Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
ICE CRAMPON
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/234237
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to an ice crampon (1) designed to be attached to a footwear item. The ice crampon (1) comprises: - a front portion (200) which comprises at least one pair of front tips (202); - a rear portion (300) which comprises at least one pair of rear tips (302); - at least one flexible link (500) which connects the front portion (200) and the rear portion (300) to each other; - at least one intermediate portion (400) which is mounted on the flexible link (500) by being positioned between the front portion (200) and the rear portion (300), the at least one intermediate portion (400) comprising at least one pair of intermediate tips (402). The pair of front tips (202), the pair of rear tips (302) and the pair of intermediate tips (402) are configured to prevent the ice crampon (1) from sliding on ground and particularly on frozen ground. The front portion (200), the rear portion (300) and the at least one intermediate portion (400) are articulated independently of each other and the position of the intermediate portion (400) can be adjusted in relation to the flexible link (500).

Inventors:
IBARRA, Juan-Manuel (CREST, FR)
ODDOU, Paul (Oceanside, CA, US)
Application Number:
PCT/FR2021/050761
Publication Date:
November 25, 2021
Filing Date:
May 03, 2021
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
BLUE ICE EUROPE (ZA des Trabets, LES HOUCHES, FR)
International Classes:
A43C15/06
Attorney, Agent or Firm:
CABINET GERMAIN ET MAUREAU (5 place Robert Schuman, GRENOBLE, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Crampon à glace (1) destiné à être fixé à une chaussure, le crampon à glace (1) comprenant :

- une partie avant (200) comprenant au moins une paire de pointes avant (202) décalées entre elles suivant une direction latérale de la partie avant (200) ;

- une partie arrière (300) comprenant au moins une paire de pointes arrière (302) décalées entre elles suivant une direction latérale de la partie arrière;

- au moins un lien souple (500) qui relie la partie avant (200) et la partie arrière (300) entre elles suivant une direction longitudinale du crampon à glace (1) ;

- au moins une partie intermédiaire (400) montée sur le lien souple (500) en étant positionnée entre la partie avant (200) et la partie arrière (300), l'au moins une partie intermédiaire (400) comprenant au moins une paire de pointes intermédiaire (402) décalées entre elles suivant une direction latérale de la partie intermédiaire (400) ; ladite au moins une paire de pointes avant (202), ladite au moins une paire de pointes arrière (302) et ladite au moins une paire de pointes intermédiaire (402) étant configurées pour empêcher un glissement du crampon à glace (1) sur un sol et notamment un sol glacé ; la partie avant (200), la partie arrière (300) et ladite au moins une partie intermédiaire (400) étant indépendantes en articulation les unes par rapport aux autres au moins suivant la direction longitudinale et suivant lesdites directions latérales, et la position de la partie intermédiaire (400) étant réglable par rapport au lien souple (500) suivant la direction longitudinale.

2. Crampon à glace (1) selon la revendication 1, dans lequel l'au moins un lien souple est configuré pour être réglable en longueur de manière à régler la distance séparant la partie arrière (300) et la partie avant (200).

3. Crampon à glace (1) selon l'une quelconque des revendications 1 ou 2, dans lequel la partie avant (200) comprend un élément de liaison avant (204) configuré pour lier la partie avant (200) avec ledit au moins un lien souple (500), et dans lequel la partie arrière (300) comprend un élément de liaison arrière (304), configuré pour relier la partie arrière (300) avec ledit au moins un lien souple (500), la partie intermédiaire (400) étant configurée pour être démontable par rapport au lien souple (500) au niveau de l'élément de liaison arrière (304) ou de l'élément de liaison avant (204). 4. Crampon à glace (1) selon la revendication 3, dans lequel l'élément de liaison avant (204) comprend une encoche avant (206) sur laquelle est inséré l'au moins un lien souple (500), l'au moins un lien souple (500) ayant une largeur inférieure à la dimension latérale de l'encoche avant (206) suivant la direction latérale de la partie avant (200).

5. Crampon à glace (1) selon l'une quelconque des revendications 3 ou 4, dans lequel l'élément de liaison arrière (304) comprend une encoche arrière (306) sur laquelle est inséré l'au moins un lien souple (500), l'au moins un lien souple (500) ayant une largeur inférieure à la dimension latérale de l'encoche arrière (306) suivant la direction latérale de la partie arrière (300).

6. Crampon à glace (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, comprenant un seul lien souple (500) lequel a une largeur supérieure à 3 cm comptée perpendiculairement à la direction longitudinale du crampon à glace (1).

