Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
FUNCTIONAL MATTRESS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/234233
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to an assembly (1) formed of a mattress (2) and an associated device (3), wherein: the mattress has a groove (4) which is open on a sleeping face, and the associated device is designed to at least partially obstruct said groove when placed in said groove.

Inventors:
KASSOUL ABOUBAKR (FR)
Application Number:
PCT/FR2021/050470
Publication Date:
November 25, 2021
Filing Date:
March 22, 2021
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
KASSOUL ABOUBAKR (FR)
International Classes:
A47C20/02; A47C27/08; A47C27/14
Foreign References:
USD392145S1998-03-17
EP1352597A12003-10-15
US20070101505A12007-05-10
US8661591B12014-03-04
US2550293A1951-04-24
Attorney, Agent or Firm:
BREESE, Pierre (FR)
Download PDF:
Claims:
Revendications

1. Ensemble (1 ) formé d’un matelas (2) et d’un dispositif associé (3), dans lequel : - le matelas présente une rainure (4) ouverte sur une face de couchage

(5), la rainure étant partielle dans l’épaisseur du matelas et selon sa direction transverse, et

- le dispositif associé est conçu pour obstruer au moins partiellement ladite rainure lorsqu’il est placé dans ladite rainure.

2. Ensemble selon la revendication précédente, dans lequel le dispositif associé (3) présente une conformation complémentaire de la rainure (4), le dispositif associé obstruant totalement ladite rainure lorsqu’il est placé dans la rainure.

3. Ensemble selon la revendication précédente, dans lequel le dispositif associé présente une surface affleurant la face de couchage (5) lorsqu’il est placé dans la rainure.

4. Ensemble selon la revendication 2, dans lequel le dispositif est doté d’une partie qui fait saillie sur la face de couchage (5).

5. Ensemble selon l’une quelconque des revendications précédentes, comportant en outre un système d’attache (6) du dispositif associé (3) sur le matelas (2).

6. Ensemble selon la revendication précédente, dans lequel le dispositif (3) associé est gonflable.

7. Ensemble selon la revendication précédente, comportant en outre un moteur de gonflage (8) agencé pour gonfler le dispositif associé.

8. Ensemble selon la revendication précédente, dans lequel le matelas est équipé d’un conduit de gonflage (9) débouchant dans la rainure (4) et qui est prévu pour être raccordé à l’orifice de gonflage. 9. Ensemble selon la revendication précédente, dans lequel le matelas (2) comporte le moteur de gonflage (8).

10. Ensemble selon la revendication s, dans lequel le moteur de gonflage est distant du matelas, le matelas étant doté d’un orifice de gonflage raccordé fluidiquement au conduit de gonflage (9).

11. Drap housse (7) en deux ou plusieurs pièces (7’, 7”, 7”’) prévu pour un ensemble matelas (1) selon l’une quelconque des revendications précédentes, dont une ou plusieurs pièces (7’) sont prévues pour recouvrir le ou les matelas (2) avec une ou plusieurs parties qui tapissent la ou les rainures (4) dudit ensemble, la ou les autres pièces (7”, 7”’) étant prévues pour recouvrir le ou les dispositifs associés (3, 3’, 3’a) dudit ensemble.

Description:
MATELAS FONCTIONNEL

Domaine de l’invention

La présente invention concerne le domaine des matelas.

État de la technique

Quand un couple dort ensemble l’un sur le bras de l’autre, cela provoque une compression des vaisseaux et des nerfs du bras qui provoque une douleur qui impose un changement de position au bout de quelques dizaines de minutes.

Le nerf radial contribue à l’innervation sensitive de la main. C’est surtout un nerf moteur qui permet l’extension et la supination.

En l’absence de changement de position, la personne dont le bras est en dessous de l’autre peut subir une paralysie du nerf radial, qui est souvent appelée paralysie des amoureux. Cette paralysie est réversible.

Un but de l’invention est de proposer un matelas obviant cet inconvénient.

Exposé de l’invention

À cet effet, il est proposé, selon un premier aspect de l’invention, un ensemble formé d’un matelas et d’un dispositif associé, dans lequel :

• le matelas présente une rainure ouverte sur une face de couchage, et

• le dispositif associé est conçu pour obstruer au moins partiellement ladite rainure lorsqu’il est placé dans ladite rainure.

La rainure est partielle dans l’épaisseur du matelas. La rainure n’atteint pas la face opposée à la face de couchage. Bien sûr, lorsque le matelas dispose de deux faces de couchages, par exemple une face été et une face hiver, une ou plusieurs rainures peuvent être prévues sur une et/ou l’autre des deux faces.

