Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
NEW SUGAR DERIVATIVES, METHOD FOR PREPARATION THEREOF, THEIR USE AS SURFACE-ACTIVE AGENTS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2008/007003
Kind Code:
A3
Abstract:
Composition (C) comprising for 100% of its mass: from 0.5% to 30% of one or more alcohols having the formula (IV): R1-OH (IV) wherein R1 represents a saturated or unsaturated, linear or branched aliphatic group, having from 8 to 36 carbon atoms, optionally substituted with one or more hydroxyl and/or groups. and by 70% to 99.5% of one or more compounds having the formula (I): wherein R represents a linear or branched aliphatic group having from one to eight carbon atoms optionally substituted by one or more hydroxy groups, n represents a whole number greater than or equal to 1 and less than or equal to 10, R1 is such as defined previously for formula (IV), at least one of the groups Z1 or Z2 represents a group (II) wherein -S- represents the divalent remainder of a reducing sugar and p represents a decimal number greater than or equal to 1 and less than or equal to 10 and the other group Z1 or Z2 represents a hydrogen atom or said group (III). Method for preparation thereof and use of composition (C) as surfactant.

Inventors:
GUILBOT JEROME (FR)
ROLLAND HERVE (FR)
MULLER DANIEL (FR)
Application Number:
PCT/FR2007/051600
Publication Date:
October 02, 2008
Filing Date:
July 05, 2007
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SEPPIC SA (FR)
GUILBOT JEROME (FR)
ROLLAND HERVE (FR)
MULLER DANIEL (FR)
International Classes:
C07H15/08; A61K8/39; B01F17/00; C07C43/13; C11D1/66; C11D1/72; C11D3/20
Foreign References:
US5849679A1998-12-15
DE19728900A11999-01-14
FR2804432A12001-08-03
Attorney, Agent or Firm:
CONAN, Philippe (Direction de la Propriété Intellectuelle7, quai d'Orsay Paris Cedex 07, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Composition (C) comprenant pour 100% de sa masse : - de 0,5% à 30% d'un ou de plusieurs alcools de formule (IV) : R1 ~ 0H (IV) dans laquelle R1 représente un radical aliphatique saturé ou insaturé, linéaire ou ramifié, comportant de 8 à 36 atomes de carbone, éventuellement substitué avec un ou plusieurs groupes hydroxyle. et - de 70% à 99,5% d'un ou de plusieurs composés de formule (I) :

dans laquelle R représente un radical alkyle linéaire ou ramifié comportant de un à huit atomes de carbone éventuellement substitué par un ou plusieurs radicaux hydroxy, n représente un nombre entier supérieur ou égal à 1 et inférieur ou égal à 10, R1 est tel que défini précédemment pour la formule (IV), au moins l'un des radicaux Zi ou Z 2 représente un radical :

dans lequel -S- représente le reste divalent d'un sucre réducteur et p représente un nombre décimal supérieur ou égal à 1 et inférieur ou égal à 10 et l'autre des radicaux Zi ou Z 2 représente un atome d'hydrogène ou ledit radical :

2. Composition (C) telle que définie à la revendication 1 , pour laquelle dans les formules (I) et (IV) R1 représente un radical choisi parmi les

radicaux otyle, décyle, dodécyle, tétradécyle, hexadécyle, octadécyle, eicosyle, 2-éthyl hexyle, 2-butyl octyle, 2-butyl décyle, 2-hexyl octyle, 2-hexyl décyle, 2- hexyl dodécyle, 2-octyl décyle, 2-octyl dodécyle, 2-décyl tétradécyle, isododécyle, isotétradécyle, isohexadécyle, isooctadécyle, 10-undécènyle, oléyle, isooléyle, linoléyle, linolényle ou 10,13-eicosadiènyle, 12-hydroxy stéaryle et 2-propyl heptyle.

3. Composition (C) telle que définie à l'une des revendications 1 ou 2, pour laquelle dans la formule (I), -S- représente un reste divalent du glucose.

