Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
SUPPORT FOR STORING A VIDEO LARYNGOSCOPE AND ASSEMBLY COMPRISING SUCH A SUPPORT AND A VIDEO LARYNGOSCOPE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2022/185000
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a support (1) for storing a video laryngoscope (20). The support (1) comprises a body (2) which, when standing upright, has two open ends, these respectively being a lower end (3) and an upper end (4) which are connected to one another by a vertical first conduit (5). The body (2) comprises a lateral second conduit (6) beginning at the entrance to the first conduit (5) and passing through a lateral wall (9) of the body (2) to emerge at an exit (8) outside the body (2), and guide elements that are of one piece with the body (2) and positioned inside the first conduit (5) at the entrance to the second conduit (6), the second conduit (6) having, from the entrance towards the exit (8), a curved chute (11) inclined with a downward slope from the entrance toward the exit (8) of the second conduit (6) when the body (2) is standing upright, this chute (11) forming a so-called lower part of the second conduit (6).

Inventors:
VERRIER ARNAUD (FR)
Application Number:
PCT/FR2022/050353
Publication Date:
September 09, 2022
Filing Date:
February 28, 2022
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
NANOIDEA (FR)
International Classes:
A61B50/30
Domestic Patent References:
WO2002091937A12002-11-21
Foreign References:
CN204484336U2015-07-22
CN205215774U2016-05-11
CN202724293U2013-02-13
US5827178A1998-10-27
Attorney, Agent or Firm:
GODINEAU, Valérie et al. (FR)
Download PDF:
Claims:
Revendications

[Revendication 1] Support (1) pour le stockage d'un vidéo laryngoscope (20), caractérisé en ce que ledit support (1) comprend un corps (2) présentant, à l’état dressé, deux extrémités dites respectivement inférieure (3) et supérieure (4) ouvertes et reliées entre elles par un premier conduit (5) dit vertical, en ce que ledit corps (2) comprend en outre un second conduit (6) dit latéral prenant naissance en entrée (7) dans le premier conduit (5) et traversant une paroi dite latérale (9) du corps (2) pour déboucher en sortie (8) à l’extérieur du corps (2), et des éléments de guidage (10) réalisés d’une seule pièce avec ledit corps (2) et positionnés à l’intérieur du premier conduit (5) en entrée (7) du second conduit (6), le second conduit (6) présentant depuis l’entrée (7) en direction de la sortie (8) un toboggan (11 ) à rampe, de préférence courbe, inclinée à pente descendante depuis l’entrée (7) vers la sortie (8) du second conduit (6) à l’état dressé du corps (2), ce toboggan (11 ) formant, à l'état dressé du corps (2), une partie dite inférieure (13) du second conduit (6).

[Revendication 2] Support (1) pour le stockage d'un vidéo laryngoscope (20) selon la revendication 1 , caractérisé en ce qu’au moins deux des éléments de guidage (10) ont la forme de plots (100) dits latéraux disposés de part et d’autre de l’entrée (7) du second conduit (6) et bordant latéralement ladite entrée (7) à l’état dressé du corps (2), ces deux plots (100) présentant des surfaces (1000) actives de guidage courbes convexes en regard formant entre elles une bouche d’entrée évasée se rétrécissant en direction de la sortie (8) du second conduit (6).

[Revendication 3] Support (1) pour le stockage d'un vidéo laryngoscope (20) selon l’une des revendications 1 ou 2, caractérisé en ce que l’un des éléments de guidage (10) surmonte la partie dite supérieure du second conduit (6) opposée à la partie inférieure (13) du second conduit (6) à l’état dressé du corps (2), cet élément de guidage (10), qui s’étend le long de la face dite interne, tournée vers l’intérieur du corps (2), de la paroi latérale (9) du corps (2) munie de la sortie (8) du second conduit (6), formant, le long de ladite paroi latérale (9), depuis l’extrémité supérieure (4) en direction de l’extrémité inférieure (3) du corps (2) un chemin de guidage (101) en V dont les rives (1010) dites longitudinales formant les branches du V convergent en direction du second conduit (6) pour former un guide d’entrée.

[Revendication 4] Support (1) pour le stockage d'un vidéo laryngoscope (20) selon l’une des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que la paroi latérale (9) du corps munie de la sortie (8) du second conduit (6) est délimitée extérieurement par deux bords formant les bords verticaux (91 ) de ladite paroi latérale (9) à l’état dressé du corps (2), et en ce que la sortie (8) du second conduit (6) forme, vue depuis l’extérieur du corps (2), une fenêtre décentrée par rapport aux bords verticaux (91) de la ladite paroi latérale (9).

