Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
METHOD FOR SENDING, TO AN ONLINE SERVICE, AN ELECTRONIC COPY OF A DOCUMENT
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/069623
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a method for allowing a user (1) to send, to an online service (2), an electronic copy of a physical document, by means of a portable telecommunication terminal (3) incorporating a device for capturing images, said method providing for: communication, by the user, of a coordinate allowing a telecommunication to be set up with said portable terminal; a message (11) comprising an interactive link to be sent to said portable terminal by means of said coordinate; a page that comprises an interactive link to be displayed on the portable terminal (3) with a view to allowing an image of the physical document to be captured by means of the capturing device of said portable terminal; and said captured image to be sent to the online service (2) by way of electronic copy of said physical document.

Inventors:
DAUVERGNE THOMAS (FR)
HERVEZ LAURENT (FR)
LAVAUD HERVÉ (FR)
VOLTZ STÉPHANE (FR)
Application Number:
PCT/EP2020/078334
Publication Date:
April 15, 2021
Filing Date:
October 08, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
CNP ASSURANCES (FR)
International Classes:
G06Q50/18
Domestic Patent References:
WO2014018614A22014-01-30
Attorney, Agent or Firm:
SAYETTAT, Julien (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Procédé pour permettre à un utilisateur (1) d’envoyer à un service en ligne (2) une copie électronique d’un document physique au moyen d’un terminal portable (3) de télécommunication intégrant un dispositif de capture d’images, ledit procédé prévoyant :

- la communication par l’utilisateur d’une coordonnée permettant d’établir une télécommunication avec ledit terminal portable ;

- l’envoi audit terminal portable d’un message (11) comprenant un lien interactif au moyen de ladite coordonnée ; ledit procédé prévoyant en outre, après activation dudit lien interactif par l’utilisateur :

- l’affichage sur le terminal portable (3) d’une page qui comprend un lien interactif pour permettre la capture d’une image du document physique au moyen du dispositif de capture dudit terminal portable ;

- l’envoi au service en ligne (2) de ladite image capturée en tant que copie électronique dudit document physique.

2. Procédé selon la revendication 1 , caractérisé en ce que la coordonnée communiquée par l’utilisateur (1) comprend un numéro de téléphone lié au terminal portable (3).

3. Procédé selon l’une des revendications 1 ou 2, caractérisé en ce qu’il prévoit, après la capture d’une image du document physique, d’afficher sur le terminal portable (3) une page qui comprend un lien interactif pour permettre l’envoi de ladite image capturée au service en ligne (2).

4. Procédé selon l’une quelconque des revendications 1 à 3, caractérisé en ce qu’il prévoit :

- d’enregistrer l’image envoyée par le terminal portable (3) dans un espace de stockage temporaire ;

- d’envoyer au service en ligne (2) un lien pour permettre audit service de récupérer ladite image dans ledit espace de stockage temporaire. 5. Procédé selon la revendication 4, caractérisé en ce qu’il prévoit de supprimer l’image de l’espace de stockage temporaire après la récupération de ladite image enregistrée par le service en ligne (2).

6. Application (4) pour permettre à un utilisateur (1 ) d’envoyer à un service en ligne (2) une copie électronique d’un document physique au moyen d’un terminal portable (3) de télécommunication intégrant un dispositif de capture d’images, ladite application comprenant :

- des moyens pour recevoir du service en ligne (2) un message (9) comprenant une coordonnée communiquée par ledit utilisateur, ladite coordonnée permettant d’établir une télécommunication avec ledit terminal portable ;

- des moyens pour envoyer audit terminal portable un message (11 ) au moyen de ladite coordonnée, ledit message comprenant un lien interactif d’appairage dudit terminal portable à ladite application ;

- des moyens pour, après activation du lien interactif par l’utilisateur (1 ), afficher sur le terminal portable (3) une page qui comprend un lien interactif pour permettre la capture d’une image du document physique au moyen du dispositif de capture dudit terminal portable ;

- des moyens pour envoyer au service en ligne (2) ladite image capturée en tant que copie électronique dudit document physique.

7. Application (4) selon la revendication 6, caractérisée en ce que la coordonnée communiquée par le service en ligne (2) comprend un numéro de téléphone lié au terminal portable (3), ladite application comprenant des moyens pour envoyer un message d’appairage (11 ) dans un format adapté à la téléphonie mobile.

