures 7 et 8 montrent respectivement un deuxième et un troisième exemple de réalisation du convoyeur d'évacuation.

Sur ces figures, les éléments identiques portent les mêmes numéros de référence. Les réalisations suivantes sont des exemples. Bien que la description se réfère à un ou plusieurs modes de réalisation, ceci ne signifie pas nécessairement que chaque référence concerne le même mode de réalisation, ou que les caractéristiques s'appliquent seulement à un seul mode de réalisation. De simples caractéristiques de différents modes de réalisation peuvent également être combinées ou interchangées pour fournir d'autres réalisations.

Les directions longitudinale et transversale sont définies par référence à la trajectoire des récipients dans le convoyeur, selon son axe longitudinal médian. Les directions amont et aval sont définies en faisant référence au sens de déplacement selon la trajectoire des récipients.

Exemples de mode de réalisation de l'invention

La Fig. 1 est une vue générale montrant des éléments d'une station de remplissage 1 de récipients 2, sous la forme de cartons, la station 1 pouvant être placée à la sortie d'une machine plieuse-colleuse pour le remplissage de récipients 2 par des boites pliantes 3.

Les boites pliantes 3 peuvent être confectionnées par une machine plieuse- colleuse qui colle et plie à plat les boites 3 qui peuvent alors être stockées, collées et pliées avec un faible encombrement dans des récipients 2 pour être transportées. Le terme « boite pliante » désigne ici les boites pliantes pliées à plat pour être rangées dans un récipient 2.

Le récipient 2 est une boite pouvant contenir plusieurs boites pliantes 3. Le récipient 2 est par exemple en carton. Un récipient 2 rempli de deux rangées de boites pliantes 3 positionnées sur la tranche est montré à titre illustratif sur la Fig. 2.

Comme le montre la Fig. 1 , la station de remplissage 1 comporte un transporteur- remplisseur de boites 4 configuré pour saisir les boîtes pliantes 3 par exemple mises en nappe en sortie de la machine plieuse-colleuse et pour les transférer vers une zone de remplissage B d'un convoyeur de récipients 5. Dans la zone de remplissage B, les boites pliantes 3 ayant suivi une trajectoire sensiblement en forme d'arche sont disposées de manière ordonnée dans un récipient 2 au moyen de l'extrémité mobile 6 du transporteur-remplisseur de boites 4. Les boites pliantes 3 sont alors généralement disposées sur plusieurs rangées de boites les unes à côté des autres, plus ou moins redressées verticalement.

Le convoyeur de récipients 5 comporte un convoyeur d'acheminement 7 de récipients 2, un dispositif de transfert de récipients 2 et un convoyeur d'évacuation 8 de récipients 2.

Le convoyeur d'acheminement 7 achemine les récipients 2 vides vers la zone de remplissage B selon un trajet d'acheminent La sensiblement rectiligne. Le convoyeur d'évacuation 8 évacue les récipients 2 chargés de boites pliantes 3 vers une sortie 9 selon un trajet d'évacuation Lc1 , Lc2 sensiblement rectiligne, parallèle au trajet d'acheminement La mais de sens contraire. Le dispositif de transfert déplace le récipient 2 chargé de boites pliantes 3 de la zone de remplissage B vers le convoyeur d'évacuation 8 (Flèche Tb).

Selon un exemple de réalisation mieux visible sur la Fig. 3, le convoyeur d'acheminement 7 permettant d'acheminer les récipients 2 vides vers la zone de remplissage B comporte un train de rouleaux libres 10. La direction principale des rouleaux 10 s'étend dans la direction transversale T. Les rouleaux 10 sont montés fous, parallèlement les uns aux autres, dans un plan horizontal le long du trajet d'acheminement Ta. Le convoyeur d'acheminement 7 comporte en outre un dispositif d'entraînement latéral configuré pour entraîner longitudinalement les récipients 2 vides en serrant la base de leurs parois latérales opposées. Pour cela, le dispositif d'entraînement latéral comporte par exemple au moins une paire de courroies 11 , agencées de manière symétrique de part et d'autre du train de rouleaux libres 10, les bandes d'entraînement des courroies 11 se faisant face. En fonctionnement, les récipients 2 vides sont acheminés le long du train de rouleaux 10, entraînés et guidés latéralement par les courroies 11 . Ce convoyeur d'acheminement 7 permet de transporter des récipients 2 vides et ouverts sans les déformer.