7. Crampon à glace (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, dans lequel l'au moins un lien souple (500) subit une tension longitudinale lorsque le crampon à glace (1) est fixé à la chaussure.

8. Crampon à glace (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 7, dans lequel la matière de l'au moins un lien souple (500) présente une rigidité telle que l'allongement du lien souple est inférieur à 15% lorsque le crampon à glace (1) est mis en tension longitudinale.

9. Crampon à glace (1) selon l'une quelconque des revendications 7 ou 8, dans lequel la tension longitudinale subie par le lien souple (500) entre la partie avant (200) et la partie arrière (300) assure un blocage par friction de la position longitudinale de la partie intermédiaire (400) le long du lien souple (500).

10. Crampon à glace (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 9, dans lequel la partie avant (200), la partie arrière (300) et l'au moins une partie intermédiaire (400) sont configurées pour s'emboîter entre elles lorsqu'elles sont superposées les unes par rapport aux autres dans une direction transversale du crampon à glace (1).

11. Crampon à glace (1) selon la revendication 10, dans lequel la partie avant (200), la partie arrière (300), et l'au moins une partie intermédiaire (400) sont comprises dans un volume inférieur à 450 mm3 lorsqu'elles sont emboîtées entre elles.

12. Crampon à glace (1) selon l'une quelconque des revendications 10 ou 11, dans lequel la partie avant (200), la partie arrière (300), et l'au moins une partie intermédiaire (400) sont comprises dans un parallélépipède ayant une dimension latérale comprise entre 35 mm et 70 mm, une dimension longitudinale comprise entre 75 mm et 150 mm, et une dimension transversale comprise entre 75 mm et 150 mm lorsqu'elles sont emboîtées entre elles. 13. Crampon à glace (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 12, dans lequel la partie avant (200) comprend une plateforme avant (208) destinée à recevoir une portion avant de la chaussure, et dans lequel la partie arrière (300) comprend une plateforme arrière (308) destinée à recevoir une portion arrière de la chaussure, la plateforme avant (208) et la plateforme arrière (308) ayant chacune une longueur suivant la direction longitudinale comprise entre 3 cm et

6 cm, et notamment sensiblement égale à 4 cm.

14. Crampon à glace (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 13, dans lequel la partie avant (200) comprend une fixation avant (210) et dans lequel la partie arrière (300) comprend une fixation arrière (310), au moins l'une parmi la fixation avant (210) et la fixation arrière (310) comprenant un levier (312) configuré pour prendre appui sur un épaulement compris sur une portion de la chaussure et pour placer l'au moins un lien souple (500) en tension longitudinalement lorsque les portions avant et arrière de la chaussure sont fixées au crampon à glace (1) par l'intermédiaire respectivement de la fixation avant (210) de la fixation arrière (310) du crampon à glace (1).

15. Crampon à glace (1) selon la revendication 14, dans lequel le levier (312) comprend un système de réglage micrométrique (316) configuré pour régler la hauteur du levier (312) par rapport audit épaulement de la chaussure.

Description:
DESCRIPTION

TITRE : Crampon à glace Domaine technique de l'invention

La présente invention concerne un crampon destiné à empêcher l'utilisateur de glisser lorsque le crampon est utilisé en alpinisme sur neige et glace ou en escalade sur terrain mixte. Etat de la technique

Dans la pratique des sports en montagne, comme l'alpinisme et notamment la randonnée sur glace ou l'escalade de cascades de glace, il est nécessaire de fixer un crampon à la chaussure de sorte à empêcher l'utilisateur de glisser.

Il est connu de l'état de la technique, d'utiliser un crampon à glace du type précité, ledit crampon étant pourvu de pointes pour empêcher le glissement. De manière générale, les pointes sont réparties sous l'ensemble du pied depuis l'avant du crampon jusqu'à l'arrière du crampon. De manière générale, le crampon est composé d'une partie avant et d'une partie arrière.

Certaines solutions de l'état de la technique proposent un crampon avec une partie avant plus longue pour permettre la disposition de davantage de pointes sous la chaussure. Une autre méthode décrite dans le document DE7529410U consiste à proposer un crampon à glace possédant plus que deux parties structurelles, notamment une partie intermédiaire pourvue de pointes. Ces solutions donnent satisfaction en ce qu'elles permettent une meilleure accroche de la chaussure équipée du crampon sur la glace.

Cependant l'augmentation des dimensions de la partie avant, ou l'adjonction d'une partie intermédiaire contribue à augmenter la masse du crampon à glace et diminue l'ergonomie et la compacité de l'ensemble du crampon lorsqu'il n'est pas monté sur la chaussure, par exemple lorsqu'il est stocké ou transporté.

