Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
HIJRI CALENDAR
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2015/062839
Kind Code:
A2
Abstract:
The present invention relates to a hijri calendar for a clockwork movement comprising: - a date indicator with 30 positions; - a first date driving mechanism intended to use a wheel (4) of the movement to drive the date indicator by a single step at the end of each day; - a second mechanism correcting the length of the months arranged to cooperate with said first date driving mechanism in order to drive the date indicator by two successive steps at the end of 29-day months, said second mechanism correcting the length of the months comprising a month cam (12) having six bosses (60) and six hollows (62), each hollow (62) defining a position of the month cam (12) corresponding to a 29-day month and each boss (60) defining a position of the month cam (12) corresponding to a 30-day month; - a third locking mechanism cooperating with said other two mechanisms and intended to temporarily neutralise the action of said second mechanism correcting the length of the months at the end of the twelve months of the leap years, defined by a 30-year correction cycle. According to the invention, the third locking mechanism is arranged so as, during the last month of said leap years, to lock the months cam (12) in a position corresponding to a 30-day month, such that the date indicator displays 30 on the last day of the twelfth and final month of said leap years.

Inventors:
BRAUCHART, Alice (Zubastrasse 4, Neuhausen, CH-8212, CH)
PARMIGIANI, Michel (Ruelle Rousseau 3B, Fleurier, CH-2114, CH)
EGGENSCHWILER, Olivier (Rue du Petit-Berne 3, Corcelles, CH-2035, CH)
Application Number:
EP2014/071719
Publication Date:
May 07, 2015
Filing Date:
October 10, 2014
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PARMIGIANI FLEURIER SA (Rue du Temple 11, Fleurier, CH-2114, CH)
International Classes:
G04B19/24
Foreign References:
EP0606576A11994-07-20
Attorney, Agent or Firm:
BURNS, Michael (Avenue Edouard-Dubois 20, Neuchâtel, CH-2000, CH)
Download PDF:
Claims:
Revendications

1. Calendrier hégirien pour mouvement d'horlogerie comprenant :

- un indicateur de quantième (1) à 30 positions avançant par pas de une position pour afficher successivement les nombres 1 , 2... 29, 30, 1 , 2... ;

- un premier mécanisme entraîneur de quantième ayant pour fonction d'entraîner à partir d'une roue (4) du mouvement, à la fin de chaque jour, l'indicateur de quantième (1) d'un pas unique;

- un deuxième mécanisme correcteur de la durée des mois agencé pour coopérer avec ledit premier mécanisme entraîneur de quantième afin d'entraîner, à la fin des mois de 29 jours, l'indicateur de quantième (1 ) de deux pas successifs pour le faire passer du 29 d'un mois au 1 er du mois suivant, ledit deuxième mécanisme correcteur de la durée des mois comprenant une came des mois (12) présentant six bosses (60) et six creux (62), chaque creux (62) définissant une position de la came des mois (12) correspondant à un mois de 29 jours et chaque bosse (60) définissant une position de la came des mois (12) correspondant à un mois de 30 jours ;

- un troisième mécanisme de blocage coopérant avec lesdits deux autres mécanismes et ayant pour fonction de neutraliser temporairement l'action dudit deuxième mécanisme correcteur de la durée des mois à la fin du douzième mois des années abondantes, définies par un cycle de correction de 30 ans ;

caractérisé en ce que le troisième mécanisme de blocage est agencé pour, lors du dernier mois desdites années abondantes, bloquer la came des mois (12) dans une position correspondant à un mois de 30 jours, de sorte que l'indicateur de quantième (1) affiche 30 le dernier jour du douzième et dernier mois desdites années abondantes.

2. Calendrier selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le premier mécanisme entraîneur de quantième comprend :

- une bascule de quantième (6) montée pivotante autour d'un axe (8) et comportant à une extrémité un premier palpeur des mois (10) agencé pour prendre appui sur la came des mois (12); - des premiers moyens d'entraînement (14, 16) coopérant avec ladite roue (4) du mouvement pour déplacer ladite bascule de quantième (6) à la fin de chaque jour;

- une étoile de quantième (18) pivotant autour d'un axe (20) et comportant 30 dents;

- un premier moyen d'actionnement (22) disposé sur ladite bascule de quantième (6) et ayant pour fonction de faire pivoter ladite étoile de quantième (18) d'un pas de une dent à la fin de chaque jour; et un organe d'affichage des quantièmes (1 a) solidaire de ladite étoile de quantième (18) et faisant partie dudit indicateur de quantième.

