Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
COMPACT DEVICE FOR COVERING A SWIMMING POOL
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/181014
Kind Code:
A1
Abstract:
A device (1) for covering a swimming pool (2), the device (1) comprising a flexible element (4), secured to a receiving structure (3), and intended to adopt a deployed position, wherein the flexible element (4) is intended to at least partially cover the swimming pool (2), and a retracted position rolled up inside the receiving structure (3). According to the invention, the flexible element (4) is rolled up in a planar and oblong configuration around two parallel rotating bars (6), coupled in rotation to, and spaced apart from, each other.

More Like This:
Inventors:
GAUCHERAND JEAN-FRANÇOIS (FR)
Application Number:
PCT/FR2021/050137
Publication Date:
September 16, 2021
Filing Date:
January 26, 2021
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
ECCREATION (FR)
International Classes:
E04H4/08; E04H4/10
Attorney, Agent or Firm:
SEMAOUNE, Idriss et al. (FR)
Download PDF:
Claims:
Revendications

1. Dispositif (1) de recouvrement d’un bassin (2) de piscine, le dispositif (1) comprenant un élément souple (4), assujetti à une structure de réception (3), et destiné à adopter une position déployée dans laquelle l’élément souple (4) est destiné à recouvrir au moins en partie le bassin (2) de piscine et, une position escamotée enroulé à l’intérieur de la structure de réception (3), caractérisé en ce que l’élément souple (4) est enroulé selon une configuration plane et oblongue autour de deux barres (6) rotatives parallèles, liées en rotation, et distantes l’une de l’autre.

2. Dispositif (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce que la rotation des barres (6) est actionnable manuellement ou est motorisée.

3. Dispositif (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce que les deux barres (6) sont reliées par un support (7), solidaire en rotation avec les barres (6), permettant de supporter l’élément souple (4).

4. Dispositif (1) selon la revendication 3, caractérisé en ce qu’une extrémité de l’élément souple (4) est accrochée au support (7).

5. Dispositif (1) selon la revendication 3, caractérisé en ce que le support (7) est un tapis de convoyage, au moins une bande, ou au moins une sangle.

6. Dispositif (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce que les barres (6) définissent entre elles un plan horizontal ou vertical.

7. Dispositif (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce que la structure de réception (3) est mobile en translation et entraîne la rotation des barres (6) pour enrouler ou dérouler l’élément souple (4).

8. Dispositif (1) selon la revendication 7, caractérisé en ce que la structure de réception (3) est montée sur des moyens de guidage destinés à être disposés le long et de part et d’autre du bassin (2). 9. Dispositif (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce que l’élément souple (4) est un volet à lames articulées, une bâche ou un filet de protection. 10. Dispositif (1) selon la revendication 7, caractérisé en ce que la structure de réception

(3) forme un plancher destiné à recouvrir au moins en partie le bassin (2) de piscine lorsque l’élément souple (4) est en position déployée.

Description:
Dispositif de recouvrement d’un bassin de piscine à encombrement réduit Domaine technique

La présente invention se rapporte au domaine technique des couvertures extérieures de piscine, par exemple de piscines enterrées, et concerne plus particulièrement un dispositif de protection ou de recouvrement d’un bassin de piscine.

Art antérieur

De nombreuses solutions techniques ont été proposées pour recouvrir un bassin de piscine, notamment en période d’hivernage, ou de non utilisation également, pour tenir compte, dans certains cas, des règles de sécurité en vigueur.

On connaît, par exemple, de simples bâches, qui sont conditionnées sur un appareil enrouleur, fixe ou mobile, et destinées à être positionnées le long de l’un des bords du bassin de la piscine considérée.

Généralement, la bâche est déroulée manuellement, pour recouvrir le bassin de la piscine. La bâche peut être déroulée, soit en chevauchement des bords du bassin de la piscine, au niveau des margelles, soit en position de flottaison sur l’eau du bassin de la piscine, dans le cas, par exemple, d’une bâche à bulles. Après déroulement de la bâche, cette dernière peut coopérer avec des moyens d’ancrage, par rapport au bassin de la piscine.

On connaît également des volets composés d’une pluralité de lames articulées, conformées pour flotter sur l’eau du bassin de la piscine. Le volet coopère avec un tambour d’enroulement, manuel ou motorisé, situé à l’extérieur du bassin de la piscine, ou dans un compartiment formé à l’intérieur du bassin de la piscine.

Ce type de volets roulants pour bassins de piscines ressort, par exemple, de l’enseignement du brevet EP 1 233 125, donné à titre indicatif, nullement limitatif. Dans une forme de réalisation, l’enrouleur peut être mobile et se déplacer en translation sur la longueur du bassin. Il est également connu des terrasses escamotables sur rails, mobiles en translation par rapport au bassin pour recouvrir ou découvrir en totalité ou en partie le bassin de piscine.

L’inconvénient de cette solution réside dans le fait qu’elle nécessite une surface non négligeable, au moins égale à la surface de la terrasse, sur au moins un côté de la piscine pour permettre l’ouverture totale de la terrasse.

