Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE AND METHOD FOR FITTING TWO CONNECTIONS AT THE END OF TWO CONDUITS, IN PARTICULAR IN AN AIRCRAFT
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2013/178962
Kind Code:
A2
Abstract:
A device (30) for fitting two connections (18) at the end of two conduits, in particular in an aircraft, with a view to a subsequent mutual joining of said connections by means of a linking pipe, comprising: -a body (32); - a first support (34) comprising means (52) for temporarily holding a connection which define an associated connection axis (51); - a second opposing support (38) comprising means (52) for temporarily holding a connection which define an associated connection axis (51); - means for moving said first support (34) in translation relative to said body (32), parallel to the associated connection axis (51), between a retracted position and a deployed position. A method of bringing two conduits into fluid communication in an aircraft, comprising fitting two connections at the end of the two conduits by means of such a device.

Inventors:
FRAYSSE DAMIEN (FR)
GAGNAIRE THIERRY (FR)
THOMAS BENOIT (FR)
Application Number:
FR2013/051234
Publication Date:
December 05, 2013
Filing Date:
May 31, 2013
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
AIRBUS OPERATIONS SAS (FR)
International Classes:
F16L39/04
Foreign References:
FR1117309A1956-05-22
FR1307991A1962-11-03
FR2841167A12003-12-26
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
AUGARDE, Eric et al. (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Procédé d'emmanchement de deux raccords (18) respectivement au bout de deux conduits (16a, 16b), notamment dans un aéronef, d'une manière permettant un raccordement mutuel ultérieur desdits raccords au moyen d'un tuyau de liaison (22), caractérisé en ce qu'il comprend :

- la fourniture d'un dispositif (30) comprenant :

- un corps (32) ;

- un premier support de raccord (34) monté sur une première partie d'extrémité (36) dudit corps (32) et comprenant des moyens (52) de retenue provisoire de raccord qui définissent un axe de raccord (51) associé ;

- un deuxième support de raccord (38) raccordé à une deuxième partie d'extrémité (40) dudit corps (32) opposée à ladite première partie d'extrémité (36) de celui-ci, et comprenant des moyens (52) de retenue provisoire de raccord qui définissent un axe de raccord (51) associé ;

- des moyens (108, 122, 125) de déplacement en translation dudit premier support de raccord (34) par rapport audit corps (32) du dispositif, parallèlement à l'axe de raccord (51) associé audit premier support de raccord (34), entre une position rétractée et une position déployée ;

- la fixation des deux raccords (18) respectivement sur les deux supports de raccords (34, 38) du dispositif (30), au moyen desdits moyens (52) de retenue provisoire de raccord correspondants ;

- le positionnement du dispositif (30) équipé desdits raccords (18) de manière à disposer chacun de ces raccords en regard du conduit (16a, 16b) correspondant de sorte que chaque axe de raccord (51) correspondant soit aligné avec un axe du conduit correspondant ;

- le déplacement du premier support de raccord (34) par rapport au corps (32) du dispositif, jusqu'à sa position déployée, entraînant l'emmanchement de chaque raccord (18) dans le conduit (16a, 16b) correspondant ; - le désengagement desdits moyens de retenue provisoire (52, 62a, 62b) de chaque support de raccord (34, 38) de manière à libérer chacun des deux raccords (18).

2. Procédé selon la revendication 1, dans lequel lesdits moyens de déplacement du premier support de raccord (34) comprennent :

- un écrou (108) monté rotatif et fixe en translation sur ladite première partie d'extrémité (36) dudit corps (32) du dispositif ;

- une tige (42) solidaire dudit premier support de raccord (34) et vissée dans ledit écrou (108) ;

- un suiveur de came (122) solidaire d'un premier élément parmi ladite tige (42) et ledit corps (32) du dispositif ;

- une came (125) solidaire de l'autre élément parmi ladite tige (42) et le corps (32) du dispositif, et configurée pour permettre un guidage dudit suiveur de came (122) en translation parallèlement audit axe de raccord (51) associé audit premier support de raccord (34),

et dans lequel le déplacement du premier support de raccord (34) par rapport au corps (32) du dispositif est opéré par un déplacement en rotation de l'écrou (108) par rapport audit corps (32). 3. Procédé selon la revendication 1 ou 2, dans lequel ledit dispositif

(30) comprend en outre des moyens (46) de déplacement en translation dudit deuxième support de raccord (38) par rapport audit corps (32) du dispositif, parallèlement à l'axe de raccord (51) associé audit deuxième support de raccord (38), ainsi que des moyens (94, 98, 104) de verrouillage de la position de ce deuxième support de raccord (38) par rapport audit corps (32),

le procédé comprenant une étape préalable d'ajustement de la longueur du dispositif, comprenant :

- un déplacement en translation du deuxième support de raccord (38) du dispositif par rapport audit corps (32) de ce dispositif, parallèlement à l'axe de raccord (51) associé audit deuxième support de raccord (38) ; puis - l'activation des moyens (94, 98, 104) de verrouillage de la position dudit deuxième support de raccord (38) par rapport audit corps (32).

4. Procédé selon la revendication 3, dans lequel :

- lesdits moyens de déplacement en translation dudit deuxième support de raccord (38) par rapport audit corps (32) du dispositif comprennent un tube (46) solidaire dudit deuxième support de raccord (38) et dans ou sur lequel ledit corps (32) est monté coulissant, lesdits moyens (94, 98, 104) de verrouillage étant configurés pour verrouiller la position dudit tube (46) par rapport audit corps (32), et

- ledit déplacement du deuxième support de raccord (38) du dispositif est obtenu par un déplacement en coulissement du corps (32) du dispositif dans ou sur le tube (46) solidaire du deuxième support de raccord (38).