Aussi, l’ensemble présente une configuration dans laquelle le matelas dispose d’une rainure dans laquelle passer le bras, et une configuration dans laquelle la rainure est au moins partiellement comblée pour un couchage classique.

Selon un mode de réalisation, le dispositif associé présente une conformation complémentaire de la rainure, le dispositif associé obstruant totalement ladite rainure lorsqu’il est placé dans la rainure. Selon une possibilité, le dispositif associé présente une surface affleurant la face de couchage lorsqu’il est placé dans la rainure.

Selon une autre possibilité, le dispositif associé est doté d’une partie qui fait saillie sur la face de couchage.

Avantageusement, l’ensemble selon le premier aspect de l’invention peut comporter un système d’attache du dispositif associé sur le matelas.

Dans un mode de réalisation, le dispositif associé est gonflable.

À cet effet, l’ensemble peut comporter en outre un moteur de gonflage agencé pour gonfler le dispositif associé.

Selon une possibilité, le moteur de gonflage peut être logé dans le dispositif associé.

Selon une autre possibilité, le moteur de gonflage peut être disposé à distance du dispositif associé, le dispositif associé étant doté d’un orifice de gonflage prévu pour être raccordé fluidiquement au monteur de gonflage.

Le matelas peut être équipé d’un conduit de gonflage débouchant dans la rainure et qui est prévu pour être raccordé à l’orifice de gonflage.

Le matelas peut comporter en son sein le moteur de gonflage.

Alternativement, le matelas peut être doté d’un orifice de gonflage raccordé fluidiquement au conduit de gonflage.

Selon un deuxième aspect de l’invention, il est proposé un drap housse en deux ou plusieurs pièces prévu pour un ensemble matelas selon le premier aspect de l’invention, ou l’un ou plusieurs de ses perfectionnements, dont une ou plusieurs pièces sont prévues pour recouvrir le ou les matelas dudit ensemble, la ou les autres pièces étant prévues pour recouvrir le ou les dispositifs associés dudit ensemble.

Description des figures

D’autres caractéristiques et avantages de l’invention apparaîtront au cours de la lecture de la description détaillée qui va suivre pour la compréhension de laquelle on se reportera aux dessins annexés dans lesquels :

• Figure 1 est une vue schématique de dessus d’un ensemble conforme à l’invention, • Figure 2 illustre sur sa partie supérieure une vue schématique latérale de l’ensemble de Figure 1, et illustre sur sa partie inférieure un grossissement d’un détail de la partie supérieure,

• Figure 3 illustre sur sa partie supérieure une première configuration de l’ensemble de Figure 1 et illustre sur sa partie inférieure une deuxième configuration de l’ensemble de Figure 1,

• Figure 4 illustre différents systèmes d’attache de l’ensemble illustré sur Figure 1 ,

• Figure 5 illustre un drap-housse pour l’ensemble illustré sur Figure 1,

• Figure 6 une vue schématique d’un ensemble conforme à l’invention,

• Figure 7 une vue schématique d’un ensemble conforme à l’invention,

• Figure 8 une vue schématique d’un autre ensemble conforme à l’invention,

• Figure 9 une vue schématique d’un autre ensemble conforme à l’invention,

• Figure 10 une vue schématique d’un autre ensemble conforme à l’invention.

Description des modes de réalisation

Les modes de réalisation décrits ci-après n’étant nullement limitatifs, on pourra notamment considérer des variantes de l’invention ne comprenant qu’une sélection de caractéristiques décrites, par la suite isolées des autres caractéristiques décrites, si cette sélection de caractéristiques est suffisante pour conférer un avantage technique ou pour différencier l’invention par rapport à l’état de la technique antérieure. Cette sélection comprend au moins une caractéristique, de préférence fonctionnelle sans détails structurels, ou avec seulement une partie des détails structurels si cette partie uniquement est suffisante pour conférer un avantage technique ou pour différencier l’invention par rapport à l’état de la technique antérieure.

En référence aux Figures 1 et 2, il est proposé un ensemble 1 formé d’un matelas 2 et d’un dispositif associé 3.

Le matelas présente une longueur, aussi appelée direction longitudinale, une largeur, aussi appelée direction transverse. La direction longitudinale et la direction transverse définissent un plan parallèle à une surface de couchage du matelas. Le matelas présente en outre une épaisseur, selon une direction perpendiculaire à la direction longitudinale et à la direction transverse.

