Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
CONNECTOR FOR SHIELDED ELECTRIC CABLES AND CORRESPONDING ASSEMBLY METHOD
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2013/171230
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a connector for a shielded electric cable (1), said shielded electric cable (3) comprising at least one conductor and a shielding (5) that at least partially covers said shielded electric cable (3), said connector (1) comprising a connector housing (7) containing the conductor, the invention being characterised in that said shielding (5) is partially arranged around said connector housing (7), said connector housing (7) being electroconductive, and said connector (1) comprising a holding ferule (11) arranged around the shielding (5) in such a way as to maintain the connection of the shielding (5) to the connector housing (7) both mechanically by means of clamping and also by direct electrical connection. The invention also relates to a method for the assembly of such a connector for a shielded electric cable.

More Like This:
Inventors:
ZIEDER DAVID (FR)
Application Number:
PCT/EP2013/059965
Publication Date:
November 21, 2013
Filing Date:
May 14, 2013
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
NICOMATIC SA (FR)
International Classes:
H01R9/05; H01R9/03; H01R12/59; H01R13/658
Domestic Patent References:
WO2010024633A22010-03-04
WO2011096425A12011-08-11
Foreign References:
GB1512626A1978-06-01
JPH04127624U1992-11-20
US4307926A1981-12-29
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
CROONENBROEK, Thomas et al. (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Connecteur pour câble électrique blindé (1), ledit câble électrique blindé (3) comprenant au moins un conducteur et un blindage (5) recouvrant au moins partiellement ledit câble électrique blindé (3), ledit connecteur (1) comprenant : un boîtier de connecteur (7) dans lequel le conducteur est agencé,

caractérisé en ce que ledit blindage (5) est partiellement agencé autour dudit boîtier de connecteur (7), ledit boîtier de connecteur (7) étant électriquement conducteur, et ledit connecteur (1) comprenant une férule de maintien (11) agencée autour dudit blindage (5) de façon à maintenir ledit blindage (5) en connexion mécanique par serrage et électrique directe avec le boîtier de connecteur (7).

Connecteur pour câble électrique blindé (1) selon la revendication 1, dans laquelle ladite férule de maintien (11) présente une extrémité arrière (37), appliquant une pression sur le blindage (5) en direction du boîtier de connecteur (7) de façon à permettre une connexion mécanique et électrique entre le blindage (5) et le boîtier de connecteur (7) sur une zone de connexion (7) sur tout le périmètre du boîtier de connecteur (7). 3. Connecteur pour câble électrique blindé (1) selon la revendication 1 ou 2, dans lequel ledit boîtier de connecteur (7) présente des moyens de positionnement (21a, 21b) et ladite férule de maintien (11) présente une extrémité avant (35a, 35b) caractérisé en ce que l'extrémité avant (35a, 35b) est repliée contre les moyens de positionnement (21a, 21b), de façon à former une zone de connexion (II) permettant une connexion mécanique entre la férule de maintien (11) et le boîtier de connecteur (7).

4. Connecteur pour câble électrique blindé (1) selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que la férule de maintien (11) s'étend au moins depuis la face arrière (8) du boîtier de connecteur (7), jusqu'au moyen de positionnement qu'elle recouvre formant ainsi deux butées mécaniques entre la férule de maintien (11) et le boîtier de connecteur (7).

5. Connecteur pour câble électrique blindé (1) selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que ladite férule de maintien (11) est déformée en direction du boîtier de connecteur (7), formant ainsi une zone de connexion (III) permettant une connexion mécanique et électrique entre le blindage (5) et le boîtier de connecteur (7). 6. Connecteur pour câble électrique blindé (1) selon l'une des revendications précédentes, ledit boîtier de connecteur (7) présentant une première grande face (15a) et une deuxième grande face (15b), lesdites première (15a) et deuxième (15b) grandes faces présentant des ouvertures (14), caractérisé en ce que la férule de maintien (11) est emboutie en direction du boîtier de connecteur (7) au niveau des ouvertures (14) de sorte que le blindage (5) soit partiellement entraîné dans les ouvertures (14).

7. Connecteur pour câbles électriques blindés (1) selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'il présente une section transversale sensiblement rectangulaire.

