Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
LUMINOUS SIGNALLING DEVICE OFFERING ORIGINAL DYNAMIC EFFECTS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/074253
Kind Code:
A1
Abstract:
According to the invention, the luminous signalling device (2) comprises a light source (4) that is driven by a control unit (10). A light guide (14) is illuminated by the light source (4). The light guide (12) comprises a chamfer (24) allowing the light beam (8) emitted by the light source to illuminate a region A at least ten times more intensely then a region B illuminated by scattering elements (26) present in the light guide. The regions A and B are present on a front face (20) of the light guide. The control unit (10) is configured to make the light intensity of the light beam (8) emitted by the light source (4) vary so as to create original dynamic effects in the regions A and B.

Inventors:
FLASQUIN GILLES (FR)
BUISSON ALAIN
Application Number:
PCT/EP2020/078963
Publication Date:
April 22, 2021
Filing Date:
October 14, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
MARELLI AUTOMOTIVE LIGHTING FRANCE (FR)
International Classes:
F21S43/14; F21S43/239; F21S43/245; F21S43/247
Domestic Patent References:
WO2014199108A12014-12-18
Foreign References:
US20190170317A12019-06-06
KR20180076708A2018-07-06
FR2853392A12004-10-08
JP2017112039A2017-06-22
Attorney, Agent or Firm:
LE CACHEUX, Samuel et al. (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

[Revendication 1] Dispositif de signalisation lumineux (2) pour véhicule automobile, comprenant une source lumineuse (4) contrôlée par une unité de commande (10), la source lumineuse (4) est agencée de sorte que son faisceau lumineux (8) puisse éclairer une extrémité proximale (16) d’un guide de lumière (14) et se propager entre une face avant (20) parallèle ou sensiblement parallèle à une face arrière (22) du guide de lumière (14), le guide de lumière (14) comprend un chanfrein (24) au niveau d’une extrémité distale (18), le chanfrein (24) est orienté de manière à réfléchir une partie du faisceau lumineux (8’) se propageant dans le guide de lumière (14), en direction d’une zone A présente au niveau de sa face avant (20), le guide de lumière (14) comprend également des éléments diffusants (26) présents entre son extrémité proximale (16) et le chanfrein (24), les éléments diffusants (26) sont configurés pour diffuser une partie du faisceau lumineux (8”) en direction d’une zone B présente au niveau de la face avant (20), le dispositif de signalisation lumineux (2) se caractérise en ce que le chanfrein (24) et les éléments diffusants (26) sont configurés pour qu’un observateur de la face avant (20) du guide de lumière (14), lorsque la source lumineuse (4) est activée, perçoive un signal lumineux au niveau de la zone A qui est au moins dix fois plus intense qu’au niveau de la zone B, et en ce que l’unité de commande (10) est configurée pour faire varier l’intensité lumineuse du faisceau lumineux (8) émis par la source lumineuse (4).

[Revendication 2] Dispositif de signalisation lumineux (2) selon la revendication 1, caractérisé en ce que le chanfrein (24) et les éléments diffusants (26) sont configurés pour qu’un observateur de la face avant (20) du guide de lumière (14), lorsque la source lumineuse (4) est activée, perçoive un signal lumineux au niveau de la zone A qui est entre dix fois et vingt fois plus intense qu’au niveau de la zone B.

[Revendication 3] Dispositif de signalisation lumineux (2) selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que l’unité de commande (10) est configurée pour faire varier de façon continue et progressive, l’intensité du faisceau lumineux (8) lors d’une phase d’allumage et/ou d’extinction de la source lumineuse (4). [Revendication 4] Dispositif de signalisation lumineux (2) selon la revendication 3, caractérisé en ce que l’unité de commande (10) est configurée pour faire varier l’intensité du faisceau lumineux (8) selon une relation comprenant une fonction exponentielle. [Revendication 5] Dispositif de signalisation lumineux (2) selon l’une des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que la zone B est en retrait d’au moins deux bords latéraux du guide de lumière (14).

[Revendication 6] Dispositif de signalisation lumineux (2) selon l’une des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que l’unité de commande (10) est configurée pour augmenter l’intensité du faisceau lumineux (8), pendant une phase d’allumage dont la durée est comprise entre 0,4s et 0,6s.

[Revendication 7] Dispositif de signalisation lumineux (2) selon l’une des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que l’unité de commande (10) est configurée pour diminuer l’intensité du faisceau lumineux (8), pendant une phase d’extinction dont la durée est comprise entre 1 s et 1 ,4s.

