Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
SERVER, METHOD FOR PROCESSING A VIDEO BY MEANS OF THE SERVER, TERMINAL AND METHOD USED BY THE TERMINAL TO AUGMENT THE VIDEO BY MEANS OF AN OBJECT
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2022/129753
Kind Code:
A1
Abstract:
The terminal (Ta) comprises an object adapter (PROCa, PROCb) for augmenting a video which is referred to as the initial video and comprises a succession of images (VSi) acquired by a camera (CAM), the adapter being capable of adapting, at least in images (VSi) following a first image (VSI) of the initial video (V) received by the terminal, at least one characteristic for viewing the augmentation object (Oa, Ob), which characteristic is selected and inserted into the first image (VSI), the adapter being capable of operating according to position and calibration parameters (PPi, PCi) of the camera which are associated with the images (VSI, VSi) of the initial video (V), the parameters (PPi, PCi) having been received by the terminal in association with the initial video.

Inventors:
GUIONNET CHANTAL (FR)
GUIGNON RICHARD (FR)
LACOCHE JEREMY (FR)
Application Number:
PCT/FR2021/052289
Publication Date:
June 23, 2022
Filing Date:
December 13, 2021
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
ORANGE (FR)
International Classes:
H04N21/236; H04N21/2187; H04N21/44
Foreign References:
FR3090256A12020-06-19
Other References:
UGUR K ET AL: "Exif data SEI message", 10. JCT-VC MEETING; 101. MPEG MEETING; 11-7-2012 - 20-7-2012; STOCKHOLM; (JOINT COLLABORATIVE TEAM ON VIDEO CODING OF ISO/IEC JTC1/SC29/WG11 AND ITU-T SG.16 ); URL: HTTP://WFTP3.ITU.INT/AV-ARCH/JCTVC-SITE/,, no. JCTVC-J0038, 28 June 2012 (2012-06-28), XP030112400
DAVID SINGER (APPLE) ET AL: "HEVC Still images and Exif in the ISO Base Media File Format", no. m32313, 8 January 2014 (2014-01-08), XP030060765, Retrieved from the Internet [retrieved on 20140108]
Download PDF:
Claims:
Revendications

[Revendication 1] Procédé d’enrichissement d’une vidéo (V), dite vidéo initiale, par au moins un objet d’enrichissement (Oa, Ob), ladite vidéo initiale comportant une succession d’images (VSi) acquises par une caméra (CAM), le procédé étant mis en œuvre par un terminal (Ta, Tb) et comprenant au moins une étape d’adaptation (F300), au moins dans des images (VSi) suivant une première image (VSI) de ladite vidéo initiale (V) reçue (F 100) par le terminal, de caractéristiques de vue d’un dit objet d’enrichissement (Oa, Ob) sélectionné (F200) et inséré dans ladite première image (VSI), l’adaptation (F300) étant effectuée en fonction de paramètres (PPi, PCi) de la position et de la calibration de ladite caméra associés aux images (VSI, VSi) de la vidéo initiale (V), les paramètres (PPi, PCi) ayant été reçus (F 100) par le terminal en association avec la vidéo initiale.

[Revendication 2] Procédé selon la revendication 1 dans lequel l’adaptation (F300) des caractéristiques de vue de l’objet d’enrichissement tient compte d’un paramètre de prise de vue (p_ORi) d’un objet réel d’une scène filmée par ladite caméra (CAM), le paramètre (p_ORi) de prise de vue de l’objet réel étant reçu (F100) par le terminal en association avec la vidéo initiale.

[Revendication 3] Procédé de traitement d’une vidéo (V) en vue d’une diffusion, la vidéo, dite vidéo initiale (V), comportant une succession d’images (VSi) acquises par une caméra (CAM), ledit procédé étant mis en œuvre par un serveur (SRV) et comprenant au moins une étape de génération d’un flux enrichi, le flux enrichi étant composé de la vidéo initiale (V) et, pour au moins une image (VSi) de la vidéo initiale (V), de paramètres (PPi, PCi) de la position et de la calibration de ladite caméra associés à cette image (VSi), ladite vidéo initiale (V) et lesdits paramètres (PPi, PCi) étant aptes à être émis (E300) à destination d’au moins un terminal (Ta, Tb, Te).

[Revendication 4] Procédé selon la revendication 3 comprenant une insertion des paramètres (PPi, PCi) de la position et de la calibration de ladite caméra associés aux images de la vidéo initiale dans les données de contrôle du flux enrichi.

[Revendication 5] Procédé selon l’une des revendications 3 ou 4 dans lequel ladite vidéo initiale est envoyée (E300) au fur et à mesure de son acquisition (El 00).

[Revendication 6] Procédé selon l’une des revendications 3 à 5 dans lequel les paramètres (PPi, PCi) associés à une image (VSi) et cette image (VSi) sont synchronisés dans le flux enrichi.

[Revendication 7] Procédé selon l’une des revendications 3 à 6 comprenant une optimisation d’une émission des paramètres (PPi, PCi) de la position et de la calibration de ladite caméra associés aux images de la vidéo initiale.

[Revendication 8] Procédé selon la revendication 7 comprenant une insertion dans le flux enrichi d’au moins un dit paramètre (PP3, PC3) associé à une image donnée (VS3) de la vidéo initiale (V), si et seulement si ce paramètre (PP3, PC3) est différent du paramètre correspondant associé (PPI, PCI) à l’image précédente (VS2).

[Revendication 9] Procédé selon l’une des revendications 3 à 8 comprenant en outre une étape d’insertion dans le flux enrichi (E200) d’un paramètre (p_ORi) de prise de vue d’un objet réel de la scène filmée par ladite caméra.

[Revendication 10] Procédé selon l’une des revendications 3 à 9 dans lequel une émission des paramètres (PPi, PCi) de la position et de la calibration de ladite caméra associés aux images (VSi) de la vidéo initiale dans les données de contrôle du flux enrichi est répétée.

[Revendication 11] Programme d’ordinateur (ProgT, ProgS) comportant des instructions pour l’exécution des étapes d'un procédé selon la revendication 1 à 2, ou d’un procédé selon l’une quelconque des revendications 3 à 10, lorsque ledit programme est exécuté par un ordinateur.

[Revendication 12] Support d’enregistrement (7T, 7S) lisible par un ordinateur sur lequel est enregistré un programme d’ordinateur selon la revendication 11.

[Revendication 13] Terminal (Ta, Tb, Te) comprenant un adaptateur (PROCa, PROCb) d’objet d’enrichissement d’une vidéo, dite vidéo initiale et comportant une succession d’images (VSi) acquises par une caméra (CAM), l’adaptateur étant apte à adapter, au moins dans des images (VSi) suivant une première image (VSI) de la vidéo initiale (V) reçue par le terminal, au moins une caractéristique de vue de l’objet d’enrichissement (Oa, Ob) sélectionné et inséré dans la première image (VSI), l’adaptateur étant apte à opérer en fonction de paramètres (PPi, PCi) de la position et de la calibration de ladite caméra associés aux images (VSI, VSi) de la vidéo initiale (V), les paramètres (PPi, PCi) ayant été reçus par le terminal en association avec la vidéo initiale.

