Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
BUCKLE FOR A BELT, PIECE OF JEWELLERY OR TIMEPIECE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/002789
Kind Code:
A1
Abstract:
A buckle (1) for a belt, piece of jewellery or timepiece is intended to detachably couple a first end (2) of an elongate flexible attachment element (4, 5) to a second end (3) of the attachment element (4, 5). The attachment element (4, 5) has, at its first end (2), an attachment opening (6) and, towards its second end (3), at least one attachment hole (7). The buckle (1) comprises two opposing parts (10, 11) that are spaced apart from one another at spaced-apart edges of the buckle (1). A first opposing part (10) comprises an end which leads to a discontinuity (8) in the buckle (1) so as to be able to receive the first end (2) of an attachment element (4, 5) by the attachment opening (6) thereof being fitted through said discontinuity (8) and about said first opposing part (10) of the buckle (1). A second opposing part (11) comprises, typically at its centre, an elongate piece that is preferably fastened immovably, referred to as prong (9) below, which is arranged in the direction of said first opposing part (10) of the buckle (1) in order to be able to pass through an attachment hole (7) presented so as to face the second end (3) of an attachment element (4, 5).

Inventors:
LESEMANN LUDOVIC (CH)
Application Number:
PCT/IB2017/053756
Publication Date:
January 04, 2018
Filing Date:
June 23, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
LESEMANN LUDOVIC (CH)
International Classes:
A44B11/00; A41F9/00; A44B11/22; A44C5/18
Foreign References:
US20130205552A12013-08-15
US2663062A1953-12-22
US0489656A1893-01-10
US0730551A1903-06-09
NL7606538A1976-12-20
US3036353A1962-05-29
Attorney, Agent or Firm:
GRIFFES CONSULTING S.A. (CH)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Boucle (1 ) pour ceinture, pièce de bijouterie ou d'horlogerie, destinée à coupler de façon détachable une première extrémité (2) d'un élément d'attache flexible allongé (4, 5) à une seconde extrémité (3) de l'élément d'attache (4, 5), ledit élément d'attache (4, 5) comportant à sa première extrémité (2) une ouverture d'attache (6) et vers sa deuxième extrémité (3) au moins un trou d'attache (7), ladite boucle (1 ) comprenant deux parties opposées (10, 1 1 ) espacées l'une de l'autre sur des bords espacés de la boucle (1 ):

- une première partie opposée (10) qui comporte une extrémité qui mène à une discontinuité (8) dans la boucle (1 ) de manière à pouvoir recevoir la première extrémité (2) d'un élément d'attache (4, 5) par engagement de son ouverture d'attache (6) à travers ladite discontinuité (8) et autour de ladite première partie opposée (10) de la boucle (1 ), et

- une seconde partie opposée (1 1 ) comportant, typiquement en son centre, une pièce allongée, fixée de préférence de manière immobile, ci-après ardillon (9), agencé en direction de ladite première partie opposée (10) de la boucle (1 ) pour pouvoir passer à travers un trou d'attache (7) présenté vers la deuxième extrémité (3) d'un élément d'attache (4, 5).

2. Boucle selon la revendication 1 , dans laquelle la boucle (1 ) est courbée selon un premier rayon de courbure.

3. Boucle selon l'une des revendications précédentes, dans laquelle l'ardillon (9) est courbé selon un second rayon de courbure.

4. Boucle selon les revendications 2 et 3, dans laquelle le premier rayon de courbure de la boucle (1 ) et le second rayon de courbure de l'ardillon (9) sont différents.

5. Boucle selon l'une des revendications précédentes, dans laquelle la boucle (1 ) est de forme annulaire discontinue, par exemple de forme circulaire, ovale ou rectangulaire discontinue.