Objet de l'invention

La présente invention a pour but de proposer une solution qui réponde à tout ou partie des problèmes cités ci-avant.

En particulier la présente invention a pour but de répondre à au moins l'un des objectifs suivants : proposer une bonne accroche sur un sol glacé ; être léger ; présenter un faible encombrement par une grande compacité ; présenter une facilité de rangement.

Ce but peut être atteint grâce à la mise en œuvre d'un crampon à glace destiné à être fixé à une chaussure, le crampon à glace comprenant :

- une partie avant comprenant au moins une paire de pointes avant décalées entre elles suivant une direction latérale de la partie avant ;

- une partie arrière comprenant au moins une paire de pointes arrière décalées entre elles suivant une direction latérale de la partie arrière; - au moins un lien souple qui relie la partie avant et la partie arrière entre elles suivant une direction longitudinale du crampon à glace ;

- au moins une partie intermédiaire montée sur le lien souple en étant positionnée entre la partie avant et la partie arrière, l'au moins une partie intermédiaire comprenant au moins une paire de pointes intermédiaire décalées entre elles suivant une direction latérale de la partie intermédiaire ; ladite au moins une paire de pointes avant, la paire de pointes arrière et ladite au moins une paire de pointes intermédiaire étant configurées pour empêcher un glissement du crampon à glace sur un sol et notamment un sol glacé ; la partie avant, la partie arrière et ladite au moins une partie intermédiaire étant indépendantes en articulation les unes par rapport aux autres au moins suivant la direction longitudinale et suivant lesdites directions latérales, et la position de la partie intermédiaire étant réglable par rapport au lien souple suivant la direction longitudinale.

Les dispositions précédemment décrites et notamment la présence du lien souple, permet d'articuler la partie avant, la partie arrière et l'au moins une partie intermédiaire individuellement. De cette manière, le crampon à glace peut s'adapter à différentes pointures de chaussures. Par ailleurs, le réglage de la partie intermédiaire par l'intermédiaire de l'au moins un lien souple permet par exemple de placer ladite partie intermédiaire en butée sur la partie avant ou sur la partie arrière, et de figer sa position une fois que le crampon à glace est en tension sur la chaussure. De cette manière, la position de la partie intermédiaire peut se régler longitudinalement sur le lien souple de sorte à s'adapter au terrain ou à la pratique de l'utilisateur.

Le crampon à glace peut en outre présenter une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, prises seules ou en combinaison. Selon un mode de réalisation, l'au moins un lien souple est configuré pour permettre le positionnement en butée de la partie intermédiaire sur la partie avant, ou sur la partie arrière. De cette manière, il est possible d'améliorer le confort de l'utilisateur lors de la montée.

Selon un mode de réalisation, l'au moins un lien souple est configuré pour permettre un réglage continu de la position de la partie intermédiaire par rapport au lien souple sur toute la longueur du lien souple. Ainsi, il est possible de réaliser un réglage fin de la partie intermédiaire sur la longueur du lien souple.

Selon un mode de réalisation, le réglage de la partie intermédiaire sur le lien souple est réalisé par friction. De cette manière, il est possible de régler la position de la partie intermédiaire au cours de l'utilisation du crampon à glace de manière simple par glissement de la partie intermédiaire sur la longueur du lien souple. Ainsi, le réglage de la position de la partie intermédiaire peut être réalisé rapidement sans nécessiter d'outillage particulier, comme un tournevis.

Selon un mode de réalisation, l'au moins un lien souple est configuré pour permettre un réglage continu de la position de la partie arrière par rapport au lien souple sur toute la longueur du lien souple. Ainsi, il est possible de réaliser un réglage fin de la partie arrière sur la longueur du lien souple.

Selon un mode de réalisation, le réglage de la partie arrière sur le lien souple est réalisé par friction. De cette manière, il est possible de régler la position de la partie arrière au cours de l'utilisation du crampon à glace de manière simple par glissement de la partie arrière sur la longueur du lien souple. Ainsi, le réglage de la position de la partie arrière peut être réalisé rapidement sans nécessiter d'outillage particulier, comme un tournevis.

Selon un mode de réalisation, l'au moins un lien souple est constitué d'une seule pièce s'étendant d'un seul tenant entre la partie avant et la partie arrière.

