Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
ZIPPER DEVICE COMPRISING AN ELECTRICALLY CONDUCTIVE SLIDER
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/046828
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a device for monitoring the state of a zipper system comprising an electrically conductive slider (4), a first ribbon (1) and a second ribbon (2), each provided with a series of members (3), such as teeth or coils, that can be coupled/decoupled to/from the series of corresponding members (3) by moving said slider. Two strips (5, 6) made of an electrically conductive material, called conductive strips, which are rigidly connected to the first ribbon (1) and are positioned transversely, preferably perpendicularly to the longitudinal axis of the first ribbon (1). Said strips (5, 6) and the slider (4) are configured such that the two strips (5, 6) are electrically linked to one another by the slider (4) when said slider (4) is moved up to said strips (5, 6). Said device further comprises a detection system (8) that is configured to detect the state of electrical continuity between the two strips (5, 6).

Inventors:
TOURRETTE, Philippe (15 rue Philippe Vincent, LA ROCHELLE, 17000, FR)
FAUCHER, Alexandre (49 rue Goya, BORDEAUX, 33000, FR)
Application Number:
FR2017/052336
Publication Date:
March 15, 2018
Filing Date:
September 04, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
GENIUS OBJECTS (20 Place Saint Martial, BORDEAUX, 33000, FR)
International Classes:
A44B19/24; A44B19/26; A44B19/34
Domestic Patent References:
WO2015118191A12015-08-13
Foreign References:
EP0303481A21989-02-15
DE102011075455A12012-08-02
US20090195400A12009-08-06
EP0303481A21989-02-15
FR1552283A1969-01-03
Attorney, Agent or Firm:
DUTREIX, Hugues et al. (IPSILON, 3 rue Edouard Nignon, Nantes, 44300, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Dispositif de contrôle de l'état d'un système de fermeture à glissière, ledit dispositif comprenant :

-un premier ruban (1 ) et un deuxième ruban (2), munis chacun d'une série d'organes (3), tels que des dents ou des spires, couplables/désacouplables à la série d'organes (3) correspondants, -un curseur (4) en matériau électriquement conducteur, appelé curseur conducteur, le curseur conducteur (4) étant agencé avec les séries d'organes (3) de manière à permettre le couplage des organes (3) des deux séries par déplacement dans un sens le long desdites séries d'organes (3) et à permettre leur découplage par déplacement dans l'autre sens ;

caractérisé en ce que le dispositif de contrôle comprend :

- au moins deux bandes (5, 6) en matériau conducteur électriquement, appelées bandes conductrices, solidaires du premier ruban (1 ) et disposées transversalement, de préférence perpendiculairement à l'axe longitudinal du premier ruban (1 ),

lesdites bandes (5, 6) et le curseur (4) étant configurés de telle sorte que les deux bandes (5, 6) sont reliées électriquement entre elles par le curseur (4) lorsque ledit curseur (4) est déplacé à hauteur desdites bandes (5, 6) ;

- un système de détection et de signalisation (8) configuré pour détecter l'état de continuité électrique entre les deux bandes (5, 6).

2. Dispositif selon la revendication 1 , caractérisé en ce que lesdites bandes (5, 6) sont solidaires du premier ruban (1 ) en étant :

- tissées dans la trame du premier ruban (1 ) ; et/ou

- cousues sur une des ou les faces du premier ruban (1 ) ; et/ou

- imprimées sur une des ou les faces du premier ruban (1 ) ; et/ou

- collées ou déposées en surface du premier ruban (1 ) ;

- serties sur une des ou les faces du premier ruban (1 ).

3. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que ledit dispositif à fermeture à glissière comprend en outre une troisième bande (7) conductrice,

et en ce que le système de détection et de signalisation (8) est configuré pour détecter en outre l'état de continuité électrique entre la deuxième bande (6) conductrice et la troisième bande (7) conductrice, de manière à pouvoir détecter le sens de déplacement du curseur (4). 4. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que les bandes conductrices (5, 6, 7) sont situées à proximité d'une extrémité du premier ruban (1 ).

5. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que les organes couplables/désacouplables de chaque série d'organes (3) sont en matériau électriquement isolant, tel que du nylon.

6. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que le dispositif de détection et de signalisation (8) comprend une première borne d'entrée raccordée par un élément filaire conducteur (58), tel qu'un fil électrique, à la première bande (5), et la deuxième bande (6) est raccordée par un élément filaire conducteur (68), tel qu'un fil électrique, à un potentiel électrique fourni par exemple par une alimentation électrique (Vcc). 7. Dispositif selon les revendications 3 et 6, caractérisé en ce que le dispositif de détection et de signalisation (8) comprend une deuxième borne d'entrée raccordée par un élément filaire conducteur (78), tel qu'un fil électrique, à la troisième bande (7). 8. Article, tel que pantalon, jupe, poche, pochette, valise, sac, portefeuille, tente, bâche, combinaison, ledit article présentant une partie ouvrable équipée d'un système de fermeture à glissière, caractérisé en ce que ledit article est muni d'un dispositif de contrôle selon l'une des revendications précédentes, ledit système de fermeture à glissière de l'article comprenant ledit système de fermeture à glissière du dispositif de contrôle. 9. Article selon la revendication 8, caractérisé en ce que ledit article étant un habit comprenant un bouton de fermeture au niveau de la ceinture de l'habit, ledit habit comprend aussi une source d'alimentation électrique, telle qu'une pile bouton, logée dans ledit bouton de fermeture et configurée pour alimenter ledit système de détection et de signalisation (8).

