Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
SYSTEM FOR AUTOMATICALLY STARTING A COUNTERMEASURE AND COUNTERMEASURE COMPRISING SUCH A SYSTEM
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/005178
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention relates to a system for automatically starting a countermeasure (1) launched from a carrier (2), characterized in that the countermeasure is equipped with a starting ring (3) arranged to produce physical conditions selected from a list comprising pressure, temperature and a mechanical contact, according to a sequence capable of activating the countermeasure.

Inventors:
MANCIPOZ ANDRÉA (FR)
Application Number:
PCT/EP2020/069436
Publication Date:
January 14, 2021
Filing Date:
July 09, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
NAVAL GROUP (FR)
International Classes:
F42C14/04; B63G8/32; F42B19/00; F42C11/00; F42C14/00; F42C15/20; F42C15/23
Foreign References:
GB131374A
GB548304A1942-10-06
GB127331A1919-06-05
DE727307C1942-10-30
US5005482A1991-04-09
DE4014293A11991-11-07
Attorney, Agent or Firm:
DOMENEGO, Bertrand et al. (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Système de démarrage automatique d’une contre-mesure (1 ) lancée à partir d’un porteur (2), caractérisé en ce que la contre-mesure est équipée d’une bague de démarrage (3) agencée pour produire des conditions physiques choisies dans une liste comprenant la pression, la température, et un contact mécanique, selon une séquence propre à activer la contre-mesure.

2. Système de démarrage automatique d’une contre-mesure selon la revendication 1 , caractérisé en ce qu’il comporte une sangle de démarrage (4) dont une extrémité (5) est reliée au porteur (2) et l’autre extrémité comporte un dispositif d’inhibition (6) de la bague de démarrage (3) de la contre-mesure (1 ) actionné par la sangle (4) après lancement de la contre-mesure et à une première distance du porteur pour activer la bague de démarrage de la contre-mesure.

3. Système de démarrage automatique d’une contre-mesure selon la revendication 2, caractérisé en ce que la sangle de démarrage (4) comporte un deuxième dispositif d’inhibition de la bague de démarrage (3) actionné par la sangle après le lancement de la contre-mesure et à une deuxième distance du porteur pour activer une deuxième fonction de la bague de démarrage de la contre-mesure.

4. Système de démarrage automatique d’une contre-mesure selon l’une des revendications 2 ou 3, caractérisé en ce que le dispositif d’inhibition de la bague de démarrage est une épingle extractible (6).

5. Système de démarrage automatique d’une contre-mesure selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que la bague de démarrage est solidaire de la contre-mesure.

6. Système de démarrage automatique d’une contre-mesure selon l’une des revendications 2 à 4, caractérisé en ce que la bague de démarrage est amovible de la contre-mesure.

7. Système de démarrage automatique d’une contre-mesure selon la revendication 6, caractérisé en ce que la bague de démarrage (3) est reliée à la sangle (4) pour être récupérée.

8. Contre-mesure comprenant un système de démarrage automatique selon l’une quelconque des revendications 1 à 7.

Description:
TITRE : Système de démarrage automatique d'une contre-mesure et contre-mesure comportant un tel système

La présente invention concerne un système de démarrage automatique d'une contre-mesure lancée à partir d'un porteur et une contre-mesure comprenant un tel système de démarrage.

Les contre-mesures sont actuellement généralement déployées depuis des tubes de lancement correspondants des porteurs.

Pour garantir la sécurité des opérateurs et du porteur, leur mise en route est conditionnée par la détection de plusieurs phénomènes liés par exemple à leurs sorties du tube.

Mais tous les porteurs ne disposent pas de lanceurs de contre-mesures de cette nature.

En effet, dans certains pays, on utilise des contre-mesures en les jetant par dessus bord manuellement par exemple.

Ces modèles de contre-mesures sont généralement obsolètes.

Les contre-mesures de dernières générations sont en effet spécialement conçues pour empêcher les démarrages manuels par un opérateur afin de prévenir tout risque lié au déclenchement intempestif de celles-ci.

Actuellement les systèmes permettant le déploiement des contre-mesures sont automatiques et nécessitent un apport d’énergie électrique et/ou pneumatique pour assurer le lancement et la mise en route des contre-mesures.

Leur installation sur un porteur nécessite donc des modifications relativement lourdes et coûteuses de celui-ci.

Le but de l'invention est de résoudre ces problèmes.

A cet effet l'invention a pour objet un système de démarrage automatique d’une contre-mesure lancée à partir d’un porteur, caractérisé en ce que la contre- mesure est équipée d’une bague de démarrage agencée pour produire des conditions physiques choisies dans une liste comprenant la pression, la température, et un contact mécanique, selon une séquence propre à activer la contre-mesure.

Dans des modes de réalisation particuliers de l’invention, le système de démarrage automatique d’une contre-mesure présente en outre l’une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, prise(s) isolément ou suivant toute(s) combinaison(s) techniquement possible(s) : - le système comporte une sangle de démarrage dont une extrémité est reliée au porteur et l’autre extrémité comporte un dispositif d’inhibition de la bague de démarrage de la contre-mesure actionné par la sangle après lancement de la contre-mesure et à une première distance du porteur pour activer la bague de démarrage de la contre-mesure ;

- la sangle de démarrage comporte un deuxième dispositif d’inhibition de la bague de démarrage actionné par la sangle après le lancement de la contre-mesure et à une deuxième distance du porteur pour activer une deuxième fonction de la bague de démarrage de la contre-mesure ;

- le dispositif d’inhibition de la bague de démarrage est une épingle extractible ;

- la bague de démarrage est solidaire de la contre-mesure ;

- la bague de démarrage est amovible de la contre-mesure ;

- la bague de démarrage est reliée à la sangle pour être récupérée.

