Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
REGULATION OF MECHANICAL TENSIONS BY SUPERCONDUCTIVE PAPERCLIP STAPLES
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/206857
Kind Code:
A1
Abstract:
This PCT application regulates, discharges magnetic and electromagnetic loads coupled to the mechanical and vibratory effects of any mechanical part via a device, at least one pad integrating quantum superconductive fractals having a shape similar to an office staple, paperclip for the use of mechanical stabilised corrections on wheels, automobile brakes, trains, for example or in avionics. This device forms an electrodynamic information bridge made of superconductive material that is sensitive and transparent to magnetic and electromagnetic loads. Any mechanical part in alternating or sheer movement or in rotation is concerned by this stabilisation. The device, via contact with the tyre, bodywork, via the quantum switching effect makes mechanical stability corrections between the active and/or passive parts, of the quantum network formed by vibrating stabilising devices, the dimensions of the pads are adapted by a person skilled in the art.

Inventors:
BUENDIA JOSE (FR)
PICCALUGA PIERRE (CH)
GIRY FRANÇOIS (FR)
PERRICHON CLAUDE-ANNIE (FR)
PICCALUGA ELINA (CH)
FLEBUS OLIVIER (FR)
Application Number:
PCT/FR2017/000090
Publication Date:
November 15, 2018
Filing Date:
May 11, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
BUENDIA JOSE (FR)
PICCALUGA PIERRE (CH)
GIRY FRANCOIS (FR)
PERRICHON CLAUDE ANNIE (FR)
PICCALUGA ELINA (CH)
FLEBUS OLIVIER (FR)
International Classes:
F16F15/00
Domestic Patent References:
WO2015185806A12015-12-10
WO2010103193A22010-09-16
WO2016020580A22016-02-11
Other References:
None
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1º- Procédé d'amortissement magnétique des mouvements vibratoires mécaniques de toute pièce mécanique en mouvements de toute machine industrielle ou de véhicule mer, terre, fer, air, amortissement magnétique et vibratoire mécanique couplés qui est caractérisé par au moins un composant en supraconducteur qui permet de réaliser une correction par commutation, pont d'évacuation magnétique par Télectrodynamie, par un réseau électromagnétique et/ou magnétique de régulation des charges accumulées sur les pièces mécaniques de toutes les machines, moteurs, le supraconducteur en antenne régule par sa fonction quantique instantanément toutes les accumulations, électromagnétiques et magnétiques couplées aux structures mécaniques par contact direct, procédé apportant silence, confort, sécurité et fiabilité mécanique par cet amortissement vibratoire mécanique couplé de transposition magnétique relevant du monde quantique intriqué avec la mécanique corrigeant les effets magnétostrictions ses masses des pièces en mouvements, en rotations, de toutes les machines, moteurs, hélices et/ou entre les pièces passives de$ châssis, carrosseries, trains, ailes, empennage, cellule d'avion. 2°- Appareil selon la revendication 1 est caractérisé en au moins un supraconducteur en forme de trombone ou agrafe insérée mélangée dans une peinture, un vernis ou au moins un élastomère à raison de 20 à 30% du poids des supraconducteurs qui est une antenne de contact de décharges électromagnétiques et magnétiques, appareil de forme d'un trombone de bureau dont l'appareil au moins un plot est placé par pincement en contact sur la valve du pneu d'une voiture, un autre appareil est placé, peint sur la carrosserie, l'ensemble des appareils permet d'établir un réseau quantique de correction instantané de régulation vibratoire mécanique stabilisée par commutations de corrections de charges et décharges magnétiques électromagnétiques, apportant ramortissement de chocs vibratoires mécaniques et une régulation des mouvements, donnant confort, sécurité, fiabilité et stabilité du véhicule, de tous moteurs, de pièces tournantes, idem sur les trains, avions, ailes, empennage, de la cellule, hélice ou pales d'hélicoptère afin d'éviter les secousses des turbulences, cela permet une grande stabilité de vol ou de trajectoire. 3°- Appareil suivant les revendications 1 et 2 est caractérisé par les supraconducteurs plus ou moins grands par l'homme de l'art, les supraconducteurs pouvant être chargés de silice ou produits pîézo à raison de 10 à 25 % du poids de la peinture/éîastomère pour les applications micromécanique, montres, pales d'hélicoptère, hélices aux d'engins de travaux publiques.

