Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
INSERT-SHEET PICK-UP DEVICE, LOADING DEVICE, COPY-RECEIVING STATION AND MACHINE FOR PROCESSING ELEMENTS IN SHEET FORM
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/137169
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to an insert-sheet pick-up device (13) for an insert-sheet loading device (10) of a station for receiving copy (500), the pick-up device (13) comprising a suction element (20) configured to pick up an insert sheet, characterized in that the pick-up device (13) comprises a pivoting axis (30) and at least one telescopic arm (33) comprising a proximal arm (33a) one end of which is fixed to the pivoting axis (30) and a distal arm (33b), able to move with respect to the proximal arm (33a) and one end of which is pivot-articulated to the suction element (20) so as to move the suction element (20) between a raised position and a lowered position according to a vertical movement of the suction element (20). The present invention also relates to an insert-sheet loading device, to a copy-receiving station and to a machine for processing elements in sheet form comprising said insert-sheet pick-up device.

More Like This:
Inventors:
CHATRY PATRICE (FR)
CUENNET LUDOVIC (CH)
STEINER MAUDE (CH)
Application Number:
PCT/EP2017/025021
Publication Date:
August 17, 2017
Filing Date:
February 07, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
BOBST MEX SA (CH)
International Classes:
B65H33/04; B65H3/08; B65H31/32
Foreign References:
DE19516023A11996-11-07
US4509736A1985-04-09
US4171081A1979-10-16
Other References:
None
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Dispositif de saisie (13) de feuilles d'encart pour dispositif de chargement (10) de feuilles d'encart d'une station de réception des poses (500), le dispositif de saisie (13) comportant un élément d'aspiration (20) configuré pour saisir une feuille d'encart, caractérisé en ce que le dispositif de saisie (13) comporte un axe pivotant (30) et au moins un bras télescopique (33) comportant un bras proximal (33a) dont une extrémité est fixée à l'axe pivotant (30) et un bras distal (33b), mobile par rapport au bras proximal (33a) et dont une extrémité est articulée en pivotement avec l'élément d'aspiration (20) pour déplacer l'élément d'aspiration (20) entre une position haute et une position basse selon un mouvement vertical de l'élément d'aspiration (20).

2. Dispositif de saisie (13) selon la revendication précédente, caractérisé en ce que le bras télescopique (33) s'allonge lorsqu'il pivote en position basse.

3. Dispositif de saisie (13) selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que dans la position haute, le bras télescopique (33) est en position proche de l'horizontale.

4. Dispositif de saisie (13) selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'il comporte au moins un élément de contrôle (36) de l'allongement du bras distal (33b) en fonction de l'angle de pivotement de l'axe pivotant (30), configuré pour coopérer avec le bras distal (33b) du bras télescopique (33).

5. Dispositif de saisie (13) selon la revendication précédente, caractérisé en ce que l'élément de contrôle (36) comporte un guidage linéaire ou courbe.

6. Dispositif de saisie (13) selon l'une des revendications 4 ou 5, caractérisé en ce que le l'élément de contrôle (36) comporte une rainure inclinée,

- le positionnement du bras distal (33b) dans une première position (39a) de la rainure correspondant à un allongement minimum du bras télescopique (33) en position haute,

- le positionnement du bras distal (33b) dans une deuxième position (39b) de la rainure correspondant à un allongement maximum du bras télescopique (33) en position basse, le bras télescopique (33) ayant pivoté d'un angle maximum prédéterminé (a) entre la première et la deuxième position, et

- l'hypoténuse d'un triangle rectangle dont l'une des cathètes (b) correspond à l'allongement (a) du bras télescopique (33) sur ledit angle maximum prédéterminé (a) s'inscrivant dans ladite rainure.

7. Dispositif de saisie (13) selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'un des bras parmi le bras distal (33b) et le bras proximal (33a) comporte au moins un trou oblong (34) à guidage linéaire, coopérant avec au moins un pion (35) porté par l'autre bras pour modifier la longueur du bras télescopique (33).

8. Dispositif de saisie (13) selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que le bras proximal (33a) comporte une paroi double prenant en sandwich le bras distal (33b).

9. Dispositif de saisie (13) selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'élément d'aspiration (20) comporte au moins une tête d'aspiration (23) pivotante. 10. Dispositif de saisie (13) selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'élément d'aspiration (20) comporte une barre d'aspiration.

1 1 . Dispositif de saisie (13) selon la revendication précédente, caractérisé en ce qu'il comporte deux bras télescopiques (33) dont des extrémités respectives sont articulées en pivotement avec une extrémité respective de la barre d'aspiration (20).

12. Dispositif de saisie (13) selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'il comporte au moins un actionneur (41 ) configuré pour entraîner l'axe pivotant (30) en pivotement.

13. Dispositif de saisie (13) selon la revendication précédente, caractérisé en ce que l'actionneur (41 ) est configuré pour s'arrêter automatiquement sous l'effet d'un contre- effort.

