Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
AERODYNAMIC UNDERFLOOR DEFLECTOR HAVING A PRE-HOLDING DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/028631
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to an aerodynamic deflector (2) intended to be fixed under a motor vehicle floor (5). This deflector (2) comprises a panel (3) intended to cover the floor (5) and means for fixing to the floor, which are secured to the panel (3). These fixing means comprise, at one longitudinal end of the panel (3) and at each lateral edge thereof, a cage (7) that is open laterally towards the inside and has a notch (11), such that each of the two cages (7) can engage, via the notch (11), with a hook (13) on the vehicle, and allow the deflector (2) to rotate in order to be mounted.

Inventors:
BERTH STEPHANE (FR)
PINSON MATHIEU (FR)
Application Number:
PCT/FR2020/051427
Publication Date:
February 18, 2021
Filing Date:
August 03, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PSA AUTOMOBILES SA (FR)
International Classes:
B62D35/02; B60R13/08; B62D65/16
Domestic Patent References:
WO2020030862A12020-02-13
Foreign References:
EP2623401A12013-08-07
FR3071218A12019-03-22
FR1909110A2019-08-09
FR3008373A12015-01-16
Attorney, Agent or Firm:
ROULIN, Arnaud (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

[Revendication 1.] Déflecteur aérodynamique (2) destiné à être fixé sous un plancher (5) de véhicule automobile (1), comprenant :

- un panneau (3) destiné à recouvrir le plancher (5); et

- des moyens de fixation audit plancher (5), solidaires avec le panneau (3); caractérisé en ce que les moyens de fixation comprennent, à une extrémité longitudinale du panneau (3) et à chaque bord latéral dudit panneau (3), une cage (7) faisant saillie du panneau (3), ouverte latéralement vers l’intérieur et présentant une encoche (11 ), de manière à ce que chacune des deux cages (7) puisse s’engager, via l’encoche (11 ), avec un crochet (13) sur le véhicule (1 ), s’étendant latéralement, et permettre une rotation du déflecteur (2) en vue de son montage.

[Revendication 2.] Déflecteur aérodynamique (2) selon la revendication 1 , caractérisé en ce que chacune des deux cages (7) comprend une paroi distale (9) par rapport au panneau (3), délimitant l’ouverture et dans laquelle l’encoche (11 ) est formée.

[Revendication 3.] Déflecteur aérodynamique (2) selon la revendication 2, caractérisé en ce que, pour chacune des deux cages (7), la paroi distale (9) s’étend parallèlement au panneau (3) jusqu’à l’extrémité longitudinale du panneau (3), l’encoche (11) étant à distance de ladite extrémité, de manière à permettre un accrochage des deux cages (7) aux crochets (13) sur le véhicule (1) lorsque le déflecteur (2) est à la verticale.

[Revendication 4.] Déflecteur aérodynamique (2) selon l’une des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que chacune des deux cages (7) est adjacente à un bord transversal d’extrémité du panneau (3).

[Revendication 5.] Déflecteur aérodynamique (2) selon l’une des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que le panneau (3) est ajouré au niveau de chacune des deux cages (7).

[Revendication 6.] Véhicule automobile (1) comprenant :

- une structure de soubassement avec un plancher (5) ; et

- un déflecteur aérodynamique (2) fixé sous le plancher (5); caractérisé en ce que le déflecteur aérodynamique (2) est selon l’une des revendications 1 à 5, la structure de carrosserie comprend deux crochets (13) disposés latéralement au plancher (5) s’étendant latéralement de manière opposée et s’engageant avec les deux cages (7) du déflecteur aérodynamique (2).

[Revendication 7.] Véhicule automobile (1) selon la revendication 6, caractérisé en ce que chacun des deux crochets (13) forme une patte (15) généralement horizontale.

[Revendication 8.] Véhicule automobile (1) selon la revendication 7, caractérisé en ce que chacune des pattes (15) présente une hauteur et une largeur suivant une direction longitudinale, l’encoche (11 ) correspondante du déflecteur aérodynamique (2) présentant une largeur supérieure à la hauteur de ladite patte (15) et inférieure à la largeur de ladite patte (15), de manière à permettre l’engagement des deux cages (7), via les encoches (11 ), avec lesdites pattes (15) lorsque le déflecteur aérodynamique (2) est à la verticale et empêcher un désengagement lorsque le déflecteur aérodynamique (2) est à l’horizontale.

[Revendication 9.] Véhicule automobile (1) selon l’une des revendications 6 à 8, caractérisé en ce que le plancher (5) comprend une portion arrière formant une marche montante vers l’arrière et pourvue de parois latérales (8), les crochets (13) étant sur lesdites parois latérales (8).