8. Connecteur pour câble électrique blindé (1) selon l'une des revendications précédentes, le câble électrique (3) comprenant une gaine de protection agencée autour du blindage (5), caractérisé en ce que la férule de maintien (11) est agencée autour de la gaine de protection de façon à maintenir la gaine de protection autour du blindage (5) autour de la surface externe du boîtier de connecteur (7) de façon à maintenir ledit blindage (5) en connexion mécanique par serrage et électrique directe avec le boîtier de connecteur (7). 9. Procédé d'assemblage de connecteur de câble électrique blindé (1), ledit câble électrique blindé (3) comprenant au moins un conducteur et un blindage (5) recouvrant au moins partiellement ledit câble électrique blindé (3), ledit connecteur (1) comprenant un boîtier de connecteur (7) et une férule de maintien (11) présentant une extrémité arrière (37) et des extrémités avant distinctes (35a, 35b), comprenant les étapes suivantes :

on enfile le blindage électrique (5) autour du boîtier de connecteur (7), on enfile la férule de maintien (11) autour du blindage (5) de façon à serrer l'extrémité arrière (37) de la férule de maintien (11) autour du blindage (5) et ainsi de serrer le blindage (5) autour du boîtier de connecteur (7) de façon à former une zone de connexion (I), permettant une connexion électrique et mécanique entre le blindage (5) et le boîtier de connecteur (7),

on sertit des extrémités avant (35a, 35b) de la férule de maintien (11) contre le boîtier de connecteur (7), de façon à former une zone de connexion (II) permettant une connexion mécanique entre la férule de maintien (11) et le boîtier de connecteur (7).

10. Procédé d'assemblage de connecteur de câble électrique blindé (1) selon la revendication 9, le boîtier de connecteur (7) présentant des moyens de positionnement (21a, 21b), caractérisé en ce que les extrémités avant distinctes (35a, 35b) sont serties contre les moyens de positionnement (21a, 21b).

11. Procédé d'assemblage de connecteur de câble électrique blindé (1) selon l'une des revendications 9 ou 10, caractérisé en ce qu'il comprend l'étape supplémentaire dans laquelle :

• on emboutit la férule de maintien (11) en direction du boîtier de connecteur (7) de façon à former une zone de connexion (III), permettant une connexion électrique et mécanique entre le blindage (5) et le boîtier de connecteur (7).

12. Procédé d'assemblage de connecteur de câble électrique blindé (1) selon la revendication 11, le boîtier de connecteur (7) présentant des ouvertures (14), caractérisé en ce qu'on emboutit la férule de maintien (11) dans les ouvertures (14) de façon à partiellement entraîner le blindage (5) dans les ouvertures (14) de façon à former la zone de connexion (III) permettant une connexion électrique et mécanique entre le blindage (5) et le boîtier de connecteur (7).

Description:
Connecteur de câbles électriques blindés et procédé d'assemblage correspondant

La présente invention concerne un connecteur de câbles électriques blindés, et plus particulièrement un connecteur de câbles électriques blindés permettant d'établir une connexion électrique et mécanique directe entre un blindage et un élément du connecteur assurant la protection du câble électrique contre les interférences électromagnétiques grâce à une férule de maintien.

L'invention concerne aussi un procédé d'assemblage d'un tel connecteur.

Le blindage d'un câble électrique sert à immuniser le conducteur, c'est à dire à le protéger des perturbations électromagnétiques environnantes produites notamment par des câbles voisins ou un système électronique voisin, pour préserver l'intégrité des signaux qui parcourent le conducteur. Le blindage permet aussi de protéger les câbles voisins ou système électronique voisin des émissions électromagnétiques du conducteur. Le blindage est particulièrement nécessaire dans les domaines aéronautique et spatial où on désire fortement se prémunir contre les défauts accidentels de signal.

Les extrémités des câbles sont liées à des connecteurs : les conducteurs des câbles sont joints à des conducteurs du connecteur, par exemple des fiches électriques, et le blindage est mis à un potentiel unique et déterminé qui est en pratique le potentiel de l'appareil ou du véhicule dans lequel le câble électrique est utilisé. Cela implique une connexion mécanique et électrique, aussi appelée reprise de blindage, du blindage à un élément du connecteur afin d'assurer la continuité électrique entre le blindage et le connecteur.

