Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
APPARATUS FOR AUTOMATIC SOUND CALIBRATION
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/206858
Kind Code:
A1
Abstract:
This filing makes it possible to actuate the entangled fundamental principle of the wave quantum world that corrects the particle world in a linear fashion throughout the particle world. This entanglement also makes it possible to verify that the bass is contained in the treble and the treble is contained in the bass. Only quantum physics in the auditory space, given the expression and the modular nature thereof, can actually respond to this specific rule of perfect sound by correcting all magnetic pollution. The auditory space is characterised by acoustic clarity. This apparatus renders calibration to the acoustic exceptions of the zero point that couples the particle and wave worlds. The quantum apparatus is a real-time acoustic tuning fork, with no acoustic interference. This apparatus is a quantum cone parabola, or clip that has no acoustic distortion and remains linear without an accident or drop in acoustic power or acoustic curves.

Inventors:
BUENDIA JOSÉ (FR)
PICCALUGA PIERRE (CH)
GIRY FRANÇOIS (FR)
PERRICHON CLAUDE-ANNIE (FR)
CHARBONNEAUX MARC (FR)
PICCALUGA ELINA (CH)
Application Number:
PCT/FR2018/000013
Publication Date:
November 15, 2018
Filing Date:
February 05, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
BUENDIA JOSE (FR)
PICCALUGA PIERRE (CH)
GIRY FRANCOIS (FR)
PERRICHON CLAUDE ANNIE (FR)
CHARBONNEAUX MARC (FR)
PICCALUGA ELINA (CH)
International Classes:
F16F15/00; B06B1/00; C09D5/00; G10K11/20; H04R9/02
Domestic Patent References:
WO2017083442A12017-05-18
Foreign References:
EP3296028A12018-03-21
CN106412775A2017-02-15
Other References:
None
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

!°-Le procédé est de corriger dans Pair de Pespace sonore d'écoute, les inactivités des transmissions d'informations sonores de natures mécaniques vibratoires, électriques des circuits RIX, qui découpent en accidents, les informations sonores qui sont toutes redressées par la présence de l'acteur quantique graphène ou oxyde de graphène ou en fil de supraconducteur qui vient réguler tous les accidents chutes de réponses sonores, procédé qui augmente les bandes passantes des .fréquences 15/20 Hz à 40 Khz de façon linéaire et remet à leur place toutes les activités sur leur ligne respective sans interférence;, qui ne se superposent plus, ne polluent plus, et corrige les distorsions par l'asservissement instantané des agrafes ou paraboles du cycle quantique-corpusculaire-magnétique.

20~Procédé suivant le revendication 1, répond à la théorie sur le son, le grave est contenu dans l'aigu et l'aigu est contenu dans le grave, quand on met en place la physique quantique qui répond en superposition d'état au monde corpusculaire par le pont d'intrication point focal point zéro par une organisation en parabole des aigus et des graves simultanément émis en puissances et fréquences parfaitement eorrélées sans diffraction, un haut-parleur piézo électrique quantique 'sans IIP, formé d'au moins une conque ouverte pour la qualité parfaite du développé des sons, du point focal pour émission, de la sphère de Helmholtz, du carrefour sonore qui couple le monde corpusculaire au monde ondulatoire, satisfaisant philosophie et science pour une écoute de qualité fine, douce, dynamique et patfaite sans distorsion sonore et spatiale de la pensée au monde physique pour la reproduction ou de la musique en direct. 3°- Appareil suivant les revendications 1 , 2 auto-calibre les sons à la perfection, est constitué d'au moins une conque ou demi-conque ouverte parabole sonore en plâtre, béton, polymère, de 14 centimètres de large pour une hauteur de 18 centimètres et de paroi d'épaisseur de 1 centimètre, muni d'un moteur quantique électro-magnéto-mécanique constituant la conque, en forme d'un ½ œuf, ou en forme de pavillon de l'oreille ou comme une coquille Saint Jacques ouverte constituant une parabole sonore par exemple de réalisation par l'homme de Part, le moteur étant du graphène ou de l'oxyde de graphène aux propriétés 'piézoélectriques' qui capte les informations électromagnétiques ou magnétiques perdues des chocs des particules de Pair ou des pertes des rayonnements électromagnétiques ou magnétiques des amplificateurs matériels électriques et les renvoie en inverse de phases mécaniques de vibrations sonores, informations sonores qui se diffusent dans la conque amplifiant la clarté sonore audible sans distorsion, une écoute parfaite sans diffraction de fréquences et de puissances corrélées pour la perception neuro-sensorielle parfaite, l'information magnétique pilote les informations du monde corpusculaire mises en place par les champs lignes de forces magnétiques électromagnétiques mettant en ordre parfait les harmoniques graves et aiguës constituant ainsi les médiums, l'appareil est un diapason multi-fréquences en temps réel, sans aucune distorsion du point zéro, focale sonore des 2 mondes ondulatoire et corpusculaire intriqués. 4°- Appareil selon les revendications 1, 2 et 3 est. caractérisé par le moteur en graphène ou oxyde de graphène à 10 à 30 % volume environ du béton, plâtre ou autres polymères de pierre reconstituée économiquement et bien plus de 50% suivant les performances à obtenir de la conque ou demi-conque parabole allant du gramme à plusieurs kilos, suivant son implémentation de la prothèse auditive à la voiture et la salle de concert.

5Û~ Appareil selon la revendication 3 caractérisé en ce que le moteur l'oxyde de graphène ou le graphène peut être renforcé dans sa fonction piézo électrique par des silices, sables ou oxyde de titane ou autres produits piézo électriques, jusqu'à 20% environ volume, du volume graphène/oxyde de graphène, les granuloméîries vont des microns aux millimètres

6°- Appareil suivant les revendications 2, 3 ou 4 se caractérise par des poudres métalliques, ruban, en fer, aluminium, or, titane par exemple de 50 microns à la granuîométrie de plusieurs millimètres pouvant renforcer les réceptions et émissions électromagnétiques ou magnétiques, agissant comme des antennes, ces poudres constituant les produits actifs du moteur, peuvent être supraconducteurs à raison de 10 à 15 % environ du volume graphène.

