Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
METHOD FOR CREATING A HAPTIC EFFECT BY MEANS OF FOCUSED ULTRASOUND WAVES
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2020/141263
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns a method for generating a haptic effect at a target point (R) of a solid by using at least two piezoelectric actuators (Si) capable of emitting, at a given instant t, a wave under the effect of ultrasonic frequency control signals capable of creating vibrations at the surface of the solid in such a way as to create an ultrasonic lubrication effect ("squeeze film" effect) at the target point (R), characterised in that the respective control signal of each actuator (Si) is calculated depending on the distance (di) between this actuator and the target point (R) to be actuated, such that the surface deformations obtained at the target point under consideration combine to create a haptic effect there greater than that obtained when using a single actuator.

Inventors:
RUPIN MATTHIEU (FR)
Application Number:
FR2019/000222
Publication Date:
July 09, 2020
Filing Date:
December 30, 2019
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
HAP2U (FR)
International Classes:
G06F3/01
Domestic Patent References:
WO2008116980A12008-10-02
WO2008116980A12008-10-02
Foreign References:
US8593409B12013-11-26
US20160132117A12016-05-12
Attorney, Agent or Firm:
NONNENMACHER, Bernard (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1- Procédé pour générer un effet haptique en un point cible (R) d'un solide à l'aide d'au moins deux actionneurs piézoélectriques (Si) aptes à générer une vibration dans le domaine ultrasonique localisée au point cible (R) sous l'effet de signaux de commande de façon à créer un effet dit de lubrification ultrasonique à ce point cible (R), caractérisé en ce que le signal de commande respectif de chaque actionneur (S,) est calculé en fonction de la distance (d,) entre cet actionneur et le point cible (R) à actionner, de manière que les déformations de la surface obtenues au point cible considéré s'additionnent pour y créer un effet haptique supérieur à celui obtenu à l'aide d'un actionneur unique.

2 Procédé selon la revendication 1, caractérisé en ce que les vibrations générées par les actionneurs piézoélectriques (S,) à la surface du solide correspondent à des ondes de flexion.

3 Dispositif de génération d'un effet haptique en un point cible (R) d'un solide selon un procédé conforme à l'une quelconque des revendications 1 à 2, caractérisé en ce qu'il comporte au moins deux actionneurs (Si, S2) aptes à émettre à un instant donné t une onde de surface sous l'effet d'un signal de commande de chaque actionneur, et des moyens de commande configurés de manière que le signal de commande respectif émis à destination de chaque actionneur soit calculé en fonction de la distance entre cet actionneur et le point cible (R) à actionner, de manière que les déformations de la surface obtenues au point cible considéré s'additionnent pour y créer un effet haptique supérieur à celui obtenu à l'aide d'un actionneur unique.

4 Dispositif selon la revendication 3, caractérisé en ce que le solide est un solide viscoélastique.

5 Dispositif selon la revendication 3 ou la revendication 4, caractérisé en ce que ledit solide présente une propagation d'onde isotrope. 6 Dispositif selon la revendication 5, caractérisé en ce que le solide est une surface transparente à la lumière et en ce qu'une pluralité d'actionneurs sont positionnés en bordure de ladite surface.

7 Dispositif selon la revendication 5, caractérisé en ce que le solide est une surface opaque à la lumière, et en ce qu'une pluralité d'actionneurs sont positionnés en divers points sur la surface.

8 - Dispositif selon l'une quelconque des revendications 5 à 7, caractérisé en ce que lesdits actionneurs sont des actionneurs piézoélectriques.

9 - Dispositif selon l'une quelconque des revendications 5 à 8, caractérisé en ce que lesdits actionneurs sont des actionneurs amplifiés.

Description:
Procédé de création d'un effet haptique au moyen d'ondes ultrasonores focalisées

L'invention concerne le domaine des surfaces capables de générer un effet de retour haptique, en particulier par lubrification ultrasonique lorsqu'elles sont touchées par le doigt d'un utilisateur.

