Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
PROFESSIONAL DRONE WITH MODULAR FUNCTIONAL MODULE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/064300
Kind Code:
A1
Abstract:
Functional professional drone which is remote-controlled by a user and the electronic control unit (500) of which communicates with the electronic control unit for piloting the drone (300), characterised in that the mechanical architecture is modular with a base (1) to which blades are attached. Functional modules (3) can be rigidly connected, mechanically and electronically, to the base and the functional electronic control unit (300) of said modules cooperates with the electronic control unit for piloting the drone (100), in particular by means of an identification software architecture that assigns to the user a specific display screen for controlling the functional module and the base, the specific display screen being computed depending on the identity of the functional module, the identity of which is read through the communication between the electronic control unit for piloting the base (100) and the electronic control unit of the functional module (300).

Inventors:
BRUMEAU, David (AMBERAC, FR)
GRUGEON, Alain (ANGOULEME, FR)
Application Number:
FR2020/000249
Publication Date:
April 08, 2021
Filing Date:
October 06, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
BRUMEAU, David (AMBERAC, FR)
GRUGEON, Alain (ANGOULEME, FR)
International Classes:
B64C39/02
Attorney, Agent or Firm:
BRUMEAU, David (AMBERAC, FR)
Download PDF:
Claims:
Revendications

[Revendication 1] Drone professionnel fonctionnel piloté à distance par un utilisateur (lu) dont l’électronique de commande (500) dialogue avec l’électronique de commande de pilotage du drone (300) caractérisé en ce que l’architecture mécanique du drone est modulaire avec une embase (1) sur laquelle se fixent des pales (2), sur l’embase (1) peut se solidariser mécaniquement et électroniquement des modules fonctionnels (3) dont l’électronique de commande fonctionnelle (300) coopère avec l’électronique de commande de pilotage du drone (100), notamment au moyen d’une architecture logicielle d’identification qui affecte à l’utilisateur (lu) un écran d'affichage spécifique de commande du module fonctionnel (3) calculé en fonction de l’identité du module fonctionnel (If) dont l’identité est lue par le dialogue entre les électroniques de commande de pilotage de l’embase (100) et celle du module fonctionnel (300).

[Revendication 2] Drone professionnel selon la revendication 1 caractérisé en ce que l’embase comprend des réservations pour fixer les bras intégrant des pales (2) sur les parois latérales, et un module fonctionnel (3) qui vient se fixer sur le dessous.

Description:
Description

Titre de l'invention : Drone professionnel à module fonctionnel modulaire

[1] La présente invention concerne un drone professionnel perfectionné à embase commune et module fonctionnel modulaire. Par embase, il s’entend un bloc qui comprend l’électronique de commande de pilotage, l’alimentation, et la mécanique d'actionnement de pales. Par module fonctionnel, il s’entend un module qui assure une fonction. Les fonctions sont typiquement remplies dans un cadre professionnel. On peut par exemple penser à une fonction de dispersion de liquide, une fonction d’actionnement mécanique pour le lavage, une fonction de pilotage de capteurs techniques, et bien d’autres fonctions envisageables.

[2] L’art antérieur propose des drones à caractère modulaire. Mais la modularité proposée porte à chaque fois sur i’actionnement des pales. On peut notamment penser aux brevets FR 3073678, US 2017/0015418, WO 2017/143501. La présente invention a un objet nouveau totalement différent qui est de permettre à une équipe technique professionnelle d’adapter facilement, au bon moment, le bon module fonctionnel sur le drone afin de remplir une tache technique spécifique.

[3] Un objet principal de l’invention est de proposer une solution professionnelle pour une équipe technique d’intervention qui présente deux qualités particulières. A savoir, qualité 1 : permettre d’adapter facilement différents outils sur le drone. Qualité 2 : permettre de piloter facilement le drone quel que soit l’outil adapté sur le drone.

[4] Un objet de l’invention est de proposer une solution qui puisse sur un chantier passer fadlement de main en main afin d’être utilisée progressivement par des opérateurs techniques différents qui s’adapteront facilement et sans possibilité d’erreur sur la nature de la fonction attachée au drone.

[5] Dans un aspect principal, l’invention propose ainsi une combinaison d'architectures spécifiques qui permette en combinaison de bien remplir l’objet de l’invention. A savoir notamment : une architecture mécanique spécifique qui permette d’adapter un module fonctionnel et de changer facilement ce module fonctionnel, une architecture électronique qui permette de bien identifier et piloter spécifiquement le module fonctionnel, une architecture logicielle qui permette à l’équipe technique de piloter facilement le drone assemblé, et ce quel que soit le module fonctionnel équipé, et quel que soit l’identité du technicien concerné.