7°- Appareil suivant toutes les revendications caractérisé en ce que le moteur reçoit une agrafe, un fil de supraconducteur, antenne, amplificateur de résonnante, de dimension de 5 millimètres de diamètre et de longueur développée de 20 centimètres, posé pincé, ou collé avec l 'excipient peinture sur l'appareil ou posé au fond de la conque, en ce cas en bois, pierre, plexiglas, verre, chargé en produit quantique comme du plâtre béton, polymère.

8°- Appareil suivant toutes les revendications caractérisé en ce qu'au moins une barre de bois est montée en tension augmentant les résonnances sonores, barre de 5 millimètres de diamètre par exemple, reliant le côté gauche à droite de la conque de résonnance.

9°- Appareil suivant les revendications 1, 2, 3, 7 est l'agrafe ou la conque, demi-conque, parabole ou ½ œuf, posé par terre, dans l'espace ambiant de l'écoute, la coque ouverte, ou demi-conque en parabole sonore, comme un pavillon d'oreille à la paroi en section ouverte, paroi incurvée, arrondie, pleine ou trouée, permet le son quantique du son vivant d'origine. 10°~ Appareil suivant les revendications 1, 2 et 3 est une version simple du procédé qui permet toute forme en pierre reconstituée, en polymère, en plâtre moulé, une forme dont le moteur oxyde de graphène ou graphène est réparti dans Peau du plâtre et active les particules du plâtre ou des pierres reconstituées ou dans les liquides du polymère, la quantité de l'oxyde de graphène dans tous les cas est indicative suivant les performances à obtenir.

1 1º- Appareil suivant toutes les revendications qui interpelle une autre partie fonctionnelle de l'intelligence du cerveau qui rentre en activité suscitant de grands espaces virtuels libres, il est utile pour toutes les écoutes sonores, le monde audio-visuel, monitor, tout casque, ordinateur, tablette, console de jeu, automobile, bateau, camion, train, avion, baladeur, prothèse auditive, télévision, cinéma, hall de gare, métro, usine, tout jouet, le monde sonore sans limitation.

12°- Appareil selon les revendications let 2 est constitué d'au moins deux demi-conques assemblées de dimensions et/ou de compositions différentes, elles permettent des résotmances exceptionnelles de reproductions sonores et d'accompagner les instruments de musique.

13° Appareil suivant les revendications 1 , 2, 7 est constitué d'au moins un anneau métallique ouvert, ou fermé en supraconducteur, où la résistance d'impédance de réactivité est très faible, ce qui permet de capter les champs magnétiques ou électromagnétiques venant des informations sonores perdues, de natures électriques, mécaniques par les effets de la magnétostriction, informations qui passent en mode quantîque sonore par les effets 'tunnel1, l'appareil transpose les informations captées, réparties en superposition d'état en mode corpusculaire électrons/photons, les informations vibratoires sonores sont régulées, stabilisées en mode harmonique quantîque, par la cohérence des informations éiectrodynamiques, ce qui apporte confort, efficacité, stabilité augmentant toutes les performances acoustiques, diminuant les perturbations vibratoires de toutes les technologies dynamiques, appareil placé dans l'espace libre de l'écoute sonore sans liaison électrique pour l'acoustique parfaite sans fil.

14°-Appareil suivant les revendications 1, 2, 7, 13 caractérisé pour toutes les applications de reproductions sonores, ou productions instrumentales sonores, par au moins un appareil anneau, antenne placée dans l'espace d'écoute, par exemple voiture, bus, camion, habitat, salle de concert, de sport, usine, prothèse auditive, casques audio, appareil qui pilote et apporte une dynamique sonore, avec spatiaJité de tous les spectres sonores harmoniques simultanément, sans distorsion, constitué par au moins un anneau, une antenne qui capte les pertes magnétiques électromagnétiques des bobines membranes de haut-parleur, amplificateurs ou des chocs des particules de l'air et restitue en mode quantique les sonorités harmoniques parfaites, l'appareil pilote le son comme un diapason ou un chef d'orchestre à lui seul, l'appareil devient la référence acoustique, un haut-parleur de très haute définition.

15°- L'appareil suivant l'une des revendications 1, 7, 13 est constitué d'au moins un aimeau, pour la spatîalité totale, en au moins 4 anneaux en supraconducteur graphène ou fil métallique en traitement de très faible impédance en supraconducteur, du métal, or, cuivre, aluminium, par exemples en fil plein ou creux, en torsade, vrillé, de diamètres de 1 à 20 millimètres enroulé en anneaux de diamètre de 2 à 8 centimètres par exemples, jusqu'à 30 centimètres pour l'ensemble des anneaux qui s'entrelacent ou les anneaux sont montés côte à côte ou mis en angle de 45° à 90°, les anneaux ouverts, crochus ou fermés sont en continuité d'un même fil en se bouclant sur eux-mêmes ou sans se boucler ou de fils différents.

Description:
APPAREIL D'AUTO-CALIBRATION DES SONS

Le son est une science déterminée par les variations de pression de l'air qui permet les lectures graphiques et les enregistrements. Il est dit dans cette hypothèse ; Fig.î aucune frontière précise ne vient séparer l'aigu (1) du médium (2), ni ce dernier du grave (3), lu sur la partition (4) qui seront retranscrits respectivement par des instruments de musique avec des superpositions de fréquences ou de puissances non linéaires et schématîquement par des hauts parleurs des aigus (7), des médiums (6) et des basses (5), des filtres passe-bandes sont obligatoires. La philosophie n'est pas concernée par ce premier langage scientifique.