Selon un mode de réalisation, la partie avant comprend un élément de liaison avant, configuré pour lier la partie avant avec ledit au moins un lien souple, et dans lequel la partie arrière comprend un élément de liaison arrière, configuré pour relier la partie arrière avec ledit au moins un lien souple, la partie intermédiaire étant configurée pour être démontable par rapport au lien souple au niveau de l'élément de liaison arrière ou de l'élément de liaison avant.

De cette manière, il est possible de retirer complètement la partie intermédiaire du crampon à glace, par exemple pour augmenter la compacité et la légèreté du crampon à glace pour s'adapter à la pratique de l'utilisateur du crampon à glace.

Selon un mode de réalisation, ledit au moins un lien souple est configuré pour être réglable en longueur de manière à régler la distance séparant la partie arrière de la partie avant. De manière avantageuse, l'élément de liaison arrière et l'élément de liaison avant peuvent permettre le réglage en longueur dudit au moins un lien souple. Les dispositions précédemment décrites permettent de proposer un crampon à glace pour lequel le système de réglage en longueur est incorporé au crampon à glace. Par ailleurs le réglage de la longueur est continu le long du lien souple, de manière à régler très finement la longueur.

Selon un mode de réalisation, l'élément de liaison avant comprend une encoche avant, sur laquelle est inséré l'au moins un lien souple, l'au moins un lien souple ayant une largeur inférieure à la dimension latérale de l'encoche avant, suivant la direction latérale de la partie avant.

Selon un mode de réalisation, l'élément de liaison arrière comprend une encoche arrière sur laquelle est inséré l'au moins un lien souple, l'au moins un lien souple ayant une largeur inférieure à la dimension latérale de l'encoche arrière suivant la direction latérale de la partie arrière.

Selon un mode de réalisation, le crampon à glace comprend un seul lien souple, lequel a une largeur suffisante pour assurer la stabilité du crampon à glace de façon à ce que les parties avant, intermédiaire, et arrière restent sensiblement parallèles entre elles. Par exemple, la largeur du lien souple est supérieure à 3 cm comptée perpendiculairement à la direction longitudinale du crampon à glace.

De manière avantageuse, l'utilisation d'un lien souple avec une largeur importante peut améliorer la tenue latérale du crampon à glace. De plus, la combinaison d'un lien souple large avec une partie arrière, une partie intermédiaire, et une partie avant ayant des dimensions faibles permet de garantir une bonne stabilité de la chaussure sur le sol et proposer un crampon à glace avec un encombrement limité, et un poids faible.

Par ailleurs, un lien souple large peut faciliter le réglage de la position de la partie intermédiaire le long du lien souple et du réglage de la dimension de la partie avant et de la partie arrière.

Par « large », on entend une largeur du lien souple supérieure au tiers de la largeur de l'au moins une partie intermédiaire comptée dans la direction latérale de l'au moins une partie intermédiaire.

Selon un mode de réalisation, l'au moins un lien souple subit une tension longitudinale lorsque le crampon à glace est fixé à la chaussure.

Par exemple, la tension longitudinale est supérieure à 40 N, et plus particulièrement supérieure à 50 N, et notamment sensiblement égale à 60 N. Selon un mode de réalisation, la matière de l'au moins un lien souple présente une rigidité telle que l'allongement du lien souple est inférieur à 15% lorsque le crampon à glace est mis en tension longitudinale.

Par exemple, le matériau de l'au moins un lien souple peut comprendre le polyéthylène de masse molaire très élevée, et/ou le polyester haute ténacité, garantissant un allongement inférieur à 3%.

Selon ce mode de réalisation, la tension longitudinale subie par le lien souple entre la partie avant et la partie arrière assure un blocage par friction de la position longitudinale de la partie intermédiaire le long du lien souple.

Selon un mode de réalisation, le crampon à glace comprend deux liens souples latéraux.

Les dispositions précédemment décrites permettent d'apporter une stabilité latérale de la chaussure sur le crampon à glace, notamment en évitant la rotation relative de la partie avant, de la partie arrière et de la partie intermédiaire, notamment lorsque le crampon à glace est placé en tension longitudinalement. En d'autres termes, les dispositions précédemment décrites permettent de supprimer un pivotement latéral du crampon à glace.

Selon un mode de réalisation, chaque lien souple peut être choisi parmi : un morceau de câble, un morceau de sangle, un morceau de cordelette.

Selon un mode de réalisation, la partie avant, la partie arrière et l'au moins une partie intermédiaire sont configurées pour s'emboîter entre elles lorsqu'elles sont superposées les unes par rapport aux autres dans une direction transversale du crampon à glace.