Calendrier selon la revendication 2, caractérisé en ce que le deuxième mécanisme correcteur de la durée des mois comprend :

- un limaçon de rattrapage (50) solidaire de ladite étoile de quantième (18) ;

- une étoile des mois (52) pivotant sur un axe (54), comportant 12 dents et rendue solidaire de la came des mois (12) au moyen d'un ressort de rattrapage (56);

- des deuxièmes moyens d'entraînement reliant cinématiquement l'étoile de quantième (18) à l'étoile des mois (52), et comprenant au moins une roue intermédiaire (66) agencée pour faire avancer l'étoile des mois (52) d'un pas de une dent à la fin de chaque mois;

- un deuxième moyen d'actionnement (70) disposé sur ladite bascule de quantième (6) et agencé pour occuper une position active selon laquelle il coopère avec le limaçon de rattrapage (50) et permet, en coopération avec ledit premier moyen d'actionnement (22), d'avancer l'étoile de quantième (18) de deux pas consécutifs ainsi que l'organe d'affichage des quantièmes (1a) du 29 d'un mois au 1 er du mois suivant, et une position inactive selon laquelle il ne coopère pas avec le limaçon de rattrapage (50), seul le premier moyen d'actionnement (22) permettant d'avancer l'étoile de quantième (18) d'un seul pas ainsi que l'organe d'affichage des quantièmes (1 a) du 30 d'un mois au 1 er du mois suivant. Calendrier selon la revendication 3, caractérisé en ce que les creux (62) et les bosses (60) de la came des mois (12) sont répartis de sorte que le premier palpeur des mois (10) de la bascule de quantième (6) se trouve, lors des mois de 29 jours, dans un desdits creux (60) pour que ladite bascule de quantième (6) pivote de manière à placer le deuxième moyen d'actionnement (70) dans sa position active, et que le premier palpeur des mois (10) se trouve, lors des mois de 30 jours, sur une bosse (60) pour que ladite bascule de quantième (6) pivote de manière à laisser le deuxième moyen d'actionnement (70) dans sa position inactive.

Calendrier selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le troisième mécanisme de blocage comprend :

- une étoile des années (80) comportant 30 dents et effectuant une révolution complète en 30 ans ;

- une came des années (82) solidaire de l'étoile des années (80) et comportant onze bosses (84) réparties le long de sa circonférence, chaque bosse (84) correspondant à une année abondante dudit cycle de correction de 30 ans;

- des troisièmes moyens d'entraînement ayant pour fonction de faire avancer l'étoile des années (80) par pas de une dent à la fin de chaque année;

- des moyens de blocage comprenant un levier de blocage (92) pivotant autour d'un axe (94) et comportant à une extrémité un second palpeur (96) appliqué contre la came des années (82), et à une autre extrémité un doigt de blocage (98), ledit levier de blocage (92) étant agencé pour que le second palpeur (96) se positionne lors d'une année abondante sur une bosse de la came des années (82) et que le doigt de blocage (98) se trouve en butée contre un ergot (64) prévu sur la onzième bosse (60a) de la came des mois (12) de manière à bloquer et débrayer la came des mois (12) et empêcher son pivotement lors du passage au douzième mois de l'année abondante, et pour que, lors des années communes, ledit levier de blocage (92) se positionne de sorte que son doigt de blocage (98) ne gêne pas le pivotement de la came des mois (12) lors du passage au douzième mois de l'année commune.

6. Calendrier selon les revendications 3 à 5, caractérisé en ce que les troisièmes moyens d'entraînement ayant pour fonction de faire avancer l'étoile des années (80) par pas de une dent à la fin de chaque année comprennent un limaçon des mois (58) solidaire de l'étoile des mois (52), un levier (86) de passage des années monté pivotant autour d'un axe (88) et un troisième moyen d'actionnement (90) disposé sur ledit levier (86) de passage des années et ayant pour fonction de faire pivoter l'étoile des année (80) d'un pas de une dent à la fin de chaque année.

7. Calendrier selon les revendications 3 à 6, caractérisé en ce que le ressort de rattrapage (56) est agencé pour s'armer de manière à absorber le jour supplémentaire du douzième mois d'une année abondante lorsque la came des mois (12) est bloquée et pour se désarmer lorsque ladite came des mois (12) n'est plus bloquée et reprend sa place pour le mois suivant.

8. Calendrier selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'il comporte en outre un indicateur des jours de la semaine (28) comprenant un organe d'affichage des jours (26) solidaire d'une étoile des jours (30) coopérant avec ladite roue (4) du mouvement. 9. Calendrier selon la revendication 3, caractérisé en ce qu'il comporte en outre un indicateur des mois (59) comprenant un organe d'affichage des mois (59a) solidaire de ladite étoile des mois (52).

10. Calendrier selon la revendication 5, caractérisé en ce qu'il comporte en outre un indicateur des années communes et abondantes comprenant un organe d'affichage des années (100) solidaire de l'étoile des années (80).

1 1. Calendrier selon la revendication 2, caractérisé en ce qu'il comporte en outre un mécanisme d'affichage des phases de lune (39) agencé pour coopérer cinématiquement avec l'étoile de quantième (18).

