Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE FOR CONTROLLING THE COMPRESSION RATIO OF AN ENGINE WITH VARIABLE COMPRESSION RATIO COMPRISING A TWO-WAY SOLENOID VALVE HAVING CONTROLLED PERMANENT LEAKAGE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/158540
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a device for controlling the compression ratio of an engine with variable compression ratio, comprising an actuating cylinder comprising a piston (111) defining two chambers (112, 113) intended for receiving a pressurised fluid supplied by a pressure accumulator (33), a first fluid circuit (31A, 32A) connecting the upper chamber to the accumulator and comprising a first valve assembly (2A), and a second fluid circuit (31B, 32B) connecting the lower chamber to the accumulator (33) and comprising a second valve assembly (2B), characterised in that the first and/or second fluid circuit(s) at least include a calibrated fluid leakage opening.

Inventors:
BIGOT, Sylvain (7 rue Justin Blanc, Pau, 64000, FR)
TEYSSIER, Benjamin (14 rue des carrières, Serezin du Rhone, 69360, FR)
BESSON, François (5 impasse d'Alembert, Meyzieu, 69330, FR)
Application Number:
FR2018/050470
Publication Date:
September 07, 2018
Filing Date:
February 28, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
MCE 5 DEVELOPMENT (10 place Charles Beraudier, Immeuble l'Orient, Lyon, 69003, FR)
RABHI, Vianney (14 quai de Serbie, Lyon, Lyon, 69006, FR)
International Classes:
F02D15/00; F16K11/16
Domestic Patent References:
WO2016097546A12016-06-23
WO2008148948A22008-12-11
WO2016097546A12016-06-23
WO2008148948A22008-12-11
Foreign References:
DE102005043726A12006-09-21
EP0893635A11999-01-27
DE1102513B1961-03-16
Attorney, Agent or Firm:
BREESE, Pierre (IP TRUST, 2 rue de Clichy, Paris, 75009, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

Dispositif pour piloter le taux de compression d'un moteur à rapport volumétrique variable, comprenant un vérin de commande (110) comprenant un piston (111) délimitant deux chambres (112, 113) destinées à recevoir un fluide sous pression, un accumulateur de pression (33) délivrant le fluide sous pression, un premier circuit fluidique (31A, 32A) reliant la chambre supérieure (113) à l'accumulateur et comprenant un premier ensemble de vanne (2 A) apte à commander l'écoulement du fluide dans ledit premier circuit fluidique, un deuxième circuit fluidique (31B, 32B) reliant la chambre inférieure (112) à l'accumulateur (33) et comprenant un deuxième ensemble de vanne (2B) apte à commander l'écoulement d'un fluide dans ledit deuxième circuit fluidique, caractérisé en ce que le premier et/ou le deuxième circuit(s) fluidique(s) au moins comporte(nt) au moins une ouverture de fuite (61) calibrée du fluide.

Dispositif pour piloter le taux de compression selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le premier et/ou le deuxième circuit(s) fluidique(s) (31 A, 32A, 31B, 32B) comporte(nt) un conduit de dérivation (50) arrangé pour raccorder l'une des chambres (112, 113) à l'accumulateur (33) et comprenant un clapet anti-retour (51) bloquant l'écoulement du fluide en provenance de la chambre vers l'accumulateur, ledit conduit de dérivation (50) étant monté en parallèle de l'ensemble de vanne associé et en parallèle de l'ouverture de fuite lorsque le premier et/ou le deuxième circuit(s) fluidique(s) (31 A, 32A, 31B, 32B) comporte une telle ouverture.

Dispositif pour piloter le taux de compression selon la revendication 1 ou la revendication 2, caractérisé en ce que l'ouverture de fuite (61) est calibrée pour permettre de réduire la pression présente dans le vérin de commande en cas de montée en température alors que le moteur est arrêté.

Dispositif pour piloter le taux de compression selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'ouverture de fuite (61) est calibrée pour permettre de réduire la pression en évacuant un volume de fluide compris entre 10 et 30 cc/min sous 240 bars de Dp à 100°C.

5. Dispositif pour piloter le taux de compression selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'ouverture de fuite (61) consiste en au moins un orifice calibré ménagé dans la paroi d'un conduit, dit conduit de fuite (60), lequel est monté en dérivation dans le ou lesdits conduit(s) fluidique(s) (31A, 32A, 31B, 32B).

