Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
METHOD FOR CONTROLLING AN ELECTRIC VACUUM PUMP IN A VACUUM BRAKING SYSTEM FOR A VEHICLE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/181016
Kind Code:
A1
Abstract:
A method for controlling an electric vacuum pump (2) in a vacuum braking system for a vehicle, comprising the steps of: - measuring a pressure in the braking system, and - controlling the pump (2) according to a continuous or periodic operating mode, the control of the vacuum pump (2) transitioning from continuous to periodic operating mode, and vice versa, at least depending on the pressure measured in the braking system.

Inventors:
MIQUEL CLAIRE (FR)
DOUDOU HERVE (FR)
Application Number:
PCT/FR2021/050196
Publication Date:
September 16, 2021
Filing Date:
February 03, 2021
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PSA AUTOMOBILES SA (FR)
International Classes:
B60T13/52; B60T13/00; B60T17/02
Attorney, Agent or Firm:
MOMBELLI, Philippe (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

[Revendication 1] procédé de pilotage d’une pompe à vide électrique (2) dans un système de freinage à dépression pour un véhicule, comprenant les étapes consistant à :

- mesurer une pression (DP) dans le système de freinage, et

- piloter la pompe à vide (2) selon un mode de fonctionnement continu ou un mode de fonctionnement périodique, le pilotage de la pompe à vide (2) passant du mode de fonctionnement continu au mode de fonctionnement périodique, et inversement, au moins en fonction de la pression mesurée (DP) dans le système de freinage. [Revendication 2] Procédé selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le pilotage de la pompe à vide (2) passe du mode de fonctionnement continu au mode de fonctionnement périodique, lorsque les conditions suivantes sont simultanément remplies :

- une durée d’activation continue (t) de la pompe à vide (2) est supérieure à une première durée déterminée (t1), ou la pression mesurée (DP) est supérieure à un seuil de pression inférieur d’activation continu (DPon) et inférieure ou égale à un seuil de pression supérieur de désactivation continu (DPoff),

- une vitesse du véhicule (V) est inférieure à une vitesse seuil (Vs),

- une altitude du véhicule est comprise entre une altitude minimale (Hmin) et une altitude maximale (Hmax).

[Revendication 3] Procédé selon la revendication 2, caractérisé en ce que le seuil de pression supérieur de désactivation continu (DPoff) est supérieur au seuil de pression inférieur d’activation continu (DPon).

[Revendication 4] Procédé selon l’une des revendications précédentes, caractérisé en ce que le pilotage de la pompe à vide (2) passe du mode de fonctionnement périodique au mode de fonctionnement continu, lorsqu’une seule des conditions suivantes est remplie :

- la pression mesurée (DP) est supérieure ou égale à un seuil de pression supérieur de désactivation périodique (DPoff),

- la pression mesurée (DP) est inférieure à un seuil de pression inférieur d’activation périodique (DPon’),

- la pression mesurée (DP) est supérieure à un seuil de pression supérieur de désactivation continu (DPoff) et inférieure au seuil de pression supérieur de désactivation périodique (DPoff) pendant une deuxième durée déterminée (t2),

- la pression mesurée (DP) est inférieure à un seuil de pression inférieur d’activation continu (DPon) et supérieure à un seuil de pression inférieur d’activation périodique (DPon’) pendant une troisième durée déterminée (t3).

[Revendication 5] Procédé selon la revendication 4, caractérisé en ce que le seuil de pression supérieur de désactivation périodique (DPoff) est supérieur au seuil de pression supérieur de désactivation continu (DPoff), en ce que le seuil de pression supérieur de désactivation continu (DPoff) est supérieur au seuil de pression inférieur d’activation continu (DPon), et en ce que le seuil de pression inférieur d’activation continu (DPon) est supérieur au seuil de pression inférieur d’activation périodique (DPon’).

[Revendication 6] Procédé selon la revendication 4 ou 5, caractérisé en ce que le pilotage de la pompe à vide (2) reste dans le mode de fonctionnement périodique au-delà d’une quatrième durée déterminée, lorsque la pression mesurée (DP) est supérieure à un seuil de pression inférieur d’activation continu (DPon) et inférieure ou égale à un seuil de pression supérieur de désactivation continu (DPoff). [Revendication 7] Procédé selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce qu’il comprend une étape supplémentaire, en cas d’une surchauffe ou d’un endommagement de la pompe à vide (2), suite à une activation longue continue, consistant à enclencher au moins un des modes dégradés suivants, avec :

- un envoi d’un signal au service après-vente, signalant une défaillance de la pompe à vide (2),

- une activation d’un mode de pilotage périodique dysfonctionnel de la pompe à vide

(2),

- un allumage d’un voyant au tableau de bord, correspondant à une défaillance du véhicule,

- une activation d’une pompe hydraulique d’un correcteur électronique de trajectoire (11 ).

