Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE FOR CAPPING A CONTAINER OF A LIQUID TO PASTY PRODUCT, AND REFILL CLOSED BY SUCH A DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/013492
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a capping device (1) comprising: - a capping wall (10) having a communication through-duct (13) and intended to close the opening of a product container, - a stopper that is movable in the duct, the stopper comprising a cavity that opens onto one side of the wall, is closed by a bottom (30) and comprising at least one lateral opening (32); in the closed position, this bottom closes the duct, and in the open position, the lateral opening(s) and this bottom exit the duct, the duct then being open in fluidic communication through the stopper. The invention also relates to a product refill (4) comprising a container (7) closed by this capping device. It also relates to a dispensing device comprising this refill and a dispensing head.

Inventors:
HENNEMANN PASCAL (FR)
KURTZ JOEY (FR)
Application Number:
PCT/EP2020/068653
Publication Date:
January 28, 2021
Filing Date:
July 02, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PROMENS SA (FR)
International Classes:
B05B11/00
Domestic Patent References:
WO2016210217A12016-12-29
WO2009136877A12009-11-12
WO2015107305A12015-07-23
WO2013153297A12013-10-17
Foreign References:
EP2095882A12009-09-02
US20100163646A12010-07-01
DE102016106636A12017-10-12
LU88593A11995-09-01
Attorney, Agent or Firm:
ROBERT, Vincent (FR)
Download PDF:
Claims:
Revendications

[Revendication 1 ] [Dispositif de bouchage (1 ) d’un contenant d’un produit liquide à pâteux, ledit dispositif de bouchage comprenant :

- une base de bouchage (2) comprenant une paroi de bouchage (10) présentant un conduit de communication (13) traversant, ladite paroi de bouchage étant destinée à fermer l’ouverture (60) d’un contenant (7) d’un produit liquide à pâteux,

- un bouchon (3) mobile dans le conduit de communication, entre une position de fermeture et une position d’ouverture,

dans lequel le bouchon (3) comprend un fond (30) et une cavité (31 ) ouverte d’un côté de la paroi de bouchage (10) et fermée par ledit fond (30), la cavité comprenant au moins une ouverture latérale (32), le bouchon étant agencé avec le conduit de communication (13) de manière à ce que:

- en position de fermeture, ledit fond (30) ferme de manière étanche le conduit de communication, et

- en position d’ouverture, le bouchon est partiellement hors du conduit de communication, ladite ou lesdites ouverture(s) latérale(s) et ledit fond étant hors du conduit de communication, de manière à ce que le conduit de communication soit ouvert en communication fluidique au travers du bouchon, le bouchon (3) comportant une surface de poussée (37) sur les bords de ladite cavité (31 ) apte à recevoir en appui axial les bords d’une première ouverture d’un tube (51 ) appartenant à un dispositif de distribution (9) dans le sens de l’ouverture du bouchon (3).

[Revendication 2] Dispositif de bouchage selon la revendication 1 , dans lequel le conduit de communication (13) communique entre une première surface (11 ) et une deuxième surface (12) de la paroi de bouchage (10), ladite paroi de bouchage étant destinée à fermer l’ouverture (40) du contenant (7) d’un produit liquide à pâteux avec la première surface orientée vers l’intérieur du contenant, de sorte qu’en position de fermeture, ladite ou lesdites ouverture(s) latérale(s) (32) et ledit fond (30) sont dans le conduit de communication et qu’en position d’ouverture, ladite ou lesdites ouverture(s) latérale(s) (32) et ledit fond (30) sont hors du conduit de communication en étant du côté de ladite première surface.

[Revendication 3] Dispositif de bouchage (1 ) selon la revendication 1 ou 2, dans lequel le conduit de communication (13) et/ou le bouchon (3)

comprennent au moins un organe déformable (33), agencé de manière à retenir le bouchon en position de fermeture jusqu’à un certain seuil de poussée exercée sur le bouchon vers la position d’ouverture.

[Revendication 4] Dispositif de bouchage (1 ) selon l’une des revendications précédentes, dans lequel le conduit de communication (13) et/ou le bouchon (3) comprennent un organe de blocage (33) du bouchon en position d’ouverture.

[Revendication 5] Dispositif de bouchage (1 ) selon la revendication 3 ou 4, dans lequel ledit organe déformable (33) et/ou ledit organe de blocage (33) sont agencés sur et/ou sont en prise sur la paroi interne (14) du conduit de communication (13).

[Revendication 6] Dispositif de bouchage (1 ) selon l’une des revendications précédentes, dans lequel la paroi de bouchage (10) présente une première surface (11 ) et une deuxième surface (12) à l’opposé de cette première surface, et comprend une interface de fixation (23) irréversible qui est :

- destinée à se fixer sur le col d’un contenant (7) d’un produit liquide à pâteux,

- agencée du côté de ladite première surface (11 ), et

- agencée autour d’une zone où débouche le conduit de

communication (13) sur cette dite première surface.

[Revendication 7] Dispositif de bouchage (1 ) selon la revendication 6, dans lequel ladite interface de fixation (23) irréversible comprend au moins un clip irréversible (25).

[Revendication 8] Dispositif de bouchage (1 ) selon la revendication 6 ou 7, dans lequel la base de bouchage (2) comprend une première interface de montage (20) réversible ou irréversible qui est :

- destinée à se monter sur une tête de distribution (5), - agencée du côté de ladite deuxième surface, et

- agencée autour d’une zone où débouche le conduit de communication (13) sur cette deuxième surface (12).

[Revendication 9] Dispositif de bouchage (1 ) selon la revendication 8, dans lequel la base de bouchage (2) comprend une deuxième interface de montage (27) réversible qui est:

- destinée à se monter sur le col (60) d’un récipient (6),

- agencée du côté de ladite première surface (11 ), et

- agencée autour de l’interface de fixation (23)

[Revendication 10] Dispositif de bouchage (1 ) selon la revendication 7 ou 8, dans lequel ladite première interface de montage (20) est réversible.

[Revendication 11 ] Dispositif de bouchage (1 ) selon l’une des revendications 8 à 10, dans lequel la, l’une ou les interfaces de montage (20, 27) sont des interfaces de montage manuel et permettant donc un démontage manuel.

