Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
METHOD FOR BROWSING A DIGITAL DOCUMENT
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2013/156735
Kind Code:
A2
Abstract:
The invention relates to a method for browsing digital content displayed on a read device, said digital content comprising pages divided into at least two sections that form a summary. The method comprises the following steps: a page of the digital content is displayed, the page is marked by the user, a bookmark is associated with the page marked by the user, and the bookmark is inserted into the section of the summary to which the page marked by the user belongs.

Inventors:
MONTEUX GUILLAUME (FR)
RUCINE NICOLAS (FR)
VAUVILLIER LUC (FR)
Application Number:
PCT/FR2013/050845
Publication Date:
October 24, 2013
Filing Date:
April 17, 2013
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
MILIBRIS (FR)
International Classes:
G06F3/0481
Foreign References:
US20090199106A12009-08-06
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
LEBKIRI, Alexandre (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Procédé de navigation dans un contenu numérique affiché sur un dispositif de lecture, le contenu numérique comportant des pages, les pages étant réparties en au moins une section, la au moins une section formant un sommaire, le procédé comportant les étapes suivantes :

Affichage d'une page du contenu numérique ;

Marquage de la page par l'utilisateur ;

Association d'un signet à la page marquée par l'utilisateur ;

Insertion du signet dans la section du sommaire à laquelle appartient la page marquée par l'utilisateur.

2. Procédé de navigation selon la revendication 1 , comportant en outre les étapes suivantes :

Capture d'écran de la page affichée ;

Affichage de la capture d'écran de la page affichée en surcouche sur la page affichée.

3. Procédé de navigation selon l'une des revendications précédentes, comportant en outre les étapes suivantes :

- Capture d'écran de la page marquée par l'utilisateur ;

- Association de la capture d'écran au signet.

4. Procédé de navigation selon l'une des revendications précédentes, comportant en outre les étapes suivantes :

Réception d'une commande d'affichage du sommaire par l'utilisateur ; Affichage du sommaire en surcouche sur la page affichée.

5. Procédé de navigation selon la revendication précédente, dans lequel le sommaire affiché comporte les sections, chaque signet étant inséré dans la section du sommaire à laquelle appartient la page marquée par l'utilisateur.

6. Procédé de navigation selon la revendication précédente dans lequel le sommaire est affiché en surcouche sur la capture d'écran de la page marquée.

7. Procédé de navigation selon la revendication précédente dans lequel lorsqu'un utilisateur clique sur un signet du sommaire affiché en surcouche, le procédé comporte une étape d'affichage de la page correspondant à ce signet.

8. Procédé selon l'une des revendications 6 ou 7, dans lequel lorsqu'un utilisateur clique sur un signet du sommaire affiché en surcouche, le procédé comporte une étape d'affichage d'une capture de la page correspondant à ce signet.

9. Tablette tactile comportant des moyens pour implémenter le procédé selon l'une des revendications précédentes.

Description:
PROCEDE DE NAVIGATION DANS UN DOCUMENT NUMERIQUE

DOMAINE TECHNIQUE

La présente invention concerne un procédé de navigation dans un document numérique et plus précisément dans un livre électronique. L'invention se situe dans le domaine des IHM (Interfaces Homme Machine), appliquées à la navigation au sein d'un document numérique. Plus précisément, la présente invention concerne une méthode de navigation non-linéaire et de gestion de positions de lecture d'un contenu de type livre/journal/magazine/multimedia sur ordinateur, tablette, smartphone, TV ou tout type d'écran ou affichage piloté par un système d'exploitation. ETAT DE LA TECHNIQUE ANTERIEUR

La lecture en numérique permet de s'affranchir de la linéarité d'un document papier, où traditionnellement le contenu structuré en sections s'étale sur autant de pages successives que nécessaire. Les applications ou services de lecture proposent généralement un sommaire présentant une vision globale de la structure du document et un accès rapide à n'importe quelle section.