[Revendication 10.] Procédé de montage et fixation d’un déflecteur aérodynamique (2) sous un plancher (5) de véhicule automobile (1), comprenant les étapes suivantes :

(a) positionnement du déflecteur aérodynamique (2) sous et contre le plancher (5);

(b) fixation du déflecteur aérodynamique (2) au plancher (5); caractérisé en ce que le véhicule (1) est selon l’une des revendications 6 à 9, l’étape (a) comprenant les sous-étapes suivantes :

(a1) engagement des deux cages (7) avec les crochets (13) alors que le déflecteur aérodynamique (2) est à la verticale ;

(a2) rotation du déflecteur aérodynamique (2) autour des crochets (13) jusqu’à une position horizontale.

Description:
DESCRIPTION

TITRE : DEFLECTEUR AERODYNAMIQUE SOUS PLANCHER AVEC DISPOSITIF DE PRE-MAINTIEN

Domaine technique

La présente invention revendique la priorité de la demande française 1909110 déposée le 09 Août 2019 dont le contenu (texte, dessins et revendications) est ici incorporé par référence.

L’invention a trait au domaine des véhicules automobiles et plus particulièrement à la fixation de déflecteur aérodynamique sous le plancher des véhicules.

Technique antérieure

Le plancher des véhicules automobiles est généralement pourvu de déflecteurs aérodynamiques ou aérauliques. Ces déflecteurs permettent aux véhicules, lorsqu’ils sont en mouvement, d’avoir une meilleure pénétration dans l’air et donc de limiter les pertes par traînée, couramment exprimée par le coefficient de traînée (Cx), ce qui se traduit par une diminution en consommation de carburant et en émission de polluants.

Du fait de leur taille et de leur poids non négligeables, l’installation sur les lignes d’assemblage des déflecteurs aérodynamiques sous le plancher des véhicules automobiles peut s’avérer être une opération physiquement difficile à effectuer par un seul opérateur. Ceci d’autant plus que pour des raisons de prévention de risques de santé pouvant être occasionnés par des postures difficiles et des efforts répétés, des normes de sécurité n’autorisent pas un opérateur à soulever, seul, une pièce de plus de 5kg au-dessus de la hauteur de son cœur.

Il existe des systèmes de pré-maintien des déflecteurs aérodynamiques, tel est le cas notamment des moyens de fixation décrits dans le document brevet publié FR 3008373 A1 , mais outre le fait que ces systèmes concernent des déflecteurs de pare-chocs avant, c’est-à-dire de taille sensiblement inférieure à ceux destinés à être fixés sous le plancher des véhicules, ces systèmes de pré-maintien sont également fragiles et peuvent, s’ils sont transposés au montage d’un déflecteur sous plancher, entraîner la désolidarisation de ce dernier au cours de son installation. Exposé de l'invention

L’invention a pour objectif de pallier au moins un des inconvénients de l’état de la technique susmentionné. Plus particulièrement, l’invention a pour objectif de rendre plus facile et plus sécurisée la mise en place par un seul opérateur, d’un déflecteur aérodynamique ou aéraulique sous le plancher d’un véhicule automobile, et ceci de façon simple et rapide à mettre en oeuvre sur une ligne de montage.

A cet effet, l’invention a pour objet un déflecteur aérodynamique destiné à être fixé sous un plancher de véhicule automobile, comprenant un panneau destiné à recouvrir le plancher et des moyens de fixation audit plancher, solidaires avec le panneau, remarquable en ce que les moyens de fixation comprennent, à une extrémité longitudinale du panneau et à chaque bord latéral dudit panneau, une cage faisant saillie du panneau, ouverte latéralement vers l’intérieur et présentant une encoche, de manière à ce que chacune des deux cages puisse s’engager, via l’encoche, avec un crochet sur le véhicule, s’étendant latéralement, et permettre une rotation du déflecteur en vue de son montage.

Selon un mode avantageux de l’invention, chacune des deux cages comprend une paroi distale par rapport au panneau, délimitant l’ouverture et dans laquelle l’encoche est formée.

Selon un mode avantageux de l’invention, pour chacune des deux cages, la paroi distale s’étend parallèlement au panneau jusqu’à l’extrémité longitudinale du panneau, l’encoche étant à distance de ladite extrémité, de manière à permettre un accrochage des deux cages aux crochets sur le véhicule lorsque le déflecteur est à la verticale.

Selon un mode avantageux de l’invention, chacune des deux cages est adjacente à un bord transversal d’extrémité du panneau.

Selon un mode avantageux de l’invention, le panneau est ajouré au niveau de chacune des deux cages.