10. Bagage, tel qu'un sac à dos, présentant une partie ouvrable équipée d'un système de fermeture à glissière, caractérisé en ce que ledit bagage est muni d'un dispositif de contrôle selon l'une des revendications 1 à 7, ledit système de fermeture du bagage comprenant ledit système de fermeture à glissière du dispositif de contrôle.

Description:
DISPOSITIF A FERMETURE A GLISSIERE COMPRENANT UN CURSEUR

ELECTRIQUEMENT CONDUCTEUR

DOMAINE DE L'INVENTION

La présente invention concerne un dispositif de contrôle de l'état d'un système de fermeture à glissière d'un article, tel qu'un sac, un bagage, un pantalon, un short, une jupe ou autre vêtement analogue, une tente, une bâche, une housse, des articles de maroquinerie comme un portefeuille, une poche ou trousse. La présente invention concerne aussi l'article correspondant. ART ANTERIEUR

Certains articles de transport, tels que sacs ou bagages, comprennent un système de fermeture de type fermeture à glissière. Lorsqu'un sac s'ouvre involontairement, il existe un risque de perte de son contenu. De manière similaire, il existe un risque de vol du contenu du sac si celui-ci est ouvert à l'insu de son propriétaire.

Par ailleurs, les pantalons comprennent usuellement une braguette qui peut être formée aussi d'un système de fermeture de type fermeture à glissière. Il arrive que la braguette reste ouverte ou partiellement ouverte, ce qui constitue un risque de gêne vis-à-vis des tierces personnes si le porteur du pantalon ne s'en aperçoit pas rapidement.

On connaît de l'état de la technique, en particulier du document EP0303481 , des dispositifs permettant de contrôler l'état d'un système de fermeture à glissière. Dans un mode de réalisation du document EP0303481 , le dispositif de contrôle comprend un dispositif de détection et de signalisation et deux connecteurs raccordés, l'un, à des dents d'une rangée d'une fermeture éclair et, l'autre, à des dents de l'autre rangée de la fermeture. Les dents auxquelles sont raccordés les connecteurs sont en regard l'une de l'autre de sorte que les connecteurs sont au même niveau et qu'à l'état fermé de la fermeture à glissière au niveau des connecteurs, lesdits connecteurs sont amenés en contact l'un de l'autre et ferment ainsi un circuit électrique à l'intérieur duquel circule un courant issu d'une source d'alimentation électrique. La circulation de ce courant est détectée par le dispositif de détection et de signalisation qui peut en déduire l'état fermé ou ouvert de la fermeture à glissière et le signaler.

Néanmoins, dans la solution connue du document EP0303481 et comme indiqué ci-dessus, les connecteurs sont disposés à la même hauteur le long de la fermeture à glissière de sorte qu'il existe un risque non négligeable que, bien que la fermeture à glissière ne soit pas fermée, les connecteurs se touchent. Le dispositif de détection et de signalisation ne signale alors pas l'état ouvert de la fermeture à glissière puisque le dispositif de détection et signalisation détecte le contact entre les connecteurs.

Par ailleurs, raccorder électriquement des connecteurs ou fils électriques à des dents d'une fermeture à glissière est une opération difficile à réaliser de manière fiable et durable dans le temps. En effet la fermeture à glissière est un système qui est sollicité fréquemment et la connexion entre un connecteur et une dent risque de rapidement se détériorer. En outre, le fait de raccorder l'un des connecteurs d'un côté de la fermeture à glissière et l'autre connecteur du côté opposé de la fermeture à glissière, nécessite de faire faire passer des fils de connexion électriques tout autour du pantalon, ce qui est compliqué et augmente le risque de dégradation du dispositif.

L'invention a donc pour but de proposer un nouveau dispositif de contrôle de l'état d'un système de fermeture à glissière d'un article, permettant de résoudre tout ou partie des problème exposés ci-dessus.

