Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
METHOD AND DEVICE FOR CONTROLLING WATER HARDNESS IN A DWELLING
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/165984
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a method for controlling water hardness in a dwelling, comprising a water consumption circuit (17). The water supply (10) for the dwelling is first introduced into a dynamic storage device (19) and, subsequently, at the outlet of the dynamic storage device, it is introduced either into the consumption circuit (17) of the dwelling or into a purification circuit. The purification circuit comprises a pump (9) followed by an anti-clogging device (1) followed by an osmosis unit (2) or a filtration or ultrafiltration device. Next, the "pure water" leaving the osmosis unit or the filtration or ultrafiltration device is reintroduced into the dynamic storage device (19), while the water rejected by the osmosis unit or the filtration or ultrafiltration device is filtered and decanted in a filtration and decantation device (6) and injected back into the purification circuit by the pump (9). Finally, the "pure water" from the dynamic storage tank (19) is introduced into the consumption circuit (17) of the dwelling. The dynamic storage circuit (19) is formed by a pipe would about itself into a coil and having a length equal to or greater than 10 m.

Inventors:
SONNAY GILBERT (CH)
Application Number:
PCT/CH2016/000052
Publication Date:
October 05, 2017
Filing Date:
March 29, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SONATEC-INTER SÀRL (CH)
SONNAY GILBERT (CH)
International Classes:
C02F1/44; C02F5/00; C02F1/48
Domestic Patent References:
WO2015010219A12015-01-29
WO2014052769A12014-04-03
WO2015010219A12015-01-29
WO1986004887A11986-08-28
Foreign References:
CN102153209B2012-06-27
FR2979339A12013-03-01
FR2979628A12013-03-08
Attorney, Agent or Firm:
GANGUILLET, Cyril (CH)
Download PDF:
Claims:
Revendications.

1. Procédé de régulation de Sa dureté de l'eau pour une habitation, comportant un circuit de consommation d'eau (17), l'eau d'alimentation de l'habitation (10) est d'abord introduite dans un dispositif de stockage dynamique (19), puis à la sortie du dispositif de stockage dynamique, soit elle est introduite dans le circuit de consommation de l'habitation (17), soit elle est introduite dans un circuit de purification présentant un dispositif anti colmatage (1) suivi d'un osmoseur (2) ou d'un dispositif de filtration ou d'un dispositif d'ultrafiltration, par une pompe (9), puis « l'eau pure » sortie de l'osmoseur ou du dispositif de filtration ou du dispositif d'ultrafiltration est réintroduite dans le dispositif de stockage

dynamique (19), tandis que l'eau rejetée par l'osmoseur ou le dispositif de filtration ou le dispositif d'ultrafiltration est filtrée et décantée dans un dispositif de filtration et décantation (6) est réinjectée dans le circuit de purification par ladite pompe (9), enfin « l'eau pure » dudit réservoir de stockage dynamique (19) est introduite dans le circuit de consommation de l'habitation, caractérisé en ce que le circuit de stockage dynamique (19) est constitué par un tuyau enroulé sur lui-même en bobine d'une longueur égale ou supérieure à 10 m.

2. Procédé selon la revendication 1 , caractérisé en ce que sur le conduit d'arrivée d'eau d'alimentation de l'habitation (10) est disposé un bloc (12) comportant trois vannes, une première vanne (13) commandant l'ouverture et la fermeture de l'entrée dans le dispositif de stockage dynamique (19), une seconde vanne-clapet (15) permettant le passage direct de l'eau dans le circuit de consommation de l'habitation (17) et une troisième vanne (14) ouvrant et fermant le passage de « l'eau pure » du dispositif de stockage dynamique (19) dans le circuit consommation de l'habitation, de plus ledit bloc présente une vis de réglage (22) assurant le mélange de « l'eau pure » avec l'eau d'alimentation de l'habitation (10).

3. Dispositif pour la mise en œuvre du procédé selon l'une des revendications 1 et 2, caractérisé en ce qu'il présente un circuit de purification de l'eau comportant un dispositif anti colmatage (1) précédé d'une pompe (9), ledit dispositif étant suivi d'un osmoseur (2) ou d'un dispositif de filtration ou d'un dispositif d'ultrafiltration, l'eau rejetée par osmoseur ou le dispositif de filtration ou le dispositif d'ultrafiltration est conduite à un filtre décanteur (6), et en suite réinjectée dans ledit circuit de purification, « l'eau pure » est introduite dans un dispositif de stockage dynamique (19) et mélangée avec l'eau d'alimentation de l'habitation, caractérisé en ce que le circuit de stockage dynamique (19) est constitué par un tuyau enroulé sur lui-même en bobine d'une longueur égale ou supérieure à 10 m d'un diamètre intérieur compris entre 1 ,5 cm et 4 cm.