L'accès au sommaire oblige cependant le lecteur à s'extraire de la lecture en cours, en perdant tout représentation visuelle du contenu. Il peut se voir proposer un retour rapide à sa position initiale, mais ne peut en aucun cas mémoriser cette position depuis le sommaire pour ouvrir sur une autre section. Le lecteur est donc obligé de quitter le sommaire et revenir à sa position de lecture, sauvegarder sa progression sous forme de signet, rouvrir le sommaire pour enfin pouvoir changer de section. L'expérience utilisateur reste donc très limitée avec un sommaire déconnecté de la lecture en cours, ne proposant aucune gestion directe ou représentation visuelle des signets.

Cette invention répond à ces besoins avec une technique de présentation et de manipulation du sommaire comprenant :

La structure hiérarchique textuelle des sections du document

Un aperçu visuel du document à la position de lecture en cours

· Une gestion simple de la mémorisation de la position de lecture sous forme de signet visuel et textuel

Ces principes sont mis en application par la superposition d'une vue « sommaire » masquée par défaut, venant enchâsser lors de son affichage la vue « lecture » restant partiellement visible, et proposant entre autres outils sa mémorisation directe sous forme de signet.

Le lecteur peut ainsi naviguer au sein d'un document de façon non-linéaire, en utilisant le repérage textuel (sections hiérarchiques), visuel (aperçu du document pour une position de lecture donnée) et la mémorisation de signets au sein d'un sommaire unifié.

Les solutions existantes n'offrent aucun sommaire unifié similaire rassemblant structure du document et signets de l'utilisateur, ni la possibilité de création de signets hors lecture.

Les applications et services de lecture de l'art antérieur permettent généralement de marquer la page courante en tant que signet en cours de lecture (hors sommaire), les répertoriant dans une vue séparée déconnectée du sommaire du document. La lecture de « textbooks » dans l'application « iBooks » sur iPad présente dores et déjà une imbrication des vues « lecture » et « sommaire » (mode portrait uniquement) et le passage de l'une à l'autre sous forme d'animation, mais ne permet ni le retour à la position de lecture en cours, ni son aperçu visuel. À ce jour, aucune solution connue ne propose la création de signets directement depuis un sommaire.

L'industrie de l'édition et de la presse aborde la lecture numérique en transposant les outils traditionnels de la lecture sur papier (sommaire, signets) sans en étendre réellement les fonctions. Le numérique n'apporte dans les systèmes existants rien de plus que le doigt glissé entre deux pages d'un document papier pour ne pas perdre une position de lecture, ou l'insertion d'un ou plusieurs marque-pages en cours de lecture pour pouvoir y revenir par la suite. Ce défaut d'innovation peine à attirer le lecteur vers de nouveaux supports faute d'outils tirant pleinement parti des possibilités du numérique.

L'enjeu est donc de proposer un mode de navigation non-linéaire aussi simple et pratique que possible, tirant partie des possibilités de présentation et de manipulation d'un document numérique. Particulièrement adapté à la lecture de livre/journal/magazine, un tel outil apporte une réelle valeur ajoutée à un contenu traditionnellement linéaire, et permet de convaincre les lecteurs « papier » de se tourner vers des versions numériques.

EXPOSE DE L'INVENTION

L'invention vise à remédier aux inconvénients de l'état de la technique en proposant d'afficher le sommaire d'un contenu numérique sous la forme d'une surcouche venant englober toute application ou service de lecture de contenu numérique, et conçue pour être utilisée sur tout type d'écran : ordinateur fixe ou portable, tablette, smartphone, TV, etc.

Un premier aspect de l'invention concerne un procédé de navigation dans un contenu numérique affiché sur un dispositif de lecture, le contenu numérique comportant des pages, les pages étant réparties en au moins une section, la au moins une section formant un sommaire, le procédé comportant les étapes suivantes

Affichage d'une page du contenu numérique ;

Marquage de la page par l'utilisateur ;

Association d'un signet à la page marquée par l'utilisateur ;

- Insertion du signet dans la section du sommaire à laquelle appartient la page marquée par l'utilisateur.

Le procédé selon l'invention peut également comporter une ou plusieurs des caractéristiques ci-après prises indépendamment ou selon toutes les combinaison techniquement possibles :

- le sommaire comporte plusieurs sections ;

- le procédé peut comporter les étapes suivantes :

Capture d'écran de la page affichée ;

Affichage de la capture d'écran de la page affichée en surcouche sur la page affichée.

