Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
NEEDLING MACHINE OR NEEDLING LINE WITH MULTI-NEEDLE BOARDS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2020/212113
Kind Code:
A1
Abstract:
Disclosed is a needling machine intended to consolidate, by needling, a web of fibres, in particular a sheet of non-woven fabric, comprising a series of needle-field boards, each board having at least one respective needle field protruding from one face, referred to as the needle face, of the board, means for making the web of fibres move in front of the needles of the boards of the series of boards and means for moving the needles back and forth, in a direction transverse to the movement of the web, such that they pass in one direction and then the other through the web of fibres passing in front of them, the series of needle-field boards comprising at least a first board comprising a first needle field and a second board comprising a second needle field, the first needle field being arranged on the needle face of the first board according to a first needle face pattern and the second needle field being arranged on the needle face of the second board according to a second needle face pattern, characterised in that the first needle face pattern is such that it cannot be superimposed on its image by a 180° rotation relative to an axis parallel to the direction of the needles and/or of movement of the needles, and the second needle face pattern is identical to the first needle face pattern, but is turned 180° relative thereto, relative to an axis parallel to the direction of the needles and/or of movement of the needles.

Inventors:
DEMANGE FRÉDÉRIC (FR)
LABAUME PIERRE-EMMANUEL (FR)
Application Number:
PCT/EP2020/058599
Publication Date:
October 22, 2020
Filing Date:
March 26, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
ANDRITZ ASSELIN THIBEAU (FR)
International Classes:
D04H18/02
Domestic Patent References:
WO2011045691A12011-04-21
Foreign References:
FR3026113A12016-03-25
EP3372718A12018-09-12
FR2657095A11991-07-19
FR2878262A12006-05-26
Attorney, Agent or Firm:
EIDELSBERG, Olivier et al. (FR)
Download PDF:
Claims:
Revendications

[Revendication 1 ] Aiguilleteuse destinée à consolider par aiguilletage une nappe de fibres, notamment un voile de non-tissé, comportant une succession de planches à champs d’aiguilles, chaque planche ayant au moins un champ d’aiguilles respectif issu d’une face, dite face d’aiguilles, de la planche, des moyens pour faire se déplacer la nappe de fibres en face des aiguilles des planches de la succession de planches et des moyens pour donner un mouvement de va-et-vient, dans une direction transversale au déplacement de la nappe, aux aiguilles pour que celles-ci traversent dans un sens, puis dans l'autre, la nappe de fibres passant devant elles, la succession de planches à champs d’aiguilles comportant au moins une première planche comportant un premier champ d’aiguilles et une deuxième planche comportant un deuxième champ d’aiguilles, le premier champ d’aiguille étant agencé sur la face d’aiguilles de la première planche suivant un premier motif de face d'aiguilles et le deuxième champ d'aiguilles étant agencé sur la face d’aiguilles de la deuxième planche suivant un deuxième motif de face d'aiguilles, caractérisée en ce que le premier motif de face d’aiguilles est tel qu’il ne peut pas être superposé à son image par une rotation à 180° par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles, et le deuxième motif de face d’aiguilles est identique au premier motif de face d’aiguilles, mais est tourné à 180° par rapport à celui-ci, par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles.

[Revendication 2] Aiguilleteuse suivant la revendication 1 , caractérisée en ce que les deux premier et deuxième champs sont disposés immédiatement l’un à la suite de l’autre.

[Revendication 3] Aiguilleteuse suivant la revendication 1 ou 2, caractérisée en ce que les premier et deuxième champs ont des motifs de champ d’aiguilles qui sont des motifs dit aléatoires ou pseudo aléatoires.

[Revendication 4] Aiguilleteuse suivant la revendication 1 , 2 ou 3, caractérisée en ce que les premier et deuxième champs d’aiguilles sont formés sur des planches respectives ayant une forme identique, cette forme étant telle que l’on peut faire la distinction entre une planche et la même planche tournée à 180° par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles.

