Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
GENERATING AUTOMATICALLY LIST OF NEIGHBOURING CELLS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2006/100401
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns a device comprising a module (MG) for selecting in each of the meshes one of N best quantities, a module (ME) for estimating for each of the selections of N best quantities N ratios each respective of one of the selected N best quantities over the best quantity of the selection, a module (MS) for summing the estimated ratios for each cell pair constituted by the given cell and a selected cell, a central unit (UC) for ordering the sums of the ratios in ascending order, and a generator (GL) generating and storing an ordered list of selected cells having the highest sums of ratios, as neighbouring cells. The lists of cells capable of being generated are lists of intrafrequency, interfrequency and intersystem cells of a given cell.

Inventors:
PISCHELLA MYLENE (FR)
LUGARA DELPHINE (FR)
Application Number:
PCT/FR2006/050226
Publication Date:
September 28, 2006
Filing Date:
March 14, 2006
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
FRANCE TELECOM (FR)
PISCHELLA MYLENE (FR)
LUGARA DELPHINE (FR)
International Classes:
H04W24/02; H04W16/22; H04W36/00
Domestic Patent References:
WO2002045450A12002-06-06
WO2001013526A22001-02-22
Foreign References:
US6411819B12002-06-25
US6119005A2000-09-12
Attorney, Agent or Firm:
Lapoux, Roland (43 Boulevard Vauban BP 405 Guyancourt, Saint Quentin Yvelines Cedex, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS
1. Procédé pour générer automatiquement une liste de cellules voisines d'une cellule donnée (Ci) dans un réseau de radiocommunications cellulaire sur un fond de carte (Z) à mailles numérisées, le procédé comprenant les étapes de : pour chacune (m) des mailles, sélectionner N meilleures grandeurs relatives respectivement à N cellules (Cj) du réseau et simulées à une position du terminal mobile (T) supposée située dans la maille, N étant un nombre entier, estimer (E5) pour chacune des sélections de N meilleures grandeurs, N rapports chacun de l'une respective des N grandeurs sélectionnées sur la meilleure grandeur de la sélection, pour chaque couple de cellule constitué par la cellule donnée (Ci) et une cellule sélectionnée (Cj) parmi les N cellules, sommer (E6) les rapports estimés, générer (E7), ordonner (E8) et mémoriser une liste d'un nombre prédéterminé de cellules sélectionnées (Cj) ayant les plus grandes sommes de rapports, en tant que cellules voisines de la cellule donnée. Procédé conforme à la revendication 1, selon lequel, les cellules sélectionnées (Cj) ont des fréquences différentes de la fréquence de la cellule donnée (Ci), et la cellule donnée (Ci) est l'une des cellules d'un ensemble de cellules actives défini en chacune des mailles. Procédé conforme à la revendication 1, selon lequel, les cellules sélectionnées (Cj) sont incluses dans des réseaux de radiocommunications différents du réseau de radiocommunications de la cellule donnée (Ci), et la cellule donnée (Ci) est l'une des cellules d'un ensemble de cellules actives défini en chacune des mailles. Procédé conforme à la revendication 2 ou 3, selon lequel les rapports sont estimés uniquement lorsque la meilleure grandeur d'un ensemble de cellules actives défini pour la maille (m) est inférieure à un seuil prédéterminé. Procédé conforme à la revendication 1, selon lequel, la grandeur simulée de la cellule donnée est l'une des N meilleures grandeurs, la cellule donnée (Ci) et les cellules sélectionnées (Cj) ont une fréquence identique, et chaque rapport estimé est multiplié par la racine carrée du rapport de la grandeur respective de la cellule sélectionnée sur la grandeur de la cellule donnée lorsque la grandeur respective de la cellule sélectionnée est inférieure à la grandeur de la cellule donnée et du rapport de la grandeur de la cellule donnée sur la grandeur respective de la cellule sélectionnée lorsque la grandeur respective de la cellule sélectionnée est supérieure à la grandeur de la cellule donnée. Procédé conforme à l'une quelconque des revendications 1 à 5, comprenant une sélection de M grandeurs supérieures à un seuil prédéterminé parmi les N meilleures grandeurs sélectionnées, M étant un nombre entier inférieur ou égal à N, l'étape d'estimer n'estimant que les rapports des M grandeurs sélectionnées sur la meilleure grandeur des M grandeurs . Dispositif pour générer automatiquement une liste de cellules voisines d'une cellule donnée (Ci) dans un réseau de radiocommunications cellulaire sur un fond de carte (Z) à mailles numérisées, le dispositif comprenant : un moyen (MG) pour sélectionner en chacune (m) des mailles, N meilleures grandeurs relatives respectivement à N cellules (Cj) du réseau et simulées à une position du terminal mobile (T) supposée située dans la maille, N étant un nombre entier, un moyen (ME) pour estimer pour chacune des sélections de N meilleures grandeurs, N rapports chacun de l'une respective des N grandeurs sélectionnées sur la meilleure grandeur de la sélection, un moyen (MS) pour sommer les rapports estimés pour chaque couple de cellule constitué par la cellule donnée (Ci) et une cellule sélectionnée (Cj) parmi les N cellules, et des moyens respectivement pour générer (GL) , ordonner (UC) et mémoriser (UC) une liste d'un nombre prédéterminé de cellules sélectionnées ayant les plus grandes sommes de rapports, en tant que cellules voisines de la cellule donnée. Programme d'ordinateur sur un support d'informations pour générer automatiquement une liste de cellules voisines d'une cellule donnée (Ci) dans un réseau de radiocommunications sur un fond de carte (Z) à mailles numérisées, ledit programme comportant des instructions de programme qui lorsque ledit programme est chargé et exécuté dans un dispositif informatique (D) , réalisent les étapes de : pour chacune (m) des mailles sélectionner N meilleures grandeurs relatives respectivement à N cellules (Cj) du réseau et simulées à une position du terminal mobile (T) supposée située dans la maille, N étant un nombre entier, estimer (E5) pour chacune des sélections de N meilleures grandeurs, N rapports chacun de l'une respective des N grandeurs sélectionnées sur la meilleure grandeur de la sélection, pour chaque couple de cellule constitué par la cellule donnée (Ci) et une cellule sélectionnée (Cj) parmi les N cellules sommer (E6) les rapports estimés, et générer (E7), ordonner (E8) et mémoriser une liste d'un nombre prédéterminé de cellules sélectionnées (Cj) ayant les plus grandes sommes de rapports, en tant que cellules voisines de la cellule donnée .
Description:
Génération automatique de liste de cellules voisines

