Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
BRUSH WITH A DETACHABLE HANDLE HELD BY A MAGNET
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/059145
Kind Code:
A1
Abstract:
A hair treatment instrument (1) comprising an instrument body (2) having a handle adjustment element (24) rigidly connected to the instrument body, a detachable handle (3) having an attachment element (30) configured to be detachably attached, in an assembly position, to the handle adjustment element (24). A hollow housing (25) is provided in the handle adjustment element (24). A protuberance (5) of the attachment element (30) is shaped so as to translationally engage in an axial direction (l-i) and to be immobilised in said hollow housing (25) in an assembly position. A first magnet (6) housed in the hollow housing (25) engages with a second magnet (7) housed in the protuberance (5) in order to detachably hold, through magnetic attraction, the protuberance (5) in said hollow housing (25) in an assembly position. Anti-rotation means comprising a ring of housing teeth (28) provided in said hollow housing (25) and a ring of protuberance teeth (50) provided on said protuberance (5), the housing teeth meshing with the protuberance teeth in an assembly position.

Inventors:
NICOUD SÉBASTIEN (FR)
Application Number:
IB2020/058864
Publication Date:
April 01, 2021
Filing Date:
September 23, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SCPI (FR)
International Classes:
A46B5/00; A46B9/02
Foreign References:
US20110114111A12011-05-19
US20130133683A12013-05-30
US20090229624A12009-09-17
US20130133683A12013-05-30
US20110114111A12011-05-19
US20170086558A12017-03-30
US9173478B22015-11-03
Attorney, Agent or Firm:
CABINET PONCET (BP 317, ANNECY Cedex, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

[Revendication 1] ;1 - Instrument (1) pour traiter une chevelure, comprenant :

- un corps d’instrument (2), conformé pour interagir avec la chevelure, et ayant un élément d’adaptation de manche (24) solidaire du corps d’instrument,

- un manche amovible (3), comprenant un tronçon de préhension (4), et comprenant un élément de fixation (30) configuré pour se fixer de façon amovible, dans une position d’assemblage, à l’élément d’adaptation de manche (24),

- un logement creux (25), prévu dans l’un de l’élément de fixation (30) et de l’élément d’adaptation de manche (24),

- une excroissance (5), prévue dans l’autre de l’élément de fixation (30) et de l’élément d’adaptation de manche (24), l’excroissance (5) étant conformée pour s’engager par translation selon une direction axiale (l-l) et se bloquer dans ledit logement creux (25) en position d’assemblage,

- un premier aimant (6), logé dans l’un du logement creux (25) et de l’excroissance (5), coopérant avec un élément d’attraction magnétique (7) logé dans l’autre du logement creux (25) et de l’excroissance (5), pour retenir de façon amovible par attraction magnétique l’excroissance (5) dans ledit logement creux (25) en position d’assemblage,

- des moyens anti-rotation (28, 50) conformés pour s’opposer à une rotation relative du corps d’instrument (2) et du manche amovible (3) autour de la direction axiale (l-l) en position d’assemblage, dans lequel les moyens anti-rotation comprennent une couronne de dents de logement (28) prévue dans ledit logement creux (25), et une couronne de dents d’excroissance (50) prévue sur ladite excroissance (5), les dents de logement (28) s’imbriquant avec les dents d’excroissance (50) en position d’assemblage, caractérisé en ce que :

- l'une de la couronne de dents de logement (28) et de la couronne de dents d’excroissance (50) est dentée de façon continue selon toute sa circonférence, et

- l’autre de la couronne de dents de logement (28) et de la couronne de dents d’excroissance (50) est dentée de façon discontinue selon sa circonférence.

[Revendication 2] 2 - Instrument (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce que ladite couronne de dents qui est dentée de façon discontinue selon sa circonférence comporte un nombre de dents compris entre 0.5 et 30 % du nombre de dents de ladite couronne de dent qui est dentée de façon continue. [Revendication 3] 3 - Instrument (1) selon la revendication 2, caractérisé en ce que la couronne de dents de logement (28) est dentée de façon continue, tandis que la couronne de dents d'excroissance (50) comporte 3 dents réparties à 120° selon sa circonférence.

[Revendication 4] 4 - Instrument selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que les dents des couronnes de dents ont une forme triangulaire à angles vifs.

[Revendication 5] 5 - Instrument selon l’une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que le logement (25) comporte un tronçon effilé (26) dans lequel s'adapte sans jeu un tronçon effilé (40) correspondant de l'excroissance (5) en position d’assemblage.

[Revendication 6] 6 - Instrument selon la revendication 5, caractérisé en ce que les couronnes de dents sont ménagées sur le grand diamètre des tronçons effilés (26, 40).