[Revendication s] Aiguilleteuse suivant la revendication 1 , 2 ou 3 4, caractérisée en ce que les premier et deuxième champs d’aiguilles sont formés sur des première et deuxième planches respectives ayant, hors les champs d’aiguilles, des première et deuxième formes respectives différentes l’une de l’autre, par exemple en comportant des signes ou marquages respectifs différents, de sorte que l’utilisateur peut facilement voir dans quel sens le premier champ d’aiguilles est disposé par rapport au deuxième champ d’aiguilles dans la succession de planches et ainsi peut facilement positionner le deuxième champ d’aiguilles tourné à 180° par rapport au premier champ d’aiguilles.

[Revendication 6] Aiguilleteuse suivant la revendication 4 ou 5, caractérisée en ce que chaque planche comporte un signe ou marquage non symétrique, c’est-à-dire qui n’est pas identique ou superposable à son image par une rotation à 180° par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles, par exemple une flèche définissant un sens, de sorte que l’utilisateur peut facilement voir dans quel sens la planche a été disposée par rapport à l’autre planche dans la succession de planche et ainsi positionné la deuxième planche tournée à 180° par rapport à la première planche, notamment lorsqu’elles sont identiques.

[Revendication 7] Aiguilleteuse suivant la revendication 6, caractérisé en ce que le signe ou marquage non symétrique est constitué de la ligne de délimitation du champ d’aiguilles.

[Revendication 8] . Planche à aiguilles destinée à faire partie d’une aiguilleteuse, le champ d’aiguilles faisant saillie d’une face d’aiguilles de la planche agencée suivant un motif de face d’aiguilles qui ne peut pas être superposé à son image par une rotation à 180° par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou du déplacement des aiguilles, caractérisée en ce que la forme de la planche et/ou de la ligne de délimitation du champ d’aiguilles et/ou la position, par exemple décentrée, du champ d’aiguilles sur la face d’aiguilles de la planche permet ou permettent de faire la distinction entre la planche et cette même planche tournée à 180° par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles.

[Revendication 9] Planche à aiguilles suivant la revendication 8, caractérisée en ce que le motif du champ d’aiguilles est un motif aléatoire ou pseudo aléatoire.

[Revendication 10] Planche à aiguilles suivant la revendication 8 ou 9, caractérisée en ce que la planche comporte un signe ou marquage non symétrique, par exemple une flèche définissant un sens, de sorte que l’utilisateur peut facilement voir dans quel sens la planche a été disposée par rapport à l’autre planche dans la succession de planche et ainsi positionné la deuxième planche tournée à 180° par rapport à la première planche.

[Revendication 11 ] Ensemble de planches à aiguilles pour aiguilleteuse comportant au moins une première planche et une deuxième planche, un premier champ d’aiguilles faisant saillie d’une face d’aiguilles de la première planche et un deuxième champ d’aiguille faisant saillie d’une face d’aiguilles de la deuxième planche, les deux faces d’aiguilles formant un motif de face d’aiguilles respectif identique, tandis que les deux planches ont des formes, hors les champs d’aiguilles, différentes l’une de l’autre, notamment comportent chacune un signe distinct.

[Revendication 12] Nappe de fibres, notamment un non-tissé consolidé par passage dans une aiguilleteuse suivant l’une des revendications 1 à 7.

[Revendication 13] Succession d’au moins deux aiguilleteuses destinée à consolider par aiguilletage une nappe de fibres, notamment un voile de non- tissé, chaque aiguilleteuse comportant une succession de planches à champs d’aiguilles, chaque planche ayant un champ d’aiguilles respectif issu d’une face d’aiguilles de la planche, des moyens pour faire se déplacer la nappe de fibres en face des aiguilles des planches de la succession de planches et des moyens pour donner un mouvement de va-et-vient, dans une direction transversale au déplacement de la nappe, aux aiguilles pour que celles-ci traversent dans un sens, puis dans l'autre, la nappe de fibres passant devant elles, caractérisé en ce que une ou des planche(s) avec un ou des motif(s) de face d’aiguilles respectif(s) étant disposée(s) sur l’une des aiguilleteuses et une ou des planche(s) avec le ou les motif(s) de face d’aiguilles respectif(s) tournés à 180° étant disposée(s) sur l’autre des au moins deux aiguilleteuses. |