L’invention a aussi pour objet un véhicule automobile comprenant une structure de soubassement avec un plancher ; et un déflecteur aérodynamique fixé sous le plancher ; remarquable en ce que le déflecteur aérodynamique est conforme à l’invention, la structure de carrosserie comprend deux crochets disposés latéralement au plancher et s’étendant latéralement de manière opposée et s’engageant avec les deux cages du déflecteur aérodynamique.

Selon un mode avantageux de l’invention, chacun des deux crochets forme une patte généralement horizontale.

Selon un mode avantageux de l’invention, chacune des pattes présente une hauteur et une largeur suivant une direction longitudinale, l’encoche correspondante du déflecteur aérodynamique présentant une largeur supérieure à la hauteur de ladite patte et inférieure à la largeur de ladite patte, de manière à permettre l’engagement des deux cages, via les encoches, avec lesdites pattes lorsque le déflecteur aérodynamique est à la verticale et empêcher un désengagement lorsque le déflecteur aérodynamique est à l’horizontale.

Selon un mode avantageux de l’invention, le plancher comprend une portion arrière formant une marche montante vers l’arrière et pourvue de parois latérales, les crochets étant sur lesdites parois latérales.

L’invention a également pour objet un procédé de montage et fixation d’un déflecteur aérodynamique sous un plancher de véhicule automobile, comprenant les étapes suivantes : (a) positionnement du déflecteur aérodynamique sous et contre le plancher ; (b) fixation du déflecteur aérodynamique au plancher ; remarquable en ce que le véhicule est conforme à l’invention, l’étape (a) comprenant les sous-étapes suivantes : (a1) engagement des deux cages avec les crochets alors que le déflecteur aérodynamique est à la verticale ; (a2) rotation du déflecteur aérodynamique autour des crochets jusqu’à une position horizontale.

Les mesures de l’invention sont intéressantes en ce que les moyens de fixation du déflecteur aérodynamique selon l’invention sous le plancher d’un véhicule automobile, sont à la fois robustes et simples à mettre en oeuvre. Ces mesures sont d’autant plus intéressantes qu’elles permettent de faciliter la mise en place du panneau d’un déflecteur sur et contre le plancher d’un véhicule. Par leur structure et leur mode de fonctionnement, ces moyens de fixation permettent en effet à un unique opérateur de pré-maintenir solidement le panneau sur le plancher, avant de le basculer horizontalement contre celui-ci, en évitant de réaliser des efforts répétés et/ou des postures difficiles. En cela, les mesures de l’invention permettent donc d’améliorer l’ergonomie de montage des déflecteurs aérauliques sous plancher sans pour autant ralentir la productivité sur les chaînes de montage.

D’autres caractéristiques et avantages de la présente invention seront mieux compris à l’aide de la description et des dessins qui suivent.

Brève description des dessins

[Fig 1] est une vue de dessous du soubassement d’un véhicule automobile avec un déflecteur aérodynamique selon l’invention, fixé au plancher dudit véhicule;

[Fig 2] représente une vue de dessus d’une portion arrière du déflecteur aérodynamique de la figure 1 ;

[Fig 3] est une vue de face du plancher du véhicule automobile sur lequel le déflecteur de la figure 1 est destiné à être fixé ;

[Fig 4] est une première vue en perspective du procédé de montage et de fixation d’un déflecteur aérodynamique selon l’invention sous le plancher d’un véhicule automobile ;

[Fig 5] est une deuxième vue en perspective du procédé de montage et de fixation d’un déflecteur aérodynamique selon l’invention sous le plancher d’un véhicule automobile ;

[Fig 6] est une troisième vue en perspective du procédé de montage et de fixation sous un plancher d’un déflecteur aérodynamique selon l’invention.

Description détaillée

La figure 1 est une vue de dessous du soubassement d’un véhicule automobile avec un déflecteur aérodynamique selon l’invention, fixé au plancher dudit véhicule. En l’espèce le déflecteur aérodynamique 2 représenté sur la figure 1 , est un déflecteur aérodynamique 2 sous plancher arrière. Il est constitué en particulier d’un panneau 3 et de moyens de fixation (non visibles) de ce panneau 3 au plancher 5 du véhicule 1. Les moyens de fixation comprennent en particulier deux cages destinées à s’engager avec deux crochets (non visibles sur la figure 1). Les cages sont positionnées en saillie sur le panneau 3 du déflecteur 2 de manière à pouvoir être engagées par les crochets situés sur le plancher lorsque le déflecteur 2 est positionné verticalement sous le plancher 5, et permettre une rotation du même déflecteur 2 en vue de sa fixation définitive sous le plancher 5 du véhicule 1.