Le conducteur du câble est souvent entouré d'une ou plusieurs gaines isolantes, elles-mêmes entourées par le blindage. Le blindage peut lui-même être entouré par une gaine de protection.

Ainsi, pour établir la connexion du conducteur du câble avec le conducteur du connecteur, il est nécessaire d'en dénuder l'extrémité. Cette extrémité n'est alors plus protégée par le blindage.

Les connecteurs de l'art antérieur comprennent des boîtiers tubulaires de section circulaire ou bien rectangulaire. Les câbles électriques sont insérés par une extrémité arrière des boîtiers. Les extrémités dénudées des conducteurs se trouvent alors dans la partie avant des boîtiers.

Afin d'assurer la protection électromagnétique des conducteurs sur toute leur longueur, les connecteurs de l'art antérieur proposent de réaliser la reprise de blindage en assemblant le blindage autour ou à l'intérieur d'un capot arrière (« backshell » en langue anglaise) métallique. Ce capot arrière peut s'étendre à l'intérieur d'un boîtier de connecteur et jusqu'aux extrémités dénudées des conducteurs, garantissant ainsi leur protection électromagnétique.

Afin d'assembler le blindage au capot arrière, il existe plusieurs solutions dont la soudure du blindage sur le manchon ou le sertissage d'une ou plusieurs férules de maintien autour du blindage quand celui est enfilé autour du capot arrière.

Cependant, ces solutions d'assemblage sont complexes à mettre en œuvre. Par exemple, les connecteurs de l'art antérieur nécessitent souvent que le blindage soit découpé ou replié afin d'éviter les courts circuits avec les conducteurs pendant l'assemblage. Or le blindage est un élément fragile et difficile à manipuler.

De plus, les connecteurs de l'art antérieur comprennent souvent un grand nombre d'éléments afin d'obtenir d'une part une liaison mécanique fiable entre le blindage et le manchon métallique, et d'autre part une liaison mécanique fiable entre le manchon métallique et le boîtier de connecteur.

L'invention a donc pour objectif de pallier au moins partiellement les inconvénients de l'art antérieur en proposant un connecteur assurant la protection électromagnétique des câbles électriques en permettant une connexion électrique et mécanique simplifiée entre un blindage et un élément du connecteur.

A cet effet, l'invention a pour objet un connecteur pour câble électrique blindé, ledit câble électrique blindé comprenant au moins un conducteur et un blindage recouvrant au moins partiellement ledit câble électrique blindé, ledit connecteur comprenant un boîtier de connecteur dans lequel le conducteur est agencé, caractérisé en ce que ledit blindage est partiellement agencé autour dudit boîtier de connecteur, ledit boîtier de connecteur étant électriquement conducteur, et ledit connecteur comprenant une férule de maintien agencée autour dudit blindage de façon à maintenir ledit blindage en connexion mécanique par serrage et électrique directe avec le boîtier de connecteur.

Selon un autre aspect du connecteur pour câble électrique blindé, ladite férule de maintien présente une extrémité arrière appliquant une pression sur le blindage en direction du boîtier de connecteur de façon à permettre une connexion mécanique et électrique entre le blindage et le boîtier de connecteur sur une première zone de connexion sur tout le périmètre du boîtier de connecteur.

Selon un autre aspect du connecteur pour câble électrique blindé, ledit boîtier de connecteur présente des moyens de positionnement et la férule de maintien présente une extrémité avant, l'extrémité avant est repliée contre les moyens de positionnement, de façon à former une deuxième zone de connexion permettant une connexion mécanique entre la férule de maintien et le boîtier de connecteur.

Selon un autre aspect du connecteur pour câble électrique blindé, la férule de maintien s'étend au moins depuis la face arrière du boîtier de connecteur, jusqu'au moyen de positionnement qu'elle recouvre formant ainsi deux butées mécaniques entre la férule de maintien et le boîtier de connecteur.

Selon un autre aspect du connecteur pour câble électrique blindé, la férule de maintien est déformée en direction du boîtier de connecteur, formant ainsi une troisième zone de connexion permettant une connexion mécanique et électrique entre le blindage et le boîtier de connecteur.

Selon un autre aspect du connecteur pour câble électrique blindé, le boîtier de connecteur présente une première grande face et une deuxième grande face, lesdites première et deuxième grandes faces présentant des ouvertures, caractérisé en ce que la férule de maintien est emboutie en direction du boîtier de connecteur au niveau des ouvertures de sorte que le blindage soit partiellement entraîné dans les ouvertures.

