Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
SYSTEM FOR TRANSPORTING INDIVIDUALS IN SEMI-TETHERED AEROSTATS, METHOD FOR CONTROLLING THIS SYSTEM AND AEROSTAT USED IN THIS SYSTEM
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/079071
Kind Code:
A1
Abstract:
System (1) for transporting individuals, comprising aerostats (21) of the semi-tethered type which are attached via tether systems to a hauling cable (2) stretched between a plurality of pylons (10, 11, 12) anchored to the ground and constituting a closed circuit, each aerostat (21) comprising at least a balloon filled with a lifting gas or else with an air reservoir for balancing if need be, and a gondola (31) designed to carry one or more passengers, this gondola (31) comprising a device for regulating its altitude with respect to the ground. Application of this semi-tethered aerostat transport system (1) to a tourist attraction circuit around a site of special interest.

Inventors:
BROCHAIN PHILIPPE (FR)
GAILLARD ERIC (FR)
Application Number:
PCT/FR2020/051911
Publication Date:
April 29, 2021
Filing Date:
October 22, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
STAR ENG (FR)
International Classes:
B64B1/52; B61B7/00; B61B11/00; B64B1/44; B64C39/02; B64F3/00
Attorney, Agent or Firm:
BREESE, Pierre (FR)
Download PDF:
Claims:
Revendications

1. Système (1) pour transporter des personnes, comprenant des aérostats (20, 21, 22) de type semi-captif relié à un point bas mobile au moyen d’un câble élévateur de longueur variable qui peut être enroulé/déroulé au moyen d’un treuil, chaque aérostat (20, 21, 22) comportant un ballon (200) rempli d’un gaz porteur et une nacelle (30, 31, 32)) prévue pour recevoir un ou plusieurs passagers, ladite nacelle (30) comprenant un dispositif (220) de réglage de l’altitude de ladite nacelle (210) par rapport au sol, caractérisé en ce que ces aérostats sont attachés via des systèmes d’attache à un câble tracteur (2) tendu entre une pluralité de pylônes (10, 11, 12) ancrés au sol et constituant un circuit fermé, , chaque système d’attache comprenant un câble élévateur (50) et un point pivot (202) assurant une connexion mécanique entre ledit système d’attache (220) et le ballon (200).

2. Système de transport (1) selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le câble tracteur (2) est entraîné par une poulie motorisée.

3. Système de transport (1) selon l’une des revendications 1 ou 2, caractérisé en ce qu’il comprend en outre une ou plusieurs plateformes d’embarquement/débarquement (4) agencées pour recevoir chaque nacelle (30, 31, 32) et permettre un embarquement/débarquement d’un ou plusieurs passagers dans ou hors de ladite nacelle (30, 31, 32).

4. Système de transport (1) selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce qu’il comprend en outre un centre (7) de contrôle des opérations réalisées au sein dudit système de transport (1).

5. Aérostat (20, 21, 22) de type semi-captif relié à un point bas mobile au moyen d’un câble élévateur de longueur variable qui peut être enroulé/déroulé au moyen d’un treuil, comprenant un ou plusieurs ballons (200) remplis d’un gaz porteur et une nacelle (30, 31, 32)) prévue pour recevoir un ou plusieurs passagers, ladite nacelle (30) comprenant un dispositif (220) de réglage de l’altitude de ladite nacelle (210) par rapport au sol, mis en œuvre dans un système de transport (1) selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce qu’il est attaché via un système (50, 60, 220) d’attache à un câble tracteur (2) tendu entre une pluralité de pylônes ancrés au sol et constituant un circuit fermé, ce système d’attache comprenant un câble élévateur (50) et un point pivot (202) assurant une connexion mécanique entre ledit système d’attache (220) et le ou les ballons (200).

6. Aérostat selon la revendication 5, caractérisé en ce qu’il met en œuvre un Segment Interface Sol/ Air comprenant une pince pour assurer la connexion mécanique de la nacelle (30) au câble tracteur (2) et un treuil pour régler la longueur du câble élévateur.

7. Aérostat (20) selon la revendication 6, caractérisé en ce que la pince de connexion (60) est débrayable.

8. Aérostat (20) selon l’une quelconque des revendications 5 à 7 , caractérisé en ce que la nacelle (30) est constituée d’une structure mécanique comportant un dispositif pour recevoir un ou plusieurs passagers.

9. Aérostat (20) selon la revendication 8, caractérisé en ce que le dispositif récepteur comprend une sellette (211) prévue pour recevoir un passager.

10. Aérostat selon la revendication 8, caractérisé en ce que le dispositif récepteur comprend une banquette prévue pour recevoir une pluralité de passagers.

11. Aérostat selon l’une quelconque des revendications 8 à 10, caractérisé en ce que la structure comprend en outre un système de contrepoids prévu pour équilibrer ladite structure.

12. Aérostat (20) selon l’une quelconque des revendications 8 à 11, caractérisé en ce que le dispositif récepteur est commandé en rotation par rapport à la nacelle (2).

13. Aérostat (20) selon l’une quelconque des revendications 5 à 12, caractérisé en que le ballon (200) comprend une ou plusieurs réservoirs prévus pour contenir un gaz porteur, ce ou ces réservoirs étant équipés de valves de remplissage ou de vidage, recouverte d’une enveloppe extérieure pour la transmission des efforts et charges.