[Revendication 8] Procédé selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le pilotage de la pompe à vide (2) est mis en oeuvre à l’aide d’un calculateur moteur du véhicule (3).

[Revendication 9] Système de freinage à dépression pour un véhicule, comprenant une pompe à vide électrique (2), le pilotage de la pompe à vide (2) étant mise en œuvre conformément au procédé selon l’une quelconque des revendications précédentes.

[Revendication 10] Véhicule automobile comprenant un système de freinage selon la revendication 9.

Description:
DESCRIPTION

TITRE : PROCÉDÉ DE PILOTAGE D’UNE POMPE À VIDE ÉLECTRIQUE DANS UN SYSTÈME DE FREINAGE À DÉPRESSION POUR UN

VÉHICULE DOMAINE TECHNIQUE

[0001] La présente invention revendique la priorité de la demande française N°2002335 déposée le 10.03.2020 dont le contenu (te<te, dessins et revendications) est ici incorporé par référence.

[0002] La présente invention concerne de manière générale un procédé de pilotage d’une pompe à vide électrique montée sur un véhicule automobile. L’invention se rapporte également à un système de freinage à dépression pour un véhicule, ce système de freinage à dépression pour le véhicule comprenant une pompe à vide électrique, le pilotage de la pompe à vide électrique étant mise en oeuvre grâce à un procédé. L’invention concerne enfin un véhicule automobile comprenant un tel système de freinage à dépression.

[0003] Un véhicule automobile est classiquement équipé d’une assistance au freinage, de façon à réduire la force que le conducteur doit exercer avec son pied sur la pédale de frein pour obtenir un effet de freinage, et le cas échéant un arrêt du véhicule. L’assistance la plus communément adoptée est réalisée par le biais d’une dépression générée dans une chambre, formant un amplificateur de frein. La chambre est insérée dans le système de freinage entre la pédale de frein et le maître cylindre, ce dernier étant branché sur le circuit hydraulique de freinage.

ART ANTÉRIEUR

[0004] Dans ce type de système de freinage à dépression, il est connu dans l’art antérieur, par exemple du document EP2726351 , que le vide necessaire est typiquement généré par une pompe à vide. La pompe à vide est soit entraînée mécaniquement par le moteur du véhicule, soit par un moteur électrique dédié. La nécessité de maintenir une pression négative est détectée par un capteur de pression. Le capteur commande la mise en marche de la pompe à vide électrique en fonction de seuils d’activation et de désactivation. Dès qu’un niveau de dépression cible est atteint dans et/ou que les conditions d’arrêt sont remplies, la pompe à vide électrique s’arrête.

[0005] En contrepartie, ce système de freinage à dépression avec une pompe à vide électrique présente notamment l’inconvénient de solliciter constamment la pompe à vide, lorsque le conducteur appuie fortement sur la pédale de frein ou encore appuie à une fréquence élevée. De longues activations de la pompe à vide électrique peuvent générer un endommagement de celle-ci sur du long terme. De plus, l’utilisation du véhicule en altitude implique également que la pompe à vide électrique devra fonctionner, de surcroît, plus longtemps afin de fournir une réserve de vide satisfaisante.

[0006] Dans le cas d’un véhicule électrique, la pompe à vide constitue le principal système de génération du vide du véhicule. Elle sera effectivement plus sollicitée en termes d’activation et de durée d’activation que sur un véhicule à moteur hybride, où il reste possible de basculer sur une pompe à vide attelée et entraînée mécaniquement par le moteur.

[0007] En cas d’utilisation prolongée, la pompe à vide peut ainsi surchauffer et/ou ses pièces constitutives peuvent être endommagées. Une défaillance de la pompe à vide électrique ne permet plus d’assurer une prestation de freinage correcte pour le conducteur

RESUME DE L'INVENTION

[0008] Un but de la présente invention est de répondre aux inconvénients de l’art antérieur mentionnés ci-dessus et en particulier, tout d’abord, d’assurer une protection de la pompe à vide électrique en cas de fortes solicitations.