[Revendication 14] Terminal selon la revendication 13 comprenant en outre un module de communication (OBT_Ta, OBT_Tb) configuré pour recevoir un flux enrichi composé de la vidéo initiale (V) et de dits paramètres (PPi, PCi) associés aux images (VSi) de la vidéo initiale (V). [Revendication 15] Serveur (SRV) configuré pour traiter une vidéo en vue d’une diffusion, la vidéo, dite vidéo initiale, comportant une succession d’images (VSi) acquises par une caméra (CAM), le serveur (SRV) comprenant un générateur (OBTS) de flux enrichi, le flux enrichi étant composé de ladite vidéo initiale (V) et, pour au moins une image (VSi) de la vidéo initiale (V), de paramètres (PPi, PCi) de la position et de la calibration de ladite caméra associés à cette image (VSi), la vidéo initiale (V) et lesdits paramètres (PPi, PCi) étant aptes à être émis à destination d’au moins un terminal (Ta, Tb, Te).

Description:
Description

Titre de l’invention : Serveur, procédé de traitement d’une vidéo par le serveur, terminal, et procédé mis en œuvre par le terminal pour enrichir la vidéo par un objet

Technique antérieure

[0001] L’invention se rapporte au domaine général de F enrichissement d’une vidéo par un utilisateur, de façon personnalisée.

[0002] Dans l’état actuel de la technique, on connait des techniques d’enrichissement de vidéos par insertion d’objets dits d’enrichissement, par exemple du texte, une image bidimensionnelle ou tridimensionnelle, ou une autre vidéo, avant sa diffusion aux utilisateurs.

[0003] Cette solution, ne permet pas un enrichissement personnalisé de la vidéo par les utilisateurs finaux, c’est-à-dire par insertion d’objets d’enrichissement choisis par les utilisateurs.

[0004] Il n’existe pas à ce jour de solution permettant à un utilisateur d’insérer facilement des objets dans une vidéo reçue via un réseau de télécommunications, qui offre un rendu satisfaisant du point de vue de l’utilisateur.

Exposé de l’invention

[0005] L’invention vise un procédé de traitement d’une vidéo en vue d’une diffusion. La vidéo, dite vidéo initiale, comporte une succession d’images acquises par une caméra. Le procédé est mis en œuvre par un serveur et comprend au moins une étape de génération d’un flux enrichi, le flux enrichi étant composé de la vidéo initiale et, pour au moins une image de la vidéo initiale, de paramètres de la position et de la calibration de la caméra associés à cette image, la vidéo initiale et lesdits paramètres étant aptes à être émis à destination d’au moins un terminal.

[0006] Corrélativement, l’invention vise un serveur configuré pour traiter une vidéo en vue d’une diffusion, la vidéo, dite vidéo initiale, comportant une succession d’images acquises par une caméra, le serveur comprenant un générateur de flux enrichi, le flux enrichi étant composé de la vidéo initiale et, pour au moins une image de la vidéo initiale, de paramètres de la position et de la calibration de la caméra associés à cette image, la vidéo initiale et lesdits paramètres étant aptes à être émis à destination d’au moins un terminal.

[0007] Les caractéristiques et avantages du procédé de traitement d’une vidéo selon l’invention présentés ci-après s’appliquent de la même façon au serveur selon l’invention et vice versa.

[0008] Le serveur et les terminaux récepteurs de la vidéo et des paramètres communiquent entre eux via un réseau de communication, par exemple un réseau IP. Aucune limitation n’est imposée quant à la nature de ce réseau de communication. Le serveur proposé peut envoyer la vidéo initiale et les paramètres de la caméra à un ou plusieurs terminaux identifiés, par exemple dans le cadre d’une communication point à point ou point à multipoints. Alternativement, le serveur peut envoyer la vidéo initiale et les paramètres de la caméra en mode de diffusion (« broadcast » en anglais), sans identifier un terminal destinataire précis.

[0009] La caméra peut être connectée au serveur via une connexion filaire ou sans fil, via un réseau local ou longue distance.

[0010] Les paramètres de la position de la caméra sont les coordonnées de l’objectif de la caméra dans un repère cartésien, par exemple un repère orthonormé ou un repère sphérique.

[0011] Les paramètres de la calibration de la caméra, dits aussi « paramètres d’étalonnage », peuvent comprendre au moins une coordonnée du centre optique de la caméra (dans le repère cartésien précité ou dans un autre repère), une distance focale, un facteur d'agrandissement et/ou des paramètres de distorsion.

[0012] Le serveur proposé peut obtenir les paramètres de la caméra à partir de différents capteurs associés à ou inclus dans la caméra, par exemple un capteur de coordonnée de la caméra selon un axe donné, ou un module de détermination de la distance focale de la caméra, ou un module de détermination d’un facteur d’agrandissement.

En particulier, le serveur proposé peut obtenir ces paramètres de façon continue, au fur et à mesure de l’acquisition de la vidéo initiale par la caméra ou au fur et à mesure de la réception de la vidéo initiale par le serveur.

[0013] Le serveur et le procédé de traitement proposés permettent de fournir aux terminaux qui reçoivent la vidéo initiale et les paramètres de la caméra, des moyens pour enrichir la vidéo de façon personnalisée et pour obtenir un rendu naturel grâce à la prise en compte des paramètres de la caméra par les terminaux pour le positionnement des objets dans la vidéo initiale. En particulier, le serveur peut envoyer aux terminaux le flux enrichi, les paramètres de la position et de la calibration de la caméra étant intégrés au flux enrichi diffusé.

[0014] Nous désignons par un paramètre de la caméra associé à une image, le paramètre de la caméra au moment de l’acquisition de l’image par la caméra.

[0015] L’invention vise également un procédé d’enrichissement d’une vidéo, dite vidéo initiale, par au moins un objet d’enrichissement, la vidéo initiale comprenant une succession d’images acquises par une caméra, le procédé étant mis en œuvre par un terminal et comprenant au moins une étape d’adaptation, au moins dans des images suivant une première image de la vidéo initiale reçue par le terminal, de caractéristiques de vue d’un objet d’enrichissement sélectionné et inséré dans la première image, l’adaptation étant effectuée en fonction de paramètres de la position et de la calibration de la caméra associés aux images de la vidéo initiale, les paramètres ayant été reçus par le terminal en association avec la vidéo initiale.