12. Pièce d'horlogerie comprenant un calendrier hégirien selon l'une quelconque des revendications 1 à 1 1.

Description:
Description

CALENDRIER HEGIRIEN

Domaine technique

[0001] La présente invention concerne un calendrier mécanique hégirien notamment pour une pièce d'horlogerie analogique. Elle concerne plus particulièrement un calendrier hégirien perpétuel pouvant équiper aussi bien le mouvement d'une montre bracelet que celui d'une horloge ou d'une montre de poche.

[0002] Plus spécifiquement, la présente invention concerne un calendrier hégirien pour mouvement d'horlogerie comprenant :

- un indicateur de quantième à 30 positions avançant par pas de une position pour afficher successivement les nombres 1 , 2... 29, 30, 1 , 2... ;

- un premier mécanisme entraîneur de quantième ayant pour fonction d'entraîner à partir d'une roue du mouvement, à la fin de chaque jour, l'indicateur de quantième d'un pas unique;

- un deuxième mécanisme correcteur de la durée des mois coopérant avec ledit premier mécanisme entraîneur de quantième afin d'entraîner, à la fin des mois de 29 jours, l'indicateur de quantième de deux pas successifs pour le faire passer du 29 d'un mois au 1 er du mois suivant en un court intervalle de temps, ledit deuxième mécanisme correcteur de la durée des mois comprenant une came des mois présentant six bosses et six creux, chaque creux définissant une position de la came des mois correspondant à un mois de 29 jours et chaque bosse définissant une position de la came des mois correspondant à un mois de 30 jours ; et

- un troisième mécanisme de blocage coopérant avec lesdits deux autres mécanismes et ayant pour fonction de neutraliser temporairement l'action dudit deuxième mécanisme correcteur de la durée des mois à la fin du douzième mois des années abondantes, définies par un cycle de correction de 30 ans.

Etat de la technique [0003] Une année hégirienne est basée sur le cycle lunaire, et elle comprend environ 354 jours solaires. L'année est divisée en 12 mois de 29 et 30 jours, et en semaines de 7 jours de 24 heures. Les mois impairs comportent 30 jours et les mois pairs 29 jours, ce qui fait que l'année commence avec un mois de 30 jours et se termine avec un mois de 29 jours. En réalité, l'année hégirienne dure un peu plus de 354 jours. Pour compenser la différence, le dernier mois de certaines années d'un cycle de 30 ans comprend 30 jours au lieu de 29 jours. Sur ce cycle de 30 ans, il y a 19 années de 354 jours, appelées années communes, et 1 1 années de 355 jours, appelées années abondantes. En fait ce sont deux cycles de correction de 30 ans qui sont utilisés traditionnellement, chaque cycle de correction s'appliquant à un pays ou à une région bien déterminés. Les deux cycles de correction, qui commencent par l'année 1 et se terminent par l'année 30, figurent dans le tableau suivant qui ne contient que les années abondantes :

CYCLE I : 2, 5, 7, 10, 13, 15, 18, 21 , 24, 26 et 29

CYCLE II : 2, 5, 7, 10, 13, 16, 18, 21 , 24, 26 et 29.

[0004] Les deux cycles de correction se distinguent l'un de l'autre en ce que dans le premier la 15ème année est une année abondante et la 16ème année commune, alors que c'est l'inverse qui se produit dans le deuxième.

[0005] Le cycle II est le cycle officiel déterminé par l'Observatoire de Paris.

Le brevet EP 0 606 576 de la déposante décrit déjà un calendrier hégirien qui affiche les quantièmes en respectant l'alternance des mois de 29 et de 30 jours sur une année, et la succession des années communes et des années abondantes sur un des cycles de correction de 30 ans.

[0006] Toutefois, les mécanismes utilisés dans ce calendrier nécessitent une construction étagée, de sorte que l'ensemble obtenu est épais et peut difficilement être incorporé dans une montre, et notamment une montre- bracelet.

[0007] Un but de la présente invention est donc de pallier cet inconvénient, en proposant un calendrier hégirien comprenant un mécanisme sensiblement plan de sorte qu'il peut facilement être utilisé dans une montre-bracelet.

Divulgation de l'invention [0008] A cet effet, et conformément à la présente invention, il est proposé un calendrier hégirien pour mouvement d'horlogerie comprenant :

- un indicateur de quantième à 30 positions avançant par pas de une position pour afficher successivement les nombres 1 , 2... 29, 30, 1 , 2... ;

- un premier mécanisme entraîneur de quantième ayant pour fonction d'entraîner à partir d'une roue du mouvement, à la fin de chaque jour, l'indicateur de quantième d'un pas unique;

- un deuxième mécanisme correcteur de la durée des mois agencé pour coopérer avec ledit premier mécanisme entraîneur de quantième afin d'entraîner, à la fin des mois de 29 jours, l'indicateur de quantième de deux pas successifs pour le faire passer du 29 d'un mois au 1 er du mois suivant en un court intervalle de temps, ledit deuxième mécanisme correcteur de la durée des mois comprenant une came des mois présentant six bosses et six creux, chaque creux définissant une position de la came des mois correspondant à un mois de 29 jours et chaque bosse définissant une position de la came des mois correspondant à un mois de 30 jours ;

- un troisième mécanisme de blocage coopérant avec lesdits deux autres mécanismes et ayant pour fonction de neutraliser temporairement l'action dudit deuxième mécanisme correcteur de la durée des mois à la fin du douzième mois des années abondantes, définies par un cycle de correction de 30 ans.