14. Dispositif de saisie (13) selon l'une des revendications 12 ou 13, caractérisé en ce que l'actionneur (41 ) est configuré pour déplacer une première extrémité d'un levier (42) dont une deuxième extrémité est fixée à l'axe pivotant (30).

15. Dispositif de chargement (10 ; 10') de feuilles d'encart, caractérisé en ce qu'il comporte un dispositif de saisie (13) de feuilles d'encart selon l'une des revendications précédentes.

16. Station de réception des poses (500) d'une machine de traitement (1 ) d'éléments en forme de feuilles (10), caractérisée en ce qu'elle comporte un dispositif de chargement (10 ; 10') de feuilles d'encart selon la revendication précédente.

17. Machine de traitement (1 ) d'éléments en forme de feuilles, caractérisée en ce qu'elle comporte une station de réception des poses (500) selon la revendication précédente.

Description:
DISPOSITIF DE SAISIE DE FEUILLES D'ENCART, DISPOSITIF DE CHARGEMENT, STATION DE RECEPTION DES POSES ET MACHINE DE TRAITEMENT D'ELEMENTS EN FORME DE FEUILLES

La présente invention concerne un dispositif de saisie de feuilles d'encart pour l'encartage entre piles de poses dans une zone de réception d'une station de réception des poses. La présente invention concerne également un dispositif de chargement de feuilles d'encart, une station de réception des poses et une machine de traitement d'éléments en forme de feuilles comportant ledit dispositif de saisie de feuilles d'encart.

Dans les stations de réception, la séparation des poses consiste, après façonnage et éjection complète des déchets, à rompre les points d'attache entre les poses d'une feuille au moyen d'un outil supérieur mâle et d'un outil inférieur femelle montés verticalement l'un au- dessus de l'autre dans la zone de réception des feuilles. L'outil supérieur est constitué d'éléments pousseurs légèrement plus petits que le pourtour des poses. L'outil inférieur est constitué d'une grille dont la forme des mailles correspond généralement au pourtour des poses. Les poses tombent à travers ces mailles et s'empilent en piles verticales dans la zone de réception.

Pour former des piles de poses séparées et stables sous ces outils, sur la palette de réception de la station, un encartage périodique d'une feuille de stabilisation s'avère nécessaire. L'encartage consiste à disposer une feuille d'encart, telle qu'une feuille pleine, entre des piles de poses. Pour que cet encartage puisse être effectué sans nécessiter un arrêt concomitant de l'unité de production, on utilise un dispositif communément appelé grille de réception non-stop.

Pour effectuer une manœuvre d'encartage, une feuille d'encart est saisie sur une pile de feuilles d'encart disposée à proximité de la zone de réception. La feuille d'encart est ensuite lâchée sur la grille de réception non-stop de poses. La grille de réception non-stop portant la feuille d'encart se déplace ensuite sous l'outil inférieur de séparation des poses. Puis, la grille de réception non-stop retourne au-dessus de la pile de feuilles d'encart recevoir une nouvelle feuille. En quittant la zone de réception, la grille croise les dents d'un peigne qui a pivoté en position de retenue pour retenir la feuille d'encart et ainsi les poses empilées sur cette feuille d'encart, dans la zone de réception. La grille de réception non-stop permet ainsi la dépose d'une feuille d'encart entre les piles de poses et le soutien des poses pendant l'évacuation des piles de poses sans arrêt de la production.

La saisie de la feuille d'encart puis sa dépose sur la grille de réception non-stop est généralement réalisée au moyen d'un dispositif à ventouses. Un exemple de dispositif à ventouses connu comporte une barre de ventouses pouvant pivoter entre une position basse dans laquelle les ventouses viennent saisir le bord d'une feuille d'encart et une position haute pour soulever la feuille et la lâcher ensuite sur la grille de réception non-stop. Ce dispositif présente l'avantage d'être peu encombrant, en particulier, l'encombrement de la barre de ventouses en position haute est compatible avec l'espace résiduel situé sous le tapis d'évacuation de la station d'évacuation, elle-même située au-dessus du système de chargement des feuilles d'encart.

Toutefois, la zone de saisie des feuilles d'encart se décale du bord de la feuille avec l'abaissement de la hauteur de la pile de feuilles du fait du mouvement fauchant de la barre de ventouses. Plus la hauteur de la pile de feuilles d'encart diminue et plus la zone de saisie s'écarte du bord de la feuille, ce décalage augmentant avec l'augmentation de la profondeur des bacs de réserve. Le positionnement de la feuille d'encart peut alors devenir imprécis. La feuille d'encart peut se retrouver décalée sur la grille de réception non-stop, puis décalée entre les poses de la pile. Le positionnement correct de la feuille d'encart entre les piles de poses n'est alors plus garanti.

Un des buts de la présente invention est de proposer un dispositif de saisie de feuilles d'encart amélioré permettant de saisir la feuille d'encart dans une même zone de saisie, avec un encombrement réduit, quelque soit la hauteur de la pile de feuilles d'encart.

