Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE FOR CONTAINING AND HANGING UP A MATERIAL LOAD, FOR INSTANCE A FLOWER POT
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/1998/011772
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns a device (1) for containing a material load, arranged for being hooked and hung up. It comprises means for hanging up (2), extending continuously from one free end (2a) to another (2b), with a first part (2c) in the shape of a hook as from said free end (2a), and a second part (2d) extending opposite to the hook, said means (2) having along the whole of its length a transversal U-shaped cross section, a wall (3) extending on either side of the second part of the means for hanging up (2) for delimiting a container, an edge (4) enclosing said container, all these elements consisting of a single piece obtained by moulding a plastic material.

Inventors:
SISTAC OLIVIER (FR)
Application Number:
PCT/FR1997/001647
Publication Date:
March 26, 1998
Filing Date:
September 17, 1997
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SISTAC S A B (FR)
SISTAC OLIVIER (FR)
International Classes:
A01G9/02; A47H27/00; (IPC1-7): A01G9/02; A47H27/00
Foreign References:
FR2724814A31996-03-29
US4559738A1985-12-24
DE3607935A11987-09-17
US5191746A1993-03-09
US5127188A1992-07-07
CH321767A1957-05-31
Attorney, Agent or Firm:
CABINET GERMAIN & MAUREAU (Lyon Cedex 06, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS
1. 1/ Dispositif (1) pour contenir une charge d'un matériau, agencé pour être accroché et suspendu, comprenant au moins un moyen de suspente (2) ayant une partie (2c) en forme de crochet, et une paroi (3) délimitant un contenant (10), l'ensemble de ladite paroi (3) et du moyen de suspente (2) étant obtenu de manière monobloc par moulage d'une matière plastique, caractérisé en ce que le moyen (2) de suspente à une section transversale en "U" , continue selon pratiquement toute sa longueur, comprenant une première partie (2c) en forme de crochet, extérieure au contenant (10), et une deuxième partie (2d) s'étendant à l'opposé du crochet, et de part et d'autre de laquelle la paroi (3) du contenant s'étend. 2/ Dispositif (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce qu'il comprend un rebord (4) ceinturant le contenant, solidaire de l'autre extrémité (2b) du moyen de suspente (2), ayant la forme d'un "U" dans sa deuxième partie (2d) . 3/ Dispositif (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce qu'une soucoupe (5) de recueil des liquides est suspendue au fond (3e) du contenant (10) .
2. Dispositif (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce qu'il comprend un moyen (6) de solidarisation des deux branches (2cl,2c2) de la partie (2c) en crochet du moyen de suspente (2) .
3. Dispositif (1) selon la revendication 4, caractérisé en ce que le moyen (6) de solidarisation est une patte comportant de part et d'autre deux organes (7) de clipsage sur les deux branches (2cl,2c2) respectivement de la partie (2c) en crochet du moyen de suspente (2) .
4. Dispositif (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce que la section transversale en "U" du moyen de suspente a une concavité tournée vers l'extérieur du contenant (10) au niveau de la deuxième partie (2d) , et vers l'intérieur du crochet au niveau de la première partie (2c) .
5. Dispositif (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce que la deuxième partie (2d) du moyen de suspente (2) a une forme concave tournée à l'opposé et de manière adjacente à la forme concave de la première partie (2c) dudit moyen de suspente.
6. Dispositif (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce que la paroi (3) a la forme d'un bac, et au moins deux moyens de suspente (2) sont disposés à distance l'un de l'autre, entre deux côtés latéraux (3c, 3d) du bac.
7. Dispositif (1) selon les revendications 2 et 8, caractérisé en ce que le rebord (4) de la paroi (3) du contenant est prolongé à côté du moyen (2) de suspente, par un volet (11) , moulé en même temps que lui et présentant, à son extrémité libre, une déformation (12) constituant, lorsqu'elle est rabattue contre la paroi arrière (3a) du contenant, une cale venant en appui contre le support d'accrochage et assurant un positionnement sensiblement vertical de ce contenant.
8. Dispositif (1) selon la revendication 9, caractérisé en ce que la zone de liaison entre le volet (11) et le rebord (4) , et la zone de liaison entre le volet (11) et la déformation (12) sont constituées par un amincissement de matière formant charnière (respectivement 13 et 14) .
Description:
DISPOSITIF POUR CONTENIR ET SUSPENDRE UNE CHARGE D'UN MATERIAU, PAR EXEMPLE POT DE FLEUR La présente invention concerne un dispositif pour contenir une charge d'un matériau, agencé pour être accroché et suspendu.