RESUME DE L'INVENTION A cet effet, l'invention a pour objet un dispositif de contrôle de l'état d'un système de fermeture à glissière, ledit dispositif comprenant :

- un premier ruban et un deuxième ruban, munis chacun d'une série d'organes, tels que des dents ou des spires, couplables/désacouplables à la série d'organes correspondants,

- un curseur en matériau électriquement conducteur, appelé curseur conducteur, le curseur conducteur étant agencé avec les séries d'organes de manière à permettre le couplage des organes des deux séries par déplacement dans un sens le long desdites séries d'organes et à permettre leur découplage par déplacement dans l'autre sens ;

caractérisé en ce que le dispositif de contrôle comprend :

- au moins deux bandes en matériau conducteur électriquement, appelées bandes conductrices, solidaires du premier ruban et disposées transversalement, de préférence perpendiculairement à l'axe longitudinal du premier ruban,

lesdites bandes et le curseur étant configurés de telle sorte que les deux bandes sont reliées électriquement entre elles par le curseur lorsque ledit curseur est déplacé à hauteur desdites bandes ;

- un système de détection et de signalisation configuré pour détecter l'état de continuité électrique entre les deux bandes.

On entend par état du système de fermeture à glissière, la configuration dans laquelle se trouve ledit système de fermeture à glissière relativement à son curseur de sorte que ledit état du système peut être l'état fermé ou ouvert dudit système de fermeture à glissière ou la position du curseur le long de l'axe de déplacement dudit curseur, ou encore le sens de déplacement du curseur.

Une telle conception du dispositif de contrôle permet en particulier de détecter de manière fiable l'état ouvert ou fermé de la fermeture à glissière sans risque de faux contact puisque c'est le curseur qui forme l'interrupteur de contact entre les bandes, contrairement à la solution de l'état de la technique pour laquelle un contact électrique entre les dents conductrice peut apparaître inopinément.

Par ailleurs, le fait d'utiliser des bandes conductrices solidaires des rubans augmente la fiabilité du dispositif avec un coût réduit par rapport la solution du document EP0303481 qui nécessite de raccorder électriquement des connecteurs ou fils électriques à des dents. Une telle conception du dispositif de contrôle selon l'invention, résiste bien dans le temps aux sollicitations fréquentes et le risque de détérioration est limité.

En outre, le fait de ménager les bandes sur un même ruban et donc d'un seul côté de la fermeture à glissière, permet de n'avoir de fils de connexion électriques que d'un côté de la fermeture à glissière et donc d'obtenir un dispositif de contrôle compact tout en réduisant le risque de dégradation du dispositif. Le dispositif de contrôle peut ainsi équiper aisément différents articles fonctionnant avec un système de fermeture à glissière.

Le fait que les bandes soient d'un même côté permet de ménager le dispositif de contrôle et en particulier les éléments électriques et électroniques et la connectique correspondante, d'un seul côté de la fermeture à glissière par référence à l'axe de déplacement du curseur. Ainsi il est possible de concevoir un article, par exemple une tente, pour lequel une partie de l'article est reliée au premier ruban et une autre partie est reliée au deuxième ruban de manière à être séparables l'une de l'autre à l'état ouvert du système de fermeture. En effet, le fait de ménager les bandes et donc le dispositif d'un seul côté permet de localiser le dispositif sur une seule desdites parties séparables de l'article et donc de pouvoir les séparer sans qu'elles restent liées entre elles par des éléments du dispositif tels que des connectiques, et sans avoir à défaire le dispositif ou une partie des connectiques. Une telle conception est notamment avantageuse pour une bâche ou tente par exemple lorsqu'une partie amovible de la bâche peut être retirée pour être mise à l'abri, par exemple dans un garage. La détection de l'état de continuité électrique entre les deux bandes peut être réalisé par détection de l'état fermé ou ouvert du circuit électrique formé entre les deux bandes, ce qui correspond à la détection d'une continuité ou d'une absence de continuité électrique entre les deux bandes. Avantageusement, la deuxième bande est reliée à un potentiel électrique non nul d'une source d'alimentation électrique, qui est détecté par ledit système lorsque les deux bandes sont reliées électriquement entre elles par le curseur.

Selon une caractéristique avantageuse de l'invention, lesdites bandes sont solidaires du premier ruban en étant :

- tissées dans la trame du premier ruban ; et/ou

- cousues sur une des ou les faces du premier ruban ; et/ou

- imprimées sur une des ou les faces du premier ruban ; et/ou

- collées ou déposées en surface du premier ruban ; et/ou

- serties sur une des ou les faces du premier ruban.

Selon une caractéristique avantageuse de l'invention, ledit dispositif à fermeture à glissière comprend en outre une troisième bande conductrice, et le système de détection et de signalisation est configuré pour détecter en outre l'état de continuité électrique entre la deuxième bande conductrice et la troisième bande conductrice.

Une telle conception du dispositif utilisant trois bandes permet de détecter le sens de déplacement du curseur. En effet le sens de déplacement du curseur, à savoir le sens de fermeture des organes des séries d'organes ou le sens d'ouverture, peut être réalisé en fonction des états successifs détectés, fermé ou ouvert, des circuits électriques formés entre les bandes, c'est-à-dire en fonction des états de continuité électrique détectés entre la première et la deuxième bande et entre la troisième et la deuxième bande.

Selon une caractéristique avantageuse de l'invention, les bandes conductrices sont situées à proximité d'une extrémité du premier ruban.