4º- Appareil suivant l'une ou toutes les revendications, concerne toutes les machines, toutes les industries, tous les moteurs, quels que soient les types, notamment électriques, magnétiques, pneumatiques, hydrauliques, à combustion, tous les véhicules particuliers, ou de transports civils, militaires, par voie de mer, terre, fer, air, ou train ou machines magnétiques.

5°- Appareil, suivant les revendications 1 à 4 constitue le réseau couplé en mode plot ou agrafe.

REVENDICATIONS MODIFIÉES

reçues par le Bureau international le 28 mars 2018 (28.03.18)

1°- Procédé qui est de capter et d'annuler par effet tunnel de supraconducteur, les effets de décharges magnétiques couplés des mouvements vibratoires mécaniques de toute pièce mécanique en mouvement de toute machine industrielle ou de véhicule mer, terre, fer, air, annulation magnétique qui est caractérisée par au moins un composant en supraconducteur qui permet de réaliser une correction par commutation, ponts d'évacuations magnétiques par le vide de rélectrodynamie par un réseau électromagnétique et/ou magnétique quantique de régulation des charges magnétiques captées et annulées sur les pièces mécaniques de toutes les machines, moteurs, le supraconducteur en antenne régule par sa fonction quantique instantanée décharge les charges électromagnétiques par le vide magnétique quantique qui évacue toutes les accumulations électromagnétiques/magnétiques couplées aux structures mécaniques par contact direct, procédé apportant silence, confort, sécurité et fiabilité mécanique, relevant du monde quantique intriqué avec la mécanique corrigeant tous les effets de magnétostriction des masses passives avec les pièces en mouvements, en rotations, de toutes les machines, moteurs, hélices et/ou entre les pièces passives des châssis, carrosseries, trains, ailes, empennage, cellule d'avion.

2°- Appareil selon la revendication 1 est caractérisé en au moins un supraconducteur en forme de trombone ou agrafe insérée mélangée dans une peinture, un vernis ou au moins un élastomère à raison de 20 à 30% du poids des supraconducteurs qui est une antenne de contact de décharges d'évacuation électromagnétiques et magnétiques, appareil de forme d'un trombone de bureau dont l'appareil au moins un plot est placé par pincement en contact sur la valve du pneu d'une voiture, un autre appareil est placé, peint sur la carrosserie, l'ensemble des appareils permet d'établir un réseau quantique de correction instantané de régulation vibratoire mécanique stabilisée par commutations de corrections par évacuation de charges/décharges par effet tunnel dans le vide électromagnétiques/magnétiques, apportant l'amortissement de chocs vibratoires mécaniques et une régulation des mouvements, donnant confort, sécurité, fiabilité et stabilité du véhicule, ou de vol, de pièces tournantes, de tous moteurs, idem sur les trains, avions, ailes, empennage, de la cellule, hélice ou pales d'hélicoptère afin d'éviter les secousses.

3°- Appareil suivant les revendications 1 et 2 est caractérisé par les supraconducteurs plus ou moins grands par l'homme de l'art, les supraconducteurs pouvant être chargés de silice ou produits piézo à raison de 10 à 25 % du poids de la peinture/élastomère pour les applications micromécanique, montres, pales d'hélicoptère, hélices aux d'engins de travaux publiques.

4°- Appareil suivant l'une ou toutes les revendications, concerne toutes les machines, toutes les industries, tous les moteurs, quels que soient les types, notamment électriques, magnétiques, pneumatiques, hydrauliques, à combustion, tous les véhicules particuliers, ou de transports civils, militaires, par voie de mer, terre, fer, air, ou train ou machines magnétiques.

5°- Appareil, suivant les revendications 1 à 4 constitue le réseau couplé en mode plot ou agrafe.