[0016] Corrélativement, l’invention vise un terminal comprenant un adaptateur d’objet d’enrichissement d’une vidéo, dite vidéo initiale et comportant une succession d’images acquises par une caméra, l’adaptateur étant apte à adapter, au moins dans des images suivant une première image de la vidéo initiale reçue par le terminal, au moins une caractéristique de vue de l’objet d’enrichissement sélectionné et inséré dans la première image, l’adaptateur étant apte à opérer en fonction de paramètres de la position et de la calibration de ladite caméra associés aux images de la vidéo initiale, les paramètres ayant été reçus par le terminal en association avec la vidéo initiale.

[0017] Les caractéristiques et avantages du procédé d’enrichissement selon l’invention présentés ci-après s’appliquent de la même façon au terminal selon l’invention et vice versa.

[0018] Les caractéristiques et avantages du terminal et du procédé d’enrichissement selon l’invention présentés ci-après s’appliquent de la même façon au serveur et au procédé de traitement selon l’invention et vice versa.

[0019] La première image est une image de la vidéo initiale choisie par un utilisateur du terminal pour y insérer l’objet d’enrichissement. L’adaptation des caractéristiques de vue de l’objet d’enrichissement selon le procédé d’enrichissement proposé est effectuée en fonction de paramètres de la position et de la calibration de la caméra associés à la première image, et des paramètres associés aux images suivantes.

[0020] Suite à la mise en œuvre du procédé d’enrichissement selon l’invention, le terminal obtient une vidéo enrichie à partir de la vidéo initiale et de l’objet d’enrichissement inséré dans la première image et adapté dans les images suivantes.

[0021] En particulier, le terminal peut insérer plusieurs objets d’enrichissement dans la même première image. Dans un mode de réalisation particulier, le terminal insère des objets d’enrichissement dans des images différentes, chacune de ces images étant considérée comme une première image au sens de l’invention pour l’objet d’enrichissement inséré dans cette image.

[0022] Les caractéristiques de vue de l’objet d’enrichissement peuvent comporter la taille et/ ou la position de cet objet d’enrichissement, ou toute autre caractéristique relative à une prise de vue de l’objet d’enrichissement comme s’il était dans la scène réelle filmée par la caméra. La position peut être définie notamment par la distance, dans une image de la vidéo, entre l’objet d’enrichissement et un point représentant une position de la caméra ; l’objet d’enrichissement étant alors positionné sur un cercle de rayon égal à ladite distance. La position peut être définie par un angle de vue, par la caméra, de l’objet d’enrichissement, comme si cet objet est filmé par la caméra, l’angle de vue étant une coordonnée angulaire définie par rapport à un point représentant la position de la caméra, par exemple à 30 degrés au nord-est de la caméra.

[0023] Lorsque l’utilisateur insère l’objet d’enrichissement dans la première image on détermine une position et une orientation originales dans la scène par rapport à la position et à l’orientation de la caméra au moment de l’acquisition de cette première image.

[0024] Ensuite, la position et l’orientation de l’objet d’enrichissement sont adaptées dans les images suivantes pour donner l’illusion que cet objet est acquis par la caméra selon la position et l’orientation de la caméra associées à ces images suivantes.

[0025] La technique proposée offre un rendu naturel car les dimensions (taille), positions et angles de vue dans les images de la vidéo enrichie sont adaptés dynamiquement en fonction des paramètres de la caméra au moment de l’acquisition des images. Le rendu est naturel en ce qu’il donne à l’utilisateur l’illusion que les objets d’enrichissement ont été acquis par la caméra.

[0026] Le terminal proposé peut enrichir la vidéo initiale de façon sensiblement simultanée avec la réception de la vidéo et des paramètres. En effet, le terminal n’a pas besoin d’effectuer un traitement complexe du contenu de la vidéo initiale pour en déduire les paramètres de la caméra.

[0027] La technique proposée permet à un utilisateur du terminal d’enrichir la vidéo de façon personnalisée, en choisissant les objets d’enrichissement à insérer dans la première image. Un objet d’enrichissement peut être du texte ou une image fixe ou animée, de deux ou de trois dimensions. Ainsi, deux terminaux qui reçoivent la même vidéo initiale en provenance du serveur, peuvent obtenir et restituer deux vidéos enrichies différemment. Dans un mode de réalisation particulier, le terminal insère en plus un objet sonore d’enrichissement en le calant à la composante de la bande de son de la vidéo initiale associée à la première image.

[0028] Dans un mode de réalisation particulier, le terminal reçoit un flux enrichi comportant la vidéo initiale et les paramètres de la position et de la calibration de la caméra associés aux images de la vidéo. Dans ce mode, le terminal proposé comprend en outre un module de communication configuré pour recevoir le flux enrichi composé de la vidéo initiale et de paramètres de la position et de la calibration de la caméra associés aux images de la vidéo initiale.

[0029] Dans un mode de réalisation particulier, la vidéo initiale est envoyée par le serveur au fur et à mesure de l’acquisition de ses images par la caméra (émission en temps réel) et enrichie de façon personnalisée par le terminal juste avant sa restitution en direct (en anglais « live »).

[0030] Dans un mode de réalisation particulier, le serveur envoie les paramètres associés aux images de la vidéo initiale et la vidéo initiale de façon désynchronisée, c’est-à-dire avant, ou après.

[0031] Dans un autre mode de réalisation particulier du procédé de diffusion, le serveur envoie les paramètres associés à une image et l’image de façon synchrone. En particulier, les paramètres associés à l’image peuvent être envoyés dans l’entête d’un paquet comportant cette image. Le serveur peut envoyer une dite image et les paramètres associés à cette image sur un même canal de communication, ou de façon synchrone sur des canaux distincts. Selon ce mode, le terminal proposé reçoit la vidéo initiale et les paramètres associés à au moins une image synchronisés avec cette image.

[0032] Ce mode de réalisation permet au terminal d’enrichir la vidéo initiale au fur et à mesure de sa réception. En effet, grâce à la synchronisation, le terminal dispose des paramètres de la caméra correspondant à chaque image reçue de la vidéo initiale.

[0033] Dans un mode de réalisation particulier, le procédé de traitement selon l’invention comporte une insertion des paramètres de la position et de la calibration de la caméra associés aux images de la vidéo initiale dans les données de contrôle du flux enrichi.

[0034] La vidéo initiale est comprise dans les données utiles du flux enrichi. Nous rappelons que selon l’état de la technique des réseaux de communications, lorsqu’un dispositif émetteur souhaite envoyer un message à un dispositif récepteur, il envoie sur le réseau le message avec d’autres données qui permettent l’acheminement du message jusqu’au dispositif récepteur. Nous rappelons que les données utiles, nommés également la charge utile (« payload » en anglais) est la partie des données transmises qui est le message réel prévu (soit la vidéo initiale dans notre invention). Les données de contrôle (« control data » en anglais) comportent des entêtes et des métadonnées qui contrôlent la transmission des données utiles.

[0035] En particulier, le serveur proposé peut envoyer les paramètres de la caméra dans une composante « données » (data en anglais) associée à une autre composante « vidéo » utilisée pour diffuser la vidéo initiale.