A cet effet, la présente invention a pour objet un dispositif de saisie de feuilles d'encart pour dispositif de chargement de feuilles d'encart d'une station de réception des poses, le dispositif de saisie comportant un élément d'aspiration configuré pour saisir une feuille d'encart, caractérisé en ce que le dispositif de saisie comporte un axe pivotant et au moins un bras télescopique comportant un bras proximal dont une extrémité est fixée à l'axe pivotant et un bras distal, mobile par rapport au bras proximal et dont une extrémité est articulée en pivotement avec l'élément d'aspiration pour déplacer l'élément d'aspiration entre une position haute et une position basse selon un mouvement vertical de l'élément d'aspiration.

La combinaison du mouvement pivotant des bras télescopiques et leur allongement/raccourcissement permet d'effectuer un mouvement vertical de l'élément d'aspiration entre les positions haute et basse. La zone de saisie peut ainsi être réalisée toujours au même endroit de la feuille d'encart, permettant d'assurer que la feuille d'encart soit bien positionnée pour l'opération d'encartage. Ce dispositif de saisie de feuilles d'encart prend donc peu de place tout en permettant de descendre l'élément d'aspiration suffisamment bas dans le logement du bac pour saisir une feuille d'encart au fond du bac. Un tel agencement d'encombrement réduit est plus simple et plus économique à réaliser que de prévoir par exemple un bac mobile verticalement en fonction de la hauteur de la pile contenue.

Selon une ou plusieurs caractéristiques du dispositif de saisie, prise seule ou en combinaison :

- le bras télescopique s'allonge lorsqu'il pivote en position basse,

- dans la position haute, le bras télescopique est en position proche de l'horizontale,

- le dispositif de saisie comporte au moins un élément de contrôle de l'allongement du bras distal en fonction de l'angle de pivotement de l'axe pivotant, configuré pour coopérer avec le bras distal du bras télescopique,

- l'élément de contrôle comporte un guidage linéaire ou courbe,

l'élément de contrôle comporte une rainure inclinée,

- le positionnement du bras distal dans une première position de la rainure correspondant à un allongement minimum du bras télescopique en position haute,

- le positionnement du bras distal dans une deuxième position de la rainure correspondant à un allongement maximum du bras télescopique en position basse, le bras télescopique ayant pivoté d'un angle maximum prédéterminé entre la première et la deuxième position, et

- l'hypoténuse d'un triangle rectangle dont l'une des cathètes correspond à l'allongement du bras télescopique sur ledit angle maximum prédéterminé s'inscrivant dans ladite rainure,

- l'un des bras parmi le bras distal et le bras proximal comporte au moins un trou oblong à guidage linéaire, coopérant avec au moins un pion porté par l'autre bras pour modifier la longueur du bras télescopique,

- le bras proximal comporte une paroi double prenant en sandwich le bras distal,

- l'élément d'aspiration comporte au moins une tête d'aspiration pivotante,

- l'élément d'aspiration comporte une barre d'aspiration,

- le dispositif de saisie comporte deux bras télescopiques dont des extrémités respectives sont articulées en pivotement avec une extrémité respective de la barre d'aspiration,

- le dispositif de saisie comporte au moins un actionneur configuré pour entraîner l'axe pivotant en pivotement,

- l'actionneur est configuré pour s'arrêter automatiquement sous l'effet d'un contre- effort,

- l'actionneur est configuré pour déplacer une première extrémité d'un levier dont une deuxième extrémité est fixée à l'axe pivotant.

L'invention a aussi pour objet un dispositif de chargement de feuilles d'encart, caractérisé en ce qu'il comporte un dispositif de saisie de feuilles d'encart tel que défini précédemment.

L'invention a aussi pour objet une station de réception des poses d'une machine de traitement d'éléments en forme de feuilles, caractérisée en ce qu'elle comporte un dispositif de chargement de feuilles d'encart tel que défini précédemment.

L'invention a encore pour objet une machine de traitement d'éléments en forme de feuilles, caractérisée en ce qu'elle comporte une station de réception des poses telle que définie précédemment.

DESCRIPTION SOMMAIRE DES DESSINS

D'autres avantages et caractéristiques apparaîtront à la lecture de la description de l'invention, ainsi que sur les figures annexées qui représentent un exemple de réalisation non limitatif de l'invention et sur lesquelles :

La figure 1 illustre de façon très schématique un exemple de machine de traitement d'éléments en forme de feuilles.

La figure 2 montre un premier exemple de réalisation d'un dispositif de chargement de feuilles d'encart, agencé à côté d'une zone de réception de poses, avec une grille de réception non-stop située dans la zone de réception et un dispositif de saisie de feuilles d'encart en position haute.

La figure 3 est une vue similaire à la figure 2, avec la grille de réception non-stop située au-dessus d'un bac de réserve de feuilles d'encart.