Cependant, quand on écoute le monde acoustique des interprètes et des artistes, il y a une absence de réponse, un vide de la théorie. Une composante manque, cela impose que le monde magnétique intervienne au secours de cette demande, pour la clarté de lecture d'écoute de l'ordre des valeurs sonores retransmises. Car en fait le monde de la pensée est retranscrit, amplifié, manifesté jusqu'au monde physique. C'est le principe fondamental du son quantique qui passe par les phases magnétiques de la pensée qui est quantique à la transcription, passant par la loi du point zéro de Dirac qui permet de descendre par le point focal sonore dans les plans successifs de la pensée à la transcription écrite et ensuite à la réalisation manifestée des sons qui sont autant philosophiques que physiques. A chaque étape, nos deux appareils indépendants ou collectifs, corrigent tout et déploient correctement les sonorités entendues. Ce dernier déploiement rappelle aussi la sphère de Helmholtz pour la diffusion du son, mais il est de double nature comportant le monde d'origine quantique et le monde physique manifesté- H est impératif d'appliquer en mode quantique, la composante sonore ultrafine, ce que la tradition de l'Inde et des arts sonores orientaux connaissent, ce que les sciences occidentales ont oublié. La résonance propre à la dimension de la sphère est une vision corpusculaire uniquement donc incomplète. Du point zéro de ce centre focal de chaque dimension, les lignes de forces magnétiques squelettes des sons invisibles, guident l'organisation sonore parfaite qui est scindée en deux modules harmoniques graves et aigus équilibrés et correctement positionnés dans l'espace qui sous-tendent les notes physiques qui sont alors organisées. Par le quantique, on passe de l'information magnétique guidée au corpusculaire sans distorsion de l'information sonore,

La mise en place du point zéro (5) Fig.2 donne le carrefour de toutes les physiques actuelles 'quantique et physique' de l'origine à l'aboutissement à chaque instant de la naissance d'une note ou des notes à leur apothéose physique de déploiement, ce qui constitue la performance musicale, où la physique corpusculaire est gérée par l'ondulatoire quantique, le son est alors sublimé porté comme dans la prière au ciel, le son est juste d'instant en instant. L'intrication s'inscrit du point de convergence du monde magnétique de la physique ondulatoire au monde de la physique corpusculaire par contagion pour satisfaire la justesse de l'expansion des sons, leur amplification, développement physique. La vie, le vivant se trouve dans la combinaison intriquée des 2 mondes, interne externe, qui détermine le son vivant.

-Cette dépose de PCI permet de mettre en action le principe fondamental qui découle de cette intrication et permet aussi de vérifier ce qui est dit : 'que le grave est contenu dans l'aigu et que l'aigu est contenu dans le grave'. Seule la physique quantique magnétique/électromagnétique par son expression et ses modularités peut en effet répondre à cette règle particulière que nous avons désespérément cherchée à meure en application. Nous avons cherché longtemps la réalité de ce principe dans les orchestres du Pliilamionique de Vienne, de London, de Boston et avec les Maîtres Rostropovitch, Sir Solti, Ricardo Muti. Nous avons expérimenté les facteurs de piano comme Steinway à Hambourg, Steingraeber fabriqués à Bayreuth dans la plus pure tradition,., et les pianos Fazioli en Italie, Nous avons aussi ainsi expérimenté les meilleurs violons comme les Stradivarius, les Lupo, tous se rapprochent d'une perfection, dans le monde physique, le minimum de distorsion avec une diffusion proche de l'équilibre d'origine de cette loi magnétique "du grave contenu dans l'aigu et vice- versa " . Mais le point de rencontre précis n'est: jamais atteint, seulement approché, une condition manque, elle s'impose, ce que nous mettons en œuvre dans ce PCT. La loi qui s'impose partout sur toutes les productions et reproductions des sons se caractérise par l'expression artistique de la pensée, par l'aboutissement suprême de l'origine des sons qui contient cela, c'est la loi quantique magnétique des sons, que l'Inde philosophique connaît depuis l'origine des temps et que nous mettons en place.

Le son est la manifestation de la pensée amplifiée dans le corps par la voix et ensuite en alignement gestuel par les instruments portant les vibrations sonores et magnétiques qui assurent la totalité sonore. Un homme, de Russie, avait écrit ce développement spontané de la pensée à la projection audible de la parole qui exulte aux tierces personnes, la communication interne des sentiments. La reproduction du son est une extension externe de cet art primordial de la communication des hommes mais aussi entre les mondes des végétaux, des animaux et de l'univers. D'ailleurs, la Nasa envoie des sons en codage magnétique pour espérer une relation à établir avec d'autres mondes vivants. L'appareil met en place les paraboles des champs de forces magnétiques des fréquences 'aigu et grave' équilibrées, qui contiennent dans l'enveloppe de la puissance (10) donnée Fig. 2 les niveaux (8 et 9) ou les niveaux (6,7) constituant les enveloppes parfaites des puissances/fréquences simultanées en temps réel audibles à la perfection sans saut de puissance qui masque les harmoniques intennédiaires et/ou les hautes harmoniques, le cerveau faisant les intégrales des harmoniques. Les notes sont issues de l'ensemble des harmoniques parfaitement dissipées simultanément et obligent un point de référence du point focal quantique parfait, c'est le point zéro d'origine de toutes les dissipations sonores simultanées et de la puissance linéaire équilibrée développée, propre à toutes les composantes de chaque note. L'erreur est de croire à une fondamentale d'origine isolée, ce qui est faux, une interprétation segmentée ne répond pas à la réalité.