Selon un autre aspect du connecteur pour câble électrique blindé, le connecteur présente une section transversale sensiblement rectangulaire.

Selon un autre aspect du connecteur pour câble électrique blindé, le câble électrique comprend une gaine de protection agencée autour du blindage, la férule de maintien est agencée autour de la gaine de protection de façon à maintenir la gaine de protection autour du blindage autour de la surface externe du boîtier de connecteur de façon à maintenir ledit blindage en connexion mécanique par serrage et électrique directe avec le boîtier de connecteur.

L'invention a aussi pour objet un procédé d'assemblage de connecteur de câble électrique blindé, le câble électrique blindé comprend au moins un conducteur et un blindage recouvrant au moins partiellement le câble électrique blindé, le connecteur comprend un boîtier de connecteur et une férule de maintien présentant une extrémité arrière et des extrémités avant distinctes, le procédé comprend les étapes suivantes :

• on enfile le blindage électrique autour du boîtier de connecteur,

• on enfile la férule de maintien autour du blindage de façon à serrer l'extrémité arrière de la férule de maintien autour du blindage et ainsi de serrer le blindage autour du boîtier de connecteur de façon à former une première zone de connexion, permettant une connexion électrique et mécanique entre le blindage et le boîtier de connecteur,

• on sertit des extrémités avant de la férule de maintien contre le boîtier de connecteur, de façon à former une deuxième zone de connexion permettant une connexion mécanique entre la férule de maintien et le boîtier de connecteur.

Selon un autre aspect du procédé d'assemblage, le boîtier de connecteur présente des moyens de positionnement, les extrémités avant distinctes sont serties contre les moyens de positionnement.

Selon un autre aspect du procédé d'assemblage, le procédé comprend l'étape supplémentaire dans laquelle :

• on emboutit la férule de maintien en direction du boîtier de connecteur de façon à former une troisième zone de connexion, permettant une connexion électrique et mécanique entre le blindage et le boîtier de connecteur.

Selon un autre aspect du procédé d'assemblage, le boîtier de connecteur présente des ouvertures, on emboutit la férule de maintien dans les ouvertures de façon à entraîner le blindage dans les ouvertures de façon à former la troisième zone de connexion. D'autres caractéristiques et avantages de l'invention ressortiront de la description suivante, donnée à titre d'exemple, sans caractère limitatif, en regard des dessins annexés sur lesquels :

la figure 1 représente une vue explosée du connecteur de câbles électriques blindés ainsi que des câbles électriques et leur blindage,

la figure 2 représente une vue en perspective d'un blindage agencé autour d'un boîtier de connecteur,

la figure 3 représente une vue en perspective d'une férule de maintien, la figure 4 représente une vue en perspective d'une première zone de connexion et d'une deuxième zone de connexion du connecteur, la figure 5 représente une vue en coupe de la première zone de connexion et de la deuxième zone de connexion du connecteur,

la figure 6 représente une vue en perspective de la première zone de connexion, de la deuxième zone de connexion et d'une troisième zone de connexion du connecteur,

la figure 7 représente un diagramme schématique d'un procédé de fabrication de connecteur,

la figure 8 représente une vue en perspective de la férule de maintien enfilée autour du blindage, lui-même enfilé autour du boîtier de connecteur, - la figure 9 représente une vue en coupe d'une étape de sertissage de la férule de maintien contre le boîtier de connecteur

la figure 10a représente une vue en coupe du connecteur présentant les trois zones de connexion,

la figure 10b représente une vue en coupe du connecteur présentant la première zone de connexion, la deuxième zone de connexion et une variante de la troisième zone de connexion.

Dans ces dessins et dans la suite de la description, les éléments sensiblement identiques sont identifiés par les mêmes numéros de référence. La figure 1 représente une vue explosée et en perspective du connecteur de câbles électriques blindés 1 ainsi qu'une pluralité de câbles électriques 3.

Un câble électrique 3 comprend généralement un conducteur central par exemple un fil électrique ou une pluralité de brins électriques (non représenté) parcouru par un signal électrique. Le conducteur est souvent protégé par une ou plusieurs gaines isolantes permettant d'éviter les courts circuits avec des conducteurs voisins.