[0036] Selon ce mode, dans la mesure où les paramètres de la caméra sont transmis dans une composante indépendante, sans aucune modification des composantes vidéo (images et son), le serveur peut envoyer la vidéo initiale et les paramètres de la caméra pour des terminaux conformes à l’invention et des terminaux de l’état de la technique, dans le cadre d’une même diffusion. Seuls les terminaux récepteurs conformes à l’invention et qui souhaitent enrichir la vidéo initiale prennent en considération les paramètres de la caméra.

[0037] Les paramètres de la caméra peuvent aussi constituer des métadonnées des images de vidéo initiale.

[0038] Dans un mode de réalisation particulier, le procédé de traitement comporte en outre une étape d’insertion dans le flux enrichi d’au moins un paramètre de prise de vue d’au moins un objet réel de la scène filmée par ladite caméra. [0039] Dans un mode de réalisation particulier, le procédé de traitement comporte en outre une étape d’envoi, en association avec la vidéo initiale, de ce paramètre de prise de vue de l’objet réel. Ce paramètre de prise de vue est défini, au moment de l’acquisition d’une dite image par la caméra, dans le repère cartésien dans lequel les paramètres de la position de la caméra sont définis.

[0040] Dans un mode de réalisation particulier du procédé d’enrichissement, l’adaptation des caractéristiques de vue de l’objet d’enrichissement tient compte d’un paramètre de prise de vue d’un objet réel de la scène filmée par la caméra, le paramètre de prise de vue de l’objet réel étant reçu par le terminal en association avec la vidéo initiale.

[0041] Le paramètre de prise de vue de l’objet réel comporte la position de l’objet réel par rapport à la caméra, la position étant définie par exemple en terme de distance et/ou d’angle de vue frontale ou latérale par rapport à un point représentant une position de la caméra.

[0042] Ces modes de réalisation permettent de tenir compte des positions des objets réels filmés par rapport au repère précité, en particulier tenir compte du déplacement des objets réels par rapport à ce repère. Cela permet une adaptation continue et dynamique des paramètres des objets d’enrichissement en fonction des changements dans le contenu de la vidéo initiale. Nous notons que la caméra et l’objet réel peuvent être tous les deux mobiles.

[0043] Dans un mode de réalisation particulier, le procédé d’enrichissement comporte en outre une étape d’enregistrement dans une mémoire non volatile accessible par le terminal, de la vidéo initiale ou de la vidéo enrichie, des paramètres de la position et de la calibration de la caméra, et éventuellement des paramètres de prise de vue de l’objet réel.

[0044] Ce mode de réalisation permet au terminal d’enrichir ultérieurement la vidéo enregistrée en se référant aux paramètres de la caméra (et éventuellement les paramètres de prise de vue de l’objet réel filmé), pour obtenir une nouvelle vidéo enrichie.

[0045] L’enregistrement de la vidéo initiale ou enrichie permet un enrichissement différent d’une fois à l’autre. En effet, les objets d’enrichissement insérés, leurs caractéristiques de vue telles que leurs tailles et positions, et les premières images dans lesquelles les objets sont insérés peuvent être différents.

[0046] Dans un mode de réalisation particulier, le procédé de traitement comprend une optimisation d’une émission des paramètres de la position et de la calibration de la caméra associés aux images de la vidéo initiale.

[0047] Dans un mode de réalisation particulier, le procédé de traitement comporte une insertion dans le flux enrichi d’au moins un paramètre associé à une image donnée de la vidéo initiale, si et seulement si ce paramètre est différent du paramètre correspondant associé à l’image précédente. Ce mode permet d’insérer dans le flux enrichi des paramètres optimisés et donc de réduire les ressources nécessaires (bande passante, consommation énergétique) pour la transmission de ce flux.

[0048] Ce mode permet une optimisation des paramètres à envoyer par le serveur aux terminaux. En effet, selon ce mode, le serveur n’envoie que les changements des paramètres de la caméra, par exemple un changement de la position de la caméra, un changement d’un angle de prise de vue par la caméra et/ou un changement de la distance focale de la caméra (zoom ou dézoom). Ce mode permet d’optimiser l’utilisation de la bande passante entre le serveur et les terminaux, et de réduire la consommation en énergie des terminaux.

[0049] Dans un mode de réalisation particulier, le procédé de traitement comporte une insertion dans le flux enrichi d’une information sur une variation d’un paramètre associé à une image donnée de la vidéo initiale, si l’envoi de ladite information consomme moins de bande passante que l’envoi du nouveau paramètre après ladite variation.

[0050] Dans un mode de réalisation particulier du procédé de traitement selon l’invention, une émission des paramètres de la position et de la calibration de la caméra associés aux images de la vidéo initiale dans les données de contrôle du flux enrichi est répétée. En particulier, l’émission des paramètres peut être répétée de façon régulière, par exemple chaque 15 ou 30 minutes. Alternativement, l’émission des paramètres peut être répétée à des instants prédéfinis.

[0051] Le fait de réémettre les paramètres permet à chaque terminal qui accède à une diffusion en cours de la vidéo initiale de récupérer les paramètres de la caméra et pouvoir ainsi effectuer l’enrichissement en tenant compte de ces paramètres. Ce mode permet au terminal de recevoir les paramètres de la caméra même si la caméra n’a pas bougé. En effet, l’envoi des paramètres n’est pas effectué uniquement après un changement de l’un de ces paramètres.

[0052] Dans un mode de réalisation particulier, le procédé de traitement comporte une obtention par le serveur d’au moins deux vidéos initiales acquises par deux caméras et qui correspondent à une même scène filmée. Le serveur proposé envoie au terminal les deux vidéos initiales et les paramètres associés aux images de chacune des deux vidéos.

[0053] Dans un mode de réalisation particulier, le procédé d’enrichissement comporte une réception d’au moins deux vidéos initiales acquises par deux caméras et correspondant à une même scène filmée, et des paramètres de ces caméras. L’insertion de l’objet d’enrichissement et l’adaptation de ses caractéristiques de vue tiennent compte des paramètres de chacune des caméras.

[0054] Selon ce mode, la vidéo enrichie est obtenue à partir des deux vidéos initiales.

[0055] En particulier, la vidéo enrichie peut être obtenue par une sélection à un moment donné, de la vidéo à enrichir parmi les vidéos initiales. La vidéo enrichie correspond parfois à la première vidéo initiale enrichie, et parfois à la deuxième vidéo initiale enrichie.

[0056] Alternativement, la vidéo enrichie peut être obtenue par une combinaison des deux vidéos initiales, par exemple par une stéréoscopie, suivie d’une insertion d’un objet d’enrichissement avec un effet bidimensionnel ou tridimensionnel et d’une adaptation des caractéristiques de cet objet.

[0057] La vidéo enrichie selon le procédé de l’invention peut être une vidéo dite de réalité augmentée, c’est-à-dire obtenue par une superposition d’une vidéo initiale représentant une scène réelle et d'objets d’enrichissement calculés par le terminal au moment de la réception de la vidéo initiale.