Selon un mode de réalisation, l'au moins un lien souple est configuré pour permettre au crampon à glace de varier entre une configuration déployée dans laquelle le crampon à glace est apte à être fixé à la chaussure, et une configuration emboîtée dans laquelle la partie avant, la partie arrière et l'au moins une partie intermédiaire sont emboîtées entre elles. Il est donc bien compris que la souplesse du lien souple permet au crampon à glace de se replier sur lui-même notamment pour être rangé quand il est dans la configuration emboîtée.

Selon un mode de réalisation, le crampon à glace reste intègre lorsqu'il varie entre la configuration déployée et la configuration emboîtée. Il est donc bien compris qu'il n'est pas nécessaire de démonter le crampon à glace pour qu'il occupe la configuration emboîtée. Selon un mode de réalisation, la partie avant, la partie arrière, et l'au moins une partie intermédiaire sont comprises dans un volume inférieur à 450 mm 3 lorsqu'elles sont emboîtées entre elles.

Selon un mode de réalisation, la partie avant, la partie arrière, et l'au moins une partie intermédiaire sont comprises, lorsqu'elles sont emboîtées entre elles, dans un parallélépipède ayant une dimension latérale comprise entre 35 mm et 70 mm, une dimension longitudinale comprise entre 75 mm et 150 mm, et une dimension transversale comprise entre 75 mm et 150 mm.

Les dispositions précédemment décrites permettent de replier le crampon à glace lorsqu'il n'est pas utilisé. Cela permet d'avoir une très bonne compacité du crampon à glace dans une position repliée lors du transport ou du rangement du crampon à glace. Par ailleurs, le poids de l'ensemble du crampon à glace peut être faible.

Selon un mode de réalisation, la partie avant comprend une plateforme avant destinée à recevoir une portion avant de la chaussure, et dans lequel la partie arrière comprend une plateforme arrière destinée à recevoir une portion arrière de la chaussure, la plateforme avant et la plateforme arrière ayant une longueur suivant la direction longitudinale comprise entre 3 cm et 6 cm, et notamment sensiblement égale à 4 cm.

Selon un mode de réalisation, la partie avant comprend une fixation avant et la partie arrière comprend une fixation arrière, au moins l'une parmi la fixation avant et la fixation arrière comprend un levier configuré pour prendre appui sur un épaulement compris sur une portion de la chaussure et pour placer l'au moins un lien souple en tension longitudinalement lorsque les portions avant et arrière de la chaussure sont fixées au crampon à glace par l'intermédiaire respectivement de la fixation avant de la fixation arrière du crampon à glace.

De manière avantageuse, la présence de la partie intermédiaire permet de limiter la longueur de la plateforme avant et de la plateforme arrière tout en conservant une performance d'accroche du crampon à glace sur la glace.

Selon un mode de réalisation, la partie arrière comprend une fixation arrière configurée pour prendre appui sur un épaulement compris sur la portion arrière de la chaussure.

Selon un mode de réalisation, la fixation arrière est un fil exerçant une pression sur la chaussure pour éviter un jeu relatif entre la chaussure et le crampon à glace. Selon un mode de réalisation, la fixation arrière comprend un levier configuré pour placer l'au moins un lien souple en tension longitudinalement lorsque la portion avant de la chaussure est fixé au crampon à glace par l'intermédiaire de la fixation avant.

Selon un mode de réalisation, le levier est configuré pour placer la fixation arrière en tension sur l'épaulement.

Selon un mode de réalisation, le crampon à glace peut comprendre une sangle d'arrêt, par exemple disposée au niveau du levier, et configurée pour s'attacher autour de la chaussure.

Selon un mode de réalisation, la partie avant comprend une fixation avant destinée à fixer la partie avant avec la portion avant de la chaussure. Par exemple, la fixation avant peut être configurée pour prendre appui sur un épaulement compris sur la portion avant de la chaussure.

Selon un mode de réalisation, la fixation avant est un fil exerçant une pression sur la chaussure pour s'opposer à un jeu relatif entre la chaussure et le crampon à glace.

Selon un mode de réalisation, la fixation avant comprend un levier configuré pour placer l'au moins un lien souple en tension longitudinalement lorsque la portion arrière de la chaussure est fixée au crampon à glace par l'intermédiaire de la fixation arrière.

Selon un mode de réalisation, le levier est configuré pour placer la fixation avant en tension sur l'épaulement avant de la chaussure.

Selon un mode de réalisation, la fixation avant est rigide, et configurée pour s'adapter automatiquement à la forme de la portion avant de la chaussure.

Selon un autre mode de réalisation, la fixation avant est semi-rigide, par exemple la fixation avant peut comprendre une sangle réglable.