La présente invention concerne un procédé pour générer automatiquement des listes de cellules voisines d'une cellule donnée dans un réseau de radiocommunications cellulaire sur un fond de carte à mailles numérisées.

Plus particulièrement, elle a trait à une génération de listes de cellules voisines intrafréquence, interfréquence et intersystème pour une cellule appartenant à un réseau de radiocommunications de troisième génération (3GPP) du type UMTS (Universal Mobile Télécommunications System) .

Dans l'état de la technique, des systèmes de génération de liste de cellules utilisent des grandeurs physiques mesurées par des terminaux mobiles et retransmises par des contrôleurs de station de base ou des entités de supervision telle que des centres d'opération et de maintenance. Les réseaux sont initialisés avec des listes de cellules voisines non optimisées, et les systèmes génèrent et mettent à jour des listes de cellules voisines uniquement lorsque de nouvelles grandeurs physiques mesurées sont disponibles. Avec les systèmes actuels, à chaque modification du réseau de radiocommunications, il faut de nouveau optimiser les listes, ce qui est consommateur de temps et de ressources .

De plus, aucun des systèmes actuels n'ordonne les cellules dans les listes de cellules voisines. Par conséquent, il est impossible d'optimiser

l'utilisation de ces listes dans les réseaux de radiocommunications .

L'invention a pour objectif de remédier aux inconvénients précités en générant automatiquement une liste ordonnée de cellules voisines dans un réseau de radiocommunications cellulaire à partir de données de simulation, de manière à reconfigurer automatiquement et rapidement le réseau à chaque modification de celui-ci et améliorer rapidement les transferts des terminaux mobiles entre cellules qui dépendent directement de l'établissement des listes de cellules voisines.