La figure 4 montre une vue en perspective du dispositif de saisie de la figure 2 en position basse.

La figure 5 montre une vue en perspective du dispositif de saisie de la figure 2 en position haute.

La figure 6a montre une vue de côté d'éléments du dispositif de saisie de la figure 2 en position haute. La figure 6b est une vue similaire à la figure 6a avec le dispositif de saisie en position basse.

La figure 7 est une vue schématique illustrant les relations géométriques entre l'angle de pivotement du bras télescopique, l'allongement du bras télescopique, l'orientation et la dimension d'une rainure d'un élément de contrôle de l'allongement du bras distal du dispositif de saisie de la figure 2.

La figure 8 montre un deuxième exemple de réalisation d'un dispositif de chargement de feuilles d'encart avec une grille de réception non-stop et un encarteur en position sortie.

Sur ces figures, les éléments identiques portent les mêmes numéros de référence. Les réalisations suivantes sont des exemples. Bien que la description se réfère à un ou plusieurs modes de réalisation, ceci ne signifie pas nécessairement que chaque référence concerne le même mode de réalisation, ou que les caractéristiques s'appliquent seulement à un seul mode de réalisation. De simples caractéristiques de différents modes de réalisation peuvent également être combinées ou interchangées pour fournir d'autres réalisations.

On désigne les directions longitudinale, verticale et transversale indiquées sur la figure 2 par le trièdre (L, V, T). La direction transversale T est la direction perpendiculaire à la direction longitudinale de déplacement D d'une feuille, tel qu'illustré par la flèche D sur les figures 1 et 2. Le plan horizontal correspond au plan (L, T).

On définit les termes amont et aval en référence à la direction longitudinale de déplacement D. Les feuilles se déplacent d'amont en aval, en suivant généralement l'axe principal longitudinal de la machine, dans un mouvement cadencé par des arrêts périodiques.

Les termes « éléments plats » et « feuilles » seront considérés comme équivalents, et concerneront aussi bien des éléments composés de carton ondulé que de carton plat, de papier ou de toute autre matière utilisée couramment dans l'industrie de l'emballage. Il est entendu que dans l'ensemble de ce texte, les termes « feuille » ou « élément en feuilles » ou « élément en forme de feuilles » désignent de façon très générale tout support d'impression en forme de feuilles tel que, par exemple, des feuilles de carton, de papier, de matière plastique, etc..

La figure 1 représente un exemple de machine de traitement 1 pour la transformation de feuilles. Cette machine de traitement 1 est classiquement composée de plusieurs stations de travail qui sont juxtaposées mais interdépendantes une à une pour former un ensemble unitaire. On trouve ainsi une station d'introduction 100, une table de marge 200, une station de transformation 300 pour la découpe des feuilles, telle que comprenant une presse à platines 301 , une station d'éjection des déchets 400, une station de réception des poses 500 où les feuilles transformées sont reconditionnées en pile et les déchets de feuilles découpées sont évacués.

L'opération de transformation de chaque feuille s'opère dans la station de transformation 300, par exemple entre une platine fixe et une platine mobile inférieure de la presse 301 pour la découpe des feuilles selon une matrice correspondant à la forme développée que l'on souhaite obtenir, par exemple en vue d'obtenir une pluralité de boîtes d'une forme donnée. La platine mobile s'élève et s'abaisse successivement une fois au cours de chaque cycle machine.

Un dispositif de transport 70 est par ailleurs prévu pour déplacer individuellement chaque feuille depuis la sortie de la table de marge 200 jusqu'à la station de réception des poses 500, en passant par la station de transformation 300 par presse.

Le dispositif de transport 70 comporte une pluralité de barres transversales munies de pinces, communément appelées barres de pinces 75 qui viennent chacune à leur tour saisir une feuille au niveau de son bord frontal, avant de la tirer successivement dans les différents postes des stations 300, 400, 500 de la machine 1 .

Les extrémités des barres de pinces 75 sont chacune reliées respectivement à une chaîne latérale formant une boucle, communément appelée train de chaînes 80. Deux trains de chaînes 80 sont ainsi disposés latéralement de chaque côté des barres de pinces 75.

Grâce à un mouvement transmis aux trains de chaînes 80, l'ensemble des barres de pinces 75 va partir d'une position arrêtée, accélérer, atteindre une vitesse maximale décélérer, puis s'arrêter, en décrivant ainsi un cycle correspondant au déplacement d'une feuille d'une station de travail à la station de travail suivant. Les trains de chaînes 80 se déplacent et s'arrêtent périodiquement de sorte que, durant chaque déplacement, toutes les barres de pinces 75 en prise avec une feuille sont passées d'une station à la station de travail aval adjacente. Chaque station effectue son travail en synchronisme avec ce cycle que l'on appelle communément cycle machine. Les stations de travail sont en position initiale pour démarrer un nouveau travail à chaque début de cycle machine.