[Revendication 7] 7 - Instrument selon la revendication 6, caractérisé en ce que les couronnes de dents sont ménagées sur le petit diamètre des tronçons effilés.

[Revendication 8] 8 - Instrument selon l’une quelconque des revendications 5 à 7, caractérisé en ce que les tronçons effilés sont des tronçons coniques.

[Revendication 9] 9 - Instrument selon l’une quelconque des revendications 1 à 8, caractérisé en ce que la couronne de dents de logement (28) et la couronne de dents d’excroissance (50) occupent une longueur inférieure à la moitié de la longueur du logement creux (25) et de l’excroissance (5), de préférence inférieure au tiers de la longueur du logement creux (25) et de l’excroissance (5).

[Revendication 10] 10 - Instrument selon l’une quelconque des revendications 1 à 9, caractérisé en ce que l'élément d’attraction magnétique (7) est un second aimant ou une pièce en un matériau apte à être attiré par le champ magnétique produit par le premier aimant (6).

[Revendication 11] 11 - Instrument selon l’une quelconque des revendications 1 à 10, caractérisé en ce que le logement (25) est situé dans l'élément d’adaptation de manche (24), tandis que l’excroissance (5) est située sur l’élément de fixation (30).

[Revendication 12] 12 - Instrument selon l’une quelconque des revendications 1 à 11, caractérisé en ce que l’élément d’adaptation de manche (24) est une pièce rapportée et fixée sur le corps d’instrument (2).

[Revendication 13] 13 - Instrument selon l’une quelconque des revendications 1 à 12, caractérisé en ce que l’élément d’adaptation de manche (24) est une pièce rapportée et fixée sur une extrémité du corps d’instrument (2). [Revendication 14] 14 - Instrument selon l’une quelconque des revendications 1 à 13, caractérisé en ce que l’élément d’adaptation de manche (24) comporte un tronçon d’entrée (27) en entonnoir plus évasé que le reste du logement. [Revendication 15] 15 - Instrument selon l’une quelconque des revendications 1 à 14, caractérisé en ce que l’élément de fixation (30) est un embout de manche rapporté sur le tronçon de préhension (4) du manche (3).

[Revendication 16] 16 - Instrument selon l’une quelconque des revendications 1 à 15, caractérisé en ce que l’élément d’adaptation de manche (24) comporte sur sa surface extérieure une gorge annulaire (100) conformée pour permettre l’engagement de l’extrémité d’un doigt d’utilisateur.

[Revendication 17] 17 - Ensemble d’instruments pour traiter une chevelure, comprenant au moins un manche amovible (3) et une pluralité de corps d’instrument (2) selon l’une quelconque des revendications 1 à 16. |

Description:
BROSSE A MANCHE AMOVIBLE RETENU PAR AIMANT

DOMAINE TECHNIQUE DE L’INVENTION

[0001] La présente invention concerne les dispositifs destinés à être utilisés pour des cheveux, notamment pour le procédé de coiffage des cheveux dénommé « brushing », ou « mise en forme », ou encore « thermobrossage », et pour la coupe des cheveux.

[0002] Le brushing est une technique de séchage et de mise en forme des cheveux bien connue des coiffeurs, qui exige l'action combinée d'un séchoir à main et d'une brosse à main essentiellement cylindrique. Cette technique de coiffage consiste à travailler, mèche par mèche, les cheveux humides à S'aide d'une brosse, d'un peigne ou des doigts, tout en les séchant avec un séchoir à main.

[0003] Dans cette technique, le coiffeur peut donner du volume ou boucler une chevelure. Pour cela, il doit prendre à chaque fois une mèche de cheveux mouillés, l'enrouler sur la brosse à main, et la sécher au séchoir à cheveux, de façon à obtenir une forme déterminée par le diamètre de la brosse.

[0004] Un tel procédé exige que le coiffeur puisse utiliser aisément, en succession, des brosses de diamètre différent, adaptées chacune à une longueur ou une position différente de mèche de cheveux.

[0005] Pour faciliter le brushing, le document US 2009/0229624 A1 décrit un kit comprenant une pluralité de rouleaux de brushing, au moins un manche de préhension amovible auquel peut être fixé mécaniquement l’un des rouleaux de brushing, et un boîtier de rangement définissant un compartiment de réception dimensionné pour recevoir et contenir les rouleaux de brushing. La fixation mécanique du rouleau de brushing sur un manche de préhension amovible nécessite la manœuvre d’un bouton de déverrouillage pour libérer le rouleau de brushing à l’écart du manche de préhension amovible. Il est alors nécessaire d’utiliser deux mains, l’une pour tenir le manche de préhension amovible, l’autre pour retenir le rouleau de brushing jusqu’à leur séparation, ce qui n’est pas ergonomique et oblige le coiffeur à relâcher le séchoir à cheveux.