[0009] Selon l'invention, ledit troisième mécanisme de blocage est agencé pour, lors du dernier mois desdites années abondantes, bloquer la came des mois dans une position correspondant à un mois de 30 jours, de sorte que l'indicateur de quantième affiche 30 au lieu de 29 le dernier jour du 12ème et dernier mois desdites années abondantes.

[0010] Ainsi, le troisième mécanisme de blocage permet à l'indicateur de quantième d'occuper, en plus de 29 positions, une trentième position, le dernier mois d'une année abondante. Plus spécifiquement, le troisième mécanisme de blocage permet à l'indicateur de quantième de se comporter, le dernier mois d'une année abondante, comme lors du onzième mois de 30 jours.

[001 1] Avantageusement, le premier mécanisme entraîneur de quantième peut comprendre :

- une bascule de quantième montée pivotante autour d'un axe et comportant à une extrémité un premier palpeur des mois agencé pour prendre appui sur la came des mois;

- des premiers moyens d'entraînement coopérant avec ladite roue du mouvement pour déplacer ladite bascule de quantième à la fin de chaque jour;

- une étoile de quantième pivotant autour d'un axe et comportant 30 dents;

- un premier moyen d'actionnement disposé sur ladite bascule de quantième et ayant pour fonction de faire pivoter ladite étoile de quantième d'un pas de une dent à la fin de chaque jour; et

- un organe d'affichage solidaire de ladite étoile de quantième et faisant partie dudit indicateur de quantième.

[0012] Avantageusement, le deuxième mécanisme correcteur de la durée des mois peut comprendre :

- un limaçon de rattrapage solidaire de ladite étoile de quantième;

- une étoile des mois pivotant sur un axe, comportant 12 dents et rendue solidaire de la came des mois au moyen d'un ressort de rattrapage;

- des deuxièmes moyens d'entraînement reliant cinématiquement l'étoile de quantième à l'étoile des mois, et comprenant au moins une roue intermédiaire agencée pour faire avancer l'étoile des mois d'un pas de une dent à la fin de chaque mois;

- un deuxième moyen d'actionnement disposé sur ladite bascule de quantième et agencé pour occuper une position active selon laquelle il coopère avec le limaçon de rattrapage et permet, en coopération avec ledit premier moyen d'actionnement, d'avancer l'étoile de quantième de deux pas consécutifs ainsi que l'organe d'affichage des quantièmes du 29 d'un mois au 1 er du mois suivant, et une position inactive selon laquelle il ne coopère pas avec le limaçon de rattrapage, seul le premier moyen d'actionnement permettant d'avancer l'étoile de quantième d'un seul pas ainsi que l'organe d'affichage des quantièmes du 30 d'un mois au 1 er du mois suivant ;

[0013] Avantageusement, le troisième mécanisme de blocage peut comprendre :

- une étoile des années effectuant une révolution complète en 30 ans ;

- une came des années solidaire de l'étoile des années et comportant onze bosses réparties le long de sa circonférence, chaque bosse correspondant à une année abondante dudit cycle de correction de 30 ans;

- des troisièmes moyens d'entraînement ayant pour fonction de faire avancer l'étoile des années par pas de une dent à la fin de chaque année;

- des moyens de blocage comprenant un levier de blocage pivotant autour d'un axe et comportant à une extrémité un second palpeur appliqué contre la came des années, et à une autre extrémité un doigt de blocage, le levier de blocage étant agencé pour que le second palpeur se positionne, lors d'une année abondante, sur une bosse de la came des années, et pour que le doigt de blocage se trouve en butée contre un ergot prévu sur la onzième bosse de la came des mois de manière à bloquer et débrayer ladite came des mois et empêcher son pivotement lors du passage au douzième mois de l'année abondante, et pour que, lors des années communes, ledit levier de blocage se positionne de sorte que son doigt de blocage ne gêne pas le pivotement de la came des mois lors du passage au douzième mois de l'année commune.

[0014] Un tel calendrier est constitué d'un mécanisme sensiblement plat permettant son intégration dans une montre, et notamment dans une montre-bracelet. Brève description des dessins [0015] L'invention sera nnieux comprise à la lecture de la description qui va suivre, de modes de réalisation, donnés à titre d'exemples et faits en référence aux dessins dans lesquels:

- la figure 1 représente une vue d'ensemble du mécanisme du calendrier hégirien selon l'invention,

- la figure 2 représente une vue de détails du premier mécanisme,

- la figure 3 représente une vue de détails du mécanisme d'affichage des phases de lune,

- la figure 4 représente une vue de détails du premier et du deuxième mécanisme lors d'un mois de 30 jours,

- la figure 5 représente une vue de détails du premier et du deuxième mécanisme lors d'un mois de 29 jours,

- la figure 6 représente une vue d'ensemble des différents mécanismes,

- la figure 7 représente une vue isométrique de l'étoile des années et de la came des années,

- la figure 8 représente les moyens de blocage dans la position de blocage lors du dernier mois d'une année abondante,

- la figure 9 représente une vue éclatée du mobile des mois, et - la figure 10 représente une variante de réalisation du cadran d'une pièce d'horlogerie comprenant un calendrier hégirien selon l'invention.