- le procédé peut comporter les étapes suivantes :

Capture d'écran de la page marquée par l'utilisateur ;

Association de la capture d'écran au signet.

- le procédé peut comporter les étapes suivantes :

Réception d'une commande d'affichage du sommaire par l'utilisateur ; Affichage du sommaire en surcouche sur la page affichée.

- le sommaire affiché comporte les sections, chaque signet étant inséré dans la section du sommaire à laquelle appartient la page marquée par l'utilisateur ;

- le sommaire est affiché en surcouche sur la capture d'écran de la page marquée ;

- lorsqu'un utilisateur clique sur un signet du sommaire affiché en surcouche, le procédé comporte une étape d'affichage de la page correspondant à ce signet.

- lorsqu'un utilisateur clique sur un signet du sommaire affiché en surcouche, le procédé comporte une étape d'affichage d'une capture de la page correspondant à ce signet.

L'invention concerne également une tablette tactile comportant des moyens pour implémenter le procédé selon un aspect de l'invention. BREVES DESCRIPTION DES FIGURES

D'autres caractéristiques et avantages de l'invention ressortiront à la lecture de la description détaillée qui suit, en référence aux figures annexées, qui illustrent :

- La figure 1 , une vue schématique d'un procédé selon un mode de réalisation de l'invention ;

- La figure 2, une représentation d'une façon de demander l'affichage d'un sommaire selon un mode de réalisation de l'invention ;

- La figure 3, une représentation d'un procédé selon un mode de réalisation de l'invention ;

- La figure 4, une représentation d'un sommaire selon un mode de réalisation de l'invention ;

- La figure 5, une représentation d'un sommaire selon un mode de réalisation de l'invention ;

- La figure 6, une représentation d'un sommaire comportant des signets selon un mode de réalisation de l'invention ;

- La figure 7, une représentation des étapes de réouverture d'un signet selon un mode de réalisation de l'invention

- La figure 8, une représentation des étapes de fermeture d'un signet selon un mode de réalisation de l'invention.

Pour plus de clarté, les éléments identiques ou similaires sont repérés par des signes de références identiques sur l'ensemble des figures.

DESCRIPTION DETAILLEE D'AU MOINS UN MODE DE REALISATION

4.1 - Ecrans et système de pointage Cette invention est une surcouche venant englober toute application ou service de lecture de contenu numérique, et conçue pour être utilisée sur tout type d'écran : ordinateur fixe ou portable, tablette, smartphone, TV, etc. L'interaction entre l'utilisateur et l'application repose sur la configuration matérielle utilisée, chaque périphérique d'entrée et système de pointage ayant des caractéristiques propres et donc un mode d'interaction propre : souris, clavier, trackpad, écran tactile, télécommande, micro, webcam, etc. Cependant, les procédés techniques et ergonomiques constituant cette invention sont indépendants de la configuration et manipulation du périphérique hôte, la suite de l'exposé prendra pour exemple un périphérique de type smartphone piloté par écran tactile. 4.2 - Types de contenus

Les principes de navigation non-linéaire, de visualisation des positions de lecture et de gestion de signets au sein d'une même vue sont par nature génériques, et concernent toute activité de lecture numérique sur écran.

Conçue pour des contenus de type livre/journal/magazine pouvant rassembler textes, images, multimédia, etc., l'exposé technique de cette invention sera fait autour d'un exemple de lecture d'un contenu de type livre, constitué d'un sommaire exclusivement textuel. 4.3 - Décomposition des vues

Cette invention est basée sur une vue principale sommaire (figure 1 ) présentant l'arborescence hiérarchique des différentes sections du document en cours, ainsi que les signets créés par l'utilisateur (voir ci-après). Cette liste peut être scindée en deux parties indépendantes et mobiles verticalement, laissant l'utilisateur voir au travers selon l'espace les séparant.

Une seconde vue capture est créée dynamiquement lors de la création d'un signet, et présente une capture écran du document à la position de lecture courante. Placée derrière la vue sommaire ou utilisée comme image de fond de signet, la vue capture ne reçoit pas d'interaction directe, et peut si besoin servir de cache pour la vue lecture. La vue lecture ne fait pas directement partie de cette invention. Elle reçoit l'interaction de l'utilisateur pour déclencher l'affichage de la vue sommaire, et est utilisée comme source de mise en cache pour la vue capture.

