Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
BRUSHING PART AND METHOD FOR MANUFACTURING THE BRUSHING PART
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/023921
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a method (100) for manufacturing a brushing part (1) comprising the following steps: providing (101) the support (1'), pierced with through-holes (2), passing through the channel (6) formed by the support (1'); forming (102) the tuft (3) of bristles (4), by assembling a plurality of bristles (4) by one end (5) opposite the free end (8), so as to form a base of the tuft (3), so that a diameter of a section of the tuft (3), in a plane transverse to a direction of extension (D2) of the tuft (3), is greater than a diameter of a through-hole (2); merging (103) the ends (5) forming the base of the at least one tuft (3) so that an extension of the merged zone (7) in a direction transverse (D1) to the direction of extension (D2) of the at least one tuft (3) is greater than an extension of the base in the transverse direction (D1) before the merging step; inserting (104) the one tuft (3) by force into one of the holes (2) of the channel (6) of the support (1'), depositing (105) glue and filling (106) with resin.

Inventors:
CADOT CHRISTOPHE (FR)
COHEN BENJAMIN (FR)
Application Number:
FR2020/051188
Publication Date:
February 11, 2021
Filing Date:
July 06, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
FASTEESH (FR)
International Classes:
A46B3/06; A46B9/04; A46D3/04
Domestic Patent References:
WO2019224450A12019-11-28
Foreign References:
US20140272761A12014-09-18
US4635313A1987-01-13
Attorney, Agent or Firm:
CABINET GERMAIN & MAUREAU (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Procédé (100) de fabrication d'une pièce de brossage (1), la pièce de brossage comprenant un support (1') configuré en forme de U pour être placée sur la dentition d'une mâchoire d'un utilisateur, le support (1') formant une gouttière destinée à recevoir sur un côté intérieur (6') la totalité ou une partie de cette dentition, la pièce de brossage (1) comprenant au moins une touffe (3) de poils (4) de brossage faisant saillie sur le côté intérieur (6') de la gouttière (6) par une extrémité libre (8) des poils (4) de l'au moins une touffe (3), le procédé (100) comprenant les étapes suivantes :

- mettre à disposition (101) le support (1'), le support (1') étant percé d'au moins un trou traversant (2), traversant la gouttière (6) formée par le support (1'), entre le côté intérieur (6') et un côté extérieur (6") opposé au côté intérieur (6') de la gouttière (6) ;

- former (102) l'au moins une touffe (3) de poils (4), en assemblant une pluralité de poils (4) par une extrémité (5) opposée à l'extrémité libre (8), de manière à former une base de l'au moins une touffe (3), de sorte qu'un diamètre d'une section de l'au moins une touffe (3), selon un plan transverse à une direction d'extension (D2) de l'au moins une touffe (3), soit supérieur à un diamètre de l'au moins un trou traversant (2);

- fusionner (103) les extrémités (5) formant la base de l'au moins une touffe (3) de manière à former une zone fusionnée (7) d'un seul tenant, de sorte qu' une extension de la zone fusionnée (7) selon une direction transversale (D1) à la direction d'extension (D2) de l'au moins une touffe (3) soit supérieure à une extension de la base selon la direction transversale (D1) avant l'étape de fusionnement ;

- insérer (104) en force l'au moins une touffe (3) dans l'au moins un trou (2) de la gouttière (6) du support (1'). 2. Procédé (100) selon la revendication 1, dans lequel l'étape de mise à disposition (101) comprend : - une étape de fabrication (101bis) du support (10;

- une étape de perçage (101ter) d'au moins un trou (2) traversant la gouttière (6), entre le côté intérieur (60 et un côté extérieur (6'0 opposé au côté intérieur (60 de la gouttière (6), formée par le support (10;

3. Procédé (100) selon la revendication 2, dans lequel l'étape de fabrication (lOlbis) du support (10 comprend un moulage du support (10 à partir d'un moule (9) de moulage. 4. Procédé (100) selon l'une des revendications 2 ou 3, dans lequel l'étape de perçage (lOlter) de l'au moins un trou traversant (2) comprend également le perçage d'un autre trou non traversant (20 correspondant à l'au moins un trou traversant (2), l'au moins un trou traversant (2) étant percé selon un premier diamètre et autour d'un premier axe, et l'autre trou non traversant (20, étant percé selon un deuxième diamètre autour du premier axe, le deuxième diamètre étant supérieur au premier diamètre, l'autre trou non traversant (20 étant débouchant sur le côté extérieur (6") de la gouttière (6).

5. Procédé (100) selon la revendication 4, dans lequel, à l'étape de perçage (101ter), le perçage de l'au moins un trou traversant (2) est réalisé avec un premier forêt et le perçage de l'autre trou non-traversant (20 est réalisé avec un deuxième forêt

6. Procédé (100) selon la revendication 4, dans lequel, à l'étape de perçage (101ter), le perçage de l'au moins un trou traversant est simultané avec le perçage de l'autre trou non traversant en utilisant un forêt avec deux diamètres différents.

7. Procédé (100) selon la revendication 4, dans lequel l'étape de fabrication (101bis) du support (10 par moulage comprend l'utilisation d'un moule muni d'au moins un picot placé en saillie sur la surface dudit moule, l'au moins un picot ayant une forme correspondante au volume creux délimité, dans la paroi du support, par les bords d'un trou traversant 2 et/ou par les bords d'un trou correspondant non traversant 2', de sorte que le perçage de l'au moins un trou traversant est simultané avec le perçage de l'autre trou non traversant et avec l'étape de moulage du support..

