Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
BENZIMIDAZOLE DERIVATIVES, PREPARATION AND THERAPEUTIC USE THEREOF
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2002/042306
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns benzimidazole derivatives of general formula (I), wherein: X represents a nitrogen atom or a carbon atom; when X represents a nitrogen atom, R3 represents in particular a hydrogen atom or a C¿1?-C¿4? alkyl group; R4 represents in particular a hydrogen atom, a C¿1?-C¿6? alkyl, C¿3?-C¿7? cycloalkyl, 4-piperidyl, -(CH¿2?)¿p?-NR5R6, -(CH¿2?)¿p?-CONR5R6, -CO-(CH¿2?)¿p?-NR5R6, -(CH¿2?)¿p?-phenyl, -(CH¿2?)¿p?-morpholinyl, -(CH¿2?)¿p?-pyrrolidinyl, -(CH¿2?)¿p?-tetrahydro-isoquinoline, -(CH¿2?)¿p?-heteoraryl, heteroarylcarbonyl, phenylcarbonyl, C¿1?-C¿6 ?alkylcarbonyl, -(-CH¿2?)¿p?-COOR', or phenylsulphonyl group; and when X represents a carbon atom, R3 represents a hydrogen atom, a -NR5R6, -NHCOR7, -CONHR5, -COR7, -NHCONH¿2?, -OH or -CH¿2?OH; R4 represents in particular a hydrogen atom, a -(CH¿2?)¿p?-phenyl group optionally substituted, a -(CH¿2?)¿p?-heteroaryl or a (CH¿2?)¿t?NR7R8 group. The compounds of formula (I) of the invention can be used for preparing a medicine for treating or preventing disorders wherein the PARP enzyme is involved.

Inventors:
BARTH FRANCIS (FR)
BICHON DANIEL (FR)
BOLKENIUS FRANK (DE)
VAN DORSSELAER VIVIANE (FR)
Application Number:
PCT/FR2001/003667
Publication Date:
May 30, 2002
Filing Date:
November 21, 2001
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SANOFI SYNTHELABO (FR)
BARTH FRANCIS (FR)
BICHON DANIEL (FR)
BOLKENIUS FRANK (DE)
DORSSELAER VIVIANE VAN (FR)
International Classes:
A61K31/5517; A61P1/04; A61P1/16; A61P1/18; A61P3/10; A61P7/00; A61P7/02; A61P9/00; A61P9/04; A61P9/10; A61P11/00; A61P13/12; A61P17/06; A61P21/04; A61P25/00; A61P25/14; A61P25/16; A61P25/28; A61P29/00; A61P31/18; A61P35/00; A61P35/04; A61P37/04; A61P37/06; A61P43/00; C07D487/06; (IPC1-7): C07D487/06; A61K31/5517; A61P9/00; A61P25/00; A61P29/00
Domestic Patent References:
WO2000032579A12000-06-08
Foreign References:
EP0646583A11995-04-05
EP0732334A11996-09-18
Attorney, Agent or Firm:
Thouret-lemaitre, Elisabeth (avenue de France Paris, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS
1. Composés répondant à la formule (I) dans laquelle R1 représente un atome d'hydrogène, un groupe (C1C4) alkyle, un atome d'halogène, un groupe nitro ou un groupe (C1C4) alcoxy, R2, R2', R9 et R9'représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1C4) alkyle, X représente un atome d'azote ou un atome de carbone, m est égal à 1 ou 2, et dans le cas où X représente un atome d'azote : R3 représente un atome d'hydrogène ou un groupe (C1C4) alkyle pour donner des composés de formule (I) comportant un ammonium quaternaire, ou encore n'existe pas pour donner des composés de formule (I) comportant une amine secondaire ou tertiaire, R4 représente un atome d'hydrogène, un groupe (C1C6) alkyle, un groupe (C3C7) cycloalkyle, un groupe 4pipéridyle éventuellement substitué, sur un atome de carbone ou sur l'atome d'azote, par un groupe (C1C4) alkyle, un groupe (CH2) pNR5R6, (CH2) pCONR5R6 ouCO (CH2) pNR5R6, où p peut varier de 0 à 4 et où R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1C4) alkyle, un groupe (CH2) pphényle, où p peut varier de 0 à 4 et où le noyau phényle est éventuellement substitué par un à trois groupes choisis indépendamment l'un de l'autre parmi : un groupe (C1C4) alkyle, un groupe nitro, un groupe hydroxy, un groupe amino, un atome d'halogène, un groupe trifluorométhyle, un groupe (C1C4) alcoxy, un groupe (C1C4) alkylamino, un groupe (C1C4) dialkylamino, un groupeNHCHO, un groupeNHCOR ou un groupeNHS02R, où R représente un groupe (C1C4) alcoxy ou un groupe (C1C4) alkyle, ce groupe (C1C4) alkyle pouvant être substitué par un groupe diméthylamino, un groupe(CH2) pmorpholinyle,(CH2) ppyrrolidinyle ou(CH2) ptétrahydro isoquinoline, où p peut varier de 0 à 4, un groupe (CH2) phétéroaryle, où p peut varier de 0 à 4 et où le groupe hétéroaryle est choisi parmi les groupes pyridyl, aminopyridyle, pyridinylNoxyde, pyrimidinyle, pyrazinyle, pyridazinyle, imidazolyle et pyrazolyle, ledit groupe hétéroaryle pouvant être substitué, sur un atome de carbone et/ou sur un atome d'azote, par un à trois groupes choisis parmi un groupe (C1C4) alkyle ou un groupe phényle, ce groupe phényle pouvant luimême être substitué par un à trois groupes choisis parmi les atomes d'halogène et les groupes (C1C4) alkyles, un groupe hétéroarylcarbonyle, le groupe hétéroaryle étant choisi parmi les groupes furyle, pyridyl, pyrimidyle, pyrazinyle, pyridazinyle et imidazolyle, un groupe phénylcarbonyle, le groupe phényle pouvant éventuellement être substitué par un atome d'halogène, un groupe (C1C6) alkylcarbonyle, un groupe (CH2) pCOOR' où p peut varier de 0 à 4 et où R'représente un atome d'hydrogène ou un groupe (C1C6) alkyle, ou bien un groupe phénylsulfonyle éventuellement substitué sur le noyau phényle par un atome d'halogène, un groupe trifluorométhyle, un groupe (C1C4) alkyle, un groupe nitro ou un groupe (C1C4) alcoxy ; et dans le cas où X représente un atome de carbone : R3 représente un atome d'hydrogène, un groupeNR5R6, un groupe NHCOR7, un groupeCONHR5, un groupeCOR7, un groupeNHCONH2, un groupeOH ou un groupeCH20H, R4 représente : un atome d'hydrogène, un groupe (CH2) pphényle, où p peut varier de 0 à 4 et où le noyau phényle est éventuellement substitué par un à trois groupes choisis indépendamment l'un de l'autre parmi : un groupe (C1C4) alkyle, un groupe nitro, un groupe hydroxy, un groupe amino, un atome d'halogène, un groupe trifluorométhyle, un groupe (C1C4) alcoxy, un groupe (C1C4) alkylamino, un groupe (C1C4) dialkylamino, un groupeNHCHO, un groupeNHCOR ou un groupeNHS02R, où R représente un groupe (C1C4) alcoxy ou un groupe (C1C4) alkyle, ce groupe (C1C4) alkyle pouvant être substitué par un groupe diméthylamino, un groupe (CH2) phétéroaryle, où p peut varier de 0 à 4 et où le groupe hétéroaryle est choisi parmi les groupes pyridyl, aminopyridyle, pyridinylNoxyde, pyrimidinyle, pyrazinyle, pyridazinyle, imidazolyle et pyrazolyle, ledit groupe hétéroaryle pouvant être substitué, sur un atome de carbone et/ou sur un atome d'azote, par un à trois groupes choisis parmi un groupe (C1C4) alkyle ou un groupe phényle, ce groupe phényle pouvant luimême être substitué par un à trois groupes choisis parmi les atomes d'halogène et les groupes (C1C4) alkyles, ou bien un groupe (CH2) tNR7R8, où t est égal à 0 ou 1, R5 et R6 sont tels que définis cidessus, R7 et R8 représentent indépendamment l'un de l'autre un groupe (C1C4) alkyle ou (C1C4) alcoxy, ou forment ensemble un cycle saturé comportant de 5 à 7 chaînons, comprenant éventuellement un atome d'azote supplémentaire, ce cycle pouvant être substitué par un groupe (C1C4) alkyle sur un atome de carbone ou bien un atome d'azote, y compris sur l'atome d'azote sur lequel sont liés les groupes R7 et R8 pour former un ammonium quaternaire, parmi lesquels on peut citer un groupe pipéridin1yle, un groupe pyrrolidin1yle ou un groupe pipérazin1yle, sous forme d'énantiomères, de diastéréoisomères ou de mélanges de ces différentes formes, y compris les mélanges racémiques, ainsi qu'à l'état de bases ou de sels d'addition à des acides pharmaceutiquement acceptables.
2. Composés de formule (I) selon la revendication 1, caractérisés en ce que : R1, R2 et R9 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1C4) alkyle, R2'et R9'représentent des atomes d'hydrogène, X représente un atome d'azote, m est égal à 1 ou 2, R3 représente un groupe (C1C4) alkyle pour donner des composés de formule (I) comportant un ammonium quaternaire ou encore n'existe pas pour donner des composés de formule (I) comportant une amine secondaire ou tertiaire, R4 représente un atome d'hydrogène, un groupe (C1C6) alkyle, un groupe (C3C7) cycloalkyle, un groupe 4pipéridyle éventuellement substitué, sur un atome de carbone ou sur l'atome d'azote, par un groupe (C1C4) alkyle, un groupe (CH2) pNR5R6, (CH2) pCONR5R6 ouCO (CH2) pNR5R6, où p peut varier de 0 à 4 et où R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1C4) alkyle, un groupe (CH2) pphényle, où p peut varier de 0 à 4 et où le noyau phényle est éventuellement substitué par un à trois groupes choisis indépendamment l'un de l'autre parmi un groupe nitro, un atome d'halogène et un groupe trifluorométhyle, un groupe(CH2) pmorpholinyle,(CH2) ppyrrolidinyle ou(CH2) ptétrahydro isoquinoline, où p peut varier de 0 à 4, un groupe (CH2) ppyrazolyle, où p peut varier de 0 à 4 et où le groupe pyrazolyl peut être substitué, sur un atome de carbone et/ou sur un atome d'azote, par un à trois groupes choisis parmi un groupe (C1C4) alkyle ou un groupe phényle, un groupe (CH2) ppyridyle, où p peut varier de 0 à 4, un groupe hétéroarylcarbonyle, le groupe hétéroaryle étant choisi parmi un groupe furyle ou un groupe pyridyl, un groupe phénylcarbonyle, le groupe phényle pouvant éventuellement être substitué par un atome d'halogène, un groupe (C1C6) alkylcarbonyle, un groupe (CH2) pCOOR'où p peut varier de 0 à 4 et où R'représente un groupe (C1C6) alkyle, ou bien un groupe phénylsulfonyle ; Ou bien R1, R2'et R9'représentent des atomes d'hydrogène, R2 et R9 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1C4) alkyle, X représente un atome de carbone, m est égal à 1, R3 représente un atome d'hydrogène, un groupeNR5R6, un groupe NHCOR7, un groupeCONHR5, un groupeCOR7, un groupeNHCONH2, un groupeOH ou un groupeCH2OH, R4 représente un atome d'hydrogène, un groupe phényle, un groupe hétéroaryle choisi parmi un groupe imidazolyle, éventuellement substitué par un groupe (C1C4) alkyle, un groupe pyridyl, ou un groupe pyrazolyl éventuellement substitué, sur un atome d'azote ou sur un atome de carbone, par un groupe phényle pouvant luimême être substitué par un à trois groupes choisis parmi les atomes d'halogène et les groupes (C1C4) alkyles, un groupeNR7R8, R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1C4) alkyle, R7 et R8 représentent indépendamment l'un de l'autre un groupe (C1C4) alkyle ou (C1C4) alcoxy, ou forment ensemble un cycle saturé comportant de 5 à 7 chaînons, comprenant éventuellement un atome d'azote supplémentaire, ce cycle pouvant être substitué par un groupe (C1C4) alkyle sur un atome de carbone ou bien un atome d'azote, y compris sur l'atome d'azote sur lequel sont liés les groupes R7 et R8 pour former un ammonium quaternaire, parmi lesquels on peut citer un groupe pipéridin1yle, un groupe pyrrolidin1yle ou un groupe pipérazin1yle, sous forme d'énantiomères, de diastéréoisomères ou de mélanges de ces différentes formes, y compris les mélanges racémiques, ainsi qu'à l'état de bases ou de sels d'addition à des acides pharmaceutiquement acceptables.
3. Composés de formule (I) selon la revendication 1 ou la revendication 2, caractérisés en ce que : R1, R2 et R9 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1C4) alkyle, R2'et R9'représentent des atomes d'hydrogène, X représente un atome d'azote, m est égal à 1 ou 2, R3 représente un groupe (C1C4) alkyle pour donner des composés de formule (I) comportant un ammonium quaternaire ou encore n'existe pas pour donner des composés de formule (I) comportant une amine secondaire ou tertiaire, R4 représente un atome d'hydrogène, un groupe (C1C4) alkyle, un groupe (C3C7) cycloalkyle, un groupe 4pipéridyle éventuellement substitué sur l'atome d'azote par un groupe (C1C4) alkyle, un groupe(CH2) pNR5R6,(CH2) pCONR5R6 ouCO(CH2) pNR5R6, où p est compris entre 1 et 3 et où R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre des groupes (C1C4) alkyles, un groupe (CH2) pphényle, où p peut varier de 0 à 4 et où le noyau phényle est éventuellement substitué par un à trois groupes choisis indépendamment l'un de l'autre parmi un groupe nitro, un atome d'halogène et un groupe trifluorométhyle, un groupe(CH2) pmorpholinyle,(CH2) ppyrrolidinyle ou(CH2) ptétrahydro isoquinoline, où p est égal à 2 ou 3, un groupe (CH2) ppyrazolyle, où p peut varier de 0 à 4 et où le groupe pyrazol peut être substitué, sur un atome de carbone et/ou sur un atome d'azote, par un à trois groupes choisis parmi un groupe (C1C4) alkyle ou un groupe phényle, un groupe (CH2) phétéroaryle, où p est égal à 0 ou 1 et où le groupe hétéroaryle est un groupe 4pyridyl ou 2pyridyle, un groupe (C1C4) alkylcarbonyle, ou bien un groupeCOOR'où R'représente un groupe (C1C4) alkyle ; Ou bien R1, R2'et R9'représentent des atomes d'hydrogène, R2 et R9 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1C4) alkyle, X représente un atome de carbone, m est égal à 1, R3 représente un atome d'hydrogène, un groupeNH2 ou un groupe NHCOR7, R4 représente un groupe phényle, un groupe hétéroaryle choisi parmi un groupe imidazolyle éventuellement substitué par un groupe (C1C4) alkyle, ou un groupe pyrazolyl éventuellement substitué, sur un atome de carbone, par un groupe phényle pouvant luimême être substitué par un à trois groupes choisis parmi les atomes d'halogène et les groupes (C1C4) alkyles, ou bien un groupeNR7R8, où R7 et R8 représentent indépendamment l'un de l'autre un groupe (C1C4) alkyle ou (C1C4) alcoxy, ou forment ensemble un cycle saturé comportant de 5 à 7 chaînons, ce cycle pouvant être substitué par un groupe (C1C4) alkyle sur un atome de carbone ou bien un atome d'azote, y compris sur l'atome d'azote sur lequel sont liés les groupes R7 et R8 pour former un ammonium quaternaire, tel qu'un groupe pipéridin1yle, sous forme d'énantiomères, de diastéréoisomères ou de mélanges de ces différentes formes, y compris les mélanges racémiques, ainsi qu'à l'état de bases ou de sels d'addition à des acides pharmaceutiquement acceptables.
4. Composés de formule (I) selon la revendication 1, caractérisés en ce que R1, R2, R2', R9, R9'et m sont tels que définis dans la revendication 1 et en ce que : dans le cas où X représente un atome d'azote : R3 est tel que défini dans la revendication 1, et R4 représente : un groupe 4pipéridyle substitué, sur un atome de carbone ou sur l'atome d'azote, par un groupe (C1C4) alkyle, un groupe (CH2) pNR5R6 ou (CH2) pCONR5R6, où p peut varier de 1 à 4 et où R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre un groupe (C1C4) alkyle, un groupeCO (CH2) pNR5R6, où p peut varier de 0 à 4 et où R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1C4) alkyle ; un groupe (CH2) pphényle, où p peut varier de 1 à 4 et où le noyau phényle est éventuellement substitué par un à trois groupes choisis indépendamment l'un de l'autre parmi : un groupe (C1C4) alkyle, un groupe nitro, un groupe hydroxy, un groupe amino, un atome d'halogène, un groupe trifluorométhyle, un groupe (C1C4) alcoxy, un groupe (C1C4) alkylamino, un groupe (C1C4) dialkylamino, un groupeNHCHO ou un groupeNHCOR, où R représente un groupe (C1C4) alcoxy ou un groupe (C1C4) alkyle, ce groupe (C1C4) alkyle pouvant être substitué par un groupe diméthylamino, un groupe (CH2) pmorpholinyle, (CH2) ppyrrolidinyle ou (CH2) ptétrahydro isoquinoline, où p peut varier de 1 à 4, un groupe (CH2) phétéroaryle, où p peut varier de 1 à 4 et où le groupe hétéroaryle est choisi parmi les groupes pyridyl, aminopyridyle, pyrimidinyle, pyrazinyle, pyridazinyle, imidazolyle et pyrazolyle, ledit groupe hétéroaryle pouvant être substitué, sur un atome de carbone et/ou sur un atome d'azote, par un à trois groupes choisis parmi un groupe (C1C4) alkyle ou un groupe phényle, un groupe hétéroarylcarbonyle, le groupe hétéroaryle étant choisi parmi les groupes furyle, pyridyl, pyrimidyle, pyrazinyle, pyridazinyle et imidazolyle, un groupe phénylcarbonyle, le groupe phényle pouvant éventuellement être substitué par un atome d'halogène, un groupe (C1C6) alkylcarbonyle, un groupe (CH2) pCOOR'où p peut varier de 0 à 4 et où R'représente un atome d'hydrogène ou un groupe (C1C6) alkyle, un groupe phénylsulfonyle éventuellement substitué sur le noyau phényle par un atome d'halogène, un groupe trifluorométhyle, un groupe (C1C4) alkyle, un groupe nitro ou un groupe (C1C4) alcoxy, ou bien un groupeCO (CH2) pNR5R6, où p peut varier de 0 à 4 et où R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1C4) alkyle ; et dans le cas où X représente un atome de carbone : 'soit R3 représente un groupeNR5R6, où R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre un groupe (C1C4) alkyle ; un groupeNHCOR7, où R7 représente un groupe (C1C4) alcoxy ; un groupeCONHR5, où R5 représente un atome d'hydrogène ou un groupe (C1C4) alkyle ; un groupeCOR7, où R7 représente un groupe (C1C4) alkyle ou (C1C4) alcoxy ; ou un groupeNHCONH2, R4 étant tel que défini dans la revendication 1, * soit R3 est tel que défini dans la revendication 1 et R4 représente : un groupe phényle substitué par un à trois groupes choisis indépendamment l'un de l'autre parmi : un groupe (C1C4) alkyle ou un groupe trifluorométhyle, un groupe imidazolyle substitué par un groupe (C1C4) alkyle, un groupe pyrazolyl substitué, sur un atome d'azote ou sur un atome de carbone, par un groupe phényle pouvant luimême être substitué par un à trois groupes choisis parmi les atomes d'halogène et les groupes (C1C4) alkyles, un groupeCH2NR7R8, où R7 et R8 sont tels que définis dans la revendication 1, ou bien un groupeNR7R8, où R7 et R8 représentent indépendamment l'un de l'autre un groupe (C1C4) alkyle ou forment ensemble un cycle saturé comportant de 5 à 7 chaînons, comprenant éventuellement un atome d'azote supplémentaire, ce cycle pouvant être substitué par un groupe (C1C4) alkyle sur un atome de carbone ou bien un atome d'azote, y compris sur l'atome d'azote sur lequel sont liés les groupes R7 et R8 pour former un ammonium quaternaire, parmi lesquels on peut citer un groupe pipéridin1yle, un groupe pyrrolidin1yle ou un groupe pipérazin1yle, sous forme d'énantiomères, de diastéréoisomères ou de mélanges de ces différentes formes, y compris les mélanges racémiques, ainsi qu'à l'état de bases ou de sels d'addition à des acides pharmaceutiquement acceptables.
5. Procédé de préparation des composés de formule (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que l'on fait réagir un dérivé de formule (II), dans laquelle R1, R2, R2', R9 et R9'sont tels que définis dans la revendication 1 et A représente un groupe partant, en présence d'une amine de formule (III), dans laquelle X, R3, R4 et m sont tels que définis dans la revendication 1, dans un solvant qui peut être un alcool, un éther, la diméthylformamide ou bien un hydrocarbure pour obtenir le composé de formule (I) selon la revendication 1, la réaction pouvant s'effectuer en présence d'une base, en présence d'halogénures de métal alcalin ou en présence de catalyseurs à base de palladium ou de nickel.
6. Composés de formule (II) telle que définie dans la revendication 5, utiles en tant qu'intermédiaires de synthèse.
7. Médicament, caractérisé en ce qu'il comprend un composé de formule (I) selon l'une quelconque des revendications 1 à 4.
8. Composition pharmaceutique, caractérisée en ce qu'elle comprend un composé de formule (I) selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, ou un sel pharmaceutiquement acceptable de ce dernier, ainsi qu'un ou plusieurs excipients pharmaceutiques convenables.
9. Utilisation d'un composé de formule (I) selon l'une quelconque des revendications 1 à 4 pour la préparation d'un médicament destiné au traitement ou à la prévention des désordres dans lesquels l'enzyme poly (ADPribose) polymérase est impliquée.
Description:
DÉRIVÉS DE BENZIMIDAZOLE, LEUR PRÉPARATION ET LEUR APPLICATION EN THÉRAPEUTIQUE La présente invention a pour objet des dérivés de benzimidazole, leur préparation et leur application en thérapeutique.