5. Procédé selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, dans lequel lesdits moyens de retenue provisoire de raccord (52) de l'un au moins desdits supports de raccords (34, 38) comprennent des éléments mobiles de serrage de raccord (62a, 62b), et dans lequel la fixation du raccord correspondant sur ledit au moins un support de raccord (34, 38) est opérée moyennant un déplacement desdits éléments mobiles de serrage de raccord.

6. Procédé de mise en communication fluidique de deux conduits (16a, 16b) dans un aéronef, caractérisé en ce qu'il comprend :

- l'emmanchement de deux raccords (18) respectivement au bout des deux conduits (16a, 16b) au moyen d'un procédé selon l'une quelconque des revendications 1 à 5 ;

- le positionnement d'un tuyau de liaison (22) entre les deux raccords (18) dans l'alignement de ces derniers ;

- la fixation d'extrémités opposées du tuyau de liaison (22) respectivement aux deux raccords (18).

7. Dispositif (30) pour la mise en œuvre du procédé selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisé en ce qu'il comprend :

- un corps (32) ;

- un premier support de raccord (34) monté sur une première partie d'extrémité (36) dudit corps (32) et comprenant des moyens (52) de retenue provisoire de raccord qui définissent un axe de raccord (51) associé et qui comprennent des éléments mobiles de serrage de raccord (62a, 62b) ;

- un deuxième support de raccord (38) raccordé à une deuxième partie d'extrémité (40) dudit corps (32) opposée à ladite première partie d'extrémité (36) de celui-ci, et comprenant des moyens (52) de retenue provisoire de raccord qui définissent un axe de raccord (51) associé et qui comprennent des éléments mobiles de serrage de raccord (62a, 62b) ;

- des moyens (108, 122, 125) de déplacement en translation dudit premier support de raccord (34) par rapport audit corps (32) du dispositif, parallèlement à l'axe de raccord (51) associé audit premier support de raccord (34), entre une position rétractée et une position déployée.

8. Dispositif selon la revendication 7, dans lequel l'un au moins desdits premier et deuxième supports de raccords (34, 38) prend la forme d'une platine.

9. Dispositif selon la revendication 8, dans lequel lesdits éléments mobiles de serrage de raccord (62a, 62b) dudit au moins un support de raccord sont montés coulissants respectivement dans deux lumières diamétralement opposées (64a, 64b) formées dans ladite platine et s'étendant chacune selon une direction ayant au moins une composante radiale par rapport audit axe de raccord (51) correspondant.

10. Dispositif selon la revendication 8 ou 9, dans lequel lesdits moyens de retenue provisoire (52) appartenant à ladite platine (34, 38) comprennent au moins une rainure de centrage (88, 90) formée dans une face distale (58, 60) de ladite platine opposée audit corps (32) et conformée pour recevoir une lèvre d'extrémité (86) d'un raccord (18, 181, 182).

11. Dispositif selon l'une quelconque des revendications 7 à 10, comprenant en outre des moyens (46) de déplacement en translation dudit deuxième support de raccord (38) par rapport audit corps (32) du dispositif, parallèlement à l'axe de raccord (51) associé audit deuxième support de raccord (38), ainsi que des moyens (94, 98, 104) de verrouillage de la position de ce deuxième support de raccord (38) par rapport audit corps (32).

12. Dispositif selon la revendication 11, dans lequel lesdits moyens de déplacement en translation dudit deuxième support de raccord (38) par rapport audit corps (32) du dispositif comprennent un tube (46) solidaire dudit deuxième support de raccord (38) et dans ou sur lequel ledit corps (32) est monté coulissant, lesdits moyens (94, 98, 104) de verrouillage étant configurés pour verrouiller la position dudit tube (46) par rapport audit corps (32).

13. Dispositif selon l'une quelconque des revendications 7 à 12, dans lequel lesdits moyens (52) de retenue provisoire de raccord de l'un au moins desdits supports de raccords (34, 38) sont adaptés au centrage, par rapport à l'axe de raccord (51) correspondant, de raccords (181, 182) d'au moins deux types se distinguant par des diamètres intérieurs respectifs différents.

Description:
DISPOSITIF ET PROCÉDÉ D'EMMANCHEMENT DE DEUX RACCORDS AU BOUT DE DEUX CONDUITS, NOTAMMENT DANS UN AÉRONEF

DESCRIPTION DOMAINE TECHNIQUE

La présente invention concerne d'une manière générale la mise en communication fluidique de deux conduits au moyen d'un tuyau de liaison dont les extrémités opposées sont destinées à être respectivement fixées au bout de deux raccords emmanchés dans les deux conduits précités.

L'invention concerne plus particulièrement un dispositif et un procédé permettant l'emmanchement des deux raccords au bout des deux conduits en vue du raccordement mutuel ultérieur de ces deux tuyaux au moyen du tuyau de liaison.

L'invention peut être appliquée à tous types de conduits, mais est plus particulièrement destinée aux tuyaux de carburant dans les aéronefs. ÉTAT DE LA TECHNIQUE ANTÉRIEURE

Les aéronefs comportent en général des réseaux de tuyaux destinés à l'amenée du carburant depuis les réservoirs de carburant, qui sont habituellement logés dans le fuselage et/ou dans les ailes, jusqu'aux moteurs.

La figure 1 représente à titre d'exemple l'intérieur d'un fuselage d'avion, et illustre plus particulièrement une paroi de réservoir 10 délimitant un réservoir de carburant, ainsi qu'un plancher 12.