4. Composition (C) telle que définie à l'une des revendications 1 ou 2, pour laquelle dans la formule (I), S représente un reste divalent du xylose.

5. Composition (C) telle que définie à l'une des revendications 1 à 4, pour laquelle dans la formule (I), p est compris entre 1 ,005 et 5 et plus particulièrement entre 1 ,05 et 2.

6. Composition (C) telle que définie à l'une des revendications 1 à 4, pour laquelle dans la formule (I), R est choisi parmi les radicaux méthyle, éthyle, propyle, butyle, pentyle, hexyle, heptyle, octyle et hydroxyméthyle.

7. Procédé de préparation d'une composition (C) telle que définie à l'une des revendications 1 à 6, comprenant les étapes successives de réactions chimiques suivantes : une étape a) de réaction d'un alcool de formule (IV) :

R1 -OH (|V) dans laquelle R1 représente un radical aliphatique saturé ou insaturé, linéaire ou ramifié, comportant de 8 à 36 atomes de carbone, éventuellement substitué avec un ou plusieurs groupes hydroxyle ou d'un mélange d'alcools de formule (IV), avec un oxétane- 3, 3 - disubstitué de formule (V) :

dans laquelle R représente un radical alkyle linéaire ou ramifié comportant de un à huit atomes de carbone éventuellement substitué par un ou plusieurs radicaux hydroxy, conduisant à un mélange (M) comprenant l'alcool de formule (IV) n'ayant pas réagit et un ou plusieurs composés de formules (II) :

dans laquelle R et R1 sont tels que définis précédemment et n représente un nombre entier supérieur ou égal à 1 et inférieur ou égal à 10 ; une étape b) de réaction dudit mélange (M) avec un sucre réducteur de formule (III) :

S H (III) pour obtenir ladite composition (C).

8. Procédé tel que défini à la revendication 7, comprenant en outre une étape c) de déshydratation d'un composé de formule (VII) :

dans laquelle R est tel que défini précédemment, pour obtenir le composé de formule (V).

9. Composé de formule (la) :

correspondant à la formule (I) telle que définie à l'une des revendications 1 à 6, dans laquelle l'un des radicaux Zi ou Z2 représente un atome d'hydrogène et l'autre le radical :

10. Composé de formule (Ia1 ) :

H correspondant à la formule (la) telle que définie à la revendication 9, dans laquelle n est égal à 1.

11. Composé de formule (Ia3) :

ou composé de formule (Ia4)

correspondant à la formule (Ia1 ) telle que définie à la revendication 10, dans laquelle R représente respectivement un radical éthyle ou un radical hydroxyméthyle.

12. Composé de formule (Ic):

correspondant à la formule (I) telle que définie à l'une des revendications 1 à 6, dans laquelle chacun des radicaux Zi ou Z2 représente le radical :

13. Utilisation d'une composition (C) telle que définie à l'une des revendications 1 à 6 ou d'un composé de formule (la) telle que définie à l'une des revendications 9 à 11 , comme agent tensioactif et plus particulièrement, comme agent moussant, agent émulsionnant, agent mouillant, agent dispersant ou agent détergent.

14. Composition cosmétique ou pharmaceutique caractérisée en ce qu'elle comprend comme agent tensioactif, une composition (C) telle que définie à l'une des revendications 1 à 6 ou au moins un composé de formule (la), telle que définie à l'une des revendications 9 à 11.