8. Application (4) selon l’une des revendications 6 ou 7, caractérisée en ce qu’elle comprend des moyens agencés pour, après la capture d’une image du document physique, afficher sur le terminal portable (3) une page qui comprend un lien interactif pour permettre l’envoi de ladite image capturée au service en ligne (2).

9. Application (4) selon l’une quelconque des revendications 6 à 8, caractérisée en ce qu’elle comprend :

- des moyens pour enregistrer l’image envoyée par le terminal portable (3) dans un espace de stockage temporaire ;

- des moyens pour envoyer au service en ligne (2) un lien pour permettre audit service de récupérer ladite image dans ledit espace de stockage temporaire.

10. Application (4) selon la revendication 9, caractérisée en ce qu’elle comprend des moyens pour supprimer l’image de l’espace de stockage temporaire après la récupération de ladite image enregistrée par le service en ligne (2).

11 . Architecture comprenant :

- un serveur (5) de fourniture d’un service en ligne (2), ledit serveur comprenant des moyens pour permettre à un utilisateur (1 ) dudit service en ligne de communiquer une coordonnée permettant d’établir une télécommunication avec un terminal portable (3) dudit utilisateur, ledit terminal portable intégrant un dispositif de capture d’image ;

- une application (4) pour permettre à l’utilisateur (1 ) d’envoyer au service en ligne (2) une copie électronique d’un document physique au moyen du terminal portable (3), ladite application comprenant : o des moyens pour recevoir du serveur (5) un message (9) comprenant la coordonnée communiquée par ledit utilisateur ; o des moyens pour envoyer audit terminal portable un message (11 ) au moyen de ladite coordonnée, ledit message comprenant un lien interactif d’appairage dudit terminal portable à ladite application ; o des moyens pour, après activation du lien interactif par l’utilisateur, afficher sur le terminal portable (3) une page qui comprend un lien interactif pour permettre la capture d’une image du document physique au moyen du dispositif de capture dudit terminal portable ; o des moyens pour envoyer au serveur (5) ladite image capturée en tant que copie électronique dudit document physique.

12. Architecture selon la revendication 11, caractérisée en ce qu’elle comprend un deuxième serveur (10) dans lequel est implantée l’application (4), ladite application comprenant :

- des moyens pour enregistrer l’image envoyée par le terminal portable (3) dans un espace de stockage temporaire implanté dans ledit deuxième serveur ; - des moyens pour envoyer au service en ligne (2) un lien pour permettre audit service de récupérer ladite image dans ledit espace de stockage temporaire.

Description:
DESCRIPTION

Titre : Procédé d’envoi à un service en ligne d’une copie électronique d’un document

L’invention concerne un procédé pour permettre à un utilisateur d’envoyer à un service en ligne une copie électronique d’un document physique au moyen d’un terminal portable de télécommunication intégrant un dispositif de capture d’image, ainsi qu’une application et une architecture comprenant des moyens adaptés pour mettre en oeuvre un tel procédé.

Elle s’applique en particulier aux services en ligne d’organismes administratifs et/ou légaux, par exemple un service de sécurité sociale (ameli.fr), de paiement des impôts (impots.gouv.fr), ou de gestion de titres sécurisés (ants.gouv.fr), mais également aux services en ligne d’organismes privés, notamment des banques, des compagnies d’assurances, ou encore des opérateurs de télécommunication.

Avec le développement d’Internet, de nombreux organismes ont développé des plateformes électroniques pour mettre à disposition de leurs utilisateur un service en ligne auquel ils peuvent souscrire en créant un espace personnel, auquel ils peuvent ensuite se connecter au moyen d’un terminal, notamment un ordinateur de bureau (PC, pour l’anglais « Personal Computer ») ou portable, afin de pouvoir effectuer à distance leurs démarches administratives.

Ces services en ligne proposent généralement à leurs utilisateurs de télécharger dans leur espace personnel des copies numériques des documents physiques nécessaires à la gestion de leurs dossiers, par exemple une copie de carte d’identité, de permis de conduire, de relevé d’identité bancaire (RIB) ou de justificatif de domicile.

Pour ce faire, les utilisateurs doivent effectuer une copie électronique du document à communiquer au moyen d’un appareil adapté, par exemple un scanner et/ou une imprimante, puis télécharger manuellement ladite copie électronique sur leur espace personnel depuis un espace de stockage sur laquelle ledit appareil l’a enregistrée, par exemple un disque dur d’un ordinateur de bureau, ou un support portable telle qu’une clé USB (pour l’anglais « Universal Serial Bus »).