Le matelas présente une rainure 4 sur une face de couchage 5. Comme cela est remarquable sur Figure 1, la rainure 1 est partielle selon la direction transverse. Dit autrement, la rainure ne débouche pas sur les bords latéraux du matelas. La rainure étant partielle, le matelas est plus confortable si on s’assoit sur les bords latéraux du matelas à la hauteur des rainures, car un seul compartiment au lieu de trois. Le matelas selon l’invention permet de conserver plus longtemps les hauteurs (éviter le tassement ou l’affaissement) des bords du matelas et du dispositif associé en cas de pression répétée sur les bords.

Le dispositif associé 3 est bloqué par 5 surfaces et n’est donc mobile que selon un seul axe, l’axe perpendiculaire à la surface du couchage, ce qui permet d’éviter que le dispositif associé sorte de la rainure ou glisse vers les cotés en cas d’application de forces de frottement dans le grand axe du dispositif quand l’individu se tourne. Cela permet également d’éviter que le matelas s’abime rapidement par les forces exercées sur des attaches.

Selon un autre mode de réalisation, la rainure pourrait déboucher uniquement sur un bord médial en cas d’un lit deux places avec deux matelas juxtaposés (décrit ci-dessous).

Le dispositif associé 3 peut être de forme exactement complémentaire à celle de la rainure 4, comme cela est plus particulièrement visible sur Figure 2.

Comme cela est remarquable sur Figure 2, la rainure 1 est partielle selon l’épaisseur du matelas.

Le dispositif associé est conçu pour obstruer au moins partiellement ladite rainure lorsqu’il est placé dans ladite rainure.

Le dispositif associé est par exemple un coussin.

Le dispositif associé, pourrait être formé d’une ou plusieurs pièces complémentaires. On peut ainsi mettre un ou plusieurs dispositifs associés ou coussins dans la rainure.

Aussi, l’ensemble présente une configuration dans laquelle le matelas dispose d’une rainure prévue pour passer le bras, et une configuration dans laquelle la rainure est au moins partiellement comblée pour permettre un couchage usuel, comme cela est mieux visible sur Figure 3.

La rainure 4 est réalisée selon la direction transversale du lit. D’autres directions sont possibles, comme l’illustre la rainure 4’ sur Figure 1. Les rainures peuvent être de dimensions différentes, de formes différentes, rectilignes ou non, transversales ou avec angles différents.

Le matelas 2 peut comporter une ou plusieurs rainures 4. Le dispositif associé 3 comble la rainure 4 complètement ou partiellement. Il peut être fait de n’importe quelle matière (une ou plusieurs), creux ou plein, de n’importe quelle forme, de toutes dimensions, gonflable ou non.

En référence à Figure 4, il est représenté différents systèmes d’attache 6, 6’ 6” du dispositif associé 3 sur le matelas. Le système d’attache 6 permet que le dispositif associé 3 ne tombe pas en cas de transfert du matelas.

Différents types de systèmes d’attache sont prévus, tels qu’un, nœud, un scratch, fermeture éclair, boutons, etc. Les matières peuvent varier.

Il est prévu un système d’attache 6 entre le matelas 2 et le dispositif associé 3 par des liens partant du matelas 2 et entourant le dispositif associé 3, les liens étant serré par des nœuds.

Il est prévu un système d’attache 6’ entre le matelas 2 et le dispositif associé 3 par deux scratchs partant de la face de couchage du matelas 2 et empêchant le retrait du dispositif associé 3 lorsqu’ils sont fixé l’un sur l’autres

Il est prévu un système d’attache 6” entre le matelas 2 et le dispositif associé 3 par des scratchs disposés sur le dispositif associé 3 et dans la rainure 4

En référence à Figure 5, il est illustré un drap housse 7 conforme à l’invention. Le drap housse 7 comporte deux ou plusieurs pièces 7’, 7”, 7”’, etc. L’une ou plusieurs des parties 7’ sont prévues pour recouvrir le ou les matelas 2 de l’ensemble.

La pièce 7’ est dotée d’une ou plusieurs parties qui suivent la ou les formes et les dimensions de la ou des rainures 4 sur le matelas 2. Cette pièce peut être faite par un seule ou plusieurs tissus, notamment pour la rainure 4.

La pièce 7’ peut avoir un ou plusieurs grands trous de même forme que la ou les rainures 4, notamment en cas de drap housse imperméable.

La pièce 7’ peut avoir un ou plusieurs grands trous dans le ou les fonds de la ou des rainures 4, pour pouvoir communiquer entre les rainures 4 en cas de tunnel permettant le passage d’un bras (décrit ci-dessous).

La pièce 7’ peut avoir une petite extension dans le ou les fonds de la ou des rainures 4, pour tapisser les parois du tunnel qui permet le passage d’un bras.

La pièce 7’ peut avoir des petits trous pour permettre au système d’attache 6 de fonctionner correctement, ainsi que des trous pour permettre à un système de gonflage (décrit ci-après) de passer.