Description:

Nouveaux dérivés de sucre, procédé pour leur préparation, leur utilisation comme agents tensioactifs

L'invention a pour objet de nouveaux agents tensioactifs issus de sucres. Les agents de surface de la famille des alkyl polyglycosides et des alkényl polyglycosides sont largement utilisés aujourd'hui comme agents moussants, agents émulsionnants et/ou agents solubilisants, que ce soit dans des formulations cosmétiques ou pharmaceutiques ou dans des formulations à usage industriel. Le brevet des Etats-Unis d'Amérique N° 5,849,679 divulgue des agents tensioactifs non ioniques comprenant un mélange d'isomères α et β anomériques d'éthers d'un composé glycosidique avec un mono-éther de glycérol ou de polyglycérol et d'alcool en C1-C22 et plus particulièrement les composés suivants : le 1-O-n-décylglycéryl-D-glucopyranoside, le 1-O-n- hexylglycéryl-D-glucopyranoside, le 1-O-n-dodécyltiglycéryl-D-glucopyranoside, le 1-O-n-oléyltriglycéryl-D-glucopyranoside et le stéaryl polyglycéryl-D- glucopyranoside ;

La demande de brevet allemand publiée sous le numéro DE 197 28 900 divulgue le même type de tensioactifs non ioniques dérivés du glycérol que ceux divulgués dans le document précédent et plus particulièrement les composés suivants : le lauryl glycéryl glucoside et le (2-éthyl hexyl) glycéryl glucoside.

La demande de brevet français publiée sous le numéro 2 804 432 divulgue aussi des composés dérivés de polyglycéryl glucosides ainsi que leur utilisation comme agents tensioactifs.

Dans le cadre de leurs recherches sur la mise au point de nouveaux agents tensioactifs, les inventeurs ont développé de nouvelles structures glycosidiques qui ont des propriétés tensioactives.

C'est pourquoi selon un premier aspect, l'invention a pour objet une composition (C) comprenant, pour 100% de sa masse :

- de 0,5% à 30% d'un ou de plusieurs alcools de formule (IV) :

R1 — OH (IV)

dans laquelle R1 représente un radical aliphatique saturé ou insaturé, linéaire ou ramifié, comportant de 8 à 36 atomes de carbone, éventuellement substitué avec un ou plusieurs groupes hydroxyle, et

- de 70% à 99,5% d'un ou de plusieurs composés de formule (I) :

dans laquelle R représente un radical alkyle linéaire ou ramifié comportant de un à huit atomes de carbone éventuellement substitué par un ou plusieurs radicaux hydroxy, n représente un nombre entier supérieur ou égal à 1 et inférieur ou égal à 10, R1 est tel que défini précédemment, au moins l'un des radicaux Zi ou Z2 représente un radical :

dans lequel -S- représente le reste divalent d'un sucre réducteur et p représente un nombre décimal supérieur ou égal à 1 et inférieur ou égal à 10 et l'autre des radicaux Zi ou Z2 représente un atome d'hydrogène ou ledit radical

Par radical aliphatique saturé ou insaturé, linéaire ou ramifié comportant de 8 à 36 atomes de carbone, éventuellement substitué avec un ou plusieurs groupes hydroxyle, et/ou un ou plusieurs groupes oxo, on désigne pour R1 , dans les formules (I) et (IV) telles que définies ci-dessus :

- les radicaux alkyle linéaires, par exemple les radicaux octyle, décyle, dodécyle, tétradécyle, hexadécyle, octadécyle, eicosyle ou docosyle ;

- les radicaux issus des isoalcanols de formule (A) : (CH 3 )(CH 3 )CH-(CH 2 ) m -CH 2 -OH (A) dans laquelle m représente un nombre entier compris entre 4 et 18, par exemple les radicaux isooctyle, isodécyle, isododécyle, isotétradécyle, isohexadécyle ou isooctadécyle ;

- le radical 2-éthyl hexyle ou les radicaux alkyles ramifiés issus des alcools de Guerbet de formule (B) :