[Revendication 5] Support (1) pour le stockage d'un vidéo laryngoscope (20) selon l’une des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que l’extrémité inférieure (3) du corps (2) est munie d’au moins une ventouse (12).

[Revendication 6] Support (1) pour le stockage d'un vidéo laryngoscope (20) selon l’une des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que le corps (2) est un corps polyédrique, de préférence un pentaèdre, en ce que l’extrémité inférieure (3) et l’extrémité supérieure (4) du corps (2) forment des faces d’extrémité triangulaires dudit polyèdre et en ce que les autres faces dites latérales du corps (2) sont des faces quadrangulaires.

[Revendication 7] Support (1) pour le stockage d'un vidéo laryngoscope (20) selon l’une des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que le corps est un corps (2) monobloc, de préférence monolithique.

[Revendication 8] Support (1 ) pour le stockage d'un vidéo laryngoscope (20) selon l’une des revendications 1 à 7, caractérisé en ce que le premier conduit (5) du corps (2) présente, sur sa partie en regard de l’entrée (7) du second conduit (6), une rainure (14) dite longitudinale.

[Revendication 9] Support (1 ) pour le stockage d'un vidéo laryngoscope (20) selon l’une des revendications 1 à 8, caractérisé en ce que le support (1) comprend une base (15) de chargeur sans fil, tel qu’un chargeur à induction.

[Revendication 10] Support (1 ) pour le stockage d’un vidéo laryngoscope (20) selon la revendication 9, caractérisé en ce que la base (15) de chargeur sans fil est montée solidaire du corps (2) du support (1).

[Revendication 11 ] Support (1 ) pour le stockage d’un vidéo laryngoscope (20) selon l’une des revendications 9 ou 10, caractérisé en ce que la base (15) de chargeur sans fil est disposée au niveau de l’extrémité supérieure (4) du corps (2) pour former un bossage jouxtant le premier conduit (5) sur une partie du pourtour du premier conduit (5).

[Revendication 12] Ensemble comprenant un vidéo laryngoscope (20) et un support (1) pour le stockage dudit vidéo laryngoscope (20), ledit vidéo laryngoscope (20) comprenant une poignée (21) logeant une batterie et portant un écran (22) embarqué, un porte-lame (23) disposé dans le prolongement de la poignée (21 ) et équipé d’un dispositif (24) d’imagerie, tel qu’une caméra, caractérisé en ce que le support (1) pour le stockage dudit vidéo laryngoscope (20) est conforme à l’une des revendications 1 à 7 et en ce que, à l’état stocké du vidéo laryngoscope (20) sur le support (1), la poignée (21 ) du vidéo laryngoscope (20) fait au moins partiellement saillie de l’extrémité supérieure (4) ouverte du corps (2) du support (1) et une partie du porte-lame (23) fait, à travers la sortie (8) du second conduit (6), saillie dudit corps (2).

[Revendication 13] Ensemble selon la revendication 12, caractérisé en ce qu’il comprend pour le chargement électrique de la batterie du vidéo laryngoscope (20), un chargeur sans fil , tel qu’un chargeur par induction, comprenant une base (15) encore appelée support de transmission et un récepteur (25) compatible avec la base, la base étant solidaire du support (1), le récepteur (25) étant solidaire du vidéo laryngoscope (20), la base (15) et le récepteur (25) étant configurés pour permettre un chargement de la batterie du vidéo laryngoscope (20) à l’état stocké du vidéo laryngoscope (20) sur le support (1).

Description:
Description

Titre de l'invention : Support pour le stockage d'un vidéo laryngoscope et ensemble comprenant un tel support et un vidéo laryngoscope

[0001] La présente invention concerne un support pour le stockage d'un vidéo laryngoscope, ainsi qu’un ensemble comprenant un tel support et un vidéo laryngoscope.