ETAT DE LA TECHNIQUE

On sait que la lubrification ultrasonique d'une surface peut être utilisée pour créer un effet haptique sous la forme d'une sensation de texture sous le doigt d'un utilisateur, encore appelée « effet squeeze film », via la modification du coefficient de frottement de la surface. Cet effet est obtenu par la mise en vibration de la surface par l'application d'une onde stationnaire ultrasonique, comme cela est déjà connu de par le document W02008116980 Al.

Cet effet nécessite des déplacements ultrasoniques de forte amplitude de la surface, qui sont obtenus aujourd'hui grâce à l'utilisation d'une résonance d'ensemble de la surface (plaque mince élastique). Cette résonance joue le rôle d'amplificateur passif et donne de bons résultats lorsque la surface est essentiellement élastique et absorbe très peu l'énergie de la vibration ultrasonique qui lui est appliquée, comme par exemple une surface en verre.

En revanche lorsque le milieu utilisé pour obtenir un retour haptique est trop massif, ou fortement dissipatif pour les ondes de surface élastiques dans le domaine des fréquence ultrasoniques, ou lorsque le point à actionner sur la surface est distant des actionneurs, il est aujourd'hui difficile d'obtenir un retour haptique de qualité, c'est- à-dire avec de fortes amplitudes de déplacement de la surface qui soient bien perceptibles par l'utilisateur, et avec un rendement énergétique acceptable. En outre, dans les milieux dissipatifs, l'actionneur piézoélectrique générant la vibration ultrasonique doit être localisé à proximité immédiate du point de la surface où l'effet doit être généré, ce qui exclut l'application à des surfaces transparentes, en l'absence d'actionneurs piézoélectriques eux-mêmes transparents.

BUT DE L'INVENTION L'invention a pour but général d'étendre le domaine d'application du retour haptique par lubrification ultrasonique à une plus grande variété de supports, par exemple les supports relativement dissipatifs comme par exemple le bois ou les matières plastiques, ou plus généralement les milieux dits viscoélastiques, ou encore les milieux élastiques mais plus épais que ceux pour lesquels l'effet de lubrification ultrasonique est déjà utilisé.

L'invention a également pour but de permettre d'obtenir un retour haptique bien perceptible à des points d'une surface distants de la localisation des actionneurs, comme cela peut être utile par exemple pour les surfaces de verre dans le domaine du bâtiment.

L'invention a encore pour but de permettre l'obtention d'un retour haptique multipoints, c'est-à-dire des retours haptiques différenciés mais simultanés en différents points d'un solide.

PRINCIPE DE L'INVENTION

La présente invention décrit une méthode pour obtenir ce phénomène de lubrification ultrasonique localisée sous le doigt de l'utilisateur par le biais d'ultrasons focalisés.

Dans son principe, l'invention consiste à utiliser le principe de focalisation d'ondes, en particulier d'ondes élastiques de surface dans la gamme des fréquences ultrasoniques pour obtenir de fortes amplitudes de déplacements à un point de focalisation dans des milieux dissipatifs ou trop massifs ou trop distants des actionneurs pour être facilement actionnés. La commande des actionneurs est pour cela optimisée pour créer une sensation de texture sous le doigt de l'utilisateur via la modification du coefficient de frottement au niveau du point de focalisation.

OBJET DE L'INVENTION

L'invention a donc pour objet un procédé pour générer un effet haptique en un point cible (R) d'un solide à l'aide d'au moins deux actionneurs piézoélectriques (Si) aptes à émettre, à un instant donné t, une onde sous l'effet de signaux de commande d'une fréquence ultrasonique aptes à créer des vibrations à la surface du solide de façon à créer un effet dit de « lubrification ultrasonique » (ou effet dit de « squeeze- film » en terminologie anglo-saxonne) au point cible (R), caractérisé en ce que le signal de commande respectif de chaque actionneur (Si) est calculé en fonction de la distance (di) entre cet actionneur et le point cible (R) à actionner, de manière que les déformations de la surface obtenues au point cible considéré s'additionnent pour y créer un effet haptique supérieur à celui obtenu à l'aide d'un actionneur unique.

Selon un mode de réalisation, les vibrations générées par les actionneurs piézoélectriques (Si) à la surface du solide correspondent à des ondes de flexion.