Description:
REGULATION DE TENSIONS MECANIQUE PAR AGRAFES TROMBONES SUPRACONDUCTRICES

En mécanique, les axes et les pièces de transfert des énergies de puissance mécanique nécessitent souvent des réductions d'axes où des pièces mécaniques sont couplées mécaniquement par contact ou friction pour des fonctions différentes. Nous prenons en exemple non limitatif de réalisation par l'homme de l'art les roues de voitures : sur le même axe. il y a la roue, le disque de freinage et aussi Taxe de transmission, tout est sur le même axe. Nous savons que toute rotation du disque de freinage correspond à la loi de la roue de Barlow, une auto-induction électromagnétique renforcée par l'étrier de freinage. Nous avons aussi l'effet gyroscopique sur la roue et son pneu, qui concerne aussi les équilibrages de masses en rotation. Les industriels n'ont pas pris en compte ces forces de nature électromagnétique et magnétique qui se diffusent de pièce en pièce, les pièces sont alors nettoyées de ces charges par l'appareil et sont régulées des vibrations, des oscillations, apportant silence, confort et stabilité pour la sécurité de roulement par le fait de diminuer ces contraintes magnétiques et électromagnétiques qui s'accumulent sur les structures. Les vibrations mécaniques sont liées aux effets électromagnétiques en inverses de phases et sont en mode de contre-réaction aux mouvements dynamiques demandés, attendus. Il en est de même en aviation sur les effets fîutters sur les ailes des avions dans les turbulences. Une aile monte, l'autre descend, l'avion bascule en avant et en arrière, ce qui secoue, chahute vigoureusement les structures et les passagers. Les corrections par les supraconducteurs stabilisent l'aéronef de façon conséquente. De même, en effet, les pneus en roulant transmettent les forces de traction ou de propulsion et aussi de freinage engendrant des déformations élastiques des tensions du caoutchouc constituant le pneu. Ces variations de tensions accélération/freinage pendant les rotations des roues déterminent des énergies de variations vectorielles des forces disons 'tensions variables' qui induisent des charges électromagnétiques et magnétiques suivant la loi de la magnétostriction qui vient de la déformation élastique des matériaux, qui subissent des contraintes mécaniques, Les appareils de ce PCX, posés en contact direct sur les pièces mécaniques en mouvements vibratoires oscillants, régulent, déchargent ces charges électromagnétiques et magnétiques, pour stopper les fluctuations magnétiques captées par l'appareil (1) Fîg. I . L'appareil ayant une forme similaire à une agrafe ou gros trombone de bureau par ses enroulements et de dimensions similaires en mode réduit en composantes fractales sont pour l'usage de corrections placées sur les roues de voiture, carrosserie, ailes d'avion, hélice d'avion par exemple non limitatif de réalisation. Cet appareil constitué en forme de trombone est collé sur les structures par un mélange de peinture ou élastomère et de cette matière supraconducteur qui est transparent aux charges électromagnétiques et magnétiques et permet aux effets électrodynamiques de circuler, car il écoule sans résistance les charges magnétiques : il est. sensible au captage de ces énergies fluctuantes et les éradique par l'effet tunnel quantique.Ce qui corrige et régularise par les oppositions de phases, annule des charges magnétiques, électromagnétiques entre tes différentes structures qui renvoient par oscillations de charges de déformations élastiques, ce qui engendre les amortissements vibratoires mécaniques qui sont régulés par les informations électromagnétiques d'amortissements quantiques instantanées. Ce dispositif de régulation quantique évite les contraintes mécaniques de se mettre en oscillations et de se propager, car elles sont immédiatement stabilisées par les effets électromagnétiques magnétiques auto-induits captés et simulés par les effets quantiques, ce qui apporte la stabilité.

Les exemples aéronautiques ou automobiles ne sont, que des exemples applicables à tout, autre modèle similaire de déformations élastiques, pour stabiliser les effets vibratoires mécaniques. Cependant, pour simplifier les implémentations des agrafes trombones (1) Fig, 1 sur les structures, les supraconducteurs sont noyés moulés, mélangés dans de la peinture technique, un vernis ou des élastomères pour 20 à 30% du poids des supraconducteurs, par exemple non limitatif de réalisation par l'homme de l'art, coastituant des plots ou plaques implantées sur les structures à corriger des charges électromagnétiques,

Le ou les élastomères ou la peinture technique constituent les plots ou plaques de peinture peuvent être chargés à 10% voir jusqu'à 25 % de silice ou de produits pîézo, du poids de la peinture/élastomère, répondant aux nonnes de construction des contraintes thermiques ou mécaniques du monde des automobiles, des avions ou à d'autres nécessités de l'environnement. Le principe reste le même que les objets en forme de trombones ou agrafes en miniatures qui est un mode fractale, cependant ces modèles d'agrafes ou trombones sont insérés dans un mélange de peinture ou d'élastomère pour faciliter les implantations (7, 8) sur la figure 2, de la voiture ou sur la Fig, 3 avion de face et 4 avion de dessous, sous les ailes (1 , 5) en tes points (2, 4) ou sous l'empennage (10) en les points (7, 9) ou sous la cellule (8) en les pointe (3, 6) de l'avion.