4. Dispositif selon la revendication 3, caractérisé en ce que la dite pompe met l'eau sous une pression de sept à dix bars.

Description:
Procédé et dispositif de régulation de fa dureté de l'eau pour une

habitation.

L'invention concerne un procédé et un dispositif de régulation de la dureté de l'eau pour une habitation, notamment comportant un osmoseur ou un dispositif de filtration ou un dispositif d'ultrafiltration.

Dans son principe, un osmoseur ou un dispositif de filtration ou un dispositif d'ultrafiltration rejette à l'égout autant d'eau, et même parfois beaucoup plus, chargée en minéraux qu'il ne produit d'eau osmosée ou filtrée ou ultrafiltrée, dénommée par la suite « eau pure ».

Une perte d'eau aussi importante, quand on connaît le coût de l'eau, n'est plus admissible.

Il est connu par les documents FR 2979339 et FR 2979628, qui ont pour titre ."Dispositif destiné à optimiser des purificateurs d'eau par osmose inverse sans rejet d'eau à usage domestique et permettant de supprimer la plupart des interventions de maintenance" et "Dispositif permettant le rinçage au moyen d'eau purifiée des membranes des purificateurs par osmose inverse sans rejet de rinçage, donc spécialement adapté aux osmoseurs sans rejet d'eau".

Les inventions décrites dans les documents cités ci-dessus sont adaptées aux purificateurs par osmose inverse sans rejet d'eau à usage domestique qui ne possèdent pas de circuit de mise à l'égout. Toutefois les dispositifs décrits dans les documents français, cités ci-dessus, ne tiennent pas compte de la qualité de l'eau nécessaire aux canalisations, aux lave-vaisselles et aux machines à laver le linge, notamment en ce qui a trait au calcaire. En effet, les dispositifs décrits fournissent de « l'eau pure » qu'à un robinet, alors que le reste de la maison est alimenté en eau pouvant être chargée de calcaire.

Le document WO 2015/010219 décrit un procédé et un dispositif de traitement d'une eau de ville et/ou de source dans lequel « l'eau pure » est mélangée à i l'eau qui n'est pas encore traitée d'une manière aléatoire. Cette manière de faire ne permet pas de garantir la dureté de l'eau fournie à l'habitation.

L'invention a pour buts de fournir un procédé et un dispositif de régulation de la dureté de l'eau pour une habitation, notamment comportant un osmoseur ou un dispositif de filtration ou un dispositif d'ultrafiltration, ne rejetant aucune eau lors de la filtration, mais recyclant et récupérant l'eau de rejet d'un osmoseur ou d'une ultrafiltration, tout en alimentant toute la maison en eau ne présentant qu'une faible quantité de calcaire dissous autrement dit une eau présentant une dureté comprise entre 8° et 12° français, selon les normes minimales

conseillées par l'OMS.

Ces buts sont atteints avec un procédé de régulation de la dureté de l'eau pour une habitation selon l'invention définie à la revendication 1 et avec un dispositif pour sa mise en œuvre selon l'invention définie à la revendication 3.

L'invention sera mieux comprise et ses caractéristiques apparaîtront plus clairement à la lecture de la description de réalisations données à titre d'exemple en regard du dessin annexé dans lequel :

La figure unique représente un schéma d'un dispositif de régulation de la dureté de l'eau pour une habitation selon l'invention.

Comme on le voit sur le schéma représenté sur la figure unique, l'eau d'alimentation de l'habitation arrive par une conduite 10 et passe par un réducteur de pression 11, qui réduit la pression à 4 bars. Ensuite elle arrive sur l'appareil 12. L'appareil 12 est un bloc qui comprend trois vannes 13, 14 et 15, un clapet de sécurité et une vis de réglage 22 pour le mélange des eaux. Cet appareil peut être acheté chez « ROBINEX SA » à CH-5035 Unterenfelden, par exemple sous le nom "Interpass". Ledit appareil 12 étant modifié par l'inventeur en ce qui concerne une vanne clape 15. Sur la partie gauche sur le dessin l'appareil 12 comprend une première vanne 13, qui permet de faire entrer l'eau par un conduit 23 dans un dispositif de stockage dynamique 19. Le dispositif de stockage dynamique 19 est constitué par un tuyau souple enroulé sur lui-même en bobine. Ledit tuyau sera par exemple en tout matériau connu pour tuyau d'arrosage et aura une longueur égale ou supérieure à 10 m et un diamètre intérieur de 2 cm, qui sera adaptée à la quantité d'eau utilisée dans l'habitation. Pour 10 m nous aurons un stockage dynamique de : nr 2 x l = rr O.01 x 100 = 3.1416 x 0.01 x 100 = 3.1416 litres. Pour 100 m nous aurons un stockage 31.1416 litres d'«eau pure », ce qui correspond à environ 60 I d'eau utilisable d'une dureté 100 ppm (partie par million) pour une dureté initiale de 350 ppm.

