Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
W.C. WHOSE RELEASE OF THE FLUSHING WATER, SETS IN AN OVERPRESSURE CONDITION THE BOWL WHOSE CLOSING (SEAT-EDGE OF THE BOWL) IS FLUID-TIGHT UNDER THE WATER ACTION
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/1992/010621
Kind Code:
A1
Abstract:
The W.C. of the invention is of the type comprising a bowl (1), a flushing water tank (3) for the flushing water (7), a siphon (2), a flap and optionnally a seat which provide for a sealed closing when they are closed to the edge (8) of said bowl (1); the release of the flushing water, (7) sets the bowl (1) in an overpressure condition, the flap (5) and eventually the seat (4) are provided with means which make tight the closing when said bowl (1) is in overpressure and, said flap (5) includes a means for blocking its opening when it is in a sealed closed position. The invention applies to a W.C. flap.

Inventors:
Denance, Raymond
Application Number:
PCT/FR1991/000923
Publication Date:
June 25, 1992
Filing Date:
November 22, 1991
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
Denance, Raymond
International Classes:
A47K13/00; E03D5/00; A47K; E03D; (IPC1-7): A47K13/00; E03D5/00
Foreign References:
US2155286A1939-04-18
US2114551A1938-04-19
US4736472A1988-04-12
GB1536773A1978-12-20
FR2618817A11989-02-03
Attorney, Agent or Firm:
HAUTIER, Jean-Louis (Office Méditerranéen de Brevets d'Invention Cabinet Hautier 24, rue Masséna F-06000 Nice, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS
1. W.C du type comportant une cuvette (1), une chasse (3) d'eau de rinçage (7), un siphon (2), un abattant et éventuellement un siège caractérisé par le fait que la libération de la colonne d'eau de rinçage (7) met en surpression la cuvette (1), dont l'abattant (5) et éventuellement le siège (4) sont pourvus de moyens rendant hermétique la fermeture de l'abattant (5) du siège (4) sur le bord (8) de la cuvette (1), uniquement lorsque ladite cuvette (1) est en surpression et que ledit abattant (5) comporte un moyen de blocage de son ouverture en position fermée hermétique, de manière à résister à ladite surpression.
2. W.C selon la revendication 1 caractérisé par le fait que le moyen de blocage en position fermée de l'abattant (5) réside dans son poids qui est supérieur au poids de la colonne d'eau de rinçage (7) de manière à ne pas se soulever au moment de la libération de la colonne d'eau de rinçage (7) dans la cuvette.
3. W.C selon la revendication 1 caractérisé par le fait que le moyen de blocage de 1'abattant est un crochet qui maintient l'abattant en position fermée hermétique.
4. W.C selon la revendication 1 caractérisé par le fait que l'abattant est hermétique, en surpression de la cuvette, au moyen d'un joint d'étanchéité qui coopère avec le bord de la cuvette ou du siège.
5. W.C selon la revendication 1 caractérisé par le fait que le siège comporte également un joint d'étanchéité qui assure l'étanchéité, en surpression de la cuvette, entre la face inférieure du siège et le bord de la cuvette.
6. Abattant pour W.C du type comportant une cuvette, une chasse d'eau de rinçage, un siphon, un abattant et éventuellement un siège selon l'une quelconque des revendications 1,2,3 ou 4 caractérisé par le fait qu'il comporte au moins un moyen d'étanchéité assurant, une fermeture hermétique avec le bord de la cuvette avec ou sans siège, la fermeture étant hermétique à la surpression de la cuvette, provoquée par la libération de la colonne d'eau de rinçage (7).
Description:
W.C. DONT LA LIBERATION DE LA COLONNE D'EAU DE RINÇAGE MET EN SURPRESSION LA CUVETTE DONT LA FERMETURE (SIEGE-BORD DE LA CUVETTE) EST HERMETIQUE SOUS L'ACTION DE LA COLONNE D'EAU

Abattant de W.C devenant étanche lors de la libération de la colonne d'eau.

De nombreux brevets ont été déposés pour réduire la consommation de l'eau de rinçage dans les W.C.

Ces nombreux dispositifs exigent l'installation complète des circuits d'arrivée d'eau de rinçage et de départ de l'eau vannes. Il s'ensuit que 1'investissement est trop élevé par rapport aux économies qui peuvent être réalisées. Ces brevets sont les suivants :

- FR- A- 2.613.397 : dispositif d ' égout sous vide comprenant un élément de rejet de matières à 1 ' égout, par exemple une cuvette de toilettes raccordé à un égout sous vide par une vanne d ' égout normalement fermée, un dispositif de commande pour ,1a vanne d ' égout et un conduit d 'entrée d 'air qui peut admettre de l ' air dans l ' égout sous vide séparément de l ' élément de rejet à l ' égout. Le conduit d ' entrée d 'air comporte une vanne d ' entrée d 'air qui commande l ' entrée d 'air à 1 ' égout sous vide. La vanne d ' entrée d ' air s 'ouvre en relation de temps avec l 'ouverture de la vanne d ' égout et se ferme après la fermeture de la vanne d ' égout. Ce dispositif permet d 'obtenir un niveau de bruit réduit .