Description sommaire des dessins

D'autres aspects, buts, avantages et caractéristiques de l'invention apparaîtront mieux à la lecture de la description détaillée suivante de modes de réalisation préférés de celle-ci, donnée à titre d'exemple non limitatif, et faite en référence aux dessins annexés sur lesquels :

[Fig. 1] La figure 1 est une vue schématique du crampon à glace selon un mode de réalisation de l'invention.

[Fig. 2] La figure 2 est une vue schématique du crampon à glace selon un mode de réalisation de l'invention lorsqu'il est mis en tension sur une chaussure. [Fig. 3] La figure 3 est une vue schématique du crampon à glace de la figure 2 lorsqu'il est replié sur lui-même.

Description détaillée

Sur les figures et dans la suite de la description, les mêmes références représentent les éléments identiques ou similaires. De plus, les différents éléments ne sont pas représentés à l'échelle de manière à privilégier la clarté des figures. Par ailleurs, les différents modes de réalisation et variantes ne sont pas exclusifs les uns des autres et peuvent être combinés entre eux.

Comme illustré sur la figure 1, l'invention concerne un crampon à glace 1 destiné à être fixé à une chaussure.

Le crampon à glace 1 comprend une partie avant 200, une partie arrière 300, au moins une partie intermédiaire 400 et un lien souple 500.

La partie avant 200 comprend au moins une paire de pointes avant 202 décalées entre elles suivant une direction latérale de la partie avant 200.

Selon un mode de réalisation, la partie avant 200 comprend une fixation avant 210 destinée à fixer la partie avant 200 à la portion avant de la chaussure.

Par exemple, la fixation avant 210 peut être rigide, et configurée pour s'adapter automatiquement à la forme de la portion avant de la chaussure.

Alternativement, la fixation avant 210 peut être semi-rigide, par exemple la fixation avant 210 peut comprendre une sangle.

La partie arrière 300 comprend au moins une paire de pointes arrière 302 décalées entre elles suivant une direction latérale de la partie arrière.

La figure 1 présente un mode de réalisation dans lequel la partie arrière 300 comprend une fixation arrière 310 configurée pour prendre appui sur un épaulement compris sur la portion arrière de chaussure. La figure 2 illustre une configuration dans laquelle le crampon à glace 1 est fixé sur ladite chaussure.

Selon une variante non limitative, la fixation arrière 310 est un fil exerçant une pression sur la chaussure pour éviter un jeu relatif entre la chaussure et le crampon à glace 1.

Selon une autre variante non limitative, la fixation arrière 310 comprend un levier 312 configuré pour placer l'au moins un lien souple 500 en tension longitudinalement lorsque la portion avant de la chaussure est fixée au crampon à glace 1 par l'intermédiaire de la fixation avant 210. Par exemple, la mise en tension de l'au moins un lien souple 500 par le levier 310 peut être réalisée lorsque la fixation avant 210 comprend une butée rigide ou semi-rigide. De manière avantageuse, le levier 312 peut comprendre un système de réglage micrométrique 316, par exemple une vis, configuré pour régler la hauteur du levier 312 par rapport à un épaulement de la chaussure. De cette manière, le crampon à glace 1 peut s'adapter à différents types de chaussures, ou de s'adapter à un allongement possible du lien souple 500, lorsque le crampon à glace 1 est en tension sur la chaussure.

Alternativement ou conjointement, le crampon à glace 1 peut comprendre une sangle d'arrêt 314, par exemple disposée au niveau du levier 312, et configurée pour s'attacher autour de la chaussure.

Selon un mode de réalisation, la partie avant 200 comprend une plateforme avant 208 destinée à recevoir une portion avant de la chaussure, et la partie arrière 300 peut comprendre une plateforme arrière 308 destinée à recevoir une portion arrière de la chaussure.

Selon ce mode de réalisation, la plateforme avant 208 et la plateforme arrière 308 peuvent présenter une longueur suivant la direction longitudinale comprise entre 3 cm et 6 cm, et notamment sensiblement égale à 4 cm.

Comme indiqué plus haut, le crampon à glace comprend également au moins un lien souple 500 qui relie la partie avant 200 et la partie arrière 300 entre elles suivant une direction longitudinale du crampon à glace 1. Par exemple l'au moins un lien souple 500 est constitué d'une seule pièce s'étendant d'un seul tenant entre la partie avant 200 et la partie arrière 300.