Cette solution ne donne pas entière satisfaction, en ce qu’elle nécessite plusieurs opérations manuelles de la part de l’utilisateur, ce qui, en plus d’être fastidieux, augmente le risque d’erreurs, notamment dans la sélection de la copie électronique à télécharger.

Par ailleurs, les appareils utilisés pour effectuer des copies électroniques, en plus d’être coûteux et encombrants, peuvent s’avérer difficiles à paramétrer. De ce fait, les utilisateurs conservent souvent le paramétrage par défaut, de sorte que l’appareil enregistre les copies électroniques dans un espace de stockage par défaut de l’ordinateur de bureau, ce qui rend lesdites copies difficiles à récupérer pour un utilisateur peu habitué à utiliser l’outil informatique.

L’invention vise à perfectionner l’art antérieur en proposant notamment un procédé pour permettre à un utilisateur d’envoyer facilement des copies électroniques de ses documents à un service en ligne, et ce sans avoir à utiliser des appareils coûteux et/ou difficiles à paramétrer.

A cet effet, selon un premier aspect, l’invention propose un procédé pour permettre à un utilisateur d’envoyer à un service en ligne une copie électronique d’un document physique au moyen d’un terminal portable de télécommunication intégrant un dispositif de capture d’images, ledit procédé prévoyant :

- la communication par l’utilisateur d’une coordonnée permettant d’établir une télécommunication avec ledit terminal portable ;

- l’envoi audit terminal portable d’un message comprenant un lien interactif au moyen de ladite coordonnée ; ledit procédé prévoyant en outre, après activation dudit lien interactif par l’utilisateur : - l’affichage sur le terminal portable d’une page qui comprend un lien interactif pour permettre la capture d’une image du document physique au moyen du dispositif de capture dudit terminal portable ;

- l’envoi au service en ligne de ladite image capturée en tant que copie électronique dudit document physique.

Selon un deuxième aspect, l’invention propose une application pour permettre à un utilisateur d’envoyer à un service en ligne une copie électronique d’un document physique au moyen d’un terminal portable de télécommunication intégrant un dispositif de capture d’images, ladite application comprenant :

- des moyens pour recevoir du service en ligne un message comprenant une coordonnée communiquée par ledit utilisateur, ladite coordonnée permettant d’établir une télécommunication avec ledit terminal portable ;

- des moyens pour envoyer audit terminal portable un message au moyen de ladite coordonnée, ledit message comprenant un lien interactif d’appairage dudit terminal portable à ladite application ;

- des moyens pour, après activation du lien interactif par l’utilisateur, afficher sur le terminal portable une page qui comprend un lien interactif pour permettre la capture d’une image du document physique au moyen du dispositif de capture dudit terminal portable ;

- des moyens pour envoyer au service en ligne ladite image capturée en tant que copie électronique dudit document physique.

Selon un troisième aspect, l’invention propose une architecture comprenant :

- un serveur de fourniture d’un service en ligne, ledit serveur comprenant des moyens pour permettre à un utilisateur dudit service en ligne de communiquer une coordonnée permettant d’établir une télécommunication avec un terminal portable dudit utilisateur, ledit terminal portable intégrant un dispositif de capture d’image ;

- une application pour permettre à l’utilisateur d’envoyer au service en ligne une copie électronique d’un document physique au moyen du terminal portable, ladite application comprenant : o des moyens pour recevoir du serveur un message comprenant la coordonnée communiquée par ledit utilisateur ; o des moyens pour envoyer audit terminal portable un message au moyen de ladite coordonnée, ledit message comprenant un lien interactif d’appairage dudit terminal portable à ladite application ; o des moyens pour, après activation du lien interactif par l’utilisateur, afficher sur le terminal portable une page qui comprend un lien interactif pour permettre la capture d’une image du document physique au moyen du dispositif de capture dudit terminal portable ; o des moyens pour envoyer au serveur ladite image capturée en tant que copie électronique dudit document physique.

D’autres particularités et avantages de l’invention apparaîtront dans la description qui suit, faite en référence aux figures annexées, dans lesquelles : [Fig.1 ] représente sous forme de diagramme les différentes étapes d’un procédé selon un mode de réalisation de l’invention ;

[Fig.2] représente un exemple d’architecture pour la mise en oeuvre du procédé de la figure 1 .