La décomposition harmonique est simultanée à toutes les harmoniques des fréquences dans le même instant dans une enveloppe de puissance donnée : c'est ce que les appareils quantîques réalisenj; les conques ou/et les agrafes. Les harmoniques sont déjà décomposées et exécutées avec la fondamentale, cette erreur scientifique de vision décomposée a induit de fausses interprétations de la réalité des dynamiques sonores cohérentes que ces appareils corrigent instantanément et simultanément dans tous les espaces sonores. Dans l'esprit de l'origine des sons magnétiques et des signatures sonores physiques des déformations élastiques des matériaux, les sons proprement dits engendrent par ailleurs simultanément des champs électriques magnétiques/électromagnétiques relevant de la magnétostriction. La saisie quantique des informations sonores et vibratoires permet de faire toutes les corrections instantanément depuis les informations dans l'air captées et renvoyées sur les instruments de musique, haut-parleurs, émetteurs acoustiques rayonnements électriques, électromagnétiques. En effet, le procédé et appareils corrigent les réactivités des transmissions d 'informations sonores de natures mécaniques vibratoires ou électriques selfiques, résistances, condensateur, dites des circuits RLC, qui découpent en accidents, les informations sonores qui sont toutes redressées par la présence de l'acteur quantique graphène ou oxyde de graphène qui vient réguler tous les accidents de réponses sonores impulsionnelles, irrégularités de courbes,, en augmente les bandes passantes passant sans chute des basses fréquences 15/20 Hz aux aiguës 40 Khz de façon linéaire sans accident et accepte toutes les intermodulations sonores complexes simultanément sans distorsion sans diaphonie. Avec les appareils, agrafe ou le moteur seul, ou les deux couplés en mode collectif complémentaire, on peut améliorer les émissions sonores de tous les instruments de musique, jes reproductions sonores, par la loi équilibrée et simultanée des régulations des harmoniques cohérentes qui s'inscrivent à l'origine dans les enveloppes de porteuse pour chaque note. Tout est présent à chaque instant, la synthèse est primordiale dans une vision holistique de chaque instant, tout est là. Bayreuth par exemple est une approche mécanique d'architecture du milieu idéal à atteindre d'un certain silence, pour conserver et. entendre les notes avec une très grande sensibilité, pour capter les minimums sonores, l'appareil permet de ne pas avoir d'accident sonore, là on crée la condition d'origine sonore du point centré, le point zéro en référence d'origine des sons. L'usage est partout en tout lieu d'écoute, automobile, camion, avion, bateau, maison, salle de spectacle, hall de gare, métro, usine, casque audio, jeux ordinateur partout où le son existe et s'écoute par notre biologie qui elle réintègre par la même loi quantique la compréhension, les transpositions, les interprétations sonores. Le procédé de la Fig. 3 la conque ou la coquille Saint Jacques, demi-conque, Fig.5, s'applique à notre biologie d'écoute sonore sensible. La parabole, demi-conque peut être le pavillon de l'oreille de réception, lieu de résonnances des sons en verre, plexis-glace, plâtre, béton par exemple. Les appareils exemples exécutés par l'homme de l'art, permettent: d'activer simultanément les partitions musicales par la présence des aigus, des graves et des médiums résultant des 2 conditions complémentaires exprimées : corpusculaire/ondulatoire, le cycle quantique-corpusculaîre-magnétique corrige la distorsion par l'asservissement instantanné des appareils agrafes ou paraboles ou les 2 en mode collectif. La partition Fig. 1 exécutée par un ou des instruments de musique ou de la reproduction sonore par les haut-parleurs est corrigée suivant le principe d'au moins un appareil Fig. 3 qui active une régulation optimum quantique dans l'espace d'écoute, le son est parfait de sa naissance sans distorsion dans î'état absolu à sa réalisation redevenue par les corrections quantiques parfaites de la qualité d'origine. L'appareil Fig. 5 (1) un exempte est constitué d'au moins une demi-conque ouverte de 14 centimètres de large pour une hauteur de 18 centimètres et de paroi d'épaisseur de 1. centimètre. Au moins un appareil est l'expression quantique ondulatoire et physique, l'appareil Fig. 3 ().) est posé dans l'espace ambiant de l'écoute, par terre, sur un meuble » une étagère, l'appareil exécute les sons, conformément au développement énergétique des paraboles du diagramme de la Fig. 2 de l'équilibre symétrique des zones (3,4) quantiques grave-aigu dans les puissances exprimées (10),

La présence de l'appareil en conque ou demi-conque équilibre résonne sur toutes les notes et tous les sons suivant le diagramme de la Fig.2 dans le milieu ambiant et manifeste l'équilibre de toxites les notes et tous les spectres de îa puissance sonore déployée de part et d'autre de la demi-conque ou de la conque, qui sont de ce fait équilibrés émanant du point zéro (5). En effet, les spectres sonores s'exécutent par les variations de pressions sonores et obligent aussi un raffinement d'exécution de la porteuse de la puissance sonore, par le monde magnétique qui est l'origine de conversion, translation d'énergie coordonnée du mode quantique des sons émis en mode corpusculaire par la parabole sonore spécifique, naturelle. Le mode quantique participe activement depuis toujours à l'acoustique, sous une forme naturelle d'un carrefour d'énergies transmises par un point focal de rencontre de l'appareil qui assure F intri cation entre le monde magnétique, le monde ondulatoire quantique et le monde corpusculaire de Newton, Einstein. Les sons deviennent complets, par la complémentarité des physiques corrigées et répondent au point zéro de Dirac de l'intersection de l'interface parfait des 2 physiques qui s'intoquent dans cet interface quantique instantané, parfait de restitution sonore, des équilibres sonores, doux, parfaits et complets, conformes à notre biologie de l'oreille par résonnance, mais plus encore à l'entendement de notre cerveau en mode électrique puis quantique, lui aussi par les tubulines du système nerveux. Les harmoniques apparaissent sans effort, naturelles, comme dans les meilleurs concerts de performances musicales. Notons qu'aucun appareil de reproduction sonore, quelqu'en soit le prix, ne peut rivaliser, en effet les spectres des hauts parieurs aigu, grave, médium ont des modules mécaniques de masses de vitesses et inerties différentes qui engendrent des sons qui se recouvrent, engendrant des distorsions harmoniques et des décalages de paliers de puissances totalement indésirables, Cet appareil est l'intrication quantique possible de deux mondes Fig. 1 et de l'expression naturelle quantique Fig. 2 oubliée, dans le monde ondulatoire par les accidents de réactivités importants, car les signaux extrêmement faibles d'origine étaient, masqués, noyés dans les turbulences corpusculaires. La perception auditive perçoit cette superposition de niveaux distincts forts amplitude mode corpusculaire et de faibles amplitudes mode ondulatoire magnétique, par des canaux de réceptions distincts.