Mode(s) de réalisation de l'invention

[0016] Le calendrier hégirien selon l'invention sera décrit comme faisant partie d'un mouvement analogique pour montre-bracelet, mécanique ou électronique, mais il peut bien entendu être avantageusement utilisé dans n'importe quelle pièce d'horlogerie analogique.

[0017] Sur les figures 1 et 2 sont représentés, dans une vue en plan depuis le dessus du mouvement d'une montre, les éléments du premier mécanisme entraîneur de quantième du calendrier qui ont pour fonction d'entraîner d'un pas, à la fin de chaque jour, l'indicateur de quantième 1 représenté sur la figure 10 pour afficher sur le cadran 2 la date du jour. [0018] L'indicateur de quantième 1 est entraîné par un prennier mécanisme entraîneur de quantième qui sera décrit ci-dessous à partir d'une roue 4 du mouvement, tel qu'un renvoi, et plus spécifiquement une roue des heures du mouvement, de sorte que la roue 4 effectue 2 tours par jour.

[0019] Le premier mécanisme entraîneur de quantième comprend une bascule de quantième 6, montée pivotante autour d'un axe 8, et qui comporte à une extrémité un premier palpeur des mois 10 agencé pour prendre appui sur une came des mois 12 qui sera décrite ci-dessous. La bascule de quantième 6 coopère avec un ressort de bascule 13.

[0020] Le premier mécanisme entraîneur de quantième comprend également des premiers moyens d'entraînement coopérant avec la roue 4 pour faire pivoter la bascule de quantième 6 autour de son axe 8 à la fin de chaque jour.

[0021] Plus spécifiquement, ces premiers moyens d'entraînement comprennent une première roue 24h de quantième 14 et un doigt d'entraînement 16, solidaire de ladite première roue 24h de quantième 14. Les rapports sont choisis de sorte que la première roue 24h de quantième 14 effectue 1 tour par jour.

[0022] Le doigt d'entraînement 16 est agencé pour être au contact d'une autre extrémité de la bascule de quantième 6 de manière à la pousser pour la faire pivoter autour de son axe 8.

[0023] Le premier mécanisme entraîneur de quantième comprend également une étoile de quantième 18 pivotant autour d'un axe 20 et comportant 30 dents. L'étoile de quantième 18 est solidaire d'un organe d'affichage des quantièmes 1 a, tel qu'une aiguille ou un disque, faisant partie de l'indicateur de quantième 1. Un sautoir de quantième 21 , positionne l'étoile de quantième 18 tout en lui permettant d'avancer par pas de une dent pour effectuer une révolution complète en un mois.

[0024] Enfin, le premier mécanisme entraîneur de quantième comprend un premier moyen d'actionnement 22 disposé sur la bascule de quantième 6 et agencé pour faire pivoter l'étoile de quantième 18 d'un pas de une dent à la fin de chaque jour. Plus spécifiquement, le premier moyen d'actionnement 22 est un doigt d'entraînement de quantième disposé sur la bascule de quantième 6, agencé pour coopérer avec une dent de l'étoile de quantième 18 et la faire pivoter d'un pas chaque jour, de manière à faire avancer la date d'un jour, chaque jour.

[0025] En référence aux figures 2 et 10, le calendrier selon l'invention comprend un indicateur des jours de la semaine. Ledit indicateur des jours de la semaine comprend un organe d'affichage des jours 26 agencé pour afficher les jours de la semaine sur un cadran 28. L'organe d'affichage des jours 26 est solidaire d'une étoile des jours 30 représentée sur la figure 2, et coopérant avec ladite roue 4 du mouvement. Plus spécifiquement, l'étoile des jours 30 est montée pivotante autour de l'axe 20 et comprend 7 dents.

[0026] L'étoile des jours 30 est déplacée d'un pas de une dent toutes les 24 heures, comme l'étoile de quantième 18, par un doigt rétractable 32 porté par une deuxième roue 24h des jours 34, qui engrène avec un renvoi 36, engrenant lui-même avec la première roue 24h de quantième 14.

[0027] Un sautoir des jours 38 positionne angulairement l'étoile des jours 30.