6. Boucle selon l'une des revendications précédentes, dans laquelle la boucle (1 ), de forme rectangulaire discontinue, comporte une première tige (14) à sa première partie opposée (10), et une seconde tige (15) à sa seconde partie opposée (1 1 ), les première et seconde tiges (14, 15) étant parallèles. 7. Boucle selon la revendication 6, comportant deux bras longitudinaux (12, 13) courbés s'étendant dans une direction perpendiculaire aux première et seconde tiges (14, 15), un premier bras longitudinal (12) reliant d'un côté la première partie opposée (10) et la seconde partie opposée (1 1 ), un second bras longitudinal (13) s'étendant de l'autre côté de la seconde partie opposée (1 1 ) vers la première partie opposée (10) sans contacter ladite première partie opposée (10).

8. Boucle selon l'une des revendications 6 ou 7, dans laquelle les première et seconde tiges (14, 15) sont de longueurs différentes.

9. Boucle selon l'une des revendications précédentes, dans laquelle la boucle (1 ) est constituée d'un matériau rigide.

10. Boucle selon l'une des revendications 1 à 8, dans laquelle la boucle (1 ) est constituée d'un matériau souple ou flexible semi-rigide.

1 1 . Ensemble d'une boucle selon l'une des revendications précédentes, et d'un élément d'attache flexible allongé (4, 5), dans lequel l'élément d'attache flexible allongé (4, 5) comprend à sa première extrémité (2) une ouverture d'attache (6) et vers sa deuxième extrémité (3) au moins un trou d'attache (7).

12. Ensemble selon la revendication 1 1 , dans lequel ledit élément d'attache (4, 5) comporte à sa première extrémité (2) une partie repliée formant ouverture d'attache (6).

Description:
BOUCLE POUR CEINTURE, PIECE DE BIJOUTERIE OU D'HORLOGERIE

La présente invention se rapporte à une boucle pour ceinture, pièce de bijouterie ou de joaillerie.

De telles boucles sont utilisées, notamment pour fixer les extrémités d'un bracelet de montre, une courroie à un article de maroquinerie ou dans le domaine de la bijouterie pour fixer les deux extrémités d'un bracelet ou d'un collier. Les boucles utilisées pour les bracelets de montres comportent en général un corps tubulaire appelé barrette, aux extrémités de laquelle deux chevilles font saillie pour s'engager dans des trous alignés axialement, généralement ménagés dans les bras de la boucle. A cet effet, au moins une de ces chevilles est montée coulissante dans la barrette et est poussée en position saillante par un ressort logé à l'intérieur dudit corps. Il s'ensuit que l'opération qui consiste à fixer ce dispositif entre les bras de la boucle nécessite de faire passer la barrette dans une boucle formée à l'extrémité de bracelet ou dans un passage cylindrique si il s'agit d'un bracelet métallique, et d'introduire l'une des chevilles dans un des trous des bras de la boucle et ensuite, de faire coulisser l'autre cheville à rencontre de la pression du ressort pour pouvoir l'introduire entre les deux bras de la boucle. Enfin, il faut amener l'extrémité de cette cheville en face de l'autre trou des bras de la boucle dans lequel elle est alors poussée par ressort. Cette opération n'est pas facile à effectuer et compte tenu de la pression exercée par le ressort sur la cheville, il arrive que cette cheville se détende avant d'arriver à la faire pénétrer entre les bras de la boucle. Il arrive également qu'une fois introduite entre les bras de la boucle, la cheville sorte de l'entre-bras lorsque l'on recherche l'emplacement du trou destiné à recevoir la cheville de fixation et se détende, nécessitant de recommencer l'opération.

On a déjà proposé dans le brevet US3036353 un système de fermoir pour relier deux extrémités d'un lien l'une à l'autre, dans lequel deux poussoirs susceptibles de coulisser en direction opposée comportent chacun une came en prise avec une surface d'un verrou de fermeture déplaçable perpendiculairement à l'axe de coulissement des poussoirs d'actionnement et pressé contre ces cames par un ressort de rappel. En faisant coulisser ces deux poussoirs l'un contre l'autre, on transmet ainsi ce mouvement au verrou qui se déplace à rencontre du ressort de rappel.