La présente invention a pour objet des composés répondant à la formule (I) dans laquelle R1 représente un atome d'hydrogène, un groupe (C1-C4) alkyle, un atome d'halogène, un groupe nitro ou un groupe (C1-C4) alcoxy, R2, R2', R9 et R9'représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1-C4) alkyle, X représente un atome d'azote ou un atome de carbone, m est égal à 1 ou 2, et dans le cas où X représente un atome d'azote : R3 représente un atome d'hydrogène ou un groupe (C1-C4) alkyle pour donner des composés de formule (I) comportant un ammonium quaternaire, ou encore n'existe pas pour donner des composés de formule (I) comportant une amine secondaire ou tertiaire, R4 représente : un atome d'hydrogène, un groupe (C1-C6) alkyle, un groupe (C3-C7) cycloalkyle, un groupe 4-pipéridyle éventuellement substitué, sur un atome de carbone ou sur l'atome d'azote, par un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe- (CH2) p-NR5R6,- (CH2) p-CONR5R6 ou-CO- (CH2) p-NR5R6, où p peut varier de 0 à 4 et où R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe- (CH2) p-phényle, où p peut varier de 0 à 4 (par exemple un groupe benzyle lorsque p = 1 ou un groupe phényléthyle lorsque p = 2) et où le noyau phényle est éventuellement substitué par un à trois groupes choisis indépendamment l'un de l'autre parmi : un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe nitro,

un groupe hydroxy, un groupe amino, un atome d'halogène, un groupe trifluorométhyle, un groupe (C1-C4) alcoxy, un groupe (C1-C4) alkylamino, un groupe (C1-C4) dialkylamino, un groupe-NHCHO, un groupe-NHCOR ou un groupe-NHS02R, où R représente un groupe (C1-C4) alcoxy ou un groupe (C1-C4) alkyle, ce groupe (C1-C4) alkyle pouvant être substitué par un groupe diméthylamino, un groupe- (CH2) p-morpholinyle,- (CH2) p-pyrrolidinyle ou- (CH2) p-tétrahydro- isoquinoline, où p peut varier de 0 à 4, un groupe- (CH2) p-hétéroaryle, où p peut varier de 0 à 4 et où le groupe hétéroaryle est choisi parmi les groupes pyridyl, aminopyridyle, pyridinyl-N-oxyde, pyrimidinyle, pyrazinyle, pyridazinyle, imidazolyle et pyrazolyle, ledit groupe hétéroaryle pouvant être substitué, sur un atome de carbone et/ou sur un atome d'azote, par un à trois groupes choisis parmi un groupe (C1-C4) alkyle ou un groupe phényle, ce groupe phényle pouvant lui-même être substitué par un à trois groupes choisis parmi les atomes d'halogène et les groupes (C1-C4) alkyles, un groupe hétéroarylcarbonyle, le groupe hétéroaryle étant choisi parmi les groupes furyle, pyridyle, pyrimidyle, pyrazinyle, pyridazinyle et imidazolyle, un groupe phénylcarbonyle, le groupe phényle pouvant éventuellement être substitué par un atome d'halogène, un groupe (C1-C6) alkylcarbonyle, un groupe- (CH2) P-COOR'où p peut varier de 0 à 4 et où R'représente un atome d'hydrogène ou groupe (C1-C6) alkyle, ou bien un groupe phénylsulfonyle éventuellement substitué sur le noyau phényle par un atome d'halogène, un groupe trifluorométhyle, un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe nitro ou un groupe (C1-C4) alcoxy ; et dans le cas où X représente un atome de carbone : R3 représente un atome d'hydrogène, un groupe-NR5R6, un groupe - NHCOR7, un groupe-CONHRS, un groupe-COR7, un groupe-NHCONH2, un groupe-OH ou un groupe-CH20H, R4 représente : un atome d'hydrogène, un groupe- (CH2) p-phényle, où p peut varier de 0 à 4 et où le noyau phényle est éventuellement substitué par un à trois groupes choisis indépendamment l'un de l'autre parmi : un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe nitro, un groupe hydroxy, un groupe amino, un atome d'halogène, un groupe trifluorométhyle, un groupe (C1-C4) alcoxy, un groupe (C1-C4) alkylamino, un groupe (Cl-C4) dialkylamino, un groupe-NHCHO, un groupe-NHCOR ou un groupe-NHSO2R, où R représente un