[0028] En référence aux figures 3 et 10, le calendrier selon l'invention comprend également un mécanisme d'affichage des phases de lune 39 agencé pour coopérer avec l'étoile de quantième 18. Pour ce faire, il est prévu une roue d'entraînement de la lune 40 solidaire de l'étoile de quantième 18, et agencée pour engrener avec une roue de lunaison 42, portant deux disques représentant la lune. Les rapports sont choisis de sorte que la roue de lunaison 42 fait un tour en deux mois. Il est prévu un cadran 44 représenté sur la figure 10 permettant de représenter les différentes phases de lune. La propriété du calendrier hégirien est d'être basé sur le calendrier lunaire, c'est à dire qu'un mois a en moyenne la durée d'un cycle lunaire (29.53 jours, corrigé par le rattrapage). Pour cette raison il est possible de transmettre le mouvement de l'étoile de quantième 18 directement à la roue de lunaison 42. Ce mécanisme en lien direct avec l'étoile de quantième 18 permet d'afficher les phases de lune avec une grande précision.

[0029] En référence à la figure 4, le deuxième mécanisme correcteur de la durée des mois comprend un limaçon de rattrapage 50 solidaire de l'étoile de quantième 18. [0030] Le deuxième mécanisme correcteur de la durée des mois comprend également un mobile des mois représenté sur la figure 9. Ledit mobile des mois est constitué :

- de la came des mois 12, et

- d'une étoile des mois 52 comportant 12 dents, pivotant sur un axe 54 et pouvant être rendue solidaire de la came des mois 12 au moyen d'un ressort de rattrapage 56.

[0031] En outre, l'étoile des mois 52 est solidaire d'un limaçon des mois 58 dont le rôle sera décrit ci-après. Un sautoir des mois 57 maintient en position l'étoile des mois 52.

[0032] Comme représenté sur la figure 10, il est également prévu un indicateur des mois 59 comprenant un organe d'affichage des mois 59a solidaire de l'étoile des mois 52.

[0033] En référence à la figure 5, la came des mois 12 présente six bosses 60 et six creux 62, chaque creux 62 définissant une position de la came des mois 12 correspondant à un mois de 29 jours et chaque bosse 60 définissant une position de la came des mois 12 correspondant à un mois de 30 jours. Comme le montre la figure 8, la bosse 60a correspondant au onzième mois de l'année, c'est-à-dire la onzième bosse 60a, comprend un ergot 64 dont le rôle sera décrit ci-après.

[0034] L'étoile des mois 52 est entraînée en rotation à la fin de chaque mois par des deuxièmes moyens d'entraînement reliant cinématiquement l'étoile de quantième 18 à l'étoile des mois 52. Plus spécifiquement, ces deuxièmes moyens d'entraînement comprennent une roue intermédiaire 66 engrenant avec l'étoile de quantième 18 et agencée pour faire avancer l'étoile des mois 52 d'un pas de une dent à la fin de chaque mois. Pour ce faire, la roue intermédiaire 66 comporte 29 dents tronquées agencées pour engrener avec l'étoile de quantième 18 sans actionner l'étoile des mois 52 et une dent entière 68 agencée pour en plus engrener avec l'étoile des mois 52 à la fin d'un mois.

[0035] Le deuxième mécanisme correcteur de la durée des mois comprend également un deuxième moyen d'actionnement 70, tel qu'un doigt de rattrapage, disposé sur la bascule de quantième 6. Le deuxième moyen d'actionnement 70 est agencé pour occuper une position active selon laquelle il coopère avec le limaçon de rattrapage 50 pour avancer l'étoile de quantième 18 d'un pas de sorte que, en coopération avec le doigt d'entraînement de quantième 22, l'étoile de quantième 18 avance de deux pas consécutifs. Ainsi, l'organe d'affichage des quantièmes 1 a avance du 29 d'un mois au 1 er du mois suivant. Le deuxième moyen d'actionnement 70 est également agencé pour occuper une position inactive selon laquelle il ne coopère pas avec le limaçon de rattrapage 50, seul le doigt d'entraînement de quantième 22 permettant d'avancer l'étoile de quantième 18 d'un seul pas. Ainsi, l'organe d'affichage des quantièmes 1a avance du 30 d'un mois au 1 er du mois suivant.

[0036] La came des mois 12 est positionnée sur l'étoile des mois 52 de sorte que le premier palpeur des mois 10 se trouve sur une bosse 60 lors d'un mois de 30 jours et dans un creux 62 lors d'un mois de 29 jours, la bascule de quantième 6 ayant pivoté autour de son axe 8 en conséquence.

[0037] Plus précisément, les creux 62 et les bosses 60 de la came des mois 12 sont répartis de sorte que le premier palpeur des mois 10 de la bascule de quantième 6 se trouve, lors des mois de 29 jours, dans un desdits creux 62 pour que ladite bascule de quantième 6 pivote de manière à placer le deuxième moyen d'actionnement 70 dans sa position active, et que le premier palpeur des mois 10 se trouve, lors des mois de 30 jours, sur une bosse 60 pour que ladite bascule de quantième 6 pivote de manière à laisser le deuxième moyen d'actionnement 70 dans sa position inactive.