[0006] Le document US 2013/0133683 A1 décrit un rouleau de brushing qui est retenu sur un manche amovible par un aimant. Le manche amovible comprend un tronçon de préhension et un tronçon de fixation configuré en cône pour s’engager de façon amovible dans un logement conique correspondant d’un élément d’adaptation de manche prévu à l’intérieur du rouleau de brushing. Deux surfaces plates opposées sont prévues à la fois sur le tronçon conique de fixation et dans le logement conique de l’élément d’adaptation de manche, pour s’opposer à la rotation relative du manche amovible et du rouleau de brushing. Un aimant de retenue est prévu dans le fond du logement conique de l’élément d’adaptation de manche, et un aimant de retenue est également prévu à l’extrémité du tronçon de fixation du manche, pour retenir axialement le manche et le rouleau de brushing engagés l’un sur l’autre en position d’assemblage. Un flasque circonférentiel est prévu à l’extrémité proximale du rouleau de brushing, pour constituer une surface d’appui pour le désengagement du rouleau de brushing sur le manche par une poussée axiale. Lors de l’engagement du manche dans un rouleau de brushing, l’utilisateur doit nécessairement orienter angulairement le manche autour de sa direction axiale jusqu’à faire coïncider les surfaces plates, à défaut de quoi le rouleau de brushing peut se coincer mécaniquement en une position inacceptable sur le manche et sans être retenu par les aimants. L’assemblage nécessite donc une manoeuvre par deux mains. Par ailleurs, le désengagement du manche vis-à-vis du rouleau de brushing n'est pas aisé, car il existe un risque important de coincement qui empêche la manoeuvre par une seule main de l’utilisateur.

[0007] Le document US 2011/114111 A1 décrit notamment un mode de réalisation dans lequel un manche amovible comprend un tronçon de fixation conique qui vient s’engager dans une ouverture conique ménagée à l’intérieur d’un rouleau à cheveux, les deux éléments étant retenus par des aimants. Des rainures et nervures alternées, prévues tout au long du tronçon de fixation conique et de l’ouverture conique, empêchent la rotation relative axiale du manche et du rouleau à cheveux, et forment des dents. Les dents illustrées sur les figures ne sont pas jointives, ni en ce qui concerne la partie mâle, ni en ce qui concerne la partie femelle. La description n’apporte aucune information supplémentaire. Autrement dit, aucune des portions dentées n’est continue.

[0008] Le document US 2017/086558 A1 décrit notamment un mode de réalisation dans lequel un rouleau à cheveux comprend un tronçon de fixation conique mâle qui vient s’engager dans une ouverture conique ménagée à l’intérieur d’un manche, les deux éléments étant retenus par un aimant et une couronne métallique. Des nervures d’engagement, prévues tout au long du tronçon de fixation conique et de l’ouverture conique, empêchent la rotation relative axiale du manche et du rouleau à cheveux. Les dents illustrées sur les figures sont en forme de créneau et sont jointives, tant en ce qui concerne la partie mâle qu’en ce qui concerne la partie femelle. La description n’apporte aucune information supplémentaire. Autrement dit, aucune des portions dentées n’est discontinue. [0009] Le document US 9,173,478 B2 décrit un instrument dentaire pour application d’un gel ou d’une pâte en bouche. Un accouplement entre un corps d’instrument et une tête d'instrument comprend sur le corps d’instrument un tronçon de fixation cylindrique mâle qui vient s’engager dans une ouverture cylindrique ménagée à l’intérieur de la tête d’instrument. Deux nervures diamétralement opposées de l’ouverture cylindrique s’engagent dans deux des huit rainures du tronçon cylindrique mâle, pour indexer et bloquer l’orientation relative des pièces. Il n’est pas prévu de moyens pour effectuer d’une seule main l’accouplement et le désaccouplement des pièces.

EXPOSE DE L’INVENTION

[0010] L'invention a pour objet de faciliter encore la manipulation des instruments utilisés pour la coiffure des cheveux, en permettant en particulier au coiffeur de garder en permanence dans une main le séchoir à cheveux ou autre instrument de coiffure et de prendre, de manipuler ou de reposer de sa seule autre main les autres instruments de coupe ou de mise en forme des mèches de cheveux lors d’une étape de brushing.

[0011] L’invention a en particulier pour objet de faciliter la manipulation et l’interchangeabilité d’instruments différents, comportant chacun un corps d’instrument conformé pour interagir avec la chevelure et sur lequel peut se fixer de façon amovible un manche de préhension.

[0012] Selon un premier aspect de l’invention, la manipulation doit en particulier être facilitée par le fait que l’utilisateur n’a pas besoin d’indexer la position angulaire du manche de préhension lors de sa fixation sur un corps d’instrument, et par le fait que l’invention évite les risques de blocage mécanique du manche lors de sa fixation sur un corps d’instrument ainsi que lors de son retrait à l’écart d’un corps d’instrument.