Le carrefour parfait de jonction au point zéro (5) du monde corpusculaire et ondulatoire, permet de ce point focus de développer de part et d'autre les 2 modes acoustiques, d'où de ce centre du point zéro (5), point focal acoustique, explosent la. dynamique corpusculaire qui doit être fort bien organisée et l'existence ondulatoire des sonorités harmoniques des aigus dans la îtone (3), des graves dans la zone (4) de part et d'autre du point zéro (5) et les médiums résultent des parfaits équilibres et complémentarités de phases des harmoniques des aigus et des graves. Fig.2 La puissance naturelle (10) en dB (1, 2) émane et est équilibrée de part et d'autre de ce centre du point zéro des ondes sonores couplées (6 et 7) ou (8 et 9) qui constituent les acoustiques parfaites sans distorsion de puissance sonore et de phase des médiums résultants des harmoniques aiguës et graves, caractérisant une reproduction émission sonore parfaite, équivalant au mythe et secrets des anciens.

L'Inde a inventé le Zéro qui permet d'exprimer sa philosophie, l'essence de toute conscience émergente du champ unifié, de la nature, dans un contexte 'd'amplification linéaire" s ' i ntriquant avec le monde d ' i ci .

Les amphithéâtres anciens par les pierres composées de silices sur les grands murs ou par écholocations des espaces vides et pleins provoquent des résonances de l'activité magnétique électromagnétique des sons qui opère avec fascination de beauté et de pureté des acoustiques naturelles que le monde magnétique pilote, par les champs de forces magnétiques qui ordonnent en parfait ordre ou ordonnance les trains d'ondes des mouvements des particules sonores de l'air, que reconstitue le moteur quantique électro-dynamique-magnétique de l'appareil. Ce procédé et appareil sont basés sur la théorie et la philosophie des anciens, procédé qui prend vie par l'amplification physique de la transmission correcte des intentions sonores en parfaite phase entre et par les 2 mondes et qui se manifeste par notre appareil conforme à cette amplification graduelle et co-concentrée issue d'un même point focai sonore d'intrieation corpusculaire et ondulatoire.

L'appareil Fig.3 est constitué par un moteur quantique (4 et 5) et une conque (1) ou coque sonore acoustique quantique ouverte (2), vide à l'intérieur, à la paroi en section ouverte (2), paroi incurvée arrondie en parabole sonore pleine ou trouée (6) ou avec au moins un évent (7), comme un instrument de musique, comme un violon, contrebasse ou viole de gambe par exemple. La conque peut être une demi-conque, une parabole sonore naturelle, comme le pavillon de l'oreille ou une coquille Saint Jacques.

La conque ou coque, ou demi coque est un volume parabole ouverte qui est une amplification sonore parfaite des harmoniques qui par le moteur quantique intégré sont exécutées en phases parfaites et donnent toutes les harmoniques fondamentales qui nourrissent des graves généreux qui vibrent parfaitement, charnus,, doux, parfaits. La conque ou coque est en matière rigide, comme de la pierre ou du bois, sculptée, moulée en plâtre ou formatée ou moulé en polymère rigide ou pierre reconstituée, ce qui ne manque pas de rappeler les principes des théâtres Romains ou les temples Cîrecs aux très belles sonorités qui permettent de restituer des sons de très faibles amplitudes avec des articulations parfaites détaillées, dans un froissement acoustique sublime de précision, émergent du silence, ce qui est resté longtemps m mystère. Nous avons compris par l'usage électrique de matériels complexes, très lourds, les fonctions quantiques depuis 1989, mises en œuvre au festival de Ravenne, expérimentées dans les murs de la Rocca, pour l'exceptionnelle sonorité', que maintenant cet appareil hyper simple, redonne à la perfection, car il auto-calibre les sons, pour une diffusion sonore spatiale très grande qui se répand avec une force magique, sans distorsion, tout en étant très précise en tout point de l'écoute sonore. L'appareil peut être très léger, demi-conque de moins du gramme pour les casques ou prothèse auditive à 100 à 200 voir 500 grammes de 10 à 50 centimètres par exemple de réalisation par l'homme de l'art pour une télévision, une chaîne HIFI, à plusieurs kilos dans un cinéma, une salle de spectacle. La dimension de la demi conque peut aller à plus de 50 centimètres, suivant l'usage et ] 'implantation, de l'appareil, utile pour toutes les écoutes sonores du monde audio-visuel, casque, ordinateur, automobile, bateau, camion, train, avion, baladeur, prothèse auditive, télévision, cinéma, grande salle de concert.