groupe (C1-C4) alcoxy ou un groupe (C1-C4) alkyle, ce groupe (C1-C4) alkyle pouvant être substitué par un groupe diméthylamino, un groupe-(CH2) p-hétéroaryle, où p peut varier de 0 à 4 et où le groupe hétéroaryle est choisi parmi les groupes pyridyl, aminopyridyle, pyridinyl-N-oxyde, pyrimidinyle, pyrazinyle, pyridazinyle, imidazolyle et pyrazolyle, ledit groupe hétéroaryle pouvant être substitué, sur un atome de carbone et/ou sur un atome d'azote, par un à trois groupes choisis parmi un groupe (C1-C4) alkyle ou un groupe phényle, ce groupe phényle pouvant lui-même être substitué par un à trois groupes choisis parmi les atomes d'halogène et les groupes (C1-C4) alkyles, ou bien un groupe- (CH2) tNR7R8, où t est égal à 0 ou 1, R5 et R6 sont tels que définis ci-dessus, R7 et R8 représentent indépendamment l'un de l'autre un groupe (C1-C4) alkyle ou (C1-C4) alcoxy, ou forment ensemble un cycle saturé, comportant de 5 à 7 chaînons, comprenant éventuellement un atome d'azote supplémentaire, ce cycle pouvant être substitué par un groupe (C1-C4) alkyle sur un atome de carbone ou bien un atome d'azote, y compris sur l'atome d'azote sur lequel sont liés les groupes R7 et R8 pour former un ammonium quaternaire, parmi lesquels on peut citer un groupe pipéridin-1-yle, un groupe pyrrolidin-1-yle ou un groupe pipérazin-1-yle.

Les composés de formule (I) peuvent comporter un ou plusieurs atomes de carbone asymétriques. Ils peuvent donc exister sous forme d'énantiomères ou de diastéréoisomères. Ces énantiomères, diastéréoisomères, ainsi que leurs mélanges, y compris les mélanges racémiques, font partie de l'invention.

Les composés de l'invention peuvent exister à l'état de bases ou de sels d'addition à des acides pharmaceutiquement acceptables. De tels sels d'addition font également partie de l'invention.

Dans le cadre de la présente invention, on entend par : - un groupe (Cq-Cr) alkyle : un groupe aliphatique saturé, linéaire ou ramifié, comportant de q à r atomes de carbone, q et r étant des nombres entiers. On peut notamment citer les groupes méthyle, éthyle, propyle, isopropyle, n-propyle, butyle, isobutyle, tertbutyle, n-butyle, pentyl, etc ; - un atome d'halogène : un atome de fluor, de chlore, de brome ou d'iode, - un groupe (C3-C7) cycloalkyle : un groupe alkyle cyclique comportant de 3 à 7 atomes de carbone. On peut notamment citer les groupes cyclopropyle, cyclobutyle, cyclopentyle, cyclohexyle et cycloheptyle.

Dans les composés de formule (I) objets de l'invention, lorsque X représente un atome de carbone et que R4 représente un groupe-NR7R8, alors R3 est de préférence différent des groupes-NR5R6,-NHCOR7,-NHCONH2 et-OH.

Parmi les composé de formule (I) obiets de la présente invention, on peut citer les composés préférés pour lesquels : R1, R2 et R9 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1-C4) alkyle, R2'et R9'représentent des atomes d'hydrogène, X représente un atome d'azote, m est égal à 1 ou 2, R3 représente un groupe (C1-C4) alkyle pour donner des composés de formule (I) comportant un ammonium quaternaire ou encore n'existe pas pour donner des composés de formule (I) comportant une amine secondaire ou tertiaire, R4 représente un atome d'hydrogène, un groupe (C1-C6) alkyle, un groupe (C3-C7) cycloalkyle, un groupe 4-pipéridyle éventuellement substitué, sur un atome de carbone ou sur l'atome d'azote, par un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe- (CH2) p-NR5R6,- (CH2) p-CONR5R6 ou-CO- (CH2) p-NR5R6, où p peut varier de 0 à 4 et où R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe- (CH2) p-phényle, où p peut varier de 0 à 4 et où le noyau phényle est éventuellement substitué par un à trois groupes choisis indépendamment l'un de l'autre parmi un groupe nitro, un atome d'halogène et un groupe trifluorométhyle, un groupe-(CH2) p-morpholinyle,-(CH2) p-pyrrolidinyle ou-(CH2) p-tétrahydro- isoquinoline, où p peut varier de 0 à 4, un groupe- (CH2) p-pyrazolyle, où p peut varier de 0 à 4 et où le groupe pyrazolyl peut être substitué, sur un atome de carbone et/ou sur un atome d'azote, par un à trois groupes choisis parmi un groupe (C1-C4) alkyle ou un groupe phényle, un groupe- (CH2) p-pyridyle, où p peut varier de 0 à 4, un groupe hétéroarylcarbonyle, le groupe hétéroaryle étant choisi parmi un groupe furyle ou un groupe pyridyl, un groupe phénylcarbonyle, le groupe phényle pouvant éventuellement être substitué par un atome d'halogène, un groupe (C1-C6) alkylcarbonyle,

un groupe- (CH2) p-COOR'où p peut varier de 0 à 4 et où R'représente un groupe (C1-C6) alkyle, ou bien un groupe phénylsulfonyle ; Ou bien encore les composés préférés pour lesquels : R1, R2'et R9'représentent des atomes d'hydrogène, R2 et R9 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1-C4) alkyle, X représente un atome de carbone, m est égal à 1, R3 représente un atome d'hydrogène, un groupe-NR5R6, un groupe - NHCOR7, un groupe-CONHR5, un groupe-COR7, un groupe-NHCONH2, un groupe-OH ou un groupe-CH20H, R4 représente un atome d'hydrogène, un groupe phényle, un groupe hétéroaryle choisi parmi un groupe imidazolyle, éventuellement substitué par un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe pyridyl, ou un groupe pyrazolyl éventuellement substitué, sur un atome d'azote ou sur un atome de carbone, par un groupe phényle pouvant lui-même être substitué par un à trois groupes choisis parmi les atomes d'halogène et les groupes (C1-C4) alkyles, un groupe-NR7R8, R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1-C4) alkyle, R7 et R8 représentent indépendamment l'un de l'autre un groupe (C1-C4) alkyle ou (C1-C4) alcoxy, ou forment ensemble un cycle saturé comportant de 5 à 7 chaînons, comprenant éventuellement un atome d'azote supplémentaire, ce cycle pouvant être substitué par un groupe (C1-C4) alkyle sur un atome de carbone ou bien un atome d'azote, y compris sur l'atome d'azote sur lequel sont liés les groupes R7 et R8 pour former un ammonium quaternaire, parmi lesquels on peut citer un groupe pipéridin-1-yle, un groupe pyrrolidin-1-yle ou un groupe pipérazin-1-yle.

Parmi ces derniers composés préférés, on préfère tout particulièrement les composés de formule (I) pour lesquels : R1, R2 et R9 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1-C4) alkyle, R2'et R9'représentent des atomes d'hydrogène,

X représente un atome d'azote, m est égal à 1 ou 2, R3 représente un groupe (C1-C4) alkyle pour donner des composés de formule (I) comportant un ammonium quaternaire, ou encore n'existe pas pour donner des composés de formule (I) comportant une amine secondaire ou tertiaire, R4 représente un atome d'hydrogène, un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe (C3-C7) cycloalkyle, un groupe 4-pipéridyle éventuellement substitué sur l'atome d'azote par un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe- (CH2) p-NR5R6,- (CH2) p-CONR5R6 ou-CO- (CH2) p-NR5R6, où p est compris entre 1 et 3 et où R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre des groupes (Cl-C4) alkyles, un groupe- (CH2) p-phényle, où p peut varier de 0 à 4 et où le noyau phényle est éventuellement substitué par un à trois groupes choisis indépendamment l'un de l'autre parmi un groupe nitro, un atome d'halogène (tel qu'un chlore ou un fluor) et un groupe trifluorométhyle, un groupe- (CH2) p-morpholinyle,- (CH2) p-pyrrolidinyle OU- (CH2) p-tétrahydro- isoquinoline, où p est égal à 2 ou 3, un groupe- (CH2) p-pyrazolyle, où p peut varier de 0 à 4 et où le groupe pyrazol peut être substitué, sur un atome de carbone et/ou sur un atome d'azote, par un à trois groupes choisis parmi un groupe (C1-C4) alkyle ou un groupe phényle, un groupe-(CH2) p-hétéroaryle, où p est égal à 0 ou 1 et où le groupe hétéroaryle est un groupe 4-pyridyl ou 2-pyridyle, un groupe (C1-C4) alkylcarbonyle, ou bien un groupe-COOR'où R'représente un groupe (C1-C4) alkyle ; Ou bien encore on préfère tout particulièrement les composés de formule (I) pour lesquels : R1, R2'et R9'représentent des atomes d'hydrogène, R2 et R9 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1-C4) aikyle, X représente un atome de carbone, m est égal à 1, R3 représente un atome d'hydrogène, un groupe-NH2 ou un groupe -NHCOR7,

R4 représente : un groupe phényle, un groupe hétéroaryle choisi parmi un groupe imidazolyle éventuellement substitué par un groupe (C1-C4) alkyle, ou un groupe pyrazolyle éventuellement substitué, sur un atome de carbone, par un groupe phényle pouvant lui-même être substitué par un à trois groupes choisis parmi les atomes d'halogène et les groupes (C1-C4) alkyles, ou bien un groupe-NR7R8, où R7 et R8 représentent indépendamment l'un de l'autre un groupe (C1-C4) alkyle ou (C1-C4) alcoxy, ou forment ensemble un cycle saturé comportant de 5 à 7 chaînons, ce cycle pouvant être substitué par un groupe (C1-C4) alkyle sur un atome de carbone ou bien un atome d'azote, y compris sur l'atome d'azote sur lequel sont liés les groupes R7 et R8 pour former un ammonium quaternaire, tel qu'un groupe pipéridin-1-yle.

D'autres composés préférés selon l'invention peuvent se définir comme suit : R1, R2, R2', R3, X et m sont tels que définis précédemment en rapport avec là formule (I), R9 et R9'représentent des atomes d'hydrogène et dans le cas où X représente un atome d'azote, R4 représente : un atome d'hydrogène, un groupe (C1-C6) alkyle, un groupe (C3-C7) cycloalkyle, un groupe benzyle éventuellement substitué sur le noyau phényle par un atome d'halogène, un groupe trifluorométhyle, un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe nitro ou un groupe (C1-C4) alcoxy, un groupe phényléthyle, un groupe hétéroaryle choisi parmi un groupe pyridyl, un groupe aminopyridyle, un groupe pyrimidinyle, un groupe pyrazinyle, un groupe pyridazinyle ou un groupe imidazolyle, un groupe hétéroarylecarbonyle, le groupe hétéroaryle étant choisi parmi un groupe furyle, un groupe pyridyl, un groupe pyrimidyle, pyrazinyle, pyridazinyle, imidazolyle, un groupe phénylcarbonyle, le groupe phényle pouvant éventuellement être substitué par un atome d'halogène, un groupe (C1-C6) alkylcarbonyle, un groupe- (CH2) pCOOR où p peut varier de 0 à 4 et où R représente un groupe (C1-C6) alkyle,

un groupe phénylsulfonyle éventuellement substitué sur le noyau phényle par un atome d'halogène, un groupe trifluorométhyle, un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe nitro ou un groupe (C1-C4) alcoxy, ou bien un groupe phényle éventuellement substitué par un à trois groupes choisis indépendamment l'un de l'autre parmi : un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe nitro, un groupe amino, un atome d'halogène, un groupe trifluorométhyle, un groupe (C1-C4) alcoxy, un groupe (C1-C4) alkylamino, un groupe (C1-C4) dialkylamino, un groupe-NHCHO ou un groupe NHCOR, où R représente un groupe (C1-C4) alcoxy ou un groupe (C1-C4) alkyle, ce groupe (C1-C4) alkyle pouvant être substitué par un groupe diméthylamino, et dans le cas où X représente un atome de carbone, R4 représente : un atome d'hydrogène, un groupe phényle éventuellement substitué par un à trois groupes choisis indépendamment l'un de l'autre parmi : un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe nitro, un groupe amino, un atome d'halogène, un groupe trifluorométhyle ou un groupe (C1-C4)alcoxy, un groupe hétéroaryle choisi parmi un groupe imidazolyle, éventuellement substitué par un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe pyridyl, un groupe aminopyridyle, un groupe pyrimidinyle, un groupe pyrazinyl ou un groupe pyridazinyle, ou bien un groupe- (CH2) tNR7R8, où t est égal à 0 ou 1, sous réserve que lorsque R4 représente un groupe-NR7R8, R3 est différent des groupes-NR5R6,-NHCOR7,-NHCONH2, et-OH, R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1-C4) alkyle, R7 et R8 représentent indépendamment l'un de l'autre un groupe (C1-C4) alkyle ou forment ensemble un cycle saturé comportant de 5 à 7 chaînons, comprenant éventuellement un atome d'azote supplémentaire, ce cycle pouvant être substitué par un groupe (C1-C4) alkyle sur un atome de carbone ou bien un atome d'azote, y compris sur l'atome d'azote sur lequel sont liés les groupes R7 et R8 pour former un ammonium quaternaire, parmi lesquels on peut citer un groupe pipéridin-1-yle, un groupe pyrrolidin-1-yle ou un groupe pipérazin-1-yle.