Par symétrie, les points (2 et 4) et (7 et 9) mesurent et captent les déformations élastiques en inversion de phase des matériaux constituant les ailes ou l'empennage et corrigent les fluctuations de déformations élastiques par les régulations magnétiques et électromagnétiques captées par les appareils plots quantiques. Les points centraux de plots de supraconducteurs quantiques (3 et 6) deviennent des points de références d'équilibre centré, entre les ailes et l'empennage, des fluctuations, mais aussi pour la cellule elle-même dans le cas des accidents de plongées et de cabrages intempestifs dans le monde aéronautique des conditions de vol par vents de travers et de fortes turbulences. On a par les plots, un réseau quantique de régulation.

En automobile, les appareils évacuent, déchargent instantanément par contact avec le pneu, la roue, par l'effet de commutation de l'appareil qui est placé sur toutes les pièces mécaniques en mouvements de rotation qui accumulent et stockent les charges électromagnétiques et magnétiques. Les pièces en mouvements alternatifs, cisaillements, oscillations des ailes ou comme la suspension d'une voiture sont concernées par les corrections. Le ou les appareils par le vide de charges électromapétiques/magnétiques commutatives évacuent ces charges nocives qui freinent et sont cootreproductives aux effets attendus, car il s'agit de contre-réactions. Plusieurs appareils plots en supraconducteur gèrent de façon quantique les énergies électromagnétiques et magnétiques, appareils qui permettent d'harmoniser et de réguler ces forces différentes en fonction des composantes différentes, des diamètres, des formes que constituent le pneu, le disque de frein, la roue dans son ensemble, ce qui accentue les écarts des effets de la roue de Barlow, des effets gyroscopiques, des effets de la magnétostriction engendrés. L'appareil en graphène, exemple de supraconducteur est caractérisé en ce qu'il est une antenne en supraconducteur déchargeant les charges électromagnétiques et magnétiques accumulées, des flux complexes transitant entre ou par les pièces mécaniques, ou stagnant, s'accumulant. Ces charges sans les appareils sont stagnantes, s'accumulent, circulent dans les structures mécanique sans pouvoir s'échapper, ce qui augmente les tensions internes des pneus et diminue le confort. Ce qui en avion diminue les secousses des turbulences.

Plusieurs appareils plots en supraconducteur, constituent des senseurs magnétiques et électromagnétiques en réseaux de correction de différentiels d'intensités des charges électromagnétiques/magnétiques qui s'écoulent encore mieux de ces points de contact » par ces points de décharges permettant les flux d'évacuations par le vide magnétique quantique dans l'espace de communication, par l'électrodynamie de la conduction couplée des plots en forme de réseaux interactifs actifs des pièces mécaniques en mouvement avec l'air du milieu ambiant. Les appareils constituent un réseau et des ponts de communications directes de circulation magnétique, relevant de rélectrodynamie. Les 'effets tunnel' permettent sans résistance la circulation des informations magnétiques de stabilisation couplés aux effets vibratoires des mécaniques stabilisés. Le procédé constitue un réseau différentiel de régulation vibratoire mécanique de nature électromagnétique et magnétique couplés par les qualités quantiques des supraconducteurs entre les pièces passives et actives et entre elles mêmes aussi.