- FR- A- 2.618.817 : Installation de toilette sanitaire du type W. C. à évacuation directe par gravité et rinçage par liquide sans effet de chasse caractérisé en ce qu 'elle comporte une cuvette épousant sensiblement la forme d ' un corps de révolution de section décroissante depuis sa partie supérieure ouverte, formant le siège, vers la base, comportant une ouverture d ' évacuation et en ce que ladite cuvette comporte des moyens de projection d 'une dose limitée de liquide de rinçage sous forme d 'un jet sous pression épousant un volume propre à irriguer au moins toute la moitié inférieure de la paroi de la cuvette et lesdits moyens sont montés déplaçables entre une position active ou position de projection disposée dans l ' axe vertical de la cuvette et une position

effacée ou position inactive et ces moyens de projection sont constitués d 'une buse située sur la face inférieure d 'un couvercle abattant, face orientée vers l 'espace intérieur de la cuvette, la buse étant située selon 1 ' axe central vertical de la cuvette et donc apte à projeter un ensemble de jets multidirectionnels formant un cône d* angle au sommet au moins égal à 150 " . - FR- A- 2.620.151 : Chasse d 'eau pour W.C. permettant d 'adapter la consommation d'eau aux besoins réels caractérisé en ce que son réservoir dit principal contient un réservoir secondaire de capacité Inférieure fixe. Chacun des deux réservoirs ayant sa propre commande. Il est ainsi désormais possible de choisir le volume des chasses d 'eau en fonction des besoins : trois litres, sept litres ou dix litres.

Cette invention a sa place dans tous les foyers domestiques, industriels ou autres, où il y a économie à réaliser.

FR-A-2.641.561 : Perfectionnement aux cuvettes de WC à aεpiro- pulseur caractérisé en ce que 1 ' aspiro-pulseur est entraîné en rotation par l 'entremise d 'une turbine hydraulique actionnée par l 'eau sous pression du réseau de distribution. L'eau gui .ressort du corps de la turbine est utilisée pour effectuer le rinçage de la cuvette par l 'entremise de la canalisation.

Dans certains cabinets, sont mis en place des dispositifs de mise en dépression de la cuvette, en général, il s 'agit d 'aspirer les mauvaises odeurs.

-FR-A-2.611.772 : La présente invention est un procédé d 'extraction d 'air vicié amovible mettant en oeuvre un ensemble d 'accessoires constitués d 'au moins une buse à section méplate s ' intercalant entre la cuvette d 'aisance et l 'abattant et au moins un flexible de raccordement avec une bouche d 'extraction haute d 'une pièce technique provoquant ainsi un flux d 'aspiration asservi à cette dernière.

D 'autres cabinets dits "marins" utilisent la dépression créée par une pompe pour introduire l 'eau de rinçage et évacuer l 'eau usée. Dans ce cas, l 'abattant et éventuellement le siège sont étanches pour utiliser la dépression pendant le pompage. Du fait des conditions particulières de ces cabinets, il est nécessaire d 'utiliser des vannes, une pompe à dépression, l 'usage des vannes doit s 'effectuer successivement et dans un ordre précis, des

tuyaux spécifiques sont prévus pour ce type de cabinet .

- GB -1.536.773 : Un cabinet comportant un couvercle, un siège et une cuvette qui devient étanche lorsque le couvercle est fermé et qui possède une arrivée de liquide de rinçage, un élément étanche en forme d 'anneau, qui doit être compressé entre le couvercle et le siège ou entre le siège et la cuvette, étant logé dans une encoche sans fin située dans 1 ' un des deux dits membres , l 'encoche ayant une base et une paroi interne qui délimitent un évidement, lequel est de section transversale de type cunéiforme, la section transversale de 1 'élément étant pratiquement quadrilatérale, ce quadrilatère possédant un angle aigu qui se place dans 1 ' évidement , le coin opposé ayant une lèvre flexible située dans la diagonale du quadrilatère et saillant d 'un côté de l 'élément, de façon à pouvoir engager l ' autre des deux dits meπώres, une pompe étant prévue pour évacuer les excréments de la cuvette et pour créer un vide partiel à l 'intérieur qui doit provoquer l ' entrée spontanée du liguide de rinçage par l ' arrivée de liquide dans la cuvette.

- US-A- 2.155.286 : ce brevet décrit l ' utilisation d ' un vacuum dans un siège de toilette. Le but de ce brevet est de réduire le bruit, de réduire les odeurs et ce par la création de ce vacuum. Le vacuum est créé par l 'utilisation du matériau adéguat dans le siège. Des trous laissent échapper des produits déodorants. Il n 'y a aucune surpression, aucune fermeture hermétique, pas d ' action pour améliorer l 'évacuation de l ' eau ou pour diminuer la consommation d 'eau.

- US-A- 2.155.551 : ce brevet est un perfectionnement du brevet précédent ; même techique, même but.