La figure 2 représente une vue de dessus d’une portion arrière du déflecteur aérodynamique de la figure 1 au niveau des deux cages de fixation. Comme illustré sur cette figure 2, chacune des cages 7 fait saillie sur un bord latéral du panneau 3 du déflecteur 2, au niveau d’une extrémité latérale de celui-ci. Une vue élargie permet d’observer plus précisément que les cages 7 sont chacune ouvertes latéralement vers l’intérieur du panneau 3 et sont chacune formées par une paroi distale 9 qui s’étend parallèlement au panneau jusqu’à l’extrémité longitudinale de celui-ci. Chaque paroi distale 9 délimite en fait l’ouverture intérieure de chacune des cages 7 et présente une encoche 11 qui est à distance de l’extrémité longitudinale du panneau 3. Ces encoches 11 ont pour rôle de permettre un accrochage de chacune des cages 7 à un crochet 13 du plancher 5 (crochets non visibles sur la figure 2, voir la figure 3) du véhicule lorsque le déflecteur 2 est positionné verticalement par un opérateur sur une ligne de montage (non représentée). En général et comme illustré sur la figure 2, le panneau 3 du déflecteur 2 est également ajouré au niveau de chacune des cages 7.

La figure 3 est une vue de face du plancher sur lequel le déflecteur de la figure 1 est fixé. Le plancher 5 comprend une portion arrière qui forme une marche montante dirigée vers l’arrière. Cette marche est pourvue de deux parois latérales 8 sur chacune desquelles est disposé un crochet de fixation 13. Ces crochets 13 s’étendent latéralement au plancher 5 et de manière opposée. Une vue élargie permet d’observer plus précisément que chacun de ces crochets 13 forme une patte 15. Ces dernières 15 sont généralement horizontales et ont une hauteur et une largeur suivant une direction longitudinale. Elles permettent aux crochets 13 de pouvoir être engagés avec les deux cages 7 (cages non visibles sur la figure 3, voir la figure 2) du déflecteur 2, lors de la mise en place du panneau 3 par un opérateur sur une ligne de montage (non représentée).

Il est important de noter que pour permettre l’engagement des deux cages 7, via les encoches 11, avec les pattes 15 des crochets 13 lorsque le panneau 3 du déflecteur

2 est à la verticale et empêcher également leur désengagement lorsque le panneau

3 est rabattu en position horizontale contre le plancher 5, il est nécessaire que les encoches 11 présentent une largeur supérieure à la hauteur des pattes 15 et inférieure à la largeur de ces mêmes pattes 15.

Les figures 4, 5 et 6 illustrent trois vues en perspective du déroulement du procédé de montage et de fixation d’un déflecteur aérodynamique selon l’invention sous le plancher d’un véhicule automobile. Le procédé comprend deux étapes. La première étape consiste au positionnement du panneau 3 du déflecteur 2 sous et contre le plancher 5, et comprend deux sous-étapes. La deuxième étape consiste quant-à-elle à la fixation définitive du même panneau 3 au plancher 5.

Les figures 4, 5 et 6 montrent plus particulièrement les deux sous-étapes de la première étape qui correspondent successivement, à l’engagement des deux cages 7 avec les crochets 13 alors que le déflecteur 2 est à la verticale (figures 4 et 5), puis à la rotation du panneau 3 du déflecteur 2 autour des crochets 13 jusqu’à une position horizontale (figure 6).

Sur chacune des figures 4, 5 et 6 sont représentés des moyens de fixation d’un déflecteur aérodynamique selon l’invention. En l’occurrence ces figures montrent les moyens de fixation situés sur le côté gauche du plancher d’un véhicule automobile sur lequel est agencé un tel déflecteur.

Sur les figures 4 et 5, le panneau 3 du déflecteur 1 est positionné verticalement par l’opérateur sous le plancher 5 de façon à engager la patte 15 de chacun des crochets 13 dans l’encoche 11 de la paroi distale 9 de la cage 7 correspondante, lesquelles cages 7 étant chacune adjacentes à un bord transversal d’extrémité du panneau 3.

Une fois les pattes 15 passées dans les encoches 11 , une légère translation horizontale du panneau 3 permet alors qu’elles prennent appui contre l’intérieur des cages 7, ce qui aboutit au pré-maintien du panneau 3 au plancher 5 sans l’intervention de l’opérateur.

Puis, comme représenté sur la figure 6, une rotation du panneau 3 autour des crochets 13 jusqu’à une position horizontale permet de fixer celui-ci 3 au soubassement du véhicule (voir figure 1 ). Du fait de l’étape de pré-maintien vertical, le positionnement à l’horizontal du panneau 3 est ainsi réalisé sans que l’opérateur subisse la contrainte du poids de cette pièce 3.