6. Dispositif pour piloter le taux de compression selon la revendication précédente, caractérisé en ce que le conduit de fuite (60) est arrangé pour former un circuit parallèle au circuit fluidique (31A, 32A, 31B, 32B) de la chambre auquel le conduit de fuite est raccordé.

7. Dispositif pour piloter le taux de compression selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'ouverture de fuite (61) est ménagée au niveau du ou des clapet(s) de l'ensemble de vanne associé.

8. Dispositif pour piloter le taux de compression selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que chaque circuit fluidique (31 A, 32A, 31B, 32B) comporte un conduit de fuite.

9. Dispositif pour piloter le taux de compression selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le premier ensemble de vanne (2A) et le deuxième ensemble de vanne (2B) sont reliées à l'accumulateur (33) par un conduit commun (34).

10. Dispositif pour piloter le taux de compression selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que en ce que les premier et deuxième circuits fluidiques (31 A, 32A, 31B, 32B) et les premier et deuxième ensembles de vanne (2A, 2B) sont arrangées avec un actionneur magnétique (8) pour former une électrovanne (1) permettant une ouverture et une fermeture simultanée des chambres supérieure et inférieure auxquelles Γ électrovanne (1) est raccordée.

11. Electrovanne (1) comprenant deux ensembles de vanne (2A, 2B) destinée à commander chacune l'écoulement d'un fluide délivré sous pression par un accumulateur de pression, chaque ensemble de vanne (2A, 2B) comportant un corps de vanne comprenant un canal (30A, 30B) longitudinal d'axe AA communiquant avec au moins deux circuits fluidiques (31 A, 32A, 31B, 32B) et un arrangement formant soupape comprenant un piston (4A, 4B) monté mobile à l'intérieur du canal (30 A, 30B) entre une position d'ouverture des circuits fluidiques (31 A, 32A, 31B, 32B) pour permettre le passage du fluide d'un circuit fluidique à l'autre et une position de fermeture des circuits fluidiques (31 A, 32A, 31B, 32B) l'un par rapport à l'autre, ledit piston (4A, 4B) comprenant une portion d'extrémité magnétisable (40A, 40B) et une extrémité, opposée à la portion d'extrémité magnétisable (40 A, 40B), formant un clapet apte à s'appuyer contre un siège (13A, 13B) pour provoquer la position de fermeture, et un actionneur électromagnétique (5) unique apte à commander de manière simultanée le déplacement du piston (4A, 4B) de chaque ensemble de vanne dans la position d'ouverture des circuits fluidiques (31 A, 32A, 31B, 32B), l'actionneur, interposé entre les deux ensembles de vannes, comportant une bobine électromagnétique (6) présentant un alésage de bobine logeant une cible magnétisable (8) fixe s 'étendant en vis-à-vis des portions d'extrémité magnétisables (40A, 40B) des pistons (4A, 4B) de chaque ensemble de vanne (2A, 2B), caractérisé en ce que le premier et/ou le deuxième circuit(s) fluidique(s) au moins comporte une ouverture de fuite calibrée du fluide.

12. Electrovanne (1) selon la revendication 11 , caractérisée en ce que le premier et/ou le deuxième circuit(s) fluidique(s) comporte(nt) un conduit de dérivation (50) comprenant un clapet anti-retour (51) bloquant l'écoulement du fluide en direction de l'accumulateur, ledit conduit de dérivation (50) étant monté en parallèle de l'ensemble de vanne associé et en parallèle de l'ouverture de fuite lorsque le premier et/ou le deuxième circuit(s) fluidique(s) (31 A, 32A, 31B, 32B) comporte une telle ouverture.

13. Moteur à rapport volumétrique variable comprenant un dispositif pour piloter le taux de compression selon l'une quelconque des revendications 1 à 10.