Le récipient 2 chargé de boites pliantes 3 est déplacé de la zone de remplissage B vers le convoyeur d'évacuation 8 (Flèche Tb), par exemple au moyen d'un système poussoir muni de barres 11 b.

Le convoyeur d'évacuation 8 permettant d'évacuer les récipients 2 chargés de boites pliantes 3 le long du trajet d'évacuation Lc1 , Lc2 comporte des organes d'entraînement 12.

Selon un premier exemple de réalisation visible sur la Fig. 3, les organes d'entraînement 12 comportent des rouleaux d'entraînement 13, montés entre deux joues latérales du convoyeur de récipients 5. Les rouleaux d'entraînement 13 sont entraînés par exemple au moyen de courroies (non visibles). La direction principale de chaque rouleau 13 s'étend dans la direction transversale T. Les rouleaux 13 sont disposés les uns à côté des autres, parallèlement dans un plan horizontal, notamment de même hauteur que le premier train de rouleaux libres 10, le long de la trajectoire d'évacuation Lc1 , Lc2.

Le convoyeur d'évacuation 8 comporte en outre un dispositif vibrateur 14 permettant d'améliorer le rangement des boites pliantes 3 dans le récipient 2, sur le trajet d'évacuation Lc1 , Lc2.

Mieux visible sur la Fig. 4, le dispositif vibrateur 14 comporte un support 15 apte à supporter un récipient 2 chargé de boites pliantes 3, le support 15 présentant une surface définissant un plan de contact S1 destinée à être en contact avec le récipient 2, et au moins un actionneur pilotable, dans cet exemple quatre actionneurs 16a, 16b, 16c, 16d, comportant une extrémité déplaçable linéairement dans la direction verticale, reliée au support 15 pour pouvoir déplacer le support 15 entre une position escamotée (Fig. 5a) et une position déployée (Fig. 5b), et inversement (Flèches U et D).

Dans la position escamotée ou en retrait, la surface de contact S1 est positionnée en retrait par rapport à un plan horizontal de transport S2 défini par les sommets des organes d'entraînement 12 (Fig. 5a). Dans cette position, les organes d'entraînement 12 supportent le récipient 2 et peuvent l'acheminer le long du trajet d'évacuation Lc1 , Lc2.

Dans la position déployée (Fig. 5b), l'actionneur soulève le support 15 pour que la surface de contact S1 soit positionnée au-dessus du plan horizontal de transport S2. En passant au-dessus du plan horizontal de transport S2, la surface de contact S1 supporte le récipient 2 à la place des organes d'entraînement 12, empêchant le contact entre le récipient 2 et les organes d'entraînement 12. Les actionneurs 16a, 16b, 16c, 16d sont également configurés pour faire vibrer le support 15 autour de la position déployée afin de réordonner la disposition des boites pliantes 3 contenues dans le récipient 2. Les vibrations sont réalisées par des mouvements de va-et-vient de faible amplitude et de haute fréquence autour de la course de déploiement du support 15 en position déployée. L'amplitude des variations est inférieure ou égale à la course de déploiement.

Faire vibrer le récipient 2 chargé de boites pliantes 3 permet de repositionner les boites pliantes 3 de manière ordonnée, par glissements successifs des boites 3 les unes par rapport aux autres, pour que leurs tranches inférieures reposent entièrement au fond du récipient 2.

Le dispositif vibratoire 14 peut comporter une unité de pilotage 17 reliée aux actionneurs pilotables 16a, 16b, 16c, 16d, tel qu'un ordinateur, un contrôleur ou un microcontrôleur, comportant des mémoires et programmes permettant d'exécuter une série d'instructions (Fig. 4).

L'unité de pilotage 17 est notamment configurée pour commander la course de déploiement des actionneurs 16a, 16b, 16c, 16d de manière à déplacer U le support 15 entre la position escamotée et la position déployée et pour commander les petits mouvements de va-et-vient à haute fréquence permettant de faire vibrer le support 15 autour de la position déployée. A titre d'exemple, une plage de fréquence comprise entre 2 Hz et 50 Hz peut être choisie pour faire vibrer efficacement le récipient 2, en fonction des dimensions du récipient 2, des boîtes 3 placées à l'intérieur du récipient 2.