14. Aérostat selon la revendication 13, caractérisé en ce que le ballon comprend en outre un réservoir d’air prévu pour réaliser un équilibrage dudit au moins un ballon.

15. Aérostat selon l’une des revendications 13 ou 14, caractérisé en ce que l’enveloppe extérieure est en outre pourvue de haubans dont les extrémités inférieures sont attachées à la nacelle.

16. Aérostat selon l’une quelconque des revendications 13 à 15, caractérisé en ce que l’enveloppe extérieure comprend en outre une station d’acquisition de données.

17. Aérostat selon l’une quelconque des revendications 13 à 16, caractérisé en ce que le ou les réservoirs de gaz porteur et/ou l’enveloppe extérieure sont équipés d’un fil chaud ou d’une valve de sécurité prévu(e) pour faire décroître la portance du ballon en cas d’événement le justifiant.

18. Aérostat selon l’une quelconque des revendications 5 à 17 et la revendication 4, caractérisé en ce que la nacelle comprend en outre des moyens de communication avec le centre de contrôle des opérations.

19. Procédé pour commander un système (1) pour transporter des personnes dans des aérostats (20, 21 , 22) de type semi-captif relié à un point bas mobile au moyen d’un câble élévateur de longueur variable qui peut être enroulé/déroulé au moyen d’un treuil, chaque aérostat (20, 21 , 22) comportant un ballon (200) rempli d’un gaz porteur et une nacelle (30, 31, 32)) prévue pour recevoir un ou plusieurs passagers, ladite nacelle (30) comprenant un dispositif (220) de réglage de l’altitude de ladite nacelle (210) par rapport au sol, caractérisé en ce qu’il comprend :

Une séquence de commande d’entrainement dudit câble tracteur (2), réalisée depuis un centre de contrôle des opérations (7), et

Des séquences pour régler l’altitude de chaque aérostat (20, 21, 22)

Lesdits aérostats étant attachés via des systèmes d’attache (60) à un câble tracteur (2) tendu entre une pluralité de pylônes (10, 11, 12) ancrés au sol et constituant un circuit fermé.

20. Procédé de commande selon la revendication 19, caractérisé en ce que les séquences de réglage d’altitude comprennent au moins une séquence de réglage de l’altitude d’un aérostat qui est réalisée manuellement par un passager dudit aérostat.

21. Procédé de commande selon l’une des revendications 19 ou 20, caractérisé en ce que les séquences de réglage d’altitude comprennent au moins une séquence de réglage de l’altitude d’un aérostat qui est réalisée depuis le centre de contrôle des opérations .

22. Application du système de transport par aérostats du type semi-captif (1) relié à un point bas mobile au moyen d’un câble élévateur de longueur variable qui peut être enroulé/déroulé au moyen d’un treuil selon l’une quelconque des revendications 1 à 4, pour un circuit d’attraction touristique autour ou à proximité d’un site remarquable (3), caractérisée en ce que le système de transport (1) est installé temporairement autour du site remarquable (3) et en ce que les pylônes (10, 11, 12) sont prévus pour être amovibles de leurs points d’ancrage au sol respectifs.

REVENDICATIONS MODIFIÉES reçues par le Bureau international le 31 mars 2021 (31.03.2021)

1. Système (1) pour transporter des personnes, comprenant des aérostats (20, 21, 22) de type semi-captif relié à un point bas mobile au moyen d’un câble élévateur de longueur variable qui peut être enroulé/déroulé au moyen d’un treuil, chaque aérostat (20, 21, 22) comportant un ballon (200) rempli d’un gaz porteur et une nacelle (30, 31, 32)) prévue pour recevoir un ou plusieurs passagers, ladite nacelle (30) comprenant un dispositif (220) de réglage de l’altitude de ladite nacelle (210) par rapport au sol, caractérisé en ce que ces aérostats sont attachés via des systèmes d’attache à un câble tracteur (2) entraîné par une poulie motorisée et tendu entre une pluralité de pylônes (10, 11, 12) ancrés au sol et constituant un circuit fermé, chaque système d’attache (i) permettant l’ascension et la descente du ballon (200) et (ii) comprenant un câble élévateur (50) et un point pivot (202) assurant une connexion mécanique entre ledit système d’attache (220) et le ballon (200).

2. Système de transport (1) selon la revendication précédente, caractérisé en ce qu’il comprend en outre une ou plusieurs plateformes d’embarquement/débarquement (4) agencées pour recevoir chaque nacelle (30, 31, 32) et permettre un embarquement/débarquement d’un ou plusieurs passagers dans ou hors de ladite nacelle (30, 31, 32).

3. Système de transport (1) selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce qu’il comprend en outre un centre (7) de contrôle des opérations réalisées au sein dudit système de transport (1).