Pour atteindre cet objectif, un procédé pour générer automatiquement une liste de cellules voisines d'une cellule donnée dans un réseau de radiocommunications cellulaire sur un fond de carte à mailles numérisées comprend les étapes de : pour chacune des mailles, sélectionner N meilleures grandeurs relatives respectivement à N cellules du réseau et simulées à une position du terminal mobile supposée située dans la maille, N étant un nombre entier, estimer pour chacune des sélections de N meilleures grandeurs, N rapports chacun de l'une respective des N grandeurs sélectionnées sur la meilleure grandeur de la sélection, pour chaque couple de cellule constitué par la cellule donnée et une cellule sélectionnée parmi les N cellules, sommer les rapports estimés, et générer, ordonner et mémoriser une liste d'un nombre prédéterminé de cellules sélectionnées ayant les plus grandes sommes de rapports, en tant que cellules voisines de la cellule donnée.

La liste de cellules voisines de la cellule donnée peut servir à la détermination d'un ensemble de cellules actives d'un terminal situé dans la cellule donnée, en mesurant des grandeurs entre le terminal et chacune des cellules la liste.

L'ordonnancement des cellules sélectionnées dans la liste conduit à réduire le nombre de cellules voisines attribuées à une cellule en ne conservant que les cellules voisines présentant les plus grandes sommes de rapports. Cette réduction de la taille des listes diminue l'occupation en mémoire par les listes et le nombre de grandeurs à mesurer entre le terminal et des cellules.

Selon une réalisation de l'invention, les cellules sélectionnées ont des fréquences différentes de la fréquence de la cellule donnée, et la cellule donnée est l'une des cellules d'un ensemble de cellules actives défini en chacune des mailles . La liste générée est alors une liste ordonnée de cellules interfréquence.

Selon une autre réalisation de l'invention, les cellules sélectionnées sont incluses dans des réseaux de radiocommunications différents du réseau de radiocommunications de la cellule donnée, et la cellule donnée est l'une des cellules d'un ensemble de cellules actives défini en chacune des mailles. La liste générée est alors une liste ordonnée de cellules intersystème.

Selon une autre caractéristique de l'invention, si la grandeur simulée de la cellule donnée est l'une des N meilleures grandeurs, la cellule donnée et les cellules sélectionnées ont une fréquence identique, et chaque rapport estimé est multiplié par la racine carrée du rapport de la grandeur respective de cellule sélectionnée sur la grandeur de la cellule

donnée lorsque la grandeur respective de la cellule sélectionnée est inférieure à la grandeur de la cellule donnée et du rapport de la grandeur de la cellule donnée sur la grandeur respective de la cellule sélectionnée lorsque la grandeur respective de la cellule sélectionnée est supérieure à la grandeur de la cellule donnée. La liste générée est alors une liste ordonnée de cellules intrafréquence.

L'invention a aussi pour objet un dispositif pour générer automatiquement une liste de cellules voisines d'une cellule donnée dans un réseau de radiocommunications cellulaire sur un fond de carte à mailles numérisées, le dispositif comprenant un moyen pour sélectionner en chacune des mailles, N meilleures grandeurs relatives respectivement à N cellules du réseau et simulées à une position du terminal mobile supposée située dans la maille, N étant un nombre entier, la cellule donnée pouvant appartenir à une liste de cellules voisines intrafréquence prédéterminée d'une cellule active avec laquelle le terminal mobile est en communication, ou la grandeur simulée de la cellule donnée étant l'une des N meilleures grandeurs. Le dispositif comprend également : un moyen pour estimer pour chacune des sélections de N meilleures grandeurs, N rapports chacun de l'une respective des N grandeurs sélectionnées sur la meilleure grandeur de la sélection, un moyen pour sommer les rapports estimés pour chaque couple de cellule constitué par la cellule donnée et une cellule sélectionnée parmi les N cellules,

des moyens respectivement pour générer, ordonner et mémoriser une liste ordonnée d'un nombre prédéterminé de cellules sélectionnées ayant les plus grandes sommes de rapports, en tant que cellules voisines de la cellule donnée.