Description:
DISPOSITIF POUR PILOTER LE TAUX DE COMPRESSION D'UN MOTEUR A RAPPORT VOLUMETRIQUE VARIABLE COMPRENANT UNE ELECTROVANNE A DOUBLE SENS PRESENTANT UNE FUITE PERMANENTE MAITRISEE DOMAINE TECHNIQUE DE L'INVENTION

[001] L'invention concerne un dispositif pour piloter le taux de compression d'un moteur à rapport volumé trique variable, comprenant un vérin de commande comprenant un piston délimitant deux chambres destinées à recevoir un fluide sous pression, un accumulateur délivrant un fluide sous pression aux deux chambres via respectivement deux circuits fluidiques distincts, chaque circuits fluidiques comprenant un ensemble d' électrovanne.

[002] L'invention concerne également un moteur à rapport volumétrique variable comprenant un tel dispositif ainsi qu'une électrovanne destinée à la mise en œuvre d'un tel dispositif. ETAT DE LA TECHNIQUE

[003] L'arrêt d'un moteur thermique entraine l'arrêt du refroidissement de celui-ci alors que la température de certaines parties du moteur continue d'augmenter. C'est le cas par exemple de l'huile emprisonnée dans une des chambres du vérin de commande d'un moteur à rapport volumétrique variable du type de celui décrit dans la demande WO2016/097546 et dont l'actionneur est illustré sur la figure 1. La dilation thermique induit alors une montée en pression de la chambre dans laquelle l'huile est emprisonnée, dépendant de la différence entre la température initiale et la température finale. Lorsque cette pression dépasse la pression maximale en service liée à la reprise des efforts de combustion, la chambre contenant l'huile peut être conduite à la rupture. [004] Afin de palier ce problème, la solution usuelle mise en œuvre est l'installation d'un clapet de décharge taré en chambre inférieure de sorte à évacuer le surplus de pression. Cette solution ne fonctionne cependant que lorsque le vérin n'est pas en butée inférieure. En outre, une telle solution reste très intrusive sur la conception de la chambre inférieure.

[005] L'invention vise à remédier à ces problèmes en proposant un dispositif de pilotage de taux de compression pour un moteur à rapport volumétrique variable permettant de s'affranchir des effets liés à la montée en température après arrêt du moteur. OBJET DE L'INVENTION

[006] A cet effet, et selon un premier aspect, l'invention propose un dispositif pour piloter le taux de compression d'un moteur à rapport volumétrique variable, comprenant un vérin de commande comprenant un piston délimitant deux chambres destinées à recevoir un fluide sous pression, un accumulateur de pression délivrant le fluide sous pression, un premier circuit fluidique reliant la chambre supérieure à l'accumulateur et comprenant un premier ensemble de vanne apte à commander l'écoulement du fluide dans ledit premier circuit fluidique, un deuxième circuit fluidique reliant la chambre inférieure à l'accumulateur et comprenant un deuxième ensemble de vanne apte à commander l'écoulement d'un fluide dans ledit deuxième circuit fluidique, ledit dispositif étant remarquable en ce que le premier et/ou le deuxième circuit(s) fluidique(s) au moins comporte(nt) au moins une ouverture de fuite calibrée du fluide.

[007] La présence d'une ouverture de fuite permet ainsi de créer une fuite permanente du fluide assurant l'évacuation de la pression lors de la montée en température du fluide alors même que le moteur est arrêté. [008] De préférence, le premier et/ou le deuxième circuit(s) fluidique(s) comporte(nt) un conduit de dérivation, arrangé pour raccorder l'une des chambres à l'accumulateur, comprenant un clapet anti-retour bloquant l'écoulement du fluide en provenance de la chambre vers l'accumulateur, ledit conduit de dérivation étant monté en parallèle d'une part de l'ensemble de vanne associé et d'autre part de l'ouverture de fuite lorsque le circuit fluidique comporte une telle ouverture. La présence d'un circuit de dérivation comprenant un clapet anti-retour en parallèle de l'ouverture de fuite a pour avantage de créer une fuite permanente maîtrisée du fluide tout en évitant toute dérive de la pression moyenne des chambres.

[009] Avantageusement, l'ouverture de fuite est calibrée pour permettre de réduire la pression présente dans le vérin de commande en cas de montée en température alors que le moteur est arrêté.

[0010] Avantageusement, l'ouverture de fuite est calibrée pour permettre de réduire la pression en évacuant un volume de fluide compris entre 10 et 30 cc/min sous 240 bars de Dp à 100°C, et de préférence de 20 cc/min sous 240 bars de Dp à 100°C.