L'invention a également pour objet un dispositif de génération d'un effet haptique en un point cible (R) d'un solide, caractérisé en ce qu'il comporte au moins deux actionneurs (Si, S 2 ) aptes à émettre à un instant donné (ti, t2) une onde de surface sous l'effet d'un signal de commande de chaque actionneur, et des moyens de commande configurés de manière que le signal de commande respectif émis à destination de chaque actionneur est calculé en fonction de la distance entre cet actionneur et le point cible (R) à actionner, de manière que les déformations de la surface obtenues au point cible considéré s'additionnent pour y créer un effet haptique supérieur à celui obtenu à l'aide d'un actionneur unique.

Selon un mode de réalisation, le solide est un solide viscoélastique, par exemple comme le bois, ou une matière plastique.

De préférence, ledit solide présente une propagation d'onde isotrope, de manière à simplifier le calcul des temps de retard entre les signaux de commande pour obtenir une bonne focalisation à un point cible visé.

Selon un mode de réalisation, le solide est une surface transparente à la lumière et une pluralité d'actionneurs sont positionnés en bordure de ladite surface.

Selon un autre mode de réalisation, le solide est une surface opaque à la lumière, et une pluralité d'actionneurs sont positionnés en divers points sur la surface, par exemple dans une zone où les actionneurs ne seront pas visibles.

Selon un mode de réalisation avantageux, les actionneurs sont des actionneurs piézoélectriques. DESCRIPTION DETAILLEE

L'invention sera décrite plus en détail à l'aide des figures dans lesquelles :

- La figure 1 illustre le principe de la focalisation d'ondes élastiques de surface sur un solide à partir de deux actionneurs ;

- La figure 2 est une vue schématique d'un ensemble d'actionneurs ultrasoniques disposés sur une ligne droite et pilotés pour créer une onde élastique de surface focalisée en un point d'un solide ;

- La figure 3 illustre une utilisation possible du procédé selon l'invention pour actionner un point d'une surface transparente.

En figure 1 on a illustré le principe de sommation en un point à actionner des ondes élastiques Oi, O2 émises par deux sources ponctuelles Si, S2 respectivement distantes d'une distance di, d2. Les sources Si, S2 émettent chacune une onde, par exemple une onde ultrasonore crée par des actionneurs piézoélectriques (non représentés). Les fronts d'ondes Fi, F2 des ondes Oi, O2 se croisent au point R et y créent une déformation perpendiculaire au plan de la surface contenant les sources Si, S2, dans le cas d'une onde de surface de flexion (type onde de Lamb AO dans le cas particulier d'une plaque mince), et un déplacement ultrasonique noté w dans le cas général.

Le déplacement hors-plan w obtenu au point r par deux sources situées aux points s , avec i=l,2, s'exprime par la relation suivante : où f(s , t ) représente les fonctions sources, émises aux points s, et au temps initiaux t, et G( r, s i ; t, t, ) sont les fonctions de Green entre les points sources et le point de focalisation r. Le temps t = to correspond au temps où les ondes issues des deux sources Si, S2 se somment constructivement au point ® r. Les temps d'émission t, sont définis à partir de la connaissance de la vitesse des ondes de flexion dans le milieu par la relation suivante : ti = to- di / c(co) (2) L'équation 1 représente donc un ensemble de produits de convolution entre deux sources et un point de réception situé en ® r.

Dans le cas où les signaux à générer sont constitués d'une seule fréquence (on parle de signaux monochromatiques), l'équation (1) reste vraie et les retards temporels tj de l'équation (2) correspondent à des déphasages. En effet, pour des signaux monochromatiques, la vibration peut s'écrire dans le domaine de Fourier sous la forme d'un nombre complexe dont la valeur absolue correspond à l'amplitude de l'oscillation et l'argument traduit la distribution spatiale et temporelle de la vibration. Aussi, lors de l'émission par plusieurs point-sources d'un signal monochromatique il importe que l'argument de ces différentes contributions prenne la même valeur au point-cible (R) (cas des vibrations en phase). Aussi, soit <p(Æ, Si) l'argument des vibrations perçues au point-cible (R) suite à l'émission depuis le point-source Si, on a, dans l'approximation des ondes planes et en omettant le terme lié à l'oscillation temporelle :

Avec :

- \rs \ la distance entre le point-cible (R) et le point-source S ir

- k le nombre d'onde.