Enfin, l'invention se rapporte à un programme d'ordinateur apte à être mis en œuvre dans un dispositif de génération selon l'invention. Le programme comprend des instructions de programme qui, lorsque le programme est chargé et exécuté sur ledit serveur, réalisent les étapes du procédé de génération selon l'invention.

D'autres caractéristiques et avantages de la présente invention apparaîtront plus clairement à la lecture de la description suivante de plusieurs réalisations préférées de l'invention, données à titre d'exemples non limitatifs, en référence aux dessins annexés correspondants dans lesquels :

- la figure 1 est un bloc-diagramme schématique d'un dispositif de génération de liste de cellules voisines selon l'invention ; la figure 2 est un fond de carte maillé représentant un environnement de simulation pour générer des listes de cellules voisines selon 1 ' invention ;

- la figure 3 est une illustration de changement de cellule intrafréquence, interfréquence, et intersystème selon l'invention ; et

- la figure 4 est un algorithme d'un procédé de génération de liste de cellules voisines selon 1 ' invention.

Le dispositif de génération de liste de cellules voisines D selon l'invention comprend principalement une unité centrale UC, un module de sélection de grandeurs MG, un module d'estimation ME, un module de sommation MS, un générateur de liste de cellules voisines GL, un simulateur de grandeurs SG et une base de données BD.

Dans la suite de la description, une cellule active d'un terminal mobile est la cellule dont la station de base est en communication avec le terminal .

Le procédé selon l'invention est mis en oeuvre par exemple sous la forme d'un logiciel implémenté dans le dispositif de génération D, tel qu'un ordinateur personnel, qui contient la base de données BD incluant notamment des données relatives à des réseaux de radiocommunications et à des grandeurs. Dans une variante, la base de données BD est dans un serveur de base de données relié au dispositif D localement ou à distance au travers d'un réseau de télécommunications du type internet.

Dans une autre variante, le simulateur de grandeurs SG est dans un dispositif du type ordinateur et distinct du dispositif D selon l'invention. Le simulateur SG est lié localement ou à distance à la base de données BD.

Le dispositif D peut communiquer avec des entités du réseau fixe d'un réseau de radiocommunications cellulaire de type UMTS, telles qu'un centre de maintenance OMC (Opération and Maintenance Center) et des interfaces terrestres entre des contrôleurs de station de base RNC (Radio Network Controller) pour un réseau UMTS afin de leur

transmettre rapidement des listes de cellules voisines générées selon l'invention lorsque le réseau est au moins modifié.

Le procédé de génération de liste de cellules voisines comprend principalement huit étapes El à E8, comme montré à la figure 4.

Initialement à l'étape El, un opérateur du dispositif D détermine une zone géographique Z comprenant des cellules du réseau de radiocommunications cellulaire UMTS pour lesquelles des listes de cellules voisines sont à générer. Lorsque le dispositif D est un ordinateur, la zone géographique déterminée Z est définie, par exemple, à l'aide de la souris de l'ordinateur pour tracer et déplacer une courbe fermée de taille variable sur un fond de carte numérisé affiché à l'écran de l'ordinateur. Les caractéristiques de la zone Z ainsi définie et présentant un contour en trait mixte sur la figure 2 sont numérisées et enregistrées dans la base de données BD. Dans cette base, les cellules sont identifiées par des identificateurs de cellule.

Initialement à l'étape E2, l'unité centrale UC découpe la zone géographique Z et donc le fond de carte en des mailles polygonales (éléments de surface) , par exemple des mailles carrées m de taille identique, comme montré à la figure 2. Si la zone Z est urbaine, le côté des mailles est par exemple de 5 m à 25 m environ. A l'étape E3, le simulateur de grandeurs SG simule des grandeurs comme si elles étaient mesurées dans un terminal mobile T situé dans une maille m. Les grandeurs simulées correspondent généralement à des puissances de réception ou des estimations de la qualité radio de signaux qui sont émis suivant des

liaisons descendantes (downlink) depuis des stations de base BS du réseau cellulaire vers le terminal mobile T. Comme il est connu, la réception d'un signal de puissance d'émission donnée d'une station de base contribue à définir une cellule du réseau de radiocommunications qui le plus souvent couvre plusieurs mailles.