[0002] Les vidéo laryngoscopes sont connus comme l’illustre en particulier le document US 5827 178. Un tel vidéo laryngoscope s’avère utile notamment pour la réalisation d’intubation trachéale. Ce vidéo laryngoscope comprend essentiellement une poignée portant un écran embarqué, un porte-lame disposé dans le prolongement de la poignée et un dispositif d’imagerie, tel qu’une caméra, équipant le porte-lame, les images de la caméra pouvant être visualisées sur l’écran. Pour son utilisation, ce vidéo laryngoscope est saisi par sa poignée et l’opérateur réalise ensuite un geste dit d’intubation au cours duquel il fait suivre au vidéo laryngoscope un mouvement suivant une trajectoire courbe et vers le haut. Un tel vidéo laryngoscope est un appareil fragile sensible aux chocs. Jusqu’à présent, un tel vidéo laryngoscope est, à l’état inutilisé, stocké à plat. Il en résulte un risque de casse prématurée d’un tel vidéo laryngoscope.

[0003] Un but de l’invention est de proposer un support pour le stockage d'un vidéo laryngoscope dont la conception permet de stocker, dans une position sûre, le vidéo laryngoscope sans nuire à sa facilité d’utilisation.

[0004] A cet effet, l’invention a pour objet un support pour le stockage d'un vidéo laryngoscope, caractérisé en ce que ledit support comprend un corps présentant, à l’état dressé, deux extrémités dites respectivement inférieure et supérieure ouvertes et reliées entre elles par un premier conduit dit vertical, ledit corps comprend en outre un second conduit dit latéral prenant naissance en entrée dans le premier conduit et traversant une paroi dite latérale du corps pour déboucher en sortie à l’extérieur du corps, et des éléments de guidage réalisés d’une seule pièce avec ledit corps et positionnés à l’intérieur du premier conduit en entrée du second conduit, le second conduit présentant depuis l’entrée en direction de la sortie un toboggan à rampe, de préférence courbe, inclinée à pente descendante depuis l’entrée vers la sortie du second conduit à l’état dressé du corps, ce toboggan formant, à l'état dressé du corps, une partie dite inférieure du second conduit. La conception du support permet, à l’état stocké du vidéo laryngoscope, une protection du vidéo laryngoscope d’un endommagement. Par ailleurs, la configuration du support permet une mise en place et un enlèvement aisés du vidéo laryngoscope dans le support. En effet, la mise en place qui comprend une étape d’introduction de l’extrémité libre du porte-lame dans le premier conduit par l’extrémité supérieure dudit corps à l’état dressé du corps s’opère naturellement par l’anesthésiste qui ensuite reproduit le geste d’intubation pour amener cette extrémité libre du porte-lame dans le second conduit jusqu’à faire saillie dudit second conduit. Les éléments de guidage équipant le support, disposés sur la trajectoire suivie par le vidéo laryngoscope au cours de son déplacement à l’intérieur du corps, aident à ce positionnement. Pour la sortie du vidéo laryngoscope du support, il suffit à l’opérateur de saisir le vidéo laryngoscope par sa poignée et de procéder au retrait du vidéo laryngoscope du support en reproduisant le geste de sortie du vidéo laryngoscope de la bouche d’un patient. A nouveau, ce geste est naturel pour un anesthésiste. Il en résulte une simplicité d’utilisation du support et aucun apprentissage de l’opérateur n'est nécessaire pour utiliser un tel support puisque celui-ci s’appuie sur les mouvements appris pour la réalisation d’intubation. Il en résulte une simplicité d’utilisation et une praticité du support.

[0005] Selon un mode de réalisation de l’invention, au moins deux des éléments de guidage ont la forme de plots dits latéraux disposés de part et d’autre de l’entrée du second conduit et bordant latéralement ladite entrée à l’état dressé du corps, ces deux plots présentant des surfaces actives de guidage courbes convexes en regard formant entre elles une bouche d’entrée évasée se rétrécissant en direction de la sortie du second conduit. Ces surfaces actives de guidage courbes convexes en regard forment entre elles, vues depuis l'extrémité supérieure du corps, à l'état dressé du corps, les branches courbes d’un V pointant vers la sortie du second conduit pour aider au positionnement du porte- lame du vidéo laryngoscope.

[0006] Selon un mode de réalisation de l’invention, l’un des éléments de guidage surmonte la partie dite supérieure du second conduit opposée à la partie inférieure du second conduit à l’état dressé du corps, cet élément de guidage, qui s’étend le long de la face dite interne, tournée vers l’intérieur du corps, de la paroi latérale du corps munie de la sortie du second conduit, formant, le long de ladite paroi latérale, depuis l’extrémité supérieure en direction de l’extrémité inférieure du corps un chemin de guidage en V dont les rives dites longitudinales formant les branches du V convergent en direction du second conduit pour former un guide d’entrée. A nouveau, cette disposition aide au positionnement du porte- lame du vidéo laryngoscope dans le support.