[0013] Selon un deuxième aspect, l’invention vise à conserver les propriétés avantageuses d’un corps d’instrument creux et d’un manche de préhension à température réduite.

[0014] Selon un troisième aspect, l’invention vise à faciliter la manipulation et l’interchangeabilité des instruments en favorisant sensiblement l’engagement du manche de préhension sur le corps d'instrument.

[0015] Selon un quatrième aspect, l’invention vise à faciliter la manipulation et l’interchangeabilité des instruments en favorisant d’une part une bonne solidarisation du corps d’instrument sur le manche de préhension, et d’autre part la séparation volontaire du manche de préhension à l’écart du corps d’instrument, à l’aide d’une seule main sans effort excessif et sans risque de blocage.

[0016] Pour atteindre ces buts ainsi que d'autres, l'invention propose un instrument pour traiter une chevelure, ayant les caractéristiques du préambule ci -a près :

- un corps d’instrument, conformé pour interagir avec la chevelure, et ayant un élément d’adaptation de manche solidaire du corps d’instrument,

- un manche amovible, comprenant un tronçon de préhension, et comprenant un élément de fixation configuré pour se fixer de façon amovible, dans une position d’assemblage, à l’élément d’adaptation de manche,

- un logement creux, prévu dans l’un de l’élément de fixation et de l'élément d’adaptation de manche,

- une excroissance, prévue dans l’autre de l’élément de fixation et de l’élément d’adaptation de manche, l’excroissance étant conformée pour s’engager par translation selon une direction axiale et se bloquer dans ledit logement creux en position d’assemblage,

- un premier aimant, logé dans l’un du logement creux et de l’excroissance, coopérant avec un élément d’attraction magnétique logé dans l’autre du logement creux et de l’excroissance, pour retenir de façon amovible par attraction magnétique l’excroissance dans ledit logement creux en position d’assemblage,

- des moyens anti-rotation conformés pour s'opposer à une rotation relative du corps d’instrument et du manche amovible autour de la direction axiale en position d’assemblage,

- les moyens anti-rotation comprenant une couronne de dents de logement prévue dans ledit logement creux, et une couronne de dents d’excroissance prévue sur ladite excroissance, les dents de logement s’imbriquant avec les dents d’excroissance en position d’assemblage.

[0017] Selon ledit premier aspect de l’invention, constituant une première invention indépendante, on prévoit de combiner les caractéristiques dudit préambule avec les caractéristiques additionnelles suivantes :

- l’une de la couronne de dents de logement et de la couronne de dents d’excroissance est dentée de façon continue selon toute sa circonférence, c'est-à- dire que les dents successives de cette couronne de dents sont jointives, adjacentes les unes à la suite des autres, et

- l’autre de la couronne de dents de logement et de la couronne de dents d’excroissance est dentée de façon discontinue selon sa circonférence, c'est-à-dire que les dents successives de cette couronne de dents sont à l’écart l’une de l’autre, séparées l’une de l’autre par un segment de cylindre ou de cône. [0018] L’effet technique obtenu par la combinaison des caractéristiques additionnelles est de faciliter la manipulation, par le fait que l’utilisateur n’a pas besoin d’indexer la position angulaire du manche de préhension lors de sa fixation sur le corps d’instrument, et on évite simultanément les risques de blocage mécanique du manche lors de sa fixation sur le corps d’instrument et lors de son retrait.

[0019] En effet, quelle que soit la position angulaire relative du corps d’instrument et du manche amovible lorsque l’utilisateur les présente l’un face à l’autre pour leur assemblage, les dents de la couronne dentée de façon discontinue trouvent chacune de façon certaine leur place dans l’une des dents de la couronne dentée de façon continue, sans risquer de buter contre un espace intermédiaire entre deux dents successives de la couronne dentée de façon continue. Par ailleurs, l’espacement des dents de la couronne dentée de façon discontinue évite efficacement les problèmes de blocage mécanique des dents les unes dans les autres, blocage susceptible d’empêcher l’insertion complète et/ou le retrait du manche.

[0020] L’utilisateur peut ainsi exécuter les opérations suivantes d’une seule main, à savoir prendre un premier corps d’instrument en manipulant le seul manche de préhension amovible, procéder au traitement de la chevelure avec le premier corps d’instrument, retirer le manche pour laisser le corps d’instrument en place sur la chevelure ou sur un support, venir prendre un autre corps d’instrument sur le support à l'aide du manche de préhension amovible, procéder au traitement de la chevelure avec ledit autre corps d’instrument, et ainsi de suite. Simultanément à cela, le coiffeur peut, de son autre main, manœuvrer le séchoir à cheveux ou autre outil de traitement.