Description:
Aiguilleteuse ou ligne d’aiguilletage à planches à aiguilles multiples

[0001 ] La présente invention se rapporte à un dispositif d'aiguilletage, ou aiguilleteuse, destiné à consolider par aiguilletage une nappe de fibres, notamment un voile de non-tissé.

[0002] Un dispositif d'aiguilletage comporte classiquement des moyens pour faire passer une nappe de fibres, par exemple un voile de non-tissé, en face d’au moins un champ d’aiguilles, notamment une succession de champs d’aiguilles, des moyens étant prévus pour donner aux aiguilles un mouvement de va-et-vient dans une direction sensiblement perpendiculaire au plan de la nappe passant devant elles pour ainsi consolider la nappe.

[0003] Classiquement, chaque champ d’aiguilles est formé sur une face d’une planche, dite planche à champ d’aiguilles, les aiguilles étant positionnées sur la planche suivant un motif de champ d’aiguilles tel que les aiguilles ne soient pas parfaitement alignés dans la direction de déplacement de la nappe de fibres pour éviter que les aiguilles en aval ne viennent frapper la nappe au même endroit que les aiguilles ont tapé en amont et créer ainsi des défauts dits de lignage dans la nappe en sortie de l’aiguilleteuse.

[0004] Classiquement, il est connu, pour éviter ces défauts de lignage, de donner aux champs d’aiguilles des motifs à répartition uniforme sur le champ mais de manière aléatoire ou pseudo aléatoire, c’est à dire des motifs dans lesquels les aiguilles sont en un grand nombre N donnant l’impression à la simple inspection visuelle d’être réparties de manière sensiblement uniforme, notamment sous la forme de rangées et de colonnes, mais qui sont en réalité réparties de manière non régulière, et notamment réparties de manière aléatoire ou quasi-aléatoire, avec un biais, pour ainsi éviter l'apparition de lignages et autres défauts dans la nappe de fibres.

[0005] L'inconvénient des motifs connus de ce genre est d'une part qu’ils sont longs et fastidieux à fabriquer, compte tenu du caractère aléatoire du motif. D’autre part il est courant d’utiliser sur la même machine une succession de planches à aiguilles ayant le même motif, ce qui peut faire apparaître de manière périodique des défauts en forme de lignage sur la nappe en sortie du dispositif, de sorte qu’il est nécessaire de fabriquer plusieurs motifs différents, augmentant encore plus le temps de fabrication et le caractère fastidieux de cette fabrication et pouvant entraîner en outre un risque d’erreur lors de leur mise en place.

[0006] La présente invention vise à surmonter les inconvénients de l'art antérieur en proposant une aiguilleteuse ayant une structure plus simple à fabriquer et qui pourtant permet d'obtenir en sortie une nappe de fibres qui ne présente pas plus de défauts de lignage que les dispositifs de l’art antérieur, voire en présente moins.

