Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
WATCH CASE COMPRISING REMOVABLE HORNS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/195054
Kind Code:
A1
Abstract:
Watch case comprising: a case body (1); at least one pair of horns (3) which are intended to hold a length of strap (5); the case body (1) comprising a first locking member (10); a second locking member (31) mounted on the pair of horns and complementing the first member so as to lock the pair of horns to the case body, characterized by α a manipulation member (30) that a user can manipulate so as to move the second member (31) between a locking position in which the members collaborate to hold the pair of horns on the case body, and a release position in which the pair of horns can be detached from the case body.

Inventors:
CUENNAT, Laurent (Rue de la Recorne 61, 2300 La Chaux-de-Fonds, 2300, CH)
RAILLE, Laurent (1 Allée du Réservoir, Maiche, 25120, FR)
Application Number:
IB2017/052224
Publication Date:
November 16, 2017
Filing Date:
April 19, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
LVMH SWISS MANUFACTURES SA (AV. J.-L. Chevrolet 6a, 2300 La Chaux-de-Fonds, 2300, CH)
International Classes:
G04B37/14
Attorney, Agent or Firm:
P&TS SA (Av. J.J. Rousseau 4, 2000 Neuchâtel, 2000, CH)
Download PDF:
Claims:
Revendications

1. Boîte de montre comportant :

une carrure (1) ;

au moins une paire de cornes (3) destinée au maintien d'un brin de bracelet (5) et maintenue sur la carrure grâce à un verrou commutable entre une position de verrouillage des cornes et une position de libération des cornes ;

le verrou comportant un premier organe (10) lié à la carrure, et un deuxième organe (31) complémentaire au premier organe et monté sur la paire de cornes ; caractérisée par un organe de manipulation (30) monté sur la paire de cornes (3) et permettant de déplacer le deuxième organe pour commuter le verrou entre la position de verrouillage et la position de libération des cornes.

2. Boîte de montre selon la revendication 1 , comportant un élément de rappel élastique (34) monté sur la paire de cornes (3) afin de repousser l'organe de manipulation en position de verrouillage.

3. Boîte de montre selon l'une des revendications 1 à 2, l'organe de manipulation étant prévu sur la paire de cornes (3) du côté fond.

4. Boîte de montre selon l'une des revendications 1 à 3, dans laquelle deuxième organe du verrou (31A) et l'organe de manipulation (30A) forment deux parties d'une même pièce.

Boîte de montre selon l'une des revendications 1 à 4, la boîte de montre mportant un fond définissant un plan horizontal,

la direction de déplacement de l'organe de manipulation (30A) entre la position de verrouillage et la position de libération étant sensiblement perpendiculaire au plan horizontal.

6. Boîte de montre selon la revendication 5, le premier organe du verrou (10) étant constitué par un pêne lié de manière fixe à la carrure,

le deuxième organe du verrou (31) étant constitué par une gâche déplaçable par rapport à la paire de cornes (3).

7. Boîte de montre selon la revendication 5, le premier organe du verrou (10) s'étendant radialement sur une face latérale (1 1) de la carrure (1),

le deuxième organe du verrou (31A) comportant une fenêtre (310) traversée par le premier organe du verrou (10) en position de verrouillage, la fenêtre comportant une portion élargie (312) permettant l'insertion et l'extraction du premier organe du verrou (10), et une portion étroite (31 1) empêchant l'insertion et l'extraction du premier organe du verrou (10),

le premier organe du verrou (10) traversant la portion étroite (31 1) de la fenêtre (310) lorsque l'élément de rappel élastique (50) monté sur la paire de cornes (3) repousse le deuxième organe du verrou (31A) dans la position de verrouillage.

8. Boîte de montre selon l'une des revendications 5 à 7, l'élément de rappel élastique (35) étant constitué par deux lames ressorts (34A) en appui sur le deuxième organe du verrou (31A).

9. Boîte de montre selon l'une des revendications 1 à 4, la boîte de montre comportant un fond définissant un plan horizontal,

la direction de déplacement de l'organe de manipulation (30B) entre la position de verrouillage et la position de libération étant sensiblement parallèle au plan horizontal.

10. Boîte de montre selon la revendication 9, le deuxième organe du verrou (31 B, 31 C) étant agencé pour pivoter autour d'un axe perpendiculaire au plan horizontal entre la position de verrouillage et la position de

manipulation.

1 1. Boîte de montre selon la revendication 10, le premier organe du verrou étant constitué par une gorge (10B, 10C) dans une face latérale (1 1) de la carrure (1),

le deuxième organe du verrou (31 B, 31C) étant engagé dans ladite gorge en position de verrouillage, et hors de ladite gorge en position de libération.

12. Boîte de montre selon l'une des revendications 9 à 1 1 , l'organe de manipulation étant constitué par un bouton mobile (30C) actionnable par l'utilisateur et agissant sur le deuxième organe du verrou (31C) en position de libération afin de le déverrouiller.

13. Boîte de montre selon la revendication 9, le deuxième organe du verrou (31 B, 31 C) étant agencé pour translater radialement dans le plan horizontal entre la position de verrouillage et la position de libération.