4.4 - Vue sommaire

Depuis la vue lecture, l'utilisateur peut à tout moment demander l'affichage de la vue sommaire, l'interaction pouvant être multiple et dépendante du périphérique utilisé : bouton ou icône, mouvement de pincement à 2 doigts, etc. (figure 2).

4.4.1 - Séquence d'ouverture du sommaire En référence à la figure 3, l'affichage de la vue sommaire depuis la vue lecture se déroule selon la séquence suivante :

Par défaut, la vue sommaire est masquée, sa couleur de fond transparente. La vue sommaire est positionnée de façon à ce que le bas de la section en cours (définie par la position de lecture en cours à l'appel du sommaire) soit aligné avec le bord haut de l'écran, la section en cours et tout ce qui la précède étant par conséquent placée hors cadre.

Toutes les entrées du sommaire situées après la section en cours sont décalées d'une distance égale à la surface d'affichage de l'écran, se trouvant également hors cadre.

La vue sommaire est rendue visible, sa couleur de fond toujours transparente. Les deux blocs haut et bas du sommaire effectuent une animation de translation depuis l'extérieur de la zone d'affichage vers le centre, faisant en sorte de réduire visuellement la vue lecture pour n'en laisser qu'un aperçu partiel. Cette transition peut être complétée par : une animation de couleur/transparence du fond de la vue sommaire, améliorant la mise en évidence de la vue lecture au sein des sections du sommaire et la lisibilité du contenu superposé

une animation de translation 3D (axe Z) ou réduction 2D (axes X/Y) de la vue lecture pour accentuer la perception de profondeur et de superposition des vues Pour optimiser les performances et la fluidité de l'animation, et selon les possibilités du périphérique, la vue capture peut être utilisée en lieu et place de la vue lecture après sa mise en cache bitmap.

4.4.2 - Fermeture du sommaire

Le retour vers la position de lecture actuelle reprend la séquence d'ouverture du sommaire en sens inverse, opérant une animation d'écartement des deux blocs haut et bas vers l'extérieur de la zone d'affichage, et le cas échéant de couleur/transparence du fond de la vue sommaire et de translation/réduction de la vue lecture.

L'utilisateur peut choisir de ne pas rouvrir la position de lecture mais plutôt une autre section. Dans ce cas, la séquence de fermeture inclut en préambule les modifications suivantes :

Suppression de l'affichage de la position de lecture actuelle (animation de réduction)

Chargement de la vue lecture à la section demandée

Placement de l'axe de scission des blocs du sommaire sur le bas de la section demandée

4.4.3 - Affichage de la position de lecture

En fin d'animation, l'espace délimité par les blocs haut et bas du sommaire définit une zone représentant la position de lecture en cours. Le fond transparent ou semi- transparent de la vue sommaire permet à l'utilisateur de conserver un aperçu direct sur la vue lecture placée derrière. L'effet de profondeur créé par la transparence est renforcé lorsqu'on fait défiler la vue sommaire : si la structure des sections se déplace normalement, la vue lecture visible en transparence reste fixe et facilite le repérage de la position de lecture pour l'utilisateur.

En référence à la figure 4, la position de lecture indique par défaut le numéro de page en cours et le nombre total de pages de la section en cours si disponible. Associée au nom de la section située directement au-dessus, les deux informations donnent à l'utilisateur une vision précise de sa position à l'entrée dans le sommaire, Une icône symbolisant la position de lecture (ex : livre ouvert) peut être accolée au libellé pour la différencier des signets (voir ci-après).

L'intégralité de la position de lecture est réactive, et permet de rouvrir la vue lecture dans sa position actuelle (voir séquence de fermeture ci-avant). La position de lecture inclut également entre autres outils et au minimum un bouton/icône permettant son enregistrement sous forme de signet (voir ci-après).

4.5 - Signets

En cours de lecture, l'utilisateur a la possibilité de mémoriser sa progression pour pouvoir y revenir lors d'une session ultérieure. Sa position de lecture au sein de la section en cours est enregistrée en tant que signet, généralement en utilisant un bouton/icône spécifique intégré à la vue lecture. Un retour visuel simple (modification d'icône) peut suffire à confirmer cette création à l'utilisateur.