[0009] Pour cela, un premier aspect de l’invention concerne un procédé de pilotage d’une pompe à vide électrique dans un système de freinage à dépression pour un véhicule.

[0010] Le procédé comprend les étapes consistant :

- à mesurer une pression dans le système de freinage, et

- à piloter la pompe à vide électrique selon un mode de fonctionnement continu ou un mode de fonctionnement périodique, le pilotage de la pompe à vide électrique passe du mode de fonctionnement continu au mode de fonctionnement périodique, et inversement du mode de fonctionnement périodique au mode de fonctionnement continu, au moins en fonction de la pression mesurée dans le système de freinage à dépression.

[0011] Autrement dit, l’invention consiste à prévoir pour un procédé de pilotage d’une pompe à vide un mode de fonctionnement supplémentaire, qui va être périodique avec ainsi une activation périodique fonctionnelle. L’activation périodique permet d’activer la pompe à vide pendant une durée de quelques secondes, de la désactiver pendant une autre durée de quelques secondes, puis de la réenclencher et ainsi de suite, tout le temps où le véhicule va se trouver dans une situation précise.

[0012] Le besoin en vide est ainsi détecté par un capteur de pression. L’invention consiste à pouvoir basculer dans un mode de pilotage plus optimisé pour la pompe à vide, avant d’arriver dans une situation où elle ne sera plus en mesure de fournir correctement du vide au conducteur pour pouvoir freiner son véhicule. Un tel pilotage pour la pompe à vide va permettre d’accroître sa disponibilité sur le véhicule, et d’augmenter sa durabilité, en lui évitant des durées d’activations trop longues. L’échauffement de la pompe à vide va être limité.

[0013] Avantageusement, le pilotage de la pompe à vide peut passer du mode de fonctionnement continu au mode de fonctionnement périodique, lorsque les conditions suivantes sont simultanément remplies :

- une durée d’activation continue de la pompe à vide est supérieure à une première durée déterminée, ou encore lorsque la pression mesurée est supérieure à un seuil de pression inférieur d’activation continu et la pression mesurée est inférieure ou égale à un seuil de pression supérieur de désactivation continu, et

- une vitesse du véhicule est inférieure à une vitesse seuil, et

- une altitude du véhicule est comprise entre une altitude minimale et une altitude maximale.

[0014] Dès que la pompe à vide tourne trop longtemps, le mode de fonctionnement continu de la pompe à vide électrique s’arrête et le mode de fonctionnement périodique peut commencer, si les conditions préalables mentionnées le permettent. Le capteur de pression commande la mise en marche de la pompe à vide électrique en fonction de deux seuils, un seuil d’activation continu inférieur et un seuil de désactivation continu supérieur. Dès qu’un niveau de dépression cible est atteint et/ou dès que les conditions d’arrêt sont remplies, la pompe à vide électrique s’arrête. L’activation du mode périodique fonctionnel ne se réalisera que suite à une activation continue longue, afin d’éviter toute surchauffe ou endommagement de la pompe à vide électrique et afin de continuer à garantir la prestation de fourniture de vide dans le système de freinage à dépression. L’activation du mode périodique est conditionnée également à un seuil de vitesse véhicule (faible), pour privilégier son activation sur des parcours plus typés « ville » et à des altitudes par exemple inférieures à 3000m, afin de cibler plus précisément des situations de vie où la pompe à vide électrique peut être plus fortement sollicitée, le mode de fonctionnement continu pouvant être réactivé à tout moment en cas de besoin. Le fonctionnement du véhicule en-dessous d’une vitesse seuil implique que la pompe à vide électrique va fonctionner plus longtemps, afin de fournir une réserve de vide satisfaisante, le mode de fonctionnement continu restant ainsi activé. Le fonctionnement en altitude implique également que la pompe à vide électrique va fonctionner plus longtemps, afin de fournir une réserve de vide satisfaisante, le mode de fonctionnement continu restant ainsi activé.

[0015] Avantageusement, le seuil de pression supérieur de désactivation continu peut être supérieur au seuil de pression inférieur d’activation continu.