[0007] Selon un mode de réalisation de l’invention, la paroi latérale du corps munie de la sortie du second conduit est délimitée extérieurement par deux bords formant les bords verticaux de ladite paroi latérale à l’état dressé du corps, et la sortie du second conduit forme, vue depuis l’extérieur du corps, une fenêtre décentrée par rapport aux bords verticaux de la ladite paroi latérale. Le décentrage de la fenêtre permet au vidéo laryngoscope déséquilibré par le poids de l’écran qui est disposé le long d’un côté de la poignée de se caler naturellement à l’intérieur de ladite fenêtre.

[0008] Selon un mode de réalisation de l’invention, l’extrémité inférieure du corps est munie d’au moins une ventouse. La présence d’une ou plusieurs ventouses permet, à l’état dressé du corps, un maintien aisé du support sur une surface plane quelconque, telle qu’un plan de travail opératoire. Ces ventouses permettent également un repositionnement aisé du support si nécessaire.

[0009] Selon un mode de réalisation de l’invention, le corps est un corps polyédrique, de préférence un pentaèdre, et l’extrémité inférieure et l’extrémité supérieure du corps forment des faces d’extrémité triangulaires dudit polyèdre et les autres faces dites latérales du corps sont des faces quadrangulaires.

[0010] Selon un mode de réalisation de l’invention, le corps est un corps monobloc de préférence monolithique. De préférence, ce corps est une pièce d’impression 3D. Il en résulte une simplicité de fabrication.

[0011] Selon un mode de réalisation de l’invention, le premier conduit du corps présente, sur sa partie en regard de l’entrée du second conduit, une rainure dite longitudinale. Cette rainure de guidage permet d’aider au centrage du vidéo laryngoscope à l’intérieur du support. [0012] Selon un mode de réalisation de l’invention, le support comprend une base de chargeur sans fil, tel qu’un chargeur à induction. Il en résulte une simplicité de rechargement du vidéo laryngoscope équipé d’une batterie.

[0013] Selon un mode de réalisation de l’invention, la base de chargeur sans fil est montée solidaire du corps du support.

[0014] Selon un mode de réalisation de l’invention, la base de chargeur sans fil est disposée au niveau de l’extrémité supérieure du corps pour former un bossage jouxtant le premier conduit sur une partie du pourtour du premier conduit.

[0015] L’invention a encore pour objet un ensemble comprenant un vidéo laryngoscope et un support pour le stockage dudit vidéo laryngoscope, ledit vidéo laryngoscope comprenant une poignée logeant une batterie et portant un écran embarqué, un porte-lame disposé dans le prolongement de la poignée et équipé d’un dispositif d’imagerie, tel qu’une caméra, caractérisé en ce que le support pour le stockage dudit vidéo laryngoscope est du type précité et, à l’état stocké du vidéo laryngoscope sur le support, la poignée du vidéo laryngoscope fait au moins partiellement saillie de l’extrémité supérieure ouverte du corps du support et une partie du porte-lame fait, à travers la sortie du second conduit, saillie dudit corps.

[0016] Selon un mode de réalisation de l’invention, l'ensemble comprend pour le chargement électrique de la batterie du vidéo laryngoscope, un chargeur sans fil , tel qu’un chargeur par induction, comprenant une base encore appelée support de transmission et un récepteur compatible avec la base, la base étant solidaire du support, le récepteur étant solidaire du vidéo laryngoscope, la base et le récepteur étant configurés pour permettre un chargement de la batterie du vidéo laryngoscope à l’état stocké du vidéo laryngoscope sur le support.

[0017] L’invention a encore pour objet un procédé de stockage d’un vidéo laryngoscope dans un support du type précité pour la réalisation d’un ensemble du type précité, ledit procédé comprenant, à l’état saisi du vidéo laryngoscope par sa poignée et à l’état dressé du corps du support, une étape d’introduction de l’extrémité dite libre du porte-lame du vidéo laryngoscope à travers l’extrémité supérieure du corps dans le premier conduit jusqu’à une position dans laquelle ladite extrémité libre du porte-lame fait saille du corps à travers la sortie du second conduit pour permettre, à l’état relâché de la poignée, un maintien du vidéo laryngoscope dans une position dans laquelle la poignée du vidéo laryngoscope fait au moins partiellement saillie de l’extrémité supérieure ouverte du corps du support et une partie du porte-lame fait, à travers la sortie du second conduit, saillie dudit corps.