4. Aérostat (20, 21, 22) de type semi-captif relié à un point bas mobile au moyen d’un câble élévateur de longueur variable qui peut être enroulé/déroulé au moyen d’un treuil, comprenant un ou plusieurs ballons (200) remplis d’un gaz porteur et une nacelle (30, 31, 32)) prévue pour recevoir un ou plusieurs passagers, ladite nacelle (30) comprenant un dispositif (220) de réglage de l’altitude de ladite nacelle (210) par rapport au sol, mis en œuvre dans un système de transport (1) selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce qu’il est attaché via un système (50, 60, 220) d’attache à un câble tracteur (2) entraîné par une poulie motorisée et tendu entre une pluralité de pylônes ancrés au sol et constituant un circuit fermé, ce système d’attache (i) permettant l’ascension et la descente du ballon (200) et (ii) comprenant un câble élévateur (50) et un point pivot (202) assurant une connexion mécanique entre ledit système d’attache (220) et le ou les ballons (200).

5. Aérostat selon la revendication précédente, caractérisé en ce qu’il met en œuvre un Segment Interface Sol/Air comprenant une pince pour assurer la connexion mécanique de la nacelle (30) au câble tracteur (2) et un treuil pour régler la longueur du câble élévateur.

6. Aérostat (20) selon la revendication précédente, caractérisé en ce que la pince de connexion (60) est débrayable.

7. Aérostat (20) selon Tune quelconque des revendications 4 à 6, caractérisé en ce que la nacelle (30) est constituée d’une structure mécanique comportant un dispositif pour recevoir un ou plusieurs passagers.

8. Aérostat (20) selon la revendication précédente, caractérisé en ce que le dispositif récepteur comprend une sellette (211) prévue pour recevoir un passager.

9. Aérostat selon la revendication 7, caractérisé en ce que le dispositif récepteur comprend une banquette prévue pour recevoir une pluralité de passagers.

10. Aérostat selon l’une quelconque des revendications 7 à 9, caractérisé en ce que la structure comprend en outre un système de contrepoids prévu pour équilibrer ladite structure.

11. Aérostat (20) selon l’une quelconque des revendications 7 à 10, caractérisé en ce que le dispositif récepteur est commandé en rotation par rapport à la nacelle (2).

12. Aérostat (20) selon l’une quelconque des revendications 4 à 11, caractérisé en que le ballon (200) comprend une ou plusieurs réservoirs prévus pour contenir un gaz porteur, ce ou ces réservoirs étant équipés de valves de remplissage ou de vidage, recouverte d’une enveloppe extérieure pour la transmission des efforts et charges.

13. Aérostat selon la revendication 12, caractérisé en ce que le ballon comprend en outre un réservoir d’air prévu pour réaliser un équilibrage dudit au moins un ballon.

14. Aérostat selon l’une des revendications 12 ou 13, caractérisé en ce que l’enveloppe extérieure est en outre pourvue de haubans dont les extrémités inférieures sont attachées à la nacelle.

15. Aérostat selon l’une quelconque des revendications 12 à 14, caractérisé en ce que l’enveloppe extérieure comprend en outre une station d’acquisition de données.

16. Aérostat selon l’une quelconque des revendications 12 à 15, caractérisé en ce que le ou les réservoirs de gaz porteur et/ou l’enveloppe extérieure sont équipés d’un fd chaud ou d’une valve de sécurité prévu(e) pour faire décroître la portance du ballon en cas d’événement le justifiant.

17. Aérostat selon l’une quelconque des revendications 4 à 16 et la revendication 3, caractérisé en ce que la nacelle comprend en outre des moyens de communication avec le centre de contrôle des opérations.

18. Procédé pour commander un système (1) pour transporter des personnes dans des aérostats (20, 21, 22) de type semi-captif relié à un point bas mobile au moyen d’un câble élévateur de longueur variable qui peut être enroulé/déroulé au moyen d’un treuil, chaque aérostat (20, 21, 22) comportant un ballon (200) rempli d’un gaz porteur et une nacelle (30, 31, 32)) prévue pour recevoir un ou plusieurs passagers, ladite nacelle (30) comprenant un dispositif (220) de réglage de l’altitude de ladite nacelle (210) par rapport au sol, caractérisé en ce qu’il comprend : une séquence de commande d’entrainement dudit câble tracteur (2), réalisée depuis un centre de contrôle des opérations (7), et des séquences pour régler l’altitude de chaque aérostat (20, 21, 22), lesdits aérostats étant attachés via des systèmes d’attache (60) à un câble tracteur (2) entraîné par une poulie motorisée et tendu entre une pluralité de pylônes (10, 11, 12) ancrés au sol et constituant un circuit fermé.

19. Procédé de commande selon la revendication précédente, caractérisé en ce que les séquences de réglage d’altitude comprennent au moins une séquence de réglage de l’altitude d’un aérostat qui est réalisée manuellement par un passager dudit aérostat.

20. Procédé de commande selon l’une des revendications 18 ou 19, caractérisé en ce que les séquences de réglage d’altitude comprennent au moins une séquence de réglage de l’altitude d’un aérostat qui est réalisée depuis le centre de contrôle des opérations.

21. Application du système de transport par aérostats du type semi-captif (1) relié à un point bas mobile au moyen d’un câble élévateur de longueur variable qui peut être enroulé/déroulé au moyen d’un treuil selon l’une quelconque des revendications 1 à 3, pour un circuit d’attraction touristique autour ou à proximité d’un site remarquable (3), caractérisée en ce que le système de transport (1) est installé temporairement autour du site remarquable (3) et en ce que les pylônes (10, 11, 12) sont prévus pour être amovibles de leurs points d’ancrage au sol respectifs.