Le nombre et la nature des stations de traitement dans une machine de traitement 1 peuvent varier en fonction de la nature et de la complexité des opérations à effectuer sur les feuilles. Dans le cadre de l'invention, la notion de machine de traitement couvre ainsi un très grand nombre de réalisations du fait de la structure modulaire de ces ensembles. Suivant le nombre, la nature et l'agencement des stations de travail utilisées, il est en effet possible d'obtenir une multitude de machines de traitement différentes. Il est également important de souligner qu'il existe d'autres types de stations de travail que celles évoquées, telles que des stations de gaufrage, refoulage ou telle que des stations de chargement de bandes à estamper pour machine d'estampage ou machine de dorure à chaud (« hot foil stamping » en anglais) où on réalise entre les platines d'une presse, la dépose sur chaque feuille, de motifs à partir d'un film issu d'une ou de plusieurs bandes à estamper. Enfin, il est entendu qu'une même machine de traitement peut très bien être équipée de plusieurs stations d'un même type.

Dans la station de réception des poses 500, après façonnage dans la station de transformation 300 et éjection des déchets dans la station d'éjection des déchets 400, les points d'attache entre les poses d'une feuille sont rompus au moyen d'un outil supérieur mâle et d'un outil inférieur femelle montés verticalement l'un au-dessus de l'autre dans une zone de réception 2 représentée sur la figure 2.

L'outil supérieur est constitué d'éléments pousseurs légèrement plus petits que le pourtour des poses. L'outil inférieur 3 est formé d'une grille dont la forme des mailles correspond généralement au pourtour des poses. Dans l'exemple, l'outil inférieur 3 comporte des barres longitudinales et transversales formant une grille à mailles carrées. Les poses tombent à travers les mailles de cette grille et s'empilent en piles verticales dans la zone de réception 2 sur une palette de réception 4 portée par un cadre 501 de la station 500, mobile verticalement.

La station de réception des poses 500 comporte un dispositif de chargement 10 de feuilles d'encart, fixé au bâti de la machine 1 . L'encartage consiste à disposer une feuille d'encart, telle qu'une feuille pleine, entre des piles de poses dans la zone de réception 2.

Le dispositif de chargement 10 comporte un bac 11 de réserve de feuilles d'encart, une grille de réception non-stop 12, un dispositif de saisie 13 de feuilles d'encart et un peigne de retenue 14 pivotant.

Le bac 11 comporte un logement 9 destiné à recevoir une pile 8 de feuilles d'encart. Le bac 11 est mobile en translation dans la direction transversale T pour pouvoir être rechargé par un opérateur à travers une fenêtre du bâti 16 du dispositif de chargement 10, depuis un côté du dispositif de chargement 10. Le bac 11 peut être monté sur deux glissières transversales 15 et comporter une poignée, tel un tiroir.

La grille de réception non-stop 12 est mobile en translation dans la direction longitudinale de déplacement des feuilles D entre une position rentrée au-dessus du bac 11 pour recevoir une feuille d'encart (figure 3) et une position sortie pour l'insertion de la feuille d'encart dans la zone de réception 2 (figure 2). La grille de réception non-stop 12 comporte au moins une traverse portant une pluralité de barres longitudinales. Les extrémités de la traverse sont par exemple munies de galets rotatifs, coopérant avec des glissières longitudinales 17 portées par le bâti 16. L'entraînement en translation de la grille de réception 12 est assurée par deux chaînes 18 entraînées par un moteur (non visible), piloté par une unité de contrôle 7 de la machine de traitement 1 , pour programmer un encartage lorsque la pile de poses atteint la hauteur souhaitée.

Le peigne de retenue 14 comporte des dents régulièrement espacées dans la direction transversale. Le peigne 14 est monté pivotant autour d'un axe transversal interposé entre le bac 11 et la zone de réception 2 des poses. Le peigne 14 est pivotant entre une position de retenue dans laquelle les dents du peigne 14 passent entre les barres longitudinales de la grille de réception non-stop 12 et une position libérée dans laquelle les dents du peigne sont escamotées.

Le dispositif de saisie 13 de feuilles d'encart est agencé au-dessus de la grille de réception non-stop 12 lorsque cette dernière est en position rentrée. Le dispositif de saisie 13 est configuré pour soulever une feuille d'encart dans le bac 11 de réserve de feuille d'encart et pour déposer la feuille d'encart soulevée sur la grille de réception non-stop 12 lorsque cette dernière se déplace en position rentrée au-dessus du bac 11 .

Le dispositif de saisie 13 de feuilles d'encart comporte un élément d'aspiration 20 configuré pour saisir une feuille d'encart et comporte un support 21 destiné à être monté sur le bâti 16 du dispositif de chargement 10, pour porter et déplacer l'élément d'aspiration 20 vers ou à l'écart de la pile 8 de feuilles d'encart. Le support 21 peut être monté en coulissement longitudinal sur le bâti 16 pour adapter le positionnement longitudinal de la zone de saisie au format des feuilles d'encart.