On aperçoit sur cette figure une partie d'un réseau 14 de tuyaux d'amenée de carburant. Certains tuyaux 16a, 16b de ce réseau 14 sont pourvus d'un raccord 18 emmanché dans une extrémité du tuyau et comprenant une bride 20 sur laquelle est fixée une extrémité d'un tuyau de liaison 22 dont l'autre extrémité est fixée d'une manière analogue sur un autre raccord 18 emmanché dans un autre tuyau 16b, 16a. Dans l'exemple typique illustré sur la figure 1, certains des tuyaux précités, référencés 16a sont montés traversants dans la paroi de réservoir 10 et forment des embouts de sortie de carburant au travers de cette paroi de réservoir. Comme l'illustre la figure 1, les tuyaux de liaison 22 sont en général des tuyaux droits.

Ce mode d'assemblage de tuyaux, ou plus généralement de conduits, par l'intermédiaire de raccords emmanchés, se rencontre également en ce qui concerne les tuyaux logés dans les ailes des avions, dont certains sont montés traversants dans des nervures des ailes.

D'une manière générale, le montage par emmanchement de chaque raccord dans le conduit ou tuyau correspondant est habituellement opéré à la main, l'opérateur s'efforçant d'obtenir une direction satisfaisante de l'axe du raccord. Dans le cas habituel de l'utilisation d'un tuyau de liaison droit, l'axe du raccord doit ainsi être aligné sur l'axe d'un autre tuyau auquel le raccord précité est destiné à être relié par le tuyau de liaison. Il est à noter que cet autre tuyau peut le cas échéant être déjà équipé de son propre raccord. Dans la présente description, l'axe d'un conduit, notamment d'un tuyau, est défini comme étant l'axe de la section de sortie considérée du conduit.

La figure 2 illustre une opération de montage par emmanchement à force d'un raccord 18 dans un tuyau 16a traversant la paroi de réservoir 10 de la figure 1.

Au cours d'une telle opération de montage du raccord, il existe un risque que le raccord passe par une position dans laquelle l'axe 24 du raccord est écarté de sa direction nominale 26, qui correspond à l'axe du tuyau 16a, d'un angle Θ supérieur à un angle de débattement maximal admissible pour le raccord, auquel cas ce dernier risque d'être endommagé. Le risque d'endommagement est particulièrement marqué lorsque le raccord comporte un joint d'étanchéité sur sa surface extérieure.

EXPOSÉ DE L'INVENTION

L'invention a notamment pour but d'apporter une solution simple, économique et efficace à ce problème, et en particulier de simplifier et de rendre plus fiables les opérations de montage des raccords dans les réseaux de conduits et tuyaux, notamment ceux destinés à la circulation de carburant dans les aéronefs.

L'invention propose à cet effet un procédé d'emmanchement de deux raccords respectivement au bout de deux conduits, notamment dans un aéronef, d'une manière permettant un raccordement mutuel ultérieur desdits raccords au moyen d'un tuyau de liaison, caractérisé en ce qu'il comprend :

- la fourniture d'un dispositif comprenant :

- un corps ;

- un premier support de raccord monté sur une première partie d'extrémité dudit corps et comprenant des moyens de retenue provisoire de raccord qui définissent un axe de raccord associé ;

- un deuxième support de raccord raccordé à une deuxième partie d'extrémité dudit corps opposée à ladite première partie d'extrémité de celui-ci, et comprenant des moyens de retenue provisoire de raccord qui définissent un axe de raccord associé ;

- des moyens de déplacement en translation dudit premier support de raccord par rapport audit corps du dispositif, parallèlement à l'axe de raccord associé audit premier support de raccord, entre une position rétractée et une position déployée ;

- la fixation des deux raccords respectivement sur les deux supports de raccords du dispositif, au moyen desdits moyens de retenue provisoire de raccord correspondants ;

- le positionnement du dispositif équipé desdits raccords de manière à disposer chacun de ces raccords en regard du conduit correspondant de sorte que chaque axe de raccord correspondant soit aligné avec un axe du conduit correspondant ;

- le déplacement du premier support de raccord par rapport au corps du dispositif, jusqu'à sa position déployée, entraînant l'emmanchement de chaque raccord dans le conduit correspondant ;

- le désengagement desdits moyens de retenue provisoire de chaque support de raccord de manière à libérer chacun des deux raccords.

Le procédé selon l'invention permet un emmanchement conjoint de deux raccords dans deux conduits ayant vocation à être ultérieurement reliés par un tuyau de liaison raccordé à ces deux raccords.

Les conduits considérés peuvent prendre la forme de tuyaux, tels que des tuyaux montés traversants dans des nervures d'ailes ou dans des parois de fuselage d'aéronef, ou encore des tuyaux de sortie de réservoirs de carburant d'aéronef s'étendant à l'intérieur et/ou à l'extérieur de tels réservoirs. Il peut également s'agir de conduits ou canaux ménagés dans l'épaisseur de parois, sans sortir du cadre de la présente invention.

Par emmanchement des raccords au bout des conduits, on entend couvrir indifféremment un emmanchement de raccords dans les conduits, ou autour de ces derniers lorsque ces conduits prennent la forme de tuyaux.

Le deuxième support de raccord peut être réalisé d'un seul tenant avec ledit corps ou, de préférence, être monté sur ledit corps, comme cela apparaîtra plus clairement dans ce qui suit.

D'une manière générale, le dispositif utilisé permet de guider les raccords au cours de leur emmanchement dans les conduits précités en garantissant une orientation correcte des axes respectifs des raccords. Le procédé selon l'invention permet ainsi de simplifier et de rendre plus fiable le montage des raccords dans les conduits.