Description:
SYSTEME POUR TRANSPORTER DES PERSONNES DANS DES AEROSTATS DE TYPE SEMI-CAPTIF, PROCEDE DE COMMANDE DE CE SYSTEME ET AEROSTAT MIS EN

ŒUVRE DANS CE SYSTEME

Domaine technique

La présente invention concerne un système pour transporter des personnes dans aérostats de type semi-captif. Elle vise également un procédé de commande et un ou plusieurs aérostats, mis en œuvre dans ce système.

On entend par aérostat semi-captif tout aérostat relié à un point bas -fixe ou mobile - au moyen d’un câble élévateur de longueur variable qui peut être enroulé/déroulé au moyen d’un treuil.

Le domaine de l'invention est plus particulièrement, mais de manière non limitative, celui des équipements à vocation touristique et de la découverte aérienne à faible altitude (moins de 100 mètres au-dessus du sol) .

État de la technique antérieure

Il existe une forte demande pour découvrir et admirer des sites remarquables, qu’ils soient naturels ou témoins architecturaux du passé tels que des forteresses, châteaux et ruines ou des villages et sites pittoresques.

Mais il arrive souvent que ces sites remarquables soient d’accès difficile parce que situés dans des zones accidentées et parfois préservées. Ces accès difficiles rendent de fait quasi impossible la visite de ces sites remarquables par des personnes à mobilité réduite.

Par ailleurs, les visiteurs de ces sites remarquables par des voies terrestres ne perçoivent qu’une partie de la beauté de ces sites qui ne pourrait être pleinement ressentie qu’en utilisant des moyens aériens tels que des hélicoptères ou des avions bien souvent interdits d’utilisation au-dessus de ces sites remarquables. Il en est de même pour l’utilisation de drones au-dessus de sites remarquables.

Il en résulte qu’il existe un réel besoin pour une nouvelle approche dans la découverte et la vision de sites remarquables, qui permette d’appréhender ces sites remarquables par d’autres points de vue que ceux que permettent des voies d’accès terrestres.

Le document US 287458 A divulgue un système d’attraction aérienne mettant en œuvre des ballons semi-captifs équipés de nacelles attachés par des câbles reliés de manière mobile à un rail en forme de T. Ce système intègre un dispositif de treuil placé dans la nacelle pour régler l’altitude des ballons. Des chariots mobiles assurent l’interface entre des câbles élévateurs et le rail, et ils sont libres en déplacement le long de ce rail.

Le document DE19646121 Al divulgue un système de transport mettant en œuvre des pylônes et des câbles d’acier, une cabine connectée à un conteneur rempli d’un gaz porteur et pourvu d’un système d’entrainement permettant son déplacement sur les câbles. Le conteneur procure une flottabilité qui vient compenser le poids de la cabine et ainsi soulager les câbles. La cabine peut être découplée du conteneur et être descendue jusqu’au sol au moyen de câbles élévateurs.

Ces systèmes de l’art antérieur ne procurent pas une solution de transport permettant d’offrir à des touristes la possibilité de se déplacer en altitude autour d’un site ou d’une attraction dans des conditions de sécurité suffisantes.

Le but de la présente invention est donc de répondre à ce besoin en proposant un système de transport de personnes souhaitant découvrir un site remarquable, avec un impact environnement qui soit bien moindre que celui induit par rutilisation de moyens aériens traditionnels.

Exposé de l’invention

Cet objectif est atteint avec un système pour transporter des personnes, comprenant des aérostats de type semi-captif relié à un point bas mobile au moyen d’un câble élévateur de longueur variable qui peut être enroulé/déroulé au moyen d’un treuil, chaque aérostat comportant un ballon rempli d’un gaz porteur et une nacelle prévue pour recevoir un ou plusieurs passagers, ladite nacelle comprenant un dispositif de réglage de l’altitude de ladite nacelle par rapport au sol, caractérisé en ce que ces aérostats sont attachés via des systèmes d’attache à un câble tracteur tendu entre une pluralité de pylônes ancrés au sol et constituant un circuit fermé, chaque système d’attache comprenant un câble élévateur et un point pivot assurant une connexion mécanique entre ledit système d’attache et le ballon.

Le câble tracteur est de préférence entraîné par une poulie de traction motorisée.

Le système de transport selon l’invention peut en outre comprendre une ou plusieurs plateformes d’embarquement/débarquement agencées pour recevoir chaque nacelle et permettre un embarquement/débarquement d’un ou plusieurs passagers dans ou hors de ladite nacelle, ainsi qu’un centre de contrôle des opérations réalisées au sein dudit système de transport.

Suivant un autre aspect de l’invention, il est proposé un aérostat de type semi-captif relié à un point bas mobile au moyen d’un câble élévateur de longueur variable qui peut être enroulé/déroulé au moyen d’un treuil, comprenant un ou plusieurs un ballons remplis d’un gaz porteur voire d’un réservoir d’air pour l’équilibrage si besoin et une nacelle prévue pour recevoir un ou plusieurs passagers, ladite nacelle comprenant un dispositif de réglage de l’altitude de ladite nacelle par rapport au sol, mis en œuvre dans un système de transport selon l’invention, caractérisé en ce qu’il est attaché via un système d’attache à un câble tracteur tendu entre une pluralité de pylônes ancrés au sol et constituant un circuit fermé, et en ce qu’il comprend au moins un ballon rempli d’un gaz porteur et une nacelle prévue pour recevoir un ou plusieurs passagers, ce système d’attache comprenant un câble élévateur et un point pivot assurant une connexion mécanique entre ledit système d’attache et le ou les ballons.