Le support 21 comporte un axe pivotant 30 et au moins un bras télescopique 33. Le bras télescopique 33 comporte un bras proximal 33a dont une extrémité est fixée à l'axe pivotant 30 et un bras distal 33b, mobile par rapport au bras proximal 33a dans la direction principale du bras proximal 33a. Une extrémité du bras distal 33b est articulée en pivotement avec l'élément d'aspiration 20 pour déplacer l'élément d'aspiration 20 entre une position haute (figure 6a) et une position basse (figure 6b).

La rotation de l'axe pivotant 30 entraine l'allongement ou le raccourcissement des bras télescopiques 33. La combinaison du mouvement pivotant des bras télescopiques 33 et leur allongement/raccourcissement permet d'effectuer un mouvement vertical de l'élément d'aspiration 20 entre les positions haute et basse. On prévoit notamment que le bras télescopique 33 s'allonge lorsqu'il pivote en position basse. En outre, le bras télescopique 33 peut être en position proche de l'horizontale dans la position haute (figures 5 et 6a), c'est-à-dire que le bras télescopique 33 est agencé à l'horizontale en position haute avec une inclinaison possible par rapport à l'horizontale inférieure à +/- 5°, ce qui limite l'encombrement du dispositif de saisie 13 en position haute. Un tel agencement présente un encombrement réduit et est simple et économique à réaliser.

L'élément d'aspiration 20 est relié à une source de vide, telle qu'une pompe à vide ou un dispositif Venturi, par exemple au moyen de flexibles portés d'une part, par un porte-flexible 19 en forme de « U » du support 21 et d'autre part, par un boîtier 25 du support 21 . Le boîtier 25 est par exemple fixé à l'axe pivotant 30. Les flexibles permettent d'adapter la longueur des canalisations à la position haute ou basse de l'élément d'aspiration 20. Le porte-flexible 19 facilite le guidage des flexibles, notamment lorsque le support 21 coulisse sur le bâti 16. Le boîtier 25 permet de loger un surplus de longueur des flexibles pour permettre leur extension lorsque le dispositif de saisie 13 est en position basse. Le boîtier 25 est par exemple agencé au centre de l'axe pivotant 30.

La source de vide est contrôlée par l'unité de contrôle 7 pour établir une basse pression d'aspiration dans l'élément d'aspiration 20 ou pour arrêter l'aspiration.

L'élément d'aspiration 20 comporte une ou une pluralité de têtes d'aspiration 23, telles que des ventouses. Les ventouses comportent une calotte souple qui peut être maintenue par la pression de l'air sur la surface de la feuille d'encart.

Les têtes d'aspiration 23 peuvent être montées pivotantes autour d'un axe transversal de manière que la gravité et/ou la force d'aspiration permette d'orienter correctement les têtes d'aspiration 23 à plat contre la feuille d'encart.

Selon un exemple de réalisation, l'élément d'aspiration 20 comporte une barre d'aspiration comprenant une barre transversale 22, perpendiculaire à la direction longitudinale de déplacement des feuilles D. Dans l'exemple illustré sur la figure 5, l'élément d'aspiration 20 comporte une barre d'aspiration munie de cinq têtes d'aspiration 23 agencées de manière symétrique et montées pivotantes dans la barre transversale 22.

Comme on peut le voir sur les figures 2 à 5, le support 21 comporte par exemple deux bras télescopiques 33 dont les extrémités respectives sont articulées en pivotement avec une extrémité respective de la barre d'aspiration, ce qui confère une meilleure rigidité au système et facilite l'alignement des têtes d'aspiration 23. L'élément d'aspiration 20 comporte par exemple un pion cylindrique 24 à chaque extrémité coopérant avec un orifice complémentaire ménagé dans l'extrémité du bras distal 33b. Les bras télescopiques 33, l'axe pivotant 30 et la barre d'aspiration 20 forment un cadre sensiblement horizontal dans la position haute (figure 5).

L'un des bras parmi le bras distal 33b et le bras proximal 33a comporte au moins un trou oblong 34 à guidage linéaire s'étendant dans la direction principale du bras proximal 33a, telle qu'une rainure. Le trou oblong 34 coopère avec au moins un pion 35 porté par l'autre bras, pour modifier la longueur du bras télescopique 33, c'est-à-dire allonger ou raccourcir la longueur du bras distal 33b par rapport au bras proximal 33a. Dans l'exemple illustré, le bras proximal 33a comporte par exemple deux trous oblongs 34 alignés coopérant avec un pion 35 respectif du bras distal 33b. La longueur des trous oblongs 34 est par exemple comprise entre 30 et 50mm, telle que de l'ordre de 40mm.

D'autres formes de réalisation peuvent être envisagées pour le au moins un bras télescopique 33. Par exemple le bras distal 33b est mobile en coulissement par rapport au bras proximal 33a au moyen d'un rail porté par le bras proximal 33a ou par le bras distal 33b, l'autre bras portant une nervure complémentaire. Selon un autre exemple, le bras distal 33b est mobile en emboîtement dans le bras proximal 33a, le bras distal 33b et le bras proximal 33a présentant par exemple des formes cylindriques complémentaires.