A titre d'exemple non limitatif, la présente invention sera introduite, définie, et décrite par référence à un pot ou bac destiné à être suspendu ou accroché à un support fixe, par exemple un balcon, et ayant une forme permettant de contenir de la terre, pour y planter ou cultiver toutes plantes, notamment ornementales.

Conformément au document FR-U-2 724 814, on a déjà décrit un tel dispositif comprenant deux moyens de suspente, en forme de crochets, et une paroi délimitant un contenant, l'ensemble de cette paroi et des moyens de suspente étant obtenu de manière monobloc par moulage, par exemple par soufflage, d'une paroi creuse ou double en matière plastique. Conformément aux figures 10 et il du document

US-A-4 559 738, on a décrit aussi un tel dispositif comprenant un seul moyen de suspente, en forme de gouttière renversée, et une paroi délimitant un contenant de forme parallélépipédique, l'ensemble de cette paroi et du moyen de suspente étant obtenu de manière monobloc par moulage d'une matière plastique.

Les dispositions décrites par l'art antérieur apparaissent avoir une résistance à la charge relativement limitée. Par ailleurs, certaines d'entre elles sont difficilement réalisables selon les techniques traditionnelles de moulage ou transformation d'une matière thermoplastique par injection.

La présente invention a donc pour objet un dispositif tel que défini précédemment, réalisé de manière monobloc en matière plastique, dont la structure assure un

renfort intégré dudit dispositif, tout en demeurant compatible avec une obtention ou production par injection d'une matière therraoplastique.

Selon la présente invention, le moyen de suspente à une section transversale en "U", continue selon pratiquement toute sa longueur, comprenant une première partie en forme de crochet, extérieure au contenant, et une deuxième partie s'étendant à l'opposé du crochet, et de part et d'autre de laquelle la paroi (3) du contenant s'étend.

Conformément à l'invention, d'une part le moyen de suspente a une structure intrinsèquement résistante, et d'autre part cette structure se trouve intégrée à et ceinture éventuellement la paroi du contenant, en la renforçant, et en la solidarisant de manière continue à la partie du moyen de suspente, formant crochet.

La présente invention est maintenant décrite par référence au dessin annexé, dans lequel :

- la figure 1 représente une vue en perspective d'un dispositif selon l'invention ;

- la figure 2 représente une vue en coupe transversale du dispositif représenté à la figure 1 ;

- la figure 3 représente une vue partielle du moyen de solidarisation faisant partie du dispositif représenté aux figures 1 et 2 ;

- la figure 4 représente une vue de face, avec arrachement partiel, d'un dispositif conforme à un autre mode d'exécution de l'invention.

- la figure 5 est une perspective d'une variante de réalisation du dispositif selon l'invention, en sortie de moule,

- la figure 6 est une vue en coupe transversale du dispositif de figure 5, lorsqu'il est mis en place sur une rambarde de balcon Comme montré par les figures 1 et 2, un dispositif selon 1•invention comprend :

- deux moyens 2 de suspente ;

- une paroi 3 s'étendant de part et d'autre d'une partie des deux moyens 2 de suspente, pour délimiter un contenant ; - et un rebord 4 ceinturant le contenant ; tous ces éléments étant obtenus ensemble de manière monobloc, par moulage ou injection d'une matière plastique.

Chaque moyen de suspente (2) a une section transversale en "U" selon pratiquement toute sa longueur de son extrémité libre 2a en forme de méplat à son extrémité 2b solidaire ou liée au rebord 4. Chaque moyen de suspente 4 s'étend dans une première partie 2c, en forme de crochet, à l'extérieur et de manière décalée par rapport au contenant 10, et est intégré dans une deuxième partie dans la paroi 3 du contenant 10.

Chaque moyen 2 de suspente, longiforme, a dans la première partie 2c la forme d'un crochet à partir de l'extrémité libre 2a, et dans la deuxième partie 2b, s'étendant à l'opposé du crochet, la forme d'un "U" dont la forme ou profil concave est tourné à l'opposé et de manière adjacente à la forme ou profil concave de la première partie 2c en crochet ; de telle sorte que le moyen 2 de suspente a généralement la forme d'un "S", vu de côté.