La course de déploiement de l'actionneur 16a, 16b, 16c, 16d permettant de déplacer U le support 15 de la position escamotée à la position déployée au-delà des organes d'entraînement 12 est relativement importante, telle que supérieure à 1 cm. Les variations d'amplitudes de vibration autour de cette course de déploiement sont beaucoup plus petites. Elles sont par exemple inférieures à 1 mm.

L'actionneur 16a, 16b, 16c, 16d comporte par exemple un vérin pneumatique, à pilotage électrique, comportant une tige mobile dont l'extrémité est reliée au support 15. L'utilisation de vérins est avantageuse car peu onéreuse. Les vérins sont en outre faciles à implémenter et leur pilotage électronique est simple, souple et permet un déplacement précis aussi bien sur la grande course de déploiement du support 15 que sur les petites variations d'amplitudes à haute fréquence autour de cette course de déploiement pour faire vibrer le support 15.

Le dispositif vibrateur 14 peut comporter par exemple au moins deux actionneurs 16a, 16b, 16c, 16d reliées au support 15, agencés à distance les uns des autres. Dans l'exemple illustré en Fig. 4, le dispositif vibrateur 14 comporte ainsi quatre actionneurs 16. Les extrémités mobiles des actionneurs 16a, 16b, 16c, 16d sont par exemple reliées aux extrémités respectives de deux longerons 19 du support 15 agencés en parallèle. Plusieurs actionneurs 16a, 16b, 16c, 16d permettent par exemple de donner des mouvements d'inclinaison au récipient 2 soulevé en commandant des courses différentes, simultanément à au moins deux actionneurs 16a, 16b, 16c, 16d ou en commandant séquentiellement les actionneurs 16a, 16b, 16c, 16d selon une séquence de fonctionnement prédéterminée, par exemple en commandant une course de déploiement plus grande sur un seul actionneur 16a, 16b, 16c, 16d à la fois, puis en répétant cette commande à tour de rôle sur chaque actionneur 16a, 16b, 16c, 16d.

A titre d'exemple de séquence de commande des vérins permettant d'obtenir un bon rangement, les actionneurs sont montés, puis les actionneurs engendre les vibrations pendant 2 secondes à 10Hz, et redescendus. La taille de la boîte, le type de carton et les éventuelles impressions sont des paramètres sont pris en compte pour le réglage de vibrations.

Les extrémités des actionneurs 16a, 16b, 16c, 16d sont reliées au support 15 directement ou indirectement par l'intermédiaire d'amortisseurs 18. En effet, des amortisseurs 18 peuvent être interposés entre l'extrémité de chaque actionneur 16a, 16b, 16c, 16d et le support 15 pour éviter de transmettre les vibrations du support 15 au bâti. Les amortisseurs 18 sont par exemple des blocs de matériau souple, tels que des blocs en caoutchouc.

Pour stopper l'avancée du récipient 2 et permettre à l'unité de pilotage 17 de commander l'arrêt des organes d'entraînement 12, le convoyeur d'évacuation 8 peut comporter un capteur de positionnement 25 et une butée 26 mobile, pilotable par le capteur de positionnement 25 pour être déplacée entre position escamotée de retour et une position de blocage avancée (Flèche A en Fig. 5a), et réciproquement (Flèche R en Fig. 5b).

Le capteur de positionnement par exemple une cellule électrique 25 est configuré pour détecter le positionnement d'un récipient 2 en amont de la butée 26, lorsque le récipient 2 est positionné au-dessus du support 15 alors retiré en position escamotée. Le capteur de positionnement 25 est par exemple configuré pour détecter l'arrivée d'une paroi frontale du récipient 2 au niveau d'une extrémité aval du support 15. C'est par exemple un capteur optique apte à détecter le franchissement d'un faisceau lumineux transversal situé en aval du support 15.