Selon une variante non limitative représentée sur la figure 1, la partie avant 200 comprend un élément de liaison avant 204 configuré pour lier la partie avant 200 avec ledit au moins un lien souple 500.

L'élément de liaison avant 204 peut notamment comprendre une encoche avant 206 sur laquelle l'au moins un lien souple 500 est inséré, l'au moins un lien souple 500 ayant une largeur inférieure à la dimension latérale de l'encoche avant 206 suivant la direction latérale de la partie avant 200.

Alternativement ou conjointement, la partie arrière 300 peut comprendre un élément de liaison arrière 304, configuré pour relier la partie arrière 300 avec le lien souple 500.

L'élément de liaison arrière 304 peut comprendre une encoche arrière 306 sur laquelle l'au moins un lien souple 500 est inséré, l'au moins un lien souple 500 ayant une largeur inférieure à la dimension latérale de l'encoche arrière 306 suivant la direction latérale de la partie arrière 300. Selon un mode de réalisation, ledit au moins un lien souple 500 est configuré pour être réglable en longueur. De manière avantageuse, l'élément de liaison arrière 304 et l'élément de liaison avant 204 peut permettre le réglage en longueur dudit au moins un lien souple 500.

Selon un mode de réalisation, le crampon à glace 1 comprend un seul lien souple 500 lequel a une largeur suffisante pour assurer la stabilité du crampon à glace de façon à ce que les parties avant, intermédiaire, et arrière restent parallèles entre elles, notamment lorsque le crampon à glace 1 est en tension longitudinale suite à une fixation sur la chaussure. Par exemple, la largeur du lien souple peut être supérieure à 3 cm comptée perpendiculairement à la direction longitudinale du crampon à glace 1.

Selon un autre mode de réalisation non représenté, le crampon à glace 1 comprend deux liens souples 500 latéraux.

Selon un mode de réalisation, chaque lien souple 500 peut être constitué par un morceau de câble, un morceau de sangle ou un morceau de cordelette.

Le crampon à glace 1 comprend également au moins une partie intermédiaire 400 montée sur le lien souple 500 en étant positionnée entre la partie avant 200 et la partie arrière 300. L'au moins une partie intermédiaire 400 comprend au moins une paire de pointes intermédiaire 402, ces pointes étant décalées entre elles suivant une direction latérale de la partie intermédiaire 400.

De manière avantageuse, la partie intermédiaire 400 peut être configurée pour être démontable par rapport au lien souple 500 au niveau de l'élément de liaison arrière 304 ou de l'élément de liaison avant 204. De cette manière, il est possible de retirer complètement la partie intermédiaire 400 du crampon à glace 1, par exemple pour favoriser la compacité et la légèreté du crampon à glace 1 pour s'adapter à la pratique de l'utilisateur du crampon à glace 1.

Ladite au moins une paire de pointes avant 202, ladite au moins une paire de pointes arrière 302 et ladite au moins une paire de pointes intermédiaire 402 sont configurées pour empêcher un glissement du crampon à glace 1 sur un sol, notamment un sol glacé.

Par ailleurs, la partie avant 200, la partie arrière 300 et ladite au moins une partie intermédiaire 400 sont indépendantes en articulation les unes par rapport aux autres au moins suivant la direction longitudinale et suivant lesdites directions latérales.

Enfin, la position de la partie intermédiaire 400 est réglable par rapport au lien souple 500 suivant la direction longitudinale. De manière avantageuse, l'au moins un lien souple 500 peut être configuré pour permettre le positionnement en butée de la partie intermédiaire 400 sur la partie avant 200, ou sur la partie arrière 300. Comme illustré sur les figures, l'au moins un lien souple 500 est configuré pour permettre un réglage continu de la position de la partie intermédiaire 400 par rapport au lien souple 500 sur toute la longueur du lien souple 500. En particulier, le réglage de la partie intermédiaire 400 sur le lien souple 500 peut être réalisé par friction.

Par ailleurs, il peut être prévu que l'au moins un lien souple 500 soit configuré pour permettre un réglage continu de la position de la partie arrière 300 par rapport au lien souple 500 sur toute la longueur du lien souple 500. En particulier, le réglage de la partie arrière 300 sur le lien souple 500 peut être réalisé par friction.

Les dispositions précédemment décrites permettent au crampon à glace 1 de venir se fixer à une chaussure.

Selon un mode de réalisation, l'au moins un lien souple 500 subit une tension longitudinale lorsque le crampon à glace 1 est fixé à la chaussure.

Par exemple, la tension longitudinale est supérieure à 40 N, et plus particulièrement supérieure à 50 N et notamment sensiblement égale à 60 N.