D'autres composés préférés de formule (I) selon l'invention peuvent encore se définir comme suit : R1, R2, R2', R9, R9'et m sont tels que définis précédemment en rapport avec la formule (I) et

dans le cas où X représente un atome d'azote : R3 est tel que défini précédemment en rapport avec la formule (I) selon l'invention, et R4 représente : un groupe 4-pipéridyle substitué, sur un atome de carbone ou sur l'atome d'azote, par un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe- (CH2) p-NR5R6 ou- (CH2) p-CONR5R6, où p peut varier de 1 à 4 et où R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe-CO- (CH2) p-NR5R6, où p peut varier de 0 à 4 et où R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre un atome d'hydrogène ou un groupe (C1-C4) alkyle ; un groupe-(CH2) p-phényle, où p peut varier de 1 à 4 et où le noyau phényle est éventuellement substitué par un à trois groupes choisis indépendamment l'un de l'autre parmi : un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe nitro, un groupe hydroxy, un groupe amino, un atome d'halogène, un groupe trifluorométhyle, un groupe (C1-C4) alcoxy, un groupe (C1-C4) alkylamino, un groupe (C1-C4) dialkylamino, un groupe-NHCHO ou un groupe-NHCOR, où R représente un groupe (C1-C4) alcoxy ou un groupe (C1-C4) alkyle, ce groupe (C1-C4) alkyle pouvant être substitué par un groupe diméthylamino, un groupe- (CH2) p-morpholinyle,- (CH2) p-pyrrolidinyle ou- (CH2) p-tétrahydro- isoquinoline, où p peut varier de 1 à 4, un groupe- (CH2) p-hétéroaryle, où p peut varier de 1 à 4 et où le groupe hétéroaryle est choisi parmi les groupes pyridyl, aminopyridyle, pyrimidinyle, pyrazinyle, pyridazinyle, imidazolyle et pyrazolyle, ledit groupe hétéroaryle pouvant être substitué, sur un atome de carbone et/ou sur un atome d'azote, par un à trois groupes choisis parmi un groupe (C1-C4) alkyle ou un groupe phényle, un groupe hétéroarylcarbonyle, le groupe hétéroaryle étant choisi parmi les groupes furyle, pyridyl, pyrimidyle, pyrazinyle, pyridazinyle et imidazolyle, un groupe phénylcarbonyle, le groupe phényle pouvant éventuellement être substitué par un atome d'halogène, un groupe (C1-C6) alkylcarbonyle, un groupe- (CH2) p-COOR' où p peut varier de 0 à 4 et où R'représente un atome d'hydrogène ou un groupe (C1-C6) alkyle, ou bien un groupe phénylsulfonyle éventuellement substitué sur le noyau phényle par un atome d'halogène, un groupe trifluorométhyle, un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe nitro ou un groupe (C1-C4) alcoxy ;

et dans le cas où X représente un atome de carbone : * soit R3 représente un groupe-NR5R6, où R5 et R6 représentent indépendamment l'un de l'autre un groupe (C1-C4) alkyle ; un groupe-NHCOR7, où R7 représente un groupe (C1-C4) alcoxy ; un groupe-CONHR5, où R5 représente un atome d'hydrogène ou un groupe (C1-C4) alkyle ; un groupe-COR7, où R7 représente un groupe (C1-C4) alkyle ou (C1-C4) alcoxy ; ou un groupe-NHCONH2, R4 étant tel que défini précédemment en rapport avec la formule (I) selon l'invention, soit R3 est tel que défini précédemment en rapport avec la formule (I) selon l'invention et R4 représente : un groupe phényle substitué par un à trois groupes choisis indépendamment l'un de l'autre parmi : un groupe (C1-C4) alkyle ou un groupe trifluorométhyle, un groupe imidazolyle substitué par un groupe (C1-C4) alkyle, un groupe pyrazolyl substitué, sur un atome d'azote ou sur un atome de carbone, par un groupe phényle pouvant lui-même être substitué par un à trois groupes choisis parmi les atomes d'halogène et les groupes (C1-C4) alkyles, un groupe-CH2-NR7R8, où R7 et R8 sont tels que définis dans la revendication 1, ou bien un groupe-NR7R8, où R7 et R8 représentent indépendamment l'un de l'autre un groupe (C1-C4) alkyle ou forment ensemble un cycle saturé comportant de 5 à 7 chaînons, comprenant éventuellement un atome d'azote supplémentaire, ce cycle pouvant être substitué par un groupe (C1-C4) alkyle sur un atome de carbone ou bien un atome d'azote, y compris sur l'atome d'azote sur lequel sont liés les groupes R7 et R8 pour former un ammonium quaternaire, parmi lesquels on peut citer un groupe pipéridin-1-yle, un groupe pyrrolidin-1-yle ou un groupe pipérazin-1-yle.

Les composés préférés conformes à l'invention, tels que définis ci-dessus, peuvent se présenter sous forme d'énantiomères, de diastéréoisomères ou de mélanges de ces différentes formes, y compris les mélanges racémiques, ainsi qu'à l'état de bases ou de sels d'addition à des acides pharmaceutiquement acceptables.

On entend par groupe partant, dans ce qui suit, un groupe pouvant être facilement clivé d'une molécule par rupture d'une liaison hétérolytique, avec départ d'une paire électronique. Ce groupe peut ainsi être remplacé facilement par un autre groupe lors d'une réaction de substitution par exemple. De tels groupes partant sont, par exemple, les halogènes ou un groupe hydroxy activé tel qu'un

mésyle, tosyle, triflate, acétyle, etc. Des exemples de groupes partants ainsi que des références pour leur préparation sont donnés dans « Advances in Organic Chemistry », J. March, 3d Edition, Wiley Interscience, p 310-316.

Pour préparer les composés de formule (1) conformes à l'invention, on procède selon le schéma de synthèse 1 ci-dessous. Selon ce procédé, on fait réagir un dérivé de formule (II), dans laquelle R1, R2, R2', R9 et R9'sont tels que définis précédemment et A représente un groupe partant, de préférence un halogène, en présence d'une amine de formule (III), dans laquelle X, R3, R4 et m sont tels que définis précédemment, dans un solvant qui peut être un alcool, tel que l'alcool isoamylique, un éther tel que le tétrahydrofurane ou le TGME (triéthylèneglycol monométhyléther), la diméthylformamide ou bien un hydrocarbure tel que le toluène, à une température comprise entre la température ambiante et la température d'ébullition du solvant, pour obtenir le composé de formule (I). La réaction peut s'effectuer en présence d'une base telle que la 2,6-lutidine ou le tertiobutylate de sodium, en présence d'halogénures de métal alcalin tel le fluorure de potassium ou en présence de catalyseurs à base de palladium ou de nickel, comme décrit par exemple dans la demande de brevet EP 646 583 ou dans J. Med.

Chem. (1986) 29 1178-1183, Tetrahedron Letters (1997) 32 5607-5610, Tetrahedron Letters (1999) 55 12829-12842, Tetrahedron Letters (1999) 40 6875- 6879.

Lorsque le composé de formule (I) comporte une fonction amine primaire ou secondaire libre, il peut également être obtenu par réaction d'un dérivé de formule (II) avec une amine de formule (III) dans laquelle ladite fonction amine est protégée par un groupe classique de protection d'amine tel qu'un tertiobutylcarbamate (BOC). Le composé de formule (I) à fonction amine protégée ainsi obtenu est ensuite traité selon une des méthodes connues pour obtenir le composé (I) à fonction amine libre désiré. Des exemples de groupes protecteurs d'amine et de méthodes de déprotection sont notamment cités dans T. W. Greene, P. G. M. Wuts, « Protective Groups in Organic Synthesis », J. Wiley, Ed., 1991.

Schéma de synthèse 1

(11) (111) (1) Les composés de formule (II) peuvent être préparés par une réaction de Schmidt à partir de composés de formule (X) d'après le schéma 2, selon les conditions opératoires connues de l'homme du métier, en particulier par réaction avec l'azidure de sodium dans le chloroforme en présence d'un acide tel que l'acide sulfurique. Les composés de formule (X) peuvent alternativement être préparés en une ou deux étapes en utilisant une réaction de Beckmann, soit en faisant réagir l'oxime préparée à partir de la cétone et de l'hydroxylamine avec par exemple du pentachlorure de phosphore, soit en traitant directement la cétone avec de l'acide hydroxylamine-O-sulfonique en présence d'acide formique.

Les composés de formule (X) peuvent être préparés selon des conditions opératoires connues de l'homme du métier, en particulier par réaction d'un composé de formule (IV), dans laquelle R1, R2, R2', R9 et R9'sont tels que définis précédemment, avec un agent d'halogénation tel que le chlorure de phosphoryle.

Les composés de formule (IV) peuvent être préparés selon un procédé décrit dans le schéma de synthèse 2. Selon une variante de ce procédé, une diamine de formule (V), dans laquelle R1, R2, R2', R9 et R9'sont tels que définis précédemment, est condensée avec un dérivé du phosgène tel que le carbonyle diimidazole (CDI). Selon une autre variante, un dérivé de formule (VI), dans laquelle R1 est tel que défini précédemment, est alkylé par un agent de formule (VIII, R= (C1-C4) alkyle) dans laquelle R2, R9 et R9'sont tels que définis précédemment, pour obtenir les produits de formule (VII) où R2'=H, ou par un agent de formule (IX, R= (C1-C4) alkyle et Y est un groupe partant), dans laquelle R2, R2', R9 et R9'sont tels que définis précédemment, pour obtenir les produits de formule (VII). Les composés (VII) ainsi obtenus sont ensuite transformés en acides carboxyliques (VII, R=H) ou en dérivés d'acides tel que des chlorures d'acides (VII, R=CI), puis cyclisés selon des conditions opératoires connues de l'homme du métier pour obtenir directement les intermédiaires de formule (X). Une approche similaire à cette deuxième variante est notamment décrite dans la demande de brevet JP 55111406

ou dans Tetrahedron Letters (1995), 36,1387-1390.

Alternativement, les composés de formule (X) dans lesquels R2 et R2'ne représentent pas des atomes d'hydrogène peuvent être préparés à partir des composés (X) correspondants dans lesquels R2'représente un atome d'hydrogène par alkylation avec un réactif de type R2'Z dans lequel Z représente un groupe partant, de préférence l'iode. Cette réaction peut s'effectuer dans un solvant de type diméthylformamide, éther ou tétrahydrofurane et en présence d'une base, selon les méthodes connues de l'homme du métier.

Schéma de synthèse 2 Les composés de formules (III), (V), (VI), (VIII) et (IX) sont disponibles dans le commerce ou peuvent être préparés selon des conditions opératoires connues de l'homme du métier.

La présente invention a aussi pour objet les intermédiaires de synthèse de formule (II) qui sont nouveaux.

Les exemples suivants illustrent la présente invention. Les numéros des composés exemplifiés renvoient à ceux du tableau donné plus loin, qui illustre les structures chimiques de quelques composés selon l'invention.

Exemple 1 : Préparation d'intermédiaires de formule (II).