8. Procédé (100) selon l'une des revendications précédentes, comprenant après l'étape d'insertion en force (104) de l'au moins une touffe (3), une étape de dépose (105) d'une colle au niveau de la zone fusionnée de la touffe (3).

9. Procédé (100) selon la revendication 8, comprenant après l'étape de dépose (105) d'une colle, une étape (106) de remplissage des trous non traversants.

10. Procédé (100) selon l'une des revendications précédentes, comprenant après l'étape d'insertion (104), une étape (107) de déformation à chaud de la pièce de brossage (1).

11. Procédé 100 selon l'une des revendications précédentes, dans lequel la pièce de brossage comprend un connecteur (14), le connecteur (14) comprenant un manche de préhension (16) et au moins une branche de connexion (15) fixée à une extrémité du manche de préhension (16), ladite au moins une branche de connexion (15) ayant une forme épousant la forme en U d'au moins une partie du côté extérieur (6") de la gouttière (6) de la pièce de brossage (1), le procédé comprenant les étapes suivantes :

- rapporter l'au moins une branche de connexion (15) sur la une partie du côté extérieur (6") de la gouttière (6) ;

- fixer l'au moins une branche de connexion (15) sur la une partie du côté extérieur (6") de la gouttière (6). 12. Pièce de brossage (1) comprenant un support (1') configuré en forme de U pour être placée sur la dentition d'une mâchoire d'un utilisateur, le support (1') formant une gouttière (6) destinée à recevoir sur un côté intérieur (6') la totalité ou une partie de cette dentition, le support (1') comprenant au moins une touffe (3) de poils (4) de brossage faisant saillie sur le côté intérieur (6') de la gouttière (6) par une extrémité libre (8) des poils (4) de l'au moins une touffe (3),

- l'au moins une touffe (3) de poils (4), comprenant une pluralité de poils (4) assemblés par une extrémité (5), opposée à l'extrémité libre (8), de manière à former une base de l'au moins une touffe (3);

- la base de l'au moins une touffe (3) formant une zone fusionnée (7) d'un seul tenant, une extension de la zone fusionnée (7), selon une direction transversale (D1) à une direction d'extension (D2) de l'au moins une touffe (3), étant supérieure à une extension de la base selon la direction transversale (D1) avant la formation de la zone fusionnée (7);

- l'au moins une touffe de poils (3) passant au travers d'un trou (2) traversant la gouttière (6), entre le côté intérieur (6') et un côté extérieur (6") opposé au côté intérieur (6') de la gouttière (6) formée par le support (1').

13. Pièce de brossage (1) selon la revendication 12, dans laquelle la zone fusionnée (7) de l'au moins une touffe (3) est à l'intérieur d'un autre trou (2'), non traversant, formé dans une paroi de la gouttière (6), l'autre trou non traversant (2') étant débouchant sur le côté extérieur (6") de la gouttière (6).

14. Pièce de brossage (1) selon la revendication 13, dans laquelle le trou traversant (2) a un premier diamètre et un premier axe, et l'autre trou non traversant (2') a un deuxième diamètre autour du premier axe, le deuxième diamètre étant supérieur au premier diamètre.

15. Pièce de brossage (1) selon l'une des revendications 12 à 14, comprenant un connecteur (14), le connecteur comprenant un manche de préhension (16) et au moins une branche de connexion (15) fixée à une extrémité du manche de préhension (16), ladite au moins une branche de connexion (15) ayant une forme qui épouse la forme en U d'au moins une partie du côté extérieur (6") de la gouttière (6) de la pièce de brossage (1), ladite au moins une branche de connexion (15) étant rapportée sur la partie du côté extérieur (6") de la gouttière (6).

16. Pièce de brossage (1) selon la revendication 15, dans laquelle l'au moins une branche de connexion (15) présente une souplesse qui se conjugue avec une souplesse de la gouttière (6) pour transmettre les vibrations générées par un générateur de vibrations, sans rigidifier la gouttière (6).

17. Pièce de brossage (1) selon la revendication 15 ou 16, dans laquelle l'autre extrémité du manche de préhension (16) est configurée pour être fixée, de manière amovible, au générateur de vibrations, et comprend une paroi de préhension dont une section est en forme de rectangle ou d'hexagone, ladite paroi de préhension étant creuse pour permettre l'insertion d'une interface de fixation du générateur de vibrations.

18. Pièce de brossage (1) selon la revendication 17, dans laquelle la section hexagonale du manche de préhension (16) est configurée avec des côtés de longueurs inégales pour faire fonction de détrompeur à l'interface entre le manche de préhension (16) et le générateur de vibrations.

Description:
DESCRIPTION

TITRE : Pièce de brossage et procédé de fabrication de la pièce de brossage. La présente invention concerne le domaine des équipements de nettoyage dentaire.

Le brossage dentaire est une tache nécessaire à une bonne hygiène bucco- dentaire, mais c'est une tâche ressentie comme fastidieuse, et de ce fait souvent mal effectuée. Pour faciliter le brossage et garantir de meilleurs gestes, il est bien connu de recourir à des brosses à dents électriques, dont les têtes sont mises en mouvement par des moteurs. Cependant, avec une telle brosse, un bon geste de brossage reste nécessaire, et exige un minimum de dextérité et d'autonomie. En outre, le temps nécessaire pour un bon brossage, généralement 2 ou 3 minutes, est souvent vécu comme trop long. D’autre part, pour certaines populations spécifiques, comme les personnes âgées, dépendantes, en perte d'autonomie, ou encore les enfants une telle brosse n'est ainsi pas toujours adaptée. Dans tous les cas, le brossage dentaire est donc mal réalisé, à cause du temps perçu comme trop long, ou du geste mal fait ; il y a donc un besoin de simplification du brossage. Afin de remédier à ces problèmes, il a été proposé un dispositif comprenant une pièce de brossage sensiblement en forme de U, configurée pour être placée sur la dentition d'un utilisateur, formant intérieurement une gouttière destinée à recevoir la totalité ou une partie de la dentition d'une mâchoire d'un utilisateur ; la gouttière ainsi formée, doit être habillée de poils destinés au brossage de la dentition, agencés sur les parois intérieures de la gouttière de manière à assurer un brossage le plus efficace possible.