L'appareil 12 a dans sa partie centrale une vanne clapet 15 tarée à 1 bar de différence, vanne clapet ajoutée par l'inventeur à l'appareil "interpass" ,qui permet à « l'eau pure » de se mélanger avec l'eau d'alimentation de l'habitation de manière à présenter une dureté comprise entre 8° à 12° français et un ph stabilisé entre 6,8 et 7,4. De plus, l'appareil 12 comporte une vis de réglage 22 permettant d'obtenir la dureté désirée, et la vanne 14 commande le circuit d'entrée pour alimenter l'habitation par la conduite 17. La pression de l'eau de consommation sera contrôlée par un appareil 18 qui la maintiendra à 4 bars. L'eau arrivant par la conduite 10, passe du bloc 12 dans le dispositif de stockage dynamique 19 par le conduit 23 comme indiqué par les flèches tracées à côté des conduits sur le dessin. L'eau dans le conduit 23 reçoit du conduit 24 de « l'eau pure » avant d'être introduite dans le dispositif de stockage dynamique 19. «L'eau pure » arrivant par le conduit 24 vient d'un circuit de purification de l'eau par les conduits 5 et 21.

Le circuit de purification de l'eau comprend une pompe 9, un dispositif anti colmatage 1 , par exemple comme décrit dans le document WO 86/04887, un osmoseur 2 présentant une membrane 3 et un dispositif de filtration décantation 6. À la sortie du dispositif anti colmatage 1 l'eau est envoyée dans un osmoseur 2 présentant une membrane 3, mais pourrait aussi être envoyée dans un dispositif de filtration ou dans un dispositif d'ultrafiltration. « L'eau pure » sortant de l'osmoseur 2 ou du dispositif de filtration ou du dispositif d'ultrafiltration, est envoyée par le conduit 5 dans un conduit 21 et ensuite par le conduit 24 dans le conduit 23 pour aboutir dans le dispositif de stockage dynamique 19 en attendant d'être utilisée ou d'être réinjectée dans le circuit de purification. Le circuit de purification de l'eau étant constitué par un conduit 4 alimentée par l'eau rejetée par l'osmoseur 2, ou par un dispositif de filtration ou un dispositif d'ultrafiltration, et est injectée dans un dispositif de filtration décantation 6, que l'on trouve dans le commerce et à la portée de l'homme de métier. Puis l'eau par le conduit 8 sera mélangée à l'eau sortant du dispositif de stockage dynamique 19 par les conduits 20 et 25 dans la pompe 9. Il est prévu sur le conduit 25 un clapet anti retour 7 empêchant l'eau du circuit de purification d'entrer dans le circuit d'alimentation de l'habitation 17. Le dispositif de filtration décantation 6 sera vidé régulièrement des déchets sans perte d'eau, et lesdits déchets seront séchés et utilisés pour notamment pour faire des matériaux de construction.

L'eau circulera dans le circuit de purification aussi longtemps que la pompe 9 sera enclenchée et aucune eau ne sera rejetée à l'égout. Ce qui entraine que l'eau dans le dispositif de stockage dynamique deviendra de « l'eau pure ». Dès qu'une consommation d'eau se fera dans la maison « l'eau pure » sortira du dispositif de stockage dynamique 19 par le conduit 20 entrera dans le bloc 12 par le conduit 16 et la vanne 14, ladite « eau pure » sera mélangée à de l'eau d'alimentation par une vis de réglage 22 assurant le mélange des eaux pour une dureté comprise entre 8° à 12° français et un ph stabilisé entre 6,8 et 7,4, selon les normes en vigueur. Il est de plus prévu une vanne clapet 15, tarée à un bar de différence, dans le bloc 12, pour les cas où il y aurait une très grande consommation dans l'habitation.

Comme on peut le constater on dispose d'un dispositif simple, donc bon marché, ne rejetant aucune eau à l'égout et permettant de régler de manière très précise la dureté de l'eau. Le dispositif selon l'invention permet d'alimenter une habitation en eau conforme aux normes actuelles.