[0011] Selon une première configuration, l'ouverture de fuite consiste en au moins un orifice calibré ménagé dans la paroi d'un conduit dit conduit de fuite lequel est monté en dérivation dans le ou lesdits conduit(s) fluidique(s).

[0012] Avantageusement, le conduit de fuite est arrangé pour former un circuit parallèle au circuit fluidique de la chambre auquel le conduit de fuite est raccordé.

[0013] Selon une autre configuration et en complément ou en remplacement de l'orifice calibré décrit précédemment, il peut être prévu que l'ouverture de fuite est ménagée au niveau du ou des clapet(s) de l'ensemble de vanne associé.

[0014] Avantageusement, le conduit de dérivation est arrangé pour réaliser un circuit parallèle au circuit fluidique de la chambre auquel le conduit de dérivation est raccordé.

[0015] Avantageusement, le conduit de dérivation est arrangé pour raccorder la chambre inférieure à l'accumulateur.

[0016] Selon une configuration avantageuse, chaque circuit fluidique comporte un conduit de fuite. [0017] Avantageusement, le premier ensemble de vanne et le deuxième ensemble de vanne sont reliés à l'accumulateur par un conduit commun.

[0018] Avantageusement, les premier et deuxième circuits fluidiques et les premier et deuxième ensembles de vanne sont arrangés avec un actionneur magnétique pour former une électrovanne permettant une ouverture et une fermeture simultanée des chambres supérieure et inférieure auxquelles Γ électrovanne est raccordée.

[0019] Selon un autre aspect, l'invention concerne une électrovanne comprenant deux ensembles de vanne destinées à commander chacune l'écoulement d'un fluide délivré sous pression par un accumulateur de pression, chaque ensemble de vanne comportant un corps de vanne comprenant un canal longitudinal d'axe A A communiquant avec au moins deux circuits fluidiques et un arrangement formant soupape comprenant un piston monté mobile à l'intérieur du canal entre une position d'ouverture des circuits fluidiques pour permettre le passage du fluide d'un circuit fluidique à l'autre et une position de fermeture des circuits fluidiques l'un par rapport à l'autre, ledit piston comprenant une portion d'extrémité magnétisable et une extrémité, opposée à la portion d'extrémité magnétisable, formant un clapet apte à s'appuyer contre un siège pour provoquer la position de fermeture, et un actionneur électromagnétique unique apte à commander de manière simultanée le déplacement du piston de chaque ensemble de vanne dans la position d'ouverture des circuits fluidiques, Γ actionneur, interposé entre les deux ensembles de vannes, comportant une bobine électromagnétique présentant un alésage de bobine logeant une cible magnétisable fixe s'étendant en vis-à-vis des portions d'extrémité magnétisables des pistons de chaque ensemble de vanne, Γ électrovanne étant remarquable en ce que le premier et/ou le deuxième circuit(s) fluidique(s) au moins comporte(nt) au moins une ouverture de fuite calibrée du fluide.

[0020] Selon d'autres caractéristiques avantageuses et non limitatives de Γ électrovanne, prises seules ou selon toutes combinaisons techniquement réalisables : - le premier et/ou le deuxième circuit(s) fluidique(s) comporte(nt) un conduit de dérivation, comprenant un clapet anti-retour bloquant l'écoulement du fluide en direction de l'accumulateur, ledit conduit de dérivation étant monté en parallèle d'une part de l'ensemble de vanne associé et d'autre part de l'ouverture de fuite lorsque le circuit fluidique comporte une telle ouverture. La présence combinée d'un circuit de dérivation en parallèle d'une fuite permanente maîtrisée a pour avantage ainsi de réduire la précision de pièces à usiner et donc de réduire les coûts de fabrication. Cela a également pour avantage d'augmenter la tolérance à l'usure par compensation des fuites. Cela permet également de réduire le nombre de pièces et de réduire la cavitation en chambre inférieure d'un vérin de commande auquel l'électrovanne est raccordée.

- l'ouverture de fuite est calibrée pour permettre de réduire la pression en évacuant un volume de fluide compris entre 10 et 30 cc/min sous 240 bars de Dp à 100°C, et de préférence de 20 cc/min sous 240 bars de Dp à 100°C. - l'ouverture de fuite consiste en au moins un orifice calibré ménagé dans la paroi d'un conduit dit conduit de fuite lequel est monté en dérivation dans le ou lesdits conduit(s) fluidique(s).