[Revendication 8] Dispositif de signalisation lumineux (2) selon l’une des revendications 3 à 7, caractérisé en ce que l’unité de commande (10) est configurée pour maintenir constante l’intensité du faisceau lumineux (8) pendant une phase d’utilisation, entre une phase d’allumage et une phase d’extinction du faisceau lumineux (8), la durée de la phase d’utilisation est comprise 1s et 1 ,4s.

[Revendication 9] Véhicule automobile comprenant un dispositif de signalisation lumineux (2) selon l’une des revendications 1 à 8.

Description:
Description

Titre de l'invention : Dispositif de signalisation lumineux offrant des effets dynamiques originaux

Domaine technique auquel se rapporte l'invention

[01] La présente invention concerne un dispositif de signalisation lumineux, pour véhicule automobile, comprenant une source lumineuse 4 surfacique éclairée de façon dynamique.

Arrière-plan technologique

[02] La réglementation impose d’équiper chaque véhicule automobile de dispositifs de signalisation lumineux, afin d’indiquer aux autres utilisateurs de la route les intentions du conducteur du véhicule automobile. Au fil du temps, ces dispositifs sont devenus des éléments de personnalisation des véhicules automobiles.

[03] L’emploi de guides de lumière a permis une plus grande liberté dans l’agencement des dispositifs lumineux présents dans les feux pour véhicule automobile, tout en permettant de diminuer de façon significative leur encombrement. Par exemple, il est connu l’emploi de guides de lumière plan ou sensiblement plan, pour réaliser des sources lumineuses surfaciques. Les sources lumineuses surfaciques se caractérisent par une surface d’éclairage s’étendant selon deux dimensions, pour un faible encombrement en profondeur.

[04] L’invention vise à proposer un nouveau type de dispositif de signalisation lumineux, comprenant au moins une source lumineuse 4 surfacique, éclairée de façon dynamique de sorte à obtenir des effets visuels originaux.

Objet de l’invention

[05] Pour cela, la présente invention propose un dispositif de signalisation lumineux pour véhicule automobile, comprenant une source lumineuse contrôlée par une unité de commande. La source lumineuse est agencée de sorte que son faisceau lumineux puisse éclairer une extrémité proximale d’un guide de lumière et se propager entre une face avant parallèle ou sensiblement parallèle à une face arrière du guide de lumière. Le guide de lumière comprend un chanfrein au niveau d’une extrémité distale. Le chanfrein est orienté de manière à réfléchir une partie du faisceau lumineux se propageant dans le guide de lumière, en direction d’une zone A présente au niveau de sa face avant. Le guide de lumière comprend également des éléments diffusants présents entre son extrémité proximale et le chanfrein. Les éléments diffusants sont configurés pour diffuser une partie du faisceau lumineux en direction d’une zone B présente au niveau de la face avant du guide de lumière.

[06] Le dispositif de signalisation se caractérise en ce que le chanfrein et les éléments diffusants sont configurés pour qu’un observateur de la face avant du guide de lumière, lorsque la source lumineuse est activée, perçoive un signal lumineux au niveau de la zone A qui est au moins dix fois plus intense qu’au niveau de la zone B, et en ce que l’unité de commande est configurée pour faire varier l’intensité lumineuse du faisceau lumineux émis par la source lumineuse.

[07] Selon une variante de réalisation de l’invention, le chanfrein et les éléments diffusants sont configurés pour qu’un observateur de la face avant du guide de lumière, lorsque la source lumineuse est activée, perçoive un signal lumineux au niveau de la zone A qui est entre dix fois et vingt fois plus intenses qu’au niveau de la zone B.

[08] Selon une autre variante de réalisation de l’invention, l’unité de commande est configurée pour faire varier de façon continue et progressive l’intensité du faisceau lumineux lors d’une phase d’allumage et/ou d’extinction de la source lumineuse.

[09] Selon une autre variante de réalisation de l’invention, l’unité de commande est configurée pour faire varier l’intensité du faisceau lumineux selon une relation comprenant une fonction exponentielle.

[10] Selon une autre variante de réalisation de l’invention, la zone de diffusion est en retrait d’au moins deux bords latéraux du guide de lumière. Les bords latéraux délimitent les contours de la face avant du guide de lumière.

[11] Selon une autre variante de réalisation de l’invention, l’unité de commande est configurée pour augmenter l’intensité du faisceau lumineux pendant une phase d’allumage dont la durée est comprise entre 0,4s et 0,6s ; de préférence de l’ordre de 0,5s. [12] Selon une autre variante de réalisation de l’invention, l’unité de commande est configurée pour diminuer l’intensité du faisceau lumineux pendant une phase d’extinction dont la durée est comprise entre 1s et 1 ,4s ; de préférence de l’ordre de 1,2s.