CH(C s H 2S+I )(C t H 24+I )-CH 2 -OH (B) dans laquelle t est un nombre entier compris entre 4 et 18, s est un nombre entier compris entre 2 et 16 et la somme s + t est supérieure ou égale à 8, par exemple les radicaux 2-éthyl décyle, 2-butyl octyle, 2-éthyl dodécyle, 2-butyl décyle, 2-hexyl octyle, 2-éthyl tétradécyle, 2-butyl décyle, 2-hexyl octyle, 2-éthyl hexadécyle, 2-butyl tétradécyle, 2-hexyl dodécyle, 2-octyl décyle, 2-hexyl décyle, 2-octyl dodécyle, 2-décyl tétradécyle, 2-dodécyl hexadécyle, 2- tétradécyl octadécyle, 2-tétradécyl eicosyle, 2-hexadécyl octadécyle ou 2- hexadécyl eicosyle ; ou les radicaux issus des homologues d'alcools de Guerbet, par exemple le radical 2-propyl heptyle.

- les radicaux linéaires insaturés tels que les radicaux undécènyle, docécènyle, tétradécènyle, hexadécènyle, octadécènyle, octadécadiènyle, octadécatriènyle, octadécatétraènyle, eicosènyle, eicosadiènyle ou docosènyle, par exemple les radicaux insaturés 10-undécènyle, 4-dodécènyle, 5- dodécènyle, oléyle, isooléyle, linoléyle, linolényle ou 10,13-eicosadiènyle ;

- les radicaux aliphatiques saturés ou insaturés, linéaires ou ramifiés, comportant de 8 à 36 atomes de carbone substitués par 1 ou deux groupes hydroxy, tels que les radicaux hydroxy hexadécyle, hydroxy octadécyle, dihydroxy docosyle ou dihydroxy-octadécyle, par exemple, les radicaux 3-hydroxy hexadécyle, l'acide 4-hydroxy hexadécyle, l'acide 11- hydroxy hexadécyle, l'acide 16-hydroxy hexadécyle, 12-hydroxy stéaryle ou 8,9-dihydroxy stéaryle. Par radical alkyle linéaire ou ramifié comportant de un à huit atomes de carbone éventuellement substitués par un ou plusieurs radicaux hydroxy ou un ou plusieurs, on désigne notamment pour R dans la formule (I) telle que définie

ci-dessus, les radicaux méthyle, éthyle, propyle, isopropyle, butyle, isobutyle, pentyle, isopentyle, hexyle, isohexyle, heptyle isoheptyle, octyle, isooctyle, hydroxyméthyle ou 2-hydroxyéthyle.

Par reste d'un sucre réducteur, on désigne principalement pour -S- dans la formule (I) telle que définie ci-dessus, les restes du glucose, du saccharose, du fructose, de l'idose, du galactose, du maltose, du maltotriose, du lactose, du cellobiose, du mannose, du xylose, de l'arabinose, du ribose, du dextrane ou du tallose.

Dans la formule (I) telle que définie ci-dessus, p est un nombre décimal, qui représente le degré moyen de polymérisation du reste S.

Lorsque p est un nombre entier, (S) p est le reste polymérique de rang p du reste S.

Lorsque p est un nombre décimal, la formule (I) représente un mélange de composés ai [(Q)(S)] + a 2 [(Q)(S) 2 ]+ a 3 [(Q)(S) 3 ] +...+ a q [(Q)(S) q ] dans lesquels Q représente le groupe lié au(x) reste(s) de sucre S de la formule (I) avec q représentant un nombre entier compris entre 1 et 10 et dans les proportions molaires ai, a 2 , a 3 ,... a q telles que : q=i q= 10

Dans la définition de la formule (I) telle que définie précédemment, n est un nombre entier qui représente le degré de polymérisation du radical trivalent :

Ainsi lorsque n est par exemple égal à deux, il s'agit du radical tétravalent suivant :

sous toutes ses formes stéréo-isomériques.

Lorsque n est par exemple égal à trois, il s'agit soit du radical pentavalent suivant :

sous toutes ses formes stéréo-isomériques ; Soit du radical pentavalent suivant :

sous toutes ses formes stéréo-isomériques.

