Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE FOR ASSISTING WITH TYING LACES
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/069730
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a device for assisting with tying laces, comprising a first element that has at least two pairs of holes, the holes of each pair being connected by a slot, and characterised in that each pair of holes of the first element comprises a first hole that is a size designed to allow a lace to move therein, and a second hole that is a size designed to block any movement of said lace.

More Like This:
Inventors:
MARKEVITCH ROXANE (CH)
Application Number:
EP2020/078523
Publication Date:
April 15, 2021
Filing Date:
October 10, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
MARKEVITCH ROXANE (CH)
International Classes:
A43C7/00; A43C11/24; G09B19/00
Foreign References:
US20160219984A12016-08-04
US4342557A1982-08-03
US20140115842A12014-05-01
Attorney, Agent or Firm:
KATZAROV S.A. (1213 Petit-Lancy, CH)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Dispositif d’aide au nouage de lacets comprenant un premier élément présentant au moins deux paires de trous, les trous de chaque paire étant reliés par une fente, et caractérisé en ce que chaque paire de trous du premier élément comprend un premier trou de dimension adaptée à laisser se déplacer un lacet dans celui-ci et un second trou de dimension adaptée à bloquer tout déplacement dudit lacet.

2. Dispositif selon la revendication 1, comprenant un second élément présentant au moins deux paires de trous et agencé pour être superposé au premier élément, et chaque paire de trous du second élément comprend un premier trou adapté à laisser passer ledit lacet dans un premier sens et un second trou adapté à laisser passer ledit lacet dans un second sens inverse au premier sens de sorte à ce que ledit lacet puisse former une boucle sur le dispositif.

3. Dispositif selon la revendication 2, caractérisé en ce que le premier et le second élément sont des éléments plans courbés ou droits.

4. Dispositif selon la revendication 2 ou 3 caractérisé en ce que les premier et second éléments sont réalisés en un matériau compris dans le groupe comprenant au moins l’un parmi un métal, précieux ou non, un polymère rigide, semi-rigide ou souple, un composé organique, un matériau céramique ou du même genre.

5. Dispositif selon l’une quelconque des revendications 2 à 4, caractérisé en ce que les premiers trous du premier élément et les trous du second élément ont un diamètre compris dans la gamme de 3 mm à 8 mm, de préférence 4 mm à 5 mm, idéalement 4.5 mm.

6. Dispositif selon l’une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que les seconds trous du premier élément ont un diamètre compris dans la gamme de 0.5 mm à 5 mm, de préférence 2 mm à 3 mm, idéalement 2.5 mm.

7. Dispositif selon l’une quelconque des revendications 2 à 6, caractérisé en ce que au moins l’un du premier et du second élément ont une taille comprise entre 2 et 10 cm de longueur, 2 et 5 cm de largeur et 1 et 5 mm d’épaisseur.

8. Dispositif selon l’une quelconque des revendications 1 à 7, caractérisé en ce que les fentes reliant les premiers et seconds trous du premier élément ont une longueur comprise entre 1 mm et 1 cm et une épaisseur comprise entre 0.5 et 5 mm.

9. Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que l’épaisseur de la fente diminue le long de sa longueur entre le premier trou et le second trou. 10. Dispositif selon l’une quelconque des revendications 2 à 9, caractérisé en ce que lorsque les deux éléments sont agencés de sorte à ce que lorsqu’ils sont disposés l’un sur l’autre, les premiers trous du premier élément sont en regard des premiers trous du second élément.

11. Dispositif selon l’une quelconque des revendications 2 à 10, caractérisé en ce que les trous du second élément sont alignés l’un à côté de l’autre selon une droite

12. Procédé d’aide au nouage de soulier, de préférence sur un soulier, comprenant une utilisation du dispositif d’aide au nouage de soulier selon l’une des revendications 2 à 11 comprenant les étapes suivantes : appliquer le premier élément sur le soulier de sorte à faire passer les lacets dans les premiers trous du premier élément transversalement par rapport au premier élément, ajuster les lacets en position serrée de sorte à minimiser la longueur de lacet entre les premiers trous et le soulier et déplacer les lacets des premiers trous aux seconds trous parallèlement au plan du premier élément, via les fentes respectives de sorte à bloquer les lacets en position serrées, appliquer le second élément sur le premier élément de sorte à faire passer les lacets dans des premiers trous dans un premier sens vers l’extérieur, puis faire passer les lacets dans le second trou dans un second sens inverse au premier sens de sorte à ce que ledit lacet puisse former une boucle sur un côté du dispositif opposé au soulier

13. Procédé selon la revendication 12 dans lequel le mouvement des lacets par rapport au premier élément est un mouvement en deux temps, premièrement transversal par rapport au plan du premier élément lorsqu’ils traversent le trou puis parallèle lorsqu’ils glissent dans les fentes.