Le but de la présente invention est de proposer une boucle dont le montage est simplifié, notamment en se passant d'outils. Conformément à l'invention, une boucle pour ceinture, pièce de bijouterie ou d'horlogerie, est destinée à coupler de façon détachable une première extrémité d'un élément flexible allongé d'attache à une seconde extrémité de l'élément d'attache. L'élément d'attache comporte à sa première extrémité une ouverture d'attache et vers sa deuxième extrémité au moins un trou d'attache. La boucle comprend deux parties opposées espacées l'une de l'autre sur des bords espacés de la boucle. Une première partie opposée comporte une extrémité qui mène à une discontinuité dans la boucle de manière à pouvoir recevoir la première extrémité d'un élément d'attache par engagement de son ouverture d'attache à travers ladite discontinuité et autour de ladite première partie opposée de la boucle. Une seconde partie opposée comporte, typiquement en son centre, une pièce allongée, fixée de préférence de manière immobile, ci-après ardillon, agencé en direction de ladite première partie opposée de la boucle pour pouvoir passer à travers un trou d'attache présenté vers la deuxième extrémité d'un élément d'attache.

Dans une forme d'exécution, la boucle est courbée selon un premier rayon de courbure et l'ardillon est courbé selon un second rayon de courbure.

Selon cette même forme d'exécution, le premier rayon de courbure de la boucle et le second rayon de courbure de l'ardillon sont différents.

Dans une autre forme d'exécution, le premier rayon de courbure de la boucle et le second rayon de courbure de l'ardillon sont identiques. Dans une variante, la boucle et/ou l'ardillon sont plats.

Dans une forme d'exécution, la boucle est de forme annulaire discontinue, par exemple de forme circulaire, ovale ou rectangulaire discontinue.

De préférence, la boucle est constituée d'un matériau rigide, tel du métal. Dans une autre forme d'exécution, la boucle est constituée d'un matériau souple ou flexible semi-rigide, tel un élastomère.

L'invention concerne aussi un ensemble d'une boucle selon la présente invention et d'un élément d'attache flexible allongé, dans lequel l'élément d'attache comprend à sa première extrémité une ouverture d'attache et vers sa deuxième extrémité au moins un trou d'attache .

Dans une forme d'exécution, l'élément d'attache comporte à sa première extrémité une partie repliée formant ouverture d'attache, notamment lorsqu'il s'agit d'élément d'attache en textile ou cuir par exemple. Dans une autre forme d'exécution, l'élément d'attache comporte à sa première extrémité un passage cylindrique, notamment lorsqu'il s'agit d'un élément d'attache métallique.

Les caractéristiques de l'invention apparaîtront plus clairement à la lecture de la description de plusieurs formes d'exécution données uniquement à titre d'exemple, nullement limitative en se référant aux figures schématiques, dans lesquelles :

- La figure 1 représente une vue en perspective d'une boucle selon la présente invention ;

- La figure 2 représente une vue de dessus d'un bracelet et d'une boucle ;

- La figure 3 représente une vue de dessus d'un bracelet portant à une de ses extrémités une boucle selon la présente invention ;

- La figure 4 représente une vue de côté d'un bracelet portant à une de ses extrémités une boucle, l'autre extrémité du bracelet traversant la boucle ;

- La figure 5 représente une vue en perspective d'un bracelet portant à une de ses extrémités une boucle, l'autre extrémité du bracelet traversant la boucle - La figure 6 représente une vue en perspective d'un bracelet comportant une boucle, la boucle étant reliée d'un côté à une extrémité du bracelet et à un autre côté opposé à un trou agencé dans l'autre extrémité du bracelet ; - La figure 7 représente une vue de dessus d'une montre-bracelet et d'une boucle ; et