L'appareil (1) Fig. 3 Fig.5 (1 ) répond avec simplicité aux lois des sons par l'usage d'au moins un moteur acoustique quantique chargé de graphène ou d'oxyde de graphène de 5 à 30% / à plus de 50% volume plâtre, béton ou autres polymères ou plus suivant, la dimension de la demi-conque ou conque en plâtre, polymère ou pierre reconstituée ou du béton formant la conque, la parabole sonore, ou la demi-conque, coquille Saint Jacques, constituant une partie du moteur acoustique électro-magnéto-mécanique quantique de nature piézo, réception d'énergies vibratoires de résonnance de communication quantique "sans fil" dans l'espace ambiant de l'écoute sonore. Le ou les appareils captent en mode ondulatoire les distorsions des pertes magnétiques ou électromagnétiques et renvoient les sons correspondants en parfaites harmonies de phases acoustiques remixés instantanément par un calibrage étalonnage parfaitement corrélé des fréquences en mode quantique de nature magnétique/électromagnétique, Fig.2 et puissances émises de tout le spectre sonore sans fractionnement, sans être diffiacté, déphasé pour chaque gamme de fréquence harmonique des notes du point focal ou point zéro centré de référence qui couple tous les mondes en interfaces mtriquées des différentes expressions propagations des sons,

Le graphène ou oxyde de graphène capte les modes ondulatoires magnétiques et électromagnétiques des sons dans l'espace du fait de leur propagation électromagnétique par les chocs des particules de l'air, qui engendrent des effets électromagnétiques magnétiques et accompagnés et renforcés par les pertes rayonnées de nature magnétique/électromagnétiquedes bobines des haut-parleurs et des appareils électroniques des traitements acoustiques électriques des amplis, pré-amplis, par exemples, captés dans l'espace ambiant de l'écoute sonore de la reproduction du son en mode électrique ou naturel des instruments de musique ou des voix ou du bruitage. Le graphène et/ou l'oxyde de graphène pur ont des propriétés piézoélectriques qui captent les charges électromagnétiques magnétiques et les renvoient en inverse de phases, ce qui constitue des micros haut-parleurs dont îa conque, l'appareil en amplifie les sons qui deviennent en phase parfaitement audibles. La particularité est que la présence de l'appareil quantique lève toute distorsion et rend instantanément et simultanément sans confusion en mode quantique toutes les harmoniques et les silences, de ce fait les sons graves et aigus équilibrés, sans aucune distorsion ou décentrage du point focal, l'acoustique est ainsi au plus proche du silence parfait dans un bruissement de sonorités délicates, par une absence de surpuissance inutile. Toutes les harmoniques sont présentes et les silences sont parfaits, ce qui est très important et parfois capital, ils donnent la qualité intrinsèque de la propreté de la musique retransmise, car le silence ne se mesure pas en distorsion, par des appareils de mesure, c'est une valeur temporelle caractéristique du vide que le quantique est seul à savoir gérer correctement.

Le moteur graphène parabole de la conque (î) Fig. 3, 5 ou demi-conque est amplifié, par au moins un supraconducteur Fig.4 (1) en fil de 5 millimètres de diamètre d'un développé de 20 centimètres par exemple en une à plusieurs boucles qui est un amplificateur acoustique quantique (1) Fig. 4, collé, posé sur la conque ou demi conque, sur le moteur graphène ou monté pincé sur le côté (3) Fig.5 ou est collé (2) induit avec la peinture ou polymère excipient, pierre reconstituée plâtre ou béton qui sert de colle. (2) Fig.5, par exemple de réalisation.

Le fil supraconducteur est posé, collé au fond ou au b&s interne de la conque, ce qui est un exemple de réalisation par l'homme de Part, les boucles métalliques, en fer, cuivre ou graphène sont des supraconducteurs qui déterminent les fréquences étendues vers les graves et aigus simultanément en parfaite harmonie suivant l'exactitude de la décomposition harmonique de Fourier et sans inertie donc sans distorsion spatiale et sonore, Fig. 3.

L'oxyde de graphène ou le graphène peut être renforcé dans sa fonction piézo électrique par des silices, sables ou oxydes de titane ou autres produits piézo électriques, jusqu'à 20% environ volume du volume graphène/oxyde de graphène. Les granulométries vont des microns aux millimètres. Des poudres métalliques fer, aluminium, or, titane de 50 microns à la granubmétrie de plusieurs millimètres de long en fins rubans peuvent renforcer les réceptions et émissions électromagnétiques ou magnétiques, agissant comme des antennes. Ces poudres peuvent au mieux être aussi des supraconducteurs, constituant les produits actifs du moteur à raison de 1.0 à 15% volume graphène environ.

il est évident qu'une peinture à l'eau, ou élastomère, de la conque Fig. 3 (î) ou demi conque Fig.5 (1 ) est un excipient qui lie tous les composants actifs du moteur sonore à raison environ de 30% du volume des produits actifs piézo électriques oxyde graphène ou graphène et du plâtre, béton du moteur et de ses antennes de cet appareil. Fig. 3 pour décoration.

Au moins une barre en bois, ou autre plastique ou métal est mise en tension Fig. 3 (3) ou Fig.5 (4) exemple de réalisation, passant au milieu et reliant la conque de la droite à gauche, traversant l'espace vide de la conque (1) constitue une âme de résonnance amplificatrice des sons, par la tension de cet arc en bois monté entre 2 rainures, qui amplifie l'effet sonore.

Ce sont les conditions qui existent dans les concerts en direct et seuls ce procédé et appareil permettent la cohérence totale des sons en directe relation avec notre biologie, cet appareil permet l'adaptation et l'étalonnage calibré aux convenances de notre perception auditive qui prévaut sensoriel lement à tous les autres sens, par la loi quantique de notre cerveau, que les sciences cognitives reconnaissent. L'appareil établit la référence de la répartition parfaite des acoustiques instrumentales et des voix en particulier, de toutes les ondes sonores audibles en reproduction sonore électrique, il est parfait, il agit comme un appoint dans les concerts en direct, où la salle, le milieu aurait tendance à altérer, déformer les sons qui nous éloignent du point 2éro de référence acoustique naturelle. L'appareil est utile dans tout appareil audiovisuel, tablette, baladeur, console de jeux, écran de télévision, monitor, ordinateur, audio prothèse, tout, casque acoustique d'écoute sonore, de sécurité, surveillance de navigation ou tout jouet, le monde sonore sans limitation. Cet appareil unifie le monde corpusculaire au monde ondulatoire par le point zéro de référence que permet Poxyde de graphène particulièrement soluble à dispersion homogène avec les poudres de produits piézo électriques et métalliques- Le monde magnétique pilote et ordonne avec exactitude le monde corpusculaire qui se laisse diriger à la réalisation ordonnée des acoustiques parfaites.