Les procédés connus pour l'insertion de poils de brossage sur les équipements de nettoyage dentaire habituels, tels que par exemple des brosses à dents manuelles ou électriques, ne sont pas adaptés pour obtenir une configuration de brossage efficace lorsqu'ils sont appliqués sur les parois intérieures de la gouttière en forme de U d'une pièce de brossage configurée pour épouser dans son ensemble la forme de tout ou partie de la dentition à nettoyer. Les procédés connus ne permettent notamment pas de fixer des poils ultrafins et courts, dans une pièce de brossage qui doit être souple, fine et de géométrie complexe. Avec les procédés connus, les poils de brossage sont fixés sur une paroi de géométrie simple, tel qu'une surface sensiblement plane par exemple, l'inclinaison des poils relativement à la surface ne variant pas de plus de 15 degrés environ.

L'invention a donc pour but de proposer une solution à tout ou partie de ces problèmes.

A cet effet, la présente invention concerne un procédé de fabrication d'une pièce de brossage, la pièce de brossage comprenant un support configuré en forme de U pour être placée sur la dentition d'une mâchoire d'un utilisateur, le support formant une gouttière destinée à recevoir sur un côté intérieur la totalité ou une partie de cette dentition, la pièce de brossage comprenant au moins une touffe de poils de brossage faisant saillie sur le côté intérieur de la gouttière par une extrémité libre des poils de l'au moins une touffe, le procédé comprenant les étapes suivantes : - mettre à disposition le support, le support étant percé d'au moins un trou traversant, traversant la gouttière formée par le support, entre le côté intérieur et un côté extérieur opposé au côté intérieur de la gouttière;

- former l'au moins une touffe de poils, en assemblant une pluralité de poils par une extrémité opposée à l'extrémité libre, de manière à former une base de l'au moins une touffe, de sorte qu'un diamètre d'une section de l'au moins une touffe, selon un plan transverse à une direction d'extension de l'au moins une touffe, soit supérieur à un diamètre de l'au moins un trou traversant;

- fusionner les extrémités formant la base de l'au moins une touffe de manière à former une zone fusionnée d'un seul tenant, de sorte qu' une extension de la zone fusionnée selon une direction transversale à la direction d'extension de l'au moins une touffe soit supérieure à une extension de la base selon la direction transversale avant l'étape de fusionnement ;

- insérer en force l'au moins une touffe dans l'au moins un trou de la gouttière du support. Selon un mode de mode de mise en œuvre, l'invention comprend une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, seules ou en combinaison techniquement acceptable.

Selon un mode de mise en œuvre, le support mis à disposition à l'étape de mise à disposition est en matière plastique souple, par exemple un thermoplastique élastomère, de préférence un Styrene-Ethylene-Butylene-Styrene.

Selon ces dispositions, il est possible d'obtenir une pièce de brossage avec une configuration de brossage efficace lorsque les poils de brossage sont appliqués sur les parois intérieures de la gouttière configurée pour épouser dans son ensemble la forme de tout ou partie de la dentition à nettoyer. Le procédé permet notamment de fixer des poils ultrafins et courts, dans le support souple, fin et de géométrie complexe. Selon ces dispositions, les poils de brossage peuvent être fixés sur une paroi de géométrie complexe, qui diffère très significativement d'une surface sensiblement plane, l'inclinaison des poils relativement à la surface du côté intérieur de la gouttière pouvant varier de plus de 15 degrés.

Selon un mode de mise en œuvre, l'étape de mise à disposition comprend :

- une étape de fabrication du support;

- une étape de perçage d'au moins un trou traversant la gouttière, entre le côté intérieur et un côté extérieur opposé au côté intérieur de la gouttière, formée par le support;

Selon un mode de mise en œuvre, l'étape de fabrication du support comprend un moulage du support à partir d'un moule de moulage. Selon un mode de mise en œuvre, le moule de moulage est en deux parties.

Selon un mode de mise en œuvre, le moule ne comporte ni trous ni picots, de sorte que le support moulé ne comporte également ni trous ni picots.

Selon un mode de mise en œuvre, une partie du moule comporte au moins un picot formant saillie sur une surface de la partie du moule, de sorte que le support moulé comporte au moins un trou moulé dans la paroi de la gouttière, l'au moins un trou moulé ayant la forme de l'au moins un picot du moule.

Selon un mode de mise en œuvre, une partie du moule comporte au moins un trou, de sorte que le support moulé comporte au moins un picot formant saillie sur la face intérieure de la gouttière, et l'étape de fabrication du support 1' comprend une sous-étape de suppression de l'au moins un des picots avant l'étape de réalisation d'au moins un trou à la place de l'au moins un picot supprimé.

Selon un mode de mise en œuvre, l'étape de perçage de l'au moins un trou traversant comprend également le perçage d'un autre trou non traversant correspondant à l'au moins un trou traversant, l'au moins un trou traversant étant percé selon un premier diamètre et autour d'un premier axe, et l'autre trou non traversant, étant percé selon un deuxième diamètre autour du premier axe, le deuxième diamètre étant supérieur au premier diamètre, l'autre trou non traversant étant débouchant sur le côté extérieur de la gouttière.