Afin de protéger les câbles électriques 3 des perturbations électromagnétiques de l'environnement, les câbles sont entourés d'un blindage 5. Ce blindage 5 peut par exemple comprendre une tresse métallique.

On définit un axe longitudinal X selon la longueur du câble électrique 3, un axe transversal Y selon la largeur du connecteur 1, et un axe vertical Z selon la hauteur (ou épaisseur) du connecteur 1. Ces trois axes sont sensiblement orthogonaux et présentant la même origine O. Ces trois axes X Y, Z servent de référence pour toutes les figures comprises dans la présente.

Le connecteur 1 présente une section sensiblement rectangulaire.

Le connecteur 1 comprend un boîtier de connecteur 7, au moins un manchon interne 9 pour câble électrique 3 et une férule de maintien 11.

Le boîtier de connecteur 7 est électriquement conducteur. Il peut par exemple être réalisé en matériau métallique.

Le boîtier de connecteur 7 présente une face arrière ouverte 8 par laquelle au moins un câble électrique 3 est inséré dans un manchon interne 9. Le boîtier de connecteur 7 comprend par exemple une matrice (non représentée) en matériau isolant permettant de loger le manchon interne 9. Le boîtier de connecteur 7 peut présenter une pluralité de manchons internes 9 chacun apte à accueillir un câble électrique 3.

Les manchons internes 9 sont par exemple fabriqués en matériau isolant par exemple en plastique.

Les extrémités des câbles sont dénudées afin de faire apparaître les conducteurs.

La matrice et les manchons internes 9 permettent de former une zone de branchement du connecteur 1. Par exemple, selon la forme de la matrice et des manchons on fabrique un connecteur mâle ou un connecteur femelle. Les manchons internes 9 contraignent le déplacement des câbles électrique 3 selon l'axe transversal Y et l'axe vertical Z, et empêchent ainsi que des extrémités dénudées des conducteurs entrent en contact les unes avec les autres et provoquent ainsi des courts circuits.

Les conducteurs sont maintenus à l'intérieur des manchons internes 9 par exemple par clipage, collage ou sertissage.

Le boîtier de connecteur 7 présente une forme tubulaire de section sensiblement rectangulaire. Le boîtier de connecteur 7 présente quatre faces comprenant une première et une deuxième grande face 15a, 15b parallèles entre elles, reliées par une première et une deuxième petite face 17a, 17b parallèles entre elles. Les quatre faces 15a, 15b, 17a, 17b présente une surface externe.

La surface externe du boîtier de connecteur 7 présente un moyen de positionnement 21a, 21b, permettant de positionner le blindage 5 autour du boîtier de connecteur 7.

Le moyen de positionnement comprend par exemple une nervure supérieure 21a s' étendant sur la largeur de la première grande face de boîtier 15a, et une nervure inférieure partie 21b s'étendant sur la largeur de la deuxième grande face de boîtier 15b.

La figure 2 représente le blindage 5 assemblé autour du boîtier de connecteur 7. La gaine de blindage 5 est enfilée par l'arrière du boîtier du connecteur 7 et vient en butée sur le moyen de positionnement 21a, 21b.

En revenant à la figure 1, avantageusement la première grande face 15a, et la deuxième grande face 15b peuvent présenter une pluralité d'ouvertures 14 réparties transversalement. Ces ouvertures 14 sont par exemple des ouvertures traversantes obtenues par poinçonnage ou usinage du boîtier de connecteur 7. Ces ouvertures 14 permettent d'améliorer la continuité électrique entre le blindage 5 et le boîtier de connecteur 7 comme expliqué dans la suite de la description.

La surface externe du boîtier de connecteur 7 présente des moyens de fixation 19, permettant de fixer le boîtier de connecteur 7 avec un boîtier de connecteur conjugué (non représenté) et d'ainsi établir une connexion mécanique entre le boîtier de connecteur et le boîtier de connecteur conjugué.

Ces moyens de fixation 19 comprennent par exemple une nervure avant s' étendant sur la surface externe du boîtier de connecteur 7 autour d'une section transversale, sensiblement à l'avant du boîtier de connecteur 7. La nervure avant peut par exemple présenter des ouvertures permettant le passage de vis. Ainsi le boîtier de connecteur 7 et le boîtier de connecteur conjugué peuvent être assemblés grâce à des vis et des écrous.