Les axes de raccord définis respectivement par les premier et deuxième supports de raccords sont de préférence mutuellement parallèles.

Dans un mode de réalisation préféré de l'invention, les axes de raccord définis respectivement par les premier et deuxième supports de raccords sont confondus.

Le procédé est ainsi adapté au montage conjoint de deux raccords au bout de deux conduits d'axes confondus, ayant vocation à être ultérieurement reliés par un tuyau de liaison droit.

Préférentiellement, lesdits moyens de retenue provisoire de raccord de l'un au moins desdits supports de raccords comprennent des éléments mobiles de serrage de raccord. Dans ce cas, la fixation du raccord correspondant sur ledit support de raccord est opérée moyennant un déplacement desdits éléments mobiles de serrage de raccord.

Préférentiellement, l'un au moins desdits premier et deuxième supports de raccords prend la forme d'une platine. Dans ce cas, lesdits moyens de retenue provisoire de raccord appartenant à cette platine sont de préférence configurés pour permettre la retenue provisoire d'un raccord sur une face distale de ladite platine opposée audit corps.

Ces moyens de retenue provisoire de raccord comprennent avantageusement au moins une rainure de centrage formée dans la face distale de la platine, et conformée pour recevoir une lèvre d'extrémité d'un raccord.

Les moyens de retenue provisoire de raccord précités comprennent de préférence au moins deux éléments mobiles de serrage montés coulissants respectivement dans deux lumières diamétralement opposées formées dans la platine, ces lumières s'étendant chacune selon une direction ayant au moins une composante radiale, et préférentiellement, selon la direction radiale, par rapport à l'axe de raccord associé à la platine.

Chacun de ces éléments de serrage comprend avantageusement une plaque agencée en regard de la face distale de la platine, une vis montée dans ladite plaque, s'étendant au travers de la lumière correspondante de la platine, et comportant des moyens de serrage de la plaque sur la platine, ces moyens de serrage prenant par exemple la forme d'un écrou monté sur la vis et prenant appui sur une face proximale de la platine opposée à ladite face distale.

En variante, l'un au moins des premier et deuxième supports de raccords du dispositif peut être conçu pour pouvoir être inséré dans un raccord. Dans ce cas, les moyens de retenue provisoire de raccord appartenant à ce support de raccord comportent de préférence des éléments de serrage déplaçables radialement et destinés à exercer une pression de serrage radialement vers l'extérieur sur la surface interne d'un raccord.

Dans le mode de réalisation préféré de l'invention, les deux supports de raccords précités prennent respectivement la forme de platines dont les moyens de retenue provisoire de raccord sont configurés pour permettre la retenue provisoire d'un raccord sur une face distale de la platine opposée audit corps.

Par ailleurs, les moyens de déplacement du premier support de raccord par rapport au corps du dispositif comprennent de préférence des moyens de conversion d'un mouvement de rotation d'un actionneur du dispositif autour d'un axe du corps du dispositif, en un mouvement relatif de translation du premier support de raccord par rapport au corps précité.

Dans le mode de réalisation préféré de l'invention, les moyens de déplacement du premier support de raccord comprennent :

- un écrou monté rotatif et fixe en translation sur la première partie d'extrémité du corps du dispositif ;

- une tige solidaire du premier support de raccord et vissée dans l'écrou ;

- un suiveur de came solidaire d'un premier élément parmi ladite tige et le corps du dispositif ;

- une came solidaire de l'autre élément parmi ladite tige et le corps du dispositif, et configurée pour permettre un guidage du suiveur de came en translation parallèlement à l'axe de raccord correspondant.

Dans ce cas, le déplacement du premier support de raccord par rapport au corps du dispositif est opéré par un déplacement en rotation de l'écrou par rapport audit corps.

Les moyens de déplacement forment ainsi un mécanisme de type vis- écrou, permettant de convertir un déplacement en rotation de l'écrou en un déplacement en translation longitudinale du premier support de raccord. L'actionnement de ce type de moyens de déplacement requiert peu d'efforts de la part d'un utilisateur, et offre une bonne précision de manœuvre, de sorte que le dispositif utilisé est ainsi particulièrement ergonomique.

Bien entendu, l'écrou est avantageusement conçu de manière à présenter une friction qui soit suffisante pour prévenir un déplacement spontané du premier support de raccord.

Le suiveur de came est de préférence formé en saillie sur la tige précitée.

Ce suiveur de came est par exemple constitué d'un ergot.

La came est de préférence solidaire du corps de dispositif. Cette came est par exemple formée par les bords latéraux d'une lumière ménagée dans le corps du dispositif et s'étendant parallèlement à l'axe de raccord associé au premier support de raccord.

En variante, la came peut être formée par deux nervures ou par les flancs latéraux d'une rainure formés sur la surface intérieure du corps du dispositif.

Le dispositif comprend de préférence des moyens de déplacement en translation du deuxième support de raccord par rapport au corps du dispositif, parallèlement à l'axe de raccord correspondant, ainsi que des moyens de verrouillage de la position de ce deuxième support de raccord par rapport audit corps.

Dans ce cas, le procédé comprend une étape préalable d'ajustement de la longueur du dispositif, comprenant :

- un déplacement en translation du deuxième support de raccord du dispositif par rapport audit corps de ce dispositif, parallèlement à l'axe de raccord associé audit deuxième support de raccord ; puis

- l'activation des moyens de verrouillage de la position dudit deuxième support de raccord par rapport audit corps.