Selon un mode de mise en œuvre, le premier diamètre est compris entre 0,2 mm et 2 mm.

Selon ces dispositions, une profondeur d'insertion des touffes, et donc une longueur de l'extrémité libre, sont déterminées par une profondeur appropriée du trou non traversant. Selon un mode de mise en œuvre, le perçage de l'au moins un trou traversant est réalisé avec un premier forêt, et le perçage de l'autre trou non-traversant est réalisé ensuite avec un deuxième forêt.

Selon un mode de mise en œuvre, le perçage de l'au moins un trou traversant est simultané avec le perçage de l'autre trou non traversant, en utilisant un forêt avec deux diamètres différents, également appelé forêt à lamer. Selon un mode de mise en œuvre, l'étape de fabrication du support par moulage comprend l'utilisation d'un moule muni d'au moins un picot placé en saillie sur la surface dudit moule, l'au moins un picot ayant une forme correspondante au volume creux délimité, dans la paroi du support, par les bords d'un trou traversant 2 et/ou par les bords d'un trou correspondant non traversant 2'.

Selon ces dispositions, l'étape de fabrication du support par moulage, et l'étape de perçage dudit support, sont simultanées. Selon ces dispositions, l'étape de fabrication par moulage du support permet de fabriquer un support percé de trous traversants et/ou de trous non traversants.

Selon un mode de mise en œuvre, le procédé comprend, après l'étape d'insertion en force de l'au moins une touffe, une étape de dépose d'une colle au niveau de la zone fusionnée de la touffe. Selon un mode de mise œuvre l'étape de dépose de la colle comprend une étape de polymérisation.

Selon un mode de mise en œuvre, le procédé comprend après l'étape de dépose d'une colle, une étape de remplissage des trous non traversants. Selon un mode de mise en œuvre, le remplissage des trous est réalisé avec une résine.

Selon un mode de mise en œuvre, le remplissage des trous est réalisé par surmoulage.

Selon un mode de mise en œuvre, le procédé comprend après l'étape d'insertion, une étape de déformation à chaud de la pièce de brossage. Selon un mode de mise en œuvre, l'étape de déformation à chaud de la pièce de brossage peut être réalisée avant l'étape de dépose d'une colle, et de remplissage des trous non traversants.

Selon ces dispositions, la forme de la pièce de brossage est mieux ajustée à la dentition de l'usager, et la colle et le matériau de remplissage sont préservés des effets de l'étape de déformation à chaud.

Selon un mode de mise en œuvre, l'étape de déformation à chaud de la pièce de brossage peut être réalisée après les étapes de dépose d'une colle, et de remplissage des trous non traversants.

Selon un mode de mise en œuvre, l'étape de déformation à chaud de la pièce de brossage peut être réalisée avant et après les étapes de dépose d'une colle, et de remplissage des trous non traversants.

Selon ces dispositions, la forme de la pièce de brossage est encore mieux ajustée à la dentition de l'usager.

Selon un mode de mise en œuvre, la pièce de brossage comprend un connecteur, le connecteur comprenant un manche de préhension et au moins une branche de connexion fixée à une extrémité du manche de préhension, ladite au moins une branche de connexion ayant une forme épousant la forme en U d'au moins une partie du côté extérieur de la gouttière de la pièce de brossage, et le procédé comprend les étapes suivantes :

- rapporter l'au moins une branche de connexion sur la une partie du côté extérieur de la gouttière;

- fixer l'au moins une branche de connexion sur la une partie du côté extérieur de la gouttière.

Selon un mode de mise en œuvre, la fixation de l'au moins une branche de connexion sur la une partie du côté extérieur de la gouttière, est réalisée par surmoulage.

L'invention concerne également une pièce de brossage comprenant un support configuré en forme de U pour être placée sur la dentition d'une mâchoire d'un utilisateur, le support formant une gouttière destinée à recevoir sur un côté intérieur la totalité ou une partie de cette dentition, le support comprenant au moins une touffe de poils de brossage faisant saillie sur le côté intérieur de la gouttière par une extrémité libre des poils de l'au moins une touffe,

- l'au moins une touffe de poils, comprenant une pluralité de poils assemblés par une extrémité, opposée à l'extrémité libre, de manière à former une base de l'au moins une touffe;

- la base de l'au moins une touffe formant une zone fusionnée d'un seul tenant, une extension de la zone fusionnée, selon une direction transversale à une direction d'extension de l'au moins une touffe, étant supérieure à une extension de la base selon la direction transversale avant la formation de la zone fusionnée;

- l'au moins une touffe de poils passant au travers d'un trou traversant la gouttière, entre le côté intérieur et un côté extérieur opposé au côté intérieur de la gouttière formée par le support. Selon un mode de réalisation, l'invention comprend une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, seules ou en combinaison. Selon un mode de réalisation, la zone fusionnée de l'au moins une touffe est à l'intérieur d'un autre trou, non traversant, formé dans une paroi de la gouttière, l'autre trou non traversant étant débouchant sur le côté extérieur de la gouttière. Selon un mode de réalisation, le trou traversant a un premier diamètre et un premier axe, et l'autre trou non traversant a un deuxième diamètre autour du premier axe, le deuxième diamètre étant supérieur au premier diamètre.

Selon un mode de réalisation, la zone fusionnée de l'au moins une touffe est collée à l'intérieur du trou non traversant.

Selon un mode de réalisation, le trou non traversant est remplie d'une résine.