L’invention sera mieux comprise à la lecture de la description qui va suivre, donnée uniquement à titre d’exemple et faite en se référant aux dessins annexés, sur lesquels :

- [Fig 1], [Fig 2], [Fig 3] et [Fig 4] les figures 1 à 4 illustrent une séquence de lancement et d’activation d'une contre-mesure.

On a en effet illustré sur ces figures 1 à 4, une contre-mesure désignée par la référence générale 1 , associée à un système de démarrage automatique de celle-ci.

La contre-mesure est lancée à partir d'un porteur. Sur ces figures le porteur est désigné de façon générale par la référence 2.

Différents types de porteurs peuvent être envisagés. En effet on peut envisager un aéronef, un navire...

En fait, la contre-mesure 1 est équipée d'une bague de démarrage désignée par la référence générale 3, qui est agencée pour produire des conditions physiques choisies dans une liste comprenant la pression, la température, et un contact mécanique, selon une séquence propre à activer la contre-mesure.

L’idée est donc de proposer un système permettant l’embarquement et l’utilisation des contre-mesures de dernières générations sur les porteurs ne possédant pas de systèmes de lancement spécifiques.

On peut alors démarrer une contre-mesure manuellement à distance du porteur et des opérateurs, afin de garantir un niveau de sécurité vis-à-vis de ces opérateurs et ce sans apport d’énergie autre que mécanique et sans modification de ce porteur. Pour cela, le système de démarrage selon l’invention comporte également au moins une sangle de démarrage dont une extrémité est reliée au porteur et dont l’autre extrémité comporte un dispositif d’inhibition de la bague de démarrage de la contre-mesure.

Ce dispositif est actionné par la sangle après lancement de la contre-mesure et à une distance déterminée du porteur pour activer la bague de démarrage de la contre-mesure.

Sur ces figures, cette sangle est désignée par la référence générale 4.

L'une de ses extrémités 5 est associée au porteur 2, tandis que son autre extrémité comporte un dispositif d’inhibition telle qu'une épingle extractible désignée par la référence générale 6.

Le retrait du dispositif d’inhibition 6 peut par exemple actionner un doigt logé dans la bague de démarrage 3 ou tout autre dispositif mécanique permettant d’appliquer, sur une zone prédéfinie par la disposition de la bague de démarrage 3 sur la contre-mesure 1 , une action mécanique.

Le retrait du dispositif d’inhibition 6 peut également actionner ou libérer un élément mécanique d’un capteur de la contre-mesure 1 , faisant ainsi progresser la séquence de démarrage.

La bague de démarrage 3 peut aussi être dotée d’un conteneur de gaz sous pression dont la libération du contenu sur une zone prédéfinie par la disposition de la bague de démarrage 3 autour de la contre-mesure 1 est pilotée par le retrait du dispositif d’inhibition 6.

Ceci a pour effet l’application d’une pression sur ladite zone de la contre- mesure 1 et participe à la séquence de démarrage.

Bien entendu, plusieurs dispositifs d’inhibition de la bague de démarrage peuvent être prévus.

Ainsi par exemple si un deuxième dispositif d’inhibition de la bague de démarrage est prévu, celui-ci peut être actionné par la sangle après lancement de la contre-mesure, à une deuxième distance du porteur différente de la première distance du premier dispositif d’inhibition, pour activer par exemple une deuxième fonction de la bague de démarrage de la contre-mesure.

Si l’on revient à l’exemple de réalisation représenté sur les figures 1 à 4, on conçoit que lors d'une première phase de lancement illustrée sur la figure 1 , un opérateur lance manuellement la contre-mesure 1 .

Celle-ci chute alors du porteur jusqu’à la situation illustrée sur la figure 2, où la sangle 4 est tendue entre la contre-mesure 1 et le porteur 2. L'étape suivante est l’extraction de l’épingle d’inhibition 6 comme cela est illustré sur la figure 3, ce qui permet d’activer la bague de démarrage ou au moins une première fonction de celle-ci comme cela a été décrit précédemment.

Comme cela est illustré sur la figure 4, la contre-mesure 1 poursuit alors son déploiement, la sangle 4 et l’épingle d’inhibition 6 restant accrochées au porteur 2.

Bien entendu d’autres modes de réalisation peuvent être envisagés.

Dans l’exemple de réalisation illustré sur ces figures, la bague de démarrage 3 est solidaire de la contre-mesure 1.

Mais un mode de réalisation dans lequel la bague de démarrage est amovible de la contre-mesure 1 et est par exemple reliée à la sangle 4 pour être récupérée, peut également être envisagé.

La bague de démarrage 3 peut prendre la forme d’un anneau entourant la contre-mesure 1.

Alternativement, la bague de démarrage 3 peut être constituée d’un ou plusieurs modules disposés autour de la contre-mesure 1 , associés dans un dispositif de maintien.

On conçoit alors que le système selon l'invention présente un certain nombre d’avantages dans la mesure où il permet de mettre en oeuvre des contre-mesures depuis n’importe quel porteur même si celui-ci n’est pas équipé de système de lancement spécifique pour ce type de contre-mesure.

La sécurité en particulier des opérateurs est également optimisée par exemple lors d'un largage manuel de la contre-mesure.

Le démarrage de la contre-mesure est assuré par simulation des évènements vus par la munition lorsqu’elle est tirée depuis un lanceur. Ce système permet également par exemple à un aéronef ayant des missions anti-sous-marines de déployer une contre-mesure.

Il va de soi bien entendu que d’autres modes de réalisation encore peuvent être envisagés.