1.1. Préparation du 2-chloro-5, 6-dihydro-imidazo [4, 5, 1-jk] [1,4] benzodiazépin-7 (41-one (A = CI, R1 = R2 = R2'= R9 = R9'= H) 1.1.1.2-chloro-4,5-dihydro-imidazo [4,5,1-i, J] quinoléin-6-one Ce composé est obtenu à partir du composé 4H-imidazo [4,5,-i, J-quinoléin- 2,6-(1 H, 5H) dione (IV), décrit dans le brevet Japonais n° 55111406. Dans un tricol de 250 ml, équipé d'un reflux, on fait réagir au reflux 10 g de composé (IV) avec 38,6 ml d'oxychlorure de phosphore et 6,3 g de chlorure d'ammonium, pendant 1,5 heure. Le mélange réactionnel est ensuite refroidi, et versé sur de la glace à laquelle on ajoute une solution d'ammoniaque à 20%, sous forte agitation, jusqu'à obtention d'un pH=9. On extrait le mélange avec 2 fois 250 ml d'acétate d'éthyle, on sèche sur sulfate de magnésium, filtre et évapore. On obtient 9,81 g d'un solide blanc qu'on utilise tel quel dans l'étape suivante. RMN 1H (200 MHz, 8 ppm) DMSO D6 : 7,8 (d, 1 H), 7,5 (d, 1 H), 7,3 (t, 1 H), 4,5 (t, 2H), 3,0 (t, 2H).

1.1.2.2-chloro-5,6-dihydro-imidazo [4,5,1-j, k] [1,4] benzodiazépin-7 (4H)one Dans un tricol de 1 I sous atmosphère d'argon avec agitation magnétique, thermomètre à contact et ampoule d'addition, on introduit le 2-chloro-4, 5-dihydro- imidazo [4,5, 1-i,j]quinoléin-6-one (4 g, 19,35 mmoles) en solution dans le chloroforme (48,5 ml, présence d'un léger insoluble). On refroidit le mélange à 0°C (température interne), on introduit d'abord l'acide sulfurique (20 ml) goutte à goutte sur 10 minutes puis l'azidure de sodium (4,72 g, 72,6 mmoles) sous forme solide, par portions (la réaction est très exothermique au début) et enfin on laisse revenir à température ambiante et maintient sous agitation pendant 24 heures. Le mélange réactionnel est hydrolysé avec une solution saturée de carbonate de sodium (-300 ml, pH > 7) et extrait au chloroforme (3 x 200 ml), les phases organiques sont lavées à l'eau, rassemblées et séchées sur sulfate de magnésium. Après filtration et concentration, le résidu est chromatographié avec un gradient d'éther de pétrole/acétate d'éthyle de 50/50 à 100% d'acétate d'éthyle, puis avec un gradient d'acétate d'éthyle/méthanol de 95/5 à 80/20 pour donner le produit attendu (1,81 g, 42%) et l'amide isomère (0,77 g, 18%). RMN 1H (200 MHz, 6 ppm) DMSO D6 : 3,63 (m, 2H), 4,32 (m, 2H), 7,38 (dd, 1 H), 7,84 (d, 1 H), 7,91 (d, 1 H), 8,45 (m, 1 H).

1.2. Préparation du 2-chloro-5, 6-dihydro-5-méthyl-imidazo [4,5,1- j, k] [1, 4] benzodiazépin-7 (4tone (A = CI, R1 = H, R2 = CH3, R2'= R9 = R9'= H)

1.2.1.2-chloro-5-méthyl-4, 5-dihydro-imidazo [4,5,1-i, Aquinoléin-6-one 1.2.1.1 Ester méthylique de l'acide 1-méthyl-3- (2-chloro-benzimidazol-1-yl) propionique.

Dans un tricol de 11 sous atmosphère d'azote avec agitation magnétique, ampoule d'addition et réfrigérant, on introduit le 2-chloro-1 H-benzimidazole (15,25 g, 100 mmoles) en solution dans du chloroforme (100 ml). On ajoute ensuite le Triton B (47 ml, 110 mmoles) et le méthacrylate de méthyle (107 ml, 1 mole). On maintient la réaction au reflux pendant 2 heures, laisse refroidir puis évapore le chloroforme. On reprend le résidu par de l'acétate d'éthyle, lave la phase organique 3 fois à l'eau et 1 fois avec une solution saturée de chlorure de sodium. Une flash chromatographie du brut (16,0 g) sur du gel de silice (1 kg) avec un gradient d'élution 30 à 70 % d'acétate d'éthyle dans de l'éther de pétrole permet l'obtention du produit attendu sous forme de cristaux blancs (10,1 g, 40%). RMN 1 H (300 MHz, 8 ppm) DMSO D6 : 1,15, (d, 3H), 3,05 (m, 1H), 3,50 (s, 3H), 4,25 (dd, 1 H), 4,50 (dd, 1 H), 7,25 (m, 2H), 7,60 (m, 2H) 1.2.1.2 Acide 1-méthyl-3- (2-chloro-benzimidazol-1-yl) propionique, sel de lithium.

Dans un ballon monocol de 0,51 avec agitation magnétique, on introduit l'ester éthylique de l'étape précédente (10,11 g, 40 mmoles) en solution dans du tétrahydrofurane (120 mi) puis ajoute une solution aqueuse d'hydroxyde de lithium (1,678 g, 40 mmoles, 60 mi d'eau distillée). On laisser réagir pendant la nuit à température ambiante, évapore le tétrahydrofurane et l'eau puis reprend le résidu dans de l'éther méthylique (2 1) et agite pendant 2 heures. On filtre le précipité blanc obtenu, le lave à l'éther éthylique puis le sèche très soigneusement sous vide de pompe à palettes sur pentoxyde de phosphore pour obtenir le composé attendu sous forme de cristaux blancs (9,48 g, 97%). Le composé est utilisé tel quel pour l'étape suivante. RMN 1 H (300 MHz, 8 ppm) DMSO D6 + e D20 : 1,35 (d, 3H), 2,60 (m, 1H), 4,10 (dd, 1H), 4,40 (dd, 1H), 7,25 (m, 2H), 7,55 (d, 1H), 7,60 (d, 1H) LC-MS : MH+ = 239 (acide).

1.2.1.3 2-chloro-5-méthyl-4, 5-dihydro-imidazo [4,5,1-, Jgquinoléin-6-one.

Dans un tricol de 11 sous atmosphère d'argon, avec agitation mécanique, réfrigérant et ampoule d'addition on introduit le sel de lithium décrit ci-dessus (4,74 g, 19,38 mmoles) puis ajoute du 1,2-dichloroéthane fraîchement distillé sur pentoxyde de phosphore (0,5 I). On ajoute rapidement sous agitation le chlorure d'oxalyle (3,40 ml, 38,75mmoles) et chauffe le mélange réactionnel pendant 15 minutes vers 40°C. On ajoute au chlorure d'acide intermédiaire ainsi obtenu, le

chlorure d'aluminium (7,75 g, 58 mmoles) et chauffe le mélange au reflux pendant 3 heures. On laisse refroidir puis verse sur un mélange glace/sel et extrait au 1,2-dichloroéthane, lave la phase organique avec une solution saturée en chlorure de sodium, sèche sur sulfate de magnésium, filtre puis évapore le solvant. Une flash chromatographie du brut (4,84 g) sur gel de silice (420 g) avec élution par un gradient de 100% de dichlorométhane à un mélange 90/10 : dichlorométhane/ acétate d'éthyle permet l'obtention du produit attendu sous forme de cristaux blancs (3,36 g, 78%).

RMN 1 H (300 MHz, 8 ppm) DMSO D6 : 1,40 (d, 3H), 3,20 (m, 1H), 4,10 (dd, 1 H), 4,65 (dd, 1 H), 7,45 (t, 1 H), 7,70 (d, 1 H), 7,85 (d, 1 H). LC-MS : MH+ = 221.

1.2.2.2-chloro-5,6-dihydro-5-méthyl-imidazo [4,5,1-jk] [1, 4] benzodiazépin- 7(4H) one.

On opère comme dans l'exemple 1.1.2, en faisant réagir 2,6 g de dérivé chloré de formule (X), 30 ml de chloroforme, 2,85 g d'azidure de sodium et 12 ml d'acide sulfurique. On obtient après 2 chromatographies sur gel de silice le produit attendu (1,87 g, 68%) et des traces de l'amide isomère (0,08 g, 3%). RMN 1 H (300 MHz, 5 ppm) CDCI3 : 1,45 (d, 3H), 4,00 (m, 1 H), 4,11 (m, 1 H), 4,42 (d, 1 H), 7,37 (dd, 1 H), 7,83 (d, 1 H), 8,05 (d, 1 H).

1.3. Préparation du 2-chloro-5, 6-dihydro-1 0-méthyl-imidazo [4, 5,1- j, k] [1, 4] benzodiazépin-7 (4H) one (A = CI, R1 = 10-CH3, R2 = R'2 = R9 = R9'= H) 1.3.1.2-chloro-4,5-dihydro-9-méthyl-imidazo [4,5,1-i, Jgquinoléin-6-one.

1.3.1.1.2-hydroxy-4-méthyl-benzimidazole.

Dans un bicol de 250 ml sous atmosphère d'argon avec agitation magnétique, on introduit successivement le 2,3-diaminotoluène (5 g, 41 mmoles), le 1,1-carbonyldiimidazole (7,3 g, 45 mmoles) et 50 ml de DMF anhydre. Après chauffage du mélange à 90-95°C pendant 4h, le solvant est distillé sous vide et le résidu obtenu est repris par de l'eau (250 ml) et extrait à l'acétate d'éthyle (3 x 250 ml). L'insoluble formé lors de l'extraction est récupéré (4,8 g) et les phases organiques réunies sont relavées avec une solution saturée en NaCI, séchées sur MgS04, filtrées et concentrées, permettant de récupérer 1,2 g de produit désiré supplémentaire (6 g, quantitatif). RMN 1 H (300 MHz, 8 ppm) DMSO D6 : 2,27 (s, 3H), 6,72 (m, 2H), 6,82 (m, 1 H).

1.3.1.2.2-chloro-4-méthyl-benzimidazole.

Dans un bicol de 250 ml sous atmosphère d'argon avec agitation magnétique, on introduit le 2-hydroxy-4-méthyl-benzimidazole (5,92 g, 40 mmoles) et 40 ml de chlorure de phosphoryle. Le mélange est chauffé sous reflux pendant 20 heures et le chlorure de phosphoryle est évaporé sous vide. On reprend le solide obtenu dans de l'eau (250 ml), on neutralise jusqu'à pH=8 avec de l'ammoniaque à 28% et on extrait la phase aqueuse avec de l'acétate d'éthyle (3x250 ml). Après traitement usuel on obtient le 2-chloro 4-méthyl benzimidazole avec un rendement de 93% (6,23 g). RMN 1 H (300 MHz, 8 ppm) DMSO D6 : 2,47 (s, 3H), 7,01 (d, 1H), 7,11 (t, 1H), 7,32 (d, 1H).

1.3.1.3. Ester méthylique de l'acide 1-méthyl-3- (2-chloro-4-méthyl-benzimidazol- 1-yl) propionique.

Ce composé est préparé selon le mode opératoire décrit dans l'exemple 1.2.1.1. (7,85 g, 94%). RMN 1 H (300 MHz, 8 ppm) DMSO D6 : 2,48 (s, 3H), 2,86 (t, 2H), 3,56 (s, 3H), 4,49 (t, 2H), 7,06 (d, 1H), 7,19 (t, 1H), 7,44 (d, 1H).

1.3.1.4. Acide 1-méthyl-3- (2-chloro-4-méthyl-benzimidazol-1-yl) propionique, sel de lithium.

Ce composé est préparé selon le mode opératoire décrit dans l'exemple 1.2.1.2 (6,94 g, 94%). RMN 1 H (300 MHz, 8 ppm) DMSO D6 : 2,3 (dd, 2H), 2,48 (s, 3H), 4,32 (dd, 2H), 7,01 (d, 1H), 7,15 (t, 1H), 7,41 (d, 1H) (acide).

1.3.1.5.2-chloro-4,5-dihydro-9-méthyl-imidazo [4,5,1-, JQquinoléin-6-one.

Ce composé est préparé selon le mode opératoire décrit dans l'exemple 1.2.1.3 (4,72 g, 76%). RMN 1 H (300 MHz, 8 ppm) DMSO D6 : 2,58 (s, 3H), 3,05 (t, 2H), 4,53 (t, 2H), 7,19, d, 1H), 7,52 (d, 1H).

1.3.2.2-chloro-5, 6-dihydro-10-méthyl-imidazo [4,5,1-j, k] [1, 4] benzodiazépin- 7 (4H)one.

On opère comme dans l'exemple 1.1.2, en faisant réagir 1,9 g de dérivé chloré décrit dans l'exemple 1.3.1.5,25 mi de chloroforme, 2,10 g d'azidure de sodium et 9 ml d'acide sulfurique. On obtient après 2 chromatographies sur gel de silice (dichforométhane/méthanol/ammoniaque : 95/5/0,5 puis un gradient de méthanol/ammoniaque : 90/10 de 0 à 7% dans le dichlorométhane) le produit attendu (0,78 g, 38,4%) et un mélange du composé attendu et de l'amide isomère (0,77 g, 38%). RMN 1 H (300 MHz, # ppm) DMSO D6 : 2,56 (s, 3H), 3,61 (m, 2H), 4,32 (s large, 2H), 7,19 (d, 2H), 7,79 (d, 2H), 8,35 (t, NH amide).