L’aérostat selon l’invention peut avantageusement mettre en œuvre un Segment Interface Sol/ Air comprenant une pince pour assurer la connexion mécanique de la nacelle au câble tracteur et un treuil pour régler la longueur du câble élévateur. Cette pince de connexion peut être débrayable. La nacelle peut être constituée d’une structure mécanique comportant un dispositif pour recevoir un ou plusieurs passagers. Ce dispositif récepteur peut comprendre une sellette prévue pour recevoir un passager, ou encore une banquette prévue pour recevoir une pluralité de passagers.

La structure mécanique peut en outre comprendre un système de contrepoids prévu pour équilibrer ladite structure. Le dispositif récepteur peut être commandé en rotation par rapport à la nacelle.

Le ballon équipant l’aérostat peut avantageusement comprendre une ou plusieurs réservoirs prévus pour contenir un gaz porteur, ce ou ces réservoirs étant équipés de valves de remplissage ou de vidage, recouverte d’une enveloppe extérieure pour la transmission des efforts et charges.

Ce ballon peut en outre comprendre un réservoir d’air prévu pour réaliser un équilibrage dudit au moins un ballon.

Le point pivot est de préférence situé au sein de la nacelle, entre sa structure et le câble élévateur de manière à assurer la connexion mécanique et physique.

La sellette ou la banquette peut être fixée à la structure de la nacelle par l’intermédiaire d’un dispositif particuliers, dispositif qui assure la fonction de rotation à 360° de la sellette ou de la banquette et donc du ou des passagers par rapport à la nacelle.

La connexion mécanique de la nacelle via le câble élévateur au câble tracteur peut comprendre une pince qui peut être débrayable.

Le ballon peut avantageusement comprendre une première enveloppe prévue pour contenir un gaz porteur, recouverte d’une seconde enveloppe.

Le ballon peut avantageusement comprendre un autre réservoir sous la forme d’une autre enveloppe de confinement, prévu pour contenir de l’air dédié à l’équilibrage si besoin, recouvert par la seconde enveloppe.

Cette seconde enveloppe peut avoir des fonctions de protection, de répartition des efforts, voire de communication et marketing. Des valves peuvent équiper des ballonnets à l’intérieur de cette seconde enveloppe.

Cette seconde enveloppe peut être en outre pourvue de haubans dont les extrémités inférieures sont attachées à la nacelle, et comprendre une station d’acquisition de données , ainsi qu’un fil chaud ou une valve de sécurité prévu(e) pour faire décroître la portance du ballon en cas d’événement le justifiant.

La nacelle comprend en outre des moyens de communication avec la station de contrôle des opérations.

Suivant encore un autre aspect de l’invention, il est proposé un procédé pour commander un système pour transporter des personnes dans des aérostats de type semi-captif attachés via des systèmes d’attache à un câble tracteur tendu entre une pluralité de pylônes ancrés au sol et constituant un circuit fermé, chaque aérostat comportant un ballon rempli d’un gaz porteur, et une nacelle prévue pour recevoir un ou plusieurs passagers, ledit procédé comprenant : Une séquence de commande d’entrainement dudit câble tracteur, réalisée depuis un centre de contrôle des opérations, et

Des séquences pour régler l’altitude de chaque aérostat.

Les séquences de réglage d’altitude peuvent comprendre au moins une séquence de réglage de l’altitude d’un aérostat qui est réalisée manuellement par un passager dudit aérostat, et au moins une séquence de réglage de l’altitude d’un aérostat qui est réalisée depuis le centre de contrôle des opérations, notamment pour la phase d’atterrissage et en cas de problème quel que soit sa nature (malaise du passager, problème technique...) du fait de l’application de procédures d’urgence.

Le système de transport par aérostats semi-captifs selon l’invention peut être avantageusement appliqué pour un circuit d’attraction touristique autour d’un site remarquable. On peut prévoir que ce système de transport soit installé temporairement autour du site remarquable et que les pylônes soient prévus pour être amovibles de leurs points d’ancrage au sol respectifs, de même que ces points d’ancrage pourront être retirés à l’issue de l’exploitation temporaire.