[0021] En pratique, pour réduire encore les risques de blocage mécanique, ladite couronne de dents qui est dentée de façon discontinue selon sa circonférence peut avantageusement comporter un nombre de dents compris entre 0.5 et 30 % du nombre de dents de ladite couronne de dents qui est dentée de façon continue.

[0022] Selon un mode de réalisation avantageux, la couronne de dents de logement est dentée de façon continue, tandis que la couronne de dents d’excroissance comporte 3 dents réparties à 120° selon sa circonférence.

[0023] De préférence, les dents des couronnes de dents ont une forme triangulaire à angles vifs.

[0024] De la sorte, il n’y a en pratique aucun risque que les sommets des dents respectives des couronnes de dents de logement et d'excroissance restent en appui les uns contre les autres lors de l’engagement du manche sur le corps d'instrument, et s’opposent ainsi à la pénétration complète des dents les unes dans les autres jusqu’à une position de retenue efficace par les aimants.

[0025] De préférence, le logement comporte un tronçon effilé dans lequel s’adapte sans jeu un tronçon effilé correspondant de l’excroissance en position d’assemblage. On entend par « tronçon effilé » un tronçon dans lequel le diamètre de section transversale varie progressivement, de façon monotone, entre une extrémité de tronçon à grand diamètre et une extrémité de tronçon à petit diamètre.

[0026] De la sorte, en position d’assemblage, les tronçons effilés respectifs sont en appui l’un dans l’autre, retenus dans cette position par l’action des aimants, et s’opposant à tout mouvement relatif transversal du manche par rapport au corps d’instrument.

[0027] Les couronnes de dents peuvent avantageusement être ménagées sur le grand diamètre des tronçons effilés, ou éventuellement sur le petit diamètre des tronçons effilés.

[0028] Selon un mode de réalisation avantageux, les tronçons effilés sont des tronçons coniques.

[0029] La couronne de dents de logement et la couronne de dents d’excroissance peuvent avantageusement occuper une longueur inférieure à la moitié de la longueur du logement creux et de l'excroissance, de préférence inférieure au tiers de la longueur du logement creux et de l’excroissance. De la sorte, les risques de blocage mécanique sont encore réduits, l’engagement et le dégagement du manche sur le corps d’instrument sont encore facilités.

[0030] Selon ledit second aspect de l’invention, constituant une seconde invention indépendante, on prévoit de combiner les caractéristiques du préambule avec les caractéristiques additionnelles suivantes :

- l’élément d’adaptation de manche est une pièce rapportée et fixée en saillie sur une extrémité du corps d’instrument.

[0031] L’effet technique obtenu par la combinaison de ces caractéristiques additionnelles est de préserver l'espace intérieur du corps d'instrument, pour conserver les fonctionnalités traditionnelles du corps d’instrument, en particulier les propriétés avantageuses d’un corps d’instrument creux plus léger, à plus faible inertie thermique, et perméable au flux d’air d’un séchoir à cheveux. En outre, cette pièce rapportée peut constituer un élément d’isolation thermique entre le manche de préhension et le corps d’instrument lui-même susceptible d’être échauffé par un séchoir à cheveux.

[0032] Selon ledit troisième aspect de l’invention, constituant une troisième invention indépendante, selon un premier mode de réalisation, on prévoit de combiner les caractéristiques du préambule avec la caractéristique additionnelle suivante :

- l’élément d'adaptation de manche comporte un tronçon d'entrée en entonnoir plus évasé que le reste du logement.

[0033] L’effet technique obtenu par l’ajout de cette caractéristique additionnelle est de faciliter encore l’engagement du manche sur un corps d’instrument, cet engagement étant réalisé dès lors que l’axe longitudinal du manche se trouve à proximité de l’axe longitudinal du corps d’instrument, sans qu’une correspondance exacte des deux axes soit nécessaire.

[0034] Selon ledit troisième aspect de l’invention, constituant une troisième invention indépendante, selon un second mode de réalisation, on prévoit de combiner les caractéristiques du préambule avec la caractéristique additionnelle suivante :

- la couronne de dents de logement et la couronne de dents d’excroissance occupent une longueur inférieure à la moitié de la longueur du logement creux et de l’excroissance, de préférence inférieure au tiers de la longueur du logement creux et de l’excroissance.

[0035] L’effet technique obtenu par l'ajout de cette caractéristique additionnelle est de faciliter encore l’engagement du manche sur un corps d'instrument.