[0007] Suivant l'invention, une aiguilleteuse destinée à consolider par aiguilletage une nappe de fibres, notamment un voile de non-tissé, comporte une succession de planches à champs d’aiguilles, chaque planche ayant un champ d’aiguilles respectif issu d’une face, dite face d’aiguilles, de la planche, des moyens pour faire se déplacer la nappe de fibres en face des aiguilles des planches de la succession de planches et des moyens pour donner un mouvement de va-et- vient, dans une direction transversale, notamment perpendiculaire, au déplacement de la nappe, aux aiguilles pour que celles-ci traversent dans un sens, puis dans l'autre, la nappe de fibres passant devant elles, la succession de planches à champs d’aiguilles comportant au moins une première planche comportant un premier champ d’aiguilles et une deuxième planche comportant un deuxième champ d’aiguilles, le premier champ d’aiguilles étant agencé sur la face à aiguilles de la première planche suivant un premier motif de face d'aiguilles et le deuxième champ d'aiguilles étant agencé sur la face d’aiguilles de la deuxième planche suivant un deuxième motif de face d'aiguilles, est caractérisée en ce que le premier motif de face d’aiguilles est tel qu’il ne peut pas être superposé à son image par une rotation à 180° par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles, et le deuxième motif de face d’aiguilles est identique au premier motif de face d’aiguilles, mais est tourné à 180° par rapport à celui-ci, par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles.

[0008] En prévoyant ainsi d'utiliser le même motif pour deux faces d’aiguilles de planche à champs d’aiguilles de la succession, notamment deux directement l’une à la suite de l’autre dans la succession, mais en en tournant l’une par rapport à l'autre, on obtient l'avantage d'avoir toujours, à la vue du produit, des motifs différents pour ainsi conserver la qualité du produit en sortie de l'aiguilleteuse et en outre la fabrication des motifs est simplifiée, un motif servant pour deux champs, ce qui diminue la diversité des motifs à fabriquer.

[0009] Suivant un mode de réalisation préféré de l'invention, les premier et deuxième champs ont des motifs de champ d’aiguilles qui sont des motifs dit aléatoires ou pseudo aléatoires.

[0010] Suivant un mode de réalisation préféré de l'invention, les premier et deuxième champs d’aiguilles sont formés sur des planches respectives ayant une forme identique, cette forme étant telle que l’on peut faire la distinction entre une planche et la même planche tournée à 180° par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles, par exemple en comportant un signe ou marquage non symétrique, c’est-à-dire qui ne peut pas être superposé à son image par une rotation à 180° par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles, par exemple une flèche définissant un sens, de sorte que l’utilisateur peut facilement voir dans quel sens la planche a été disposée par rapport à l’autre planche dans la succession de planches et ainsi positionner la deuxième planche tournée à 180° par rapport à la première planche.

[0011 ] Suivant un autre mode de réalisation préféré de l'invention, les premier et deuxième champs d’aiguilles sont formés sur des première et deuxième planches respectives ayant, hors les champs d’aiguilles, des première et deuxième formes respectives différentes l’une de l’autre, par exemple en comportant des signes ou marquages respectifs différents, de sorte que l’utilisateur peut facilement voir dans quel sens le premier champ d’aiguilles est disposé par rapport au deuxième champ d’aiguilles dans la succession de planches et ainsi peut facilement positionner le deuxième champ d’aiguilles tourné à 180° par rapport au premier champ d’aiguilles.

[0012] En effet, à la simple vue des deux motifs de champ aléatoires ou pseudo aléatoires des deux champs d’aiguilles disposés en succession, il n’est pas simple pour un utilisateur de distinguer si les deux champs ont été inversés (par rotation à 180°) ou non. A la vue de la flèche ou du signe non symétrique, dont la fonction peut également être réalisée par la forme du contour de la face à aiguilles de la planche ou de la ligne de délimitation du champ d’aiguilles ou par la position, par exemple décentrée, du champs d’aiguilles sur la face de la planche, l’utilisateur peut facilement s’assurer que les deux champs ont bien été inversés. [0013] La présente invention se rapporte aussi à une nappe de fibres, notamment un non-tissé consolidé par passage dans une aiguilleteuse suivant l’invention.