Le procédé permet ainsi un ajustement de la longueur globale du dispositif en fonction de l'écartement entre les deux conduits au bout desquels les deux raccords sont respectivement à emmancher.

Les moyens de déplacement en translation du deuxième support de raccord comportent de préférence un tube solidaire de ce deuxième support de raccord et dans lequel le corps du dispositif est monté coulissant, lesdits moyens de verrouillage étant dans ce cas conçus pour verrouiller la position de ce tube par rapport au corps.

Dans ce cas, le déplacement du deuxième support de raccord est obtenu par un déplacement en coulissement du corps du dispositif dans ou sur le tube solidaire du deuxième support de raccord.

En variante, le tube solidaire du deuxième support de raccord peut être monté coulissant dans le corps du dispositif. De préférence, les moyens de verrouillage précités définissent une série discrète de positions du tube par rapport au corps du dispositif, correspondant à une série d'écartements standardisés de conduits.

Ces moyens de verrouillage comprennent avantageusement un levier de serrage rapide à came excentrique.

Préférentiellement, les moyens de retenue provisoire de raccord de l'un au moins des supports de raccords sont adaptés au centrage, par rapport à l'axe de raccord correspondant, de raccords d'au moins deux types se distinguant par des diamètres intérieurs respectifs différents.

Le procédé peut ainsi être mis en œuvre pour des raccords de différents diamètres, au moyen d'un seul et même dispositif.

Dans le mode de réalisation préféré de l'invention, ces moyens de retenue provisoire de raccord, qui sont adaptés au centrage de raccords d'au moins deux types, comprennent une pluralité de rainures concentriques formées dans la face distale de la platine correspondante.

L'invention concerne aussi un procédé de mise en communication fluidique de deux conduits dans un aéronef, comprenant :

- l'emmanchement des deux raccords respectivement au bout des deux conduits au moyen d'un procédé d'emmanchement du type décrit ci-dessus ;

- le positionnement d'un tuyau de liaison entre les deux raccords dans l'alignement de ces derniers ;

- la fixation d'extrémités opposées du tuyau de liaison respectivement aux deux raccords.

Cette dernière étape comprend de préférence la fixation de deux brides d'extrémité du tuyau de liaison respectivement à deux brides d'extrémité respectives des deux raccords.

L'invention concerne également un dispositif pour la mise en œuvre d'un procédé du type décrit ci-dessus. Selon l'invention, le dispositif comprend :

- un corps ;

- un premier support de raccord monté sur une première partie d'extrémité du corps et comprenant des moyens de retenue provisoire de raccord qui définissent un axe de raccord associé ;

- un deuxième support de raccord raccordé à une deuxième partie d'extrémité du corps opposée à ladite première partie d'extrémité de celui-ci, et comprenant des moyens de retenue provisoire de raccord qui définissent un axe de raccord associé ;

- des moyens de déplacement en translation dudit premier support de raccord par rapport au corps du dispositif, parallèlement à l'axe de raccord correspondant, entre une position rétractée et une position déployée.

Comme expliqué ci-dessus, ce dispositif permet un montage conjoint de deux raccords ayant vocation à être reliés par un tuyau de liaison, et permet un guidage et un centrage de ces raccords au cours de leur emmanchement au bout des deux conduits précités.

Le dispositif permet ainsi de simplifier et de rendre plus fiable le montage de tels raccords.

Les moyens de retenue provisoire de raccord de l'un au moins des supports de raccords comprennent de préférence des éléments mobiles de serrage de raccord.

D'autres caractéristiques facultatives préférentielles de ce dispositif ont été décrites ci-dessus en relation avec le procédé selon l'invention.

BRÈVE DESCRIPTION DES DESSINS

L'invention sera mieux comprise, et d'autres détails, avantages et caractéristiques de celle-ci apparaîtront à la lecture de la description suivante faite à titre d'exemple non limitatif et en référence aux dessins annexés dans lesquels :

- la figure 1, déjà décrite, est une vue schématique partielle en perspective de l'intérieur d'un fuselage d'avion, illustrant un réseau de circulation de carburant ; - la figure 2, déjà décrite, est une vue schématique partielle en perspective à plus grande échelle de l'intérieur du fuselage de la figure 1, illustrant le montage d'un raccord sur un tuyau dudit réseau, selon un procédé d'un type connu ;

- la figure 3 est une vue schématique en perspective d'un dispositif selon un mode de réalisation préféré de l'invention, sur lequel sont montés deux raccords ;

- la figure 4 est une vue schématique en perspective du dispositif de la figure 3, illustré sans raccord ;

- la figure 5 est une vue schématique partielle à plus grande échelle du dispositif de la figure 3, illustrant un raccord d'un premier diamètre monté sur une platine du dispositif ; - la figure 6 est une vue semblable à la figure 5, illustrant un raccord d'un deuxième diamètre monté sur la platine représentée sur la figure 5 ;

- la figure 7 est une vue schématique partielle en coupe longitudinale du dispositif de la figure 3, illustrant la platine et le raccord de la figure 6 ;

- la figure 8 est une vue schématique partielle en perspective du dispositif de la figure 3, illustrant un corps du dispositif monté coulissant dans un tube solidaire d'une deuxième platine du dispositif, ainsi que des moyens de verrouillage de la position du tube par rapport au corps ;

- la figure 9 est une vue schématique partielle en perspective du dispositif de la figure 3, illustrant des moyens de déplacement de la première platine par rapport au corps du dispositif ;

- la figure 10 est une vue schématique partielle de dessus des éléments représentés sur la figure 8 ;