Brève description des dessins

[0018] L'invention sera bien comprise à la lecture de la description suivante d'exemples de réalisation, en référence aux dessins annexés dans lesquels :

[0019] [Fig. 1] représente une vue en perspective partiellement en transparence d’un support conforme à l’invention à l’état stocké d’un vidéo laryngoscope dans ledit support ;

[0020] [Fig. 2] représente une vue en perspective d’un support conforme à l’invention au cours du stockage d’un vidéo laryngoscope dans ledit support ;

[0021] [Fig. 3] représente une vue en perspective d’un support conforme à l’invention ;

[0022] [Fig. 4] représente une vue en perspective en transparence d’un support conforme à l’invention pour visualiser l’intérieur dudit support ;

[0023] [Fig. 5] représente une vue en perspective prise depuis l’extrémité supérieure du corps d’un support conforme à l’invention pour visualiser l’intérieur du corps ;

[0024] [Fig. 6] représente une vue partiellement en coupe d’un support conforme à l’invention ;

[0025] [Fig. 7] représente une autre vue partiellement en coupe d’un support conforme à l’invention ;

[0026] [Fig. 8] représente une vue de dessous en transparence d’un support conforme à l’invention ;

[0027] [Fig. 9] représente une vue en perspective d’un support conforme à l’invention ;

[0028] [Fig. 10] représente une vue en perspective d’un support conforme à l’invention à l’état inséré d’un vidéo laryngoscope dans le support pour permettre un chargement de la batterie du vidéo laryngoscope. [0029] Comme mentionné ci-dessus, l'invention a pour objet un support 1 pour le stockage d'un vidéo laryngoscope 20 en vue de la réalisation d'un ensemble conforme à la figure 1 ou à la figure 10.

[0030] Le vidéo laryngoscope 20 peut comprendre, de manière en soi connue et comme illustré à la figure 1, une poignée 21 formant un manche par lequel le vidéo laryngoscope 20 est apte à être saisi par la main d'un opérateur, telle que la main gauche pour un droitier, et un porte-lame 23 disposé dans le prolongement de la poignée 21.

[0031] La poignée 21 porte encore un écran 22 embarqué qui s'étend le long d'un côté de la poignée 21. Cette poignée loge généralement une batterie et, si nécessaire, une source lumineuse.

[0032] Un dispositif 24 d'imagerie, tel qu'une caméra, est fixé à l'extrémité du porte- lame 23 opposée à celle raccordée à la poignée et appelée extrémité libre du porte-lame 23.

[0033] Ce vidéo laryngoscope 20 est bien connu à ceux versés dans cet art et ne sera pas décrit plus en détail ci-après.

[0034] Le vidéo laryngoscope 20 peut encore être équipé d'autres options ou accessoires sans sortir du cadre de l'invention. En particulier, la batterie du vidéo laryngoscope peut être rechargeable par chargement sans fil, en particulier par induction. A cet effet, le vidéo laryngoscope 20 peut être équipé d’un récepteur 25 comme illustré à la figure 10. Ce récepteur 25 comprend une bobine de réception. Ce récepteur 25 est compatible avec une base 15 de chargeur sans fil montée solidaire du corps 2 du support 1 qui sera décrit ci-après.

[0035]

[0036] Le support 1 , servant au stockage d'un tel vidéo laryngoscope 20, est représenté à la figure 3. Ce support 1 est généralement réalisé en matière de synthèse. En particulier, le support 1 peut être une pièce réalisée par impression 3D. Ce support 1 comprend un corps 2 allongé qui s'étend depuis une extrémité ouverte dudit corps en direction de l'extrémité ouverte opposée dudit corps 2.

[0037] Ce corps 2 est un corps creux délimitant un premier conduit 5. A l'état dressé du corps 2, c'est-à-dire dans une position dans laquelle le premier conduit 5 qui relie les deux extrémités dudit corps 2 s'étend verticalement, l'une des extrémités du corps forme l'extrémité inférieure 3 du corps positionnable en regard d'une surface sur laquelle le support 1 est apte à prendre appui, et l'autre extrémité du corps 2 forme l'extrémité supérieure 4 du corps 2. Ce corps 2 est, par ailleurs, délimité par des parois latérales périphériques reliant chacune l'extrémité inférieure 3 et l'extrémité supérieure 4 dudit corps 2. Ce corps 2 est un corps monobloc de préférence monolithique.