[0058] L’invention vise également un système de diffusion d’une vidéo, le système comprenant au moins une caméra, un serveur conforme à l’invention et au moins un terminal conforme à l’invention.

[0059] L’invention vise également un dispositif d’acquisition de la vidéo initiale en vue de sa diffusion, ce dispositif comprenant un générateur de flux enrichi, le flux enrichi étant composé de la vidéo initiale et, pour au moins une image de la vidéo initiale, de paramètres de la position et de la calibration de la caméra associés à cette image, la vidéo initiale et les paramètres étant aptes à être émis à destination d’au moins un terminal. Ce dispositif peut être connecté à un enregistreur connectable à un émetteur, par exemple le serveur proposé. Alternativement, ce dispositif peut être connecté directement à un émetteur tel que le serveur proposé.

[0060] L’invention vise également un programme d’ordinateur sur un support d’enregistrement, ce programme étant susceptible d’être mis en œuvre dans un ordinateur ou un serveur conforme à l’invention. Ce programme comporte des instructions adaptées à la mise en œuvre d’un procédé de traitement, tel que décrit ci- dessus.

[0061] L’invention vise également un programme d’ordinateur sur un support d’enregistrement, ce programme étant susceptible d’être mis en œuvre dans un ordinateur ou un terminal conforme à l’invention. Ce programme comporte des instructions adaptées à la mise en œuvre d’un procédé d’enrichissement, tel que décrit ci- dessus.

[0062] Chacun de ces programmes peut utiliser n’importe quel langage de programmation, et être sous la forme de code source, code objet, ou de code intermédiaire entre code source et code objet, tel que dans une forme partiellement compilée, ou dans n’importe quelle autre forme souhaitable.

[0063] L’invention vise aussi un support d'information ou un support d’enregistrement lisibles par un ordinateur, et comportant des instructions d’un programme d'ordinateur tel que mentionné ci-dessus.

[0064] Les supports d'information ou d’enregistrement peuvent être n'importe quelle entité ou dispositif capable de stocker les programmes. Par exemple, les supports peuvent comporter un moyen de stockage, tel qu'une ROM, par exemple un CD ROM ou une ROM de circuit microélectronique, ou encore un moyen d'enregistrement magnétique, par exemple une disquette (floppy disc) ou un disque dur, ou une mémoire flash.

[0065] D'autre part, les supports d'information ou d’enregistrement peuvent être des supports transmissibles tels qu'un signal électrique ou optique, qui peut être acheminé via un câble électrique ou optique, par lien radio, par lien optique sans fil ou par d'autres moyens.

[0066] Les programmes selon l'invention peuvent être en particulier téléchargés sur un réseau de type Internet.

[0067] Alternativement, chaque support d'informations ou d’enregistrement peut être un circuit intégré dans lequel le programme est incorporé, le circuit étant adapté pour exécuter ou pour être utilisé dans l'exécution d’un procédé conforme à l’invention. Brève description des dessins

[0068] D’autres caractéristiques et avantages de la présente invention ressortiront de la description faite ci-dessous, en référence aux dessins annexés qui en illustrent un exemple de réalisation dépourvu de tout caractère limitatif. Sur les figures :

[fig.l] la [fig.l] est un organigramme représentant des étapes des procédés proposés, mis en œuvre selon un premier mode de réalisation particulier ;

[fig.2] la [fig.2] est un organigramme représentant des étapes des procédés proposés, mis en œuvre selon un autre mode de réalisation particulier ;

[fig.3] la [fig.3] illustre des architectures fonctionnelles d’un serveur et de terminaux proposés, selon un mode de réalisation particulier ;

[fig.4] la [fig.4] présente une architecture matérielle d’un terminal proposé, selon un mode de réalisation particulier ; et

[fig.5] la [fig.5] présente une architecture matérielle d’un serveur proposé, selon un mode de réalisation particulier.

Description des modes de réalisation

[0069] La [fig.1] est un organigramme représentant :

- des étapes, numérotées Exxx, d’un procédé de traitement d’une vidéo en vue d’une diffusion, mis en œuvre selon un mode de réalisation particulier par un serveur SRV ; et

- des étapes, numérotées Fxxx, d’un procédé d’enrichissement d’une vidéo, mis en œuvre selon un mode de réalisation particulier par un terminal Ta ; le serveur SRV, le terminal Ta et les procédés étant conformes à l’invention. [0070] Une caméra CAM est connectée au serveur SRV, par exemple via une connexion filaire. Aucune limitation n’est imposée quant à la nature de la connexion de la caméra au serveur.

[0071] Le serveur SRV et le terminal Ta peuvent communiquer entre eux via un réseau de communication, par exemple un réseau de diffusion de télévision ou un réseau IP. Aucune limitation n’est imposée quant à la nature de ce réseau de communication.

[0072] Au cours d’une étape El 00, le serveur SRV obtient une vidéo, dite vidéo initiale V, acquise par la caméra CAM. Dans le mode décrit ici, le serveur SRV obtient la vidéo V au fur et à mesure de son acquisition par la caméra CAM. Le serveur SRV est configuré pour diffuser cette vidéo en direct, au fur et à mesure de l’acquisition.

[0073] La vidéo initiale V est une séquence de plusieurs images VSi. A chaque image VSi, correspond des paramètres de la position PPi et de la calibration PCi de la caméra lorsque cette image VSi a été acquise. Les paramètres de la position PPi comportent par exemple des coordonnées de la caméra dans un repère cartésien. Les paramètres de la calibration PCi de la caméra comportent par exemple la distance focale, une coordonnée du centre optique et les paramètres de distorsion de la caméra CAM.

[0074] Au cours de l’étape E100, le serveur SRV obtient les images VSi et les paramètres PPi, PCi de la caméra associés à ces images VSi. Dans le mode décrit ici, le serveur SRV obtient les paramètres PPi et PCi synchrones aves les images associées VSi.

[0075] Dans le mode décrit ici, et au cours d’une étape optionnelle E200, le serveur SRV obtient au moins un paramètre p_ORi de prise de vue d’un objet réel de la scène filmée par la caméra CAM dans le repère cartésien au moment de l’acquisition de l’image VSi. Le paramètre de prise de vue p_ORi peut correspondre à une position et/ou à un angle de vue frontale ou latérale de l’objet réel par rapport à la caméra. L’objet réel peut être fixe ou mobile.

[0076] Au cours d’une étape E300, le serveur SRV envoie au terminal Ta, la vidéo initiale V au fur et à mesure de son acquisition et les paramètres PPi et PCi associés aux images VSi de la vidéo initiale V.