La section transversale en "U" du moyen de suspente a une concavité tournée vers 1 'extérieur du contenant 10 au niveau de la deuxième partie 2d, et vers l'intérieur du crochet au niveau de la première partie 2c. La paroi 3 s'étend de part et d'autre de la deuxième partie 2b des deux moyens 2 de suspente, pour délimiter le contenant 10 ayant une paroi arrière 3a, une paroi avant 3b, deux parois latérales 3c et 3d, et une paroi de fond 3e. Conformément à la représentation des figures 1, 2 et 4 , il résulte de la description précédente que les

parties 2d des moyens 2 de suspente forment des nervures saillantes a l'intérieur du contenant délimité par la paroi 3, le long des parois arrière 3a, de fond 3e et avant 3b. Et ces mêmes nervures se prolongent, pratiquement sans discontinuité, par les parties en crochet 2c de ces mêmes moyens de suspente 2 respectivement.

Comme le montre la figure l , la paroi 3 forme le contenant 10 en forme de bac, et les deux moyens 2 de suspente sont disposés à distance l'un de l'autre, entre les deux côtés latéraux 3c et 3d du bac.

Un moyen 6 de solidarisation des deux branches 2cl et 2c2 de la partie 2c en crochet de chaque moyen de suspente 2, est réalisé et obtenu sous la forme d'une patte comportant de part et d'autre deux organes 7 de clipsage sur les deux branches 2cl et 2c2 respectivement de la partie 2c en crochet du même moyen de suspente 2. Le moyen 6 permet de renforcer la partie en crochet 2c de chaque moyen de suspente 2, tout en permettant un verrouillage autour d'un support, par exemple la barre d'un balcon.

Selon le mode d'exécution représenté à la figure 4, une soucoupe 5 de recueil des liquides est suspendue au fond 3e du contenant, par des tétons 8 encliquetés dans des perforations appropriées du fond 3e.

A titre de variante, la deuxième partie 2b du moyen de suspente peut s'arrêter, sans rejoindre par son extrémité 2b le rebord 4, par exemple à la jonction entre les parois arrière 3a et de fond 3e, ou sur l'une des parois 3a, 3e, 3b.

Dans la forme d'exécution représentée aux figures 5 et 6, le bac formé par la paroi 3 comporte, à côté d'un moyen 2 de suspente, et, plus précisément ici, entre les deux moyens de suspente, un volet il qui prolonge le rebord 4 de ce bac. Ce volet, qui peut s'étendre longitudinalement sous tout ou partie de l'intervalle

entre les deux moyens de suspente, est muni à son extrémité libre d'une déformation ou excroissance 12, réalisée ici en forme de segment semi-cylindrique. Le volet 11 et la déformation 12 sont réalisés en matière plastique en même temps que le bac 2 et sont reliés à ce bac par un amincissement de matière 13, formant charnière et pouvant être sectionné au couteau si le volet et la déformation ne sont pas utilisés.

La figure 6, qui montre le bac en sortie de moule, fait apparaître que la réalisation du volet 11 et de la déformation 12 ne pose aucun problème, puisqu'ils peuvent être formés sensiblement au niveau du plan de joint principal du moule. De plus, ils ne gênent pas l'empilabilité du dispositif et n'augmentent pas le volume de stockage ou de transport.

Eventuellement, une deuxième charnière 14 est formée par un amincissement de matière entre le bord inférieur du volet 11 et la déformation 12.

La figure 5 montre que, lorsque le dispositif est mis en place sur la barre horizontale 15 d'un garde-corps de balcon, la déformation 12, qui vient s'intercaler entre les montants verticaux 16 du garde-corps et la paroi arrière 3a du bac, forme une cale qui, par appui sur le garde-corps, assure le positionnement sensiblement vertical du bac et évite que son contenu s'en échappe, comme ce pourrait être le cas en l'absence de la déformation 12.

Il est évident que la déformation 12 peut présenter tout autre forme que celle représentée ici, pourvu que, par appui sur le garde-corps et sur la paroi 3A, elle maintienne le bac 3 en position sensiblement verticale.