[0016] Avantageusement, le pilotage de la pompe à vide peut passer du mode de fonctionnement périodique au mode de fonctionnement continu, lorsqu’une seule des conditions suivantes est remplie :

- la pression mesurée est supérieure ou égale à un seuil de pression supérieur de désactivation périodique,

- la pression mesurée est inférieure à un seuil de pression inférieur d’activation périodique, - la pression mesurée est supérieure à un seuil de pression supérieur de désactivation continu et inférieure au seuil de pression supérieur de désactivation périodique pendant une deuxième durée déterminée,

- la pression mesurée est inférieure à un seuil de pression inférieur d’activation continu et supérieure à un seuil de pression inférieur d’activation périodique pendant une troisième durée déterminée.

[0017] Autrement dit, deux seuils supplémentaires sont définis, et lorsque la pression dépasse le seuil supplémentaire supérieur, ou lorsque la pression est inférieure au seuil supplémentaire inférieur, le mode de fonctionnement périodique peut s’arrêter et le mode de fonctionnement continu peut recommencer.

[0018] Dès que la pression mesurée est supérieure ou égale à un seuil de pression supérieur de désactivation périodique, tout mode de pilotage de la pompe à vide électrique est arrêté, le niveau de dépression cible dans le système de freinage à dépression étant atteint. Dès que la pression mesurée est inférieure à un seuil de pression inférieur d’activation périodique, le pilotage de la pompe à vide rebascule alors en mode de fonctionnement continu. Dès que la pression mesurée est supérieure à un seuil de pression supérieur de désactivation continu et inférieure au seuil de pression supérieur de désactivation périodique pendant une deuxième durée déterminée, le mode périodique se maintient pendant cette deuxième durée. Le mode périodique s’arrête au bout de cette deuxième durée, et l’arrêt de l’activation de la pompe à vide électrique est alors autorisé au-delà de cette deuxième durée, car la pression mesurée se trouve au-dessus du seuil de désactivation continu. Dès que la pression mesurée est inférieure à un seuil de pression inférieur d’activation continu et supérieure à un seuil de pression inférieur d’activation périodique pendant une troisième durée déterminée, le mode périodique s’arrête au bout de cette troisième durée et le mode de fonctionnement continu de la pompe à vide est alors réactivé au-delà de cette temporisation, car la pression mesurée est en-dessous du seuil d’activation continu.

[0019] Avantageusement, le seuil de pression supérieur de désactivation périodique peut être supérieur au seuil de pression supérieur de désactivation continu. Avantageusement, le seuil de pression supérieur de désactivation continu peut être supérieur au seuil de pression inférieur d’activation continu. Et avantageusement, le seuil de pression inférieur d’activation continu peut être supérieur au seuil de pression inférieur d’activation périodique.

[0020] Lorsque la pression oscille entre le seuil de pression supérieur de désactivation périodique et le seuil de pression supérieur de désactivation continu, pendant une deuxième durée déterminée, le mode de fonctionnement périodique peut s’arrêter une fois cette deuxième durée déterminée échue et l’arrêt du pilotage de la pompe à vide électrique en mode continu ou en mode périodique peut être autorisé. Lorsque la pression oscille entre le seuil de pression inférieur d’activation continu et le seuil de pression inférieur d’activation périodique, pendant une troisième durée déterminée, le mode de fonctionnement périodique peut s’arrêter une fois cette troisièmedurée déterminée échue et le mode de fonctionnement continu peut alors recommencer.

[0021] Avantageusement, le pilotage de la pompe à vide peut rester dans le mode de fonctionnement périodique au-delà d’une quatrième durée déterminée, lorsque la pression mesurée est supérieure à un seuil de pression inférieur d’activation continu et inférieure ou égale à un seuil de pression supérieur de désactivation continu.

[0022] Le pilotage de la pompe à vide peut rester dans le mode de fonctionnement périodique au-delà d’une quatrième durée déterminée à la condition d’avoir eu au préalable une activation longue continue de la pompe à vide électrique de plus de 30s.

[0023] Avantageusement, le procédé peut comprendre une étape supplémentaire, en cas d’une surchauffe ou d’un endommagement de la pompe à vide, suite à une activation longue continue, consistant à enclencher au moins un des modes dégradés suivants, avec :

- un envoi d’un signal au service après-vente, signalant une défaillance de la pompe à vide,

- une activation d’un mode de pilotage périodique dysfonctionnel de la pompe à vide,

- un allumage d’un voyant au tableau de bord, correspondant à une défaillance du véhicule,

- une activation d’une pompe hydraulique d’une commande de stabilité électronique.