Le boîtier de connecteur 7 peut en outre comprendre des moyens d'alignement 18 permettant l'alignement entre le boîtier de connecteur et le boîtier de connecteur conjugué et donc de garantir une bonne connexion mécanique et électrique entre eux.

Ces moyens d'alignement 18 peuvent par exemple comprendre des nervures ou des rainures sur le boîtier de connecteur 7, le boîtier de connecteur conjugué portant les rainures ou nervures complémentaires.

Le boîtier de connecteur 7 peut en outre présenter une clef de polarisation 20, afin d'assurer son assemblage avec le boîtier de conducteur conjugué désiré, le boîtier de conducteur conjugué présentant une clef de polarisation complémentaire.

Le connecteur 1 comprend aussi une férule de maintien 11 telle que représentée par la figure 3.

La férule de maintien 11 présente une forme tubulaire de section rectangulaire et comprend une première grande face de férule 23 parallèle à une deuxième grande face de férule 25. Les deux grandes faces de férule 23, 25 sont reliées par une première petite face de férule 27 et une deuxième petite face de férule 29. Toutes les faces de férule 23, 25, 27, 29 ont une forme sensiblement rectangulaire.

La férule de maintien 11 présente aussi une ouverture avant 31 et une ouverture arrière 33, toutes deux présentant une forme sensiblement rectangulaire.

La férule de maintien 11 est par exemple obtenue par déformation d'une feuille métallique, par exemple en inox.

La férule de maintien 11 présente une extrémité avant 35 et une extrémité arrière

37 selon l'axe longitudinal X. L'extrémité avant 35 présente quatre parties d'extrémité distinctes 35a, 35b, 35c, 35d délimitées par des pointillés et issues respectivement des quatre faces de férule 23, 25, 27, 29. Ces quatre parties d'extrémité distinctes 35a, 35b, 35c, 35d sont par exemple obtenues en découpant les coins de l'extrémité avant 35 de la férule de maintien 11.

L'extrémité arrière 37 est repliée vers l'intérieur de la férule de maintien 11, sensiblement perpendiculairement aux faces de férule 23, 25, 27, 29. La taille de l'ouverture arrière 33 est donc réduite par rapport à la taille de l'ouverture avant 31. De plus la taille de l'ouverture arrière 33 est inférieure à la taille de la face arrière 8 du boîtier de connecteur 7.

De cette façon l'extrémité arrière 37 de la férule de maintien 11, agencée autour du boîtier de connecteur 7 applique une pression sur la gaine de blindage 5 en direction du boîtier de connecteur 7. En référence à la figure 4, cette pression est répartie sur le périmètre de la gaine de blindage 5 et permet une connexion entre le blindage 5 et le boîtier de connecteur 7 sur une zone de connexion I, appelée première zone de connexion I. La connexion établie grâce à la férule de maintien 11 entre le blindage 5 et le boîtier de connecteur 7 est une reprise de blindage.

En effet, la première zone de connexion / permet une connexion mécanique, permettant de maintenir fermement la gaine de blindage 5 autour du boîtier de connecteur 7 quand le connecteur 1 est soumis à des sollicitations extérieures. Ainsi la protection contre les interférences électromagnétiques reste assurée quand le connecteur est soumis à des chocs et/ou des vibrations.

Cette première zone de contact / permet de plus une connexion électrique entre le blindage 5 et le boîtier de connecteur 7 sur tout le périmètre du connecteur 1 assurant ainsi la continuité électrique entre le blindage 5 et le connecteur 1. Le boîtier de connecteur 7 étant métallique et recouvrant les extrémités dénudées de conducteur, il assure lui-même leur protection électromagnétique.

Ainsi, le connecteur 1 améliore la protection électromagnétique par rapport à l'art antérieur. En effet, en connectant directement le blindage 5 à l'élément assurant la protection contre les perturbations électromagnétiques plutôt qu'à un élément intermédiaire on diminue les risques de perte de continuité électrique. De plus en réduisant le nombre d'éléments nécessaires à la protection contre les perturbations électromagnétiques on simplifie le connecteur 1 et on réduit sa taille.