Selon une caractéristique avantageuse de l'invention, les organes couplables / désacouplables de chaque série d'organes sont en matériau électriquement isolant, tel que du nylon. Bien entendu le dispositif selon l'invention peut aussi fonctionner avec des séries d'organes en matériau électriquement conducteurs, tels que des dents en métal.

Selon une caractéristique avantageuse de l'invention, le dispositif de détection et de signalisation comprend une première borne d'entrée, formant de préférence une entrée logique, raccordée par un élément filaire conducteur, tel qu'un fil électrique, à la première bande, et la deuxième bande est raccordée par un élément filaire conducteur, tel qu'un fil électrique, à un potentiel électrique fourni par exemple par une alimentation électrique.

Selon une caractéristique avantageuse de l'invention, le dispositif de détection et de signalisation comprend une deuxième borne d'entrée, formant de préférence une entrée logique, raccordée par un élément filaire conducteur, tel qu'un fil électrique, à la troisième bande.

L'invention concerne également un article, de préférence vestimentaire, tel qu'un pantalon ouvrable au milieu sur le devant ou une veste présentant une poche ouvrable, ledit article présentant une partie ouvrable équipée d'un système de fermeture à glissière, caractérisé en ce que ledit article est muni d'un dispositif de contrôle tel que décrit ci-dessus, ledit système de fermeture à glissière de l'article comprenant ledit système de fermeture à glissière du dispositif de contrôle. Selon un aspect particulier, ledit article étant un habit comprenant un bouton de fermeture au niveau de la ceinture de l'habit, ledit habit comprend aussi une source d'alimentation électrique, telle qu'une pile bouton, logée dans ledit bouton de fermeture et configurée pour alimenter ledit système de détection et de signalisation.

L'invention concerne également un bagage, tel qu'un sac à dos, présentant une partie ouvrable équipée d'un système de fermeture à glissière, caractérisé en ce que ledit bagage est muni d'un dispositif de contrôle tel que décrit ci- dessus, ledit système de fermeture du bagage comprenant ledit système de fermeture à glissière du dispositif de contrôle.

L'invention s'applique aussi à un article formé par une bâche, pochette, trousse, tente, ou encore tout article de maroquinerie, plus largement tout objet/article contenant un système de fermeture à glissière.

BREVE DESCRIPTION DES DESSINS D'autres caractéristiques et avantages de l'invention ressortiront encore de la description qui suit, laquelle est purement illustrative et non limitative et doit être lue en regard des dessins annexés, sur lesquels :

- la figure 1 est une vue de l'arrière d'un système de fermeture à glissière muni d'un système de détection et de signalisation conformément à un mode de réalisation de l'invention ;

- la figure 2 est une vue de face d'un système de fermeture à glissière muni d'un système de détection et de signalisation conformément à un mode de réalisation de l'invention ;

- la figure 3 est une vue schématique de deux circuits électriques formés par un système de fermeture à glissière muni d'un système de détection et de signalisation conformément à un mode de réalisation de l'invention, à l'état fermé du premier circuit et à l'état ouvert du deuxième circuit ; - la figure 4 est une vue schématique partielle de deux circuits électriques formés par un système de fermeture à glissière muni d'un système de détection et de signalisation conformément à un mode de réalisation de l'invention, à l'état ouvert du premier circuit et du deuxième circuit ;

- la figure 5 est une vue schématique partielle de deux circuits électriques formés par un système de fermeture à glissière muni d'un système de détection et de signalisation conformément à un mode de réalisation de l'invention, à l'état ouvert du premier circuit et à l'état fermé du deuxième circuit.

- la figure 6 est une vue schématique partielle de deux circuits électriques formés par un système de fermeture à glissière muni d'un système de détection et de signalisation conformément à un mode de réalisation de l'invention, à l'état fermé du premier circuit et à l'état fermé du deuxième circuit.

DESCRIPTION DETAILLEE

Le concept de l'invention est décrit plus complètement ci-après avec référence aux dessins joints, sur lesquels des modes de réalisation du concept de l'invention sont montrés. Sur les dessins, la taille et les tailles relatives des éléments peuvent être exagérées à des fins de clarté. Des numéros similaires font référence à des éléments similaires sur tous les dessins. Cependant, ce concept de l'invention peut être mis en œuvre sous de nombreuses formes différentes et ne devrait pas être interprété comme étant limité aux modes de réalisation exposés ici. Au lieu de cela, ces modes de réalisation sont proposés de sorte que cette description soit complète, et communiquent l'étendue du concept de l'invention aux hommes du métier. L'étendue de l'invention est par conséquent définie par les revendications jointes.

Une référence dans toute la description à « un mode de réalisation » signifie qu'une fonctionnalité, une structure, ou une caractéristique particulière décrite en relation avec un mode de réalisation est incluse dans au moins un mode de réalisation de la présente invention. Ainsi, l'apparition de l'expression « dans un mode de réalisation » à divers emplacements dans toute la spécification ne fait pas nécessairement référence au même mode de réalisation. En outre, les fonctionnalités, les structures, ou les caractéristiques particulières peuvent être combinées de n'importe quelle manière appropriée dans un ou plusieurs modes de réalisation.