Selon un premier aspect particulier de la présente invention, dans la formule (IV), R1 représente un radical choisi parmi les radicaux octyle, décyle, dodécyle, tétradécyle, hexadécyle, octadécyle, eicosyle, 2-éthyl hexyle, 2-butyl octyle, 2-butyl décyle, 2-hexyl octyle, 2-hexyl décyle, 2-hexyl dodécyle, 2-octyl décyle, 2-octyl dodécyle, 2-décyl tétradécyle, isododécyle, isotétradécyle, isohexadécyle, isooctadécyle, 10-undécènyle, oléyle, isooléyle, linoléyle, linolényle ou 10,13-eicosadiènyle, 12-hydroxy stéaryle ou le 2-propyl heptyle.

Selon un deuxième aspect particulier de la présente invention, dans la formule (I), -S- représente un reste divalent du glucose ou du xylose.

Selon un troisième aspect particulier de la présente invention, dans la formule (I), p est compris entre 1 ,005 et 5 et plus particulièrement entre 1 ,05 et 2.

Selon un quatrième aspect particulier de la présente invention, dans la formule (I), R est choisi parmi les radicaux méthyle, éthyle, propyle, butyle, pentyle, hexyle, heptyle, octyle et hydroxyméthyle.

L'invention a aussi pour objet, un procédé de préparation d'une composition (C) telle que définie précédemment, comprenant les étapes successives suivantes :

Une étape a) de réaction d'un alcool ou d'un mélange d'alcools de formule (IV) :

R1 — OH (IV) dans laquelle R1 représente un radical aliphatique saturé ou insaturé, linéaire ou ramifié, comportant de 8 à 36 atomes de carbone, éventuellement substitué avec un ou plusieurs groupes hydroxyle ou d'un mélange d'alcools de formule (IV), avec un oxétane- 3, 3 - disubstitué de formule (V) :

dans laquelle R représente un radical alkyle linéaire ou ramifié comportant de un à huit atomes de carbone éventuellement substitué par un ou plusieurs radicaux hydroxy, conduisant à un mélange (M) comprenant l'alcool de formule (IV) n'ayant pas réagi et un ou plusieurs composés de formules (II) :

dans laquelle R et R1 sont tels que définis précédemment et n représente un nombre entier supérieur ou égal à 1 et inférieur ou égal à 10 ;

Une étape b) de réaction dudit mélange (M) avec un sucre réducteur de formule

S-H

pour obtenir ladite composition tensioactive (C).

Dans le procédé tel que défini ci-dessus, l'étape (a) est généralement effectuée en présence d'un acide de Lewis comme catalyseur ; on peut citer par exemple, le trifluorure de bore stabilisé dans l'éther diéthylique (BF 3 -Et 2 O), le tétrachlorure d'étain (SnCI 4 ), le tétrachlorure de titane (SnTi 4 ) ou le trichlorure d'aluminium (AICU)

Certains composés de formule (V) sont des composés connus, Le 3- éthyl 3-(hydroxyméthyl) oxétane de formule (V) (ou TMP oxétane) est un produit commercial identifié sous les numéros RN 3047-32-3 et EINECS 221- 54-0.

Dans le procédé tel que défini ci-dessus, l'étape (b) est généralement effectuée en présence d'un acide fort comme catalyseur, par exemple l'acide sulfurique, l'acide chlorhydrique, l'acide phosphorique, acide méthanesulfonique, l'acide p-toluènesulfonique, l'acide trifluoro- méthanesulfonique ou l'acide hypophosphoreux.

La composition (C) objet de la présente invention, lorsqu'elle est obtenue par le procédé tel que défini précédemment, peut comprendre en outre jusqu'à 5% de sa masse de produits résiduels principalement le sucre réducteur de formule (III), le dérivé de l'oxétane de formule (V) et/ou des composés de formule (Vl) :

dans laquelle R1 , S et p sont tels que définis précédemment, et d'eau. Selon un aspect particulier du procédé tel que défini ci-dessus, il comprend en outre une étape (c) de déshydratation d'un composé de formule (VU) :

dans laquelle R est tel que défini précédemment, pour obtenir le composé de formule (V).