- le conduit de fuite est arrangé pour former un circuit parallèle au circuit fluidique de la chambre auquel le conduit de fuite est raccordé.

- l'ouverture de fuite est ménagée au niveau du ou des clapet(s) de l'ensemble de vanne associé.

- chaque circuit fluidique comporte un conduit de fuite.

- le premier ensemble de vanne et le deuxième ensemble de vanne sont reliés à Γ accumulateur par un conduit commun .

- l'ouverture de fuite calibrée peut résulter d'une ouverture périodique programmée des ensembles de vannes.

Et lorsque Γ électrovanne est raccordée à un vérin de commande comprenant deux chambres délimitées par un piston :

- l'ouverture de fuite est calibrée pour permettre de réduire la pression présente dans le vérin de commande en cas de montée en température alors que le moteur est arrêté.

- le conduit de dérivation est arrangé pour réaliser un circuit parallèle au circuit fluidique de la chambre auquel le conduit de dérivation est raccordé.

- le conduit de dérivation est arrangé pour raccorder la chambre inférieure à l'accumulateur.

- les premier et deuxième circuits fluidiques et les premier et deuxième ensembles de vanne sont arrangés avec un actionneur magnétique pour former une électrovanne permettant une ouverture et une fermeture simultanée des chambres supérieure et inférieure auxquelles Γ électrovanne est raccordée. [0021] L'invention concerne également un moteur à rapport volumétrique variable comprenant un dispositif pour piloter le taux de compression tel que décrit précédemment.

BREVE DESCRIPTION DES FIGURES

[0022] D'autres objets et avantages de l'invention apparaîtront au cours de la description qui suit, faite en référence aux dessins annexés, dans lesquels : - la figure 1 représente une vue schématique d'un dispositif de pilotage de taux de compression de l'art antérieur mis en œuvre pour piloter le taux de compression d'un moteur à rapport volumétrique variable ;

- la figure 2 représente une schématisation d'un dispositif de pilotage de taux de compression selon l'invention. [0023] Pour plus de clarté, les éléments identiques ou similaires des différents modes de réalisation sont repérés par des signes de référence identiques sur l'ensemble des figures.

DESCRIPTION DETAILLEE DES FIGURES

[0024] En relation avec la figure 2, il est décrit un dispositif de pilotage de taux de compression destiné à être mis en œuvre pour piloter le taux de compression d'un moteur à rapport volumétrique variable du type par exemple de celui décrit dans la demande WO2008/148948.

[0025] Le dispositif de pilotage de taux de compression comprend un vérin de commande 110 comprenant un piston délimitant deux chambres, une chambre dite supérieure 113 et une chambre dite inférieure 112, destinées à être alimentées en fluide hydraulique sous pression, en l'espèce de l'huile, en provenance d'un accumulateur de pression 33. Pour ce faire, un premier circuit fluidique 31 A, 32A reliant la chambre supérieure à l'accumulateur et comprenant un premier ensemble de vanne 4A, un deuxième circuit fluidique 31B, 32B reliant la chambre inférieure à l'accumulateur et comprenant un deuxième ensemble de vanne 4B.

[0026] Selon un exemple de réalisation particulier, les deux circuits fluidiques et les deux ensembles de vanne sont arrangés avec un actionneur magnétique pour former une électrovanne 1 du type de celle décrite dans la demande WO2016/097546, et illustrée sur la figure 1 , permettant l'ouverture et la fermeture simultanée des chambres supérieure et inférieure.

[0027] L' électrovanne 1 ne sera pas décrite ci-après en détail. Elle reprend cependant l'ensemble des caractéristiques de l'électrovanne décrite dans la demande susvisée. De manière générale cependant, l'électrovanne 1 comprend deux ensembles de vanne 2A, 2B de commande de l'écoulement d'un fluide et un actionneur 5 électromagnétique unique interposé entre les deux ensembles de vannes.