En référence aux figures et comme rappelé ci-dessus, l'invention concerne un dispositif de contrôle de l'état d'un système de fermeture à glissière. Comme rappelé ci-dessus, l'état du système de fermeture à glissière est défini relativement au curseur de sorte que ledit état du système peut être l'état fermé ou ouvert du système ou la position du curseur ou encore le sens de déplacement du curseur.

Dans l'exemple illustré aux figures et comme détaillé ci-après, le système comprend deux ou trois bandes, qui forment un groupe de bandes situé à un niveau donnée le long de l'axe de déplacement du curseur. On peut prévoir que le système comprend une pluralité de groupes de bandes écartés le long dudit axe de déplacement du curseur et permettant chacun de détecter la position et/ou le sens de déplacement du curseur en étant reliés à un potentiel électrique et à des entrées comme expliqué ci-après.

Ledit dispositif de contrôle de fermeture à glissière comprend un premier ruban 1 et un deuxième ruban 2. Chaque ruban 1 présente un bord longitudinal muni chacun d'une série d'organes 3 couplables/désacouplables à la série d'organes 3 correspondants disposés le long dudit bord longitudinal de l'autre ruban 2. Dans la suite de la description et comme illustré aux figures, lesdits organes sont des dents, mais en variante on peut prévoir que lesdits organes soient des spires.

Le dispositif comprend aussi un curseur 4 en matériau électriquement conducteur, appelé curseur conducteur. Le curseur conducteur 4 est agencé avec les séries de dents 3 de manière à permettre le couplage des dents 3 des deux séries par déplacement dans un sens le long desdites séries de dents 3 et à permettre leur découplage par déplacement dans l'autre sens.

Les séries de dents, les bandes sur lesquelles elles sont fixées et le curseur agencé pour les coupler et les découpler suivant son sens de déplacement forment les éléments d'une fermeture à glissière. On peut prévoir que chaque ruban soit formé par une pièce de textile, par exemple une bande de tissu. En variante, chaque ruban peut être réalisé dans un autre matériau souple, par exemple en plastique, tel que du PVC, ou encore en métal. Le dispositif de contrôle de fermeture à glissière comprend aussi au moins deux bandes 5, 6 en matériau conducteur électriquement, appelées bandes conductrices. Dans l'exemple illustré aux figures, le dispositif comprend une troisième bande conductrice 7. Ces bandes conductrices 7 sont solidaires du premier ruban 1 et disposées transversalement, de préférence perpendiculairement, à l'axe longitudinal du premier ruban 1 . Les bandes sont solidaires du même ruban 1 , ce qui facilite la conception du dispositif et permet de rendre le dispositif plus fiable et plus compact.

Lesdites bandes 5, 6, 7 et le curseur 4 sont configurés de telle sorte que les deux bandes 5, 6 voisines ou les deux bandes 6, 7 voisines sont reliées électriquement entre elles par le curseur 4 lorsque ledit curseur 4 est déplacé à hauteur desdites bandes 5, 6 ou respectivement à hauteur desdites bandes 6, 7. A cet effet le curseur 4 présente une dimension adaptée à venir en contact simultanément avec deux bandes voisines, lorsque ledit curseur est situé au niveau desdites bandes. Inversement, lorsque le curseur n'est pas situé au niveau des deux bandes 5,6 ou 6,7, lesdites bandes 5,6 ou 6,7 ne sont pas reliées électriquement entre elles.

En variante et comme détaillé ci-après, il est aussi possible de prévoir que le curseur contacte simultanément les bandes 5, 6 et 7 comme illustré à la figure 6, lorsque le curseur est suffisamment long pour toucher simultanément les trois bandes, ce qui permet d'augmenter encore la fiabilité du dispositif de contrôle.

Le dispositif comprend en outre un système de détection et de signalisation 8 configuré pour détecter l'état fermé ou ouvert du circuit électrique formé entre les deux bandes 5, 6 et entre les bandes 6, 7. Un mode de réalisation de ce système de détection et de signalisation 8 est présenté ci-après.

Lesdites bandes 5, 6, 7 sont solidaires du premier ruban 1 . Différents modes de solidarisation sont envisageables. Lesdites bandes peuvent être réalisées par tissage d'un matériau électriquement conducteur dans la trame du premier ruban 1 . Lesdites bandes peuvent être cousues sur une des ou les faces du premier ruban 1 , et/ou imprimées à l'aide d'une encre électriquement conductrice sur une des ou les faces du premier ruban 1 . Lesdites bandes peuvent aussi être collées ou déposées en surface du premier ruban 1 ou encore serties sur une des ou les faces du premier ruban.