[Revendication 12] Dispositif de bouchage (1 ) selon l’une des revendications précédentes, dans lequel la paroi de bouchage (10) comprend un cône (17) s’évasant à partir de l’ouverture du conduit de communication sur une première surface (11 ) de la paroi de bouchage (10), le fond (30) ainsi que ladite ou lesdites ouverture(s) latérale(s) (32) du bouchon (3) étant logés dans ce cône et à distance des parois de ce cône lorsque le bouchon est en position d’ouverture.

[Revendication 13] Recharge (4) d’un produit liquide à pâteux destinée à être monté sur une tête de distribution (5) et comprenant :

- un contenant (7) d’un produit liquide à pâteux, présentant un col avec une ouverture de contenant (40),

- un dispositif de bouchage (1 ) selon l’une des revendications précédentes, monté sur le col du contenant (7) de manière à ce que, lorsque le bouchon (3) est en position de fermeture, ladite paroi de bouchage (10) ferme ladite ouverture de contenant de manière étanche.

[Revendication 14] Recharge (4) selon la revendication 13, dans lequel le contenant (7) est une poche souple. [Revendication 15] Recharge (4) selon la revendication 13 ou 14,

comprenant une cage de protection (8) fixée au dispositif de bouchage (1 ), le contenant (7) étant logé à l’intérieur de ladite cage.

[Revendication 16] Recharge (4) selon la revendication 15, dans lequel le col du contenant (7) comprend un rebord annulaire (45) autour de l’ouverture du contenant et saillant radialement, la cage (8) comprenant une entrée d’insertion (47) du contenant, le bord de l’entrée d’insertion (49) prenant en étau le rebord annulaire (45) contre la paroi de bouchage (10), assurant ainsi l’étanchéité entre cette dernière et le contenant.

[Revendication 17] Dispositif de distribution (9) d’un produit liquide à pâteux comprenant :

- une recharge (4) selon l’une des revendications 13 à 16, le contenant (7) étant monté du côté d’une première surface (11 ) de la paroi de bouchage (10),

- une tête de distribution (5) montée de l’autre côté de la paroi de bouchage (10) et connectée en fluide au conduit de communication (13), le bouchon (3) étant en position d’ouverture

dans lequel la tête de distribution (5) comprend :

- un tube (51 ) inséré dans ledit conduit de communication (13), avec un contact étanche entre la paroi externe du tube et la paroi interne (14) du conduit de communication, le tube étant en appui axial contre la surface de poussée (37) dudit bouchon (3) et dans le sens de l’ouverture de ce bouchon, le tube présentant une première ouverture (52a) en communication fluidique avec ladite cavité (31 ) et la ou les ouvertures latérales (32),

- un orifice de distribution (57) du produit hors du dispositif de distribution en communication fluidique avec une deuxième ouverture (52b) du tube,

dans lequel la première ouverture (52a) du tube (51 ) est à une extrémité du tube, les bords de cette première ouverture étant en appui contre les bords de ladite cavité (31 ), qui forment ainsi la surface de poussée (37).

[Revendication 18] Dispositif de distribution (9) selon la revendication 17, dans lequel la tête de distribution (5) comprend une base de tête (50), le tube (51 ) étant saillant depuis une surface externe de cette base de tête et vers le bouchon (3), le tube (51 ) ayant une longueur sensiblement égale à la distance entre ladite position de fermeture et ladite position d’ouverture.

[Revendication 19] Dispositif de distribution (9) selon l’une des

revendications 17 à 18, comprenant un récipient (6) monté de manière réversible sur la base de bouchage (2) du côté de la recharge (4), la recharge étant agencée à l’intérieur du récipient, le récipient (6) comprenant au moins une portion (61 ) au travers de laquelle on peut voir le contenant (7), ce dernier étant déformable et/ou au moins translucide, de manière à ce que l’on puisse voir son état de remplissage.

[Revendication 20] Dispositif de distribution (9) selon la revendication 19, dans lequel le récipient (6) est en verre.

[Revendication 21 ] Dispositif de distribution (9) selon la revendication 19, dans lequel le récipient (6) est en polymère.

Description:
Description

Titre de l'invention : Dispositif de bouchage d’un contenant d’un produit liquide à pâteux et recharge fermée par un tel dispositif

[0001 ] [La présente invention concerne le domaine des dispositifs de distribution sans reprise d’air (encore appelés dispositifs « Airless ») d’un produit liquide à pâteux, notamment une crème, une pommade ou une pâte, notamment à usage cosmétique.

[0002] Plus particulièrement, la présente invention concerne un dispositif de

bouchage d’un contenant d’un tel produit, comprenant un bouchon permettant de sceller de manière étanche à l’air le dispositif de bouchage et donc le contenant, le bouchon étant apte à être déplacé de manière à donner accès à l’intérieur du contenant. En particulier, ce déplacement peut être mis en oeuvre lors du montage d’une tête de distribution du produit sur le contenant bouché par ce dispositif de bouchage. Dans une variante améliorée, le dispositif de bouchage est agencé de manière à permettre une fixation avec trois éléments à la fois sur ce même dispositif de bouchage, au moins un de ces éléments étant monté de manière réversible et au moins un de ces éléments étant monté de manière irréversible.

[0003] En particulier, ces trois éléments peuvent être une pompe manuelle, en

particulier sans reprise d’air, un contenant, en particulier sans reprise d’air et de volume variable et/ou déformable, et un récipient ou coque dans lequel est logé le contenant. Dans un tel cas, au moins le contenant est monté de manière irréversible sur le dispositif de bouchage, et au moins le récipient est monté de manière réversible sur le dispositif de bouchage.

[0004] Par montage réversible, on entend dans la présente demande un montage qui peut se démonter de la même manière qu’il s’est monté, sans rupture d’éléments, en particulier avec le même outil qu’au montage ou sans outil, de préférence avec la même énergie.