En relation avec ces figures, on décrit ci-dessous un procédé pour permettre à un utilisateur 1 d’envoyer à un service en ligne 2 une copie électronique d’un document physique au moyen d’un terminal portable 3 de télécommunication intégrant un dispositif de capture d’images, ainsi qu’une application 4 et une architecture comprenant des moyens adaptés pour mettre en oeuvre un tel procédé.

Dans la description, le terme « terminal portable » s’applique en particulier aux terminaux qui, notamment pour faciliter leur transport par l’utilisateur, présentent des dimensions réduites, notamment au niveau de leur écran d’affichage.

Par ailleurs, le terminal portable 3 intègre un dispositif de capture d’images, notamment sous la forme d’un appareil photo ou d’une caméra. Un tel terminal portable 4 peut être par exemple un téléphone portable dit « intelligent » (pour l’anglais « smartphone »), ou encore une tablette tactile.

Le document physique peut notamment se présenter sous la forme d’un document papier, d’une carte en plastique et/ou cartonnée, et peut être par exemple une carte d’identité, un permis de conduire, un relevé d’identité bancaire (RIB) ou un justificatif de domicile.

Sur la figure 2, l’architecture comprend un serveur 5 de fourniture d’un service en ligne 2. L’utilisateur 1 interagit avec le service 2 au moyen d’un navigateur 6, par exemple un navigateur web tel que Google Chrome®, Internet Explorer® ou Firefox®, ledit navigateur étant installé sur un terminal 7 qui est connecté au serveur 5 par l’intermédiaire d’un réseau informatique, par exemple Internet.

Le navigateur 6 est agencé pour afficher sur le terminal 7 une page interactive du service en ligne 2, ladite page présentant des liens interactifs pour permettre audit utilisateur de se connecter à son espace personnel sur ledit service en ligne.

Dans le mode de réalisation représenté, l’utilisateur 1 se connecte au service 2 par l’intermédiaire d’un terminal 7 autre que son terminal portable 3, par exemple un ordinateur de bureau ou portable. En variante, l’utilisateur 1 peut se connecter au service 2 directement par l’intermédiaire de son terminal portable 3, notamment au moyen d’un navigateur installé sur ledit terminal portable.

Le procédé prévoit la communication par l’utilisateur 1 d’une coordonnée permettant d’établir une télécommunication avec le terminal portable 3. La coordonnée peut comprendre par exemple un numéro de téléphone lié au terminal portable 3, notamment lorsque ledit terminal portable est un téléphone.

Pour ce faire, le serveur 5 comprend des moyens pour permettre à l’utilisateur 1 de communiquer une telle coordonnée. Ces moyens peuvent être adaptés pour afficher, sur la page interactive du service 2, un champ que l’utilisateur 1 doit remplir avec cette coordonnée, ainsi qu’un bouton interactif que l’utilisateur 1 doit activer pour communiquer ladite coordonnée renseignée dans ledit champ.

Une fois que l’utilisateur 1 a renseigné la coordonnée requise, le navigateur 6 envoie au service 2 une notification 8 comprenant ladite coordonnée. Pour ce faire, le navigateur 6 peut établir avec le serveur 5 un lien de connexion sécurisé, notamment suivant le protocole informatique HTTPS (pour l’anglais « Hyper Text Transfer Protocol Secure »).

Le serveur 5 transmet ensuite la coordonnée à l’application 4, ladite application comprenant des moyens pour recevoir ladite coordonnée. En particulier, le serveur 5 envoie un message 9 comprenant la coordonnée communiquée par l’utilisateur 1 et des données de sécurité, l’application 4 comprenant des moyens pour recevoir ledit message et en extraire ladite coordonnée et lesdites données de sécurité.

Dans le mode de réalisation représenté, l’architecture comprend une deuxième serveur 10 distinct du serveur 5, dans lequel l’application 4 est implantée. En variante, l’architecture 4 peut être implantée dans le même serveur 5 que le service en ligne 2.

Pour permettre notamment l’envoi du message 9, le serveur 5 de fourniture du service en ligne 2 peut établir avec le serveur 10 de fourniture de l’application 4 un lien de connexion suivant le protocole informatique REST (pour l’anglais « REpresentational State Transfer »).