Cette invention permet d'effectuer la même opération directement depuis l'aperçu de la position de lecture dans la vue sommaire, indépendamment de la vue lecture.

4.5.1 - Création d'un signet La position de lecture de la vue sommaire comporte un bouton/icône (figure 4) permettant sa conversion et mémorisation sous forme de signet. Le bouton/icône reprend la même signalétique que dans la vue lecture, pour que l'utilisateur puisse en identifier immédiatement la fonction.

Lorsque l'utilisateur demande la création d'un nouveau signet à partir de sa position de lecture :

La vue lecture est aplatie sous forme de cache bitmap par la vue capture (si cela n'a pas déjà été effectué pour optimiser les animations). Cette capture est sauvegardée et sera utilisée comme source de rendu du fond de la zone d'affichage du signet, associée le cas échéant à la couleur de semi-transparence appliquée par défaut au fond de la vue sommaire et/ou à la translation/réduction appliquée à la vue lecture lors de l'affichage du sommaire.

La vue lecture reste cependant visible en semi-transparence tant que l'utilisateur ne demande pas l'ouverture d'une section différente, conservant l'effet de scroll différentiel (vue sommaire mobile, vue lecture fixe) : la position de lecture reste affichée et pleinement active malgré sa mémorisation sous forme de signet. La vue capture ne sera affichée dans le sommaire en lieu et place de la vue lecture qu'en cas de changement de la position de lecture.

Une icône de signet vient remplacer le cas échéant l'icône symbolisant la position de lecture (livre ouvert dans notre exemple)

4.5.2 - Affichage des signets dans la vue sommaire

En référence à la figure 5, une fois le signet créé, l'affichage de la position de lecture est modifié pour correspondre au changement d'état:

L'icône symbolisant la position de lecture (livre ouvert) placé avant la pagination est remplacé par l'icône d'un signet. Le bouton/icône déclenchant l'enregistrement de la position de lecture sous forme de signet est supprimé. Il peut être remplacé par des outils spécifiques aux signets, par exemple un bouton/icône d'édition permettant de renommer l'intitulé du signet (pagination par défaut) par un libellé saisi par l'utilisateur.

Si elle n'est pas déjà présente, une icône de signet est ajoutée à la section en cours (située au-dessus du signet nouvellement créé) ainsi qu'un décompte du nombre de signets qu'elle contient (soit le chiffre 1 lors de la création du premier signet de la section). Si elle contient déjà d'autres signets hormis celui nouvellement créé, la seule modification opérée sur la section est l'incrémentation du nombre de signets.

4.5.3 - Affichage de signets multiples sous une même section

Lorsqu'une section comporte plusieurs signets, ceux-ci sont positionnés les uns à la suite des autres sous leur section d'appartenance, dans l'ordre de leurs positions respectives selon la linéarité du document lu. Il convient néanmoins d'appliquer au minimum une ligne de séparation entre les signets concomitants, en utilisant une couleur contrastant avec la teinte de fond des signets et de la position de lecture.

4.5.4 - Affichage de signets à différents niveaux d'arborescence du sommaire

En référence à la figure 6n en cas de lecture d'un document à structure hiérarchique imbriquée - c'est à dire composé de sections, sous-sections, etc. - il convient d'adapter l'affichage des signets à la profondeur d'affichage en cours du sommaire. Les sections concernées se voient dotées d'un bouton/icône permettant d'afficher la structure interne de leurs sous-sections, par exemple sous la forme d'un triangle orienté selon le statut : pointant vers la droite lorsque la section est repliée (aucune sous-section visible), et vers le bas lorsqu'elle est dépliée (toutes les sous-sections enfants de la section en cours visibles). Le principe de dépliage se répercute récursivement à chaque échelon hiérarchique du sommaire.

Quelles que soient les combinaisons de niveaux hiérarchiques dépliés ou repliés, chaque signet est placé directement sous la section ou sous-section visible le contenant (figure 6). Si la sous-section concernée n'est pas visible (section parente repliée), la recherche se poursuit récursivement en remontant l'arborescence jusqu'à l'identification de la première section ou sous-section visible. L'utilisateur pouvant à tout moment modifier l'affichage en cours en dépliant ou repliant des sections ou sous-sections, les positions d'ancrage des signets sont mises à jour simultanément.