La butée 26 est disposée en aval du dispositif vibrateur 14 dans le sens de déplacement des récipients 2 le long du trajet d'évacuation Lc1 , Lc2 depuis la zone de remplissage B vers la sortie 9. La butée 26, tel qu'un taquet, coulisse entre une position escamotée (Fig. 5a) et une position de blocage (Fig. 5b) dans laquelle le récipient 2 vient en butée contre la butée 26. L'avantage de la butée 26 est de ne pas interrompre les entraînements des différents récipients vides et remplis, ce qui fait que la station de remplissage 1 va fonctionner en non-stop.

Le déplacement de la butée 26 est pilotable par le capteur de positionnement 25 pour déplacer la butée 26 en position de blocage A lorsqu'un récipient 2 est détecté au- dessus du support 15 et en position escamotée R pour libérer le passage au récipient 2 après le réarrangement des boites pliantes 3. Le pilotage peut être réalisé directement par exemple au moyen d'un contact électrique, soit indirectement au moyen d'une unité de contrôle telle que l'unité de pilotage 17.

Un exemple de réalisation du support 15 va être décrit en référence à la Fig. 4 et aux Figs. 5a et 5b. Le support 15 comporte aux moins deux éléments de support présentant chacun une lamelle 20 et une plaque de support 21 , intercalés entre deux organes d'entraînement 12 du convoyeur d'évacuation 8 dans la direction longitudinale de la trajectoire d'évacuation Lc1 , Lc2.

La plaque de support 21 est fixée sensiblement perpendiculairement à la lamelle 20, sur une face inférieure de la lamelle 20, par exemple de manière centrée, la section transversale d'un élément de support présentant une forme générale de « T ». Cette forme en « T » permet aux plaques de support 21 d'être facilement intercalées à la verticale entre deux rouleaux d'entraînement 13, tout en pouvant se déplacer verticalement entre ces derniers.

Les lamelles 20 présentent par exemple une surface supérieure sensiblement plane. Les bordures avant et arrière de chaque lamelle 20 en référence à la direction de déplacement du récipient 2 sur la trajectoire d'évacuation Lc1 , Lc2 peuvent être sensiblement inclinées vers le bas pour éviter d'accrocher le récipient 2.

Les lamelles 20 sont disposées parallèlement entre elles, le plan supérieur des lamelles 20 formant la surface de contact S1 destinée à réceptionner le récipient 2 chargé de boites pliantes 3 (représenté en traits mixtes sur les Figs. 5a et 5b). Ce plan est horizontal lorsque le dispositif vibrateur 14 est monté dans le convoyeur d'évacuation 8.

On prévoit par exemple quatre éléments de support 20, 21 , régulièrement espacés les uns des autres, la surface de contact S1 s'inscrivant dans une forme rectangulaire. Les deux longerons 19 du support 14 relient les extrémités inférieures des plaques de support 21 aux extrémités mobiles des actionneurs 16a, 16b, 16c, 16d.

Dans l'exemple illustré, la direction principale des lamelles 20 s'étend dans la direction transversale T, parallèlement à la direction principale des rouleaux d'entraînement 13.

Le capteur de positionnement 25 est par exemple agencé de manière à détecter le passage du récipient 2 au niveau de la bordure de la dernière lamelle 20 du support 15, dans le sens de déplacement allant vers la sortie 9.

La Fig. 6 illustre le procédé avec les différentes étapes d'acheminement des récipients 2 vides vers la zone de remplissage B, de remplissage des récipients 2 et d'évacuation des récipients 100 chargés de boites pliantes 3.

Dans une première étape 101 , le convoyeur d'acheminement 7 transporte des récipients 2 vides et ouverts sur le premier train de rouleaux 10, le long du trajet d'acheminement La jusqu'à la zone de remplissage B.

Arrivé en zone de remplissage B, et dans une deuxième étape 102, le récipient 2 réceptionne des boites pliantes 3 acheminées par le transporteur-remplisseur de boites 4. Celles-ci sont disposées plus ou moins redressées verticalement dans le récipient 2 de façon plus ou moins ordonnée.

Dans une troisième étape 103, dès que le récipient 2 est rempli de boites pliantes

3, le récipient 2 est déplacé de la zone de remplissage B vers le convoyeur d'évacuation 8 par le système poussoir 11 b (Flèche Tb; Figs. 1 et 3).