[0005] Il est connu dans l’état de la technique des dispositifs de distribution avec une tête de distribution fixée sur le col d’un contenant ou récipient, contenant un liquide ou une crème. Ces têtes peuvent notamment comprendre des pompes manuelles aspirant le produit à l’intérieur du contenant puis le refoulant à l’extérieur. Le récipient et la tête de distribution sont fixés le plus souvent de manière irréversible. De ce fait, lorsque le dispositif de distribution est vide, celui- ci est jeté. Cela représente une certaine quantité de plastique.

[0006] Aujourd’hui, dans un souci d’économie de la matière et de diminution des déchets plastiques, des solutions plus durables sont recherchées.

[0007] Des solutions employant des recharges ont été développées mais souvent les dispositifs de distribution et leurs recharges sont de structures complexes à réaliser.

[0008] Un but de la présente invention est donc de trouver un dispositif de

distribution dont au moins certaines parties peuvent être réutilisées, tout en restant simple de conception.

[0009] Pour cela, un premier objet de l’invention concerne un dispositif de bouchage d’un contenant d’un produit liquide à pâteux, ledit dispositif de bouchage comprenant:

- une base de bouchage comprenant une paroi de bouchage présentant un conduit de communication traversant, ladite paroi de bouchage étant destinée à fermer l’ouverture d’un contenant d’un produit liquide à pâteux,

- un bouchon mobile dans le conduit de communication, entre une position de fermeture et une position d’ouverture,

dans lequel le bouchon comprend un fond et une cavité ouverte d’un côté de la paroi de bouchage et fermée par ledit fond, la cavité comprenant au moins une ouverture latérale, le bouchon étant agencé avec le conduit de communication de manière à ce que:

- en position de fermeture, ledit fond ferme de manière étanche le conduit de communication, et

- en position d’ouverture, le bouchon est partiellement hors du conduit de communication, ladite ou lesdites ouverture(s) latérale(s) et ledit fond étant hors du conduit de communication, de manière à ce que le conduit de communication soit ouvert en communication fluidique au travers du bouchon. [0010] Ainsi, il est possible de refermer une ouverture d’un contenant de produit, par exemple une recharge de produit, en la recouvrant de la paroi de bouchage, par exemple en contact étanche, en particulier à l’air, avec le col de ce contenant. Avec le bouchon en position de fermeture et en fixant le dispositif de bouchage au contenant de manière à maintenir ce contact étanche, on a ainsi un contenant fermé de manière étanche.

[0011 ] Lors du montage d’une tête de distribution, on peut alors déplacer le bouchon partiellement hors du conduit en position d’ouverture, assurant ainsi la

communication entre la tête de distribution et le contenant au travers de ce bouchon. La communication au travers du bouchon est entre la ou les ouvertures latérales et l’ouverture par laquelle ladite cavité s’ouvre d’un côté de la paroi de bouchage. Avec un contenant avec un volume variable et/ou déformable, et une tête de distribution sans reprise d’air, en particulier une pompe manuelle sans reprise d’air, montée de manière étanche sur ce dispositif de bouchage, ce déplacement du bouchon en position d’ouverture s’effectue de manière

« Airless », à savoir sans reprise d’air, et donc sans mise en contact du produit avec l’air extérieur.

[0012] Le bouchon forme ainsi un dispositif de fermeture hermétique du contenant, tout en permettant une ouverture facile du bouchon au moment du montage de la tête de distribution. L’utilisation est ainsi simplifiée, ce qui est particulièrement utile dans le cadre de recharges.

[0013] Par ailleurs, le bouchon forme ainsi un témoin de fermeture, particulièrement utile dans le cadre de recharges exposées sur un étalage, sans tête de

distribution, ou encore en cas de livraison d’une recharge fermée ainsi par un sous-traitant à un fabriquant de dispositif de distribution.

[0014] D’autre part, le dispositif de bouchage est très simple de conception,

puisqu’une simple paroi avec un conduit traversant et un bouchon avec une ouverture latérale, par exemple en forme de godet avec une ouverture latérale, suffisent pour réaliser une fermeture étanche ouvrable au montage du contenant, par exemple de la recharge. [0015] Le dispositif de bouchage selon l’invention peut optionnellement présenter une ou plusieurs des caractéristiques suivantes prises séparément ou en combinaison :

- le conduit de communication communique entre une première surface et une deuxième surface de la paroi de bouchage, ladite paroi de bouchage étant destinée à fermer l’ouverture du contenant d’un produit liquide à pâteux avec la première surface orientée vers l’intérieur du contenant, de sorte qu’en position de fermeture, ladite ou lesdites ouverture(s) latérale(s) et ledit fond sont dans le conduit de communication et qu’en position d’ouverture, ladite ou lesdites ouverture(s) latérale(s) et ledit fond sont hors du conduit de communication en étant du côté de ladite première surface ; ainsi le bouchon peut être entraîné de la position de fermeture à la position d’ouverture par simple enfoncement, par exemple lors du montage d’une tête de distribution du côté de la deuxième face ;

- le conduit de communication et/ou le bouchon comprennent au moins un organe déformable, agencé de manière à retenir le bouchon en position de fermeture jusqu’à un certain seuil de poussée exercée sur le bouchon vers la position d’ouverture ; cela sécurise davantage la fermeture ; cela renforce également le rôle de témoin d’ouverture dans le cas de recharges ;

- le conduit de communication et/ou le bouchon comprennent un organe de blocage du bouchon en position d’ouverture ; cela diminue le risque de délogement du bouchon hors du conduit de communication ;

- ledit organe déformable et/ou ledit organe de blocage sont agencés sur et/ou sont en prise sur la paroi interne du conduit de communication ; cela permet une réalisation très simple du dispositif de bouchage ;

- la paroi de bouchage présente une première surface et une deuxième surface à l’opposé de cette première surface, et comprend une interface de fixation irréversible qui est :

* destinée à se fixer sur le col d’un contenant d’un produit liquide à pâteux,

* agencée du côté de ladite première surface, et

* agencée autour d’une zone où débouche le conduit de communication sur cette dite première surface ;

le réservoir de produit est ainsi monté de manière irréversible sur la paroi de bouchage ; dans le cadre d’une recharge, on assure la garantie que celle-ci n’a pas été ouverte ; par exemple, l’interface de fixation irréversible comprend au moins un clip irréversible, notamment un clip annulaire ; il s’agit avec ce ou ces clips irréversibles d’un système de montage impossible à séparer pour un utilisateur ;