On a proposé de résoudre cet inconvénient par l’enseignement technique de la demande de brevet français publiée sous le n° 3056616, au nom du Demandeur, qui décrit un plancher mobile assujetti sur au moins un côté, à un élément souple monté avec capacité de rotation sur un tambour d’enroulement et destiné à être escamoté ou déployé par rapport au plancher pour recouvrir ou non le bassin de piscine.

Cette solution donne entière satisfaction, mais peut encore être améliorée, notamment en termes d’encombrement inhérent l’enroulement de l’élément souple. Pour s’adapter à cette contrainte d’encombrement, il est alors parfois nécessaire de disposer le tambour, non pas à l’intérieur du plancher, mais à l’extérieur ce qui donne un aspect peu esthétique.

Pour résoudre ce problème d’encombrement, le Demandeur a imaginé une solution consistant à ne pas enrouler l’élément souple, mais à le replier à l’intérieur d’une structure de réception ou d’un plancher, à la manière d’un accordéon. Cette solution, décrite dans le document FR 3 081 481, donne entière satisfaction, mais peut encore être améliorée, notamment en termes de simplicité de conception.

Exposé de l’invention

L’un des buts de l’invention est donc de remédier aux inconvénients de l’art antérieur en proposant un dispositif de recouvrement d’un bassin de piscine qui présente un encombrement réduit en position repliée par rapport aux dispositifs de l’état de la technique, tout en étant de conception simple, sûr et rationnelle. A cet effet, il est proposé un dispositif de recouvrement d’un bassin de piscine conforme à celui de l’art antérieur en ce qu’il comprend un élément souple, assujetti à une structure de réception, et destiné à adopter une position déployée dans laquelle l’élément souple est destiné à recouvrir au moins en partie le bassin de piscine et, une position escamotée enroulé à l’intérieur de la structure de réception.

Selon l’invention, l’élément souple est enroulé selon une configuration plane et oblongue autour de deux barres rotatives parallèles, liées en rotation, et distantes l’une de l’autre.

De cette manière, étant donné que l’élément souple n’est pas enroulé autour d’un tambour, mais autour de deux barres selon une configuration plane et oblongue, cela permet de gagner en compacité et donc en hauteur et en volume. L’élément souple peut alors présenter une longueur plus importante et être logé plus facilement à l’intérieur de la structure de réception, ce qui est plus esthétique. Le dispositif est aussi simple d’utilisation.

L’élément souple est de tout type approprié, et est par exemple un volet à lames articulées, une bâche, une bâche à bulles, une bâche à barres, ou un filet de protection.

De préférence, la rotation des barres est actionnable manuellement ou est motorisée, pour enrouler/dérouler l’élément souple.

Avantageusement, les deux barres sont reliées par un support, solidaire en rotation avec les barres, permettant de supporter l’élément souple dont une extrémité est, par exemple, accrochée au support.

Le support est par exemple un tapis de convoyage, au moins une bande, ou au moins une sangle.

Selon des formes de réalisation différentes les barres définissent entre elles un plan horizontal ou vertical. Avantageusement, la structure de réception est mobile en translation et entraîne la rotation des barres afin de dérouler ou d’enrouler et avaler l’élément souple lors de son passage en position escamotée.

Ainsi, l’élément souple reste fixe et la structure de réception vient l’avaler pour découvrir le bassin de piscine.

L’élément souple peut être destiné à recouvrir, en position déployée, totalement le bassin de piscine. Cependant, lorsque l’élément souple recouvre en partie le bassin de piscine, en position déployée, la structure de réception forme un plancher destiné à recouvrir la partie restante non recouverte du bassin. Ainsi, le plancher constitue une surface supplémentaire ou une terrasse pour des activités de loisirs par exemple.

Dans cette configuration, et pour assurer la mobilité de la structure de réception selon les différentes configurations possibles d’ouverture ou de fermeture partielle ou totale du bassin de piscine, la structure de réception est de préférence montée sur des moyens de guidage, par exemple sur des rails, destinés à être disposés le long et de part et d’autre du bassin.

Description des figures

D’autres caractéristiques et avantages de l’invention ressortiront clairement de la description qui en est réalisée ci-après, à titre indicatif et nullement limitatif, en référence aux figures annexées, dans lesquelles :

[Fig. 1] la figure 1 est une représentation schématique d’un dispositif de recouvrement d’un bassin de piscine, vue de côté, avec une bâche à barres en position escamotée.

[Fig. 2] la figure 2 est une représentation schématique similaire à celle de la figure 1, avec une bâche à barres en position déployée de recouvrement.

Description détaillée de l’invention L’invention concerne un dispositif (1) de recouvrement d’un bassin (2) de piscine, de forme générale rectangulaire, sans pour cela exclure d’autres formes géométriques, notamment quadrangulaire. L’invention s’applique à tous types de bassins (2) de piscines enterrées, quel que soit son mode de réalisation.