- La figure 8 représente une vue de dessus d'une montre-bracelet et d'une boucle montée sur un brin du bracelet. Comme illustré à la figure 1 , une boucle 1 est destinée à coupler de façon détachable une première extrémité d'un élément flexible allongé d'attache à une seconde extrémité de l'élément d'attache. La boucle 1 comprend deux parties opposées 10, 1 1 espacées l'une de l'autre sur des bords espacés de la boucle 1 . Une première partie opposée 10 comporte une extrémité qui mène à une discontinuité 8 dans la boucle 1 de manière à pouvoir recevoir la première extrémité d'un élément d'attache par engagement de son ouverture d'attache à travers ladite discontinuité 8 et autour de ladite première partie opposée 10 de la boucle 1 . Une seconde partie opposée 1 1 comporte, en son centre, un ardillon 9, fixée de manière immobile, agencé en direction de ladite première partie opposée 10 de la boucle 1 pour pouvoir passer à travers un trou d'attache présenté vers la deuxième extrémité d'un élément d'attache.

La boucle 1 , de forme rectangulaire discontinue, comporte une première tige 14 à sa première partie opposée 10, et une seconde tige 15 à sa seconde partie opposée 1 1 , les première et seconde tiges 14, 15 étant parallèles.

La boucle comporte en outre deux bras longitudinaux 12, 13 courbés s'étendant dans une direction perpendiculaire aux première et seconde tiges 14, 15, un premier bras longitudinal 12 reliant d'un côté la première partie opposée 10 et la seconde partie opposée 1 1 , un second bras longitudinal 13 s'étendant de l'autre côté de la seconde partie opposée 1 1 vers la première partie opposée 10 sans contacter ladite première partie opposée 10. Les première et seconde tiges 14, 15 sont de longueurs différentes.

Comme illustré à la figure 2, la boucle 1 est destinée à coupler de façon détachable une première extrémité 2 d'un élément flexible allongé d'attache 4 à une seconde extrémité 3 de l'élément d'attache 4. L'élément d'attache 4 comporte à sa première extrémité 2 une ouverture d'attache 6 (figure 4) et vers sa deuxième extrémité 3 cinq trous d'attache 7. La première partie opposée 10 de la boucle 1 , est disposée de manière à pouvoir recevoir la première extrémité 2 d'un élément d'attache 4 par engagement de son ouverture d'attache 6 (figure 4) à travers une discontinuité 8 et autour de ladite première partie opposée 10 de la boucle 1 .

Comme illustré aux figures 3 et 4, la première partie opposée 10 de la boucle 1 , reçoit la première extrémité 2 d'un élément d'attache 4 par engagement de son ouverture d'attache à travers la discontinuité 8.

La figure 4 illustre la boucle 1 recevant la première extrémité 2 d'un élément d'attache 4, l'autre extrémité 3 étant agencée à travers un espace délimité par la boucle 1 .

La figure 5 illustre la seconde partie opposée 1 1 de la boucle 1 comportant en son centre l'ardillon 9, agencé en direction de ladite première partie opposée 10 de la boucle 1 , l'ardillon 9 passant à travers un trou d'attache 7 présenté vers la deuxième extrémité 3 d'un élément d'attache 4.

La figure 6 représente la bague comportant la boucle 1 prête à être porté au doigt d'un utilisateur.

Les figures 7 et 8 illustrent une autre utilisation de la boucle avec cette fois-ci, deux brins d'un bracelet de montre. Dans cet exemple, la boucle 1 joint l'une à l'autre les deux extrémités d'un bracelet 4, 5.

Il apparaît donc évident que cette boucle est utilisable pour la fixation de tout lien à un objet, tel qu'une courroie à un sac ou à un autre article de maroquinerie par exemple. On pourrait également utiliser ce dispositif en bijouterie, par exemple pour joindre l'une à l'autre les deux extrémités d'un bracelet ou d'un collier, jouant, dans ce cas, le rôle d'un fermoir.