Afin d'obtenir des signaux issus de différents point-sources qui soient en phase au point-cible (R), il convient d'ajouter un déphasage aux point-sources additionnels qui s'exprime ainsi : k d avec M l'écart de distance entre le point-source pris comme référence (arbitraire) et le(s) point-source(s) additionnel(s). A titre d'illustration, dans le cas particulier de deux point-sources Si et S2 et en prenant en référence le point Si, la vibration perçue au point-cible (R) est constituée de la somme des contributions de SI et S2 : Ce principe de focalisation peut être adapté à la focalisation des ondes ultrasoniques de surface issues d'un plus grand nombre de sources.

En effet, le déplacement hors plan obtenu en un point d'une surface peut être insuffisant pour être perceptible par un doigt lorsqu'il n'est produit que par la sommation de deux ondes générées par deux actionneurs, ou lorsque le point à actionner est trop distant de la localisation des actionneurs et que le milieu de propagation est viscoélastique. Dans ces cas, il est utile d'utiliser un plus grand nombre d'actionneurs disposés à un endroit non gênant de la surface à actionner, mais il est alors nécessaire que les vibrations ultrasoniques soient pilotées pour qu'un retour haptique puisse être généré de façon cohérente au point visé.

Un exemple de réalisation utilisant des sources multiples est représenté en figure 2. Dans cette figure, on a représenté une zone Cl de petite taille d'un solide isotrope, qui doit être actionnée par une pluralité d'actionneurs, notamment 11 actionneurs piézoélectriques repérés par Si à Su. Les différents actionneurs S, sont actionnés par des signaux de commande délivrant des ondes vibratoires 10 comme schématisé dans le graphe agrandi au bas de la figure 2. Selon l'invention, les trains d'onde sont décalés dans le temps de manière à se sommer de façon constructive au point cible Cl. Par exemple, le signal de commande appliqué à l'actionneur Se qui est le plus proche de la zone cible Cl, est retardé par rapport au signal de commande des actionneurs voisins. Le retard est calculé de manière que le déplacement dû à la sommation au point cible Cl des ondes issues de tous les actionneurs soit maximal.

Bien entendu, si plusieurs points cibles sont à viser, il suffira de recalculer les temps de retard des signaux de commande des différents actionneurs pour que la focalisation des ondes ultrasoniques soit maximale à tel ou tel point considéré.

Cette façon de procéder permet d'envisager de créer des effets haptiques bien perceptibles dans un grand nombre de situations applicatives nouvelles.

Un exemple applicatif nullement limitatif est schématisé en figure 3. Un ensemble d'actionneurs (non représentés) est placé en ligne dans une zone 30 en bordure d'un vitrage de bâtiment. Un effet haptique par lubrification ultrasonique est souhaité au point 31 du vitrage, distant de la zone 30. Compte tenu de la distance entre la bordure du vitrage et le point 31 cible, les technologies selon l'état de la technique ne permettent pas de générer un effet haptique perceptible au point cible 31, à moins de placer un gros actionneur visible directement au voisinage du point cible. L'invention permet au contraire de déporter une série d'actionneurs dans une zone distante non gênante sur le plan visuel, et d'obtenir un actionnement bien perceptible au point cible 31. En outre, plusieurs points cibles peuvent être visés, il suffit de calculer les lois de retard des signaux de commande de manière à maximiser le déplacement de la surface de verre à n'importe quel point visé.

AVANTAGES DE L'INVENTION L'invention permet d'atteindre les buts fixés. En particulier, le procédé selon l'invention permet de générer un effet haptique de type lubrification ultrasonique à des points d'une surface distants de la position des actionneurs piézoélectriques, ou à des points d'une surface dont le matériau est de type viscoélastique. En cela, l'invention permet d'étendre considérablement le champ d'application des technologies de retour haptique par effet de lubrification ultrasonique, comme par exemple le secteur des vitrages de bâtiment intelligents ou des vitrages automobiles, mais aussi d'autres secteurs applicatifs comme le secteur de l'ameublement utilisant des matériaux comme le bois ou les matières plastiques.