Le simulateur SG suppose que le terminal mobile T est situé dans une maille m pour déterminer les grandeurs simulées qui seraient susceptibles d'être reçues par le terminal mobile avec un niveau suffisant. Des grandeurs simulées fournies par le simulateur SG peuvent être fondées par extrapolation de grandeurs physiques mesurées réellement dans la zone géographique Z notamment par des terminaux mobiles et retransmises par des contrôleurs de station de base ou des entités de supervision, et/ou à partir d'un modèle de propagation numérisé prédéterminé. Le simulateur SG dispose dans la base de données BD de données numériques de points géographiques régulièrement répartis en grille dans la zone et définis chacun par exemple par une longitude, une latitude et une altitude, de données routières, de voirie et hydrographiques, de données d'implantation de bâtiments, etc. Les grandeurs simulées sont mémorisées dans la base de données BD.

Dans une variante, les grandeurs sont prédéterminées indépendamment du procédé de génération de liste et mémorisées dans la base de données BD du dispositif D.

Pour un réseau de radiocommunications UMTS, les grandeurs correspondent à une puissance reçue mesurée dans le canal balise commun sur la voie descendante CPICH RSCP (Received Signal Code Power on Common Pilot Channel) ou un rapport d'énergie d'un élément

de code (chip) mesurée sur une densité spectrale de puissance dans une bande utile CPICH E c /N o . Pour les réseaux de radiocommunications GSM, les grandeurs correspondent aux paramètres normalisés "RXLEV" indiquant le niveau de champ de signal reçu par le terminal mobile parmi 64 niveaux exprimés en dBm.

Les grandeurs simulées par le simulateur SG sont déduites de grandeurs interfréquence extrapolées et/ou modélisées qui sont relatives à des canaux physiques selon le sens descendant qui sont transmis à des fréquences porteuses de cellules de la zone géographique Z différentes de la fréquence d'une cellule active dont la station de base est en communication avec le terminal mobile T et qui le plus souvent couvre au moins en partie une maille donnée dans laquelle le terminal mobile T est supposé être. Pour les grandeurs interfréquence, le procédé selon l'invention génère des listes de cellules voisines dites cellules voisines interfréquence. Une liste de cellules voisines interfréquence est utilisée dans la gestion des changements de cellule (handover) entre des cellules du même réseau de radiocommunications mais de fréquence différente, comme montré par les flèches 1 à la figure 3. Dans la réalisation préférée de l'invention, les cellules voisines interfréquence et la cellule active sont des cellules d'un réseau de radiocommunications commun UMTS.

Dans une première variante, les grandeurs simulées par le simulateur SG sont déduites de grandeurs intersystème extrapolées et/ou modélisées qui sont relatives à des canaux physiques de cellules de la zone géographique Z selon le sens descendant appartenant à un autre réseau de radiocommunications que celui de la cellule active dont la station de

base est en communication avec le terminal mobile T. Pour les grandeurs intersystème (interréseau) , le procédé selon l'invention génère des listes de cellules voisines dites cellules voisines intersystème. Une liste de cellules voisines intersystème est utilisée dans la gestion des changements de cellule entre des cellules de réseaux de radiocommunications différents, comme montré par la flèche 2 à la figure 3. Par exemple, la cellule active est une cellule d'un réseau de radiocommunications UMTS et les cellules voisines sont des cellules d'un réseau de radiocommunications GSM.

Dans une deuxième variante, les grandeurs simulées par le simulateur SG sont déduites de grandeurs intrafréquence extrapolées et/ou modélisées qui sont relatives à des canaux physiques de cellules de la zone géographique Z selon le sens descendant qui sont transmis à la même fréquence porteuse que celle de la cellule ou des cellules actives dont les stations de base sont en communication avec le terminal mobile T. Pour les grandeurs intrafréquence, le procédé selon l'invention génère des listes de cellules voisines dites cellules voisines intrafréquence . Une liste de cellules voisines intrafréquence est utilisée dans la gestion des changements de cellule entre des cellules de même fréquence, comme montré par la flèche 3 à la figure 3. Dans une réalisation préférée de l'invention, les cellules voisines intrafréquence, y compris la cellule donnée, et la cellule active sont des cellules du réseau de radiocommunications UMTS.