Selon un mode de réalisation préféré, afin de pouvoir détecter efficacement la fermeture ou l'ouverture de la fermeture à glissière, les bandes conductrices 5, 6, 7 sont situées à proximité d'une extrémité du premier ruban 1 . Avantageusement, cette extrémité correspond à l'extrémité de fermeture de la fermeture à glissière, c'est-à-dire l'extrémité au niveau de laquelle se situe le curseur à l'état fermé de la fermeture c'est-à-dire à l'état couplé les unes aux autres de la majorité des dents. Dans le cas d'un habit, tel qu'un pantalon ou une jupe ladite extrémité de fermeture est une extrémité haute, les rubans étant orientés verticalement à l'état porté de l'habit.

Ledit système de détection et de signalisation 8 comprend un module de signalisation 82, par exemple de type sonore et/ou vibratoire et/ou lumineux, et un module de détection 81 .

Le module de détection 81 est configuré pour détecter l'état de continuité électrique entre les bandes et pour activer le module de signalisation 82 en fonction du ou des états de continuité détectés.

Avantageusement, ledit dispositif de détection et de signalisation 8 comprend une unité de traitement, telle qu'un microcontrôleur, présentant des entrées logiques E1 , E2 formant des première et deuxième bornes d'entrée destinées à être raccordées aux bandes 5 et 7 comme expliqué ci-après. Comme détaillé ci-après, l'état de continuité électrique entre deux bandes est détecté par détection de l'état de l'entrée logique à laquelle est raccordée l'une des deux bandes, l'autre bande étant raccordée à un potentiel électrique non nul.

Le module de signalisation 82 peut comprend un module d'émission de signal d'alerte implémenté dans le microcontrôleur, par exemple à destination d'un appareil récepteur, tel qu'un Smartphone et/ou un émetteur sonore et/ou visuel, raccordé en sortie du module de détection et activé en fonction du résultat de détection. Ainsi on peut prévoir que le module d'émission soit un module de communication radio, par exemple selon le standard Bluetooth.

Le dispositif comprend une source d'alimentation électrique, telle qu'une pile bouton, configurée pour alimenter ledit système de détection et de signalisation.

Ledit dispositif peut comprendre des moyens d'étanchéité configurés de sorte que ledit dispositif de détection et de signalisation 8 est étanche à l'eau. Dans l'exemple illustré aux figures, l'entrée logique E1 est raccordée par un élément filaire conducteur 58, tel qu'un fil électrique, à la première bande 5, et la deuxième bande 6 est raccordée à un potentiel électrique fourni par exemple par une alimentation électrique Vcc. De même, l'entrée logique E2 est raccordée par un élément filaire conducteur 78, tel qu'un fil électrique, à la troisième bande 7. Avantageusement, le potentiel électrique de la bande 6 est fourni par une pile bouton qui alimente aussi le reste des composants consommateurs du dispositif, tels que l'alimentation du dispositif de détection et de signalisation 8.

Ledit module 81 de détection est configuré pour détecter une tension, appliquée à la première entrée E1 , supérieure à une valeur seuil. De même ledit module 81 de détection est configuré pour détecter une tension, appliquée à la deuxième entrée E2, supérieure à une valeur seuil. Ladite tension Vcc est supérieure à ladite valeur seuil. En particulier, lorsque la tension appliquée à l'entrée E1 ou E2, ici la tension Vcc, est supérieure à ladite valeur seuil l'état logique de l'entrée E1 est l'état actif de valeur 1 . Inversement, l'état logique de l'entrée E1 ou E2 est l'état inactif de valeur 0.

Le curseur 4 forme un interrupteur entre les bandes 6 et 7 et entre les bandes 5 et 6 de telle sorte que, à l'état fermé de l'interrupteur formé par le curseur 4, entre les bandes 5 et 6, le module de détection 81 détecte que l'entrée E1 est à l'état actif (valeur 1 ). Le module de détection 81 peut ainsi déterminer que le curseur est au niveau des deux bandes 5 et 6. De même, à l'état fermé de l'interrupteur formé par le curseur 4, entre les bandes 6 et 7, le module de détection 81 détecte que l'entrée E2 est à l'état actif. Le module de détection 81 peut ainsi déduire de l'état des entrée logiques E1 et E2 que le curseur est au niveau des deux bandes 6 et 7.

En variante, la deuxième bande 6 pourrait être dédoublée en une bande destinée à former un circuit électrique avec la bande 5 et une autre bande destinée à former un circuit électrique avec la bande 7 à l'état fermé de l'interrupteur formé par le curseur 4, bien qu'il soit plus efficace d'utiliser une même bande 6 commune, d'une part, au circuit qui comprend l'entrée logique E1 et, d'autre part, au circuit qui comprend l'entrée logique E2.

En variante, comme rappelé ci-dessus il est aussi possible de prévoir que le curseur contacte simultanément les bandes 5, 6 et 7 comme illustré à la figure 6, lorsque le curseur est suffisamment long pour toucher simultanément les trois bandes, ce qui permet d'augmenter encore la fiabilité du dispositif de contrôle. Dans ce cas, le module de détection 81 peut être configuré pour détecter un état actif simultané sur les entrées E1 et E2 et inclure la détection de cet état pour déterminer la position et/ou le sens de passage du curseur. Lorsque le curseur n'est dimensionné pour ne toucher que deux bandes à la fois, la détection d'un état actif sur les entrée E1 et E2 peut être utilisée pour détecter une anomalie, par exemple du fait d'un contact non souhaité entre les bandes.