L'étape (c) telle que définie ci-dessus, se compose généralement d'une étape initiale de réaction du composé de formule (VII) avec un carbonate de dialkyle, par exemple le carbonate de diméthyle, le carbonate de diéthyle ou le carbonate du dibutyle, pour obtenir un carbonate cyclique du dérivé de formule (VII), suivie d'une décarboxylation dudit carbonate cyclique pour obtenir l'oxétane disubstitué de formule (V).

Comme exemples de composés de formule (VII) connus, il y a le triméthylolpropane (TMP) (R représentant un radical éthyle) ou le pentaérythritol (R représentant un radical hydroxyméthyle).

Lorsque dans la formule (II) telle que définie ci-dessus, n est égal à 1 , ladite formule (II) est représentative du composé de formule (lia) suivant :

Comme exemple de composé de formule (lia) il y a celui de formule (liai )

ou celui de formule (Ila2)

correspondant à la formule (lia) dans laquelle R représente respectivement un radical éthyle ou un radical hydroxyméthyle ; lesdits composés de formules (II), étant sous toute forme stéréoisomérique possible au niveau du carbone quaternaire qu'il s'agisse de l'isomère (R), de l'isomère (S) ou du racémique (RS)

Lorsque dans la formule (II), n est égal à 2, ladite formule (II) est représentative du composé de formule (Nb) suivant :

ledit composé de formule (Nb) étant sous toute forme stéréoisomérique possible au niveau de son carbone quaternaire qu'il s'agisse des isomères (R), (S) ou de ses racémiques.

Lorsque dans la formule (II), n est égal à 3, ladite formule (II) est représentative du composé de formule (I Id ) suivant :

) ou du composé de formule (Ilc2) :

lesdits composés de formules (I Id ) et (Ilc2) étant sous toute forme stéréo- isomérique possible.

L'invention a aussi pour objet un composé de formule (la) :

correspondant à la formule (I) telle que définie précédemment dans laquelle l'un des radicaux Zi ou Z 2 représente un atome d'hydrogène et l'autre le radical :

^H -H

L'invention a plus particulièrement pour objet, le composé de formule

(Ia1 ) :

correspondant à la formule (la) telle que définie précédemment, dans laquelle n est égal à 1 , et plus particulièrement le composé de formule (Ia3) :

ou composé de formule (Ia4) :

correspondant à la formule (Ia1 ) telle que définie ci-dessus, dans laquelle R représente respectivement un radical éthyle ou un radical hydroxyméthyle, lesdits composés de formules (Ia1 ), (Ia3) et (Ia4) étant sous toute forme stéréo- isomérique possible.

Lorsque dans la formule (la), n est égal à 2, ladite formule (la) est principalement représentative du composé de formule (Ib1 ) :

ou du composé de formule (Ib2) :

les dits composés de formules (Ib1 ) et (Ib2) étant sous toute forme stéréo- isomérique possible.

L'invention a aussi pour objet un composé de formule (Ic):

correspondant à la formule (I) telle que définie précédemment dans laquelle chacun des radicaux Zi ou Z2 représente le radical :

L'invention a aussi pour objet l'utilisation d'une composition (C) ou d'un composé de formule (la) telle que définie précédemment, comme agent

tensioactif et plus particulièrement, comme agent moussant, agent émulsionnant, agent mouillant, agent dispersant ou agent détergent.

L'invention a enfin pour objet une composition cosmétique ou pharmaceutique caractérisée en ce qu'elle comprend comme agent tensioactif, une composition (C) ou au moins un composé de formule (la), telle que définie précédemment.