[0077] Dans l’exemple décrit ici, nous supposons que la vidéo initiale V comporte des images VSI à VS5. La première image VSI est acquise par la caméra CAM dont les paramètres, lors de l’acquisition, sont référencés par PPI et PCI. Le serveur SRV envoie au cours de l’étape E300 l’image VSI en association avec les paramètres PPI et PCI. Ces paramètres de position et de calibration PPI et PCI ne sont pas changés lors de l’acquisition de la deuxième image VS2. Pour optimiser la bande passante, le serveur SRV envoie au cours de l’étape E300, l’image VS2 sans renvoyer les paramètres PPI et PCI, ces paramètres n’étant pas changés et étant associés également à l’image VS2. Supposant que la troisième image VS3 correspond à des nouveaux paramètres de la caméra, PP3 et PC3, le serveur SRV envoie au cours de l’étape E300 l’image VS3 en association avec les nouveaux paramètres PP3 et PC3.

[0078] Dans le mode décrit ici, le serveur SRV n’envoie les paramètres PPi et PCi que lorsque ces paramètres sont différents des derniers paramètres envoyés. En particulier, en cas d’évolution de certains paramètres, le serveur peut envoyer des informations sur l’évolution de ces paramètres (par exemple les variations), si cela permet une meilleure optimisation de la bande passante par rapport à un envoi des nouveaux paramètres. Dans un autre mode de réalisation, le serveur SRV envoie les paramètres PPi et PCi associés à chaque image VSi, même s’ils sont associés également à l’image précédente VS(i-l).

[0079] Le serveur SRV envoie (E300) les paramètres PPi et PCi de façon synchrone avec les images associées VSi, mais sur un canal de communication différent.

[0080] Le serveur SRV envoie également au cours de l’étape E300, le paramètre de prise de vue p_ORi de l’objet réel de la scène filmée par la caméra, au moment de l’acquisition de l’image VSi. Ce paramètre est envoyé en association avec l’image VSi correspondante. Si l’objet réel change de position, le serveur SRV envoie un nouveau paramètre de prise de vue en association avec la nouvelle image correspondante.

[0081] Au cours d’une étape F100 du procédé d’enrichissement, le terminal Ta reçoit la vidéo initiale V en provenance du serveur SRV, ainsi que les paramètres de position PPi et de calibration PCi de la caméra CAM lors de l’acquisition des images VSi.

[0082] Dans le mode décrit ici, comme le serveur a envoyé (E300) le paramètre de prise de vue p_ORi de l’objet réel filmé par la caméra CAM, le terminal Ta reçoit ce paramètre p_ORi au cours de l’étape F100.

[0083] Au cours d’une étape F200, le terminal Ta obtient au moins un objet d’enrichissement Oa, tel que du texte, ou une image fixe ou animée. Le terminal Ta peut sélectionner l’objet Oa dans une bibliothèque, par exemple enregistrée dans un mémoire du terminal Ta ou dans une mémoire d’un autre dispositif à laquelle le terminal peut accéder. La sélection par le terminal de l’objet est notamment effectuée en fonction d’un ou plusieurs paramètres de visualisation de la vidéo enrichie notamment parmi les suivants : contexte de visualisation (moment de la journée, lieu, nombre de spectateurs, etc.), profil de l’utilisateur, paramètres relatifs au terminal de l’utilisateur (taille de l’écran, qualité de l’image et/ou du son pouvant être restitués, etc.), etc. Alternativement, le terminal Ta peut recevoir l’objet d’enrichissement Oa en provenance du serveur SRV. Un utilisateur du terminal Ta sélectionne l’objet Oa pour l’insérer dans une image de la vidéo initiale V, dite « première image ».

[0084] Au cours d’une étape F300 d’obtention d’une vidéo enrichie Va-i- à partir de la vidéo V, suite à la sélection de l’objet d’enrichissement Oa, le terminal Ta insère cet objet sélectionné dans la première image, par exemple l’image VSI. [0085] Dans un mode de réalisation, le terminal Ta obtient au cours de l’étape F200 un objet d’enrichissement de type son, qu’il insère au cours de l’étape F300 en le synchronisant avec la composante son associée à la première image VS1.

[0086] Comme la vidéo initiale V est diffusée en direct, le terminal Ta continue à recevoir (F100) des images VSi de cette vidéo V, et adapte au cours de l’étape F300 d’obtention de la vidéo enrichie Va+, des caractéristiques de vue de l’objet d’enrichissement Oa en fonction des paramètres PP1 et PCI associés à la première image VSI, et des paramètres PPi et PCi associés à chacune des images suivantes VSi, i varie de 2 à 5 dans notre exemple. Les caractéristiques de vue de l’objet d’enrichissement comportent par exemple la position et/ou la taille de cet objet dans une image VSi.

[0087] Selon l’exemple décrit ici, comme les paramètres PP3 et PC3 associées à l’image VS3 sont différents de ceux associés à l’image VS2, les caractéristiques de vue telles que la taille et la position de l’objet d’enrichissement Oa dans la troisième image VS3 sont modifiées par rapport aux caractéristiques de vue de l’objet d’enrichissement Oa dans la deuxième image VS2.

[0088] Selon un exemple d’utilisation des procédés de l’invention, la vidéo initiale comprend une acquisition d’une scène dans une pièce, par exemple dans un salon. Le terminal insère au cours d’une première itération de l’étape F300, un objet d’enrichissement Oa représentant une horloge ou un tableau de décoration, pour décorer un mur du salon. Les caractéristiques de vue (position et taille) de cet horloge ou tableau Oa inséré dans la première image VSI sont sélectionnées par l’utilisateur de façon à correspondre à la position et aux dimensions du mur dans la scène. Le terminal Ta enregistre les paramètres de la caméra associés à la première image VSI et les paramètres de l’objet Oa inséré dans la première image VSI, tels que sa taille, sa position et son orientation.

[0089] Supposant que dans une image suivante VSn de la vidéo initiale V, les paramètres de la caméra CAM changent, par exemple par agrandissement de la distance focale de la caméra (zoom), mais que la position du centre optique de la caméra n’a pas varié depuis la position d’acquisition de VSI. Dans ces conditions, la position et l’orientation de l’objet dans l’image VSn sont identiques à ce qu’elles étaient dans l’image VSI mais la taille de l’objet Oa est agrandie au cours d’une itération de l’étape F300. La nouvelle taille de l’objet Oa dans l’image VSn est déterminée à partir de la taille de l’objet Oa dans l’image VSI, du changement de la distance focale de la caméra entre les images VSI et VSn, et de la position de l’objet Oa dans l’image VSI par rapport à la position du centre optique de la caméra associé à l’image VSI.

[0090] Supposant que dans une autre image suivante VSm, les paramètres de la caméra CAM changent, par exemple par une rotation de la caméra, la position de l’objet Oa dans l’image VSm est adaptée au cours d’une itération de l’étape F300. La nouvelle position de l’objet d’enrichissement Oa est déterminée à partir de sa position dans l’image précédente VSn et les valeurs du paramètre de la caméra qui a changé (notamment les coordonnées du centre optique), avant et après le changement.