[0038] En référence à la figure 6, le troisième mécanisme de blocage comprend une étoile des années 80 comprenant 30 dents et agencée pour effectuer une révolution complète en 30 ans.

[0039] Comme cela est mieux représenté sur la figure 7, l'étoile des années 80 est solidaire d'une came des années 82 qui comporte onze bosses 84 réparties le long de sa circonférence, chaque bosse 84 étant positionnée de manière à correspondre à une année abondante du cycle de correction de 30 ans. L'ensemble est maintenu en position par un sautoir des années 85. [0040] Afin de faire avancer l'étoile des années 80 et la came des années 82 par pas de une dent à la fin de chaque année, le troisième mécanisme de blocage comprend des troisièmes moyens d'entraînement comprenant le limaçon des mois 58 solidaire de l'étoile des mois 52, un levier de passage des années 86 monté pivotant autour d'un axe 88 et un troisième moyen d'actionnement 90, tel qu'un doigt d'avancement, disposé à une extrémité dudit levier de passage des années 86 et ayant pour fonction de faire pivoter l'étoile des années 80 d'un pas de une dent à la fin de chaque année. Le levier de passage des années 86 comporte à son autre extrémité un troisième palpeur 87 agencé pour coopérer avec le limaçon des mois 58. Des ressorts 89 et 91 maintiennent en position le levier de passage des années 86 et le doigt d'avancement 90.

[0041] Le troisième mécanisme de blocage comprend également des moyens de blocage de la came des mois 12, lesdits moyens de blocage comprenant un levier de blocage 92 pivotant autour d'un axe 94 et maintenu en position par un ressort 95. Ledit levier de blocage 92 comporte à une extrémité un second palpeur 96 appliqué en permanence contre la came des années 82, et à une autre extrémité un doigt de blocage 98 agencé pour entrer en contact avec l'ergot 64 prévu sur la onzième bosse 60a de la came des mois 12 lors des années abondantes, le second palpeur 96 se trouvant alors sur une bosse 84 de la came des années 82.

[0042] Il est également prévu un indicateur des années communes et abondantes comprenant un organe d'affichage des années 100 solidaire de l'étoile des années 80.

[0043] Le fonctionnement du calendrier hégirien selon l'invention est le suivant :

[0044] En référence à la figure 2, la roue du mouvement 4 transmet l'énergie à la première roue 24h de quantième 14 qui engrène avec le renvoi 36, engrenant lui-même avec la deuxième roue 24h des jours 34 de sorte que le doigt rétractable 32 actionne l'étoile des jours 30 une fois par jour. L'organe d'affichage des jours 26 avance alors d'un jour.

[0045] En parallèle, le doigt d'entraînement 16 porté par la première roue 24h de quantième14 pousse la bascule de quantième 6 contre l'étoile de quantième 18, de sorte que le doigt d'entrainement de quantième 22 pousse l'étoile de quantième 18 d'un pas de 12°, qui correspond au passage d'un jour. L'organe d'affichage des quantièmes 1 a avance alors d'un jour pour indiquer la date. L'étoile de quantième 18 transmet ce pas de 12° à la roue intermédiaire 66 pour faire avancer d'un pas la dent entière 68.

[0046] En référence à la figure 4, lorsque le mois comprend 30 jours, la came des mois 12 est positionnée de sorte que le premier palpeur des mois 10 de la bascule de quantième 6 se trouve sur une bosse 60 de la came des mois 12. La bascule de quantième 6 est alors positionnée de sorte que le doigt de rattrapage 70 occupe sa position inactive et ne peut coopérer avec le limaçon de rattrapage 50. Ainsi, à la fin du mois de 30 jours, seul le doigt d'entrainement de quantième 22 peut entraîner l'étoile de quantième 18 d'un pas de 12° qui correspond au passage du 30 au 1 er affiché par l'organe d'affichage des quantièmes 1 a. L'étoile de quantième 18 fait avancer en même temps la roue intermédiaire 66 de ce pas de 12° de sorte que la dent entière 68 qui se trouve au contact de l'étoile des mois 52 fait avancer ladite étoile des mois 52 d'un pas de une dent pour passer au mois suivant, ledit mois s'affichant sur l'indicateur des mois 59. Le limaçon des mois 58 solidaire de l'étoile des mois 52 avance également. La came des mois 12, alors solidaire de l'étoile des mois 52 pivote également de sorte que c'est un creux 62 qui vient coopérer avec le premier palpeur des mois 10 de la bascule de quantième 6.