Exemple 2 : 2- (4-phényl-pipérazin-1-yl)-5, 6-dihydro-imidazo [4,5,1- j, k] [1,4] benzodiazépin-7 (4H)one (composé n° 1) (R1 =R2=R2'=R9=R9'=H, R3=-, X=N, R4=phényle, m=1) On introduit successivement dans un ballon muni d'un réfrigérant avec agitation magnétique, l'intermédiaire de formule (II) du point 1.1 (0,2 g, 0,903 mmole), 1 ml de triéthylèneglycol monométhyl éther (TGME), la 2,6-lutidine (0,116 ml, 0,993 mmole), le fluorure de césium (0,137 g, 0,903 mmole) et la 1-phénylpipérazine (0,152 ml, 0,993 mmole) en solution dans du TGME (1 ml). On chauffe le mélange réactionnel à 140°C pendant 3 heures, laisse refroidir, et extrait 2 fois à l'acétate d'éthyle. On lave les phases organiques 2 fois avec de l'eau, sèche sur sulfate de sodium, filtre et concentre. On chromatographie le résidu obtenu sur gel de silice (dichlorométhane/méthanol : 98/2) et obtient le composé attendu (0,167g, 53%). LC-MS : MH+ = 348. RMN 1H (360 MHz, 8 ppm) DMSO D6 : 3,32 (m, 4H), 3,45 (m, 4H), 3,51 (m, 2H), 4,21 (m, 2H), 6,82 (t, 1 H), 7,02 (d, 2H), 7,20 (dd, 1 H), 7,25 (m, 2H), 7,62 (d, 2H), 8,38 (m, 1 H).

Exemple 3 : 2- [4- (4-pyridyl)-pipérazin-1-yl]-5, 6-dihydro-imidazo [4, 5,1- j, k] [1,4] benzodiazépin-7 (4ozone (composé n° 2) (R1 = R2 = R2'= R9 = R9'= H, R3 =-, X = N, R4 = 4-pyridyle, m = 1) On introduit successivement dans un ballon muni d'un réfrigérant avec agitation magnétique, l'intermédiaire de formule (II) décrit au point 1.1 (0,2 g, 0,907 mmole), du TGME (1 moi), la 2,6-lutidine (0,117 mi, 0,998 mmole), le fluorure de césium (0,138 g, 0,907 mmole) et la 1- (4-pyridyl) pipérazine (0,163 g, 0,998 mmole) en solution dans 1 ml de TGME. On chauffe le mélange réactionnel à 120°C pendant 3 heures, laisse refroidir, rajoute une solution saturée de carbonate de sodium et extrait 4 fois au dichlorométhane. On lave les phases organiques 2 fois avec une solution saturée en chlorure de sodium, sèche sur sulfate de sodium, filtre et concentre. On chromatographie le résidu obtenu sur gel de silice (dichlorométhane/méthanol/NH40H : 95/5/0,1) pour obtenir le composé attendu sous forme d'un solide presque blanc (0,128 g, 41%). LC-MS : MH+ = 348. RMN 1 H (500 MHz, 8 ppm) DMSO D6 : 3,40 (m, 4H), 3,49 (m, 6H), 4,21 (t, 2H), 6,89 (d, 2H), 7,18 (dd, 1 H), 761 (m, 2H), 8,2 (d, 2H), 8,35 (t, 1 H) Exempte 4 : 2- [4- (1-pipéridyl)-pipéridin-1-yl]-5, 6-dihydro-imidazo [4,5,1- j, kl 4] benzodiazépin-7 (4eone (composé n° 3) (R1 = R2 = R2'= R9 = R9'= R3 = H, X = C, R4 = 1-pipéridyle, m = 1) On introduit successivement dans un ballon muni d'un réfrigérant avec

agitation magnétique, l'intermédiaire de formule (II) décrit au point 1.1 (0,2 g, 0,907 mmole), la TGME (1 ml), la 2,6-lutidine (0,125 ml, 1,066 mmole), le fluorure de césium (0,148 g, 0,969 mmole) et la 4-pipéridinopipéridine (0,180 g, 1,066 mmole) en solution dans 1 ml de TGME. On chauffe le mélange réactionnel à 140°C pendant 4 heures, laisse refroidir, rajoute une solution saturée de carbonate de sodium et extrait 2 fois à l'acétate d'éthyle et 4 fois au dichlorométhane. On lave les phases organiques à l'eau, sèche sur sulfate de sodium, filtre et concentre. On chromatographie le résidu sur gel de silice (dichlorométhane/méthanol/NH40H : 85/15/0,1) et cristallise le composé obtenu dans un mélange chloroforme/éther pour obtenir le composé du titre sous forme d'un solide blanc (0,155 g, 49%). LC-MS : MH+ = 353. RMN 1 H (500 MHz, 5 ppm) DMSO D6 : 1,38 (m, 2H), 1,48 (m, 4H), 1,65 (m, 2H), 1,79 (m, 2H), 2,49 (m, 1H), 2,88 (m, 2H), 3,28 (m, 4H), 3,47 (t, 2H), 3,64 (m, 2H), 4,12 (m, 2H), 7,15 (dd, 1H), 7,56 (m, 2H), 8,31 (t, 1H).

Exemple 5 : 2- [4- (5-méthyl-1l+imidazo-4-yl)-pipéridin-1-yl]-5, 6-dihydro- imidazo [4,5,1-j, k] [1,4] benzodiazépin-7 (4zone (composé n° 4) (R1 = R2 = R2'= R3 = R9 = R9'= H, X = C, R4 = 5-méthyl-1 H-imidazo-4- yle, m = 1) On introduit successivement dans un ballon muni d'un réfrigérant avec agitation magnétique, l'intermédiaire de formule (II) décrit au point 1.1 (0,2 g, 0,907 mmole), la DMF (1,5 ml), la 2,6-lutidine (0,117 ml, 0,998 mmole), le fluorure de césium (0,138 g, 0,907 mmole) et la 4-(5-méthyl-1H-imidazo-4-yl)-pipéridine (0,375 g, 2,27 mmoles) en solution dans 1 ml de DMF. On chauffe le mélange réactionnel à 140°C pendant 2 heures, laisse refroidir, rajoute une solution saturée de bicarbonate de sodium, une solution saturée de chlorure de sodium et extrait 4 fois au dichlorométhane. On lave les phases organiques 2 fois avec une solution saturée de chlorure de sodium, sèche sur sulfate de sodium, filtre et concentre. On chromatographie le résidu sur gel de silice (dichlorométhane/méthanol/NH40H : 90/10/0,1) et cristallise le composé obtenu dans un mélange méthanol (minimum)/dichlorométhane/éther pour obtenir le composé attendu sous forme d'un solide blanc (0,175 g, 55%). LC-MS : MH+ = 350. RMN 1 H (500 MHz, 5 ppm) DMSO D6 : 1,71 (m, 2H), 1,94 (m, 2H), 2,14 (m, 3H), 2, 79 (m, 1H), 3,01 (m, 2H), 3,50 (m, 2H), 3,69 (m, 2H), 4,15 (m, 2H), 7,16 (dd, 1H), 7,34 (s, 1H), 7,58 (d, 2H), 8,33 (m, 1H), 11,54 (m, 1H) Exemple 6 : 2- (4-phényl-pipérazin-1-yl)-5, 6-dihydro-5-méthyl-imidazo [4,5,1-j, k] [1,4] benzodiazépin-7 (4ozone (composé n° 5) (R1 = R2'= R9 = R9'= H, R3 =-, R2 = méthyle, X = N, R4 = phényle, m = 1)

On introduit successivement dans un ballon muni d'un réfrigérant avec agitation magnétique, l'intermédiaire de formule (II) du point 1.2 (0,2 g, 0,849 mmole), du TGME (1 ml), la 2,6-lutidine (0,109 ml, 0,934 mmole), le fluorure de césium (0,129 g, 0,849 mmole) et la 1-phénylpipérazine (0,152 g, 0.934 mmole) en solution dans du TGME (1 ml). On chauffe le mélange réactionnel à 140°C pendant 3 heures, laisse refroidir, et extrait 2 fois à l'acétate d'éthyle. On lave les phases organiques 2 fois avec de l'eau, sèche sur sulfate de sodium, filtre et concentre. On chromatographie le résidu obtenu sur gel de silice avec l'acétate d'éthyle comme éluant. Le composé attendu est obtenu par cristallisation dans un mélange dichlorométhane/acétate d'éthyle (0,2 g, 65%). LC-MS : MH+ = 362.

RMN 1 H (500 MHz, 5 ppm) DMSO D6 : 1,27 (d, 3H), 3,27 (m, 2H), 3,36 (m, 4H), 3,50 (m, 2H), 3,79 (m, 1H), 4,10 (m, 2H), 6,81 (t, 1H), 7,00 (d, 2H), 7,18 (dd, 1 H), 7,24 (t, 2H), 7,60 (d, 2H), 8,18 (d 1 H) Exemple 7 : 2- (4-N-fert-butyloxycarbonyl-pipérazin-1-yl)-5, 6-dihydro- imidazo [4, 5,1-j, k] [1,4] benzodiazépin-7 (4M) one (composé n° 15) (R1 = R2 = R2'= R9 = R9'= H, R3 =-, X = N, R4 = tert-butyloxycarbonyle, m=1) On introduit successivement dans un ballon muni d'un réfrigérant avec agitation magnétique, l'intermédiaire chloré décrit au point 1.1.2. (0,4 g, 1,9 mmoles), du TGME (4 ml), la lutidine (0,245 ml, 2,09 mmoles), le fluorure de césium (0,29 g, 1,9 mmoles) et la 4-N-tert-butyloxycarbonyl-pipérazine (0,369 g, 2,09 mmoles). On chauffe le mélange réactionnel à 140°C pendant 6 heures, laisse refroidir, rajoute de l'eau et extrait 2 fois au dichlorométhane. On lave les phases organiques 2 fois avec de l'eau, sèche sur sulfate de sodium, filtre et concentre.

Une chromatographie du résidu sur gel de silice (gradient de 0% à 10% de méthanol dans le dichlorométhane) fournit le produit du titre (0,369 g, 56%). RMN 1 H (500 MHz, 8 ppm) DMSO D6 : 1,42 (s, 9H), 3,22 (m, 4H), 3,49 (m, 4H), 4,14 (m, 2H), 7,17 (t, 1H), 7,60 (m, 2H), 8,34 (m, 1H).

Exemple 8 : 2- (4-pipérazin-1-yl)-5, 6-dihydro-imidazo [4,5, 1-j,k][1, 4] benzodiazépin-7 (4toone, dichlorhydrate (composé n° 16) (R1=R2=R2'=R4=R9=R9'=H, R3=-, X=N, m=1) On ajoute une solution d'acide chlorhydrique (gaz) dans de l'éther (10 ml) à une solution du composé de l'exemple 7 (0,205 g, 0,55 mmoles) dans du méthanol (20 ml) et garde le mélange sous agitation magnétique à température ambiante pendant 5 heures On concentre et le composé attendu est obtenu après cristallisation dans du méthanol (0,182 g, 96%). RMN 1 H (500 MHz, 8 ppm) DMSO

D6 : 3,29 (m, 2H), 3,52 (m, 4H), 3,69 (m, 4H), 4,20 (m, 2H), 7,35 (dd, 1 H), 7,72 (m, 2H), 8,54 (m, 1 H), 9,44 (m, 2H).

Exemple 9 : 2- (4-N-ferf-butyloxycarbonyl-pipérazin-1-yl)-5-méthyl-5, 6- dihydro-imidazo [4,5,1-j, k] [1,4] benzodiazépin-7 (4anone (composé n° 7) (R2 = CH3, R1 = R2'= R9 = R9'= H, R3 =-, X = N, R4 = tert-butyloxy- carbonyle, m = 1) On procède de la manière indiquée dans l'exemple 7, en utilisant l'intermédiaire chloré décrit au point 1.2.2, pour obtenir le composé du titre avec un rendement de 80% (1,07 g). RMN 1H (360 MHz, 8 ppm) DMSO D6 : 1,26 (m, 3H), 1,43 (s, 9H), 3,17 (m, 2H), 3,45 (m, 2H), 3,55 (m, 2H), 3,78 (m, 2H), 4,05 (m, 2H), 7,18 (t, 1H), 7,60 (d, 2H), 8,22 (m, 1H).

Exemple 10 : 2- (4-pipérazin-1-yl)-5-méthyl-5, 6-dihydro-imidazo- [4, 5,1- j, k] [1,4] benzodiazépin-7 (4l one, dichlorhydrate (composé n° 9) (R2=CH3, R1 =R2'=R4=R9=R9'=H, R3=-, X=N, m=1) On procède de la manière indiquée dans l'exemple 8 pour obtenir le composé du titre avec un rendement quantitatif (0,36 g). RMN 1 H (360 MHz, 8 ppm) DMSO D6 : 1,29 (m, 3H), 3,25 (m, 2H), 3,37 (m, 2H), 3,67 (m, 2H), 3,80 (m, 4H), 4,12 (m, 2H), 7,39 (t, 1H), 7,72 (m, 2H), 8,43 (m, 1H), 9,53 (m, 2H).