[0038] L'extrémité inférieure 3 du corps 2 est généralement munie de ventouses 12 comme illustré à la figure 1 pour permettre un maintien stable du corps 2 à l'état dressé. Ces ventouses 12 déformables permettent, par simple pression sur une surface plane, le maintien du corps 2 à l'état dressé.

[0039] Le corps 2 comprend encore un second conduit 6 dit latéral présentant une entrée représentée en 7 aux figures et une sortie représentée en 8 aux figures. Ce second conduit 6 latéral prend naissance en entrée 7 dans le premier conduit 5 et traverse l'une des parois latérales 9 du corps 2 pour déboucher en sortie 8 à l'extérieur du corps 2.

[0040] Le corps 2 comprend encore des éléments 10 de guidage réalisés d'une seule pièce avec le corps 2. Ces éléments 10 de guidage sont positionnés à l'intérieur du premier conduit 5 au niveau de l'entrée du second conduit 6 en particulier sur le pourtour de la partie du second conduit 6 prenant naissance dans le premier conduit 5. Ces éléments 10 de guidage peuvent affecter un grand nombre de formes.

[0041] Enfin, le second conduit 6 présente depuis l'entrée 7 en direction de la sortie 8, un toboggan 11 à rampe courbe inclinée à pente descendante depuis l'entrée 7 vers la sortie 8 du second conduit 6 à l'état dressé du corps 2. Ce toboggan 11 forme une partie dite inférieure 13 du second conduit 6 à l'état dressé du corps 2, c'est-à-dire la partie du second conduit 6 le long de laquelle le vidéo laryngoscope peut prendre appui et glisser à l'état introduit dans le second conduit 6.

[0042] La forme courbe de la rampe constitutive du toboggan 11 correspond à la courbure du porte-lame 23 du vidéo laryngoscope 20. [0043] Dans les exemples représentés, deux des éléments de guidage 10 ont la forme de plots 100 dits latéraux disposés de part et d'autre de l'entrée 7 du conduit 6.

[0044] Ces plots sont des plots en particulier cylindriques et sont d'axe vertical parallèle à l'axe vertical du premier conduit 5. Ces plots 100 bordent latéralement l'entrée 7 à l'état dressé du corps 2. Ces deux plots 100 présentent des surfaces 1000 actives de guidage courbes convexes en regard formant entre elles une bouche d'entrée évasée se rétrécissant en direction de la sortie 8 du second conduit 6. Ainsi, l'extrémité libre du porte-lame 23, après avoir été introduite par l'extrémité supérieure du corps 2 dans le premier conduit 5, à l'état dressé du corps 2, vient s'insérer entre lesdits plots pour pénétrer dans le second conduit 6 jusqu'à faire saillie de la sortie 8 de ce second conduit 6.

[0045] Pour parfaire le guidage, au moins l'un des éléments de guidage 10 surmonte, c'est-à-dire est disposé au-dessus de la partie dite supérieure du second conduit 6 opposée à la partie inférieure 13 du second conduit 6 à l'état dressé du corps 2.

[0046] Cet élément de guidage 10, qui s'étend le long de la face interne tournée vers l'intérieur du corps 2 de la paroi latérale 9 du corps 2 munie de la sortie 8 du second conduit 6, forme le long de ladite paroi latérale 9, depuis l'entrée supérieure 4 en direction de l'extrémité inférieure 3 du corps 2, un chemin de guidage 101 en V dont les rives 1010, dites longitudinales, formant les branches du V, convergent en direction du second conduit 6 pour former un guide d'entrée.

[0047] Ce chemin de guidage 101 forme, à la manière d'un entonnoir, un cône d'introduction en direction du second conduit 6.

[0048] Les rives 1010 du chemin de guidage 101 guident ainsi l'extrémité libre du porte-lame 23 introduite par l'extrémité supérieure 4 du premier conduit 5 dans le corps 2 jusqu'à l'entrée du second conduit 6 par coopération avec les plots 100.

[0049] Comme l'illustre la figure 4, la paroi latérale 9 du corps 2 munie de la sortie 8 du second conduit 6 est délimitée extérieurement par deux bords formant les bords verticaux 91 de la paroi latérale 9 à l'état dressé du corps 2.