Le récipient 2 est ensuite entraîné sur le trajet d'évacuation Lc1 , Lc2 par les organes d'entrainement 12 du convoyeur d'évacuation 8. Le trajet d'évacuation Lc1 , Lc2 se décompose en deux parties. Dans une première partie Lc1 , le récipient 2 est entraîné jusqu'au dispositif vibrateur 14. Le support 15 du dispositif 14 est alors en position escamotée (Fig. 5a). Dans cette position, la surface de contact S1 est située sous le plan horizontal de transport S2 des organes d'entrainement 12. Les organes d'entrainement 12 en contact avec le récipient 2 l'entraînent au-dessus du support 15.

Lorsque le capteur de positionnement 25 détecte la paroi frontale d'un récipient 2 en aval du support 15, et dans une quatrième étape 104, la butée 26 se déplace et avance A en position de blocage et bloque le récipient 2 bien centré au-dessus du support 15 (Fig. 5b).

Puis, l'unité de pilotage 17 commande le déplacement du support 15 de la position escamotée à la position déployée (Fig. 5b; cinquième étape 105). Dans la position déployée, la surface de contact S1 monte au-dessus du plan horizontal de transport S2 des organes d'entrainement 12, soulevant le récipient 2 chargé de boites pliantes 3.

L'unité de pilotage 17 commande ensuite la vibration du support 15 pour réordonner la disposition des boites pliantes 3 dans le récipient 2 (sixième étape 106). Il est également possible de commander des courses différentes aux actionneurs 16a, 16b, 16c, 16d, par exemple pour donner des mouvements d'inclinaison au récipient 2 soulevé.

Puis, l'unité de pilotage 17 commande le déplacement du support 15 en position escamotée (septième étape 107). La surface de contact S1 repasse alors sous le plan horizontal de transport S2 des organes d'entraînement 12.

Dans une huitième étape 108, l'unité de pilotage 17 commande alors le retour et le déplacement R de la butée 26 en position escamotée, libérant le passage du récipient 2.

Le récipient 2 chargé de boites pliantes 3 bien ordonnées est alors entraîné sur la deuxième partie du trajet d'évacuation Lc2 vers la sortie 9 où il peut être évacué.

On dispose ainsi d'un dispositif vibratoire 14 pour le réarrangement ordonné de boites pliantes 3 dans les récipients 2 qui peut être automatisé, réalisé pour chaque récipient 2, de façon reproductible et à très haute cadence, ce qui n'était pas possible manuellement. En outre, l'actionnement des actionneurs 16a, 16b, 16c, 16d peut être commandé selon des séquences programmées qui peuvent être adaptées notamment pour optimiser le rangement selon la forme des boites pliantes 3 remplissant le récipient 2.

D'autres modes de réalisation peuvent être envisagés pour le support 15 et pour les organes d'entrainement 12, notamment comme représenté de manière schématique sur les Figs. 7 et 8.

Dans l'exemple de la Fig. 7, les organes d'entrainement 12 comportent des courroies dont les bandes d'entrainement s'étendent horizontalement le long du trajet d'évacuation Lc1 , Lc2, dans la direction longitudinale L du convoyeur d'évacuation 8.

Le convoyeur d'évacuation 8 comporte par exemple au moins trois courroies d'entrainement 23, par exemple quatre, agencées les unes à côté des autres parallèlement dans la direction longitudinale L. Le support 15 peut, comme précédemment, comporter aux moins deux éléments de support présentant chacun une lamelle 20 et une plaque de support 21 , fixée perpendiculairement à la lamelle 20. Comme précédemment, les lamelles 20 sont disposées parallèlement les unes aux autres, le plan supérieur des lamelles 20 formant la surface de contact S1 .

Dans cet exemple, chaque élément de support est également intercalé entre deux courroies d'entrainement 23 du convoyeur d'évacuation 8. Cet exemple diffère également du précédent par le fait que la direction principale des lamelles 20 s'étend dans la direction longitudinale L du trajet d'évacuation Lc1 , Lc2, parallèlement à la direction principale des courroies d'entrainement 23.

Selon une variante de réalisation représentée schématiquement sur la Fig. 8, le convoyeur d'évacuation 8 comporte seulement deux courroies d'entraînement 23 agencées de part et d'autre du support 24. Le support 24, alors central, peut être réalisé par une seule plaque dont la face inférieure est reliée aux actionneurs 16a, 16b, 16c, 16d.