Exemple 11 : 2- (4-phényl-4-tert-butyloxycarbonylamino-pipéridin-1-yl)- 5,6-dihydro-imidazo [4,5,1-j, k] [1,4] benzodiazépin-7 (4hoone (composé n° 17) (R1 = R2 = R2'= R9 = R9'= H, R4 = phényle, X = C, R3 =-NH-tert butyloxycarbonyle, m = 1) On opère comme dans l'exemple 7 en faisant réagir 0,5 g (2,26 mmoles) de dérivé chloré de l'exemple 1.1.2., 0.345 g (2,26 mmoles) de fluorure de césium, 0,29 ml (2,49 mmoles) de lutidine et 0,69 g (2,49 mmoles) de 4-phényl-4-tert- butyloxycarbonylamino-pipéridine dans 2 ml de TGME à 140°C pendant 3,5 heures.

Après traitement usuel, purification par chromatographie sur gel de silice (gradient de méthanol dans le dichlorométhane de 0 à 12%) et cristallisation (dichlorométhane avec un peu de méthanol/éther), le composé du titre est obtenu avec un rendement de 70% (0,73 g). RMN 1 H (500 MHz, # ppm) DMSO D6 : 1,35 (s, 9H), 2,05 (m, 2H), 2,40 (m, 2H), 3,23 (m, 2H), 3,47 (m, 4H), 4,17 (m, 2H), 7,16 (dd, 1 H), 7,21 (m, 1 H), 7,33 (m, 2H), 7,39 (m, 2H), 7,58 (m, 2H), 8,32 (m, 1 H).

Exemple 12 : 2- (4-phényl-4-amino-pipéridin-1-yl)-5, 6-dihydro-îmidazo [4, 5,1-j, k] [1,4] benzodiazépin-7 (4eone, dichlorhydrate (composé n° 20)

(R1 = R2 = R2'= R9 = R9'= H, R4 = phényle, X = C, R3 = NH2, m = 1) On procède de la manière indiquée dans l'exemple 8 pour obtenir le composé du titre avec un rendement de 80% (0,403 g). RMN 1 H (360 MHz, S ppm) DMSO D6 : 2,37 (m, 2H), 2,57 (m, 2H), 3,92 (m, 2H), 4,20 (m, 2H), 7,39 (t, 1H), 7,44 (m, 1 H), 7,51 (m, 2H), 7,70 (m, 3H), 7,74 (d, 1 H), 8,60 (m, 1 H), 8,81 (m, 4H).

Exemple 13 : 2- (4-cyclohexyl-pipérazin-1-yl)-5, 6-dihydro-10-méthyl- imidazo [4,5,1-j, k] (1, 4] benzodiazépin-7 (4M) one (composé n° 33) (R1 = 10-CH3, R2 = R2'= R9 = R9'= H, R3 =-, X = N, R4 = cyclohexyle, m=1) On introduit successivement dans un ballon muni d'un réfrigérant avec agitation magnétique, l'intermédiaire chloré décrit au point 1.3.2. (0,2 g, 0,85 mmoles), du TGME (2 ml), la lutidine (0,109 ml, 0,935 mmoles), le fluorure de césium (0,129 g, 0,85 mmoles) et la 4-N-cyclohexyl-pipérazine (0,158 g, 0,935 mmoles). On chauffe le mélange réactionnel à 140°C pendant 8 heures. Après traitement usuel, purification par chromatographie sur gel de silice (gradient de méthanol dans le dichlorométhane de 0 à 13%) et cristallisation (dichlorométhane/ éther avec un peu de pentane), le composé du titre est obtenu avec un rendement de 30% (0,092 g). RMN 1H (500 MHz, 8 ppm) DMSO D6 : 1,09 (m, 1H), 1,22 (m, 4H), 1,58 (m, 1 H), 1,76 (m, 4H), 2,29 (m, 1 H), 2,48 (s, 3H), 2,64 (m, 4H), 3,22 (m, 4H), 3,45 (m, 2H), 4,10 (m, 2H), 6,98 (d, 1H), 7,49 (d, 1H), 8,22 (m, 1 H).

Dans le tableau qui suit : . dans la colonne « sel », « HCI » correspond à un chlorhydrate et le rapport entre parenthèse est le rapport (acide : base), . « Pr » représente un groupe propyle, les analyses RMN correspondent à des RMN du proton. Sauf mention contraire, les mesures sont effectuées dans du DMSO D6. * et ** signifient que les mesures sont effectuées, respectivement, à 360 MHz et à 500 MHz. Si aucune indication de ce genre n'est reportée, alors la mesure est effectuée à 200 MHz.

Tabieau (I) dans laquelle R2' = R9' = H No R1 R2 R9 R3 R4 X m Sel RMN 1 H H H N 1 3, 32 (m, 4H), 3, 45 (m, 4H), 3,51 (m, 2H), , 21 (m, 2H), 6,82 (t, 1 H), 7,02 (d, 2H), 7, 20 (dd, 1 H), 7,25 (m, 2H), 7,62 (d, 2H), 8, 38 (m, 1H) ** 2 H H H N 1 3, 40 (m, 4H), 3,49 (m, 6H), 4,21 (t, 2H), N, 89 (d, 2H), 7,18 (dd, 1H), 761 (m, 2H), 8, 2 (d, 2H), 8,35 (t, 1 H) ** 3 H H H H C 1-1, 38 (m, 2H), 1,48 (m, 4H), 1,65 (m, 2H), -No 1,79 (m, 2H), 2,49 1 H), 2,88 (m, 2H), , 28 (m, 4H), 3,47 (t, 2H), 3,64 (m, 2H), 4, 12 (m, 2H), 7,15 (dd, 1H), 7,56 (m, 2H), 8, 31 (t, 1H) ** N° R1 R2 R9 R3 R4 X m Sel RMN 4 H H H H Nx) C 1 1, 71 (m, 2H), 1,94 (m, 2H), 2,14 (m, 3H), 79 1 H), 3,01 (m, 2H), 3,50 (m, 2H), , 69 (m, 2H), 4,15 (m, 2H), 7,16 (dd, 1H), H3C 7, 34 (s, 1 H), 7,58 (d, 2H), 8,33 (m, 1 H), 11, 54 (m, 1H) ** 5 H-CH3 H N 1 1, 27 (d, 3H), 3,27 (m, 2H), 3,36 (m, 4H), 3, 50 (m, 2H), 3,79 (m, 1H), 4,10 (m, 2H), \===J 6, 81 (t, 1H), 7,00 (d, 2H), 7,18 (dd, 1H), 7, 24 (t, 2H), 7,60 (d, 2H), 8,18 (d1H) ** 6 H H H-CH3 N 1 2, 24 (1,3H), 3,28 (m, 4H), 3,49 (m, 2H), 4, 12 (m, 2H), 7,17 (t, 1H), 7,59 (d, 2H), 8,36 (m, 1H) * 7 H-CH3 H-COOC (CH3) 3 N 1 1, 26 (m, 3H), 1,43 (s, 9H), 3,17 (m, 2H), 3, 45 (m, 2H), 3,55 (m, 2H), 3,78 (m, 2H), 4, 05 (m, 2H), 7,18 (t, 1H), 7,60 (d, 2H), 8, 22 (m, 1H) * 8 H H H N 1 3, 32 (m, 4H), 3,52 (m, 2H), 3,68 (m, 4H), < 4, 22 (m, 2H), 6,69 (t, 1 H), 6,91 (d, 1 H), 7, 19 (t, 1H), 7,59 (m, 3H), 8,15 (m, 1H), 8, 38 (m, 1H) * N° R1 R2 R9 R3 R4 X m Sel RMN 9 H-CH3 H H N 1 HCI 1,29 (m, 3H), 3,25 (m, 2H), 3,37 (m, 2H), (2 : 1) 3, 67 (m, 2H), 3,80 (m, 4H), 4,12 (m, 2H), 7, 39 (t, 1H), 7,72 (m, 2H), 8,43 (m, 1H), 3, 53 (m, 2H) * 10 H-CH3 H-COCH3 N 1 l, 27 (m, 3H), 2,06 (s, 3H), 3,23 (m, 2H), 3, 36 (m, 2H), 3,57 (m, 2H), 3,66 (m, 2H), 3, 79 (m, 2H), 4,07 (m, 2H), 7,19 (t, 1H), 7, 60 (d, 2H), 8,22 (m, 1H) * 11 H H H N 1-3, 44 (m, 4H), 3,52 (m, 2H), 3,66 (m, 4H), N02, 23 (m, 2H), 7,12 (d, 2H), 7,20 (t, 1 H), 7,62 (d, 2H), 8,10 (d, 2H), 8,38 (m, 1H) * 12 H H H N 1-3, 28 (m, 4H), 3,42 (m, 4H), 3,51 (m, 2H), 4, 20 2H), 7,06 (m, 4H), 7,19 (t, 1H), 7, 62 (d, 2H), 8, 37 (m, 1H) * 13 H H H hA N 1, 18 (m, 4H), 3,46 (m, 4H), 3,52 (m, 2H), n-/4, 16 (m, 2H), 7, 08 (m, 1H), 7,20 (m, 2H), Cl-7, 34 (m, 1H) 7,45 (d, 1 H), 7,62 (d, 2H), 8, 37 (m, 1H) * 14 H H H-CH3 N 2 1, 91 (dd, 2H), 2,28 (s, 3H), 2,58 (m, 2H), 2, 69 (m, 2H), 3,46 (m, 2H), 3,55 (m, 4H), 4, 12 (m, 2H), 7,11 (dd, 1H), 7,48 (m, 2H), , 30 (m, 1 H) ** S N° R1 R2 R9 R3 R4 X m Sel RMN 15 H H H-COOC (CH3) 3 N 1 1, 42 (s, 9H), 3,22 (m, 4H), 3,49 (m, 4H), 4, 14 (m, 2H), 7,17 (t, 1H), 7,60 (m, 2H), , 34 (m, 1H) ** 16 H H H H N 1 HCI 3, 29 (m, 2H), 3,52 (m, 4H), 3,69 (m, 4H), (2 : 1) 4, 20 (m, 2H), 7,35 (dd, 1 H), 7,72 (m, 2H), 3, 54 (m, 1H), 9, 44 (m, 2H) ** 17 H H H n C 1 1, 35 (s, 9H), 2, 05 (m, 2H), 2, 40 (m, 2H), -NHCOOC (CH3) 3 3, 23 (m, 2H), 3,47 (m, 4H), 4, 17 (m, 2H), - NHCOOC (CH3) s 7, 16 (dd, 1 H), 7,21 (m, 1 H), 7,33 (m, 2H), , 39 (m, 2H), 7,58 (m, 2H), 8,32 (m, 1H) ** 18 H H H---- N 1-, 38 (m, 4H), 2,43 (m, 2H), 2,58 (m, 4H), N 0 3, 24 (m, 4H), 3,47 (m, 2H), 3,55 (m, 4H), 4, 12 (m, 2H), 7,16 (t, 1H), 7,58 (m, 2H), , 33 (m, 1 H) ** 19 H H H-N 1-1, 43 (m, 2H), 1,72 (m, 2H), 1,83 (m, 2H), N-CH3 2, 12 (s, 3H), 2,19 (m, 1H), 2,64 (m, 4H), 2, 78 (m, 2H), 3,24 (m, 4H), 3,47 (m, 2H), 4, 12 (m, 2H), 7,15 (t, 1H), 7,57 (m, 2H), , 32 (m, 1 H) ** 20 H H H-NH2 C 1 HCI 2, 37 (m, 2H), 2,57 (m, 2H), 3,92 (m, 2H), (2 : 1) 4, 20 (m, 2H), 7,39 (t, 1H), 7,44 (m, 1H), 7, 51 (m, 2H), 7,70 (m, 3H), 7,74 (d, 1 H), B, 60 (m, 1 H), 8,81 (m, 4H) ** N° R1 R2 R9 R3 R4 X m Sel RMN 21 H H H-CH2-CON (CH2-CH3) 2 N 1-1, 013 (t, 3H), 1,40 (t, 3H), 2,62 (m, 4H), 3,20 (s, 2H), 3,24 (m, 6H), 3,30 (s, 1H), 3,38 (q, 2H), 3,48 (m, 2H), 4,12 (m, 2H), 7,16 (t, 1H), 7, 58 (m, 2H), 8,33 (t, 1H) ** 22 H H H-N 2-1, 55 (m, 2H), 1,63 (m, 4H), 1,90 (m, 2H), 6H) 2, 2H) 2,65 (m, 2H), 2,77 (m, 2H), 3,46 (m, 2H), 3,54 (m, 4H), 4,12 (m, 2H), 7,11 (t, 1 H), 7,47 (m, 2H), 8,30 (t, 1H) ** 23 H-CH3 H- (CH2) 3-N (CH3) 2 N 1 1, 25 (m, 3H), 1,59 (m, 2H), 2,15 (s, 6H), 2, 27 (m, 2H), 2,35 (m, 2H), 2,57 (m, 2H), 3, 16 (m, 2H), 3,77 (m, 1H), 4,01 (m, 2H), 7, 16 (t, 1 H), 7,57 (d, 2H), 8,17 (m, 1H) ** 24 H H H-/ N 1-, 57 (m, 4H), 3,30 (m, 2H), 3,47 (s, 2H), , 11 11 (m, 2H), 7,16 (t, 1H), 7,36 (d, 2H), _ 7, 58 (d, 2H), 8,33 (t, 1 H), 8,52 (d, 2H) ** 25 H H H N 1-3, 46 (m, 10H), 4,22 (m, 2H), 7,15 (d, 2H), t CF3 7, 19 (t, 1H), 7,55 (d, 2H), 7,62 (d, 2H), 8, 39 (t, 1 H) * 26 H H H N 1-1, 76 (q, 2H), 2,35 (t, 2H), 2,51 (m, 4H), 2,61 (t, 2H), 3,27 (m, 4H), 3,47 (m, 2H), 4,12 (m, 2H), 7,16 (t, 2H), 7,22 (m, 2H), 7,27 (m, 2H), 7, 58 (m, 2H), 8,33 (t, 1H) ** N° R1 R2 R9 R3 R4 X m Sel RMN 27 H H H N 1 3, 23 (m, 4H), 3,45 (m, 4H), 3,51 (m, 2H), 4, 2 (t, 2H), 7,01 (m, 1H), 7,13 (m, 3H), 7,19 (t, 1 H), 7,62 (dd, 2H), 8,38 (t, 1 H) * 28 H H H H3C N N 1-2, 20 (s, 3H), 2,28 (s, 3H), 2,56 (m, 3H), N 3, 26 (m, 4H), 3,78 (s, 2H), 3,68 (m, 2H), N 4, 13 (m, 2H), 7,16 (t, 1H), 7,37 (m, 1H), CH3 _ 7, 48 (m, 4H), 7,58 (d, 2H), 8,23 (m, 1H) ** Uhg 29 H H H H \ C 1-1, 87 (m, 2H), 2,05 (m, 2H), 2,92 (m, 1H), F 3, 07 (m, 2H), 3,50 (m, 2H), 3,70 (m, 2H), N 4, 17 (m, 2H), 7,17 (t, 1H), 7,22 (m, 2H), 7, 59 (d, 2H), 7,79 (m, 2H), 8,36 (m, 1H), 12,71 (m, 1H) * 30 H H H-N 1-1, 08 (m, 1H), 1,21 (m, 4H), 1,57 (m, 1H), --0 1, 75 (m, 4H), 2,29 (m, 1 H), 2,66 (m, 4H), 3, 23 (m, 4H), 3,47 (m, 2H), 4,12 (m, 2H), 7, 15 (t, 1H), 7,57 (m, 2H), 8,32 (m, 1 H) ** 31 H H H N 1-1, 72 (m, 2H), 2,40 (m, 2H), 2,55 (m, 4H), , 64 (m, 2H), 2,79 (m, 2H), 3,27 (m, 4H), 3, 48 (m, 2H), 3,53 (s, 2H), 4,13 (m, 2H), 7, 06 (m, 4H), 7,16 (t, 1H), 7,58 (m, 2H), 8, 33 (m, 1 H), CH2 manquant sous pic DMSO à 2, 48ppm** N° R1 R2 R9 R3 R4 X m Sel RMN 32 10-CH3 H H-N 1-, 5 (s, 3H), 3,26 (m, 4H), 3,39 (m, 4H), F 3, 48 (m, 2H), 4,18 (m, 2H), 7,03 (m, 3H), , 08 (m, 2H), 7,53 (d, 1 H), 8,25 (m, 1 H) ** 33 10-CH3 H H N 1 1, 09 (m, 1 H), 1,22 (m, 4H), 1,58 (m, 1 H), i, 76 (m, 4H), 2,29 (m, 1 H), 2,48 (s, 3H), \ 2, 64 (m, 4H), 3,22 (m, 4H), 3,45 (m, 2H), 4, 10 (m, 2H), 6,98 (d, 1H), 7,49 (d, 1H), 8, 22 (m, 1 H) ** 34 8-CH3 H H N 1-2, 51 (s, 3H), 3,24 (m, 4H), 3,41 (m, 6H), , 09 (m, 2H), 7,04 (m, 5H), 7,41 (d, 1 H), \34 (m, 1 H) 35 9-CH3 H H N 1-2, 39 (s, 3H), 3,25 (m, 4H), 3,40 (m, 4H), F 3, 48 2H), 4,16 (m, 2H), 7,05 (m, 4H), , 42 (m) 2H), 8,30 (m, 1 H) 36 H H Pr N 1 0, 91 (t, 3H), 1,27 (m, 1H), 1,45 (m, 1H), nif 1, 53 (m, 1H), 1,68 (m, 1H), 3,26 (m, 5H), 3, 39 (m, 2H), 3,57 (m, 2H), 4,63 (m, 1 H), 7, 05 (m, 4H), 7,22 (t, 1H), 7,68 (d, 1 H), . 79 (d, 1 H), 8,18 (m, 1 H) N° R1 R2 R9 R3 R4 X m Sel RMN 37 H H H-CO-CH2-N (CH3) 2 N 1 2, 19 (s, 6H), 3,11 (s, 2H), 3,23 (m, 2H), 3,27 (m, 2H), 3,49 (m, 2H), 3,63 (m, 2H), 3,72 (m, 2H), 4,17 (m, 2H), 7,18 (t, 1H), 7,60 (m, 2H), 8,34 (m, 1H) 38 H H H N 1 3. 14 (m, 4H), 3.39 (m, 4H), 3.50 (m, 2H), n OH 4. 18 (m, 2H), 6.67 (d, 2H), 6.85 (d, 2H), --0- 7. 18 (t, 1 H), 7.60 (d, 2H), 8.34 (m, 1 H), 8.67 (s,1 H) **

