Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
BOARD FOR TRACTION BY A SAILWING OR A KITE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2001/007315
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns a board designed for traction by a sailwing or a kite, enabling to optimise the manoeuvrability and capacity of sailing upwind. The shape of said novel board is characterised by a transverse symmetrical axis and by a dissymetry along the longitudinal axis. In particular on said board, the windward curvature of the board (1) differs from the leeward edge (2), the windward half fairing section (8) is different from the leeward one (5); similarly the windward edges or sailtracks (4) and the leeward ones (7) are different and each is specially designed for a particular function. The daggerboards or fins are arranged on either side of the board and likewise dissymetrically.

Inventors:
COPELLO MARCO (FR)
Application Number:
PCT/FR2000/002081
Publication Date:
February 01, 2001
Filing Date:
July 20, 2000
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
COPELLO MARCO (FR)
International Classes:
B63B35/79; (IPC1-7): B63B35/79
Foreign References:
US3337886A1967-08-29
US3134992A1964-06-02
Other References:
ALEX GILLAN, KITESURFER BOARDS, - 22 March 1999 (1999-03-22), XP002153499, [retrieved on 20001121]
None
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS
1. 1) Planche destinée à être tractée par une aile volante ou un cerfvolant, caractérisée par une symétrie du contour selon l'axe transversal ou axe mineur associée à une dissymétrie des lignes extérieures (1) et (2) selon l'axe médian ou longitudinal (3).
2. Différentiation des bords de la planche selon la revendication 1, caractérisée par un bord au vent (4) plus dur et plus aigu que le bord sous le vent (7), celuici pouvant avoir une hauteur centrale variable et s'affinant vers les extrémités.
3. Différentiation de la carène de la planche selon la revendication 1 caractérisée par des sections symétriques de chaque coté de l'axe transversal et dissymétriques de chaque coté de l'axe longitudinal (5) et (6).
4. Différentiation de la courbure générale de la section de la planche caractérisée par une symétrie selon l'axe longitudinal et par des courbures différentes du coté au vent et du coté sous le vent. En particulier le coté au vent (1) est plus tendu que le coté sous le vent (2).
5. Disposition des dérives sur la planche selon la revendication 1 caractérisée par deux dérives, situées chacune à un bout de l'axe longitudinal (10), plus ou moins décalées par rapport aux extrémités et deux ou plusieurs autres dérives, situées près du bord au vent (11) et plus centrées par rapport à l'axe transversal.
Description:
PLANCHE TRACTEE PAR UNE AILE VOLANTE OU UN CERF-VOLANT

La concerneunnouveautypedeplanchedestinéeàêtretractéeinvent ion <BR> <BR> ailedecerfvolantoudetype«parapente».cettepratiqueestparune <BR> couramment appelée « kitesurf » ou « flysurf ». existantesàl'heureactuellesont,pourlaplupart,dérivéesLesp lanches desurf,possédantunavantetunarrièrebiendifférenciésetdesd esplanches bordsbords(rails) plus rondsetrentrés.moins C-ette-solution technique-pénalise-lourdement l'efficacité de laremomee au vent à cause duprofil des rails et, de plus, oblige le pratiquant à, changer la position des pieds sur planche lors-des changements de direction.

L'autre-type de planches-existant est couramment appelé « wakeboard et présente laparticularité d'etreymétrique--par-rapport-à l'axe transversal. Ce-type remontebeaucoupmieuxauventetn'obligepaslepratiqueantàdeplan ches changer-les pieds de-position lors-des changements de direction, mais est en revanche très délicat à maniera cause des rails-très aiguisés sur les deux cotés et est emplus réservé à une pratique de haut-niveau technique parce qu'il n'est efficace que dans des conditions de vent fort.

Dans les deux cas les planches ont des bords et des courbures symétriques par rapport à l'axe longitudinal.

Aucun type de planches existant n'a étéonçrspécrfiquementrpour ce genre de-pratique et ne répond aux exigences de sécurité et de polyvalence nécessaires pour élargir la base de pratique de ce sport dans des conditions de sécurité acceptables.