De manière avantageuse, la tension longitudinale subie par le lien souple 500 entre la partie avant 200 et la partie arrière 300 assure un blocage positif par exemple par friction de la position longitudinale de la partie intermédiaire 400 le long du lien souple 500.

Selon un mode de réalisation, la matière de l'au moins un lien souple 500 présente une rigidité telle que l'allongement du lien souple est inférieur à 15% lorsque le crampon à glace 1 est mis en tension longitudinale.

Par exemple, le matériau de l'au moins un lien souple 500 peut comprendre le polyéthylène de masse molaire très élevée et/ou du polyester haute ténacité garantissant un allongement inférieur à 3%.

La présence de la partie intermédiaire 400 permet notamment de limiter la longueur de la plateforme avant 208 et de la plateforme arrière 308 tout en conservant une performance d'accroche du crampon à glace 1 sur la glace.

Lorsque le crampon à glace 1 n'est pas fixé à la chaussure, les dispositions précédemment décrites, notamment la présence du lien souple 500, permettent d'articuler la partie avant 200, la partie arrière 300 et l'au moins une partie intermédiaire 400 individuellement.

De cette manière, et comme illustré sur la figure 3, la partie avant 200, la partie arrière 300 et l'au moins une partie intermédiaire 400 peuvent être configurées pour s'emboîter entre elles lorsqu'elles sont superposées les unes par rapport aux autres dans une direction transversale du crampon à glace 1. Par exemple, la partie avant 200, la partie arrière 300, et l'au moins une partie intermédiaire 400 peuvent être comprises dans un volume inférieur à 450 mm 3 lorsqu'elles sont emboîtées entre elles.

Alternativement ou conjointement, la partie avant 200, la partie arrière 300, et l'au moins une partie intermédiaire 400 peuvent être comprises dans un parallélépipède ayant une dimension latérale comprise entre 35 mm et 70 mm, une dimension longitudinale comprise entre 75 mm et 150 mm, et une dimension transversale comprise entre 75 mm et 150 mm lorsqu'elles sont emboîtées entre elles.

Ainsi, et de manière avantageuse, l'au moins un lien souple 500 est configuré pour permettre au crampon à glace 1 de varier entre une configuration déployée dans laquelle le crampon à glace 1 est apte à être fixé à la chaussure, et une configuration emboîtée dans laquelle la partie avant 200, la partie arrière 300 et l'au moins une partie intermédiaire 400 sont emboîtées entre elles. Il est donc bien compris que la souplesse du lien souple 500 permet au crampon à glace 1 de se replier sur lui- même notamment pour être rangé quand il est dans la configuration emboîtée.

Selon un mode de réalisation, le crampon à glace 1 reste intègre lorsqu'il varie entre la configuration déployée et la configuration emboîtée. Il est donc bien compris qu'il n'est pas nécessaire de démonter le crampon à glace 1 pour qu'il occupe la configuration emboîtée.

Ainsi, le crampon à glace 1 est apte à être replié sur lui-même lorsqu'il n'est pas utilisé. Cela permet d'augmenter la compacité du crampon à glace 1 dans une position repliée lors du transport ou du rangement du crampon à glace 1. Par ailleurs, le poids de l'ensemble du crampon à glace 1 peut être faible.

Enfin, et de manière avantageuse, l'utilisation d'un lien souple 500 avec une largeur importante peut améliorer la tenue latérale du crampon à glace 1. De plus, la combinaison d'un lien souple 500 large avec une partie arrière 300, une partie intermédiaire 400, et une partie avant 200 ayant des dimensions faibles permet de garantir une bonne stabilité de la chaussure sur le sol et présenter un crampon à glace 1 avec un encombrement limité, et un poids allégé.

Par ailleurs, un lien souple 500 large peut faciliter le réglage de la position de la partie intermédiaire 400 le long du lien souple 500 et le réglage de la dimension entre la partie avant 200 et la partie arrière 300.

Par « large », on entend une largeur du lien souple 500 supérieure au tiers de la largeur de l'au moins une partie intermédiaire 400 comptée dans la direction latérale de l'au moins une partie intermédiaire 400. Les dispositions précédemment décrites permettent d'apporter une stabilité latérale de la chaussure sur le crampon à glace 1, notamment en évitant la rotation relative de la partie avant 200, de la partie arrière 300 et de la partie intermédiaire 400 notamment lorsque le crampon à glace 1 et placé en tension longitudinalement. En d'autres termes, les dispositions précédemment décrites permettent de supprimer un pivotement latéral du crampon à glace 1.