4.5.5 - Réouverture d'un signet

Len référence à la figure 7, l'intégralité de la surface d'un signet constitue une zone réactive permettant le chargement et la réouverture de la vue lecture à la position mémorisée. Les actions et animations en résultant reprennent la séquence de fermeture de la vue sommaire décrite ci-avant.

Si l'utilisateur a parcouru le sommaire en le déplaçant, le signet n'est plus dans sa position d'origine sur l'écran, et la capture utilisée comme image de fond n'est plus alignée avec la vue lecture correspondante.

Dans ce cas, l'animation de fermeture du sommaire inclut une animation supplémentaire de translation 2D de la vue capture (figure 7), ayant pour position initiale celle du signet, pour position finale celle de la vue lecture (occupant toute la surface d'affichage bord à bord), et une durée équivalente à la séquence de fermeture du sommaire. En fin d'animation, la vue capture se superpose à la vue lecture, permettant une transition invisible pour l'utilisateur. 4.5.6 - Suppression d'un signet

Une fois mémorisé, un signet peut être supprimé directement depuis la vue sommaire. Si l'ajout d'un bouton/icône peut être utilisé pour proposer cette fonction, il convient de prévoir une étape de validation de la suppression pour éviter toute fausse manipulation. En ce sens, et particulièrement sur périphérique doté d'un écran tactile, on peut envisager la procédure de suppression suivante :

L'utilisateur effectue un mouvement de glissement latéral sur le signet, de la gauche vers la droite, faisant apparaître un bouton/icône de suppression en lieu et place des boutons/icônes de création ou d'édition (figure 8).

Si l'utilisateur appuie sur le bouton/icône de suppression pour confirmer l'action, le signet est supprimé (voir les deux cas de figure ci-après).

Si l'utilisateur appuie sur n'importe quelle autre partie de l'affichage, la suppression du signet est annulée et son affichage reprend son statut normal (figure 5). En référence à la figure 8, lorsqu'une demande de suppression de signet est confirmée par l'utilisateur, le traitement diffère selon la position de lecture en cours :

Si le signet supprimé correspond à la position de lecture en cours, le signet est reconverti en simple position de lecture dans le sommaire, retrouvant les propriétés d'affichage définies ci-avant : icône de livre ouvert avant le libellé de pagination, bouton/icône de création de signet (figure 4).

Si la position de lecture est différente du signet supprimé, celui-ci est retiré des entrées du sommaire. Les sections et signets situés après le signet supprimé sont repositionnés via une animation de translation équivalente à la surface occupée par ledit signet, et le nombre de signets indiqué en regard de la section concernée est décrémenté. Si la section ne contient plus aucun signet, l'icône et le nombre de signets de la section sont supprimés. Dans tous les cas, la suppression d'un signet entraine l'effacement du cache bitmap (créé via la vue capture) représentant la vue lecture lors de la création du signet. L'avantage de cette invention est de permettre une navigation non-linéaire d'un document quel qu'en soit sa structure avec une grande facilité. La possibilité de convertir en un geste la position de lecture en signet permet à l'utilisateur de mémoriser les étapes intéressantes de son parcours de lecture, alternant très simplement lecture et repérage depuis le sommaire. L'imbrication de vues et les transitions qui les animent assurent une ergonomie tout en profondeur, créant une expérience utilisateur inédite de lecture.

Pouvant être déployée sur n'importe quel type d'affichage, et n'étant pas liée à un langage de développement ou matériel particulier, cette invention est néanmoins dépendante des performances du matériel utilisé quant à la fluidité des animations et la disponibilité de certaines fonctions selon le langage utilisé.

Cette invention a été conçue pour permettre aux éditeurs, groupes de presse et distributeurs de proposer à l'utilisateur final - le lecteur - une ergonomie innovante autour de publications numériques, une facilité de navigation apportant une réelle valeur ajoutée et fédérant une communauté autour de nouveaux usages de lecture.

Naturellement l'invention n'est pas limitée aux modes de réalisation décrits en référence aux figures et des variantes pourraient être envisagées sans sortir du cadre de l'invention.