14. Boîte de montre selon la revendication 13, le premier organe du verrou étant constitué par une gorge (10D) dans une face latérale (1 1) de la carrure (1),

le deuxième organe du verrou (31 D) étant engagé dans ladite gorge en position de verrouillage, et hors de ladite gorge en position de libération.

15. Boîte de montre selon l'une des revendications 1 à 14, la paire de cornes (3) et la carrure (1) étant munies de formes complémentaires (38, 13) pour guider la paire de cornes lors de son insertion selon une direction axiale sur la carrure (1), le verrou agissant radialement pour empêcher ce

déplacement axial en position de verrouillage.

16. Boîte de montre selon l'une des revendication 1 à 15, une portion (52) du bracelet (5) étant prise en sandwich entre la paire de cornes (3) et une portion de la carrure (12).

17. Boîte de montre selon l'une des revendication 1 à 16, comportant une bille sur ressort (5) pour positionner le bracelet (5) par rapport à la paire de cornes (3).

18. Boîte de montre selon la revendication 1 , le premier organe du verrou étant constitué par une gorge (10E) à la périphérie de la carrure (1 E) et empêchant l'extraction de la paire de cornes (3E) selon un mouvement axial,

le deuxième organe du verrou étant constitué par un pêne (31 E) qui se déplace radialement dans cette gorge, en étant guidé dans ce déplacement par une ouverture (310) sur la face interne de la paire de cornes (3E),

le deuxième organe (31 E) étant repoussé au fond de la gorge (10E) par deux ressorts de rappel (34E) liés à la paire de cornes (3E),

l'organe de manipulation (30E) étant constitué par un bouton poussoir sous la face interne de la paire de cornes et coopérant avec le deuxième organe pour le déplacer radialement en direction de l'extérieur de la montre, contre l'action des ressorts de rappel (34E), lorsque ledit bouton- poussoir est actionné.

19. Méthode d'assemblage d'un bracelet (5) sur une boîte de montre (1) selon l'une des revendications 1 à 18, comportant les étapes suivantes : insertion du bracelet (5) dans une paire de cornes (3) ;

insertion de l'ensemble formé du bracelet (5) et de la paire de cornes (3) sur une face extérieure (1 1) de la boîte de montre (1);

verrouillage de l'assemblage en manipulant un organe de manipulation (30) monté sur la paire de cornes.

Description:
Boîte de montre comportant des cornes amovibles

Domaine technique

[0001] La présente invention concerne une boîte de montre avec des cornes amovibles et interchangeables.

Etat de la technique

[0002] Les montres-bracelets comportent généralement une boîte de montre avec une carrure comportant des cornes qui servent à l'attache du bracelet ; les boîtes de montres usuelles comportent deux paires de cornes, chaque brin du bracelet étant monté entre deux cornes.

[0003] Les carrures sont généralement constituées par une seule pièce fabriquée par étampage en intégrant les cornes. La fabrication de carrures munies de cornes avec des formes complexes est difficile et peu adaptée à une production en série.

[0004] Il existe aussi des parties de boîtes de montres dans lesquelles la carrure et les cornes sont fabriquées séparément et assemblées l'une à l'autre après coup. Ces boîtes sont plus faciles à fabriquer. En outre, les faces extérieures de la carrure peuvent être terminées par tournage, donc plus proprement et plus rapidement que celles d'une carrure fabriquée directement avec les cornes.

[0005] Le document CH706260, déposé par la demanderesse, décrit une partie de boîte de montre comprenant une carrure et des cornes amovibles reliées entre elles par une pièce de liaison. La carrure comprend un emplacement évidé pour chaque corne et un emplacement évidé pour chaque pièce de liaison. La profondeur de ces emplacements permet de positionner la base des cornes tout en masquant la pièce de liaison. La fixation de la pièce de liaison à la carrure est assurée grâce à deux vis perpendiculaires traversant chaque corne et engagées dans des trous taraudés dans l'épaisseur de la carrure. Un outil est donc nécessaire pour démonter les cornes. Par ailleurs, la carrure doit être relativement épaisse pour y loger des trous taraudés de maintien des cornes.

[0006] Le document EP2431825 décrit des cornes amovibles, chaque corne comprenant deux éléments en saillie qui peuvent être insérés dans des évidements correspondants. La liaison entre la corne et la carrure s'effectue en exploitant la déformation des éléments en saillie lors de leur insertion dans les évidements. Cette solution nécessite une carrure épaisse afin de réaliser les emplacements aptes à coopérer avec les éléments en saillie. En outre il existe un risque de casse des cornes si la force exercée pour déformer les éléments en saillie afin de réaliser la liaison avec la carrure est trop grande.

[0007] Le document CH701221 décrit une carrure dont la surface latérale extérieure comprend une mortaise. L'extrémité d'une corne comprend un tenon de même équarrissage que la mortaise. Le tenon est arrangé pour être inséré dans la mortaise, les deux parties étant ensuite reliées par une cheville dans un logement formé par des trous de la carrure et du tenon. L'insertion et le retrait de la cheville nécessite un outillage. Les cornes ne sont donc pas aisément démontables.