[0024] Le service après-vente va être averti en cas de défaillance de la pompe à vide. La pompe à vide va passer dans un mode de fonctionnement de secours qui va permettre encore au moins un freinage du véhicule. Par le voyant « stop » allumé, le conducteur va être averti de la panne et va arrêter son véhicule. Des stratégies de compensations de manque d’assistance au freinage vont être enclenchées par activation d’une pompe hydraulique d’un correcteur électronique de trajectoire, de type ESC ou ESP.

[0025] Avantageusement, le pilotage de la pompe à vide peut être mis en oeuvre à l’aide d’un calculateur moteur du véhicule. [0026] Un deuxième aspect de l’invention est un système de freinage à dépression pour un véhicule, comprenant une pompe à vide électrique, le pilotage de la pompe à vide étant mise en oeuvre selon le procédé selon le premier aspect de l’invention.

[0027] Un dernier aspect de l’invention est un véhicule automobile comprenant un système de freinage selon le deuxième aspect de l’invention.

BRÈVE DESCRIPTION DES FIGURES

[0028] D’autres caractéristiques et avantages de la présente invention apparaîtront plus clairement à la lecture de la description détaillée qui suit d’un mode de réalisation de l’invention donné à titre d’exemple nullement limitatif et illustré par les dessins annexés, dans lesquels :

[0029] [Fig. 1] représente une architecture de l’implémentation du procédé de pilotage selon la présente invention ;

[0030] [Fig. 2] représente le positionnement des différents seuils de pression, à savoir de désactivation périodique, de désactivation continu, d’activation continu, et d’activation périodique, les uns par rapport aux autres ;

[0031] [Fig. 3] représente une stratégie de pilotage de la pompe à vide électrique avec activation et désactivation du mode de fonctionnement périodique et avec activation et désactivation du mode de fonctionnement continu ;

[0032] [Fig. 4a] représente, en trait tillés, une courbe d’évolution de pression mesurée DP selon un premier cas test, mesurée en millibars, et en mixte traits- points, une courbe d’évolution de pression mesurée DP selon un deuxième cas test, mesurée en millibars, dans le système de freinage à dépression, en fonction du temps t exprimé en secondes ;

[0033] [Fig. 4b] représente trois courbes d’évolutions de décomptes de temps, mesuré en seconde, une première courbe du mode de fonctionnement continu, en trait continu, et du mode de fonctionnement périodique, une première courbe en traits tillés selon le premier cas test, et une deuxième courbe en mixte traits-points selon le deuxième cas test, selon la courbe d’évolution de pression de la figure 4a, en fonction du temps t exprimé en secondes ;

[0034] [Fig. 4c] représente deux courbes d’activation et de désactivation du mode de fonctionnement continu, une première courbe en trait continu selon le premier cas test, et une deuxième courbe en mixte traits-points selon le deuxième cas test, selon la courbe d’évolution de pression de la figure 4a, en fonction du temps t exprimé en secondes ; et

[0035] [Fig. 4d] représente une courbe d’activation et de désactivation du mode de fonctionnement périodique, une première courbe en trait continu selon le premier cas test, et une deuxième courbe en mixte traits-points selon le deuxième cas test, selon la courbe d’évolution de pression de la figure 4a, en fonction du temps t exprimé en secondes.

DESCRIPTION DÉTAILLÉE

[0036] En particulier, il est fait référence à la Fig. 1 présentant une architecture 1 de l’implémentation du procédé selon la présente invention. Une pompe à vide électrique 2 dans un système de freinage à dépression d’un véhicule automobile est pilotée par un calculateur moteur 3 (eVCU) du véhicule. Les fonctions liées au procédé de pilotage 4 de la pompe à vide 2 sont embarquées dans le soft présent dans le calculateur 3.

[0037] Le calculateur eVCU 3 est électriquement connecté à un capteur de pression 6, à un capteur de vitesse du véhicule 7, à un capteur de pression atmosphérique 8, permettant de déterminer l’altitude du véhicule, et à un capteur détectant les appuis du conducteur sur le frein 9. Le capteur de pression 6 mesure la pression DP au sein du système de freinage à dépréssion.