[0028] Chaque ensemble de vanne 2A, 2B comporte un corps de vanne comprenant un canal 30 A, 30B longitudinal d'axe A A communiquant avec au moins deux conduits fluidiques 31 A, 32A, 31B, 32B. Les canaux 30A, 30B sont débouchant du côté de Γ actionneur 5 et fermés du côté opposé à Γ actionneur. Les conduits fluidiques 31 A, 32A, 31B, 32B sont ménagés sur les parois latérales des canaux 30 A, 30B. Le conduit fluidique 31 A de l'électrovanne 1 est relié à la chambre supérieure 113 du vérin de commande tandis que le conduit fluidique 31B est relié à la chambre inférieure 112 du vérin de commande. Le canal 32A est relié quant à lui à l'accumulateur de pression 33, tandis que le conduit 32B est fermé en extrémité. Afin d'assurer le passage du fluide de la chambre inférieure 112 à la chambre supérieure 113 du vérin de commande et inversement, les conduits fluidiques 32A, 32B sont reliés entre eux par un canal commun 34. [0029] Chaque ensemble de vanne comprend en outre un arrangement formant soupape. L'arrangement formant soupape comprend un piston 4A, 4B présentant un corps tubulaire monté mobile à l'intérieur du canal 30A, 30B entre une position d'ouverture des conduits fluidiques 31A, 32A, 31B, 32B pour permettre le passage du fluide d'un conduit fluidique à l'autre et une position de fermeture des conduits fluidiques 31 A, 32A, 31B, 32B l'un par rapport à l'autre. Plus particulièrement, chaque piston 4A, 4B présente une extrémité 41 A, 41B apte à s'appuyer contre un siège 13 A, 13B ménagé au niveau de l'extrémité du canal 30 A, 30B associé la plus éloignée de Γ actionneur 5 (i.e. au niveau de l'extrémité fermée du canal), et ainsi fermer les conduits fluidiques. L'extrémité 41 A, 41B forme ainsi un clapet. On parlera par la suite de clapets pilotés. Une ouverture et des orifices sont ménagés respectivement au niveau de l'extrémité 41 A, 41B et du corps tubulaire des pistons 4A, 4B pour permettre le passage du fluide à l'intérieur de ces derniers. Les conduits fluidiques 31 A, 31B sont arrangés pour déboucher dans les canaux 30A, 30B en vis-à-vis de la portion de paroi du piston pourvue des orifices tandis que les conduits fluidiques 32A, 32B sont arrangés pour déboucher dans les canaux 30 A, 30B à proximité de l'extrémité fermée du canal correspondant.

[0030] L' actionneur électromagnétique 5 comprend une bobine électromagnétique 6 cylindrique présentant un alésage de bobine et une pièce constituant une cible magnétisable 8, avantageusement en alliage magnétisable ferreux, comme par exemple un alliage fer/cobalt, un alliage fer/silicium ou autres, montée fixe dans ledit alésage. Lorsque chaque piston se déplace sous la commande de actionneur électromagnétique pour passer de la position de fermeture des conduits fluidiques à la position d'ouverture desdits conduits fluidiques, chaque piston 4A, 4B se déplace dans le canal correspondant en direction de la pièce cible pour venir en butée contre la face d'extrémité correspondante de la pièce cible 8.

[0031] L' électrovanne 1 constitue ainsi une électrovanne à double sens assurant l'ouverture ou la fermeture du circuit fluidique des deux ensembles de vanne 2A, 2B par déplacement simultané des deux pistons 4A, 4B sous l'impulsion du champ magnétique créé dans la bobine 6. Le chemin 36 du fluide est similaire à celui d'un dispositif de pilotage tel qu'illustré sur la figure 1. Le pilotage du taux de compression du moteur s'effectue par le biais de la commande du passage du fluide sous pression d'une chambre à l'autre du vérin de commande 110, et inversement à l'aide de l'électrovanne 1.

[0032] Afin de permettre de réduire la pression lors de la montée en température alors que le moteur est arrêté, il est prévu d'équiper l'électrovanne 1 d'au moins une ouverture de fuite.

[0033] Dans la schématisation du dispositif de pilotage de taux de compression illustrée sur la figure 2, l'ouverture de fuite 61 est ménagée au niveau de deux conduits additionnels, désignés par la suite de conduits de fuite 60, lesquels constituent respectivement une dérivation des premier et deuxième circuits fluidiques 31 A, 32A, 31B, 32B.