[0008] Le document EP2188676 décrit une boîte de montre avec une carrure et deux paires de cornes. Les deux cornes de chaque paire sont reliées par une pièce de liaison comportant un côté maintenu contre la carrure par l'intermédiaire d'un organe élastique à l'intérieur de la carrure. Cet organe élastique est connecté à la pièce de liaison au travers d'une ouverture située sur le contour de la carrure. Cette solution nécessite donc un organe élastique à l'intérieur de la carrure, dont le montage est compliqué. La carrure doit être épaisse pour loger cet élément élastique. Toute la carrure doit être ramenée à l'horloger pour révision en cas de déformation ou de cassure de l'élément élastique. [0009] Une solution similaire est décrite dans EP1902641 , qui nécessite des moyens d'indexation dans la carrure et également dans la pièce de liaison, afin d'indexer longitudinalement l'insertion d'un tourillon de la pièce de liaison dans la carrure. [0010] Les documents CH355094 et CH321 188 requièrent une carrure épaisse pour pouvoir réaliser des logements destinés à recevoir une pièce de liaison des cornes.

[0011] Le document EP0400206 décrit une carrure de montre-bracelet dont le bracelet est retenu à la carrure par l'intermédiaire d'un élément de verrouillage positionnable dans une cavité d'une pièce externe à la carrure et reliée à sa surface externe. Cette pièce coopère avec des tiges

permettant la fixation du bracelet.

[0012] Le document EP0471834 décrit une carrure rectangulaire de montre-bracelet comprenant un alésage dans un côté de la carrure et dont la paroi est traversée par une fente axiale d'une largeur supérieure à l'épaisseur du bracelet. Une lame tubulaire élastique et un manchon dont une extrémité est fermée sont insérés dans cette fente. La lame tubulaire comporte une fente axiale dentée dans laquelle est introduite l'extrémité libre d'un bracelet souple. L'introduction axiale de la lame tubulaire dans le manchon nécessite une déformation élastique de la lame entraînant un blocage de l'extrémité libre du bracelet par pincement de la fente dentée. Cette solution nécessite une carrure d'une épaisseur importante pour réaliser la fente axiale recevant le manchon et la lame tubulaire élastique. En outre, cette solution est uniquement adaptée à des bracelets souples. [0013] Le document US5732048 décrit une carrure de montre

comprenant un premier trou s'étendant dans une première direction (perpendiculaire au plan du mouvement), arrangé pour recevoir un cylindre, et un deuxième trou s'étendant dans une deuxième direction perpendiculaire à la première (et donc dans le plan du mouvement), et arrangé pour recevoir une vis liée à une pièce de connexion d'un bracelet. Le cylindre comprend deux ouvertures, dont la première est arrangée pour recevoir cette vis, et la deuxième pour recevoir une autre vis permettant de fixer la carrure au fond de la boîte de montre. La carrure requiert une épaisseur importante pour y loger les trous recevant la vis de connexion au bracelet ainsi que le cylindre.

[0014] Les boîtes de montres ci-dessus comportent donc le plus souvent une carrure difficile à fabriquer. Les moyens de fixation des cornes sur la carrure sont complexes à fabriquer et nécessitent souvent une épaisseur de carrure importante. Ces solutions sont donc peu adaptées à des boîtes de montres de petite dimension ou devant être fabriquées à coût réduit. En outre, le démontage des cornes est le plus souvent délicat, et nécessite des outils d'horlogers, ou même parfois le démontage du fond de la montre en compromettant temporairement l'étanchéité.

[0015] Il existe donc un besoin pour une boîte de montre à cornes amovibles exempte des limitations des boîtes de montres ci-dessus, ou qui présente un meilleur compromis entre les avantages et les inconvénients des diverses solutions.

[0016] Il existe aussi un besoin pour un procédé simplifié de montage et démontage des cornes. [0017] Il existe aussi un besoin pour un procédé simplifié de montage et démontage du bracelet.

Bref résumé de l'invention

[0018] Selon l'invention, ces buts sont atteints notamment au moyen d'une boîte de montre comportant :

une carrure ;

au moins une paire de cornes destinée au maintien d'un brin de bracelet et maintenue sur la carrure grâce à un verrou commutable entre une position de verrouillage des cornes et une position de libération des cornes ;

le verrou comportant un premier organe lié à la carrure, et un deuxième organe complémentaire au premier organe et monté sur la paire de cornes ;

un organe de manipulation monté sur la paire de cornes et permettant de déplacer le deuxième organe pour commuter le verrou entre la position de verrouillage et la position de libération des cornes.

[0019] Cette solution présente notamment l'avantage de simplifier la fabrication de la carrure qui est dépourvue de cornes et dépourvue d'organe de manipulation du verrou. Elle peut donc être très fine, et simple à usiner.

[0020] La complexité se déplace sur les paires de cornes, qui supportent l'organe de manipulation du verrou. Les cornes sont constituées par des pièces de petites dimensions, habituellement fabriquées par fraisage et qui sont plus faciles à usiner dans des formes complexes.