Selon un mode de réalisation, la pièce de brossage comprend un connecteur, le connecteur comprenant un manche de préhension et au moins une branche de connexion fixée à une extrémité du manche de préhension, ladite au moins une branche de connexion ayant une forme qui épouse la forme en U d'au moins une partie du côté extérieur de la gouttière de la pièce de brossage, ladite au moins une branche de connexion étant rapportée sur la partie du côté extérieur de la gouttière.

Selon ces dispositions, le connecteur est configuré pour transmettre à la pièce de brossage des vibrations générées par un générateur de vibrations sur lequel est fixé de manière amovible une autre extrémité du manche de préhension.

Selon un mode de réalisation, l'au moins une branche de connexion présente une souplesse qui se conjugue avec une souplesse de la gouttière pour transmettre les vibrations générées par le générateur de vibrations, sans rigidifier la gouttière. Selon un mode de réalisation, l'autre extrémité du manche de préhension, est configurée pour être fixée, de manière amovible, au générateur de vibrations, et comprend une paroi de préhension dont une section est en forme de rectangle ou d'hexagone, ladite paroi de préhension étant creuse pour permettre l'insertion d'une interface de fixation du générateur de vibrations.

Selon un mode de réalisation, la section hexagonale du manche de préhension est configurée avec des côtés de longueurs inégales pour faire fonction de détrompeur à l'interface entre le manche de préhension et le générateur de vibrations.

Pour sa bonne compréhension, un mode de réalisation et/ou de mise en oeuvre de l'invention est décrit en référence aux dessins ci-annexés représentant, à titre d'exemple non limitatif, une forme de réalisation ou de mise en oeuvre respectivement d'un dispositif et/ou d'un procédé selon l'invention. Les mêmes références sur les dessins désignent des éléments similaires ou des éléments dont les fonctions sont similaires.

[Fig.1a] est une vue en perspective d'un support d'une pièce de brossage muni de son connecteur.

[Fig.lb] est une vue en perspective d'un support percé de trous et muni de son connecteur.

[Fig.1c] est une vue en perspective d'un support percé de trous, chaque trou comprenant un trou traversant et un trou non traversant.

[Fig.2] est une vue en perspective d'un support avec picots, obtenu par moulage à partir d'un moule troué du type de celui représenté sur la figure 6.

[Fig. 3] est représentation d'une touffe de poils.

[Fig.4] est une vue, selon une coupe transversale à la paroi, d'une portion de surface de la brosse moulée de la figure 2, portion de surface traversée par un trou formé après que les picots de la brosse moulée de la figure 2 aient été coupés et que les trous traversants et non traversants aient été réalisés.

[Fig. 5] est une représentation du résultat de la phase d'insertion d'une touffe de poils dans le trou représenté à la figure 4. [Fig. 6] est une vue en perspective d'un moule de surmoulage en deux parties. [Fig. 7] est une représentation schématique d'un organigramme des étapes du procédé selon l'invention.

[Fig. 8] est une vue en perspective d'un connecteur selon une première variante, avec un manche de préhension à base hexagonale.

[Fig. 9] est une vue en perspective d'un connecteur selon une deuxième variante avec un manche de préhension à base carrée.

[Fig. 10] est une vue en perspective sous un autre angle, d'un support, muni d'un connecteur selon la première variante.

Selon un premier aspect, l'invention concerne un procédé 100 de fabrication de la pièce de brossage 1; un organigramme des étapes de la mise en œuvre dudit procédé 100 est schématiquement représenté sur la figure 7.

Le procédé 100 comprend une première étape de mise à disposition d'un support 1' de la pièce de brossage 1 ; ledit support 1' est fabriqué dans une matière plastique souple, par exemple un thermoplastique élastomère ou un silicone, de préférence un Styrene-Ethylene-Butylene-Styrene. Le support 1' est percé de trous traversants 2, lesdits trous traversant la gouttière 6 formée par le support 1', entre un côté intérieur 6' et un côté extérieur 6" opposé à un côté intérieur 6' de la gouttière 6 ;

La figure 1 représente un support 1' tel que mis à disposition au cours de la première étape 101 du procédé 100 de fabrication de la pièce de brossage 1, selon un mode de mise en œuvre.

La figure 2 représente un support 1', tel que mis à disposition au cours de la première étape 101 du procédé 100 de fabrication de la pièce de brossage 1, selon un autre mode de mise en œuvre. Le support 1' est configuré en forme de U pour être placé sur la dentition d'une mâchoire d'un utilisateur. Plus précisément, le support 1' a une forme de gouttière 6, la gouttière 6 étant configurée en forme de U; le support 1' est ainsi destiné à recevoir la totalité ou une partie de cette dentition. Le support 1' pourra également être appelé gouttière 6 dans la suite de cette description. Le support 1', ou la gouttière 6, comporte une face intérieure 6' concave et une face extérieure 6". La pièce de brossage 1 comprend une ou plusieurs touffes 3 de poils 4, que le procédé 100 permet de disposer et répartir sur la face intérieure 6' de la gouttière 6, les touffes 3 faisant saillie à l'intérieur de cette gouttière 6; une touffe 3 de poils 4 est schématiquement représentée sur la figure 3, et la formation d'une touffe 3 est décrite plus en détail ci-après.