Description:
Dispositif d’aide au nouage des lacets

DOMAINE TECHNIQUE DE L’INVENTION

La présente invention se rapporte à un dispositif de maintien de corde et plus précisément à un dispositif d’aide au nouage de lacets et à son procédé d’utilisation.

ETAT DE LA TECHNIQUE

Depuis la création des souliers à lacet, le nouage de ces derniers ont souvent, voire toujours constitué une étape déterminante dans la vie d’un enfant, d’un adolescent voire même d’un jeune adulte.

Si un jour ou l’autre nous oublions à quel point cette étape fut à l’époque une vraie source de fierté lorsque nous la passâmes, il suffit de voir ses enfants traverser cette épreuve pour rapidement s’en souvenir.

Le procédé de nouage des lacets d’un soulier prend un certain temps d’adaptation et nécessite souvent quelques minutes pour que l’enfant y arrive ou échoue, et à cet instant l’adulte accompagnant l’aide. Si dans le cadre familial cela peut se révéler anecdotique étant donné le faible nombre d’enfant par famille, il en est tout autre dans le cadre scolaire où l’instituteur ou l’institutrice doit aider plus d’une vingtaine d’enfants.

Il est donc nécessaire de développer un outil permettant à l’enfant d’accélérer l’apprentissage du nouage de lacets de soulier tout en gardant un aspect ludique, et pourquoi pas de mode.

De manière générale, le nouage de soulier comprend deux étapes distinctes. La première consiste à faire un nœud simple avec les deux lacets et serrer la chaussure. La seconde consiste à former deux boucles avec lesquelles un second nœud simple est formé. La difficulté majeure pour l’enfant consiste à simultanément former les deux boucles et les nouer tout en gardant le soulier serré. Un objet de la présente invention est donc de résoudre les problèmes décrits ci-dessus, et plus particulièrement de fournir un dispositif et un procédé permettant de réaliser facilement toutes les étapes de nouage de lacets de soulier de manière successive.

OBJET DE L’INVENTION

A cet effet, un premier aspect de la présente invention se rapporte à dispositif d’aide au nouage de lacets comprenant un premier élément présentant au moins deux paires de trous, les trous de chaque paire étant reliés par une fente, et caractérisé en ce que chaque paire de trous du premier élément comprend un premier trou de dimension adaptée à laisser se déplacer un lacet dans celui-ci et un second trou de dimension adaptée à bloquer tout déplacement dudit lacet. Ainsi, il est possible de bloquer les lacets dans les seconds trous facilement.

Avantageusement, le dispositif comprend un second élément présentant au moins deux paires de trous et agencé pour être superposé au premier élément, et chaque paire de trous du second élément comprend un premier trou adapté à laisser passer ledit lacet dans un premier sens et un second trou adapté à laisser passer ledit lacet dans un second sens inverse au premier sens de sorte à ce que ledit lacet puisse former une boucle sur le dispositif.

Selon un mode de réalisation préféré, le premier et le second élément sont des éléments plans courbés ou droits. Ainsi ils peuvent facilement épouser plusieurs types de supports.

De manière avantageuse, les premier et second éléments sont réalisés en un matériau compris dans le groupe comprenant au moins l’un parmi un métal, précieux ou non, un polymère rigide, semi-rigide ou souple, un composé organique, un matériau céramique ou du même genre.

Avantageusement, les premiers trous du premier élément et les trous du second élément ont un diamètre compris dans la gamme de 3 mm à 8 mm, de préférence 4 mm à 5 mm, idéalement 4.5 mm. De cette manière le lacet passe facilement dans les premiers trous. Selon un mode de réalisation préféré, les seconds trous du premier élément ont un diamètre compris dans la gamme de 0.5 mm à 5 mm, de préférence 2 mm à 3 mm, idéalement 2.5 mm. Ce mode de réalisation permet donc de facilement bloquer un lacet dans les seconds trous.

De manière avantageuse, au moins l’un du premier et du second élément ont une taille comprise entre 2 et 10 cm de longueur, 2 et 5 cm de largeur et 1 et 5 mm d’épaisseur. Ainsi, ils peuvent facilement être disposés sur un soulier.

De préférence, les fentes reliant les premiers et seconds trous du premier élément ont une longueur comprise entre 1 mm et 1 cm et une épaisseur comprise entre 0.5 et 5 mm. De cette manière, la fente permet à plusieurs types de lacets de passer d’un trou où il est libre à un trou où il est bloqué.