[0091] Conformément à l’invention, l’adaptation de la position, de l’orientation et de la taille (y compris la profondeur) de l’objet Oa dans les images VSn, VSm sont telles que l’objet est perçu comme s’il avait été acquis dans la scène réelle par la caméra, sachant que la position, l’orientation et la taille de l’objet Oa dans la scène réelle sont définies par la position, l’orientation et la taille de l’objet Oa dans l’image VS1 au moment de son insertion.

[0092] Selon un autre exemple d’utilisation des procédés de l’invention, la vidéo initiale V est relative à un match de football. Sur la première image, l’objet d’enrichissement Oa inséré est une texture couvrant l’image du ballon illustrée par la première figure. Comme la position p_ORi du ballon réel change par rapport à la caméra, la taille et la position de la portion d’image recouverte par la texture Oa sont adaptées au cours des itérations de l’étape F300.

[0093] Au cours d’une étape F500, le terminal T restitue la vidéo enrichie Va+, par exemple sur un écran du terminal Ta. Dans le mode décrit, la restitution F500 est mise en œuvre au fur et à mesure de l’adaptation des caractéristiques de vue de l’objet Oa et l’obtention F300 de la vidéo enrichie Va+. Alternativement, la restitution peut avoir lieu après que l’enrichissement de toutes les images VSi de la vidéo initiale V soit terminé.

[0094] Au cours d’une étape optionnelle F 120, le terminal Ta enregistre dans une mémoire accessible par ce dernier, la vidéo initiale V, les paramètres PPi et PCi associés aux images VSi de la vidéo initiale V, et éventuellement le paramètre p_ORi de prise de vue de l’objet réel par rapport à la caméra CAM. Cet enregistrement permet un enrichissement ultérieur de la vidéo initiale V. Le rendu de cet enrichissement ultérieur peut être différent de la vidéo enrichie Va+.

[0095] Au cours d’une étape optionnelle F400, le terminal Ta enregistre dans une mémoire accessible par ce dernier, la vidéo enrichie Va-i-, les paramètres PPi et PCi associés aux images VSi de la vidéo initiale V, et éventuellement le paramètre p_ORi de prise de vue de l’objet réel par rapport à la caméra CAM. Cet enregistrement permet un enrichissement ultérieur complémentaire à partir de la vidéo déjà enrichie Va+.

[0096] Dans le mode décrit en référence à la [fig.l], le serveur envoie les paramètres PPi et PCi associés aux images VSi, en synchronisation avec l’envoi des images VSi. Dans un autre mode de réalisation, les paramètres et les images sont envoyés avec un décalage temporel, l’un avant l’autre, avec des références croisées (au moins une référence d’un paramètre vers une image et au moins une référence d’une image vers un paramètre) afin de recréer la synchronisation au niveau du terminal. [0097] Dans un mode de réalisation particulier, le terminal comporte deux modes de restitution de la vidéo reçue : un mode de restitution de la vidéo initiale et un mode de restitution enrichi. Le mode de restitution enrichi comporte la mise en œuvre des étapes F200 à F500 alors que le mode de restitution de la vidéo initiale comporte directement après l’étape F100 de réception du flux enrichi la restitution de la vidéo initiale portée par ce flux enrichi. Le mode de restitution mis en œuvre est fonction d’une action de l’utilisateur. Notamment, le mode de restitution enrichi est déclenché par une requête d’enrichissement reçu par le terminal notamment au moyen d’une interface utilisateur.

[0098] La [fig.2] est un organigramme représentant des étapes Exxx du procédé de traitement d’une vidéo, et des étapes Fxxx du procédé d’enrichissement d’une vidéo, les procédés étant mis en œuvre selon un deuxième mode de réalisation particulier.

[0099] Dans le mode décrit ici, et contrairement au premier mode décrit en référence à la [fig.l], le serveur SRV obtient au cours d’étapes ElOOa et ElOOb, deux vidéos initiales VI et V2 acquises par deux caméras CAM1 et CAM2 pour filmer une même scène, de façon simultanée. Ces vidéos sont synchronisées. Au cours de ces étapes ElOOa et ElOOb, le serveur SRV obtient des paramètres de la position PPli et de la calibration PCli de la caméra CAM1, associés aux images de la première vidéo VI, et des paramètres de la position PP2i et de la calibration PC2i de la caméra CAM2, associés aux images de la deuxième vidéo V2.

[0100] Au cours d’une étape E300 similaire à l’étape E300 décrite en référence à la [fig.1], le serveur SRV envoie les deux vidéos initiales VI et V2 et l’ensemble des paramètres au terminal Ta.

[0101] Au cours d’une étape F100 similaire à l’étape F100 décrite en référence à la [fig.l], le terminal Ta reçoit les deux vidéos initiales VI et V2 et l’ensemble des paramètres en provenance du serveur SRV.

[0102] Au cours d’une étape F200 similaire à l’étape F200 décrite en référence à la [fig.l], le terminal Ta obtient l’objet d’enrichissement Oa, par exemple un objet modélisé à trois dimensions.

[0103] Au cours d’une étape F300, le terminal Ta obtient une vidéo enrichie Va-i- à partir des deux vidéos initiales VI et V2, par exemple en combinant des images des deux vidéos pour avoir une vidéo avec un effet 3D, puis en insérant l’objet Oa et en adaptant ses caractéristiques de vue (position, taille, orientation, etc) en tenant compte des paramètres associés aux images de la première vidéo VI et des paramètres associés aux images de la première vidéo V2.

[0104] La [fig.3] représente des architectures fonctionnelles, selon un mode de réalisation particulier, du serveur proposé SRV, du terminal Ta et de deux autres terminaux Tb et Te conformes à l’invention.

[0105] La caméra CAM décrite en référence à la [fig.l] est connectée au serveur SRV. Le serveur SRV, les terminaux Ta, Tb et Te et la caméra CAM forment un système de diffusion d’une vidéo V.

[0106] Le serveur SRV comporte :

- un module OBTS d’obtention (El 00) de la vidéo initiale V et d’obtention (El 00), pour au moins une image VSi de la vidéo initiale V, des paramètres PPi, PCi de la position et de la calibration de la caméra CAM associés à cette image VSi; ce module OBTS est un générateur de flux enrichi, le flux enrichi étant composé de ladite vidéo initiale V et, pour au moins une image VSi de la vidéo initiale V, de paramètres PPi, PCi de la position et de la calibration de la caméra associés à cette image et

- un module de communication COMS configuré pour envoyer (E300) la vidéo initiale V et les paramètres PPi, PCi aux terminaux Ta, Tb et Te.

[0107] Le module OBTS peut être configuré en outre pour obtenir (E200) les paramètres p_ORi de prise de vue des objets réels filmés par la caméra CAM. Le module de communication CMS est configuré en outre pour envoyer ces paramètres p_ORi en association avec les images correspondantes de la vidéo initiale V.