Description des figures

D’autres avantages et particularités de l’invention apparaîtront à la lecture de la description détaillée de mises en œuvre et de modes de réalisation nullement limitatifs, au regard de dessins annexés sur lesquels :

• Les Figures la et lb illustrent une attraction touristique mettant en œuvre un système de transport selon l’invention,

• La Figure 2 illustre les différents segments et sous-systèmes du système de transport des Figures la et 1 b,

• La Figure 3 illustre les voies de communication mises en œuvre dans le système de transport selon l’invention,

• La Figure 4 est un schéma synoptique des flux de communication entre une plateforme d’embarquement/débarquement et des opérateurs du système de transport selon l’invention,

• La Figure 5 illustre un périmètre de sécurité mis en œuvre dans un système de transport selon l’invention,

• La Figure 6 est une vue synoptique d’un exemple de réalisation d’une plateforme d’embarquement/débarquement mis en œuvre dans un système de transport selon l’invention,

• La Figure 7 est un schéma simplifié d’un exemple de réalisation d’un aérostat de type semi- captif selon l’invention,

• La Figure 8 représente un synoptique fonctionnel du Segment Interface Sol/ Air, c’est-à-dire la liaison entre le câble élévateur et le câble tracteur,

• La figure 9a représente un schéma simplifié d’un premier exemple de réalisation d’un aérostat équipé d’un réservoir d’air pour l’équilibrage et d’une nacelle pouvant accueillir 4 personnes, • La figure 9b représente un schéma d’un second exemple de réalisation d’un aérostat du type illustré par le Ligure 9a mais équipé d’un bras déporteur,

• La figure 10 représente un schéma simplifié d’un exemple de réalisation d’un système déployant plusieurs aérostats ainsi que deux plateformes d’embarquement et de débarquement (PED).

Description de modes de réalisation

Les modes de réalisation décrits ci-après n’étant nullement limitatifs, on pourra notamment considérer des variantes de l’invention ne comprenant qu’une sélection de caractéristiques décrites, par la suite isolées des autres caractéristiques décrites, si cette sélection de caractéristiques est suffisante pour conférer un avantage technique ou pour différencier l’invention par rapport à l’état de la technique antérieure. Cette sélection comprend au moins une caractéristique, de préférence fonctionnelle sans détails structurels, ou avec seulement une partie des détails structurels si cette partie uniquement est suffisante pour conférer un avantage technique ou pour différencier l’invention par rapport à l’état de la technique antérieure.

Sur les figures, un élément apparaissant sur plusieurs figures conserve la même référence.

En référence aux figures la, lb et 2, le système 1 de transport selon l’invention permet à un touriste d’effectuer le tour d’un circuit fermé 100 entourant un site remarquable 3 formé par un câble 2 tendu entre des pylônes 10, 11, 12 ancrés au sol, à bord d’une nacelle 30, 31, 32 élevée par un ballon gonflé à l’hélium et/ou hydrogène à une quarantaine de mètres de hauteur. Le touriste peut ainsi en toute sécurité se mouvoir dans la nacelle d’un aérostat de type semi-captif 20, 21, 22 au-dessus du sol et apprécier une vision panoramique et aérienne du site 3 tout en pouvant régler par lui-même son altitude par rapport au sol.

Chaque aérostat semi-captif 20, 21, 22, se rapprochant du type « Tethered Gas Balloon » (TGB), comporte ainsi un ballon 200 [figure 7], ayant par exemple un diamètre d’environ 9m. Ce ballon 200 comprend une enveloppe remplie d’un gaz porteur tel que l’hélium et/ou l’hydrogène combiné à une nacelle replaçant la gondole classique d’un ballon TGB, le tout relié par un système d’attache à un câble tracteur 2 tendu entre les pylônes 10, 11 , 12, entraîné par une poulie motorisée (non représentée) pour former le circuit fermé 100.

L’ensemble des aérostats semi-captifs 20, 21 , 22 et de leurs systèmes d’attache constitue le Segment Air AS du système de transport 1 selon l’invention, qui est équipé d’un dispositif permettant un atterrissage du segment air AS en toute sécurité.

En référence à la figure 7, le système d’attache 220 de l’aérostat 20 comprend un câble élévateur 50 et un point pivot 202 reliant mécaniquement ce système d’attache 220 à la nacelle 30. Le système d’attache 220 permet l’ascension et la descente du ballon 200.

Un système de suspension 201 permet de suspendre la nacelle 30 sous le ballon 200. La nacelle 30 est constituée d’une structure accueillant une sellette de parapente 211 pourvue d’un fauteuil 214 pour le passager, équipée ou non d’un système 213 de rotation à 360° pour cette sellette 211, et d’une baie avionique 212 avec son rack d’alimentation. La nacelle 30 peut également comprendre une caméra (non représentée) pointée vers l’enveloppe du ballon, une caméra 360° filmant l’évolution azimutale de la promenade aérienne, ainsi qu’une caméra orientée vers le passager pour collecter ses sensations et expressions faciales.

On peut aussi prévoir, en référence à la figure 9a, un aérostat semi-captif 23 dont la nacelle 33 est équipée d’une banquette 330 offrant quatre places. Cette nacelle 33 est d’une part reliée au câble élévateur 53 et d’autre part à un ballon 230 via un câble de suspension 238 et un système de suspension 236 et des haubans 235. Le ballon 230 comporte une enveloppe extérieure 230 ayant un pôle nord 231 et un pôle sud 232 et contenant un sac rempli d’hélium 233 et un ballast d’air 234.

Dans un autre mode de réalisation illustré par la figure 9b, l’aérostat semi-captif 24 comprend une structure de ballon sensiblement identique à celle de l’aérostat 23 de la figure 9a, à la différence que son système de suspension 236 est pourvu d’un bras déporteur 237 à l’extrémité duquel est fixé le câble élévateur 53. Ce bras déporteur 237 a pour fonction d’éviter que le câble élévateur 53 entre en contact avec la nacelle 33 notamment dans une situation d’inclinaison du câble élévateur due au vent.