[0014] La présente invention se rapporte aussi à une succession d’au moins deux aiguilleteuses destinée à consolider par aiguilletage une nappe de fibres, notamment un voile de non-tissé, chaque aiguilleteuse comportant une succession de planches à champs d’aiguilles, chaque planche ayant un champ d’aiguilles respectif issu d’une face d’aiguilles de la planche, des moyens pour faire se déplacer la nappe de fibres en face des aiguilles des planches de la succession de planches et des moyens pour donner un mouvement de va-et-vient, dans une direction transversale au déplacement de la nappe, aux aiguilles pour que celles- ci traversent dans un sens, puis dans l'autre, la nappe de fibres passant devant elles, caractérisé en ce que une ou des planche(s) avec un ou des motif(s) de face d’aiguilles respectif(s) étant disposée(s) sur l’une des aiguilleteuses et une ou des planche(s) avec le ou les motif(s) de face d’aiguilles respectif(s) tournés à 180° étant disposée(s) sur l’autre des au moins deux aiguilleteuses.

[0015] La présente invention se rapporte aussi à une aiguilleteuse caractérisée en outre ce que chaque planche comporte un signe ou marquage non symétrique, c’est-à-dire qui ne peut pas être superposé à son image par une rotation à 180° par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles, par exemple une flèche définissant un sens, de sorte que l’utilisateur peut facilement voir dans quel sens la planche a été disposée par rapport à l’autre planche dans la succession de planche et ainsi positionner la deuxième planche tournée à 180° par rapport à la première planche.

[0016] La présente invention se rapporte aussi à une planche à aiguilles destinée à faire partie d’une aiguilleteuse, le champ d’aiguilles faisant saillie d’une face à aiguilles de la planche agencée suivant un motif de face d’aiguilles qui ne peut pas être superposé à son image par une rotation à 180° par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou du déplacement des aiguilles caractérisée en ce que la forme de la planche et/ou de la ligne de délimitation du champ d’aiguilles et/ou la position, par exemple décentrée, du champs d’aiguilles sur la face d’aiguilles de la planche permet ou permettent de faire la distinction entre la planche et cette même planche tournée à 180° par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles. [0017] La présente invention se rapporte aussi à un ensemble de planches à aiguilles pour aigulleteuse comportant au moins une première planche et une deuxième planche, un premier champ d’aiguilles faisant saillie d’une face d’aiguilles de la première planche et un deuxième champ d’aiguille faisant saillie d’une face d’aiguilles de la deuxième planche, les deux faces d’aiguilles formant un motif de face d’aiguilles respectif identique, tandis que les deux planches ont des formes, hors les champs d’aiguilles, différentes l’une de l’autre, notamment comportent chacune un signe distinct.

[0018] A titre d'exemple, on décrit des modes de réalisation préférés de l'invention en se reportant aux dessins, dans lesquels :

[0019] La figure 1 est une vue de côté d'une aiguilleteuse suivant l'invention, comportant en succession trois planches à aiguilles ;

[0020] La figure 2 est une vue de dessous (du côté des aiguilles) de la planche à aiguilles intermédiaire de l'aiguilleteuse de la figure 1 ,

[0021 ] La figure 3 est une vue de dessous de la troisième planche à aiguilles de l’aiguilleteuse de la figure 1 ,

[0022] La figure 4A est une vue de dessous d’une planche à aiguilles suivant un autre mode de réalisation de l’invention ;

[0023] La figure 4B est une vue de dessous de la planche à aiguilles de la figure 4A tournée à 180° ;

[0024] La figure 5 est une vue de dessous d’un ensemble de deux planches à aiguilles suivant l’invention ; et

[0025] La figure 6 est une vue de dessous d’une succession d’une même planche suivant encore un autre mode de réalisation suivant l’invention, dans laquelle le motif de champ d’aiguilles de la planche est symétrique, mais le motif de face d’aiguilles ne l’est pas, la planche étant, dans la succession, représentée en haut de la figure, dans un sens, et, en bas de la figure, tournée à 180°.