Le dispositif (1) de recouvrement du bassin (2) comprend une structure de réception (3) assujettie sur au moins l’un de ses côtés, à un élément souple (4). L’élément souple (4) est de tout type approprié, et est par exemple un volet à lames articulées, une bâche, une bâche à bulles, une bâche à barres, un filet de protection, etc. De préférence, l’élément souple est positionnée au-dessus du bassin et non sur l’eau. La structure de réception (3) peut prendre la forme d’un plancher et est, de préférence mobile, afin d’être positionnée, soit à l’extérieur du bassin (2), soit en recouvrement d’une partie seulement du bassin (2). Bien évidemment, la structure de réception (3) peut être réalisée par tous moyens connus et appropriés, et dans différents matériaux, à partir de lames de bois, ou de matériaux composites, en une seule pièce moulée ou autrement obtenue.

L’élément souple (4) assujetti à la structure de réception (3) est destiné à être, soit escamoté par rapport à ladite structure de réception (3), correspondant au non recouvrement du bassin (2) de la piscine par ledit élément souple (4), voir figure 1, soit déployé par rapport à la structure de réception (3) pour recouvrir le bassin (2) de la piscine, voir figure 2.

La largeur de la structure de réception (3) est supérieure à la largeur du bassin (2) de la piscine, afin d’être en appui sur les rebords dudit bassin (2). La longueur de la structure de réception (3) est inférieure à la longueur du bassin (2). Par exemple, la longueur de la structure de réception (3) est égale à la moitié de la longueur du bassin (2) de la piscine, dans le cas où il s’agit d’un plancher.

Comme indiqué, la structure de réception (3) est mobile et montée avec capacité de déplacement en translation par rapport audit bassin (2).

Par exemple, la structure de réception (3) est montée sur des rails, non représentés, posés le long du bassin (2) de la piscine, de part et d’autre de ses côtés latéraux. La structure de réception (3) présente tous types d’organes de roulement et de guidage coopérant avec les rails, tels que galets (5), patins de glissement.. afin de permettre le déplacement et le guidage en translation de ladite structure de réception (3), au fur et à mesure de sa manipulation. Les rails de guidage débordent sur au moins un des côtés transversaux du bassin (2), pour permettre le positionnement de la structure de réception (3) en dehors du bassin (2).

L’élément souple (4) est assujetti à la structure de réception (3) avec capacité d’enroulement à l’intérieur de ladite structure, transversalement par rapport au bassin (2) de la piscine.

Plus précisément, afin de présenter un encombrement réduit en position escamotée enroulée à l’intérieur de la structure de réception (3), l’élément souple (4) est enroulé selon une configuration plane et oblongue autour de deux barres (6) rotatives parallèles, liées en rotation, et distantes l’une de l’autre de manière à définir entre elles un plan horizontal (illustré) ou vertical.

La rotation des barres (6) peut être libre et actionnable manuellement, par exemple, par le déplacement de la structure de réception (3) elle-même, ou bien la rotation d’au moins l’une des barres (6) peut être motorisée. Une barre (6) peut être entraînée en rotation et entraîner, par leur liaison, la rotation de l’autre barre (6).

Par exemple, l’une des barres (6) peut comprendre deux pignons d’extrémité coopérant avec des crémaillères positionnées le long des rails, de sorte à entraîner en rotation la barre (6) lors du déplacement de la structure de réception (3).

Ainsi, la structure de réception (3) est mobile en translation et entraîne la rotation des barres (6), ou inversement la rotation de l’une des barres (6) entraîne la translation de la structure de réception (3) pour enrouler ou dérouler l’élément souple (4).

De ce qui précède, l’avancement de la structure de réception (3) permet de dérouler et de déployer l’élément souple (4) en position de recouvrement du bassin (2), ou d’enrouler et d’avaler l’élément souple (4) en position escamotée à l’intérieur de la structure de réception (3). Inversement, le déroulement de l’élément souple (4) peut consister à exercer une traction, par exemple manuelle, sur l’extrémité dudit élément souple (4) pour le déployer manuellement. Selon une autre possibilité, la rotation de l’une des barres (6) peut entraîner directement la translation de la structure de réception (3) pour découvrir le bassin (2) de piscine et enrouler l’élément souple (4), et inversement le déplacement de la structure de réception (3) permet de déployer au fur et à mesure l’élément souple (4) pour recouvrir le bassin (2) de piscine.

Les barres (6) sont reliées entre elles par un support (7), solidaire en rotation avec les barres (6), permettant de supporter l’élément souple (4) qui, est par exemple, accroché au support (7) par l’une de ses extrémités. Le support (7) est, par exemple un tapis de convoyage, au moins une bande, ou au moins une sangle.

Il ressort de ce qui précède que l’invention fournit bien un dispositif (1) de recouvrement d’un bassin (2) de piscine qui présente un encombrement réduit par rapport aux dispositifs (1) de l’état de la technique, simple d’utilisation, permettant d’avoir une longueur importante de bâche, tout en restant esthétique et discret du fait d’une hauteur contenue.