Selon un mode de mise en œuvre, l'étape de mise à disposition du support 1' comprend une étape de fabrication 101bis du support au cours de laquelle le support 1' de la pièce de brossage 1 est moulé à partir d'un moule de fabrication, le moule étant lui-même configuré en U comme le support 1'. Selon un mode de mise en œuvre, le moule de fabrication est en deux parties, avec une partie configurée pour remplir l'espace intérieur 6' de la gouttière 6 du support 1' moulé avec le moule. Le moule peut être conçu pour produire un support 1' avec une face intérieure 6' lisse, sans trous ni picots, comme cela est illustré sur la figure 1a. Le moule peut également être conçu pour produire un support 1' directement avec des trous traversant la paroi de la gouttière 6, comme cela sera décrit plus en détail ci-après. Le moule peut enfin être conçu pour produire un support 1' avec des picots sur la face intérieure 6' de la gouttière 6, comme cela est illustré sur la figure 2; pour cela on peut par exemple utiliser un moule en deux parties 9a, 9b comme le moule 9 de la figure 6, avec une partie 9a comportant des trous 9c; ainsi le support 1' produit avec le moule 9 comporte, sur la face intérieure 6' de la gouttière 6, des picots, lesdits picots correspondants auxdits trous 9c formés dans la partie 9a du moule 9.

Le support 1' mis à disposition au cours de l'étape 101 de mise à disposition, doit comporter des trous traversants 2 qui traversent la gouttière 6 formée par le support 1', entre le côté intérieur 6' et le côté extérieur 6" de la gouttière 6. Si le support 1', obtenu à l'étape de fabrication 101bis, comporte des picots, les picots sont supprimés avant de procéder à l'étape de perçage 101ter des trous traversants 2, qui suit la fabrication du support 1'. Les figures 1b et 1c présentent des exemples de support 1' percés de trous traversants 2.

Selon un mode de mise en œuvre, l'étape de perçage 101ter des trous traversants 2, comprend également le perçage d'un autre trou non traversant 2' correspondant à l'au moins un trou traversant 2, l'au moins un trou traversant 2 étant percé selon un premier diamètre et autour d'un premier axe, et l'autre trou non traversant 2', étant percé selon un deuxième diamètre autour du premier axe, le deuxième diamètre étant supérieur au premier diamètre, l'autre trou non traversant 2' étant débouchant sur le côté extérieur 6" de la gouttière 6. La figure 1c présente un exemple de support 1' percé de trous, chaque trou comprenant un trou traversant 2 et un trou correspondant non traversant 2'.

Par convention, le diamètre d'un trou ou d'un objet quelconque désigne ici le segment de droite, et/ou la longueur du segment de droite de plus grande longueur qui relie deux points d'une circonférence ou d'un périmètre du trou ou de l'objet considéré. Cette définition s'applique à toutes les formes de circonférence ou de périmètre d'un trou ou d'un objet; ainsi ladite circonférence ou ledit périmètre peuvent être circulaire, ou elliptique, par exemple.

Le premier diamètre est déterminé en fonction du diamètre d'une section transversale des touffes 3, de manière à ce que le diamètre d'un trou traversant 2 soit toujours inférieur au diamètre d'une section transversale de la touffe 3 qui est inséré à l'intérieur dudit trou traversant. Selon un mode de mise en œuvre, le premier diamètre est compris entre 0,2 mm et 2 mm.

L'étape d'insertion en force est rendue possible par la souplesse du matériau constitutif du support 1', qui peut être suffisamment déformé pour agrandir le trou et permettre l'insertion de la touffe dans le trou, et qui est suffisamment élastique pour reprendre sa forme après l'étape d'insertion de manière à générer un premier niveau de maintien mécanique de la touffe insérée dans le trou traversant 2. Le deuxième diamètre, celui des trous non traversants 2', est supérieur à la plus grande dimension de la base fusionnée 7 des touffes 3, qui doit se loger à l'intérieur des trous non traversants 2', la définition de la base fusionnée 7 des touffes 3 étant décrite ci-après. A l'issue de l'étape suivante d'insertion en force 104 des touffes 3 de poils 4, la base fusionnée 7 des touffes 3 vient se loger dans un trou non traversant 2' et prendre appui sur le fond dudit trou non traversant 2'. Selon ces dispositions, une profondeur appropriée du trou non traversant détermine une profondeur d'insertion des touffes, et donc une longueur de l'extrémité libre.

Selon un mode de mise en œuvre, le perçage d'un trou traversant 2 est simultané avec le perçage de l'autre trou non traversant 2', correspondant audit trou traversant, par exemple en utilisant un seul forêt avec deux diamètres différents, également appelé forêt à lamer.

Selon un mode de mise en œuvre, l'étape de fabrication 101bis de fabrication du support 1', par moulage par exemple, et l'étape de perçage 101ter des trous, traversants 2, et non traversants 2', sont simultanées ; La simultanéité du moulage et de la formation desdits trous est obtenue, par exemple, avec l'utilisation d'un moule muni de picots placés en saillie sur la surface dudit moule, chacun desdits picots ayant une forme correspondante au volume creux délimité, dans la paroi du support 1', par les bords d'un trou traversant 2 et les bords d'un trou correspondant non traversant 2'. L'étape suivante du procédé 100 selon l'invention concerne la préparation des touffes 3. Chaque touffe 3, comprend une pluralité de poils 4 assemblés par une extrémité 5 de manière à former une base de la touffe 3, comme cela est illustré sur la figure 3; la base de l'au moins une touffe 3, comprenant l'ensemble formé par la juxtaposition d'une des extrémités 5 des poils assemblés en touffe 3, est fusionnée 7, par chauffage par exemple, de manière à former une zone fusionnée 7, ladite zone fusionnée étant constituée d'un seul tenant dans le matériau des poils 4. Le matériau des poils peut être en nylon, ou dans une soie animale, ou encore en polybutylene terephtalate (PBT) par exemple. Les poils 4 d'une touffe 3 ont une longueur de préférence inférieure à 10 mm. Les poils sont de préférence des filaments sensiblement rectilignes, de préférence ultrafins, c'est-à-dire que le diamètre des filaments est compris entre 60 mm et 120 mm, de préférence 80 mm. Grâce à ces dispositions, les poils ont des dimensions compatibles des dimensions internes de la pièce de brossage et peuvent être agencés à l'intérieur de la gouttière 2 pour brosser efficacement les dents également placées à l'intérieur de la gouttière 2.