L'alimentation électrique du dispositif peut être une pile bouton qui peut être logée dans le corps creux d'un bouton, tel qu'un bouton de fermeture d'habit, comme décrit dans la demande de brevet déposée sous le numéro FR1552283 et non encore publiée.

Le dispositif de contrôle tel que décrit ci-dessus peut équiper un article, tel qu'un pantalon ouvrable au milieu sur le devant ou une veste présentant une poche ouvrable, présentant une partie ouvrable équipée d'un système de fermeture à glissière. Dans ce cas ledit système de fermeture à glissière de l'article peut être formé par ledit système de fermeture à glissière du dispositif de contrôle.

Selon un mode de réalisation particulier, ledit article est un pantalon à braguette et le système de fermeture à glissière forme la braguette du pantalon.

Le dispositif de contrôle tel que décrit ci-dessus peut aussi équiper une poche ou pochette de transport, ou encore un bagage, tel qu'un sac à dos, présentant une partie ouvrable équipée d'un système de fermeture. De même, ledit système de fermeture du bagage peut alors être formé par ledit système de fermeture à glissière du dispositif de contrôle.

Selon un autre mode de réalisation particulier, ledit article est une tente ou bâche présentant une partie ouvrable équipée d'un système de fermeture.

Un exemple de fonctionnement du dispositif selon l'invention est présenté ci- après en lien avec les figures 3 à 5. Lorsque l'alimentation du dispositif de détection et de signalisation est activée, par exemple par fermeture du bouton de fermeture comme décrit dans la demande de brevet déposée sous le numéro FR1552283 et non encore publiée, le dispositif de détection et de signalisation est apte à détecter l'état de continuité électrique entre les bandes 5 et 6 et entre les bandes 6 et 7.

L'exemple décrit ci-dessous est réalisé dans le contexte selon lequel le système de fermeture à glissière équipe un habit et les bandes sont situées à proximité de l'extrémité haute (de fermeture) du système à glissière. Bien entendu le dispositif de contrôle s'applique à tout autre type d'article comprenant un système de fermeture à glissière comme expliqué ci-avant.

Le dispositif selon l'invention permet de connaître l'état ouvert ou fermé du système de fermeture en fonction de l'état détecté et/ou des états successifs détectés par le système de détection et de signalisation.

Dans le cas où le système de fermeture est initialement en position ouverte, le curseur 4 étant par exemple en position basse, et que l'utilisateur souhaite fermer ladite fermeture à glissière, l'utilisateur remonte le curseur 4 en direction des bandes. Tant que le curseur 4 n'est pas encore arrivé à la hauteur des bandes 5,6, les circuits électriques entre les bandes 5, 6 et entre les bandes 6 et 7 sont ouverts, de sorte que ni l'entrée E1 ni l'entrée E2 ne sont reliées au potentiel Vcc de la bande 6. Le module 81 peut ainsi en déduire que la fermeture à glissière est ouverte et transmettre l'information au module de signalisation pour que, le cas échéant, il transmettre ou émette un signal d'avertissement correspondant.

Pour éviter une signalisation intempestive, notamment dans le cas d'un habit, pour laisser le temps à l'utilisateur d'enfiler ledit habit, une temporisation peut être introduite, de manière à inhiber le module de signalisation le temps de la temporisation. Quel que soit le type d'article, la temporisation peut être introduite pour ne pas déclencher un signal intempestif par exemple lors d'un aller-retour rapide du curseur, autour de la position des bandes.

Comme illustré à la figure 3, lorsque l'utilisateur remonte le curseur et que celui-ci arrive au niveau des bandes 5 et 6, le curseur 4 touche simultanément les deux bandes 5 et 6 et ferme ainsi le circuit électrique entre les bandes 5 et 6, de sorte que le module 81 détecte un état dit actif, par exemple de valeur 1 . Comme expliqué ci-dessus, cet état actif résulte de la continuité électrique entre les bandes qui amène la tension Vcc sur l'entrée E1 . Le module 81 détecte ainsi que le curseur assure la continuité électrique entre les bandes 5 et 6 et donc qu'il se situe à cheval sur les deux bandes 5 et 6.

Lorsque l'opérateur continue de remonter le curseur 4, celui-ci ne relie plus les bandes 5 et 6 de sorte que le module 81 peut détecter un état inactif, par exemple de valeur 0, du fait de l'absence de signal de tension au niveau de l'entrée logique E1 . Comme illustré à la figure 5, lorsque le curseur 4 arrive au niveau des bandes 6 et 7, le curseur forme un interrupteur fermé entre les bandes 6 et 7 de sorte que le module 81 peut détecter un état actif correspondant à l'amenée de la tension Vcc sur l'entrée E2.