La partie expérimentale suivante illustre l'invention sans toutefois la limiter. Exemple 1 Préparation d'une composition C1 pour laquelle dans les formules (I) et (IV), R1 représente le radical octadécyle et dans la formule (I) R représente le radical éthyle et S représente le reste du glucose- Etape a) : Ouverture du TMP oxétane par l'octadécanol : Le TMP oxétane est le composé de formule (V) tel que définie précédemment, dans laquelle R représente le radical éthyle. Cette première étape est réalisée à 120 0 C en présence d'une quantité catalytique d'acide de Lewis (BF 3 -Et 2 O). Deux stœchiométries différentes en TMP oxétane ont été étudiées (essais 1 et 2), la première impliquant une quantité équimolaire par rapport à l'octadécanol et la seconde impliquant un excès de 3 équivalents molaires toujours par rapport à l'octadécanol. Les conditions opératoires sont les suivantes : Fonte de l'octadécanol à ~120°C sous atmosphère d'azote, ajout de 0,5% de BF 3 -Et 2 O (par rapport à la masse totale des réactifs) sous agitation mécanique, puis ajout progressif (en environ 180 minutes) du TMP oxétane, maintien à 120 0 C pendant 90 à 180 minutes, puis refroidissement. Les caractéristiques des mélanges (M1 ) et (M2) obtenus, sont rassemblées dans le tableau 1a ci- dessous (T A : Température ambiante ; IA : Indice d'acide ; IOH : Indice d'hydroxyle).

Tableau 1a

D'une manière générale, les résultats mettent en évidence une bonne réactivité entre l'octadécanol et le TMP oxétane. Théoriquement, l'indice d'hydroxyle du milieu réactionnel ne doit pas varier lors de la réaction et les valeurs finales mesurées sont cohérentes avec celles calculées (Mélange M1 : 285,6 mg KOH/g pour une valeur théorique de 289,2 mg KOH/g ; Mélange M2 : 351 ,3 mg KOH/g pour une valeur théorique de 361 ,8 mg KOH/g). Les dosages quantitatifs d'octadécanol résiduel montrent respectivement que, dans les essais 1 et 2, respectivement environ 54% et 72% de l'octadécanol de départ a été consommé lors de la réaction. Les dosages quantitatifs du TMP oxétane résiduel montrent respectivement que, dans les essais 1 et 2, plus de 98 % et 94 % de TMP oxétane de départ a réagi. Finalement, la distribution des différents adduits, établie par chromatographie en phase gazeuse, après une normalisation à 100%, montre que l'introduction d'un excès de TMP oxétane entraîne une consommation plus importante en octadécanol et favorise le phénomène de polymérisation des motifs TMP (n plus élevé).

Etape b): Acétalisation des adduits TMP oxétane / octadécanol avec le glucose:

Le protocole retenu est le suivant : Fonte des mélanges M1 et M2 à environ 100 0 C à pression atmosphérique et sous atmosphère d'azote, puis ajout, sous agitation mécanique, d'un équivalent molaire de glucose anhydre (la quantité est calculée à partir du nombre de mole d'octadécanol introduit à la première étape), ajout de 1 % d'acide sulfurique à 98% (% massiques exprimés par rapport à la masse de glucose introduite), mise sous vide progressif [environ 30 10 2 Pa (30 mbars)] et acétalisation avec le glucose pendant 6 heures à environ 100 0 C ; refroidissement jusqu'à 80°C et neutralisation par ajout d'une solution de lessive de soude à 30% pour atteindre un pH proche de 7 ; filtration à chaud sur une plaque filtrante de porosité de 4 micromètres et conditionnement. Les caractéristiques analytiques des deux compositions (C1 ) et (C2) obtenues sont rassemblées dans le tableau 1 b ci-dessous.

Tableau 1b

L'augmentation significative de l'indice d'hydroxyle au cours des réactions indique une réactivité satisfaisante entre le glucose et les adduits « octadécanol + TMP ».

Exemple 2 Préparation de deux compositions C3 et C4 pour lesquelles dans les formules (I) et (IV), R1 représente le radical octadécyle et hexadécyle dans la formule (I) R représente le radical éthyle et S représente le reste du glucose.