Comme cela apparaît sur la figure 3, chaque touffe 3 est plus longue selon une direction d'extension D2, que large ou épaisse, selon une direction D1 transverse à la direction D2. L'extension selon la direction D1 de la base d'une touffe 3 avant le fusionnement des extrémités 5 des poils 4 formant la base de la touffe, est inférieure à l'extension selon la direction D1 de la zone fusionnée 7. La fusion du matériau des poils aux extrémités 5 provoque une dilatation de la base de la touffe 3, qui prend ainsi une forme de champignon renversé comme illustré sur la figure

3. Les extrémités libres 8 des poils 4 d'une touffe 3 peuvent être arrondies pour un brossage efficace et sans risque pour la gencive.

Une fois que les touffes 3 sont formées comme décrit ci-avant, chaque touffe 3 est insérée en force dans un des trous traversants 2 formés dans la paroi du support 1', i.e. dans la paroi de la gouttière 6, au cours d'une étape d'insertion en force 104 ; l'insertion en force est réalisée de telle façon que finalement les extrémités libres 8 des poils 4 de chaque touffe 3 font saillie sur la face intérieure 6' de la paroi de la gouttière 6 de la pièce de brossage 1, tandis que la zone fusionnée 7 d'une touffe 3 est placée du côté de la face extérieure 6" de cette paroi. Comme cela a été indiqué précédemment, la section du trou traversant 2 est toujours plus petite que la section transversale de la touffe 3 qui est insérée à l'intérieur dudit trou traversant 2, de sorte que la touffe 3 est fermement maintenue dans et par les bords du trou traversant 2 de la gouttière 6.

Selon un mode de mise en œuvre, la zone fusionnée 7 d'une touffe 3 est logée dans la cavité formée par le trou non traversant 2' correspondant au trou traversant 2, du côté de la face extérieure 6" de cette paroi, comme cela est représenté sur la figure 5.

Le matériau utilisé pour former la paroi de la gouttière 6 est, comme cela a été indiqué ci-avant, un matériau plastique souple ; selon un mode de mise en œuvre, ce matériau plastique souple permet un ajustement de la forme du support 1' par déformation à chaud 107 de la pièce de brossage 1, afin de l'adapter au mieux à la forme de la dentition de l'utilisateur de la pièce de brossage 1. Cette étape de déformation à chaud 107 est pratiquée après l'étape 104 d'insertion en force des touffes 3.

Afin de renforcer encore le maintien de la touffe 3, on peut prévoir une étape de dépose 105 d'une colle au niveau de la zone fusionnée de la touffe 3, après l'étape d'insertion en force 104 des touffes 3 dans les trous 2. Ainsi, grâce à la tenue mécanique résultante de la pression des bords du trou traversant 2 sur la touffe 3 insérée en force d'une part, et grâce à la tenue mécanique résultante de l'appui de la base fusionnée 7 de la touffe 3 sur le fond du trou non -traversant 2', grâce enfin à l'adhésion chimique de la colle déposée à l'interface autour de la base fusionnée 7 de la touffe 3 et au fond du trou non-traversant 2', l'adhésion entre la touffe 3 et le support 1' peut résister à une force de traction d'au moins 15 Newtons. Selon un mode de mise en œuvre la colle est une colle qui polymérise sous l'action de rayons ultraviolets, autrement dit une colle U1'. Selon un mode de mise en œuvre l'étape de dépose de la colle comprend une étape de polymérisation.

Afin de créer une paroi lisse sur la face extérieure 6" de la gouttière 6, on peut prévoir une étape 106 de remplissage des trous non traversants 2'.

Selon un mode de mise en œuvre le remplissage 106 des trous 2' est réalisé avec une résine.

Selon un mode de mise en œuvre le remplissage 106 des trous 2' est réalisé par un surmoulage.

Comme cela a été indiqué ci-avant, l'étape de déformation à chaud 107 est pratiquée après l'étape 104 d'insertion en force des touffes 3. Selon un mode de mise en œuvre, l'étape de déformation à chaud 107 de la pièce de brossage peut être réalisée avant l'étape de dépose 105 d'une colle, et de remplissage 106 des trous non traversants 2'. Selon ces dispositions, la forme de la pièce de brossage est mieux ajustée à la dentition de l'usager, et la colle et le matériau de remplissage sont préservé des effets de l'étape de déformation à chaud. Selon un mode de mise en œuvre, l'étape de déformation à chaud 107 de la pièce de brossage peut être réalisée après les étapes de dépose 105 d'une colle, et de remplissage 106 des trous non traversants 2'.

Selon un mode de mise en œuvre, l'étape de déformation à chaud 107 de la pièce de brossage peut être réalisée avant et après les étapes de dépose 105 d'une colle, et de remplissage 106 des trous non traversants 2'. Selon ces dispositions, la forme de la pièce de brossage est encore mieux ajustée à la dentition de l'usager.