Le support 21 peut comporter en outre au moins un au moins un élément de contrôle 36 de l'allongement du bras distal 33b en fonction de l'angle de pivotement de l'axe pivotant 30, configuré pour coopérer avec le bras distal 33b du bras télescopique 33. L'élément de contrôle 36 comporte par exemple un guidage linéaire ou courbe.

L'élément de contrôle 36 comporte par exemple un galet de came et une came, l'un étant porté par le bras distal 33b, l'autre étant fixé à la poutre transversale 38 (non représenté). Le galet de came est sollicité à rencontre de la came, la surface de came définissant l'allongement du bras distal 33 en fonction de l'angle de pivotement de l'axe pivotant 30.

Selon un autre exemple visible sur les figures 6a, 6b, l'élément de contrôle 36 comporte une rainure 39 inclinée, ce qui est particulièrement simple à réaliser pour obtenir le mouvement vertical de l'élément d'aspiration 20. La rainure 39 s'étend en suivant une droite formant un angle par exemple compris entre 25° et 55° avec la verticale.

Selon un exemple de réalisation, la rainure 39 inclinée est ménagée dans une plaque 37, fixée à la poutre transversale 38 du support 21 . La rainure 39 inclinée coopère avec une protubérance 40 portée par l'extrémité du bras distal 33b. Plus précisément et comme schématisé sur la figure 7, le positionnement du bras distal 33b dans une première position 39a de la rainure 39 correspond à un allongement minimum du bras télescopique 33 en position haute. Le positionnement du bras distal 33b dans une deuxième position 39b de la rainure 39 correspond à un allongement maximum du bras télescopique 33 en position basse, après que le bras télescopique 33 ait pivoté d'un angle maximum prédéterminé a entre la première et la deuxième position. L'hypoténuse d'un triangle rectangle T dont l'une des cathètes, la plus longue b, correspond à l'allongement a du bras télescopique 33 sur ledit angle maximum prédéterminé a s'inscrit dans ladite rainure 39.

Chaque bras proximal 33a est par exemple formé d'une paroi double prenant en sandwich un bras distal 33b, par exemple en recouvrant le bras distal 33b approximativement sur ses deux tiers en position haute (figure 6a). Des trous oblongs 34 sont ménagés sur chaque paroi de la paroi double en parallèle et coopèrent avec des pions 35 agencés de part et d'autre du bras distal 33b. Les plaques 37 des éléments de contrôle 36 des bras télescopiques 33 sont par exemple interposées entre les parois de la paroi double des bras proximaux 33a, en amont des bras distaux 33b.

Le dispositif de saisie 13 peut comporter au moins un actionneur 41 , tel qu'un vérin, comme un vérin pneumatique, configuré pour entraîner l'axe pivotant 30 en pivotement (figure 5). L'actionneur 41 est par exemple configuré pour s'arrêter automatiquement sous l'effet d'un contre-effort. Ainsi, lorsque l'élément d'aspiration 20 vient en appui contre la pile 8 de feuille d'encart, le contre-effort exercé par la pile 8 est détecté par l'actionneur 41 qui arrête l'entraînement en rotation. La course de l'actionneur 41 peut ainsi être modulée en fonction de la hauteur de la pile 8 de feuilles d'encart.

Le dispositif de saisie peut comporter un levier 42, l'actionneur 41 étant relié à une première extrémité du levier 42 dont une deuxième extrémité est fixée à l'axe pivotant 30. Le levier 42 est par exemple relié à une extrémité de l'axe pivotant 30 située du côté extérieur de la joue latérale 32 sur laquelle l'actionneur 41 peut être fixé. Lactionnement du vérin fait pivoter le levier 42, entraînant l'axe pivotant 30 en rotation et consécutivement, l'allongement ou le raccourcissement des bras distaux 33b.

L'axe pivotant 30 pivote par exemple dans des paliers 31 fixés aux joues latérales 32 du support 21 . Il peut également être envisagé que le dispositif de saisie 13 comporte un premier et un deuxième axes pivotant alignés transversalement et coopérant avec un palier 31 respectif fixé sur une joue latérale 32 respective (non représentés). Dans ce dernier cas, on prévoit par exemple que le dispositif de saisie 13 comporte deux actionneurs 41 , configurés pour entraîner un axe pivotant respectif.

On va maintenant décrire le fonctionnement du dispositif de saisie 13 en référence aux figures 2, 3, 6a et 6b en considérant comme position de départ la position sortie de la grille de réception non-stop 12 dans la zone de réception 2, à l'écart du bac 11 (figure 2). L'élément d'aspiration 20 est en position haute (figure 6a).