[0050] La sortie 8 du second conduit 6 forme, vue depuis l'extérieur du corps 2, une fenêtre décentrée par rapport aux bords verticaux 91 de ladite paroi latérale 9. Ce décentrage permet de compenser le déséquilibre du vidéo laryngoscope 20, ce déséquilibre résultant du poids de l'écran 22 sur la poignée 21.

[0051] Pour aider au guidage du vidéo laryngoscope 20, le premier conduit 5 du corps 2 présente, sur sa partie en regard de l’entrée 7 du second conduit 6, une rainure 14 dite longitudinale. Cette rainure 14 longitudinale s'étend depuis l'extrémité supérieure 4 du corps 2 en direction de l'extrémité 3 du corps 2.

[0052] Dans les exemples représentés, le corps 2 est un corps polyédrique. En particulier, ce corps 2 est un pentaèdre et présente donc cinq faces. L'extrémité inférieure 3 et l'extrémité supérieure 4 du corps 2 forment les faces d'extrémités du polyèdre. Ces faces d'extrémité sont triangulaires. Les autres faces du polyèdre, formant les faces latérales du corps 2, sont des faces quadrangulaires.

[0053] Bien évidemment, toute autre forme du corps 2 aurait pu être envisagée sans sortir du cadre de l'invention.

[0054] On note également que l'ouverture de l'extrémité supérieure 4 du corps est une ouverture de forme générale carrée à sommets arrondis, tandis que l'ouverture de l'extrémité inférieure 3 est une ouverture de forme triangulaire.

[0055] Enfin, dans l’exemple représenté aux figures 9 et 10, la base 15 de chargeur sans fil, encore appelée support de transmission, est disposée au niveau de l’extrémité supérieure 4 du corps 2 pour former un bossage jouxtant le premier conduit 5 sur une partie du pourtour du premier conduit 5. Cette base 15 de chargeur sans fin intègre généralement une bobine de transmission.

[0056] En pratique, le stockage d'un vidéo laryngoscope 20 dans un support 1 , tel que décrit ci-dessus, s'opère comme suit.

[0057] On suppose que le corps 2 est à l'état dressé avec des ventouses 12 équipant l'extrémité inférieure 3 du corps 2 fixées à une surface quelconque sur laquelle le support 1 est posé. Le vidéo laryngoscope 20 tenu au niveau de sa poignée 21 par la main de l'opérateur, à savoir l'anesthésiste ou l'infirmier anesthésiste, est introduit par l'extrémité libre du porte-lame 23 dans l'ouverture ménagée dans l'extrémité supérieure 4 du corps 2 où il est guidé dans le premier conduit 5 par les rives 1010 du chemin de guidage 101 puis par les plots 100 pour pénétrer dans le second conduit 6 jusqu'à faire saillie partiellement par la sortie 8 du second conduit 6 hors du corps 2. [0058] Dans le second conduit 6, dont la partie inférieure forme un toboggan, le porte-lame également courbe vient en appui par sa forme courbe sur la rampe du toboggan. Dans cette position, le vidéo laryngoscope 20 est parfaitement maintenu et l'opérateur peut lâcher le vidéo laryngoscope 20.

[0059] Pour extraire le vidéo laryngoscope 20 du support 1 , l'opérateur procède de manière inverse. Il saisit la poignée 21 puis par un mouvement suivant une trajectoire courbe, il extrait le porte-lame du second conduit puis du premier conduit.

[0060] L'opération de sortie du vidéo laryngoscope 20 du support 1 est alors achevée.

[0061] Lorsque l’ensemble comprend pour le chargement électrique de la batterie du vidéo laryngoscope 20, un chargeur sans fil , tel qu’un chargeur par induction, comprenant une base 15 et un récepteur 25 compatible avec la base, la base étant solidaire du support 1 , le récepteur 25 étant solidaire du vidéo laryngoscope 20, comme mentionné ci-dessus et illustré aux figures 9 et 10, la base 15 et le récepteur 25 sont configurés pour permettre un chargement de la batterie du vidéo laryngoscope 20 à l’état stocké du vidéo laryngoscope 20 sur le support 1 et raccordé du support 1 à une source d’électricité. Il en résulte un chargement aisé de la batterie du vidéo laryngoscope à l’état stocké du vidéo laryngoscopie sur le support 1.