Le procédé prévoit ensuite l’envoi au terminal portable 3, au moyen de la coordonnée communiquée par l’utilisateur, d’un message 11 comprenant un lien interactif d’appairage dudit terminal portable à l’application 4. Pour ce faire, l’application 4 comprend des moyens pour envoyer un tel message 11 , par exemple une interface de programmation 12 (API, pour l’anglais « Application Programming Interface) implantée dans le serveur 10. En particulier, les moyens d’envoi 12 sont adaptés pour envoyer un message d’appairage 11 dans un format adapté à la téléphonie mobile, notamment du type SMS (pour l’anglais « Short Message Service ») ou MMS (pour l’anglais « Multimedia Message Service »).

En relation avec la figure 1 , l’application 4 comprend des moyens pour, après réception du message 9, lancer une procédure 13 pour enregistrer les données de sécurité et générer un jeton de connexion (pour l’anglais « token ») pour permettre son appairage avec le terminal portable 3, ledit jeton étant ensuite envoyé audit terminal portable par l’intermédiaire du message 11.

En parallèle de l’envoi du message 11 , l’application 4 établit un lien bidirectionnel 14 avec le navigateur 6, afin de canaliser toute communication ultérieure avec ledit navigateur. En particulier, le lien 14 peut être établi au moyen d’une interface API de type Websocket®.

Après avoir reçu le message 11 sur son terminal portable 3, l’utilisateur 1 active le lien interactif contenu dans ledit message, afin d’appairer ledit terminal portable avec l’application 4. Pour ce faire, l’utilisateur 1 peut afficher le contenu du message 11 sur l’écran tactile de son terminal portable 3, puis effectuer une pression digitale 15 sur le lien interactif affiché sur ledit écran tactile.

Après activation du lien interactif, le terminal portable 3 analyse le message 11 pour récupérer une adresse numérique de l’application 4, par exemple une adresse URL (pour l’anglais « Uniform Resource Locator »), puis utilise ladite adresse pour envoyer à l’application 4 une notification 16 de confirmation d’appairage, par exemple suivant le protocole HTTPS ou le protocole REST.

Ensuite, l’application 4 établit un lien bidirectionnel 17 avec le terminal portable 3, par exemple au moyen de la technologie Websocket®, afin de finaliser l’appairage et de canaliser toutes les communications ultérieures avec ledit terminal portable. Pour ce faire, comme représenté sur la figure 1 , l’application 4 effectue successivement :

- une procédure 18 pour valider le jeton de connexion communiqué au terminal portable 3 ;

- une procédure 19 pour créer une session de connexion avec ledit terminal portable, notamment avec les données de sécurité communiquées par le serveur 5.

En particulier, les liens bidirectionnels 14, 17 établis par l’application 4 permettent aux navigateurs des terminaux 3, 7 de se synchroniser. Ainsi, la page interactive du service en ligne 2 affiche un contenu correspondant aux opérations actuellement effectuées sur le terminal portable 3.

Une fois l’appairage effectué, le procédé prévoit l’affichage sur le terminal portable 3 d’une page qui comprend un lien interactif pour permettre la capture d’une image du document physique au moyen du dispositif de capture dudit terminal portable. Pour ce faire, l’application 4 comprend des moyens pour réaliser un tel affichage.

En relation avec les figures, l’application 4 envoie au terminal portable 3, notamment via le lien 17, un message 20 contenant des informations pour permettre l’affichage de la page de capture d’image, ledit terminal portable utilisant ces informations pour lancer une procédure 21 d’affichage de ladite page sur son écran.

Le terminal portable 3 envoie ensuite à l’application 4 une notification 22 de connexion à la page de capture d’image, et l’application 4 lance une procédure

23 pour détruire les informations de connexion dudit terminal. En parallèle, l’application 4 envoie au navigateur 6, notamment via le lien 14, une notification

24 pour signaler la connexion du terminal portable 3 à la page de capture d’image. De façon avantageuse, l’activation du lien interactif affiché dans la page de capture d’image permet de prendre directement le contrôle du dispositif de capture intégré au terminal portable 3, et ainsi de capturer une image au moyen dudit dispositif sans avoir à lancer une application dédiée sur ledit terminal portable. Cette solution s’avère donc particulièrement intuitive pour l’utilisateur 1 , en ce qu’elle lui permet d’effectuer des copies électroniques de ses documents physiques avec un nombre réduit d’opérations informatiques.