- la paroi de bouchage présente une première surface et une deuxième surface à l’opposé de cette première surface, et la base de bouchage comprend une interface de montage réversible ou irréversible qui est :

* destinée à se monter sur une tête de distribution,

* agencée du côté de ladite deuxième surface, et

* agencée autour d’une zone où débouche le conduit de

communication sur cette deuxième surface ;

on ajoute ainsi une fonctionnalité au dispositif de bouchage, facilitant ainsi son assemblage ;

- la paroi de bouchage présente une première surface et une deuxième surface à l’opposé de cette première surface, la première surface étant destinée à être orientée vers l’intérieur du contenant, et la base de bouchage comprend une interface de montage réversible qui est :

* destinée à se monter sur le col d’un récipient,

* agencée d’un côté de ladite première surface, et

* agencée autour de l’interface de fixation ;

ainsi, il est possible de récupérer le récipient pour y monter un autre dispositif de bouchage ;

- le dispositif de bouchage peut comprendre les caractéristiques des deux alinéas précédents réunis; dans un tel cas, le dispositif de bouchage forme une interface de jonction entre ce récipient et cette tête de distribution, simplifiant ainsi l’assemblage et le désassemblage, notamment d’une recharge sur la tête de distribution et sur le récipient ;

- le dispositif de bouchage peut comprendre les caractéristiques des quatre alinéas précédents réunis ; on a ainsi une interface commune pour la tête de distribution, le contenant et le récipient ; cela simplifie l’assemblage d’un dispositif de distribution correspondant, en particulier dans le cadre de recharges ;

- ladite première interface de montage est réversible ; ainsi, il est possible de récupérer la tête de distribution pour y monter un autre dispositif de

bouchage ;

- ladite première interface de montage est irréversible ; ainsi, il est impossible de récupérer la tête de distribution, qui devient alors partie intégrante d’une recharge indissociable par l’utilisateur ; en revanche, un autre élément monté au dispositif de bouchage de manière réversible pourra être récupéré ; par ailleurs, cela permet de réaliser le remplissage par un sous-traitant, d’envoyer une recharge avec le contenant scellé par le dispositif de bouchage à un fabriquant de dispositif de distribution, qui pourra assembler simplement la tête de distribution à la recharge de manière irréversible, notamment en rendant seulement possible la récupération d’un autre élément monté sur la recharge, tel qu’un récipient entourant le contenant, notamment, un récipient tel que

mentionné dans cette demande ;

- la, l’une ou les interfaces de montage réversible sont des interfaces de montage manuel et permettant donc un démontage manuel ; par manuel on entend sans outil ; cela permet un montage et un démontage facile par l’utilisateur sur le dispositif de bouchage ;

- la, l’une ou les interfaces de montage réversible sont des filetages ou des clips réversibles ; il s’agit de système de montage aisés à mettre en œuvre pour un utilisateur ;

- la paroi de bouchage comprend une interface de fixation, notamment irréversible, destinée à se fixer sur le col d’un contenant d’un produit liquide à pâteux et agencée d’un côté d’une première surface de la paroi de bouchage et autour d’une zone où débouche le conduit de communication sur cette première surface ; cela permet de fixer un contenant rempli de produit et former ainsi une recharge ;

- selon l’alinéa précédent, le dispositif de bouchage peut comprendre également l’interface de montage réversible destinée à se monter sur le col d’un récipient, évoquée précédemment, cette interface de montage-ci étant agencée autour de l’interface de fixation ; le récipient forme ainsi un coque de protection du contenant ainsi qu’un moyen de préhension ; par ailleurs, cette coque peut être plus facilement aménagée de manière esthétique ;

- la paroi de bouchage comprend un cône s’évasant à partir de l’ouverture du conduit de communication sur une première surface de la paroi de bouchage, le fond ainsi que ladite ou lesdites ouverture(s) latérale(s) du bouchon étant logés dans ce cône et à distance des parois de ce cône lorsque le bouchon est en position d’ouverture ; cela permet de canaliser le flux de produit autour du bouchon en particulier vers sa ou ses ouvertures latérales ;

- le dispositif de bouchage ne comprend que deux pièces monoblocs assemblées, à savoir le bouchon et la base de bouchage, cette dernière comprenant la paroi de bouchage et formant le reste du dispositif de bouchage ; le dispositif de bouchage est ainsi très simple de réalisation ; notamment lorsqu’elle en est équipée, la base de bouchage comprend la ou les interfaces de montage et l’interface de fixation.

[0016] Un autre objet de l’invention est une recharge d’un produit liquide à pâteux destinée à être monté sur une tête de distribution et comprenant :

- un contenant d’un produit liquide à pâteux, présentant un col avec une ouverture de contenant,

- un dispositif de bouchage selon l’invention, monté sur le col du contenant de manière à ce que, lorsque le bouchon est en position de fermeture, ladite paroi de bouchage ferme ladite ouverture de contenant de manière étanche.

[0017] Cette recharge est de conception simple. Le dispositif de bouchage assure sa fermeture et la rend prête à l’utilisation dès son montage.

[0018] Lorsque les différentes options d’interfaces de montage sont présentes,

l’emploi de cette recharge est grandement simplifié.

[0019] La recharge selon l’invention peut optionnellement présenter une ou plusieurs des caractéristiques suivantes prises séparément ou en combinaison :

- le contenant est une poche souple ; c’est une forme simple de réalisation, particulièrement utile dans le cas d’une recharge ;

- la recharge comprend une cage de protection fixée au dispositif de bouchage, le contenant étant logé à l’intérieur de ladite cage; cela facilite l’insertion du contenant de la recharge dans un récipient, notamment

récupérable ;

- le col du contenant comprend un rebord annulaire autour de l’ouverture du contenant et saillant radialement, la cage comprenant une entrée d’insertion du contenant, les bords de l’entrée d’insertion prenant en étau le rebord annulaire contre la paroi de bouchage, assurant ainsi l’étanchéité entre cette dernière et le contenant ; l’étanchéité est réalisée sans pièce supplémentaire ;

- la recharge ne comprend que quatre pièces assemblées : la base de bouchage, le bouchon, la poche et la cage.