La férule de maintien 11 s'étend au moins depuis la face arrière 8 du boîtier de connecteur 7, jusqu'au moyen de positionnement 21a, 21b qu'elle recouvre formant ainsi deux butées mécaniques entre la férule de maintien 11 et le boîtier de connecteur 7.

Deux des parties d'extrémité distinctes 35a, 35b de la férule de maintien 11 sont respectivement serties contre la nervure supérieure 21a et contre la nervure inférieure 21b.

De cette façon, une deuxième connexion est établie au niveau d'une zone de connexion 11, appelée deuxième zone de connexion 11. Cette deuxième connexion est une connexion mécanique entre la férule de maintien 11 et le boîtier de connecteur 7.

Avantageusement, on peut prévoir que les parties d'extrémités de férule non serties 35c, 35d viennent en butée avec les moyens de fixation 19. Ainsi, pendant l'étape de sertissage, le déplacement de la férule de maintien 11 est contraint selon l'axe longitudinal X. Ainsi on facilite le sertissage de la férule de maintien 11 et par conséquent on améliore l'efficacité du connecteur 1. La figure 5 représente une vue schématique en coupe du connecteur 1 selon l'axe longitudinal X. Sur cette figure 5, on peut voir la première zone de connexion I et la deuxième zone de connexion II. On comprend que grâce à la deuxième connexion, la férule de maintien 11 protège le blindage 5 autour du boîtier de connecteur 7 sur toute sa longueur. Ainsi, le blindage 5 n'est pas soumis aux sollicitations extérieures qui pourraient l'endommager. Par exemple dans le cas d'une tresse de blindage, l'extrémité de la tresse soumise à un stress environnemental pourrait se défaire au cours du temps.

Selon un premier mode de réalisation représenté par la figure 6, les grandes faces de férule 23, 25 sont déformées en direction du boîtier de connecteur 7 au niveau d'une zone de connexion III située entre la première zone de connexion I et la deuxième zone de connexion 77, appelée troisième zone de connexion III. Cette troisième zone de contact III permet d'établir une connexion électrique et une connexion mécanique entre le boîtier de connecteur 7 et le blindage 5 et améliore ainsi la reprise de blindage.

Selon la variante où la première face de boîtier 15a et la deuxième face de boîtier 15b présente des ouvertures 14, la troisième zone de connexion III se situe au niveau des ouvertures 14. Pour rappel, les câbles électriques 3 sont protégés par les manchons internes 9 et ne sont donc pas endommagés par la déformation.

Ainsi le blindage 5 est entraîné dans les ouvertures 14. La pression exercée par la férule de maintien 11 sur le blindage 5 au niveau du bord des ouvertures 14 est supérieure à la pression exercée sur une surface plane. Par conséquent, la connexion électrique et mécanique est encore améliorée.

Selon un autre mode de réalisation, le connecteur 1 présente seulement la première zone de connexion / et la deuxième zone de connexion II.

Selon une variante (non représentée) des deux modes de réalisation décrits, le câble électrique 3 peut aussi comprendre une gaine de protection agencée autour du blindage 5 afin de protéger le blindage 5. En effet certaines gaines de blindage 5 peuvent être fragiles et facilement endommagées. De plus la gaine de protection permet d'éviter les courts-circuits entre le blindage 5 et d'autres éléments électriques voisins. La gaine de protection peut être par exemple une tresse de fils en plastique tel que le PET (Polyethylene terephthalate) ou le PPS (Polyphenylene sulfide .

Selon cette variante, la gaine de protection est elle aussi enfilée autour du boîtier de connecteur 7 jusqu'au niveau du moyen de positionnement 21a, 21b. La férule de maintien 11 est placée autour de la gaine de protection.

Le connecteur 1 présente la première zone de connexion / et la deuxième zone de connexion II telles que décrites précédemment. Cependant, dans cette variante, la férule de maintien 11 applique une pression sur la gaine de protection qui elle-même applique une pression sur le blindage 5 au niveau de la première zone de contact I. De même, lorsque le connecteur 1 présente la troisième zone de connexion III (variante non représentée), alors la férule de maintien 11 applique une pression sur la gaine de protection 41 qui elle-même applique une pression sur le blindage 5. L'invention a aussi pour objet un procédé d'assemblage permettant d'obtenir un connecteur de câbles électriques blindés tel que décrit précédemment. Ce procédé est schématisé par la figure 7.