La présente invention-permet de remédier aux inconvénients cités-plus haut ; en tenant compte desparticularités de la propulsion par une aileviante, cette nouvellenouvelleplanche optimise àtouteslesalluresgrâceàdessolutionsrendement inédites.

Afin d'éviter au pratiquant d'avoir à changer laposition des pieds lors des changements de direction, la planche est symétrique selon l'axe transversal, ou axe-mineur. Elle peut-doncdifféremmentavanceervers la-droite ou vers la gauche du pratiquant. étantainsitoujourspositionnéfaceàl'ailevolante,lesdeuxLep ratiquant railssetrouvantdechaquecotédel'acelkongitudinalouaxemajeurb ordsou fonctiontotalementdifférenteetprésententunprofildifférent ontune (comme l'on peut observer sur la Fig. 1) qui spécialise leur fonction. Le rail se situant du coté du dos du pratiquant ou « an vent », est fin, durertranchant afin defavoriser la remontée au-vent. Son-profil--estsymétrique des deuxdeuxcotés en milieuverslesextrémités.du Le rail se situant du coté de la face du pratiquant ou « sous le vent » est plus haut, avec de l'épaisseur au centre et s'affinant vers les extrémités.

Sa fonction étant de favoriser laTnaniabilitéetie-passage des vagnes et du clapôt, ses extrémités sont relevées et son bord inférieur peut être rentré ou arrondi.

Les lignes extérieures sont également différentes des deux cotés de l'axe longitudinal comme cela est montré sur la Fig. 1.

Le coté « au vent » a des lignes plus tendue que le coté « sous le vent ». Le coté « au vent » en effet, servant essentiellement à diriger la planche au vent lors des remontées au près, a des lignes très tendues, avec très peu d'arrondi au centre et des extrémités plus ou moins carrées.

Le coté « sous le vent » est au contraire bien arrondi, avec une courbure centrale marquée et des extrémités bien rentrées afin de faciliter les changements de direction et la maniabilité en général.

Les deux moitiés de la carène se trouvant de chaque coté de l'axe longitudinal sont également différentes ; le coté « au vent » est plus tendu, sa section est plate ou concave avec éventuellement des tuyères vers le bord extérieur, permettant de mieux canaliser les écoulements et favorisant le cap. Le coté « sous le vent » est plus relevé, convexe vers les extrémités avec une section centrale plate, concave ou assortie de tuyères, selon le dégrée de stabilité directionnelle recherché, la figure 2 illustre ce principe.

Les dérives, nécessaires à une remontée au vent efficace, peuvent être placés selon des configurations différentes, mais toujours avec une dérive centrée à chaque extrémité de la planche et une ou plusieures dérives placées du coté « au vent ».

Les dessins annexés illustrent l'invention : La figure 1 représente en vue frontale la carène de la planche. En référence à ce dessin, on distingue un coté « au vent » (1) tendu, aux extrémités marquées par un contour presque carré.

Le coté « sous le vent » (2) se caractérise par une courbure nettement plus accentuée au centre et par des extrémités arrondies.

La ligne médiane (3) définit la ligne de changement de courbure de la section de la carène et ne se trouve pas nécessairement au milieu de la planche.

Les sections A-A'et B-B'montrent les deux demi carènes très différenciées : une partie « au vent » concave (6) avec une tuyère sur le bord (8) et une partie « sous le vent » plate ou convexe (5).

La section B-B'montre également la différence entre le bord ou « rail » « au vent » (4) qui est bas et aigu et le bord « sous le vent » qui est haut, carré ou arrondi sur sa partie centrale (7).

La figure 2 représente la planche en vue latérale, en référence à ce dessin, l'on peut distinguer la courbure du dessus de la planche (9) ou « pont » et la ligne médiane (3).

Par rapport à la courbure de cette dernière, on identifie la courbure du coté

« sous le vent » (2), plus accentuée et celle « au vent » (1) nettement plus tendue.

La figure 3 montre la disposition de base des dérives ou ailerons ; une première paire est positionnée sur la ligne médiane, à chaque extrémité de la planche (10), l'autre paire, plus rapprochée du milieu de la planche, est située près du bord « au vent » de cette dernière (11).

La figure 4 montre une vue latérale de cette disposition où l'on distingue la paire de dérives médianes (10) et la paire latérale (11).