Afin d'améliorer l'efficacité du brossage, une pluralité de touffes 3 est répartie sur les faces intérieures de la paroi de la gouttière 2 ; comme illustré sur les figures 1 à 3, la direction d'extension D2 d'une touffe 3 a un inclinaison par rapport à la direction perpendiculaire à la face considérée au point où la touffe 3 fait saillie sur la face de la gouttière 2, qui peut varier entre 0 degrés, par exemple pour une touffe 3 plantée au fond de la gouttière, et 45 degrés, par exemple, de préférence dirigée vers le haut de la gouttière, pour une touffe 3 plantée sur les parties latérales du côté intérieur 6' de la gouttière 6. Ainsi la direction d'extension D2 d'une touffe 3 peut faire un angle de 90 degrés par exemple avec la direction d'extension D2 d'une autre touffe 3. Grâce à ces dispositions, les touffes de poils sont agencées pour brosser efficacement les dents positionnées à l'intérieur de la gouttière.

Selon un mode de réalisation de l'invention, la répartition des touffes de poils en saillies sur la face intérieure de la gouttière 2, est ajustée de manière à maximiser la densité de poils localement et améliorer ainsi l'efficacité du brossage. A cet effet, une répartition en quinconce des trous sur le moule de surmoulage peut être choisie.

Selon un mode de mise en œuvre, la pièce de brossage 1 comprend un connecteur 14, le connecteur 14 comprenant un manche de préhension 16 et au moins une branche de connexion 15 fixée à une extrémité du manche de préhension 16 ; un mode de réalisation d'un connecteur est illustré à la figure 8 et un autre mode de réalisation est illustré à la figure 9. Ladite au moins une branche de connexion 15 a une forme épousant la forme en U d'au moins une partie du côté extérieur 6" de la gouttière 6 de la pièce de brossage 1, et le procédé 100 comprend les étapes complémentaires suivantes : - rapporter l'au moins une branche de connexion 15 sur la une partie du côté extérieur 6" de la gouttière 6 ;

- fixer l'au moins une branche de connexion 15 sur la une partie du côté extérieur 6" de la gouttière 6.

Selon un mode de mise en œuvre, la fixation de l'au moins une branche de connexion 15 sur la une partie du côté extérieur 6" de la gouttière 6, est réalisée par surmoulage. La figure 10 illustre un exemple de support 1' d'une pièce de brossage sur lequel la branche de connexion 15 d'un connecteur 16 a été rapportée, puis fixée par surmoulage.

Selon un autre aspect, l'invention concerne une pièce de brossage 1 comprenant un support 1' configuré en forme de U pour être placée sur la dentition d'une mâchoire d'un utilisateur, le support 1' formant une gouttière 6 destinée à recevoir sur un côté intérieur 6' la totalité ou une partie de cette dentition, le support 1' comprenant au moins une touffe 3 de poils 4 de brossage faisant saillie sur le côté intérieur 6' de la gouttière 6 par une extrémité libre 8 des poils 4 de l'au moins une touffe 3,

- l'au moins une touffe 3 de poils 4, comprenant une pluralité de poils (4) assemblés par une extrémité 5, opposée à l'extrémité libre 8, de manière à former une base de l'au moins une touffe 3;

- la base de l'au moins une touffe 3 formant une zone fusionnée 7 d'un seul tenant, une extension de la zone fusionnée 7, selon une direction transversale D1 à une direction d'extension D2 de l'au moins une touffe 3, étant supérieure à une extension de la base selon la direction transversale D1 avant la formation de la zone fusionnée 7;

- l'au moins une touffe de poils 3 passant au travers d'un trou 2 traversant la gouttière 6, entre le côté intérieur 6' et un côté extérieur 6" opposé au côté intérieur 6' de la gouttière 6, formée par le support 1'.

Selon un mode de réalisation, la zone fusionnée 7 de l'au moins une touffe 3 est à l'intérieur d'un autre trou 2' non traversant, formé dans une paroi de la gouttière 2, l'autre trou non traversant 2' étant débouchant sur le côté extérieur 6" de la gouttière 6.

Selon un mode de réalisation, la zone fusionnée de l'au moins une touffe est collée à l'intérieur du trou non traversant.

Selon un mode de réalisation, le trou non traversant est rempli d'une résine.

Selon un mode de réalisation, la pièce de brossage 1 comprend un connecteur 14, le connecteur comprenant un manche de préhension 16 et au moins une branche de connexion 15 fixée à une extrémité du manche de préhension 16, ladite au moins une branche de connexion 15 ayant une forme qui épouse la forme en U d'au moins une partie du côté extérieur 6" de la gouttière 6 de la pièce de brossage 1, ladite au moins une branche de connexion 15 étant rapportée sur la partie du côté extérieur 6" de la gouttière 6.

Selon ces dispositions, le connecteur est configuré pour transmettre à la pièce de brossage des vibrations générées par un générateur de vibrations sur lequel est fixé de manière amovible une autre extrémité du manche de préhension. Selon un mode de réalisation, l'au moins une branche de connexion 15 présente une souplesse suffisante pour ne pas diminuer la souplesse intrinsèque de la gouttière 6, tout en transmettant les vibrations générées par le générateur de vibrations. Selon un mode de réalisation, l'autre extrémité du manche de préhension 16, configurée pour être fixée, de manière amovible, au générateur de vibrations, comprend une paroi de préhension dont une section est en forme de carré ou d'hexagone, ladite paroi de préhension étant creuse pour permettre l'insertion d'une interface de fixation du générateur de vibrations. Selon un mode de réalisation, la section hexagonale du manche de préhension est configurée avec des côtés de longueurs inégales, comme illustré sur la figure 10, pour faire fonction de détrompeur à l'interface entre le manche de préhension et le générateur de vibrations.