[0034] L'ouverture de fuite 61 consiste en au moins un orifice calibré ménagé dans la paroi de chacun des conduits 60. Chaque conduit de fuite 60 est arrangé pour former un circuit parallèle avec le circuit fluidique 31 A, 32A, 31B, 32B de la chambre auquel le conduit de fuite est raccordé et plus particulièrement avec l'ensemble de vanne associé.

[0035] Afin de pallier la chute de pression des chambres en dessous de la pression de l'accumulateur 33 résultant de la fuite permanente créée au sein de l'électrovanne 1 , l'un au moins des circuits fluidiques est pourvu avantageusement d'un conduit de dérivation 50 comprenant un clapet anti-retour 51. La présence d'un clapet anti-retour permet ainsi le regavage d'une des chambres. Le circuit de dérivation permet ainsi de garantir une pression moyenne dans les chambres au moins égale à la pression de l'accumulateur, et d'optimiser le fonctionnement du moteur. Il s'agit bien entendu d'un exemple de réalisation, le dispositif de contrôle selon l'invention pouvant être dépourvu de tout clapet anti-retour.

[0036] Dans le mode de réalisation illustré, le conduit de dérivation 50 est arrangé pour raccorder le conduit fluidique 31B menant à la chambre inférieure 112 au conduit fluidique 32B menant à l'accumulateur 33. Il constitue ainsi un conduit de dérivation 50 du deuxième circuit fluidique (ou circuit fluidique inférieur). Le conduit de dérivation 50 est arrangé pour réaliser ainsi un circuit parallèle au circuit fluidique de la chambre auquel le conduit de dérivation 50 est raccordé, et plus particulièrement avec l'ensemble de vanne associé.

[0037] Dans l'exemple illustré, le dispositif de pilotage comporte deux circuits de fuite 60 montés en dérivation sur chacun des circuits fluidique 31 A, 32A, 31B, 32B, et un conduit de dérivation 50 prévu pour re-gaver la chambre inférieure 112 monté en parallèle du conduit de fuite de la chambre inférieure 112. Il s'agit d'un mode de réalisation préférentiel. Il est bien entendu évident que l'invention ne se limite pas à un tel arrangement, et qu'il peut être prévu un dispositif de pilotage de taux de compression avec un circuit de dérivation 50 prévu pour re-gaver la chambre supérieure 113. Ainsi, le conduit de dérivation 50 comprenant le clapet anti-retour 51 est arrangé pour raccorder le conduit fluidique 31 A menant à la chambre supérieure 113 au conduit fluidique 32B menant à l'accumulateur 33. Il constitue ainsi un conduit de dérivation 50 du premier circuit fluidique (ou circuit fluidique supérieur). De même, il peut être prévu, sans sortir du cadre de l'invention, un dispositif de contrôle de taux de compression comprenant un arrangement combiné des deux circuits de dérivation 50 précédemment décrits de sorte à permettre le re-gavage de l'une ou l'autre des chambres. Il peut être prévu également que seul l'un des circuits fluidiques soit pourvu d'un circuit de fuite 60.

[0038] Il peut être prévu également d'arranger une fuite permanente en prévoyant un jeu entre le clapet 41B, 41 A de l'ensemble de vanne 2B et/ou de l'ensemble de vanne 2A et le siège associé 13B, 13A lorsque l'électrovanne est en position fermée. Cet arrangement peut être réalisé en remplacement ou en complément du/des conduit(s) de fuite 60.

[0039] Selon un autre mode de réalisation, il peut être prévu de programmer une ouverture périodique de électrovanne 1 pendant une période garantissant la stabilisation en température du moteur afin de limiter les effets de la montée en température après arrêt du moteur. A titre d'exemple, il peut être envisagé une ouverture programmée de Γ électrovanne deux fois par minute sur une période de 15 minutes. Une telle programmation d'ouverture de l'électrovanne peut être réalisée en remplacement ou en combinaison avec une fuite permanente réalisée via un conduit de fuite tel que décrit précédemment et/ou un jeu entre le(les) clapet(s) et le siège associés.

[0040] L'invention est décrite dans ce qui précède à titre d'exemple. Il est entendu que l'homme du métier est à même de réaliser différentes variantes de réalisation de l'invention sans pour autant sortir du cadre de l'invention.