[0020] A noter que la recharge selon l’invention peut être utilisée pour recharger un dispositif de distribution de produit, en remplacement d’une recharge épuisée, ou bien en assemblage initial à une tête de distribution. L’assemblage à cette dernière peut être réversible ou irréversible, dans ce dernier cas un récipient récupérable étant monté autour du contenant.

[0021 ] Un autre objet de l’invention est un dispositif de distribution, en particulier sans reprise d’air, d’un produit liquide à pâteux comprenant :

- une recharge selon l’invention, le contenant étant monté du côté d’une première surface de la paroi de bouchage,

- une tête de distribution montée de l’autre côté de la paroi de bouchage et connectée en fluide au conduit de communication, le bouchon étant en position d’ouverture.

[0022] Ce dispositif de distribution est ainsi prêt à être utilisé ou assemblé à un

récipient, comme mentionné précédemment.

[0023] Dans le cas où, la tête de distribution est montée de manière réversible, elle peut être conservée, la recharge étant changée lorsqu’il n’y a plus de produit.

[0024] Par ailleurs, la conception et le montage de la recharge avec la tête de

distribution est simple.

[0025] Lorsque les différentes options d’interfaces de montage sont présentes, ce montage est davantage simplifié.

[0026] Le dispositif de distribution selon l’invention peut optionnellement présenter une ou plusieurs des caractéristiques suivantes prises séparément ou en combinaison :

- la tête de distribution comprend :

* un tube inséré dans ledit conduit de communication, avec un contact étanche entre la paroi externe du tube et la paroi interne du conduit de communication, le tube étant en appui axial contre une surface de poussée dudit bouchon et dans le sens de l’ouverture de ce bouchon, le tube présentant une première ouverture en communication fluidique avec ladite cavité et la ou les ouvertures latérales,

* un orifice de distribution du produit hors du dispositif de distribution en communication fluidique avec une deuxième ouverture du tube ;

ce tube permet lors du montage de la recharge de pousser le bouchon jusqu’à sa position d’ouverture ; ainsi par le simple montage de la tête de distribution avec la recharge, on réalise l’ouverture du bouchon et la mise en communication en produit de la tête de distribution et dudit contenant ;

- la première ouverture du tube est à une extrémité du tube, les bords de cette première ouverture étant en appui contre les bords de ladite cavité, qui forment ainsi la surface de poussée ; ladite mise en communication en synergie avec l’ouverture est améliorée ;

- la tête de distribution comprend une base de tête, le tube étant saillant depuis une surface externe de cette base de tête et vers le bouchon, le tube ayant une longueur sensiblement égale à la distance entre ladite position de fermeture et ladite position d’ouverture ; cela permet de fermer le conduit de communication avec cette base de tête ;

- le dispositif de distribution comprend un récipient monté, notamment de manière réversible, sur la base de bouchage du côté de la recharge, la recharge étant agencée à l’intérieur du récipient ; ce récipient peut être récupéré lorsque la recharge est épuisée ;

- le récipient comprend au moins une portion au travers de laquelle on peut voir le contenant, ce dernier étant déformable et/ou au moins translucide, de manière à ce que l’on puisse voir son état de remplissage ;

- le récipient est en verre ;

- le récipient est en polymère.

[0027] Dans la présente demande, les termes « haut », « bas », « inférieur »,

« supérieur », « dessus », « dessous », se réfèrent, sauf indication contraire, à l’orientation de la paroi de bouchage positionnée à l’horizontal, surface destinée à être en vis-à-vis du produit orientée vers le bas, ce qui correspond, dans les exemples illustrés par les dessins annexés, aux orientations selon les figures 5 et 6.

[0028] D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description détaillée des exemples non limitatifs qui suivent, pour la compréhension de laquelle on se reportera aux dessins annexés, parmi lesquels :

[0029] [Fig. 1 ] : La figure 1 représente une vue en perspective de dessus d’un

dispositif de bouchage selon un exemple de réalisation de l’invention ;

[0030] [Fig. 2] La figure 2 représente une vue en perspective de dessous du

dispositif de bouchage de la figure 1 ;

[0031 ] [Fig. 3] La figure 3 représente une vue en perspective de côté du bouchon du dispositif de bouchage de la figure 1 ;

[0032] [Fig. 4] La figure 4 représente une vue éclatée d’une recharge selon un

exemple de réalisation de l’invention, comprenant le dispositif de bouchage de la figure 1 ;

[0033] [Fig. 5] La figure 5 représente une coupe axiale de la recharge de la figure 4, avant montage dans un dispositif de distribution ;

[0034] [Fig. 6] La figure 6 représente une vue en coupe selon le même plan que la figure 5 d’un dispositif de distribution selon un exemple de réalisation de l’invention, comprenant la recharge de la figure 5 ;

[0035] [Fig. 7] La figure 7 représente le dispositif de distribution de la figure 6 selon une vue en perspective de côté, mais sans le capuchon de protection.

[0036] Les figures 1 et 2 illustrent un dispositif de bouchage 1 selon un exemple de réalisation de l’invention. Ce dispositif de bouchage 1 est destiné à boucher un contenant d’un produit liquide à pâteux, par exemple une crème ou une pommade.

[0037] Ce dispositif de bouchage 1 comprend une base de bouchage 2 et un

bouchon 3. Comme ici, la base de bouchage 2 et le bouchon 3 peuvent chacun être une pièce monobloc. Dans cet exemple, le dispositif de bouchage 1 consiste en base de bouchage 2 et un bouchon 3. il

[0038] La base de bouchage 2 comprend une paroi de bouchage 10, ici formant une paroi inférieure horizontale de la base de bouchage 2.

[0039] Un conduit de communication 13 traverse la paroi de bouchage 10 de part en part, assurant ainsi la communication de part et d’autre de cette paroi de bouchage 10. Ainsi le conduit de communication 13 comprend deux ouvertures entre lesquelles il s’étend : une ouverture de communication 16a, ici basse, située du côté d’une première surface 11 de la paroi de bouchage 10, et une ouverture de communication 16b, ici haute, située de l’autre côté, à savoir une deuxième surface 12 de la paroi de bouchage 10, ici située en haut.