Les étapes suivantes E4 à E8 sont appliquées à une cellule donnée Ci du réseau de

radiocommunications et sont à répéter pour chacune des cellules, en tant que cellule donnée, de la zone géographique Z pour lesquelles une liste de cellules voisines est à générer. A l'étape E4, pour chacune m des mailles de la zone géographique Z, le module de sélection de grandeurs MG sélectionne N meilleures grandeurs simulées relatives respectivement à N cellules Cj du réseau de radiocommunications lorsque la cellule donnée Ci est l'une des cellules d'un ensemble de cellules actives défini en chacune des mailles, N étant un nombre entier. L'étape de sélectionner N meilleures grandeurs comprend un ordonnancement de grandeurs, relatives respectivement à des cellules Cj du réseau et simulées à une position du terminal mobile T supposée située dans la maille m, définissant un intervalle borné de grandeurs, une sélection de la grandeur de l'une des bornes de l'intervalle défini, et une sélection de ladite grandeur sélectionnée et de N-I grandeurs les plus proches de ladite grandeur sélectionnée, soit N grandeurs sélectionnées. Ladite grandeur sélectionnée est la meilleure grandeur de la sélection et les N meilleures grandeurs sont ladite grandeur sélectionnée et les N-I grandeurs les plus proches de ladite grandeur sélectionnée. Les N grandeurs sont sélectionnées parmi des grandeurs simulées dans des cellules qui sont considérées être mesurées à une position du terminal mobile T supposée située dans la maille m. Par exemple, lorsque des grandeurs sont relatives à des puissances, ladite grandeur sélectionnée correspond à la plus grande grandeur de l'intervalle borné. A contrario, lorsque des grandeurs sont relatives à des atténuations, ladite grandeur sélectionnée correspond à la plus petite

grandeur de l'intervalle borné. Les cellules sélectionnées Cj ont des fréquences différentes de la fréquence de la cellule donnée et la cellule donnée

Ci est l'une des cellules d'un ensemble de cellules actives défini en chacune des mailles. La sélection de cellules est mémorisée dans la base de données BD.

Dans la première variante à grandeurs simulées intersystème, les cellules sélectionnées Cj sont incluses dans des réseaux de radiocommunications différents de celui de la cellule donnée Ci et la cellule donnée Ci est l'une des cellules d'un ensemble de cellules actives défini en chacune des mailles .

Dans la deuxième variante à grandeurs simulées intrafréquence, pour chacune m des mailles, le module de sélection MG sélectionne N meilleures grandeurs intrafréquence simulées si la grandeur simulée de la cellule donnée Ci est l'une des N meilleures grandeurs. Dans cette variante, les stations de base de la cellule donnée Ci et les cellules sélectionnées Cj émettent à une fréquence identique.

A l'étape E5, pour chacune des sélections de N meilleures grandeurs simulées et donc pour chacune m des mailles, le module d'estimation ME détermine et mémorise la meilleure grandeur des N meilleures grandeurs de la sélection, et estime N rapports chacun de l'une respective des N grandeurs sélectionnées sur la meilleure grandeur déterminée de la sélection. Les grandeurs sont exprimées en valeur linéaire.