Cette expansion de la présence des aigus et des graves parfaitement équilibrés dans l'espace sonore est caractérisée par la clarté sonore des salles et des instruments exceptionnels, que l'on reconnaît dans l'assistance de cet appareil rendant la calibration, l'étalonnage des notes dans l'ordre rendu à l'exceptionnelle acoustique vers la perfection due à l'intrication du monde magnétique et corpusculaire véritablement intriquës par le fait que les notes nous donnent la restitution parfaite de perception de cette organisation universelle qui se déploie avec un équilibre inattendu, fin, spatial dans une douceur étonnante, des acoustiques piufaites en des lieux parfaits des anciens, Le son dans notre cerveau délimite la qualité des autres perceptions et précède celle des images, le son est la référence biologique du balayage de perceptions que cet appareil permet d'obtenir à la plus haute définition et clarté et il devient la technologie pilote de référence de toutes les technologies audio-visuelles et de nos perceptions neurosensorielles- Procédé répondant à une théorie sur le son que le grave est contenu dans l'aigu et que l'aigu est contenu dans le grave, ce qui est juste quand on met en place la physique quantique qui répond en superposition d'état à une organisation des aigus et des graves simultanément émis en puissances et fréquences parfaitement corrélées, sans diffraction, par un unique haut, parleur piézo électrique graphène ou oxyde de graphène ou produit supraconducteur, appareil sans fil mis dans une conque ouverte afin d'avoir la qualité parfaite des sons du point zéro de Dirac qui satisfait philosophie et science pour une écoute amplifiée de qualité fine, douce, dynamique. l& moteur étant du graphène ou de l'oxyde de graphène aux propriétés 'piézoélectriques', il capte les informations électromagnétiques ou magnétiques perdues des chocs des particules de l'air ou des pertes des amplificateurs matériels électriques et les renvoie en inverse de phases mécaniques de vibrations sonores. La théorie sur le son que le grave est contenu dans l'aigu et que l'aigu est contenu dans le grave, est juste quand on met en place la physique quantique qui répond en superposition d'état au monde corpusculaire pour une organisation des aigus et des graves simultanément émis en puissances et fréquences parfaitement corrélées du point référence du point focal sonore acoustique 'point zéro'. Pour faire industriellement, une version simple s'impose, sans réaliser des conques ouvertes, des formes complexes en matière de pierre reconstituée, polymère, ou plâtre moulé de toute forme ou par souci d'esthétique des formes comme des coquilles Saint- Jacques ouvertes par exemple, des formes en ½ œufs, ou galets, des coupelles, des petits bols donnent une approche idéale des conques acoustiques avec de l'oxyde de graphène ou du graphène mélangé dans l'eau du plâtre, oti les liquides du polymère ou de la pierre reconstituée, l'appareil remplit les conditions du procédé. Pour un objet moulé d'environ 150 à 200 grammes, environ 10 à 20% environ du volume d'oxyde de graphène permettent la réalisation quantique du procédé, pour l'aspect économique, la quantité d'oxyde de graphène dépend dans tous les cas de figure de la performance à vouloir obtenir, Le plâtre, le béton ou la poudre de pierre sont constitués de silices qui complètent les caractéristiques du graphène qui induit en actions vibratoires sonores, les particules du plâtre, de la pierre des silices, du béton. Les parois arrondies des appareils permettent les resonnances, mais de simples plaques droites ou incurvées remplissent aussi la résolution, moins précise, car ces objets sont considérés comme un point d'émission de la sphère de Helmholtz et pas une suite de résonnance. Même s'ils ne sont pas ronds, ils sont constitués de produit quantique oxyde de graphène intégré, et comme le graphène ou l'oxyde de graphène est présent, la vibration sonore se propage suivant la loi, condition quantique de la Fig. 2. Le procédé et l'appareil interpellent une autre partie fonctionnelle de l'intelligence du cerveau qui rentre en activité suscitant de grands espaces virtuels libres où le son glisse sans aucun heurt. L'appareil est un diapason multî-fréquences en temps réel, sans aucune interférence entre les harmoniques. Appareil pour la reproduction des sons ou de la musique en direct de ou des chanteurs ou des instruments de musique en direct ou rediffusée. Au moins deux demi-conques assemblées de dimensions et/ou de compositions différentes permettent des resonnances sublimes de reproductions sonores en asservissent les corrections sonores et. accompagnent les instruments de musique.