[0040] Le bouchon 3 est agencé avec le conduit de communication 13 de manière mobile entre une position de fermeture et une position d’ouverture. En figures 1 et 2, il est représenté en position d’ouverture.

[0041 ] Le bouchon 3 est illustré de manière plus détaillée en figure 3.

[0042] Comme dans cet exemple, le bouchon 3 peut former un godet présentant une cavité 31 ouverte vers le haut, donc ouverte du côté de la deuxième surface 12 de la paroi de bouchage 10 via une ouverture principale 36. La cavité 31 est fermée en bas par un fond 30 et délimitée sur les côtés par une paroi cylindrique 35. La cavité 31 présente, ici, deux ouvertures latérales 32 en vis-à-vis l’une de l’autre.

[0043] Le bouchon 3 peut comme ici présenter un organe déformable 33. Ce dernier est par exemple un bourrelet périphérique 33 agencé de manière saillante sur la surface externe de ladite paroi cylindrique 35. Il forme ainsi un organe de friction permettant de retenir le bouchon 3 dans le conduit de communication 13, en étant ainsi en prise sur la paroi interne 14 du conduit de communication 13.

[0044] Dans cet exemple, l’organe déformable 33 a deux fonctions : à la fois donner une certaine résistance à l’ouverture au bouchon 3, lorsqu’il est en position de fermeture, et former un organe de blocage du bouchon 3 en position d’ouverture.

[0045] Ledit organe déformable 33 peut être agencé tout en haut de la paroi

cylindrique 35, permettant ainsi au bouchon 3 de descendre au maximum, en laissant la plus grande partie du bouchon hors du conduit de communication 13, notamment, comme ici, de manière à sortir complètement les ouvertures latérales 32 du conduit de communication 13.

[0046] Comme ici, le bourrelet périphérique 33 peut faire le tour de la paroi

cylindrique 35, assurant ainsi également une fonction d’étanchéité avec la paroi interne 14 du conduit de communication 13.

[0047] Ici, la paroi interne 14 du conduit de communication 13 est lisse. En variante non représentée, elle pourrait en revanche présenter une gorge annulaire supérieure et/ou une gorge annulaire inférieure, agencée de manière à recevoir le bourrelet périphérique 33, la gorge annulaire supérieure permettant le blocage en position de fermeture et la gorge annulaire inférieure permettant le blocage en position d’ouverture.

[0048] Selon l’invention, comme ici, le bouchon peut présenter une saillie 34

inférieure, s’étendant autour de la paroi cylindrique 35 et radialement vers extérieur. Elle est agencée de manière à venir en contact avec le bord de l’ouverture de communication basse 16a du conduit de communication 13, lorsque le bouchon est en position de fermeture. Ainsi, cette saillie 34 d’une part renforce l’étanchéité de la fermeture du conduit de communication 13 et, d’autre part, forme une butée de fin de course en position de fermeture.

[0049] Comme ici, la paroi de bouchage 10 peut comprendre un cône 17 s’évasant à partir de l’ouverture de communication basse 16a.

[0050] En position d’ouverture, le fond 30 et les ouvertures latérales 32 sont dégagés en bas et hors du conduit de communication 13 mais sont logés dans ce cône 17, comme on peut le voir en figure 2. Ainsi, le fond 30 et les ouvertures latérales 32 sont distants des parois de ce cône 17, laissant ainsi un passage sous la paroi de bouchage 10 allant d’une ouverture basse 18 du cône, puis au travers des ouvertures latérales 32, puis dans la cavité 31 et enfin à ladite ouverture principale 36.

[0051 ] La saillie 34 peut être de forme complémentaire de ladite première surface 11 , renforçant ainsi l’étanchéité en position de fermeture. Par exemple, comme ici, elle peut être tronconique de manière à être ajustée avec le cône 17 en position de fermeture. [0052] La base de bouchage 2 comprend du côté de ladite deuxième surface 12 une première interface de montage 20, ici réversible, qui comprend une jupe supérieure 21 s’étendant vers le haut et présentant une surface externe pourvue d’un élément de montage réversible, ici un filetage 22. La jupe supérieure 21 est agencée autour du conduit de communication 13 et de son ouverture de communication haute 16b, donc autour d’une zone où débouche le conduit de communication 13 sur cette deuxième surface 12.

[0053] De l’autre côté de la paroi de bouchage 10, à savoir sur ladite première

surface 11 , la base de bouchage 2 comprend deux autres interfaces :

- une interface de fixation 23 irréversible agencée autour du cône 17 et de l’ouverture de communication basse 16a,

- une deuxième interface de montage 27 réversible agencée autour de l’interface de fixation.

[0054] Selon l’invention, comme ici, la deuxième interface de montage 27 peut

comprendre une gorge de montage 28, délimitée entre une jupe inférieure 29 et un premier fût 19. La surface interne de la jupe inférieure 29 peut, comme ici, comprendre un filetage 29’.

[0055] Selon l’invention, comme ici, l’interface de fixation 23 peut comprendre une gorge de fixation 24, délimitée entre le premier fût 19 et un deuxième fût 26. La surface du premier fût 19 à l’intérieur de la gorge de fixation 24 peut, comme ici, comprendre un bourrelet annulaire 25, formant ici un clip irréversible.

[0056] Comme ici, la jupe inférieure 29, le premier fût 19 et le deuxième fût 26

peuvent être agencés de manière concentrique et dans cet ordre de l’extérieur vers l’ouverture de communication basse 16a.

[0057] La base de bouchage 2 peut par exemple être en polypropylène et le

bouchon en polyéthylène haute densité (PE-HD).

[0058] Les figures 4 et 5 illustrent un exemple de recharge 4 d’un produit liquide à pâteux selon l’invention.