[0021] En déportant l'organe de manipulation sur les cornes, on facilite aussi sa manipulation. Par ailleurs, la face inférieure des cornes n'appuie pas fortement sur le poignet, ce qui limite le risque de blesser la peau avec l'organe de manipulation.

[0022] L'organe de manipulation est de préférence manipulable à la main, par exemple avec un doigt.

[0023] L'organe de manipulation est de préférence manipulable sans outil. [0024] L'organe de manipulation reste de préférence lié à la paire de cornes lors de la libération de la paire de cornes et lors du démontage du bracelet; tout risque de perte de vis, de goupilles ou d'autres pièces lors du démontage des cornes ou du bracelet est donc éliminé.

[0025] La boîte de montre peut comporter un élément de rappel élastique, par exemple un ressort, monté sur la paire de cornes afin de repousser l'organe de manipulation, ainsi que de préférence le deuxième organe du verrou, en position de verrouillage.

[0026] L'organe de manipulation peut être prévu sur les cornes du côté fond, c'est-à-dire du côté des cornes faisant face au poignet lors du porter de la montre. Il est donc dissimulé lors du porter de la montre, et protégé des risques de manipulation involontaire.

[0027] L'organe de manipulation et le deuxième organe du verrou peuvent former deux parties d'une même pièce.

[0028] Dans un mode de réalisation, l'organe de manipulation peut être manipulé entre la position de verrouillage et la position de libération en le déplaçant dans une direction verticale. La direction verticale est

perpendiculaire au plan horizontal, lui-même défini comme étant le plan du fond de la montre.

[0029] Dans un mode de réalisation, le premier organe du verrou est constitué par un pêne lié de manière fixe à la carrure. Le deuxième organe du verrou est constitué par une gâche déplaçable par rapport à la paire de cornes, entre la position de verrouillage du pêne et la position de libération du pêne.

[0030] Dans un mode de réalisation, le premier organe du verrou s'étend radialement sur une face latérale de la carrure. Cet organe peut être en forme d'ancre avec une verge centrale qui se termine par deux jas latéraux. Le deuxième organe du verrou comporte une fenêtre traversée par le premier organe du verrou en position de verrouillage. Cette fenêtre, formant une gâche mobile, comporte une portion élargie permettant l'insertion et l'extraction du premier organe du verrou, et une portion étroite empêchant l'insertion et l'extraction du premier organe du verrou. Le premier organe du verrou (en forme d'ancre) traverse la portion étroite de la fenêtre lorsque l'élément de rappel élastique monté sur la paire de cornes repousse le deuxième organe du verrou dans la position de verrouillage, mais est empêché de ressortir par les jas de l'ancre qui ne peuvent pas traverser la portion étroite de la fenêtre.

[0031] L'élément de rappel élastique peut être constitué par une ou plusieurs lames ressorts en appui sur le deuxième organe du verrou.

[0032] Les lames ressort peuvent agir selon une direction verticale, afin de repousser le deuxième organe du verrou dans une direction verticale.

[0033] Dans un autre mode de réalisation, la direction de déplacement de l'organe de manipulation entre la position de verrouillage et la position de libération est sensiblement parallèle au plan horizontal. Cette variante permet de réduire le contact entre l'organe de manipulation et le poignet de l'utilisateur, et donc de limiter le risque de blesser l'utilisateur.

[0034] Dans un mode de réalisation, le deuxième organe du verrou peut pivoter autour d'un axe perpendiculaire au plan horizontal entre la position de verrouillage et la position de manipulation. Cet axe peut être lié à la paire de cornes.

[0035] Dans un mode de réalisation, le premier organe du verrou est constitué par une gorge ou une autre gâche dans une face latérale de la carrure. Le deuxième organe du verrou est constitué par un pêne ou une autre portion engagée dans cette gorge en position de verrouillage, et hors de la gorge en position de libération. [0036] Dans un mode de réalisation, l'organe de manipulation peut être constitué par un bouton mobile actionnable par l'utilisateur et agissant sur le deuxième organe du verrou en position de libération afin de le

déverrouiller. L'organe de manipulation et le deuxième organe du verrou sont ainsi constitués par deux pièces distinctes, ce qui permet si souhaité de les fabriquer dans des matériaux différents et optimisés en fonction de leurs exigences propres.

[0037] Dans un mode de réalisation, le deuxième organe du verrou peut translater radialement dans le plan horizontal entre la position de verrouillage et la position de libération.

[0038] L'organe de manipulation peut être manipulé horizontale.

[0039] L'organe de rappel peut repousser l'organe de manipulation dans une direction sensiblement horizontale, orientée vers l'extérieur de la montre. [0040] La paire de cornes permet de maintenir un brin du bracelet.

[0041] Deux paires de cornes peuvent être prévues pour maintenir les deux brins du bracelet.

[0042] Une portion du bracelet peut être prise en sandwich entre la paire de cornes et une portion de la carrure. [0043] L'arrangement peut comporter un empilement vertical

comportant, de bas en haut : une portion de la paire de cornes ; l'extrémité du bracelet, insérée sur cette portion et entre les deux cornes ; une portion de la carrure.