Dans une variante à l'étape E5, le module de sélection MG sélectionne M grandeurs supérieures à un seuil prédéterminé parmi les N meilleures grandeurs sélectionnées, M étant un nombre entier inférieur ou égal à N, et le module d'estimation ME détermine la

meilleure grandeur des M meilleures grandeurs et n'estime que les rapports des M grandeurs sélectionnées sur la meilleure grandeur des M grandeurs . Dans une autre variante pouvant être combinée à la variante précédente ainsi qu'à la première variante mais pas à la deuxième variante, les rapports sont estimés uniquement lorsque la meilleure grandeur des cellules voisines d'un ensemble de cellules actives défini pour la maille m est inférieure à un seuil prédéterminé. Cette autre variante limite le nombre de mailles pertinentes à traiter lors de la détermination des cellules intersystèmes et interfréquences. A l'étape E6, le module de sommation MS somme les rapports estimés pour chaque couple de cellule constitué par la cellule donnée Ci et une cellule sélectionnée Cj . Le module de sommation MS mémorise les sommes de rapports dans la base de données BD. A l'étape E7, le générateur de liste de cellules voisines GL génère une liste d'un nombre prédéterminé de cellules sélectionnées Cj ayant les plus grandes sommes de rapports , en tant que cellules voisines de la cellule donnée Ci. L'unité centrale UC ordonne et mémorise la liste générée dans la base de données BD en correspondance avec la cellule donnée à l'étape

E8. La liste ordonnée de cellules voisines générée est relative à des cellules voisines interfréquence.

Dans la première variante, la liste ordonnée de cellules voisines générée mémorisée dans la base de données BD est une liste ordonnée de cellules voisines intersystème.

Dans la deuxième variante, la liste ordonnée de cellules voisines générée mémorisée dans la base de données BD est une liste ordonnée de cellules

voisines intrafréquence, c'est-à-dire de fréquence identique, et la grandeur simulée de la cellule donnée est l'une des N meilleures grandeurs. Pour améliorer la génération de la liste de cellules voisines intrafréquence, chaque rapport estimé à l'étape E5 est multiplié par la racine carrée du rapport de la grandeur respective de cellule sélectionnée sur la grandeur de la cellule donnée lorsque la grandeur respective de la cellule sélectionnée est inférieure à la grandeur de la cellule donnée et du rapport de la grandeur de la cellule donnée sur la grandeur respective de la cellule sélectionnée lorsque la grandeur respective de la cellule sélectionnée est supérieure à la grandeur de la cellule donnée, avant d'être sommés à l'étape E6.

Ainsi, les listes générées sont mises à disposition des opérateurs de réseaux de radiocommunications et sont mémorisées dans des bases de données des contrôleurs de station de base ou des centres de maintenance, afin que les changements de cellule (handover) par les terminaux mobiles soient optimisés .

L'invention décrite ici concerne un procédé et un dispositif pour générer des listes de cellules voisines. Selon une implémentation préférée, les étapes du procédé sont déterminées par les instructions d'un programme de génération de liste de cellules voisines incorporé dans un dispositif informatique D tel qu'un ordinateur. Le programme comporte des instructions de programme qui, lorsque ledit programme est chargé et exécuté dans le dispositif informatique dont le fonctionnement est

alors commandé par l'exécution du programme, réalisent les étapes du procédé selon l'invention.

En conséquence, l'invention s'applique également à un programme d'ordinateur, notamment un programme d'ordinateur sur ou dans un support d'informations, adapté à mettre en œuvre l'invention. Ce programme peut utiliser n'importe quel langage de programmation, et être sous la forme de code source, code objet, ou de code intermédiaire entre code source et code objet tel que dans une forme partiellement compilée, ou dans n'importe quelle autre forme souhaitable pour implémenter le procédé selon l'invention.

Le support d'informations peut être n'importe quelle entité ou dispositif capable de stocker le programme. Par exemple, le support peut comporter un moyen de stockage ou support d'enregistrement, tel qu'une ROM, par exemple un CD ROM ou une ROM de circuit microélectronique, ou encore un moyen d'enregistrement magnétique, par exemple une disquette (floppy dise) ou un disque dur.

D'autre part, le support d'informations peut être un support transmissible tel qu'un signal électrique ou optique, qui peut être acheminé via un câble électrique ou optique, par radio ou par d'autres moyens. Le programme selon l'invention peut être en particulier téléchargé sur un réseau de type internet.

Alternativement, le support d'informations peut être un circuit intégré dans lequel le programme est incorporé, le circuit étant adapté pour exécuter ou pour être utilisé dans l'exécution du procédé selon 1 ' invention.