Lors d'une étape El de positionnement du blindage 5 représenté par la figure 2, on enfile le blindage 5 autour du boîtier de connecteur 7 de telle sorte que le blindage 5 vienne en butée contre les moyens de positionnement 21a, 21b.

Lors d'une étape E2 de serrage de la férule de maintien 11 représentée par la figure 8, on enfile la férule de maintien 11 telle que représentée par la figure 3, autour du blindage 5. L'extrémité arrière 7 étant repliée, l'ouverture arrière 33 de la férule est de taille réduite par rapport à la face arrière 8 du boîtier de connecteur 7. Ainsi, l'extrémité arrière 37 de la férule de maintien 11 vient en butée contre la face arrière 8 du boîtier de connecteur 7.

On entraîne la férule de maintien 11 selon l'axe longitudinal X de façon à la serrer autour du blindage 5. Ceci permet de serrer le blindage 5 autour du boîtier de connecteur 7 tout autour du périmètre du boîtier de connecteur 7. On forme ainsi la première zone de connexion /, représentée par des hachures diagonales, permettant une connexion mécanique et électrique entre le blindage 5 et le boîtier de connecteur 7. Ainsi, la continuité électrique entre le blindage 5 et le boîtier de connecteur 7 est assurée.

Les extrémités avant distinctes 35a et 35b issues des grandes faces de férule 23,

25 recouvrent les moyens de positionnement 21a, 21b. Les extrémités avant distinctes 35c, 35d issues des petites faces de férule 27, 29 viennent en butée contre les moyens de fixation 19. Lors d'une étape E3 de sertissage de la férule de maintien 11 telle que représentée sur la figure 9, on sertit les extrémités avant distinctes 35a et 35b de la férule de maintien 11 contre les moyens de positionnement 21a, 21b. Ainsi on forme une deuxième zone de connexion 77, représentée en pointillés, permettant une connexion mécanique entre la férule de maintien 11 et le boîtier de connecteur 7.

Le sertissage est représenté par des flèches 39.

Pendant le sertissage, les extrémités avant distinctes 35c, 35d en butée contre les moyens de fixation 19 permettent de maintenir la férule de maintien 11 correctement positionnée et empêche les déformations non désirées.

Le sertissage peut par exemple être réalisé avec une lame permettant de rabattre les extrémités avant distinctes 35a et 35b contre les moyens de positionnement 21a, 21b.

Lors d'une étape optionnelle E4 d'emboutissage de la férule de maintien 11 représentée par la figure 10a, on emboutit la férule de maintien 11 sur les deux grandes faces de férule 23, 25. On établit ainsi la troisième zone de connexion III, représentée par des hachures verticales, permettant une connexion mécanique et électrique entre le blindage 5 et le boîtier de connecteur 7. Ainsi, on renforce la continuité électrique entre le blindage 5 et le boîtier de connecteur 7.

Cette troisième zone de connexion III est située entre la première zone de connexion I et la deuxième zone de connexion II selon l'axe longitudinal X, et s'étend transversalement sur les deux grandes faces de férule 23, 25.

L'emboutissage est représenté par des flèches 40.

L'emboutissage peut par exemple être réalisé avec une succession de poinçons, par exemple de forme conique ou sphérique. Selon la variante où le boîtier de connecteur 7 présente des ouvertures 14, alors la férule de maintien 11 est emboutie dans ces ouvertures 14, comme représenté par la figure 10b.

Le blindage 5 est entraîné dans les ouvertures 14. La pression exercée par la férule de maintien 11 sur le blindage 5 au niveau du bord des ouvertures 41 et le boîtier de connecteur 7 est élevée. Par conséquent, la connexion électrique et mécanique est améliorée. On comprend donc qu'en connectant directement le blindage 5 au boîtier de connecteur 7 configuré pour protéger les conducteurs contre les perturbations électromagnétiques, on améliore la protection contre les perturbations électromagnétiques. De plus, on réduit le nombre de pièces nécessaires et on obtient un connecteur 1 plus compact et simplifié.

Les première 1, deuxième 11 et troisième 111 zones de connexion du connecteur 1, permettent d'assurer une bonne continuité électrique et une résistance mécanique du connecteur 1.

Le procédé permettant l'assemblage d'un tel connecteur de câble électrique blindé est simple à mettre en œuvre.