[0026] A la figure 1 , il est représenté une aiguilleteuse 1 comportant une table 3 support, pouvant comporter des brosses, sur laquelle passe une nappe de fibres, notamment une nappe de non-tissé, que l'on souhaite consolider par traversée d'aiguilles 1 1 , 12, 13 issues de planches 5, 6 et 7 à aiguilles disposées les unes à la suite des autres dans la direction de déplacement de la nappe, au-dessus de celle-ci. On peut également prévoir des débourreurs 8, 9 et 10 entre chaque planche et la nappe à consolider, chaque débourreur étant percées d’un champs de trous traversant agencés suivant un motif identique au champs d’aiguille de la planche qui lui est associé, de sorte que les aiguilles passent une première fois à travers le débourreur par le haut pour venir piquer la nappe par le dessus puis repassent par le bas à travers le débourreur après avois piqué la nappe, le débourreur empêchant ainsi que des fibres de la nappe ne soient entraînées par les aiguilles, les éventuelles fibres entraînées butant contre le bord inférieur des trous du débourreur et étant ainsi empêchées de poursuivre leur déplacement vers le haut avec les aiguilles.

[0027] Les planches 5, 6 et 7 à aiguilles sont disposées en rangées les unes à la suite des autres dans la direction de déplacement de la nappe de fibres. Les planches à aiguilles ont, par l'intermédiaire de moyens de commande classiques, un mouvement de va-et-vient de bas en haut pour permettre aux aiguilles de traverser la nappe de haut en bas, puis de bas en haut pour ainsi consolider le non-tissé. L'agencement des aiguilles sur leur planche respective se fait suivant des motifs, à savoir d’une part un motif de champ d’aiguilles définissant l’agencement des aiguilles les unes par rapport aux autres dans le champ d’aiguilles, et d’autre part un motif de face d’aiguilles, ce motif de face d’aiguilles incluant d’une part le motif de champ d’aiguilles et d’autre part les zones sans aiguille de la face de la planche de laquelle sont issues les aiguilles, cette face, classiquement de forme sensiblement rectangulaire, étant désignée dans la suite par le terme face d’aiguilles.

[0028] Les aiguilles 1 1 du champ d’aiguilles issu d’une face d’aiguilles de la planche 6 intermédiaire sont agencées suivant un premier motif A de champ d’aiguilles donné qui est représenté à la figure 2. Ce motif est dit aléatoire ou quasi aléatoire mais de manière sensiblement uniforme, c’est-à-dire qu’à l’œil nu, il est donné une impression d’uniformité. Ce motif A est un motif qui n’est pas symétrique, c’est-à- dire qu’il n’est pas superposable ou identique à son image obtenue par une rotation à 180° par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles, et notamment ne lui est pas superposable. [0029] Les aiguilles 12 du champ d’aiguilles issu d’une face d’aiguilles de la troisième ou dernière planche 7 sont agencées suivant un deuxième motif B de champ d’aiguilles donné qui est représenté à la figure 3. Ce motif est dit aléatoire ou quasi aléatoire mais de manière sensiblement uniforme, c’est-à-dire qu’à l’œil nu, il est donné une impression d’uniformité. Ce deuxième motif B est un motif qui n’est pas symétrique, c’est-à-dire qu’il n’est pas identique à son image obtenue par une rotation à 180° par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles, et notamment ne lui est pas superposable. En outre, le deuxième motif B est identique au premier motif A, mais a été tourné de 180° par rapport au motif A avant son positionnement à la suite du motif A dans le sens MD de l’aiguilleteuse. En particulier, si on superpose l’un ou l’autre des deux motifs A et B à leur image respective obtenue par une rotation à 180° par rapport à un axe parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles, moins de 50% des aiguilles, de préférence, mois de 40%, encore plus préférablement moins de 30%, notamment moins de 20%, encore plus notamment moins de 10%, par exemple moins de 5%, ou encore mieux moins de 1 % des aiguilles d’un motif se trouvent directement en face d’une aiguille de son image.

[0030] Le motif A de champ d’aiguilles à la figure 2 recouvre la totalité de la face à aiguilles de la planche 6, de sorte que dans ce mode de réalisation de la figure 2, le motif A de champ d’aiguilles et le motif de face d’aiguilles de la planche 6 sont identiques.