La ou les autres des parties 7”, 7”’, etc. sont prévues pour recouvrir le ou les dispositifs associés 3, 3’,3’a, etc. Le dispositif associé 3 peut être gonflable.

Selon un mode de réalisation décrit en référence à Figure 6, l’ensemble 1 peut comporter un moteur de gonflage 8 agencé pour gonfler le dispositif associé 3.

Comme représenté, le moteur de gonflage 8 est disposé à distance du dispositif associé 3, le dispositif associé étant doté d’un orifice de gonflage prévu pour être raccordé fluidiquement au moteur de gonflage.

Plus précisément, le moteur de gonflage 8 est disposé au sein du matelas 2.

L’ensemble 1 comporte en outre un conduit 9 débouchant dans la rainure 4 et qui est prévu pour être raccordé à l’orifice de gonflage. Le conduit 9 peut être résistant à l’écrasement. Dans le cas contraire, le conduit 9 passe dans une gaine 10 résistante à l’écrasement.

Le dispositif associé 3 ne se détache pas complètement du matelas 2, se gonfle et se dégonfle donc à l’intérieur de la rainure 4.

Des systèmes antifuite 11 peuvent être disposés sur une extrémité de prise d’air du moteur de gonflage 8, sur un dispositif associé et les extrémités d’un conduit.

Selon une variante de l’invention non représentée, le moteur de gonflage 8 peut être distant du matelas 2, le matelas présentant alors un orifice de gonflage.

Selon une variante de l’invention non représentée, le moteur de gonflage 8 peut équiper le dispositif associé 3.

Selon une variante de l’invention non représentée, l’orifice de gonflage du dispositif associé 3 peut être doté d’une valve de surpression.

Le dispositif associé 3 peut être détachable du matelas 2.

En référence à Figure 7, on peut remarquer que différentes formes de dispositifs associés 3’ et 3” sont possibles.

Le dispositif 3’ est gonflable et présente une partie qui fait saillie sous forme d’édredon ou autres formes quand elle est gonflée.

Le dispositif 3” n’est pas gonflable, et peut présenter une configuration complémentaire de celle de 3’, créant ainsi un empilement de dispositifs associés. Ainsi quand le dispositif 3’ se gonfle l’empilement peut faire sailli sur la surface de couchage.

Dans une même rainure 4, on peut disposer un ou plusieurs dispositifs associé 3, 3”, etc. Les dispositifs associés selon l’invention peuvent être équipés d’un ou plusieurs bouts de tissus, disposés vers l’extérieur du matelas lorsqu’ils sont positionnés dans la rainure, de sorte qu’ils puissent être extraits plus facilement de la rainure.

Plusieurs dispositifs 3, 3’ ou 3”, etc. peuvent être complètement séparés, collés complètement ou partiellement (sur une surface, un point, un bord, etc.).

Plusieurs dispositifs 3, 3’ ou 3”, etc. peuvent être sur le même matelas, l’un et l’autre, ainsi que séparément.

Il est illustré sur Figure 8 le cas d’un lit deux places formé de deux matelas juxtaposés 2a, 2b. La rainure peut être formée et disposée à cheval sur les deux matelas par deux demi-rainures 4a et 4b, touchant par conséquent les bords médiaux , sans déboucher sur les bords latéraux des deux matelas juxtaposés. La rainure peut être comblée par deux ou plusieurs dispositifs associés 3a et 3b, etc. ou par un seul dispositif associé 3c.

Dans une variante représentée sur Figure 9, le dispositif associé à un matelas 2’ est composé de trois pièces juxtaposées 3’a, 3’b, 3’c. Comme illustré sur la figure, la pièce du milieu 3’b peut avoir par exemple un trou sous forme de tunnel par où le bras peut passer.

Dans une variante représentée sur Figure 10, il est proposé qu’un matelas 200 présente deux rainures 400a, 400b séparées par une partie centrale 200’ du matelas. La partie centrale présente une largeur prédéterminée et comprend un tunnel qui communique avec les deux rainures. Ainsi, un bras peut passer à travers le tunnel.

On connaît des matelas de type rigides et des matelas de type gonflables. Bien qu’elle vise les deux types de matelas, la présente invention trouvera des avantages certains pour les matelas de type rigide.

Bien sûr, les différentes caractéristiques, formes, variantes et modes de réalisation de l’invention peuvent être associées les unes avec les autres selon diverses combinaisons dans la mesure où elles ne sont pas incompatibles ou exclusives les unes des autres. En particulier, toutes les variantes et modes de réalisation décrits précédemment sont combinables entre eux.