[0038] La pompe à vide 2 est connectée à un calculateur d’un correcteur de trajectoire 11 , connu sous la dénomination « Electronic Stability Control » (ESC) ou « Electronic Stability Program » {ESP). En cas de défaillance de la pompe à vide 2, une pompe hydraulique liée au calculateur du correcteur de trajectoire 11 est enclenchée. Cette stratégie de compensations 12 de manque d’assistance au freinage 13, connue sous la dénomination « Hydraulic Brake Boost » et « Hydraulic Brake Failure Compensation » (HBB/HBC), est embarquée dans le calculateur du correcteur de trajectoire 11.

[0039] En cas de défaillance de la pompe à vide 2, un mode de fonctionnement dégradé, avec différents envois de modes dégradés 14, est ainsi mis en oeuvre par le calculateur 3. Une remontée de défaut signalant une défaillance de fourniture de vide pour le service après-vente 16 est prévue, par exemple via une interface de type GSM, ceci entrant dans le cadre d’une surveillance à distance du véhicule. Un envoi d’un mode dégradé demandant l’activation d’un mode de pilotage périodique dysfonctionnel 17 est prévu, ceci donnant la possibilité d’avoir encore au moins un freinage permettant au conducteur d’arrêter le véhicule. Un allumage voyant STOP (ou Service) informant le conducteur d’une défaillance sur son véhicule, est prévu, ceci alertant sans délai le conducteur et l’obligeant à arrêter le véhicule.

[0040] Le besoin en vide, détecté par le capteur de pression 6, commande la mise en marche de la pompe à vide électrique 2, en fonction d’un seuil de pression inférieur d’activation continu DPon et d’un seuil de pression supérieur de désactivation continu DPoff (voir Fig. 2). Le seuil de pression supérieur de désactivation continu DPoff est supérieur au seuil de pression inférieur d’activation continu DPon. Dès qu’un niveau de dépression cible est atteint entre DPon et DPoff, la pompe à vide électrique 2 s’arrête.

[0041] Selon la présente invention, le procédé 19 de pilotage de la pompe à vide électrique 2 demande l’introduction de deux nouveaux seuils d’activation et de désactivation, à savoir un seuil de pression inférieur d’activation périodique DPon’ et un seuil de pression supérieur de désactivation périodique DPoff. Les seuils d’activation et de désactivation sont positionnés dans l’ordre qui suit et ne doivent pas se chevaucher entre eux : seuil de pression de désactivation périodique DPoff, seuil de désactivation continu DPoff, seuil d’activation continu DPon, et seuil de pression d’activation périodique DPon’. Le seuil de pression supérieur de désactivation périodique DPoff est supérieur au seuil de pression supérieur de désactivation continu DPoff. Le seuil de pression supérieur de désactivation continu DPoff est supérieur au seuil de pression inférieur d’activation continu DPon. Et le seuil de pression inférieur d’activation continu DPon est supérieur au seuil de pression inférieur d’activation périodique DPon’.

[0042] Comme le représente la Fig. 3, et selon la présente invention, le procédé 19 de pilotage de la pompe à vide électrique 2 comprend deux modes de fonctionnement, à savoir un mode de fonctionnement continu et un mode de fonctionnement périodique. [0043] Pour obtenir une activation du mode de fonctionnement périodique 21 de la pompe à vide 2, et ainsi une désactivation du mode de fonctionnement continu de la pompe à vide 2, les conditions cumulatives « ET » 22 sont les suivantes.

[0044] En première condition obligatoire 23, la durée d’activation continue de la pompe à vide 2 doit être supérieure à une première durée déterminée t1. Par exemple t1 > 30s. Mais également en critère alternatif, la pression mesurée DP doit être supérieure à un seuil de pression inférieur d’activation continu DPon et inférieure ou égale à un seuil de pression supérieur de désactivation continu DPoff.

[0045] En deuxième condition obligatoire 24, une vitesse du véhicule V est inférieure à une vitesse seuil V s. La vitesse seuil du véhicule V s doit être faible, par exemple V < 30km/h.

[0046] En troisième condition obligatoire 26, une altitude du véhicule est comprise entre une altitude minimale Hmin et une altitude maximale Hmax. L’altitude doit par exemple être comprise entre 0 (Hmin) et 3000 m (Hmax). [0047] Dès que la pompe à vide 2 passe du mode de fonctionnement continu au mode de fonctionnement périodique 21 , un décompte de la temporisation d’activation périodique 27 est activé.