- la figure 11 est une vue schématique partielle en coupe longitudinale des éléments représentés sur la figure 8 ;

- la figure lia est une vue à plus grande échelle du détail Xla de la figure 11 ;

- la figure 12 est une vue schématique partielle en perspective de l'intérieur du fuselage de la figure 1, illustrant le positionnement de deux raccords en regard respectivement de deux tuyaux, au moyen du dispositif des figures 3 à 11 ;

- la figure 13 est une vue semblable à la figure 12, illustrant une opération subséquente d'emmanchement des deux raccords respectivement dans les deux tuyaux ; - la figure 14 est une vue à plus grande échelle illustrant une opération subséquente de désengagement de moyens de retenue provisoire du raccord monté sur la première platine du dispositif ;

- la figure 15 est une vue semblable à la figure 14 illustrant une opération subséquente de rétraction de la première platine ;

- la figure 16 illustre le raccordement subséquent des deux tuyaux de la figure 12 au moyen d'un tuyau de liaison.

Dans l'ensemble de ces figures, des références identiques peuvent désigner des éléments identiques ou analogues. EXPOSÉ DÉTAILLÉ D'UN MODE DE RÉALISATION PRÉFÉRÉ

Les figures 3 et 4 sont des vues générales d'un dispositif 30 selon un mode de réalisation préféré de l'invention, destiné à servir d'outillage pour le montage par emmanchement de deux raccords au bout de deux conduits ou tuyaux, en vue d'un raccordement mutuel ultérieur de ces raccords au moyen d'un tuyau de liaison.

Le dispositif 30 comprend un corps tubulaire 32, une première platine

34 montée sur une première extrémité 36 (figure 4) du corps 32, ainsi qu'une deuxième platine 38 montée sur une seconde extrémité 40 (figure 3) du corps 32 opposée à ladite première extrémité 36.

Les première et deuxième platines 34 et 36 forment respectivement des premier et deuxième supports de raccords, dans la terminologie de la présente invention.

La première platine 34 est en forme générale de disque, et est solidaire d'une tige 42 s'étendant en saillie depuis une face proximale 44 de cette platine perpendiculairement à cette face 44. La tige 42 est montée coulissante dans la première extrémité 36 du corps 32 au moyen d'un mécanisme de type vis-écrou, qui sera décrit plus loin. La tige 42 et le mécanisme de type vis-écrou forment des moyens de déplacement de la première platine 34 par rapport au corps 32, comme cela apparaîtra plus clairement dans ce qui suit.

La deuxième platine 38 est également en forme générale de disque, et est solidaire d'un tube 46 s'étendant en saillie depuis une face proximale 48 de cette platine perpendiculairement à cette face 48. La seconde extrémité 40 du corps 32 est montée coulissante dans l'extrémité libre 50 du tube 46. Ce dernier forme ainsi des moyens de déplacement en translation de la deuxième platine 38 par rapport au corps 32. Ce corps 32 comporte à proximité de sa seconde extrémité 40 des moyens de verrouillage de sa position par rapport au tube 46, qui seront décrits en détail dans ce qui suit.

Dans le mode de réalisation illustré, les deux platines 34 et 38 sont centrées par rapport à un axe commun pouvant être défini comme étant l'axe 51 du corps tubulaire 32. Cet axe 51 constitue donc l'axe de chaque platine 34, 38.

Chaque platine 34, 38 comporte des moyens 52 de retenue provisoire d'un raccord 18 (figure 3) sur la face distale 58, 60 de la platine. Ces moyens sont conçus pour permettre le centrage de raccords 18 sur chaque platine, et définissent ainsi des axes de raccord respectifs de ces platines, comme cela apparaîtra plus clairement dans ce qui suit. Dans le mode de réalisation illustré, ces axes de raccord se confondent avec l'axe 51 du corps 32 du dispositif.

Il est à noter que la figure 3 illustre le dispositif avec deux raccords 18 montés respectivement sur les platines 34, 38 de celui-ci, tandis que la figure 4 illustre le même dispositif sans aucun raccord.

Les figures 5 à 7 illustrent plus en détail les moyens 52 de retenue provisoire de raccords sur la première platine 34, qui sont semblables à ceux qui équipent la deuxième platine 38.

Ces moyens 52 comprennent deux mâchoires opposées 62a et 62b montées coulissantes dans deux lumières radiales 64a, 64b formées dans la platine 34. Chaque mâchoire 62a, 62b prend la forme d'une plaquette appliquée sur la face distale 58 de la platine, et comprenant un orifice de passage d'une vis 66 dont la tête 68 est appliquée sur la face distale 69 de la mâchoire et qui traverse la lumière 64a, 64b correspondante. Chaque mâchoire 62a, 62b comporte en outre un écrou de retenue 70 vissé sur l'extrémité de la vis 66, de l'autre côté de la platine 34, cet écrou 70 pouvant être aperçu sur les figures 3 et 4, ainsi que sur la figure 9 qui sera décrite dans ce qui suit. Chacune des deux mâchoires 62a, 62b forme un « élément mobile de serrage de raccord », dans la terminologie propre à l'invention.

Comme le montrent les figures 5 et 6, la platine 34 comporte une rainure diamétrale 72 formée dans la face distale 58 de la platine et qui est par exemple de section transversale rectangulaire. Cette rainure 72 est par exemple d'une profondeur sensiblement égale à la moitié de l'épaisseur de la platine 34.

Par ailleurs, les lumières radiales 64a et 64b sont formées dans le fond de la rainure 72, de part et d'autre du centre de la platine 34. Chaque lumière 64a, 64b est de largeur inférieure à la largeur de la rainure 72, de sorte que le fond de la rainure 72 forme un épaulement 74 de chaque côté des lumières 64a et 64b.