Selon un mode de réalisation préféré, l’épaisseur de la fente diminue le long de sa longueur entre le premier trou et le second trou. Ce mode de réalisation permet donc de facilement bloquer le lacet dans le premier élément.

De manière avantageuse, lorsque les deux éléments sont agencés de sorte à ce que lorsqu’ils sont disposés l’un sur l’autre, les seconds trous du premier élément sont en regard des premiers trous du second élément. Ainsi, les deux éléments peuvent être superposés exactement l’un sur l’autre.

De préférence, les trous du second élément sont alignés l’un à côté de l’autre selon une droite. Ainsi, les trous des deux éléments peuvent être facilement superposés exactement l’un sur l’autre.

Selon un deuxième aspect, la présente invention vise un procédé d’aide au nouage de soulier comprenant une utilisation du dispositif d’aide au nouage de soulier selon l’une des revendications 1 à 8 comprenant les étapes suivantes appliquer le premier élément sur le soulier de sorte à faire passer les lacets dans les premiers trous du premier élément transversalement par rapport au premier élément, une fois les lacets serrés, déplacer les lacets des premiers trous aux seconds trous parallèlement au plan du premier élément, via les fentes respectives de sorte à bloquer les lacets en position serrées, appliquer le second élément sur le premier élément de sorte à faire passer les lacets dans des premiers trous dans un premier sens du bas vers le haut, puis faire passer les lacets dans le second trou dans un second sens inverse au premier sens de sorte à ce que ledit lacet puisse former une boucle au-dessus du dispositif. Les buts, avantages et caractéristiques particulières du système objet de la présente invention étant similaires à ceux de l’oreiller objet de la présente invention, ils ne sont pas rappelés ici.

De préférence, le mouvement des lacets par rapport au premier élément est un mouvement en deux temps, premièrement transversal par rapport au plan du premier élément lorsqu’ils traversent le trou puis parallèle lorsqu’ils glissent dans les fentes. De cette manière, il est possible de nouer ses lacets avec deux mouvements distincts faciles à comprendre.

BREVE DESCRIPTION DES FIGURES

D’autres avantages, buts et caractéristiques particulières de l’invention ressortiront de la description non limitative qui suit d’au moins un mode de réalisation particulier du dispositif et du procédé objets de la présente invention, en regard des dessins annexés, dans lesquels :

- les figures 1a, 1b et 1c représentent, schématiquement et en coupe, un mode de réalisation du premier élément du dispositif et deux modes réalisation du second élément du dispositif de la présente invention, respectivement ; et

- les figures 2a et 2b représentent, schématiquement, le dispositif d’aide au nouage de lacets disposé sur un soulier.

DESCRIPTION DETAILLEE DE L’INVENTION

La présente description est donnée à titre non limitatif, chaque caractéristique d’un mode de réalisation pouvant être combinée à toute autre caractéristique de tout autre mode de réalisation de manière avantageuse.

On note dès à présent que les figures ne sont pas à l’échelle. L’invention se rapport à dispositif d’aide au nouage de lacets comprenant un premier élément présentant au moins deux paires de trous, les trous de chaque paire étant reliés par une fente, et caractérisé en ce que chaque paire de trous du premier élément comprend un premier trou de dimension adaptée à laisser se déplacer un lacet dans celui-ci et un second trou de dimension adaptée à bloquer tout déplacement dudit lacet. Ainsi, il est possible de bloquer les lacets dans les seconds trous facilement.

Ainsi l’utilisateur fait passer ses lacets dans les premiers trous, les déplace le long de la fente et les bloque dans les seconds trous de sorte à garder les lacets tirés. L’extrémité libre pouvant être utilisée selon l’utilisateur en faisant un nœud ou autre, tel qu’avec l’utilisation d’une seconde plaque.

Il est à noter que le premier élément peut comprend d’autres types d’éléments tels que des renfoncements, des fentes sur les côtés etc.

Avantageusement, le dispositif comprend un second élément présentant au moins deux paires de trous et agencé pour être superposé au premier élément, et chaque paire de trous du second élément comprend un premier trou adapté à laisser passer ledit lacet dans un premier sens et un second trou adapté à laisser passer ledit lacet dans un second sens inverse au premier sens de sorte à ce que ledit lacet puisse former une boucle sur le dispositif.