[0031 ] De même, Le motif B de champ d’aiguilles à la figure 3 recouvre la totalité de la face à aiguilles de la planche 7, de sorte que dans ce mode de réalisation de la figure 2, le motif B de champ d’aiguilles et le motif de face d’aiguilles de la planche 7 sont identiques.

[0032] Suivant l’invention, on entend par aléatoire ou quasi aléatoire un motif de champ d’aiguilles comportant un grand nombre d’aiguilles duquel il n’est pas possible de déterminer un sous motif ayant 3 ou 5 ou 7 aiguilles, qui se répète de manière contigüe dans le motif, c’est-à-dire que chaque sous motif est contigu au sous motif suivant dans la répétition. Deux sous motifs sont contigus lorsqu’il existe un couple d’aiguilles dont l’une fait partie de l’un des deux sous motifs et l’autre de l’autre des deux sous motifs, et les deux aiguilles du couple d’aiguilles ne sont séparées par aucune aiguille entre elles. [0033] Le deuxième motif B correspond au premier motif A tourné de 180° par rapport à un axe perpendiculaire à la direction MD et à la direction CD, c’est-à-dire perpendiculaire au plan de la nappe et parallèle à la direction des aiguilles et/ou de déplacement des aiguilles.

[0034] Comme on le voit aux figures 2 et 3, les planches 6 et 7 ont des bords périphériques identiques, mais ont été tournés à 180° l’un par rapport à l’autre. Ainsi, l’utilisateur, lorsqu’il positionne les deux planches 6 et 7 dans l’aiguilleteuse, est capable, sur la base de la forme de leur bord de les positionner l’un dans un sens et l’autre dans l’autre sans avoir à regarder avec attention la forme du motif, sachant que les deux motifs étant identiques, mais à disposer tournés l’un par rapport à l’autre, tous les deux dits aléatoires, à la simple inspection visuelle, sont difficiles à distinguer l’un de l’autre en ce qui concerne leur orientation respective.

[0035] Suivant l’invention, pour définir un champ d’aiguilles issu d’une planche, on définit la ligne de délimitation du champ comme étant la ligne fermée passant par la base des aiguilles les plus à l’extérieur, de sorte que toutes les aiguilles se trouvent à l’intérieur de cette ligne fermée, et on définit le champ d’aiguille comme étant la surface intérieure à cette ligne fermée. Par exemple à la figure 2, la ligne L de délimitation est représentée en pointillés. A la figure 2, cette ligne correspond également à la ligne de délimitation de la face d’aiguilles de la planche.

[0036] A la figure 4A il est représenté un mode de réalisation d’une planche suivant l’invention. Un champ d’aiguilles fait saillie de la planche suivant un motif d’aiguilles. En outre, la face d’aiguilles comporte, outre le champ d’aiguilles, des zones sans aiguille entourant le champ d’aiguilles. Il est ainsi défini un motif de face d’aiguilles de la planche, qui englobe le motif de champ d’aiguilles et les zones sans aiguille. La planche a un bord ayant deux côtés en longueur parallèles mutuellement et reliés d’un côté en largeur par une droite rectiligne et de l’autre côté en largeur par deux segments de droite rectiligne formant un angle entre eux pointant vers la droite à la figure 4A.

[0037] A la figure 4B, la planche de la figure 4A est représentée tournée de 180°. Le côté en angle pointe ainsi vers la gauche de la figure. Quant aux motifs, respectivement de champs d’aiguilles et de face d’aiguilles, faisant saillie de la planche, ils sont retournés à 180° également. Si l’on superpose les deux motifs des figures 4A et 4B, bien qu’identiques, ils ne sont plus en correspondance, aussi bien le motif de champ d’aiguilles que le motif de face d’aiguilles. La forme en flèche permet à l’utilisateur de savoir que le motif du champ d’aiguilles de la figure 4B est tourné à 180° par rapport à celui de la figure 4A.