Chaque mâchoire 62a, 62b comporte un pion de centrage parallélépipédique 76 de section complémentaire à la section transversale de la rainure 72, et s'étendant en saillie depuis la face proximale de la mâchoire, au niveau d'une région médiane de cette mâchoire. Le pion 76 présente une étendue circonférentielle inférieure à celle de la mâchoire de sorte qu'une partie de la bride 20 d'un raccord puisse être enserrée entre des parties latérales de la mâchoire et la platine, comme représenté sur la figure 5, pour garantir la retenue du raccord sur la platine. Dans l'exemple illustré, ce sont en particulier les bords de deux oreilles de fixation 82 s'étendant en saillie radialement vers l'extérieur depuis la bride 20, qui sont enserrés entre chaque mâchoire 62a, 62b et la platine 34.

Comme l'illustrent les figures 5 et 6, chaque mâchoire 62a, 62b est déplaçable en coulissement le long de la lumière 64a, 64b correspondante, lorsque l'écrou 70 de la mâchoire est suffisamment desserré. Au cours d'un tel déplacement, le pion de centrage 76 de la mâchoire est guidé dans la rainure 72 de section complémentaire et assure ainsi le centrage de la mâchoire par rapport à la rainure.

Dans l'exemple illustré, chaque lumière 64a, 64b définit deux positions mutuellement espacées de la mâchoire 62a, 62b correspondante, permettant respectivement la retenue de raccords de deux diamètres différents, qui sont respectivement représentés sur les figures 5 et 6. La figure 5 montre un raccord 181 de plus petit diamètre intérieur Dl, par exemple égal à 2 pouces (5,08 cm), correspondant sensiblement à une position radialement interne des mâchoires 62a et 62b, tandis que la figure 6 montre un raccord 182 de plus grand diamètre intérieur D2, par exemple égal à 3,5 pouces (8,89 cm), correspondant à une position radialement externe des mâchoires 62a et 62b.

D'une manière connue en soi, chacun des raccords 181 et 182 précités comprend une portion tubulaire 78 présentant à l'une de ses extrémités la bride radiale 20 pourvue des oreilles de fixation 82 qui sont réparties autour de l'axe du raccord, chacune de ces oreilles étant pourvue d'un orifice 84 de passage pour vis de fixation. De plus, comme cela apparaît sur la figure 7, chaque raccord 181, 182 comporte une lèvre annulaire 86 faisant saillie longitudinalement au niveau de l'extrémité radialement interne de la bride radiale 20.

Dans le cadre du mode de réalisation préféré de l'invention, la lèvre annulaire 86 des raccords 181, 182 est mise à profit pour le centrage de ces raccords sur les platines 34 et 38 du dispositif. A cet effet, chaque platine comprend deux rainures annulaires de centrage 88, 90 coaxiales (figures 5 à 7) formées sur la face distale respective 58, 60 de la platine, et centrées par rapport à l'axe 51 de cette platine (non représenté sur les figures 5 et 6). Les diamètres intérieurs de ces deux rainures de centrage 88, 90 sont légèrement inférieurs respectivement aux diamètres intérieurs Dl et D2 des raccords 181, 182 de manière à permettre l'engagement de la lèvre annulaire 86 de chacun des raccords dans la rainure de centrage 88, 90 correspondante, comme illustré sur la figure 7 dans le cas du raccord 182 de plus grand diamètre.

Dans la terminologie propre à l'invention, les rainures de centrage 88 et 90 font partie des moyens de retenue provisoire de raccord et participent à la définition des axes de raccords 51.

La figure 8 illustre à plus grande échelle les moyens de verrouillage de la position relative du corps 32 du dispositif par rapport au tube 46 solidaire de la deuxième platine 38.

Ces moyens comprennent une portée cylindrique de révolution 92 faisant saillie sur le corps tubulaire 32 du dispositif à proximité de la seconde extrémité 40 de ce corps. Ces moyens comprennent également une tige filetée 94 traversant une lumière 95 du tube 46. Cette tige 94 présente une extrémité vissée dans la bague 92 et porte à son autre extrémité un axe 96 orthogonal à la tige 94. Les moyens de verrouillage comprennent enfin un levier 98 monté rotatif autour de l'axe 96 et présentant une came excentrique 100 autour de l'axe 96.

L'ensemble formé par la tige filetée 94 et le levier 98 forme un levier à serrage rapide dont le principe de fonctionnement est bien connu. Lorsque le levier 98 est dans une position relevée de desserrage, la came excentrique 100 n'est pas en contact avec le tube 46 de sorte que le corps 32 peut se déplacer librement dans le tube 46. En revanche, lorsque le levier 98 est suffisamment vissé sur la tige filetée 94 et que l'on abaisse le levier dans une position de serrage, la came excentrique 100 exerce une pression sur le tube 46 tendant à bloquer le déplacement de la portée 92 et donc du corps 32 dans le tube 46. Pour des raisons de clarté, la figure 8 montre le levier 98 dans une position abaissée mais insuffisamment vissée sur la tige 94 de sorte que la came excentrique 100 n'est pas en contact avec le tube 46.