Suivant le procédé des plots ou plaques de peintures, les appareils se placent au pinceau par exemple, Fig.2, sur la roue (1) ou dans le pneu, qui reçoit en ce cas au moins un appareil aux emplacements (7, 8), par excellence de point de référence, presque stable, placé, collé ou peint sur la carrosserie. La régulation de confort est stupéfiante ainsi que le silence, la stabilité de roulage. Les appareils (7,8) sur la carrosserie servent de référence du réseau avec les appareils (2,6) des fluctuations à évacuer. Les chocs sont fortement amortis : les amortissements électromagnétiques et magnétiques instantanés produits par Mes antennes' que constituent les appareils, couplent les effets mécaniques de la magnétostriction avec les effets magnétiques quantiques qui relèvent par les supraconducteurs de la communication de la physique quantique d'informations en transition. C'est la résolution d'évacuation des charges magnétiques par les supraconducteurs. Le procédé concerne toute pièce mécanique en mouvement de rotation ou tout autre mouvement de cisaillement ou d'alternance de direction, comme les métiers à tisser où l'appareil est implanté, peint en un ou plusieurs points sur les navettes allant et venant en haute vitesse, ou machines d'emboutissage, toute machine créant des eflets de charges auto-înduites électromagnétiques et/ou magnétiques nocives très importantes. Sur les moteurs à combustion, les bielles sont concernées. Sur la fig.2, les appareils (7,8) sont des plots de 10 à 20 grammes par exemple, de grande dimension doublée ou triplée pour les camions ou gros avions. Les plots permettent de dissiper dans tous les plans les rayonnements auto-induits électromagnétiques et magnétiques. L'appareil peut être une succession de plots en supraconducteur composant des senseurs antennes de régulation de la gestion des informations quantiques instantanées aménagées par l'homme de l'art. Toutes les machines industrielles, les moteurs électriques, à combustion, pneumatiques, magnétiques, sont concernés, ainsi que tous les véhicules terrestres automobiles, camions, motos, vélos, engins de travaux publics, les trains magnétiques ou sur roues, mer les bateaux à moteurs ou à voile, sous-marins, air les avions, drones, hélicoptères. Le contrôle subtil est assuré par la double fonction quantique d'intrication instantanée du supraconducteur qui est une antenne entre le monde électromagnétique/magnétique et le monde mécanique par contact de la communication de la magnétostriction concernant tous les matériaux de la physique mécanique. En retour des corrections des supraconducteurs, il y a un amortissement par suppression des tensions magnétiques internes de la matière de par ses fonctions assurant la fiabilité stabilisée des matériaux. La fonction de l'appareil est la décharge optimisée de charges électromagnétiques/magnétiques par ses propriétés quantiques. L'appareil optimise par une installation en réseau de supraconducteurs métalliques, senseurs, insérés dans de la peinture ou dans au moins un élastomère, un coefficient de communication d'informations très élevé des éliminations des réactivités des champs magnétiques électromagnétiques qui circulent par contact direct, qui s'évacuent, ce qui n'existe normalement pas dans la matière des pneus, des jantes, de tous les matériaux industriels où les charges magnétiques ou électromagnétiques fluctuent, circulent ou s'installent sans être évacuées. Sans ce pont ^l'appareil" de haute sensibilité électrodynamique, les énergies stagnent, s'accumulent ou fluctuent en interne. L'exemple de l'implémentation de la Fig.2 se généralise sur les 4 roues. La micromécanique du monde de l'horlogerie est directement concernée, par le problème magnétique qui est très important, même sur les montres mécaniques les plus chères qui avancent ou retardent de 5 minutes. Mr. Nicolas Hayek en faisait la triste constatation en conférence à Genève, avant sa mort, les aciers modifiés ne répondent pas à la résolution. Les applications sont partout comme sur les appareils dentaires qui sont de la micromécanique, notamment de la chirurgie et en haute vitesse. Le ou les appareils, les antennes adéquates seront adaptés aux engins de travaux publics, à la micromécanique en dimension et forme par l'homme de l'art. Les déformations élastiques des matériaux engendrent les contraintes magnétiques intenses requises pour activer les supraconducteurs des appareils qui appliquent un amortissement électronique par la physique quantique liée à rélectrodynamie de régulation, établissant un pont de régulation électromécanique de transposition d'énergie avec la magnétostriction couplée aux structures de la mécanique. Le ou les appareils concernent toutes les machines de toutes les industries, tous les moteurs quels que soient les types notamment électriques, magnétiques, pneumatiques, hydrauliques, à combustions, tous les véhicules particuliers, transports civils, militaires, par mer, terre, fer (le train), magnétique, air, (l'avion). Le différentiel des tensions électromagnétiques et magnétiques se situe entre les acteurs actifs moteurs et aussi entre les zones passives des structures des châssis, carrosseries et autres où fluctuent, les charges qui sont dissoutes, débusquées, délivrées par les appareils. La réactivité FCEM la Force Contre Electro-Motrice n'est pas négligeable, les déformations dues aux tensions s'installent, le procédé en diminue les effets en cascade. Sur les roues, la roue de Barlow induit un courant et il y a un mouvement en inverse de phase neutralisé par l'appareil, ce qui induit un comportement de roues libres sur les véhicules. Idem sur les hélices ou pales d'hélicoptère pour rééquilibrer naturellement les contraintes mécaniques subies en rotation, ce qui rend inutile le pas collectif fragile. Par le supraconducteur, il y a une perméabilité de liberté de circulation pour les charges magnétiques et électromagnétiques qui sont dissipées, il n'y a pas de charge électrostatique conservée. Le ou les supraconducteurs permettent aux charges de circuler et de s'évacuer. C'est le propre des supraconducteurs qui servent de pont, de transducteur de décharges, créant un vide magnétique et électromagnétique dans la matière par les appareils supraconducteurs et aussi entre la matière et le milieu ambiant "Pair". 11 y a un équilibre, une entropie magnétique qui dissout ces tensions accumulées dans la matière, dissipées dans l'espace à moindre tension magnétique. U est évident que les appareils sous forme d'agrafes ou de plots sont complémentaires ou couplés dans leurs fonctions d'implémentations respectives. Sur la fig.2 les agrafes (6, 2) placées sur rétrier de frein (S) du disque de frein (5) et la valve (3) de la roue (1) font partie du réseau quantique de correction, constitué avec les appareils couplés des plots (7, 8) de la carrosserie, ce qui est plus facile en mode plots de peinture/élastomère. Les charges magnétiques fluctuent partout, dans les masses passives, carrosserie, châssis, et les masses actives comme les moteurs, les roues, les boites de vitesse. Les entropies '*des champs'* magnétiques sont complexes et elles vont, circulent entre les éléments actifs d'où elles se génèrent et passent dans les masses passives. Elles deviennent intenses, s'accumulent, deviennent un jeu de tensions alternatives et sont des générateurs d'attractions et répulsions suivant les modalités des lois des champs électriques et magnétiques des masses qui sont des moteurs actifs, attractions répulsions identifiées par les fils de masses.