[0044] Le démontage ou le remplacement du bracelet peut nécessiter le démontage des cornes. [0045] Le maintien du bracelet est ainsi facilité. Le bracelet est ainsi plus simple et plus économique à réaliser. La complexité de la liaison amovible est reportée sur les paires de cornes, qui sont des pièces durables.

[0046] Une bille sur ressort peut être prévue dans le bracelet afin de le positionner le bracelet par rapport à la paire de cornes.

[0047] La demande a aussi pour objet une méthode d'assemblage d'un bracelet sur une boîte de montre, comportant les étapes suivantes :

insertion du bracelet dans une paire de cornes ;

insertion de l'ensemble formé du bracelet et de la paire de cornes sur une face extérieure de la boîte de montre;

verrouillage de l'assemblage en manipulant un organe de manipulation monté sur la paire de cornes.

Brève description des figures

[0048] Des exemples de mise en œuvre de l'invention sont indiqués dans la description illustrée par les figures annexées dans lesquelles : [0049] La figure 1 illustre une vue de côté d'une boîte de montre et d'une paire de cornes avec un brin de bracelet, avant l'assemblage, selon un premier mode de réalisation.

[0050] La figure 2 illustre une vue de côté d'une boîte de montre et d'une paire de cornes avec un brin de bracelet, après l'assemblage, selon un premier mode de réalisation.

[0051] La figure 3 illustre une vue de dessous d'une boîte de montre et d'une paire de cornes avec un brin de bracelet, avant l'assemblage, selon un premier mode de réalisation. [0052] La figure 4 illustre une vue en coupe radiale d'une portion de boîte de montre et d'une paire de cornes avec un brin de bracelet, après l'assemblage, selon un premier mode de réalisation.

[0053] La figure 5 illustre une vue en coupe horizontale d'une portion de boîte de montre et d'une paire de cornes avec un brin de bracelet, après l'assemblage, selon un premier mode de réalisation.

[0054] La figure 6 illustre une vue en perspective d'une paire de cornes et d'un deuxième organe du verrou, selon un premier mode de réalisation.

[0055] La figure 7 illustre une vue en perspective d'une paire de cornes et d'un brin de bracelet avant l'assemblage, selon un premier mode de réalisation.

[0056] La figure 8 illustre une vue en coupe radiale d'une portion de boîte de montre et d'une paire de cornes avec un brin de bracelet, lors de l'assemblage de la paire de cornes, et avant leur verrouillage, selon un premier mode de réalisation.

[0057] La figure 9 illustre une vue en coupe radiale d'une portion de boîte de montre et d'une paire de cornes avec un brin de bracelet, lors de l'assemblage de la paire de cornes, et après leur verrouillage, selon un premier mode de réalisation.

[0058] La figure 10 illustre une vue de côté d'une boîte de montre et d'une paire de cornes avec un brin de bracelet, avant l'assemblage, selon un deuxième mode de réalisation.

[0059] La figure 1 1 illustre une vue de dessous d'une boîte de montre et d'une paire de cornes avec un brin de bracelet, avant l'assemblage, selon un deuxième mode de réalisation. [0060] La figure 12 illustre une vue en perspective d'une paire de cornes et d'un deuxième organe du verrou, selon un deuxième mode de

réalisation.

[0061] La figure 13 illustre une vue en coupe radiale d'une portion de boîte de montre et d'une paire de cornes avec un brin de bracelet, lors de l'assemblage de la paire de cornes, et après leur verrouillage, selon un deuxième mode de réalisation.

[0062] La figure 14 illustre un brin de bracelet et une paire de cornes, avant leur assemblage.

[0063] La figure 15 illustre une vue de dessous d'une boîte de montre et d'une paire de cornes avec un brin de bracelet, avant l'assemblage, selon un troisième mode de réalisation.

[0064] La figure 16 illustre une vue en perspective d'une paire de cornes et d'un deuxième organe du verrou, selon un troisième mode de

réalisation, l'organe de manipulation étant en position de verrouillage.

[0065] La figure 17 illustre une vue en perspective d'une paire de cornes et d'un deuxième organe du verrou, selon un troisième mode de

réalisation, l'organe de manipulation étant en position de libération.

[0066] La figure 18 illustre une vue en coupe horizontale d'une portion de boîte de montre et d'une paire de cornes avec un brin de bracelet, après l'assemblage, selon un troisième mode de réalisation.

[0067] La figure 19 illustre un brin de bracelet et une paire de cornes, avant leur assemblage, selon le troisième mode de réalisation. [0068] La figure 20 illustre une vue en coupe radiale d'une portion de boîte de montre et d'une paire de cornes (sans le bracelet), et après leur verrouillage, selon un quatrième mode de réalisation.

[0069] La figure 21 illustre une vue de dessous d'une boîte de montre et d'une paire de cornes avec un brin de bracelet, avant l'assemblage, selon un quatrième mode de réalisation.

[0070] La figure 22 illustre une vue en coupe verticale d'une portion de boîte de montre et d'une paire de cornes (sans le bracelet), montrant les formes complémentaires utilisées pour leur assemblage.

[0071] La figure 23 illustre une vue en perspective et, depuis le dessous d'une paire de cornes sans le bracelet, selon un cinquième mode de réalisation de l'invention.