[0048] Pour obtenir une désactivation du mode de fonctionnement périodique 28 de la pompe à vide 2, et ainsi une activation du mode de fonctionnement continu de la pompe à vide 2, une seule des conditions non cumulatives « OU » 29 suivantes doit être remplie.

[0049] En première condition facultative 31 , la pression mesurée DP peut dépasser ou être égale au seuil supérieur de désactivation périodique DPoff : DP > DPoff. Dans ce cas, le mode périodique et le mode continu est arrêté, le seuil de dépression cible étant atteint.

[0050] En deuxième condition facultative 32, la pression mesurée DP peut dépasser le seuil inférieur de désactivation périodique DPon’ : DP < DPon’. Dans ce cas, le pilotage de la pompe à vide 2 rebascule alors sur une activation continue.

[0051] En troisième condition facultative 33, la pression mesurée DP peut rester au- dessus du seuil de pression supérieur de désactivation continu DPoff, mais peut rester en-dessous du seuil supérieur de désactivation périodique DPoff, pendant une temporisation t2. Par exemple t2 = 30s. Au bout de 30s, le mode périodique s’arrête et la pompe à vide 2 va automatiquement s'arrêter car la pression DP est au-dessus du seuil de pression supérieur de désactivation continu DPoff.

[0052] En quatrième condition facultative 34, la pression mesurée DP peut rester en- dessous du seuil inférieur d’activation continu DPon, mais non en-dessous du seuil inférieur de désactivation périodique DPon’, pendant une temporisation t3. Par exemple t3 = 30s. Au bout de 30s, le mode périodique s’arrête, le mode continu est réactivé et la pompe à vide 2 va automatiquement repartir en mode continu car la pression DP est en-dessous du seuil de pression inférieur d’activation continu DPon.

[0053] Différentes courbes de pression mesurée DP ainsi que les conséquences sur le pilotage de la pompe à vide 2 sont représentées dans les Figs. 4a-4d. Ces courbes correspondent à des situations qui concernent les conditions d’activation et de désactivation du mode périodique. L’enclenchement de l’activation périodique fonctionnelle ne peut se faire qu’après avoir eu une activation longue continue au préalable (de 30s ou inférieure), pour tous les cas de figure qui suivent ci-dessous.

[0054] Si le conducteur cesse tout contact avec le frein et que la pression mesurée DP reste continûment entre le seuil de pression inférieur d’activation continu DPon et le seuil de pression supérieur de désactivation continu DPoff, la pompe à vide 2 est activée en continu pendant 15s. La pression mesurée DP remonte 36 et dépasse le seuil de pression inférieur d’activation continu DPon, mais reste en deçà du seuil de pression supérieur de désactivation continu DPoff. L’activation continue reste jusqu’à l’écoulement des 30s, puis le pilotage bascule en mode périodique, au-delà des 20s prévues, car la pression mesurée DP reste en-dessous du seuil de pression supérieur de désactivation continu DPoff, jusqu’à t=100s. Le mode périodique est continu et se maintient au-delà des 20s. Ceci correspond a une activation périodique durable.

[0055] La temporisation de 20s du mode périodique se déclenche 37, au-delà des 15s en continu, mais comme la pression DP reste bloquée entre les seuils de pression inférieur d’activation continu DPon et supérieur de désactivation continu DPoff, l’activation périodique continue au-delà de la temporisation.

[0056] La pression mesurée DP franchit 38 le seuil inférieur de désactivation périodique DPon’. L’activation périodique cesse alors et le pilotage de la pompe à vide 2 rebascule en activation continue. Dans ce cas l’activation continue dure 40s non stop, au-delà de la temporisation car la pression mesurée DP reste bloquée en- dessous du le seuil inférieur de désactivation périodique DPon’.

[0057] La pression mesurée DP remonte, le pilotage de la pompe à vide 2 repasse en activation périodique entre les seuils de pression inférieur d’activation continu DPon et supérieur de désactivation continu DPoff, au-delà des 20s d’activation périodique prévues.

[0058] Lorsque le seuil inférieur de désactivation périodique DPon’ est dépassé 41 , le pilotage de la pompe à vide 2 quitte l’activation périodique pour l’activation continue.