Pour réaliser la capture d’image, l’utilisateur 1 peut notamment effectuer une pression digitale 25 sur le lien interactif affiché sur l’écran tactile de son terminal portable 3.

La page de capture d’image peut également comprendre un lien interactif pour permettre à l’utilisateur 1 de capturer plusieurs images d’un document physique, notamment les côtés recto et verso dudit document physique.

Le procédé prévoit ensuite d’envoyer l’image capturée au service en ligne 2 en tant que copie électronique du document physique. Pour ce faire, l’application 4 comprend des moyens pour permettre un tel envoi.

Pour faciliter la démarche de l’utilisateur 1 , le procédé peut prévoir, après la capture d’une image du document physique, d’afficher sur le terminal portable 3 une page qui comprend un lien interactif pour permettre l’envoi de ladite image capturée au service en ligne 2.

Pour ce faire, l’application 4 comprend des moyens adaptés pour réaliser un tel affichage, notamment par échanges de messages adaptés avec le terminal portable 3 via le lien 17.

Le procédé peut prévoir d’afficher la page d’envoi directement après l’activation du lien interactif de capture d’image. En variante, le procédé peut prévoir d’afficher sur la page de capture d’image un lien interactif adapté pour lancer l’affichage de page d’envoi, par exemple sous la forme d’un bouton « SUIVANT » ou « ENVOYER ». Ainsi, l’utilisateur 1 peut notamment capturer plusieurs images d’un même document physique et les envoyer au service en ligne 2 en une seule opération.

La page d’envoi peut comprendre :

- une zone d’affichage de la capture d’image effectuée, afin de permettre à l’utilisateur 1 de la vérifier avant de l’envoyer ;

- un lien interactif d’envoi de l’image capturée, par exemple sous la forme d’un bouton « OUI » ou « ENVOYER » ;

- un lien interactif pour revenir à la page de capture d’image, notamment pour capturer une nouvelle image à la place de l’image actuelle, par exemple sous la forme d’un bouton « NON » ou « RECOMMENCER ».

Pour envoyer l’image, l’utilisateur 1 effectue une pression digitale 26 sur le lien dédié affiché sur l’écran tactile de son terminal portable 3. Ensuite, le terminal portable 3 envoie à l’application 4 un message 27 comprenant l’image capturée, notamment via le lien 17.

Pour communiquer l’image capturée au service en ligne 2, le procédé peut prévoir :

- d’enregistrer l’image envoyée par le terminal portable 3 dans un espace de stockage temporaire ;

- d’envoyer au service en ligne 2 un lien pour permettre audit service en ligne de récupérer ladite image dans ledit espace de stockage temporaire.

Pour ce faire, l’application 4 comprend un espace de stockage temporaire, notamment implanté dans le serveur 10, ainsi que :

- des moyens pour enregistrer dans cet espace l’image envoyée dans le message 27 ; et

- des moyens pour envoyer au service en ligne 2 un lien pour permettre la récupération de ladite image dans ledit espace. En particulier, les moyens d’envoi sont agencés pour envoyer au navigateur 6 un message 28 comprenant un tel lien d’accès à l’image, notamment via le lien bidirectionnel 14 établi entre l’application 4 et ledit navigateur, ledit navigateur transmettant ledit lien d’accès au service en ligne 2 par l’intermédiaire d’un message 29, par exemple suivant le protocole HTTPS.

Ensuite, le serveur 5 envoie à l’application 4 et/ou à l’interface AP1 12 une requête

30 de récupération de l’image, par exemple suivant le protocole REST, ladite application répondant à ladite requête par un message 31 contenant ladite image.

Une fois l’image récupérée par le serveur 5, le service en ligne 2 lance une procédure 32 pour mettre à jour l’espace personnel de l’utilisateur 1 , afin d’y enregistrer cette image en tant que copie électronique d’un document physique requis par ledit service, par exemple pour la gestion d’un produit et/ou d’un dossier détenu par ledit utilisateur sur ledit service.

Le procédé peut prévoir de supprimer l’image de l’espace de stockage temporaire après sa récupération par le service en ligne 2, ce qui permet de garantir à l’utilisateur 1 la confidentialité de ses documents physiques.

Pour ce faire, l’application 4 comprend des moyens pour lancer une procédure 33 de nettoyage de l’espace de stockage temporaire après l’envoi du message

31 au serveur 5, afin d’y supprimer l’image envoyée par le terminal portable 3.