Les composés de l'invention ont fait l'objet d'essais pharmacologiques permettant de déterminer leur effet inhibiteur de la PARP ou poly (ADP- ribose) polymérase. Les composés de l'invention ont été soumis au test suivant : Effets des composés sur l'activité enzymatique de la PARP La PARP-1 humaine recombinante (hPARP-1) est produite par les cellules Sf9 en utilisant une système d'expression baculovirus (Giner et al., Gene (1992), 114,279-283). L'enzyme est partiellement purifiée à partir de l'extrait cellulaire obtenu après précipitation par le sulfate d'ammonium à 70%. La solution de hPARP-1 obtenue est capable de générer 0,5-0,7 nmol de nicotinamide à partir du NAD+ dans les conditions d'essai standard décrites ci-dessous. Les composés à tester sont mis en solution dans un milieu d'incubation contenant 50 mM de tris-HCI, 10 mM de MgCI2, 20, uM d'acétate de zinc, 1,5 mM de dithiothreitol, 0,2 ug d'histone et 0,1 llg d'oligonucléotide (GGAATTCC) pour 100 NI, en présence de hPARP-1 partiellement purifiée tamponnée à pH 8. La réaction enzymatique est engagée par l'addition de NAD+ (0,2 mM) et poursuivie à température ambiante pendant 20 minutes. La réaction est stoppée par l'addition de HC104 (1,2 M) à 4°C. Après centrifugation, les supernageants sont analysés en HPLC (colonne Shandon Ultrabase C8). L'élution isocratique est réalisée par un tampon phosphate (0,1 M) de pH 4,5 contenant 6% d'acétonitrile, injecté à 1,25 ml/min pendant 6 minutes. Le nicotinamide formé est détecté en mesurant l'absorbance UV de l'éluat à 265 nm et quantifié par rapport au pic formé par un standard externe de nicotinamide (2 moles). L'activité hPARP-1 résiduelle mesurée en présence de concentrations variables de composés de l'invention est comparée à celle obtenue en leur absence. Toutes les mesures sont faites au moins en duplicate et les Cl50 sont calculées en utilisant l'équation de la sigmoïde de l'effet-dose.

Les composés les plus actifs dans cet essai se caractérisent par des Ctso comprises entre 5 et 500 nM.

Par ailleurs, les composés conformes à l'invention les plus actifs en vers la PARP-2 se caractérisent également par des Cl50 comprises entre 5 et 500 nM.

II apparaît donc que les composés de l'invention ont une activité inhibitrice sélective de la PARP, notamment de la PARP-1 et de la PARP-2.

Les composés de l'invention peuvent donc être utilisés pour la préparation de médicaments, en particulier de médicaments inhibiteurs de la PARP. Ces

médicaments trouvent leur emploi en thérapeutique notamment dans la prévention ou le traitement de l'infarctus du myocarde, de l'ischémie cardiaque, l'insuffisance cardiaque, l'athérosclérose, la resténose après PTCA ou pontage, l'ischémie cérébrale et l'infarctus cérébral, causés par une ischémie, un traumatisme ou un accident thromboembolique, les maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson, la maladie d'Alzheimer et la chorée de Huntington, l'insuffisance rénale aiguë, en particulier celle d'origine ischémique ou apparaissant après transplantation rénale, la transplantation cardiaque : traitement du rejet de greffe et de l'athérosclérose accélérée du greffon, les pathologies inflammatoires, les désordres immunologiques, les maladies rhumatoïdes, le diabète et les pancréatites, le choc septique, le syndrome de détresse respiratoire aiguë, les tumeurs et les métastases, les maladies autoimmunes, le SIDA, l'hépatite, le psoriasis, les vasculites, les colites ulcéreuses, les sclérose multiples et la myasthénie.

Ainsi, les composés de formule (I) conformes à l'invention peuvent être utilisés pour la préparation d'un médicament destiné au traitement ou à la prévention des désordres dans lesquels l'enzyme PARP est impliquée.

Enfin, la présente invention concerne également des compositions pharmaceutiques renfermant, en tant que principe actif, un composé de formule (I) selon l'invention. Ces compositions pharmaceutiques contiennent une dose efficace d'un composé selon l'invention, ou un sel pharmaceutiquement acceptable de ce dernier, et un ou plusieurs excipients pharmaceutiques convenables. Lesdits excipients sont choisis selon la forme pharmaceutique et le mode d'administration souhaité.

Dans les compositions pharmaceutiques de la présente invention pour l'administration orale, sublinguale, sous-cutanée, intramusculaire, intra-veineuse, topique, intratrachéale, intranasale, transdermique ou rectale, le principe actif de formule (I) ci-dessus, ou son sel ou hydrate éventuel, peut être administré sous forme unitaire d'administration, en mélange avec des excipients pharmaceutiques classiques, aux animaux et aux êtres humains pour la prophylaxie ou le traitement des troubles ou des maladies ci-dessus. Les formes unitaires d'administration appropriées comprennent les formes par voie orale telles que les comprimés, les gélules, les poudres, les granules et les solutions ou suspensions orales, les formes d'administration sublinguale, buccale, intratrachéale, intranasale, les formes d'administration sous-cutanée, intramusculaire ou intraveineuse et les formes

d'administration rectale. Pour l'application topique, on peut utiliser les composés selon l'invention dans des crèmes, pommades ou lotions.

La dose de principe actif administrée par jour peut atteindre 0,1 à 1000 mg/kg par voie orale, parentérale ou rectale. Il peut y avoir des cas particuliers où des dosages plus élevés ou plus faibles sont appropriés, de tels dosages ne sortent pas du cadre de l'invention. Selon la pratique habituelle, le dosage approprié à chaque patient est déterminé par le médecin selon le mode d'administration, le poids et la réponse dudit patient.

Lorsqu'on prépare une composition solide sous forme de comprimés, on mélange l'ingrédient actif principal avec un excipient pharmaceutique, tel que la gélatine, l'amidon, le lactose, le stéarate de magnésium, le talc, la gomme arabique ou analogues. On peut enrober les comprimés de saccharose, d'un dérivé cellulosique, ou d'autres matières. Les comprimés peuvent être réalisés par différentes techniques, telles que la compression directe, la granulation sèche, là granulation humide ou la fusion à chaud.

On obtient une préparation sous forme de gélules en mélangeant l'ingrédient actif avec un diluant et en versant le mélange obtenu dans des gélules molles ou dures.

Pour une administration parentérale, on peut utiliser des suspensions aqueuses, des solutions salines isotoniques ou des solutions stériles et injectables qui contiennent des agents de dispersion et/ou des mouillants pharmacologiquement compatibles, par exemple le propylèneglycol ou le butylèneglycol.

La présente invention, selon un autre de ses aspects, concerne également une méthode de traitement des pathologies ci-dessus indiquées qui comprend !'administration, à un patient, d'une dose efficace d'un composé de formule (I) selon l'invention ou un de ses sels pharmaceutiquement acceptables.