[0059] Cette recharge 4 comprend :

- un contenant d’un produit liquide à pâteux, ici une poche 7,

- le dispositif de bouchage 1 monté sur le col de la poche 7. [0060] Comme on peut le voir en figure 5, avant utilisation, le bouchon 3 est en position de fermeture et ferme de manière étanche le conduit de communication 13. En effet, le fond 30 ferme le conduit de communication 13. De ce fait, une fois le dispositif de bouchage 1 monté sur le col du contenant, la paroi de bouchage 10 ferme l’ouverture de contenant 40 de manière étanche. La recharge 4 est ainsi une recharge adaptée à un dispositif de distribution sans reprise d’air, encore appelé de type « airless ».

[0061 ] Les ouvertures latérales dans la réalisation du bouchon 3 en godet sont au- dessus du fond 30, par exemple, comme ici, à l’intérieur du conduit de

communication 13.

[0062] La saillie 34 est ici ajustée contre la surface intérieure du cône 17.

[0063] La déformation de l’organe déformable 33 est telle que le bouchon 3 est

maintenu en position de fermeture, jusqu’à un certain seuil de poussée exercé sur le bouchon 3 vers la position d’ouverture. La fermeture de la recharge 4 est ainsi sécurisée.

[0064] La poche 7 peut, comme ici, se décomposer en quatre zones formées par :

- une paroi latérale supérieure rigide 41 ,

- une paroi latérale inférieure 42 souple, déformable et dans la continuité vers le bas de ladite paroi latérale supérieure 41 , notamment de diamètre intérieur proche ou identique à celui de ladite paroi latérale supérieure 41 ,

- une première articulation 44 entre ladite paroi latérale supérieure 41 et ladite paroi latérale inférieure 42,

- une paroi de fond 43 rigide et de diamètre inférieur au diamètre interne desdites parois latérales 41 , 42,

- une deuxième articulation 46 entre ladite paroi latérale inférieure 42 et la paroi de fond 43.

[0065] Une fois monté dans un dispositif de distribution, comme par exemple celui de la figure 6, dans une telle poche 7, lorsqu’elle est soumise à une dépression, lors de la distribution du produit, la paroi de fond 43 est entraînée vers l’ouverture 40 de la poche 7, avec la deuxième articulation 46, entraînant la deuxième articulation 46 et ladite paroi latérale inférieure 42 en retournement sur elles- mêmes. Ainsi, la paroi de fond remonte à l’intérieur de la poche 7 vers l’ouverture 40 de la poche 7, à la manière d’un piston pour en expulser le produit contenu.

[0066] Notamment, cette poche 7 fonctionne comme celle décrite dans le document WO2013153297A1.

[0067] Le col de la poche 7 comprend une extrémité périphérique libre, qui peut comme ici comprendre un rebord annulaire 45 délimitant l’ouverture 40 de la poche 7 et saillant radialement vers l’extérieur de ladite partie latérale supérieure 41.

[0068] Comme ici, la recharge 4 peut comprendre une cage de protection 8 fixée au dispositif de bouchage 1. La poche 7 est logée à l’intérieur de la cage 8.

[0069] La cage 8 comprend une entrée d’insertion 47 de la poche 7 dans cette cage 8. L’entrée d’insertion 47 est entourée par un bord formant un épaulement 49 annulaire externe. La cage 8 permet de protéger la poche 7, en particulier de la partie latérale inférieure 42 souple, lorsque la recharge 4 est distribuée ou transportée séparément du dispositif de distribution. Cependant, sa paroi forme une grille cylindrique 48, permettant de visualiser l’amplitude du retournement, et donc de la vidange, de la poche 7.

[0070] Selon l’invention, comme ici, cette cage 8 peut servir également d’élément de serrage étanche de la poche 7 contre la paroi de bouchage 10.

[0071 ] Par exemple comme ici, les cols de la poche 7 et de la cage 8 sont insérés en force dans la gorge de fixation 24. Le rebord annulaire 45 est logé contre le dessus dudit épaulement 49, et ce dernier est clipsé dans la gorge de fixation 24 après avoir passé le bourrelet annulaire 25. Après fixation, le rebord annulaire 45 est pris en étau entre la paroi de bouchage 10 et ledit épaulement 49, ce dernier étant lui-même serré par le bourrelet annulaire 25 vers la paroi de bouchage, assurant ainsi l’étanchéité entre la paroi de bouchage 10 et l’intérieur de la poche 7.

[0072] Les figures 6 et 7 illustrent un dispositif de distribution 9 d’un produit liquide à pâteux selon un exemple de réalisation de l’invention.

[0073] Ce dispositif de distribution 9 comprend :

- la recharge 4, - une tête de distribution 5 montée du côté de ladite deuxième surface 12 et connectée en fluide au conduit de communication 13, le bouchon 3 étant en position d’ouverture.

[0074] Ici, la tête de distribution 5, ci-après tête 5, comprend une base de tête 50 présentant une surface inférieure 50’ externe, en vis-à-vis de la paroi de bouchage 10. La base de tête 50 comprend également un tube 51 , qui est saillant depuis cette surface inférieure 50’ et vers le bas et qui s’étend entre une première ouverture 52a, ici en bas, et une deuxième ouverture 52b, ici en haut.

[0075] Le tube 51 est inséré dans ledit conduit de communication 13 en contact étanche entre la paroi externe du tube 51 et la paroi interne 14 du conduit de communication 13.

[0076] Ici, le tube 51 a une longueur sensiblement égale à la distance entre le bord supérieur libre du bouchon 3, en position d’ouverture, et le bord de l’ouverture de communication haute 16b, comme on peut le voir en figure 6. Cette distance correspond également à la distance entre la position de fermeture et la position d’ouverture du bouchon 3.

[0077] Ainsi, lors du montage de la tête 5 sur la base de bouchage 2, ici par vissage, le tube 51 vient en vis-à-vis du bouchon 3, s’insère dans le conduit de

communication 13 du côté de ladite deuxième surface 12, puis descend dans ce conduit, les bords de la première ouverture 52a du tube 51 venant en appui contre les bords de la cavité 31 , qui forment ainsi une surface de poussée 37. En effet, lors du vissage de la tête 5, le tube 51 exerce une poussée vers le bas sur cette surface de poussée 37, jusqu’à dépasser ledit seuil de poussée. Le bouchon 3 est alors entraîné vers le bas, au fur et à mesure que le tube 51 descend dans le conduit 13, jusqu’à ce que la base de tête 50 bute sur le bord de l’ouverture de communication haute 16b. Outre une butée, cela assure

également une zone d’étanchéité supplémentaire entre le conduit de

communication 13 et la tête 5.