L'entraînement en rotation de l'axe pivotant 30 (dans le sens de rotation horaire sur les figures 6a, 6b) fait translater les pions 35 des bras distaux 33b dans les trous oblongs 34 des bras proximaux 33a et fait translater la protubérance 40 dans la rainure 39 inclinée de l'élément de contrôle 36, allongeant les bras télescopiques 33. Cette combinaison rotation-allongement des bras télescopiques 33 déplace l'élément d'aspiration 20 verticalement vers la pile 8 de feuilles d'encart dans le logement 9 du bac 11 en position basse (figure 6b).

L'élément d'aspiration 20 entre alors en contact avec le bord de la feuille d'encart à la hauteur où elle se trouve dans le logement 9. La zone de saisie peut ainsi être réalisée toujours au même endroit de la feuille d'encart indépendamment de la hauteur de la pile 8 de feuilles d'encart. La force d'aspiration de l'élément d'aspiration 20 et/ou la gravité positionne correctement l'élément d'aspiration 20 pour saisir une feuille d'encart à plat. L'actionneur 41 arrête automatiquement l'entraînement en pivotement de l'axe pivotant 30 sous l'effet de ce contre-effort.

Une fois la feuille d'encart saisie, l'actionneur 41 est piloté par l'unité de contrôle 7 pour entraîner l'axe pivotant 30 en sens inverse, ce qui a pour effet de raccourcir les bras télescopiques 33 et de soulever la feuille d'encart en position haute par un mouvement vertical de l'élément d'aspiration (figure 6a).

La feuille d'encart peut ensuite être lâchée sur la grille de réception non-stop de poses 12 à son retour de la zone de réception 2 en position rentrée (figure 3).

La zone de saisie étant réalisée toujours au même endroit de la feuille d'encart, on est assuré que la feuille d'encart soit bien positionnée sur la grille de réception non-stop 12.

Ce dispositif de saisie 13 de feuilles d'encart prend donc peu de place, même en position haute, ce qui permet d'agencer le dispositif de saisie 13 sous le tapis d'évacuation de la machine 1 . Le dispositif de saisie 13 permet en outre de descendre l'élément d'aspiration 20 suffisamment bas dans le logement 9 du bac 11 pour pouvoir saisir une feuille d'encart au fond du bac 11 . La grille de réception non-stop 12 portant la feuille d'encart se déplace ensuite sous l'outil inférieur 3 de séparation des poses pour déposer la feuille d'encart. La grille de réception non- stop 12 retourne ensuite au-dessus de la pile de feuilles d'encart recevoir une nouvelle feuille. En quittant la zone de réception 2, la grille de réception non-stop 12 croise les dents du peigne de retenue 14 qui a pivoté en position de retenue (figure 2) pour retenir la feuille d'encart et donc, les poses empilées sur cette feuille d'encart. La grille de réception non-stop 12 permet ainsi la dépose d'une feuille d'encart entre les piles de poses et peut permettre également de soutenir les poses pendant l'évacuation de la palette de réception 4 portant les piles de poses et l'insertion d'une nouvelle palette de réception 4 vide sans arrêt de la production.

Comme on peut le voir sur le deuxième exemple illustré par la figure 8, l'invention n'est pas limitée à un dispositif de chargement 10 de feuilles d'encart comportant une grille de réception non-stop 12 adaptée pour assurer les opérations d'encartage mais peut aussi s'appliquer à un dispositif de chargement 10' muni d'une part, d'une grille de réception non-stop des poses 50 et d'autre part, d'un encarteur mobile 51 .

L'encarteur 51 est mobile entre une position rentrée pour recevoir une feuille d'encart et une position sortie pour la dépose de la feuille d'encart dans la zone de réception 2 entre les piles de poses. L'entraînement en translation de l'encarteur 51 est assurée par deux chaînes 18 entraînées par un actionneur, tel qu'un vérin linéaire pneumatique (non visible), piloté par l'unité de contrôle 7 de la machine de traitement 1 , pour programmer un encartage lorsque la pile de poses atteint la hauteur souhaitée.

Toutefois dans ce mode de réalisation, le soutien des poses pendant l'évacuation des piles de poses sans arrêt de la production est réalisé par la grille de réception non-stop des poses 50 distincte, située en dessus de l'encarteur 51 .

La grille de réception non-stop des poses 50 comporte une pluralité de barres longitudinales. Elle est mobile dans la direction longitudinale L entre une position rentrée dans laquelle elle est située au-dessus du dispositif de saisie 13 et une position sortie dans la zone de réception 2 de la station de réception des poses 500 pour recevoir les poses pendant l'évacuation de la palette de réception 4. La grille de réception non-stop des poses 50 est également mobile verticalement par entraînement motorisé pour s'adapter au niveau d'accumulation des poses. La grille de réception non-stop des poses 50 de ce mode de réalisation n'assure pas la fonction d'encartage. II est également à noter que l'invention n'est pas limitée à une station de réception des poses 500 dans laquelle les points d'attache entre les poses sont séparés mais peut s'appliquer à une station de réception des poses réceptionnant des piles de feuilles pleines.