[0072] La figure 24 illustre une vue en perspective de la paire de cornes de la figure 23, l'organe de manipulation étant enfoncé en position de libération.

[0073] La figure 25 illustre une vue en éclaté d'une paire de cornes sans le bracelet, selon le cinquième mode de réalisation de l'invention.

[0074] La figure 26 illustre une autre vue en éclaté d'une paire de cornes sans le bracelet, selon le cinquième mode de réalisation de l'invention.

[0075] La figure 27 illustre une vue en coupe radiale d'une paire de cornes sans le bracelet, selon le cinquième mode de réalisation de

l'invention, l'organe de manipulation étant en position de verrouillage.

[0076] La figure 28 illustre une vue en coupe radiale d'une paire de cornes sans le bracelet, selon le cinquième mode de réalisation de

l'invention, l'organe de manipulation étant en position de libération. [0077] La figure 29 illustre une vue en perspective radiale d'une paire de cornes selon le cinquième mode de réalisation de l'invention, illustrant en particulier les formes complémentaires pour le guidage sur la carrure.

Exemple(s) de mode de réalisation de l'invention

[0078] Un premier mode de réalisation de l'invention est illustré sur les figures 1 à 9.

[0079] La figure 1 illustre une boîte de montre comportant une carrure 1A et une paire de cornes amovible 3A, sur laquelle est monté un brin de bracelet 5. Une autre paire de corne amovible et un autre brin de bracelet non représentés peuvent être montés du côté opposé de la carrure. La figure 3 est une vue de dessous de ces éléments.

[0080] Le brin de bracelet 5 est inséré provisoirement dans la paire de cornes 3 (ici 3A) en le déplaçant verticalement (c'est-à-dire dans une direction sensiblement perpendiculaire au plan du fond de la montre). L'ensemble formé des cornes et du bracelet est ensuite assemblé sur la carrure 1 (ici 1A - figure 2). Cet assemblage de la paire de cornes 3 sur la carrure 1 permet aussi de maintenir le brin de bracelet en empêchant son extraction axiale comme dans les autres modes de réalisation.

[0081] Un verrou comportant un premier organe 10A fixe et lié à la boîte de montre et un deuxième organe 31A (figure 4) permet de verrouiller l'assemblage entre la paire de cornes 3A et la carrure 1A. La paire de cornes 3A, et donc le brin de bracelet 5, peuvent uniquement être libérés de la carrure en manipulant le deuxième organe du verrou pour le déplacer depuis la position de verrouillage vers une position de libération, comme on le verra plus bas.

[0082] La figure 6 illustre une des deux paires de cornes 3A ainsi que le deuxième organe de verrouillage 31A. Cet organe 31A peut coulisser verticalement dans deux fentes 37 ménagées dans la paire de cornes 3A. Un élément de rappel élastique, formé ici de deux lames élastiques 34A (figure 7), exerce une force de rappel sur le deuxième organe du verrou afin de le repousser en position de verrouillage, c'est-à-dire vers le bas de la figure. [0083] Le deuxième organe de verrouillage 31A constitue une partie d'une pièce qui comporte également un organe de manipulation 30A.

L'organe de manipulation est visible sous la face interne de la paire de cornes, comme on le voit par exemple sur la figure 3. L'utilisateur peut le manipuler, sans le moindre outil, afin de repousser le deuxième organe de verrouillage vers le haut de la figure, c'est-à-dire en position de libération du verrou.

[0084] Le deuxième organe de verrouillage 31A comporte une fenêtre 310 constituant une gâche dans laquelle le premier organe 10A peut être inséré. Dans ce mode de réalisation, le verrouillage de la paire de cornes 3A sur la carrure 1A se fait donc avec un mécanisme de verrou avec un pêne fixe lié à la carrure, et une gâche coulissante liée à la paire de cornes. Le premier organe 10A du verrou a une forme d'ancre avec une verge et deux jars s'étendant de chaque côté à l'extrémité de la verge. La fenêtre 310 a une forme en T inversé avec une portion élargie 312 permettant l'insertion ou l'extraction du premier organe 10A, et une portion plus étroite 31 1 empêchant le passage de ce premier organe 10A.

[0085] Le bracelet est inséré provisoirement entre les deux cornes de la paire 3A, avent le montage de cette paire sur la carrure 1A. Des formes complémentaires 53 à l'extrémité du bracelet et dans l'entre-cornes permettent un emboîtage. L'extrémité du bracelet 5 est en outre

maintenue en position au moyen d'une bille 50 sur ressort 51 qui vient se positionner dans un logement 35 (figure 8) ménagé entre les deux cornes de la paire 3A.

[0086] De la même façon, le positionnement de la paire de cornes 3A sur la face externe de la carrure 1 A est obtenu grâce à l'emboîtement des formes complémentaires 38 sur la paire de cornes 3A et 13 sur les faces latérales de la carrure 1A.

[0087] Les figures 4, 5 et 8, 9 illustrent différentes vues en coupe de la paire de cornes 3A assemblée sur la carrure 1A. La figure 8 illustre la position des différents éléments avant le verrouillage. Sur cette figure, le deuxième organe 31 A est repoussé vers le bas, en position de verrouillage, par le ressort de rappel 34A.