[0059] Si le conducteur cesse immédiatement tout contact avec le frein au démarrage du mode périodique, le pilotage de la pompe à vide 2 sort alors du mode périodique 42, avant les 20s prévues car la pression mesurée DP va rapidement être supérieure au seuil supérieur de désactivation périodique DPoff.

[0060] L’activation périodique 42 se relance un bref instant, au moment où le seuil de pression inférieur d’activation continu DPon est franchit, car la pression mesurée DP se retrouve dans la zone entre le seuil de pression supérieur de désactivation continu DPoff et le seuil supérieur de désactivation périodique DPoff. L’activation périodique 42 s’interrompt au moment où le seuil supérieur de désactivation périodique DPoff est dépassé.

[0061] Lorsque la pression mesurée DP reste stable 43, le pilotage n’engendre pas d’activation de la pompe à vide 2, car la pression mesurée DP se trouve au-dessus du seuil de pression inférieur d’activation continu DPon, donc pas d’activation du mode ni continu ni d’activation du mode périodique.

[0062] L’activation continue 44 se lance dès que le seuil de pression inférieur d’activation continu DPon est franchit, au bout de 20s.

[0063] Si le conducteur appuie plus légèrement sur la pédale de frein et que la pression mesurée DP passe au-dessus de seuil de pression supérieur de désactivation continu DPoff, mais reste en-dessous du seuil supérieur de désactivation périodique DPoff pendant le temps de la temporisation, au bout de 20s le mode périodique s’arrête 46. Le pilotage arrête l’activation de la pompe à vide électrique 2. La pression mesurée DP franchit le seuil de pression supérieur de désactivation continu DPoff. L’activation périodique s’enclenche sur 20s uniquement, car la pression est au-dessus du seuil de pression supérieur de désactivation continu DPoff. Et comme la pression mesurée DP ne franchit pas le seuil supérieur de désactivation périodique DPoff, la pompe à vide 2 se coupe alors au bout des 20s.

[0064] L’activation continue 47 se lance dès que le seuil de pression inférieur d’activation continu DPon est franchit, au bout de 20s.

[0065] Si le conducteur appuie plus violemment qu’avant sur la pédale de frein et que la pression mesurée DP passe en-dessous du seuil de pression inférieur d’activation continu DPon, mais non en-dessous du seuil inférieur de désactivation périodique DPon’ pendant le temps de la temporisation, au bout de 20s le mode périodique s’arrête 48. Au début de cette situation, la pompe à vide électrique 2 est activée dans le mode de fonctionnement continu. L’activation continue se lance dès que le seuil de pression inférieur d’activation continu DPon est franchit et dure 30s. Au bout de ces 30s d’activation continue, le pilotage de la pompe à vide 2 bascule en mode périodique. La pression mesurée DP reste bloquée entre le seuil de pression inférieur d’activation continu DPon et le seuil inférieur de désactivation périodique DPon’.

[0066] Vers la fin de la situation de freinage précédente, l’activation périodique 49 s’enclenche alors sur les 20s, mais comme la pression mesurée DP reste bloquée entre le seuil de pression inférieur d’activation continu DPon et le seuil inférieur de désactivation périodique DPon’, le pilotage rebascule en activation continue.

[0067] Si le conducteur effectue des appuis frein insistant et répétés, la pression mesurée DP passe 51 en-dessous du seuil inférieur de désactivation périodique DPon’, avant la période des 20s, le pilotage de la pompe à vide 2 sort du mode périodique. Le pilotage rebascule dans une activation longue de la pompe à vide 2. L’activation périodique s’enclenche un bref instant, au moment où le seuil de pression inférieur d’activation continu DPon est franchit. La pression mesurée DP se retrouve dans la zone entre le seuil de pression inférieur d’activation continu DPon et le seuil inférieur de désactivation périodique DPon’. Le pilotage rebascule en activation continue dès que le seuil inférieur de désactivation périodique DPon’ est franchit. Dans cette situation 51, l’activation périodique est prioritaire sur l’activation continue, sur les 10s.

[0068] Diverses modifications et/ou améliorations peuvent être apportées par l’homme du métier aux différents modes de réalisation de l’invention décrits dans la présente description sans sortir du cadre de l’invention. Si la présente invention présente un capteur de pression relatif, le capteur peut être également un capteur de pression absolu. Dans ce cas de figure, les seuils d’activation-désactivation sont donc inversés par rapport à ce qui a été précédemment décrit.!