[0036] Selon ledit quatrième aspect de l’invention, constituant une quatrième invention indépendante, on prévoit de combiner les caractéristiques du préambule avec la caractéristique additionnelle suivante :

- l’élément d’adaptation de manche comporte, sur sa surface extérieure, une gorge annulaire conformée pour permettre l’engagement de l'extrémité d’un doigt d’utilisateur.

[0037] L’effet technique obtenu par l’ajout de cette caractéristique additionnelle est que, lorsqu’un doigt d'utilisateur est engagé dans la gorge annulaire, ce doigt peut exercer une poussée axiale pour éjecter le corps d’instrument à l’écart du manche de préhension, et cette poussée est exercée au plus près de l’axe longitudinal du manche et du corps d’instrument. Cela facilite encore la séparation du manche et du corps d’instrument, en évitant les risques de blocage mécanique qui sont plus fréquents lors d’une poussée désaxée.

DESCRIPTION SOMMAIRE DES DESSINS

[0038] D'autres objets, caractéristiques et avantages de la présente invention ressortiront de la description suivante de modes de réalisation particuliers, faite en relation avec les figures jointes, parmi lesquelles : [0039] [Fig.1 ] La figure 1 est une vue en coupe longitudinale d’un instrument selon un mode de réalisation de la présente invention, avec un corps d’instrument de type brosse à cheveux adapté sur un manche amovible ;

[0040] [Fig.2] La figure 2 est une vue en perspective d’un élément d’adaptation de manche de la figure 1, selon sa face de fixation au corps d'instrument ;

[0041] [Fig.3] La figure 3 est une autre vue en perspective de l'élément d’adaptation de manche de la figure 1, selon la face d’entrée du logement creux ;

[0042] [Fig.4] La figure 4 est une vue en bout de l’élément d’adaptation de manche de la figure 1 , selon la face d’entrée du logement creux ;

[0043] [Fig.5] La figure 5 est une vue en perspective d’un élément de fixation sous forme d’un embout de manche amovible, comprenant une excroissance de fixation du manche, vu du côté de l’extrémité de l’excroissance de fixation ;

[0044] [Fig.6] La figure 6 est une vue en perspective de l’embout de manche amovible de la figure 5, vu du côté opposé à l’excroissance de fixation ;

[0045] [Fig.7] La figure 7 est une vue de côté de l’embout de manche des figures 5 et

6 ;

[0046] [Fig.8] La figure 8 est une vue en bout de i’embout de manche des figures 5 à 7, vu du côté opposé à l’excroissance de fixation ; et

[0047] [Fig.9] La figure 9 est une vue en bout de l’embout de manche de la figure 8, vu du côté de l’excroissance de fixation.

DESCRIPTION DES MODES DE REALISATION PREFERES

[0048] Dans le mode de réalisation tel qu'illustré sur les figures 1 à 9, l'instrument 1 pour traiter une chevelure est illustré à titre d’exemple par une brosse de brushing, comprenant un corps d’instrument 2 et un manche amovible 3.

[0049] Dans cet exemple, le corps d'instrument 2 est un corps de brosse de brushing, comprenant une cage tubulaire 20, généralement cylindrique à section transversale circulaire, se développant le long d’un axe longitudinal l-l, en métal ou en matière plastique, comportant des trous périphériques traversants par lesquels sont engagés des poils de brosse 21. La cage tubulaire 20 est ouverte à une extrémité distale 22.

[0050] A son autre extrémité, ou extrémité proximale 23, la cage tubulaire 20 est fermée par un élément d’adaptation de manche 24.

[0051] Le manche amovible 3 comprend un tronçon de préhension 4, et comprend un élément de fixation 30 ayant un tronçon de fixation 5.

[0052] Le tronçon de fixation 5 du manche 3 est conformé pour se fixer de manière amovible sur ou dans l’élément d’adaptation de manche 24. [0053] Dans la réalisation illustrée sur les figures, l’élément d’adaptation de manche 24 est une pièce rapportée fixée axialement en saillie sur l’extrémité proximale 23 du corps d’instrument 2. De la sorte, l’élément d’adaptation de manche 24 laisse libre l’espace intérieur de la cage tubulaire 20 du corps d’instrument. Dans l’exemple illustré, cette disposition permet par exemple de laisser pénétrer dans l’espace intérieur de la cage 20 l’air de soufflage des cheveux.

[0054] L’élément d'adaptation de manche 24 comporte un logement creux 25, ayant un tronçon effilé creux 26, par exemple conique, et un tronçon d’entrée 27 en entonnoir plus évasé que le tronçon effilé creux 26. Selon un exemple de réalisation, le tronçon effilé creux 26 peut avoir une longueur de 10.95 mm, un petit diamètre de 11.87 mm, un grand diamètre de 16.71 mm Le fond du logement creux 25 est obturé par un premier aimant 6 dont l’un des pôles forme la face d'extrémité du logement creux 25.