Les champs magnétiques d'un train s'établissent entre les rails que l'on peut considérer commedes fils électriques de moteurs électriques qui captent les charges magnétiques, repoussent le train de droite à gauche et deviennent les appuis d'un vrai moteur d'attractions et de répulsions électriques/magnétiques.

Les bogies avec des silences-blocs isolent les charges polarisées qui fluctuent entre le train et les rails.

Les appareils permettent la stabilité en réplant les charges magnétiques alternatives fluctuantes. C'est ainsi que se manifestent des tensions mécaniques qui engendrent des vanations ondulatoires de la trajectoire d'un train comme dans les TGV + et. - d'un côté à l'autre. Les effets des charges magnétiques en haute vitesse ondulent, nous ballotent entre les 2 rails de droite/gauche et de gauche/droite en résonnance propre des masses.

A l'identique dans un avion, où on a constaté les turbulences effectives équilibrées avec les

Supraconducteurs implantés sur les ailes et h cellule, tout comme sur les bogies, les masses des trains et sa locomotive/traction. C'est la gestion des masses interactives magnétiquement.

Par les équilibres de tensions magnétiques différentes entre les 2 ailes, qui entraînent les entropies magnétiques et électriques, les appareils compensent les tensions en inverse de phases et de tensions et rendent le vol stable, tout comme à l'atterrissage avec un vent de travers.

Il en est de même dans une voiture entre le moteur et la carrosserie et aussi la route, surtout en cas d'accident où la voiture fait demi-tour et des tonneaux, poussée par les forces des masses

magnétiques et gyroscopiques sur les roues. Les appareils mettent en évidence ces faits et les corrigent. Le berceau moteur est placé sur des silences blocs, qui isolent les charges magnétiques du moteur et de la carrosserie. Cela entretient une polarisation magnétique alternée et donc une tension magnétique fluctuante ondulante. Les supraconducteurs en formes d'agrafe, de trombone stoppent ces champs d'entropies aléatoires de mouvements.

La voiture a 2 appareils, l'un sur la masse passive -, constituée de la carrosserie et Pautre sur la masse active +, la partie motrice et dite liaison au sol afin de stabiliser moteur /châssis pour la trajectoire droite sans aléas déterminant le confort.