La lumière 95 du tube 46 prend la forme d'une fente longitudinale 102 et d'une pluralité d'encoches 104 formées à intervalle régulier dans l'un des bords longitudinaux 106 de la fente 102. Ces encoches 104 définissent une série discrète de positions du corps 32 par rapport au tube 46, correspondant à une série discrète de longueurs du dispositif. Lorsque la tige 94 est amenée dans l'une des encoches 104 comme illustré sur la figure 8, et lorsque le levier 98 est ensuite abaissé en position de serrage, la pression exercée par la came excentrique 100 empêche toute rotation du corps 32 par rapport au tube 46 et prévient donc tout désengagement de la tige 94 hors de l'encoche 104.

Les figures 9 à 11 illustrent les moyens de déplacement de la première platine 34 par rapport au corps 32 du dispositif.

Ces moyens de déplacement comprennent un écrou 108 comprenant une partie tubulaire 110 montée rotative dans la première extrémité 36 du corps 32 (figure 11), ainsi qu'une bague de préhension 112 formée en saillie à l'extrémité de la partie tubulaire 110 du côté de la première platine 34. La bague de préhension s'étend à l'extérieur du corps 32 du dispositif. La partie tubulaire 110 de l'écrou 108 est libre en rotation mais bloquée en translation par rapport au corps 32. A cet effet, comme cela apparaît plus clairement sur la figure lia, cette partie tubulaire 110 présente par exemple une gorge 113a à section en V, et le corps 32 présente un orifice fileté de passage d'une vis de pression 113b dont la pointe vient en appui dans le fond de la gorge 113a, de sorte que cette vis de pression 113b forme une butée s'opposant à un déplacement en translation de l'écrou 108.

Les moyens de déplacement comprennent également la tige 42 s'étendant depuis la face proximale 44 de la première platine 34. Cette tige 42 comporte une portion filetée 114 sur laquelle est vissé l'écrou 108, une première bague d'extrémité 116 raccordée à la platine 34 et formant un épaulement 118 au niveau du raccordement de cette bague 116 à la portion filetée 114, ainsi qu'une tête annulaire d'extrémité 120 formée à l'extrémité libre de la tige 42, et portant un ergot 122 formant suiveur de came. La tête 120 de la tige 42 est montée coulissante dans le corps 32.

Les moyens de déplacement comprennent en outre une lumière longitudinale 124 ménagée dans le corps tubulaire 32, et traversée par l'ergot 122. Les bords 125 de cette lumière forment une came permettant le guidage de l'ergot 122 en translation parallèlement à l'axe 51 du corps 32.

Les moyens de déplacement décrits ci-dessus forment ainsi un mécanisme de type vis-écrou : lorsqu'un utilisateur du dispositif actionne l'écrou 108 en rotation, la tige 42, bloquée en rotation par l'ergot 122 guidé dans la lumière 124, se déplace en translation parallèlement à l'axe 51 par rapport au corps 32 et entraîne avec elle la première platine 34 entre une position rétractée et une position déployée.

Le dispositif décrit ci-dessus peut être utilisé pour la mise en œuvre d'un procédé de mise en communication fluidique de deux conduits dans un aéronef, ces conduits étant par exemple des tuyaux 16a, 16b de carburant logés dans le fuselage d'avion de la figure 1.

Un tel procédé comprend successivement :

- la fourniture d'un dispositif 30 du type décrit ci-dessus ;

- le cas échéant, le relevage du levier 98 en position de desserrage ; - un déplacement en coulissement du corps 32 du dispositif dans le tube 46 solidaire de la deuxième platine 38 du dispositif, puis l'engagement de la tige filetée 94 portant le levier 98 dans l'une des encoches 104 de manière à conférer au dispositif 30 une longueur adaptée à l'écartement entre les deux tuyaux 16a et 16b précités ;

- le vissage éventuel de la tige filetée 94, puis l'abaissement du levier 98 en position de serrage ;

- la fixation des deux raccords 18 respectivement sur les deux platines 34, 38 du dispositif, en insérant la lèvre annulaire 86 de chaque raccord dans la rainure de centrage 88, 90 appropriée de la platine correspondante, puis en déplaçant les deux mâchoires 62a, 62b de chaque platine radialement vers l'intérieur jusqu'à ce que chaque mâchoire recouvre une partie de la bride 20 du raccord correspondant, et enfin en serrant les écrous de retenue 70 de chacune des mâchoires ;

- le positionnement du dispositif 30 équipé des raccords 18 de manière à disposer chacun de ces raccords en regard du tuyau 16a, 16b correspondant, comme illustré sur la figure 12 ;

- l'actionnement en rotation de l'écrou 108 monté dans la première extrémité 36 du corps 32 du dispositif, de manière à déplacer la première platine 34 par rapport à ce corps 32, jusqu'à sa position déployée, entraînant l'emmanchement de chaque raccord dans le tuyau 16a, 16b correspondant, comme illustré sur la figure 13 ;

- la libération de chacun des deux raccords 18, en desserrant les écrous de retenue 70 des mâchoires 62a, 62b puis en déplaçant ces dernières radialement vers l'extérieur, comme illustré sur la figure 14 ;

- l'actionnement en sens inverse de l'écrou 108, de manière à déplacer la première platine 34 jusqu'à sa position rétractée par rapport au corps 32, comme illustré sur la figure 15 ;

- le retrait du dispositif 30 hors de la zone comprise entre les deux tuyaux 16a et 16b ;

- le positionnement d'un tuyau de liaison 22 entre les deux raccords 18 dans l'alignement de ces derniers ; puis - la fixation de deux brides d'extrémité du tuyau de liaison 22 respectivement aux brides 20 des deux raccords 18, comme illustré sur la figure 16.

Ce procédé permet, comme expliqué ci-dessus, un montage simple et fiable des raccords 18 dans les tuyaux 16a, 16b, permettant de réduire considérablement les risques d'endommagement des raccords.