[0038] A la figure 5, il est représenté un couple de planches à aiguilles suivant un autre mode de réalisation de l’invention. Le motif de champ d’aiguilles de la planche portant le signe D n’est pas symétrique. De même, le motif de face d’aiguilles de cette planche n’est pas symétrique. Cependant, si l’on ne prend pas en compte le motif de champ d’aiguilles, alors le reste du motif de face d’aiguilles, c’est-à-dire les zones sans aiguille, est symétrique. Comme le motif de champ d’aiguilles est un motif aléatoire avec un grand nombre d’aiguilles, il est difficile pour l’utilisateur de savoir dans quel sens il se trouve. Ainsi, sans la présence de la lettre D, il lui serait très difficile de faire la différence entre la planche et la même planche tournée à 180°.

[0039] Le motif champ d’aiguilles et le motif de face d’aiguilles de la planche portant le signe G sont identiques à ceux de la planche portant le signe D, mais cependant, en considérant les deux planches orientées dans le sens où les deux lettres D et G sont dans le sens normal de lecture (comme représenté à la figure), ils sont tournés à 180° par rapport à ceux de la planche portant le signe D.

[0040] A la figure 6, il est représenté un autre mode de réalisation d’une planche suivant l’invention. Le motif de champs d’aiguilles est ici un motif de champs d’aiguilles délimité par un rectangle décalé vers la gauche par rapport au centre de la face d’aiguilles de la planche. Lorsqu’on le tourne à 180°, ce rectangle est décalé vers la droite par rapport au centre.

[0041 ] Le motif de champ d’aiguilles à l’intérieur du petit rectangle décentré est symétrique. C’est-à-dire que lorsque on le retourne à 180° (planche du bas à la figure), il est identique ou superposable à lui-même.

[0042] En revanche, en raison du décentrage du motif de champ d’aiguilles par rapport au centre de la face d’aiguilles de la planche, le motif de face d’aiguilles n’est pas symétrique, n’étant pas superposable à lui-même.

[0043] Il en résulte que lorsque l’on positionne les deux planches, comme à la figure, l’une à la suite de l’autre, les aiguilles ne viennent pas frapper le non tissé au même endroit et l’effet de l’invention sur la qualité du non tissé est également obtenu dans ce mode de réalisation à motif de champ d’aiguilles symétrique. De, même, grâce à la forme non symétrique du motif de face d’aiguilles de la planche, il est aisé pour l’utilisateur de positionner deux fois cette même planche à la suite, avec l’une inversée l’une par rapport à l’autre, et ce bien que la planche ait, hors le champ d’aiguilles, une forme symétrique.

[0044] La première planche peut être une planche ayant un motif identique à celui de l’une des deux autres planches ou au contraire un motif différent, notamment un motif d’aiguilles 13 moins dense correspondant à une zone d’amenée ou d’arrivée de la nappe dans l’aiguilleteuse ; On pourrait ne pas prévoir cette première planche et n’avoir ainsi que les deux planches 6 et 7. On pourrait également prévoir au contraire plus que trois planches à aiguilles. On peut également ne pas disposer les deux motifs tournés à 180° l’un à la suite de l’autre, mais au contraire les séparer avec des planches disposées entre eux. En outre, on peut également mettre en oeuvre l’invention dans le cas où il est prévu des planches montantes et non descendantes comme dans l’exemple, ou dans le cas où il est prévu à la fois plusieurs planches montantes et plusieurs planches descendantes, l’invention pouvant être mise en oeuvre aussi bien sur les planches montantes que les planches descendantes ou sur les deux à la fois. En outre, on peut également mettre en oeuvre l’invention dans le cas où il est prévu une succession de plusieurs aiguilleteuses et disposer alternativement des planches avec des motifs sur une des machines et des planches avec les motifs tournés à 180° sur une autre machine.