[0108] Dans le mode décrit ici, le serveur SRV comprend en outre un module d’optimisation OPTIM configuré pour optimiser l’émission des paramètres de la caméra PPi et PCi. Par exemple, le module OPTIM peut être configuré pour déterminer si les paramètres PPi et PCi associées à une image VSi sont différents des paramètres associés à l’image précédente VS (i-1). Le module d’optimisation OPTIM commande le module de communication COM_S pour que ce dernier n’envoie (E300) les paramètres associés à l’image VSi que si et seulement ces paramètres sont différents de ceux associés à l’image VS(i-l). Selon un autre exemple, le module d’optimisation OPTIM est configuré pour déterminer si l’envoi de nouveaux paramètres de la caméra associés à l’image VSi ou l’envoi des variations entre les paramètres associés aux images VSi et VS(i-l) requiert moins de ressources en terme de bande passante et de commander le module de communications en fonction d’un résultat de cette comparaison.

[0109] Dans le mode décrit ici, et tel qu’illustré par la [fig.3], le serveur SRV envoie les paramètres sur un canal de communication différent du canal utilisé pour envoyer la vidéo V. Alternativement, les paramètres et les images VSi de la vidéo V peuvent être envoyés sur un même canal de communication, les paramètres étant envoyés en tant que données de contrôle, par exemple dans des entêtes de paquets, alors que les images étant envoyées en tant que données utiles, dans les corps des paquets.

[0110] Le terminal Ta comporte :

- un module de communication OBT_Ta configuré pour recevoir (El 00) la vidéo initiale V, cette vidéo initiale comprenant une succession d’images VSi acquises par la caméra CAM, le module de communication est configuré en outre pour recevoir

(El 00) les paramètres PPi, PCi de la position et de la calibration de la caméra associés à au moins une image VSi de la vidéo initiale V ;

- un sélectionneur SLCTa configuré pour sélectionner (F200) d’au moins un objet d’enrichissement Oa ; et

- un adaptateur PROCa configuré pour obtenir (F300) une vidéo enrichie Va+ par :

- insertion de l’objet d’enrichissement Oa sélectionné dans une première image VSI de la vidéo initiale V ; et

- adaptation d’au moins une caractéristique de vue de l’objet d’enrichissement Oa dans les images suivantes (VS2 à VS5) en fonction des paramètres PP1, PCI associés à la première image et des paramètres PPi, PCi associés à chacune des images

VSi suivantes de la vidéo initiale V.

[0111] Dans le mode décrit ici, le terminal Ta comporte en outre un module DISPa de restitution (F500) de la vidéo enrichie Va+.

[0112] Le terminal Ta peut comprendre une mémoire dans laquelle une bibliothèque est enregistrée, l’objet d’enrichissement Oa est obtenu à partir de cette bibliothèque.

[0113] Le terminal Tb a une architecture fonctionnelle similaire à celle du terminal Ta. Le terminal Tb obtient (F200) un objet d’enrichissement Ob différent de l’objet Oa. Le terminal Tb obtient (F300) alors, à partir de la même vidéo initiale V, une vidéo enrichie Vb-i- différente de la vidéo Va-i- enrichie par le terminal Ta. Nous notons que même si les objets Oa et Ob sont identiques, les vidéos enrichies Oa et Ob peuvent être différentes car le choix des utilisateurs des terminaux Ta et Tb, en termes du moment d’insertion des objets Oa et Ob (et donc de la « première image »), et des caractéristiques de vue (par exemple la position et la taille) des objets d’enrichissement lors de l’insertion initiale, peuvent être différents.

[0114] Le terminal Te a également une architecture fonctionnelle similaire à celle du terminal Ta. Supposons que le terminal Te ne souhaite pas enrichir la vidéo initiale V, il restitue alors une vidéo Vc identique à la vidéo initiale V. La mise en œuvre du procédé de traitement par le serveur SRV n’a pas d’impact sur le fonctionnement du terminal Te. En effet, la vidéo V et les paramètres PPi et PCi de la caméra sont envoyés sur deux canaux différents. Le terminal Te peut ignorer le canal de transmission des paramètres.

[0115] Dans les modes de réalisation décrits ici, chacun des terminaux Ta et Tb a l’architecture matérielle d’un ordinateur, telle qu’illustrée à la [fig.4],

[0116] L’architecture du terminal Ta par exemple comprend notamment un processeur 7T, une mémoire vive 8T, une mémoire morte 9T, une mémoire flash non volatile 10T dans un mode particulier de réalisation de l’invention, ainsi que des moyens de communication 11T. De tels moyens sont connus en soi et ne sont pas décrits plus en détail ici.

[0117] La mémoire morte 9T du terminal Ta constitue un support d’enregistrement conforme à l’invention, lisible par le processeur 7T et sur lequel est enregistré ici un programme d’ordinateur ProgT conforme à l’invention.

[0118] La mémoire 10T du terminal Ta permet d’enregistrer des variables utilisées pour l’exécution des étapes du procédé proposé pour enrichir une vidéo, telles que la vidéo initiale V, les images VSi, les paramètres PPi et PCi de la position et de la calibration de la caméra, le paramètre p_ORi de la prise de vue de l’objet réel, et la vidéo enrichie Va+.

[0119] Le programme d’ordinateur ProgT définit des modules fonctionnels et logiciels ici, configurés pour enrichir la vidéo initiale V par le terminal Ta. Ces modules fonctionnels s’appuient sur et/ou commandent les éléments matériels 7T-11T du terminal Ta cités précédemment.

[0120] Dans les modes de réalisation décrits ici, le serveur SRV a l’architecture matérielle d’un ordinateur, telle qu’illustrée à la [fig.5] .

[0121] L’architecture du serveur SRV comprend notamment un processeur 7S, une mémoire vive 8S, une mémoire morte 9S, une mémoire flash non volatile 10S dans un mode particulier de réalisation de l’invention, ainsi que des moyens de communication 11S. De tels moyens sont connus en soi et ne sont pas décrits plus en détail ici.

[0122] La mémoire morte 9S du serveur SRV constitue un support d’enregistrement conforme à l’invention, lisible par le processeur 7S et sur lequel est enregistré ici un programme d’ordinateur ProgS conforme à l’invention.

[0123] La mémoire 10S du serveur SRV permet d’enregistrer des variables utilisées pour l’exécution des étapes du procédé proposé de traitement d’une vidéo, telles que la vidéo initiale V, les images VSi, les paramètres PPi et PCi de la position et de la calibration de la caméra, et le paramètre p_ORi de la prise de vue de l’objet réel.

[0124] Le programme d’ordinateur ProgS définit des modules fonctionnels et logiciels ici, configurés pour diffuser la vidéo initiale V par le serveur SRV. Ces modules fonctionnels s’appuient sur et/ou commandent les éléments matériels 7S-11S du serveur SRV cités précédemment.