Il est à noter que cette configuration particulière du ballon peut être indifféremment mise en œuvre dans un aérostat équipé d’une nacelle comportant une sellette (figure 7) ou une banquette (figure 9).

La durée de vol du système 1 de transport selon l’invention est de plusieurs minutes, offrant le temps nécessaire au passager de profiter pleinement de son expérience et du point de vue ainsi offert.

La vitesse de cheminement du câble tracteur 2 est comprise dans une fourchette entre lm/s et 3 m/s, avec une vitesse maximum3 m s qui doit être déterminée par la sensibilité au vent du système de transport selon l’invention ainsi que par la longueur (développé) du circuit.

En référence à la figure 2, le système 1 de transport selon l’invention comprend, outre le Segment Air AS , un Segment Sol GS , un Segment Logistique Sol LS et un Segment Interface Sol/ Air IS assurant la liaison entre le Segment Sol et le câble tracteur 2.

Le Segment Sol GS est constitué du circuit fermé 100, des pylônes 10, 11, 12 équipés de poulies (non représentées) prévues pour recevoir le câble tracteur 2, d’une plateforme 4 de départ/arrivée pour gérer l’embarquement/débarquement sécurisé des passagers, d’un Centre 7 de Contrôle des Opérations (CCO), et d’un compartiment moteur (non représenté) assurant le déplacement du câble tracteur 2 autour des différents pylônes du parcours de promenade.

Le Segment Interface Sol/ Air, qui assure l’interface entre le Segment Air AS et le Segment Sol GS du système 1 de transport selon l’invention, inclut une connexion de type pince 60 (débrayable ou non) en référence à la figure 8 , et un certain nombre d ’ équipements (treuil 221 , contrepoids , batteries 222... ) assurant la liaison entre le câble élévateur 50 et le câble tracteur 2. La pince 60 est également équipée d’un capteur (non représenté) assurant la bonne préhension sur le câble tracteur 2. Dans un autre exemple de réalisation d’un système selon l’invention illustré par la figure 10 qui comprend des références communes avec la figure 2, le système de transport 1 ’ comprend dans un circuit fermé 100’ réalisé par un câble tracteur 2 tendu entre un ensemble de pylônes 110-113, deux aérostats 23,24 reliés au câble tracteur 2 via des pinces de fixation 63,64, deux plateformes d’embarquement et de débarquement 4.1,4.2, et deux centres de contrôle des opérations 7.1,7.2. Chaque aérostat 23,24 est équipé d’une banquette 33,34.

En référence à la figure 8, la pince débrayable 60 est prévue pour enserrer le câble tracteur 2 de façon à relier mécaniquement le câble élévateur 50 inséré partiellement dans une structure de passage 62 à ce câble tracteur 2. Le câble élévateur a l’une de ses extrémités fixées au treuil motorisé 221 qui est commandé via une électronique de commande moteur et de transmission (émission/réception) 63 sans fil.

Le ballon 200 est constitué d’un ou plusieurs réservoirs, de type chambre à gaz, accueillant le gaz porteur, d’un réservoir de type chambre à air pour l’équilibrage, le tout recouvert d’une enveloppe extérieure. Ces réservoirs sont équipés de valves de remplissage ou de vidage et d’un ensemble de capteurs, d’une station d’acquisition ainsi que d’un fil chaud ou d’une valve de sécurité. L’enveloppe extérieure est équipée de haubans, assurant d’une part sa liaison avec la nacelle et d’autre part, l’arrimage du ballon au sol en fonction des conditions météorologiques.

Les valves de remplissage et de vidage sont situées sur des réservoirs type chambre à gaz, le gaz pouvant être de l’Hélium, de l’air mais également de l’hydrogène. L’enveloppe extérieure est équipée d’un fil chaud.

Le Centre de Contrôle des Opérations CCO 7, adossé à la plateforme PED 4, assure la gestion de l’ensemble des fonctions du système 1 de transport selon l’invention : installation des passagers, départ du circuit, vitesse de parcours et gestion de la motorisation associée, montée et descente du segment Air AS lors de la procédure d’atterrissage et en application de procédures d’urgence, communication avec les passagers, fin de circuit, gestion des conditions climatiques et aérologiques, ainsi que toutes les procédures d’urgence et de sécurité.

Les pylônes 10, 11, 12 permettent l’implantation, la configuration et le développé du circuit de promenade, la hauteur de ces pylônes variant entre 1 ,5 et 3 mètres. Ces pylônes intègrent les différentes poulies horizontales assurant le guidage et permettant la circulation du câble tracteur 2 tout au long du parcours.

Le segment Sol GS comprend aussi une baie Energie (non représentée) fournissant le courant et la puissance pour les différents éléments du système de transport 1. Il peut s’agir soit d’un ensemble de connexions électriques à un point de raccordement présent sur le site (puissance et tension à définir), soit d’un rack de batteries. D’autres systèmes d’énergie (panneaux solaires, groupes électrogènes, piles à combustibles...) peuvent être envisagées pour la fourniture d’énergie électrique au système de transport 1 selon l’invention. Le déplacement du câble tracteur 2 peut être géré de deux façons :

Défilement continu du câble tracteur 2 et mise en œuvre d’une pince débrayable entre le câble élévateur 50 et le câble tracteur 2,

Marche/arrêt du câble tracteur 2 sans pince débrayable, selon le principe opératoire d’une attraction foraine de type Grande Roue : le système procède à un arrêt complet ou à un ralentissement suffisant pour permettre le débarquement et l’embarquement.