On met en œuvre les deux étapes développées à l'exemple précédent en utilisant à la place de l'octadécanol, de l'alcool cétéarylique (mélange à 50/50 molaire d'hexadécanol et d'octadécanol) sur deux essais dans des rapports

stoechiométriques glucose / alcool de formule (IV) TMP oxétane. Les caractéristiques analytiques des deux compositions (C3) et (C4) obtenues sont rassemblées dans le tableau 2 ci-dessous.

Tableau 2

Exemple 3 - Evaluation des propriétés émulsionnantes :

3.1- Cas des émulsions Eau dans Huile :

Trois types d'huile ont été utilisés : une huile paraffinique (MARCOL™ 52), une huile polaire (Triglycéride 5545 en C-8/10) et une huile aromatique (SOLVESSO™ 100). Les deux formulations retenues sont :

- 20% d'huile, 2% de composition tensioactive et 78% d'eau de ville + 1 % MgSO 4 ,

- 50% d'huile, 5% de composition tensioactive et 45% d'eau de ville + 1 % de MgSO 4 .

Le protocole de mis en en émulsion comprend les étapes suivantes :

1 - Mélange de l'huile et de la composition tensioactive, avec homogénéisation à la spatule, dans un bêcher de 400 ml forme haute, placé dans un bain-marie à 80 0 C ; 2 -Ajout de la phase aqueuse (eau de ville + 1 % de MgSO 4 sec (2% de

MgSO 4 heptahydrate)) à 80 0 C ;

3 - Cisaillement du mélange au Silverson™ (8000 tr/min pendant 4 min ; rotor/stator le plus bas possible dans le bêcher et faire tourner doucement le bêcher) et, 4 - Refroidissement jusqu'à température ambiante avec légère agitation pour obtenir 200 g d'émulsion.

Les résultats de stabilité à température ambiante (T A ) et à 40°C sont rassemblés dans le tableau 3 ci-dessous. Les cas où les mélanges ne restent pas totalement émulsionnés au bout de 24 heures à température ambiante n'ont pas été retenus.

Em. : correspond au volume de phases émulsionné par rapport à la masse initiale préparée ; en fait , Em. 93% signifie qu'un volume représentant 7 % du volume initial d'émulsion a déphasé. Tableau 3.

Les stabilités observées montrent un pouvoir émulsionnant des compositions selon l'invention à température ambiante et à J1 pour les phases

10 grasses étudiées. C1 possède un bon pouvoir émulsionnant pour préparer des émulsions eau - huile avec le triglycéride 5545.

3.2- Cas des émulsions Huile dans Eau :

Dans le cas des émulsions huile dans Eau, deux types d'huile ont été utilisés : une huile paraffinique (MARCOL™ 52) et une huile polaire (Triglycéride 5545 en C8/C10). Les formulations retenues sont identiques à celles précédemment décrites en utilisant de l'eau de ville exempte de MgSO 4 .

Le protocole de mise en émulsion comprend les étapes suivantes :

1 - Mélange de l'eau de ville et de la composition tensioactive à 80 0 C,

2 - Ajout de l'huile et agitation à la spatule,

3 - Cisaillement du mélange au Silverson (8000 tr/min pendant 4 min ; rotor/stator le plus bas possible dans le bêcher et faire tourner doucement le bêcher) et,

4 - Refroidissement jusqu'à température ambiante avec légère agitation pour obtenir 200 g d'émulsion.

Les résultats de stabilité à température ambiante et à 40 0 C sont rassemblés dans le tableau 4 ci-dessous. Les cas où les mélanges ne restent pas totalement émulsionnés au bout de 24 heures à température ambiante n'ont pas été retenus.

Tableau 4

Globalement, les glucosides d'adduit « octadécanol + TMP » présentent des pouvoirs émulsionnants huile dans eau H/E remarquables en comparaison avec le Montanov™ 68 (mélange de composés de formule (IV) et (Vl) avec R1 en C16-C18).