- US-A- 4. 736.472 : ce brevet décrit un dispositif mécanique de blocage de l 'abattant sur son siège pour éviter qu 'un enfant mette les mains ou jette quelque chose dans la cuvette des W. C.

Le W.C selon l'invention tend à diminuer la consommation d'eau en ne modifiant, dans les installations actuelles, que l'abattant et/ou le siège. Le W.C est du type comportant une cuvette, une chasse, un siphon, un abattant et éventuellement un siège, caractérisé par le fait que la libération de la colonne d'eau de rinçage met en surpression la cuvette, dont l'abattant et éventuellement le siège

sont pourvus de moyens rendant hermétique la fermeture de l'abattant du siège sur le bord de la cuvette, uniquement lorsque ladite cuvette est en surpression et que ledit abattant comporte un moyen de blocage de son ouverture en position fermée hermétique de manière à résister à ladite surpression.

Le moyen de blocage en position fermée de l'abattant réside dans son poids qui est supérieur au poids de la colonne d'eau de rinçage, de manière à ne pas se soulever au moment de la libération de la colonne d'eau de rinçage dans la cuvette et à résister ainsi à la surpression.

Le moyen de blocage de 1'abattant est un crochet qui maintient l'abattant en position fermée hermétique.

L'abattant est hermétique, en surpression de la cuvette, au moyen d'un joint d'étanchéité ' qui. coopère avec le bord de la cuvette ou du siège.

Le siège comporte également un ( joint d'étanchéité qui assure l'étanchéité, en surpression de la cuvette, entre la face inférieure du siège et le bord de la cuvette.

Les dessins ci-joints sont donnés à titre d'exemples indicatifs et non limitatifs. Ils représentent un mode de réalisation préféré selon l'invention. Ils permettront de comprendre aisément l'invention.

La figure 1 est une vue schématique d'un W.C traditionnel dans lequel l'abattant et le siège ne sont pas fermés de manière hermétique.

La figure 2 est une vue schématique d'un W.C avec un abattant et un siège hermétiques lorsqu'ils sont fermés et rabattus sur la cuvette.

Dans la figure 1, le W.C classique est composé : d'une cuvette 1, d'un siphon 2, d'une chasse d'eau de rinçage 3, d'un siège 4, et d'un abattant 5.

Cet abattant classique 5 et son siège 4 ne sont pas pourvus de moyens assurant une fermeture hermétique à l'ouverture du clapet 6 de la chasse d'eau 3 de rinçage, l'eau de rinçage 7 doit atteindre un certain niveau de hauteur dans la cuvette 1 au-dessus du niveau du siphon 2 pour amorcer l'évacuation des eaux vannes. L'eau vannes tourbillonne dans le bas de la cuvette 1 et la totalité de l'eau vannes n'est pas toujours évacuée.

Quand l'eau de rinçage 7 tombe dans la cuvette 1, l'air en

excès s'échappe par la flèches FI puisque l'abattant 5 et le siège 4 n'assurent pas une étanchéité hermétique au niveau du bord 8 de la cuvette 1.

Ce type de W.C classique fonctionne avec en moyenne dix litres d'eau.

Le W.C selon l'invention peut fonctionner avec seulement quatre litres d'eau. L'abattant et éventuellement le siège, s'il y en a un, doivent assurer une fermeture hermétique lorsqu'ils sont fermés, rabattus sur le bord de la cuvette. Seul l'abattant doit être modifié et éventuellement le siège. Tout le reste du W.C classique peut être conservé. Il suffit alors de réduire le volume d'eau de rinçage contenu dans la chasse par exemple :

- en modifiant le réglage du flotteur,

- en ajoutant des briques, - en ajoutant des sachets étanches de sable,

Dans la figure 2, l'abattant 9 et le siège 10 sont pourvus respectivement de moyens tels que des joints 11, 12, qui assurent 1'étanchéité lorsque l'abattant 9 et le siège 10 sont fermés.

A l'ouverture du clapet 6, de la chasse 3 d'eau de rinçage, le volume d'eau de rinçage 7 crée une surpression en descendant vers la cuvette 1 qui est fermée de manière hermétique, grâce à l'abattant 9 et au siège 10 étanches, provoque, avant que ladite eau de rinçage 7 n'atteigne le bas de la cuvette 1, 1'évacuation d'une grande partie des eaux vannes contenues au fond de la cuvette 1 et ce, sans attendre que l'eau de rinçage 7 ne fasse remonter le niveau de siphon 2 pour amorcer son évacuation. Par simple surpression, l'eau vannes s'évacue plus rapidement nécessitant donc beaucoup moins d'eau de rinçage, voir les flèches F2, F3.

REFERENCES

1. cuvette

2. siphon

3. chasse d'eau de rinçage

4. siège

5. abattant

6. clapet de la chasse d'eau

7. eau de rinçage

8. bord de la cuvette

9. abattant

10. siège

11. joint

12. joint Flèches FI, F2, F3