Le réglage de l’altitude de chaque aérostat 20 met en œuvre la baie avionique 212 accessible au passager de la nacelle 30, le treuil motorisé 221 embarqué dans le système d’attache 220 au niveau du Segment Interface Sol/ Air et le câble élévateur 50.

La baie avionique 212 inclut une station énergétique, une station de télétransmission radio et un automate de télécommande du treuil 221 , une unité de stockage d’énergie 222 ainsi qu’un système de visualisation à destination du passager sous la forme d’une tablette (non représentée), lui affichant les différentes informations du vol (vitesse, cap, altitude...).

La fonction d’équilibrage de l’aérostat semi-captif en fonction du poids et des conditions atmosphériques est assurée par un réservoir d’air au sein du ballon, œuvrant comme un ballast.

Le système 1 de transport selon l’invention comprend en outre, en référence aux figures 3 et 4, un ensemble de dispositifs de radiocommunication :

Une communication radio 200, 40 entre le passager embarqué (PME : Pilote Manuel Embarqué) dans la nacelle 30 de l’aérostat 20, et le Centre de Contrôle des Opérations 7, établie de manière permanente dès que le passager prend place dans le Segment Air AS (avant le décollage), et jusqu’à ce que ce même passager débarque complètement du Segment Air AS; cette communication doit rester établie même après l’atterrissage si le passager reste à bord ;

Une communication ponctuelle 40, 80 entre le Centre de Contrôle des Opérations 7 et un contrôleur du trafic aérien (CTA) dans un centre de contrôle du trafic aérien CCT A 8 dont dépend le site opérationnel du système de transport 1 , permettant une information bilatérale sur les conditions particulières du trafic aérien aux alentours du site d’exploitation ;

Une communication radio entre le Centre de Contrôle des Opérations 7 et différents personnels techniques au sol (PTCS : Personnels Techniques du Circuit Sol), en charge de relayer leurs observations sur le développé du parcours. En effet, étant données la taille et la longueur au sol du circuit, il se peut qu’une observation directe à partir du Centre de Contrôle des Opération 7 soit difficile voire impossible ;

Une communication ponctuelle (type réseau cellulaire GSM) vers des services météorologiques ainsi qu’avec différents services de secours si besoin. Ce système permet également l’établissement d’un lien internet mobile permanent sur le site du système de transport 1.

Du fait de la taille des ballons (un diamètre d’environ 9 mètres pour une version monoplace et de 12 mètres pour une version quadriplace ), le système de transport 1 présente une prise au vent conséquente, qui entraîne une incidence sur la prise d’angle des aérostats 20, 21, 23. La projection de cet angle et de la longueur des câbles élévateurs 50, 51, 52 est utilisée pour déterminer quel sera l’impact au sol et plus particulièrement de la zone de sécurité 13 à mettre en œuvre, en référence à la figure 5 Pour rappel, la zone de sécurité se définit comme l’espace d’exclusion de tout obstacle ou de toute personne (à l’exception des personnels habilités (PSD : Personnels Superviseurs à Distance, PTS : Personnels Techniques au Sol et PTCS)) pendant les évolutions du système de transport 1 selon l’invention.

La hauteur des pylônes 10, 11, 12 et du câble tracteur 2 est déterminée de façon à faciliter toutes les tâches de manutention et de favoriser une accessibilité aisée. La plateforme d’embarquement/débarquement 4 est surélevée d’une hauteur d’environ 50 centimètres par rapport à la hauteur du câble tracteur 2.

En référence à la figure 6, la plateforme d’embarquement/débarquement 4 comprend, de part et d’autre du câble tracteur 2, deux plans 41, 42 équipés chacun d’un escalier d’accès 410, 420, d’un guide 413, 414 d’arrivée des nacelles et de deux crochets d’amarrage 411 ,412 ;421 ,422 d’une nacelle

30, 31 , 32. Une passerelle amovible 43 est prévue pour passer d’un plan à l’autre. Le plan 42 reçoit le Centre de Contrôle des Opérations 7.

Bien sûr, l’invention n’est pas limitée aux exemples qui viennent d’être décrits et de nombreux aménagements peuvent être apportés à ces exemples sans sortir du cadre de l’invention. De plus, les différentes caractéristiques, formes, variantes et modes de réalisation de l’invention peuvent être associés les uns avec les autres selon diverses combinaisons dans la mesure où ils ne sont pas incompatibles ou exclusifs les uns des autres.

En particulier, le nombre de pylônes mis en œuvre dans un système de transport selon l’invention n’est bien sûr pas limité à celui qui vient d’être décrit. Il en est de même pour le nombre d’aérostats équipant ce système de transport. Par ailleurs, le nombre de places prévues dans les banquettes équipant des aérostats selon l’invention n’est pas limité à l’exemple de réalisation. Il en est de même pour le nombre de ballons équipant un même aérostat.