[0088] En poussant la paire de cornes 3A et le brin de bracelet 5 radialement contre la carrure 1A, la pression d'une portion inclinée à l'extrémité du premier organe 10A contre le deuxième organe 31 A fait remonter ce dernier en position de libération, ce qui permet au premier organe 10A de traverser la fenêtre 310. Le deuxième organe 31A redescend ensuite sous l'action du ressort de rappel 34A, ce qui a pour effet de verrouiller le premier organe 10A et donc de maintenir l'assemblage carrure-paire de cornes, dans la position illustrée sur les figure 4, 5 et 9.

[0089] La paire de cornes 3A peut uniquement être libérée en

manipulant l'organe de manipulation 30A pour redescendre la fenêtre 310 en position de libération, permettant l'extraction du premier organe 10A.

[0090] Le brin de bracelet 5 est maintenu entre la paire de cornes 3 (ici 3A) et la carrure 1 (ici 1A), et ne peut donc pas être retiré sans déverrouiller puis retirer la paire de cornes 3. Plus précisément, comme on le voit notamment sur la figure 4, une portion 52 à l'extrémité longitudinale du brin de bracelet 5 est maintenue en sandwich entre une portion 12 de la carrure 1A et la paire de cornes 3A. Dans le plan horizontal, le déplacement du brin de bracelet 5 est limité par les deux cornes de la paire 3A.

[0091] Un deuxième mode de réalisation de l'invention est illustré sur les figures 10 à 14. Comme on le voit sur les figures 10 et 1 1 , il comporte à nouveau une boîte de montre avec une carrure 1 B, des paires de cornes amovibles 3B, et un bracelet 5 maintenu entre ces cornes 3B et la carrure 1 B. Des formes complémentaires 13 sur la carrure et 38 sur la paire de cornes peuvent s'emboiter pour assurer l'assemblage de ces éléments avant leur verrouillage. Comme dans les autres modes de réalisation, des formes complémentaires permettent aussi d'emboîter l'extrémité du brin de bracelet 5 contre la face externe de la paire de cornes 3B, avant leur maintien par l'assemblage de la paire de corne sur la carrure 1 B.

[0092] Dans ce mode de réalisation, comme dans les modes de réalisation 3, 4 et 5 décrits plus bas, les paires de cornes 3B sont montées sur la carrure 1 B par un mouvement axial, c'est-à-dire vertical. Les formes complémentaires 13 sur la carrure 1 B constituent des glissières et

permettent de guider axialement ce déplacement relatif des paires de cornes 3B par rapport à la carrure 1 B.

[0093] Le verrou permettant de bloquer cet assemblage une fois que les cornes sont en position est constitué dans ce mode de réalisation par une gorge 10B sur la face latérale de la carrure 1 B (premier organe), et par un deuxième organe 31 B mobile en rotation et monté sur la paire de cornes 3B, afin de bloquer son déplacement axial. Le deuxième organe 31 B peut pivoter autour d'un axe vertical 39 sous la face inférieure de la paire de cornes, entre une position de verrouillage engagée dans la gorge 10B (figure 13), et une position de libération permettant de monter ou de démonter la paire de cornes 3B. A cet effet, le deuxième organe 31 B est lié à un organe de manipulation 30B qui permet de l'extraire dans la position de libération, en le faisant pivoter autour de l'axe 39. Un ressort de rappel 34B, par exemple un ressort fil, exerce une pression d'appui du deuxième organe 31 B au fond de la gorge 10B. Les autres aspects de ce deuxième mode de réalisation peuvent être identiques ou équivalents à ceux du premier mode de réalisation.

[0094] Un troisième mode de réalisation est illustré sur les figures 15 à 19. Comme sur le deuxième mode de réalisation, le déverrouillage de la paire de cornes 3 sur la carrure 1 C est obtenu en déplaçant un deuxième organe 31 C du verrou par un mouvement de rotation autour d'un axe 39 lié à la paire de cornes 3C, de manière à le dégager du premier organe 10C constitué par une gorge sur la périphérie de la carrure 1 C. Un ressort de rappel 34c repousse ce deuxième organe au fond de la gorge en position de verrouillage, de manière à empêcher le déplacement axial de la paire de cornes 3C par rapport à la carrure. Le verrou empêche donc la séparation de la paire de cornes 3C par rapport à la carrure 1 C.

[0095] Toutefois, dans ce mode de réalisation, l'organe de manipulation 30C est constitué par une pièce distincte du deuxième organe 31 C du verrou. Dans cet exemple, l'organe de manipulation est constitué par un bouton coulissant dans un plan horizontal entre les positions de

verrouillage et de libération. L'organe de manipulation 30C et le deuxième organe 31 B sont liés l'un à l'autre par une goupille traversant une

ouverture oblongue sous la face inférieure de la paire de cornes.