[13] Selon une autre variante de réalisation de l’invention, l’unité de commande est configurée pour maintenir constante l’intensité du faisceau lumineux pendant une phase d’utilisation, entre une phase d’allumage et une phase d’extinction du faisceau lumineux, la durée de la phase d’utilisation est comprise 1s et 1 ,4s ; de préférence de l’ordre de 1 ,2s.

[14] Bien entendu, les différentes caractéristiques, variantes et formes de réalisation mentionnées ci-dessus peuvent être associées les unes avec les autres selon diverses combinaisons, dans la mesure où elles ne sont pas incompatibles ou exclusives les unes des autres.

[15] L’invention concerne également un véhicule automobile comprenant un dispositif de signalisation lumineux tel que décrit ci-dessus .

Description de la figure

[16] La description qui va suivre en regard du dessin annexé, donné à titre d’exemple non limitatif, permettra de mieux comprendre en quoi consiste l’invention et comment elle peut être réalisée:

[17] [Fig. 1] représente une vue schématique d’une coupe longitudinale d’un dispositif de signalisation lumineux selon l’invention.

Description détaillée d’un exemple de réalisation

[18] Pour rappel, l’invention propose un nouveau type de dispositif de signalisation lumineux, comprenant au moins une source lumineuse surfacique, éclairée de façon dynamique de sorte à obtenir des effets visuels originaux.

[19] La figure 1 illustre un mode de réalisation non limitatif, d’un dispositif de signalisation lumineux 2 selon l’invention. Le dispositif de signalisation lumineux 2 comprend une source lumineuse 4, comportant une ou plusieurs diodes électroluminescentes 6. De préférence, la source lumineuse 4 comprend plusieurs diodes électroluminescentes 6 aptes à émettre des faisceaux lumineux de couleurs différentes, de sorte à former une source lumineuse de type RGB. Selon le présent exemple, la source lumineuse est apte à émettre un faisceau lumineux 8 mono ou polychromatique.

[20] La source lumineuse 4 est connectée à une unité de commande 10 contrôlant le fonctionnement de chaque diode électroluminescente 6. L’unité de commande 10 est apte à allumer, éteindre et modifier l’intensité du faisceau lumineux 8 émis par chaque diode électroluminescente. L’unité de commande peut également modifier la couleur du faisceau lumineux en allumant ou éteignant une partie des diodes électroluminescentes.

[21] Selon l’invention, l’unité de commande 10 est configurée pour faire varier l’intensité du faisceau lumineux 8 émis par la source lumineuse 4, lors d’un ou de plusieurs cycles de fonctionnement. Un cycle de fonctionnement se décompose en trois phases:

[22] une première phase dite d’allumage, consistant à augmenter de façon continue et non linéaire l’intensité du faisceau lumineux 8 jusqu’à une valeur seuil ; puis

[23] une deuxième phase dite d’utilisation, consistant à maintenir l’intensité du faisceau lumineux 8 au niveau de la valeur seuil ; puis

[24] une troisième phase dite d’extinction, consistant à faire décroître de façon continue et non linéaire l’intensité du faisceau lumineux 8.

[25] La durée d’un cycle de fonctionnement est comprise entre 1s et 5s, de préférence la durée d’un cycle de fonctionnement est de l’ordre de 2s. Lors d’un cycle de fonctionnement, la phase d’allumage est comprise entre 0,4s et 0,6s, de préférence de l’ordre de 0,5s. La phase d’utilisation est comprise entre 1s et 1 ,4s, de préférence de l’ordre de 1 ,2s, et la phase d’extinction est comprise entre 1s et 1 ,4, de préférence de l’ordre de 1 ,2s.

[26] Pendant la phase d’allumage, l’intensité du faisceau lumineux 8 varie de façon exponentielle.

[27] Lors de la phase d’extinction, l’intensité du faisceau lumineux 8 diminue selon une fonction également exponentielle, similaire à la fonction précédente.

[28] La source lumineuse 4 est agencée de manière à éclairer une face latérale 12 d’un guide de lumière 14, située au niveau d’une extrémité proximale 16 dudit guide. Le guide de lumière s’étend selon une direction longitudinale (XX’) entre son extrémité proximale 16 et une extrémité distale 18. Les extrémités proximale et distale sont écartées d’une distance comprise entre 20 mm et 200 mm, de préférence entre 100 mm et 150 mm.