On observe, sur les figures 1a et 1b, qui ne sont pas à l’échelle, une vue schématique d’un mode de réalisation du dispositif d’aide au nouage de lacets 3 comprenant un premier élément 11 présentant au moins deux paires de trous 12, 13, les trous de chaque paire étant reliés par une fente 14 représenté sur la figure 1a, et un second élément 21 présentant au moins deux paires de trous 22, 23 en forme de carré ou alignés, représenté sur la figure 1b et 1c et agencé pour être superposé au premier élément 11. Comme on peut le voir, chaque paire de trous du premier élément 12, 13 comprend un premier trou 121, 131 de dimension adaptée à laisser se déplacer un lacet dans celui-ci et un second trou 122, 132 de dimension adaptée à bloquer tout déplacement du lacet. Parallèlement, chaque paire de trous 22, 23 du second élément 21 comprend un premier trou 221 , 231 adapté à laisser passer ledit lacet dans un premier sens, de préférence vers extérieur, c’est-à-dire du côté soulier vers le côté opposé, et un second trou 222, 232 adapté à laisser passer le lacet dans un second sens inverse au premier sens, c’est-à-dire de l’extérieur vers le soulier, de sorte à ce que le lacet puisse former une boucle sur le dispositif, c’est-à-dire, du côté du dispositif opposé au soulier.

De préférence, le premier et le second élément 21, 22 sont des éléments plans courbés ou droits présentant une taille comprise entre 2 et 10 cm de longueur, 2 et 5 cm de largeur et 1 et 5 mm d’épaisseur, et sont réalisés en un matériau compris dans le groupe comprenant au moins l’un parmi un métal, précieux ou non, un polymère rigide, semi-rigide ou souple, un composé organique, un matériau céramique ou du même genre.

Egalement, préférablement, les premiers trous 121, 131 du premier élément et les trous du second élément 221, 222, 231, 232 ont un diamètre compris dans la gamme de 3 mm à 8 mm, de préférence 4 mm à 5 mm, idéalement 4.5 mm, alors que les seconds trous 122, 132 du premier élément ont un diamètre compris dans la gamme de 0.5 mm à 5 mm, de préférence 2 mm à 3 mm, idéalement 2.5 mm.

De même, les fentes reliant les premiers 121, 131 et seconds trous 122, 132 du premier élément 11 ont une longueur comprise entre 1 mm et 1 cm et une épaisseur comprise entre 0.5 et 5 mm. Bien que cela n’apparaisse pas sur la figure 1a, l’épaisseur de la fente 14 diminue de préférence le long de sa longueur entre le premier trou 121, 131 et le second trou 122, 132.

De même, bien que cela n’apparaisse pas sur les figures, lorsque les deux éléments 11, 12 sont agencés de sorte à ce que lorsqu’ils sont disposés l’un sur l’autre, les premiers trous 121, 131 du premier élément sont en regard des premiers trous du second élément 221 , 231.

L’invention concerne également une utilisation du dispositif décrit plus haut comprenant un procédé d’aide au nouage de lacets, de préférence sur un soulier, comprenant les étapes consistant à appliquer le premier élément 11 sur le soulier de sorte à faire passer les lacets 3 dans les premiers trous 121, 131 du premier élément 11 transversalement par rapport au premier élément, ajuster les lacets 3 en position serrée de sorte à minimiser la longueur de lacet entre les premiers trous 121, 131 et le soulier et déplacer les lacets des premiers trous 121, 131 aux seconds trous 122, 132, parallèlement au plan du premier élément 11, via les fentes respectives 14 de sorte à bloquer les lacets en position serrées.

Par la suite, il convient d’appliquer le second élément 21 sur le premier élément 11 de sorte à faire passer les lacets 3 dans des premiers trous 221, 231 dans un premier sens vers l’extérieur, puis faire passer les lacets 3 dans le second trou 222, 232 dans un second sens inverse au premier sens de sorte à ce que ledit lacet puisse former une boucle sur un côté du dispositif opposé au soulier

Ainsi, le mouvement des lacets par rapport au premier élément est un mouvement en deux temps, premièrement transversal par rapport au plan du premier élément 11 lorsqu’ils traversent le trou puis parallèle lorsqu’ils glissent dans les fentes 14, alors que le mouvement par rapport au second élément 221 et doublement transversal à celui-ci.

Bien que les modes de réalisation aient été décrits conjointement avec un certain nombre de modes de réalisation, il est évident que de nombreuses variantes, modifications et variations seraient ou seront apparentes à l'homme du métier. En conséquence, cette divulgation est destinée à englober toutes ces alternatives, modifications, équivalents et variations qui entrent dans le cadre de cette divulgation. C'est notamment le cas des différents agencements et nombres de trous, formes des dits trous ou des éléments utilisables.