[0055] Le tronçon d’entrée 27 du logement creux 25 comporte une couronne de dents de logement 28. Le tronçon d’entrée 27 peut avoir une longueur d’environ 4 mm.

Les dents de logement de la couronne de dents de logement 28 sont jointives, de sorte que ladite couronne de dents de logement 28 est dentée de façon continue.

[0056] Le tronçon de fixation de l’élément de fixation 30 du manche 3 est une excroissance 5 axiale formant l’extrémité distale du manche 3. Dans la réalisation illustrée, l’excroissance 5 axiale forme le tronçon d’extrémité d’un élément de fixation 30 sous forme d’un embout de manche rapporté dans l’extrémité distale d’un corps de manche 31.

[0057] L’excroissance 5 axiale présente une surface extérieure effilée 40 de forme complémentaire de celle du tronçon effilé creux 26, par exemple conique. Selon un exemple de réalisation, la surface extérieure effilée 40 peut avoir une longueur de 10.7 mm, un petit diamètre de 12 mm, un grand diamètre de 16.8 mm. Selon son diamètre le plus large, l’excroissance 5 axiale comporte une couronne de dents d’excroissance 50. La couronne de dents d’excroissance 50 peut avoir une longueur inférieure à la moitié de la longueur de la surface extérieure effilée 40, par exemple une longueur de 4 mm. Plus avantageusement, la couronne de dents d’excroissance 50 peut avoir une longueur inférieure au tiers de la longueur de la surface extérieure effilée 40, par exemple une longueur de 3 mm. Comme on le voit mieux sur les figures 5 et 9, les dents d’excroissance de la couronne de dents d’excroissance 50 sont disjointes, de sorte que ladite couronne de dents d’excroissance 50 est dentée de façon discontinue selon sa circonférence. De préférence, la couronne de dents d’excroissance 50 comporte un nombre de dents compris entre 0.5 et 30 % du nombre de dents de la couronne de dents de logement 28. Dans l'exemple illustré, la couronne de dents d’excroissance 50 comporte 3 dents réparties à 120° selon sa circonférence, tandis que la couronne de dents de logement 28 comporte 16 dents.

[0058] Comme on le voit mieux sur les figures 3 et 4, les dents de la couronne de dents de logement 28 ont une forme triangulaire à angles vifs, Les dents d’excroissance de la couronne de dents d’excroissance 50 présentent un profil complémentaire de celui des dents de logement de la couronne de dents de logement 28, avec des formes triangulaires à angles vifs. De la sorte, on évite les risques de coincement pouvant se produire lorsque deux arêtes supérieures se présentent l’une sur l’autre, car les angles vifs provoquent un basculement d’un côté ou de l’autre du triangle afin que le manche 3 et le corps d’instrument 2 pivotent l’un par rapport à l'autre autour de l’axe longitudinal l-l pour que les couronnes de dents 28 et 50 s’engagent l’une dans l’autre et que l’ensemble se mette naturellement en position emmanchée.

[0059] Le pas des dents de la couronne de dents d’excroissance 50 et de la couronne de dents de logement 28 est choisi suffisamment fin pour que la correction d’angle de pivotement du manche 3 et du corps d’instrument 2 l’un par rapport à l’autre soit minime. Le pas peut avantageusement être compris entre 10 % et 25 % du diamètre des couronnes de dents. Dans l'exemple illustré, dans lequel la couronne de dents de logement 28 comporte 16 dents, ce rapport est de 12.5 %.

[0060] L’extrémité distale 52 de l’excroissance 5 axiale comporte un logement 53 dans lequel est engagé et fixé un élément d’attraction magnétique, par exemple sous forme d’un deuxième aimant 7 dont l’un des pôles constitue la face d’extrémité frontale de l’élément de fixation 30 du manche 3, ou sous forme d’une pièce en un matériau apte à être attiré par le champ magnétique produit par le premier aimant 6.

[0061] Pour assurer leur fonction de maintien relatif du manche 3 et du corps 2 en position d’assemblage, le premier aimant 6 et le deuxième aimant 7 sont orientés et positionnés de façon que leurs pôles respectifs 61 et 71 soient en regard l’un de l’autre, au contact l’un de l’autre ou écartés l’un de l’autre selon un faible entrefer maîtrisé, et de natures différentes c’est-à-dire avec un pôle nord face à un pôle sud.

[0062] On peut avantageusement maîtriser l’entrefer entre les pôles respectifs 61 et 71 en prévoyant des moyens de butée axiale sous forme d’une couronne annulaire 51 qui, en position d’assemblage, vient en appui sur une face d’extrémité proximale 29 de l’élément d'adaptation de manche 24.