l'appareil (1) Fig.4 est au moins un anneau en supraconducteur ouvert ou fermé, anneaux qui permettent une restitution acoustique spatiale. Ces amicaux, vides par définition, donnent la distribution sonore multiple correspondant aux superpositions d'états simultanées, de chaque instrument en perfection indépendante simultanément, avec une dynamique » une richesse qu'aucun haut-parleur ne peut réaliser. Ceci d'autant plus que le spectre sonore est réparti en 2, ' 3 transducteurs, 1 tweeter et 1 haut-parleur bas/médium dans les reproductions du son en général, ce qui constitue une rupture des harmoniques et des brouillards magnétiques d'informations importants, masquant les informations d'harmonies supérieures contenues dans les informations électrodynamiques. Le monde quantique est un mode en effet tunnel où tout se réalise simultanément en harmonie de régulation sonore parfaite de tous les spectres sonores par les effets de superpositions d'états d'informations. Les décompositions de Fourier parfaites lissées en théorie se retrouvent par cet appareil, qui couple les effets magnétiques, constitué d'au moins un anneau d'un supraconducteur, graphène, ou cuivre, aluminium, or, traité sans résistance interne ou d'une très faible réactivité, ce qui permet qu'une induction magnétique est captée et que les informations passent en effet tunnel sans altération parasite, inhérentes aux technologies actuelles. Ce mode de reproduction sonore actif permet de corriger aux sources des distorsions instantanément par l'effet quantique et d'activer le couplage des particules sonores, harmonique dans l'air et ainsi les trains d'ondes d'informations magnétiques ondulatoires qui pilotent en quantique les particules de l'air eu des trains d'informations électrons/photons qui deviennent en parfaites phases acoustiques, linéaire sur des bandes de fréquences larges sans chute d'efficacité sonore. Ainsi le son est parfaitement restitué dans toutes ses articulations sonores en hauteHTréquences avec cet appareil constitué d'anneaux en supraconducteur. Le son est grand, dynamique, tout en finesse, voiumique sans parasite, car aucune masse en mouvement ne vient perturber, retarder les très hautes harmoniques transposées par cet appareil de restitution sonore ultrafm, ce qui est nécessaire pour entendre le son juste, plein d'harmoniques, sans bruit parasite électronique ou mécanique, mais dont les composantes sonores perdues mécaniquement, électriquement sont bien restituées. Cet appareil constitue un transducteur quantique magnéto-électro-mécanique simple sans aucune connexion électrique, posé, libre dans l'espace d'écoute. Cet appareil, antenne, rétablit les harmoniques réelles par les informations sonores en superposition d'état quantique de nature éleetrodynamique naturel, qui pilote et corrige tous les sons simultanément sans interférence par les effets tunnel, sans résistance, sans masse, le son est parfait comme un diapason ou un chef d'orchestre à luj seul,. Dans au moins un anneau, on place une petite membrane afin d'augmenter les effets sonores. Cet appareil est 1 °- la transposition de la correction des sons, des vibrations des particules de l'air par les inductions magnétiques des chocs des particules de l'air que l'appareil capte les informations perdues des bobines et des membranes, des amplificateurs et redistribue sous forme d'informations sonores cohérentes harmoniques les acoustiques^es sons. 2°-Ce sont les informations magnétiques électromagnétiques importantes perdues dissipées des bobines des haut-parleurs, captées par l'appareil, redistribuées en phases harmoniques par le mode support quantique pour tous les spectres sonores sans distorsion. ' L'appareil est un haut-parleur de frès haute définition. Cet appareil en fil de cuivre, aluminium, or ou autre métal traité en supraconducteur a son impédance très faible parfaitement adaptée pour amorcer sans résistance les raouvements des grains des mouvements des électrons photons/électrons en affinité mécanique avec les molécules des particules de l'air. Les fils des supraconducteurs sont par exemple de 1 à 20 millimètres de diamètres roulés en des anneaux de 2 jusqu'à 8 centimètres de diamètre par exemples, jusqu'à 30 centimètres pour l'ensemble des anneaux qui s'entrelacent qui sont accordés par l'homme de l'art. Anneaux qui mis dans l'espace d'écoute en voiture, dans la maison ou salle de cinéma, permettent une acoustique remarquablement fine et très dynamique, spatiale. Les dimensions s'adaptent pour les casques ou audioprothièses, Le fil peut être creux, plein, en torsade, vrillé, les anneaux en huit, sur eux- mêmes sont courbés, cintrés les uns après les autres ou séparés. Une variante, les anneaux sont disposés suivant des angles entre eux de 45 à 90° et. aussi progressent en continuité, juxtaposés, les uns à côté des autres. Les anneaux sont faits en continuité d'un même fil métallique se bouclant sur lui-même ou sans se boucler ou de fils différents.

Les informations magnétiques électromagnétiques captées, transposées, par l'appareil couplent les énergies mécaniques par les énergies des trains d'ondes électriques magnétiques transposées en mode quantique lissées à perfection sans accident de phase ou de chute en puissance, libérant et laissant les informations électrodynamiques sonores exister, ce qui permet à la superposition d'état en cohérence d'effectuer toutes les régularisations harmoniques indépendantes, de tous les opérateurs acoustiques en mouvements vibratoires mises en harmonie;, levant les brouillards, bruits d'informations sonores aléatoires déstructurées. L'appareil permet d'optimiser tous les fonctionnements stabilisés redistribués mis en cohérence en harmonique stable, ce qui caractérise le monde quantique, le procédé. 3°- Les superpositions d'état permettent de réguler toutes les activités mécaniques, électriques, chimiques, vibratoires des sons » de toutes les technologies, tout étant optimisé dans des fonctions harmoniques unifiées des fonctions différentes.

L'appareil devient la référence acoustique de reproductions sonores, ou de productions instrumentales, par au moins un appareil anneau antenne dans l'espace d'écoute, par exemple voiture, bus, camion, bateau, habitat, salle de concert, de sport, usine. Les anneaux peuvent être ovales, crochus ou des volutes de décorations ou comme des nœuds marins, les rendements sonores sont ipso facto meilleurs.

Conclusions, le procédé et appareils les conques et les agrafes en usage indépendant ou collectif, remettent à leur place toutes les activités sur leur ligne respective de leur activité, sans interférence qui ne se superposent plus des effets secondaires, mécaniques, électriques et chimiques de toutes les machines, ce qui ne pollue plus les sons et l'espace ambiant, les appareils lèvent toutes les pollutions électromagnétiques aléatoires quand les appareils sont placés dans l'espace ambiant.