[0096] Les figures 20 à 22 illustrent un quatrième mode de réalisation de l'invention. Dans cet exemple, le premier organe du verrou est constitué par une gorge 10D formant une gâche à la périphérie de la carrure 1 D. Le deuxième organe du verrou est constitué par un pêne 31 D à l'extrémité d'une targette comportant un organe de manipulation 30D sous la face inférieure de la paire de cornes 3D. Un ressort de rappel 34D logé dans un trou borgne 32 sur la face de la paire de cornes 3D repousse la targette de manière à engager le second organe 31 D (pêne) dans la gorge 10D (gâche). Dans cette position verrouillée, le verrou empêche le déplacement axial de la paire de cornes par rapport à la carrure 1 D. L'organe de manipulation 30D peut être tiré vers l'extérieur afin de dégager les deux organes du verrou et d'insérer ou d'extraire la paire de cornes en la déplaçant axialement par rapport à la carrure 1 D.

[0097] Les figures 23 à 28 illustrent un cinquième mode de réalisation de l'invention. Dans cet exemple, le premier organe du verrou est à nouveau constitué par une gorge 10E (fig. 27) formant une gâche à la périphérie de la carrure 1 E et empêchant l'extraction de la paire de cornes 3E selon un mouvement vertical (axial). Le deuxième organe du verrou est constitué par un pêne 31 E qui se déplace radialement dans cette gorge, en étant guidé dans ce déplacement par une ouverture 310 sur la face interne de la paire de cornes 3E.

[0098] En position de verrouillage, le deuxième organe 31 E est repoussé au fond de la gorge 10E par deux ressorts de rappel 34E liés à la paire de cornes 3E, ici des ressorts hélicoïdaux visibles notamment sur les figures 25 et 26.

[0099] En position de libération, le deuxième organe 31 E est déplacé radialement en direction de l'extérieur de la montre, contre l'action des ressorts de rappel 34E. Ce déplacement est obtenu grâce à l'organe de manipulation 30E constitué par un bouton poussoir sous la face interne de la paire de cornes. Le bouton 30E comporte une tige 301 dont l'extrémité forme un biseau 303. Ce biseau 303 s'appuie contre un biseau

complémentaire 31 1 sous le deuxième organe 31 E, de manière à déplacer ce deuxième organe 31 E entre la position de verrouillage illustrée sur la figure 28 et la position de libération illustrée sur la figure 28. Dans cette position de libération, l'extrémité du deuxième organe 31 E est entièrement rentrée à l'intérieur des cornes et ne dépasse plus en saillie au-delà de la fenêtre 310. [00100] L'organe de manipulation 30E est guidé dans son déplacement vertical par un couvercle 300 traversé par la tige 301. Des billes sur ressort 304 exercent une force pour repousser cet organe lorsqu'il n'est pas enfoncé. Des goupilles 302 de part et d'autre de la tige 301 permettent en outre d'assurer un déplacement vertical de l'organe de manipulation 30E. [00101] L'ensemble du dispositif est caché par un capot 322 vissé au moyen de vis 320 sur l'entrecorne.

[00102] L'extrémité du deuxième organe 31 E est munie d'un biais biseauté pour permettre son retrait lors de l'insertion de la paire de cornes sur la carrure 1 E. [00103] Comme déjà mentionné, l'emboîtement de chaque paire de cornes sur la carrure 1 des modes de réalisation 2 à 5 est obtenu par un déplacement relatif axial, selon l'axe vertical ; le verrou permet de maintenir la position emboîtée. [00104] Ce déplacement vertical est guidé grâce à l'ajustement de formes complémentaires 38 sur la paire de cornes 3 et 13 sur la carrure 1. Sur le mode de réalisation de la figure 22, ces formes complémentaires incluent des goupilles 33 engagées dans des trous borgnes de la carrure et de la paire de cornes 3. Sur le mode de réalisation des figures 23 à 29, les formes complémentaires 38 sur la paire de cornes 3E inclut deux fraisures en bout (rainures borgnes). Cet élément de guidage 38 nécessite seulement une profondeur peu importante et est entièrement dissimulé lorsque la paire de cornes est montée.

Numéros de référence employés sur les figures

I Carrure

3 Paire de cornes

5 Brin de bracelet

10 Premier organe du verrou, lié à la carrure

I I Face latérale de la carrure

12 Portion de la carrure prenant en sandwich le bracelet

13 Forme complémentaire

30 Organe de manipulation

300 Couvercle du guidage de l'élément de manipulation 30

301 Tige de l'élément de manipulation 30

302 Goupilles de guidage de l'élément de manipulation 30

303 Extrémité biseautée de la tige 302

304 Bille sur ressort

31 Deuxième organe du verrou

310 Fenêtre de passage pour le deuxième verrou

32 Trou borgne de logement du ressort de rappel

322 Capot

33 Goupilles de positionnement des cornes sur la carrure

34 Elément de rappel élastique

35 Logement dans la paire de cornes pour la bille 50

36 Logement dans la paire de cornes pour l'extrémité du premier organe

37 Fentes verticales

38 Forme complémentaire

39 Axe du deuxième organe

50 Bille sur ressort

51 Ressort

52 Portion du bracelet prise en sandwich entre la paire de cornes et une portion de la carrure

53 Forme complémentaire