[0063] On considère à nouveau les figures 1 à 3, illustrant l’élément d'adaptation de manche 24. La surface extérieure périphérique de l’élément d’adaptation de manche 24 comporte une gorge annulaire 100 conformée pour permettre l’engagement de l’extrémité d’un doigt d’utilisateur. Ladite gorge annulaire 100 constitue une zone de plus faible diamètre, permettant à l’utilisateur d'appliquer une poussée axiale plus proche de l’axe longitudinal l-l. En pratique, le diamètre de fond de gorge est inférieur au diamètre du corps de manche 31 , et inférieur au diamètre du corps d’instrument 2 dans le cas d’une brosse à cheveux.

[0064] De préférence, comme illustré, la gorge 100 peut avoir un profil longitudinal dissymétrique, formant à partir du fond de gorge un faible ressaut en direction du manche 3, et formant un ressaut de plus grand diamètre en direction du corps d’instrument 2. Selon un exemple de réalisation, le diamètre de fond de gorge peut être d’environ 18 mm, le faible ressaut en direction du manche 3 peut avoir un diamètre d’environ 22 mm, la partie de plus grand diamètre peut avoir un diamètre d’environ 40 mm. La partie de plus grand diamètre constitue une zone d’appui favorisant le dégagement du manche 3 vis-à-vis du corps d’instrument 2 par poussée axiale du doigt d’utilisateur.

[0065] On considère à nouveau les figures 5 à 8 illustrant l’élément de fixation de manche 30. Dans son tronçon 32 qui se fixe dans le corps de manche 31 , l’élément de fixation de manche 30 présente une forme généralement cylindrique, avec un méplat latéral 33 pour son blocage en rotation dans le corps de manche 31 , et avec une rainure longitudinale 34 dans laquelle est engagé un aimant latéral 35 (figure 1) ou une pièce de matériau ferromagnétique apte à coopérer avec un aimant d’un support extérieur sur lequel peut être entreposé l’instrument 1. En regard de l’aimant latéral 35, le corps de manche 31 comporte une surface latérale 36 généralement plane, facilitant le positionnement et le maintien en position entreposée de l’instrument 1 sur un support extérieur.

[0066] Dans le mode de réalisation illustré sur les figures, le logement creux 25 est prévu dans l’élément d’adaptation de manche 24, et l’excroissance 5 est prévue dans l’élément de fixation 30 du manche 3. En alternative, sans sortir du cadre de la présente invention, on pourra prévoir de réaliser le logement creux dans l’élément de fixation 30 du manche 3, et de réaliser l’excroissance 5 sur l’élément d’adaptation de manche 24.

[0067] Dans le mode de réalisation illustré sur les figures, les couronnes de dents 28 et 50 sont ménagées sur le grand diamètre des tronçons effilés 26 et 40. En alternative, sans sortir du cadre de la présente invention, on pourra prévoir de réaliser les couronnes de dents 28 et 50 sur le petit diamètre des tronçons effilés 26 et 40, ou sur un diamètre intermédiaire.

[0068] Dans le mode de réalisation illustré sur les figures, l’élément d’adaptation de manche 24 est une pièce rapportée et fixée sur le corps d’instrument 2. En alternative, sans sortir du cadre de la présente invention, on pourra prévoir un corps d’instrument 2 comportant, d’une seule pièce, l’élément d’adaptation de manche 24.

[0069] Dans le mode de réalisation illustré sur les figures, l’élément de fixation 30 est une pièce rapportée sur le tronçon de préhension 4 du manche 3. En alternative, sans sortir du cadre de la présente invention, on pourra prévoir de réaliser un manche 3 comportant, d’une seule pièce, l’élément de fixation 30.

[0070] Dans le mode de réalisation illustré sur les figures, l’instrument 1 est une brosse de brushing pour la chevelure. Toutefois, l’invention pourra être appliquée avantageusement à d’autres formes d’instrument pour traiter une chevelure. [0071] La présente invention peut avantageusement être appliquée à un ensemble d'instruments pour traiter une chevelure, ledit ensemble comprenant au moins un manche amovible et une pluralité de corps d’instrument tels que décrits ci-dessus. L’utilisateur peut aisément adapter le manche sur l’un quelconque de la pluralité de corps d’instrument, et peut aisément retirer le manche dudit corps d’instrument, sans risque de blocage, et d'une seule main. L’adaptation du manche 3 sur le corps d'instrument 2 peut se faire par simple présentation de l’excroissance 5 axiale à l’entrée du logement creux 25, l’attraction produite par les aimants 6 et 7 étant suffisante pour parfaire ensuite l'adaptation du manche 3 en position assemblée.

[0072] La présente invention n'est pas limitée aux modes de réalisation qui ont été explicitement décrits, mais elle en inclut les diverses variantes et généralisations contenues dans le domaine des revendications ci-après.