Comme illustré à la figure 4, lorsque le curseur poursuit sa course en dehors des bandes 5, 6, 7, le curseur 4 ne ferme plus le contact électrique entre la bande 6 et l'une et l'autre des bandes 5 et 7, de sorte que le module 81 peut détecter un état inactif sur les entrées logiques E1 et E2.

Le système de détection et de signalisation 8 comprend une mémoire et est configuré pour mémoriser les états détectés. Le système de détection et de signalisation 8 est ainsi configuré pour détecter que le curseur est déplacé dans le sens montant, ou sens de fermeture, lorsqu'il détecte successivement un état actif sur l'entrée E1 (raccordée à la bande 5 la plus éloignée de l'extrémité de fermeture parmi les deux bandes 5, 7) puis un état actif sur l'entrée E2 (raccordée à la bande 7 la plus proche de l'extrémité de fermeture parmi les deux bandes 5, 7). Inversement, le module 8 est aussi configuré pour détecter que le curseur est déplacé dans le sens descendant ou sens de fermeture lorsqu'il détecte successivement un état actif sur l'entrée E2 puis un état actif sur l'entrée E1 .

L'état actif peut être un état stationnaire ou un état transitoire. On entend par stationnaire que le curseur reste en position pendant une durée donnée à cheval sur deux bandes. Ainsi, à l'activation de l'alimentation, il se peut que le curseur soit déjà positionné à cheval sur deux bandes, par exemple en contact sur les bandes 6 et 7 à l'état fermé de la fermeture à glissière. On entend par transitoire le fait que l'état détecté sur l'entrée E1 ou E2 passe de 0 (inactif) à 1 (actif) ou encore que, dans un laps de temps court, par exemple 1 seconde, l'état détecté sur l'entrée E1 ou E2 passe de 0 (inactif) à 1 (actif) puis repasse à 0.

Avantageusement, le système fonctionne en détectant des états électriques transitoires au niveau des entrées E1 et E2, ce qui permet de réduire la consommation électrique. En effet, lorsque le capteur n'est pas en contact d'au moins deux bandes, la consommation électrique du dispositif est très faible.

Lorsque deux bandes seulement sont utilisées, il est possible de détecter la fermeture et l'ouverture du système de fermeture à glissière. Il convient alors de procéder à l'initialisation en définissant l'état fermé ou ouvert du système de fermeture à glissière. Le système 8 est alors configuré pour mémoriser l'état de l'entrée logique à laquelle est reliée l'une des bandes, l'autre bande étant reliée à l'alimentation Vcc. Le module 81 est configuré pour détecter, à chaque détection d'état actif sur l'entrée logique, que le système de fermeture est dans l'état inverse, par exemple l'état d'ouverture, par rapport au précédent état détecté, par exemple l'état de fermeture. Quel que soit le mode de réalisation, le système 8 peut être configuré pour qu'un signal d'activation soit émis par le module de signalisation 82 en fonction du ou des états détecté(s) par le module 81 . Ainsi lorsque le module 81 détecte que la fermeture à glissière est ouverte, par exemple suite à la détection successive de l'état actif sur l'entrée E2 puis sur l'entrée E1 , le module de signalisation peut émettre un signal d'avertissement sonore et/ou visuel et/ou lumineux ou encore un signal d'avertissement à un appareil, tel que le Smartphone de l'utilisateur pour l'informer de l'état du système de fermeture à glissière.

Les fonctions et étapes décrites ci-dessus peuvent être mise en œuvre sous forme de programme informatique ou via des composants matériels (p. ex. des réseaux de portes programmables). En particulier, les fonctions et étapes opérées par le dispositif de détection et de signalisation peuvent être réalisées par des jeux d'instructions ou modules informatiques implémentés dans un processeur ou contrôleur ou être réalisées par des composants électroniques dédiés ou des composants de type FPGA ou ASIC. Il est aussi possible de combiner des parties informatiques et des parties électroniques.

Les programmes d'ordinateur, ou instructions informatiques, peuvent être contenus dans des dispositifs de stockage de programme, par exemple des supports de stockage de données numériques lisibles par ordinateur, ou des programmes exécutables. Les programmes ou instructions peuvent aussi être exécutés à partir de périphériques de stockage de programme.

L'invention n'est pas limitée aux modes de réalisation illustrés dans les dessins. En conséquence, il doit être entendu que, lorsque les caractéristiques mentionnées dans les revendications annexées sont suivies par des signes de référence, ces signes sont inclus uniquement dans le but d'améliorer l'intelligibilité des revendications et ne sont nullement limitatifs de la portée des revendications. De plus, le terme « comprenant » n'exclut pas d'autres éléments ou étapes. En outre, des caractéristiques ou étapes qui ont été décrites en référence à l'un des modes de réalisation exposés ci-dessus peuvent également être utilisées en combinaison avec d'autres caractéristiques ou étapes d'autres modes de réalisation exposés ci-dessus.