[0047] La bascule de quantième 6 pivote alors, comme cela est représenté sur la figure 5 pour occuper une position correspondant aux mois de 29 jours. La bascule de quantième 6 est alors positionnée de sorte que le doigt de rattrapage 70 occupe sa position active et coopère avec le limaçon de rattrapage 50. Ainsi, à la fin du mois de 29 jours, le doigt de rattrapage 70 entraine le limaçon de rattrapage 50 d'un pas de 12° qui correspond au passage de 29 à 30, puis le doigt d'entrainement de quantième 22 entraine l'étoile de quantième 18 d'un pas de 12°. Ainsi, l'action combinée du doigt d'entrainement de quantième 22 et du doigt de rattrapage 70 permet le passage du 29 au 1 er affiché par l'organe d'affichage des quantièmes 1 a. L'étoile de quantième 18 fait alors avancer la roue intermédiaire 66 de deux pas de 12° de sorte que, du fait de la dent entière 68, l'étoile des mois 52 n'avance que d'un pas de une dent pour passer au mois suivant, ledit mois s'affichant sur l'indicateur des mois 59. Le limaçon des mois 58 solidaire de l'étoile des mois 52 avance. La came des mois 12, alors solidaire de l'étoile des mois 52 pivote également de sorte que c'est une bosse 60 qui vient de nouveau coopérer avec le premier palpeur des mois 10 de la bascule de quantième 6.

[0048] La bascule de quantième 6 pivote alors, comme cela est représenté sur la figure 4.

[0049] Cette alternance entre les mois de 29 jours et les mois de 30 jours se reproduit de la même façon pour chaque année commune, et en particulier à la fin de chaque année commune.

[0050] En référence à la figure 3, le mouvement de l'étoile de quantième 18 fait avancer la roue d'entraînement de la lune 40, et donc la roue de lunaison 42. Le déplacement de la lune dans le cadran 44 simule les différentes phases de lune de manière particulièrement précise, en raison de la transmission directe du mouvement de l'étoile de quantième 18 à la roue de lunaison 42.

[0051] A la fin de l'année, en référence à la figure 6, le limaçon des mois 58 est positionné de sorte que, du fait de son troisième palpeur 87, le levier de passage des années 86 tombe et pousse l'étoile des années 80 d'un pas au moyen du doigt d'avancement 90. L'étoile des années 80 effectue alors 1/30 de tour faisant avancer la came des années 82 ainsi que l'organe d'affichage des années 100 de 1/30 de tour également.

[0052] Lorsqu'il s'agit d'une année commune, le second palpeur 96 du levier de blocage 92 ne se trouve pas sur une bosse 84 de la came des années 82 de sorte que le levier de blocage 92 est positionné de manière à ce que son doigt de blocage 98 ne gêne pas le pivotement de la came des mois 12.

[0053] Lorsqu'il s'agit d'une année abondante, le second palpeur 96 du levier de blocage 92 se trouve sur une bosse 84 de la came de des années 82 de sorte que le levier de blocage 92 est positionné de manière à ce que son doigt de blocage 98 ne gêne pas le pivotement de la came des mois 12 durant les 1 1 premiers mois, et de manière à ce que, lors du passage du 1 1 ème au 12 ème mois, le doigt de blocage 98 entre en contact avec l'ergot 64 prévu sur la onzième bosse 60a de la came des mois 12. Ainsi, comme le montre la figure 8, le doigt de blocage 98 bloque la came des mois 12 pour que le premier palpeur des mois 10 de la bascule de quantième 6 reste sur la bosse de 30 jours correspondant au onzième mois, de sorte que cela corresponde également au nombre de jours du douzième et dernier mois d'une année abondante. Le passage du 30 ème jour du douzième mois d'une année abondante au 1 er jour du premier mois de l'année commune suivante se déroule alors comme pour un mois de 30 jours tel que décrit ci-dessus, le premier palpeur des mois 10 de la bascule de quantième 6 étant bloqué sur une bosse 60 au lieu d'un creux 62, et le doigt de rattrapage70 se trouvant alors temporairement neutralisé dans sa position inactive. Ce blocage de la came des mois 12 alors que l'étoile des mois 52 continue de pivoter, entraine le débrayage de la came des mois 12 de l'étoile des mois 52 du fait du ressort de rattrapage 56. Ce dernier s'arme de manière à absorber le jour supplémentaire du douzième mois d'une année abondante. A la fin de ce douzième mois d'une année abondante, lors du changement d'année, l'étoile des années 80 avance, actionnée par le doigt d'avancement 90, et le second palpeur 96 vient prendre appui sur une zone sans bosse de la came des années 82. Le levier de blocage 92 bascule alors de nouveau de sorte que son doigt de blocage 98 ne bloque plus la came des mois 12. Le ressort de rattrapage 56 se désarme alors et la came des mois 12 reprend sa place pour le mois suivant comprenant 30 jours, soit le premier mois de l'année suivante.

L'enchaînement des années communes et abondantes est défini par la position des bosses sur la came des années 82. A chaque cycle correspond donc une came des années 82 particulière. Si l'utilisateur souhaite utiliser un autre cycle de correction, il suffit d'utiliser une autre came des années en ayant modifié la position des bosses en fonction des années abondantes. Le mécanisme qui vient d'être décrit étant conforme à la succession des années communes et abondantes donnée par un des cycles de 30 ans, il constitue un calendrier hégirien perpétuel.