[0078] Ainsi, une fois la tête 5 montée, le tube 51 est en appui axial contre ladite surface de poussée 37 et dans le sens de l’ouverture du bouchon 3. Par ailleurs, la première ouverture 52a du tube 51 est en communication fluidique avec ladite cavité 31. De plus, le bouchon étant en position d’ouverture, les ouvertures latérales 32 et ledit fond 30 sont hors du conduit de communication 13. La communication fluidique entre la recharge 4, plus particulièrement l’intérieur de la poche 7 et la tête 5 est ainsi établie au travers du bouchon 3.

[0079] Dans cet exemple, la tête 5 comprend de manière connue :

- un poussoir 58 monté en coulissement sur la base de tête 50,

- un soufflet 54 relié en haut au poussoir 58 et en bas à la base de tête 50 et délimitant une chambre 55 de dosage,

- un clapet bas 53 antiretour fermant une entrée de la chambre 55, cette entrée étant ici directement en communication fluidique avec la deuxième ouverture 52b du tube 51 ,

- un clapet haut 56 antiretour fermant une sortie de la chambre 55 et communiquant avec un orifice de distribution 57 du produit hors du dispositif de distribution 9.

[0080] Ainsi quand, le poussoir 58 est poussé vers le bas, le soufflet 54 est

compressé entraînant une pression sur le fluide contenu dans la chambre de dosage 55 (à savoir sur de l’air avant amorçage ou sur du produit après amorçage), qui entraîne la fermeture du clapet bas 53 et l’ouverture du clapet haut 56 et l’expulsion du fluide hors de la chambre 55, puis hors de l’orifice de distribution 57.

[0081 ] Après cette poussée, le poussoir 58 est rappelé vers le haut par le soufflet 54 entraînant une dépression dans la chambre 55, la fermeture du clapet haut 56 et l’ouverture du clapet bas 53. Le fluide est alors aspiré dans la chambre 55.

[0082] Le fluide est ici canalisé dans le cône 17, passe par les ouvertures latérales 32, dans la cavité 31 , puis au travers de l’ouverture principale 36 dans le tube 51 , jusqu’à l’entrée de la chambre 55, et remplit cette dernière.

[0083] En variante non représentée, d’autres types de tête de distribution peuvent être envisagés, tels que des systèmes à piston.

[0084] Dans cet exemple, la tête 5 comprend une jupe de tête 59 avec un filetage intérieur vissé sur ladite jupe supérieure 21. [0085] Le dispositif de distribution 9 peut comprendre également un récipient 6, dont le col 60 est ici vissé dans la gorge de montage 28.

[0086] La poche 7 et la cage 8 sont ainsi logées dans le récipient 6, qui forme la coque externe de ce dispositif de distribution 9. Cette coque peut notamment comprendre diverses inscriptions sur sa surface extérieure.

[0087] Ainsi quand le dispositif de distribution 9 a épuisé le produit à distribuer, il est possible de dévisser la tête 5 et le récipient 6, de jeter la recharge vide, tout en conservant la tête 5 et le récipient 6.

[0088] Ensuite, on réutilise la tête 5 en la vissant sur une nouvelle recharge 4, dont on s’est assuré que le bouchon 3 était en position haute. Puis, on insère la cage 8 et la poche 7 de la recharge 4 dans le récipient 6 et l’on visse la jupe extérieure 29 du dispositif de bouchage 1 sur le col du récipient 6. On obtient ainsi un dispositif de distribution 9 rechargé prêt à l’utilisation.

[0089] Selon l’invention, comme dans l’exemple illustré en figure 7, le récipient 6 peut comprendre une fenêtre 61 s’étendant longitudinalement sur le récipient 6, depuis une hauteur inférieure ou égale à celle du bas de la cage 8, jusqu’à une hauteur supérieure ou égale à celle de la première articulation 44.

[0090] Ainsi, dans cet exemple, cette fenêtre 61 forme un exemple d’une portion 61 au travers de laquelle on peut voir la poche 7, et en particulier vérifier si sa partie latérale inférieure 42 est retournée, notamment sensiblement totalement, à l’intérieur de sa partie latérale supérieure 41 , de sorte que l’on peut voir son état de remplissage.

[0091 ] A noter qu’en figure 6, la tête 5 comprend un capuchon 62 recouvrant le

poussoir.

[0092] Le récipient 6 avec sa fenêtre 61 peut par exemple être réalisé en

polypropylène (PP).

[0093] Selon une variante non représentée, au lieu d’une fenêtre, le récipient peut être réalisé dans un matériau transparent ou translucide, notamment du verre ou du polyéthylène téréphtalate (PETG ou polytéréphtalate d'éthylène). [0094] Le dispositif de distribution 9 est particulièrement économique puisque seule la recharge 4 est changée ; la tête 5 et le récipient 6 sont réutilisables.

[0095] Par ailleurs, selon l’invention, au moins la recharge 4 peut être en matériaux recyclables.

[0096] Par ailleurs, ici, la recharge 4 est très simple de conception, notamment en seulement trois pièces. Elle est également simple d’assemblage et de

désassemblage à la tête 5 et au récipient 6, en particulier dans cet exemple où seules des opérations de vissage/dévissage sont réalisées par l’utilisateur final.

[0097] Selon une variante non représentée, la première interface de montage 20 peut être réalisée de manière à être irréversible, notamment via un ou des clips irréversibles au lieu d’un filetage, notamment via un clip annulaire. Dans certaines applications, il peut en effet être intéressant de ne changer que le récipient 6. Cela permet également une réalisation du remplissage de la poche 7 avant de la sceller par le dispositif de bouchage 1 en position de fermeture, puis de transporter cette recharge jusqu’au site d’assemblage du dispositif de distribution, tout en laissant un témoin d’intégrité de la recharge.