[29] Le guide de lumière 14 est délimité par une face avant 20 parallèle ou sensiblement parallèle à une face arrière 22. Les faces avant et arrière sont écartées d’une distance comprise entre 3 mm et 10 mm, de préférence entre 4 mm et 5 mm.

[30] Le guide de lumière 14 est configuré pour permettre la propagation d’une partie du faisceau lumineux 8 émis par la source lumineuse 4, de son extrémité proximale 16 jusqu’à son extrémité distale 18. Les faces avant et arrière sont bi ou tri dimensionnelles, de manière à former source lumineuse 4 surfacique, lorsque la source lumineuse 4 est allumée.

[31] Selon le présent exemple, le guide de lumière 14 se caractérise par une section transversale de forme rectangulaire ou sensiblement rectangulaire. De préférence, le guide de lumière 14 est transparent ou d’apparence cristalline. Il peut par exemple être réalisé à partir de l’un des matériaux suivants : polyméthacrylate de méthyle (PMMA) et/ou de polycarbonate (PC).

[32] Au niveau de son extrémité distale 18, le guide de lumière 14 comporte une face latérale inclinée de sorte à former un chanfrein 24. Le chanfrein 24 est configuré pour réfléchir une partie du faisceau lumineux 8’ en direction d’une zone A de la face avant 20 du guide de lumière. La zone A est située au moins partiellement en vis-à-vis du chanfrein 24. La zone A peut s’étendre selon la direction longitudinale (XX’) du guide de lumière, sur une distance D comprise entre 2 mm et 8 mm, de préférence entre 3 mm et 6 mm. De préférence, le chanfrein 24 est une surface plane, formant un angle aigu avec la face avant 20 du guide de lumière, dont la valeur est de l’ordre de 45°. Éventuellement, le chanfrein peut avoir subi un traitement de surface de sorte à augmenter son coefficient de réflexion de la lumière émise par la source lumineuse 4.

[33] Le guide de lumière 14 comprend des éléments diffusants situés entre son extrémité proximale 16 et le chanfrein 24. Les éléments diffusants sont configurés pour diffuser une partie du faisceau lumineux 8” en direction de la face avant 20 du guide de lumière. Selon le présent exemple, les éléments diffusants sont formés par des cavités 26 ouvertes sur la face arrière 22 du guide de lumière. Selon le présent exemple, les cavités 26 sont agencées de sorte que leur densité croît progressivement entre l’extrémité proximale 16 et le chanfrein 24, en vis-à-vis d’une zone B située au niveau de la face avant 20, afin que la luminosité de la face avant 20 soit homogène ou sensiblement homogène pour un observateur regardant la zone B, lorsque la source lumineuse 4 est activée. Le volume interne de chaque cavité 26 est compris entre 48000 pm 3 et 536000 pm 3 , de préférence de l’ordre de 95000 pm 3 et 268000 pm 3 , de manière préférée de l’ordre de 218000 pm 3 . Les cavités 26 sont écartées d’une distance comprise entre 0,12 mm et 0,7 mm, de préférence entre 0,13 mm et 0,5 mm.

[34] Selon l’invention, les éléments diffusants et le chanfrein 24 sont configurés pour qu’un observateur perçoive un signal lumineux dix fois plus intense au niveau de la zone A, par rapport au même signal lumineux perçu au niveau de la zone B, lorsque la source lumineuse 4 est allumée. De préférence, l’intensité lumineuse perçue au niveau de la zone A est supérieure à dix fois l’intensité lumineuse perçue au niveau de la zone B, de préférence entre dix fois et vingt fois.

[35] De façon surprenante, la synergie entre la source lumineuse 4 et le guide de lumière 14, permet l’obtention d’un effet visuel dynamique inattendu pour un observateur de la face avant 20 du guide de lumière, lors d’un cycle de fonctionnement de la source lumineuse 4 piloté par l’unité de commande 10. Plus précisément, lors de la phase d’allumage, l’observateur à la sensation visuelle que la zone A s’éclaire plus rapidement que la zone B, et lors de la phase d’extinction, la zone A semble s’éteindre plus rapidement que la zone B. Autrement dit, grâce à l’invention, il est possible de créer au moins deux zones au niveau de la face avant 20 du guide de lumière, perçues par un observateur comme s’allumant et s’éteignant à des vitesses différentes, en utilisant une seule et même source lumineuse 4 éclairant simultanément les zones A et B. De façon avantageuse, on obtient des effets visuels dynamiques lors des phases d’allumage et d’extinction du dispositif de signalisation, en utilisant une unique source lumineuse 4, ce qui permet de réduire les coûts de fabrication dudit dispositif.