[6] L’invention sera mieux comprise à la lecture des figures annexées sur les lesquelles

[7] [Fig 1] représente une vue en perspective du drone non assemblé

[8] [Fig 2] représente une vue en perspective du drone assemblé

[9] [Fig 3] représente une architecture électronique de pilotage du drone

[10] [Fig 4] représente une architecture logicielle du pilotage du drone

[11] [Fig 1] représente une vue en perspective du drone non assemblé, qui comprend une embase (1). Cette embase loge l’électronique de pilotage du drone, l’alimentation du drone, la propulsion mécanique des pales. Sur le pourtour latéral de l’embase (1) sont disposés des réservations pour accueillir les bras qui comprennent les pales (2) qui viennent se solidariser. La fonction des pales est bien connue qui en tournant vont porter le drone. Sur le dessous de l’embase (1) vient se fixer un module fonctionnel (3) lui même composé de deux sous modules à savoir un module de commande (3a) de module fonctionnel et l’outil fonctionnel (3b) qui va assurer la fonction recherchée. Sur le dessin figure un outil fonctionnel qui est une buse de soufflage, mais il est bien entendu que différents modules fonctionnels sont adaptables. La fixation du module fonctionne! sur l’embase comprend une fonction de maintien mécanique pour que l’ensemble soit bien solide, mais assure aussi par une prise électronique par exemple de type dit USB, un dialogue logiciel entre l’électronique de commande de l’embase et l’électronique du module fonctionnel.

[12] [Fig 2] représente une vue en perspective du drone assemblé avec l’outil fonctionnel qui intervient le long d’un ouvrage d’art qu’il fout entretenir.

[13] [Fig 3] représente une architecture électronique de pilotage du drone, avec une électronique de commande (500) au niveau de l’utilisateur préférentiellement logée dans le téléphone portable ou la tablette du technicien qui dialogue à distance avec une électronique de commande (100) de l’embase (1), qui dialogue avec une électronique de commande (300) du module fonctionnel (3).

[14] [Fig 4] représente une architecture logicielle du pilotage du drone qui comprend un logiciel applicatif professionnel (5000) affiché sur le tableau de l’électronique de commande utilisateur (500). A noter que l’affichage est spécifique pour chaque utilisateur dont l’identité d’utilisateur (lu) est connue du logiciel applicatif (5000). Comme expliqué après une autre spécificité d’affichage au niveau du logiciel applicatif (5000) sera aussi qu’il sera spécifique à l’identité (If) du module fonctionnel adapté sur l’embase. En effet l’embase (1) dont l’identité (le) est donnée par l’électronique de commande (100) de l’embase dialogue à distance avec le logiciel applicatif de commande utilisateur professionnel (5000). L’électronique de commande d’embase (100) dialogue aussi avec l’électronique de commande (300) du module fonctionnel (3) qui indique dans le flux d’échange sont identité de module fonctionnel (If). Cette information est remontée au niveau du logiciel applicatif professionnel (5000) qui affiche un écran spécifique de commande pour interagir avec le module fonctionnel (3). Etant bien entendu que la façon de piloter une buse est différente de celle d’une brosse, ou d’une caméra, ou d’une perceuse. L’ensemble propose donc une architecture combinée de pilotage du drone qui est multi utilisateur, multi tâche, au moyen d’une architecture mécanique modulaire (1 ,2, 3), qui coopère avec une architecture électronique déportée en trois centrales de commandes (100, 300, 500), qui coopèrent au moyen d’une architecture logicielle d’identification qui affecte à l’utilisateur (lu) un écran d’affichage spécifique de commande calculé en fonction de l’identité du module fonctionnel (If) dont l’identité est lue par le dialogue entre les électroniques de commande de l'embase (100) et du module fonctionnel (300)

[15] La présente invention concerne donc un drone professionnel fonctionnel, qu’il soit captif ou non, piloté à distance par un utilisateur (lu) dont l’électronique de commande (500) dialogue avec l'électronique de commande de pilotage du drone (300) caractérisé en ce que l’architecture mécanique est modulaire avec une embase (1) sur laquelle se fixent des pales (2), sur l’embase (1) peut se solidariser mécaniquement et électroniquement des modules fonctionnels (3) dont l’électronique de commande fonctionnelle (300) coopère avec l’électronique de commande de pilotage du drone (100), notamment au moyen d'une architecture logicielle d’identification qui affecte à l’utilisateur (lu) un écran d’affichage spécifique de commande du module fonctionnel (3) et de l’embase (1) calculé en fonction de l’identité du module fonctionnel (If) dont l’identité est lue par le dialogue entre les électroniques de commande de pilotage de l’embase (100) et celle du module fonctionnel (300).

[16] La présente invention concerne donc un drone professionnel caractérisé par une embase sur laquelle viennent se fixer sur les parois latérales des bras intégrant des pales, et un module fonctionnel qui vient se fixer sur le dessous.

[17] On voit bien que de nombreuses variantes éventuellement susceptibles de se combiner peuvent ici être apportées sans jamais sortir du cadre de l’invention tel qu’il est défini ci-après.