Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
COSMETIC PRODUCT PACKAGING DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2021/074518
Kind Code:
A1
Abstract:
Disclosed is a cosmetic product packaging device comprising: - a receptacle forming a cavity that opens through an opening, - an absorbent support intended to be impregnated with a cosmetic product, the absorbent support being received in the cavity, a free face of the absorbent support being in the vicinity of the opening, - a ring, the ring comprising a plurality of protrusions received in a peripheral portion of the absorbent support to secure the absorbent support and the ring together.

Inventors:
CHEVALIER, Marc (FRANCONVILLE, FR)
Application Number:
FR2020/051808
Publication Date:
April 22, 2021
Filing Date:
October 13, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
L V M H RECHERCHE (SAINT JEAN DE BRAYE, FR)
International Classes:
A45D33/24; A45D33/00; A45D33/02; A45D34/00
Attorney, Agent or Firm:
PLASSERAUD IP (PARIS CEDEX 09, FR)
Download PDF:
Claims:
Revendications

[Revendication 1] Dispositif (10) de conditionnement d’un produit cosmétique, comprenant :

- un réceptacle (12) formant une cavité (32) débouchant à travers une ouverture (34),

- un support absorbant (36) destiné à être imprégné d’un produit cosmétique, le support absorbant (36) étant reçu dans la cavité (32), une face libre (36b) du support absorbant (36) au voisinage de l’ouverture (34),

- une bague (42), la bague (42) comprenant une pluralité de reliefs (48) saillants reçus dans une portion périphérique (36”) du support absorbant (36) pour solidariser ensemble le support absorbant (36) et la bague (42), dans lequel un filet de distribution (40) est disposé sur la face libre (36b) du support absorbant (36), la pluralité de reliefs (48) traversant le filet de distribution (40) et étant reçus dans le support absorbant (36) pour solidariser ensemble le support absorbant (36), le filet distribution (40) et la bague (42).

[Revendication 2] Dispositif selon la revendication 1, dans lequel la bague (42) comprend une jupe latérale (46), la jupe latérale (46) étant de préférence reçue dans une première gorge (24) du réceptacle (12), s’étendant autour de l’ouverture (34).

[Revendication 3] Dispositif selon la revendication 1 ou 2, dans lequel au moins un relief (48 ; 48i ; 482 ; 483) présente une forme pointue.

[Revendication 4] Dispositif selon l’une des revendications précédentes, dans lequel au moins un relief (48i, 482) présente une première portion (50) cylindrique s’étendant depuis la bague (42) et une deuxième portion (52) conique, coaxiale à la première portion (50).

[Revendication 5] Dispositif selon la revendication 4, dans lequel un diamètre de base (d2) de la deuxième portion (52) est sensiblement égal à un diamètre (d1) de la première portion (50), les première et deuxième portions (50, 52) étant de préférence contiguës, selon la direction de l’axe (AΊ) commun des première et deuxième portions (50, 52).

[Revendication 6] Dispositif selon la revendication 4, dans lequel un diamètre de base (d2) de la deuxième portion (52) est sensiblement plus grand qu’un diamètre (d1) de la première portion (50), les première et deuxième portions (50, 52) étant de préférence contiguës, selon la direction de l’axe (AΊ) commun des première et deuxième portions (50, 52).

[Revendication 7] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel au moins un relief (483) comprend une portion basale (50) comportant une pluralité de parties tronconiques (56) et une portion d’extrémité (52) conique, les parties tronconiques (56) et la portion d’extrémité (52) étant de préférence coaxiales, les parties tronconiques (56) et la portion d’extrémité (52) étant de préférence encore contiguës selon la direction de l’axe commun (AΊ) des parties tronconiques (56) et de la portion d’extrémité (52).

[Revendication 8] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le support absorbant (36) est en mousse, en textile non- tissé, en matériaux fibreux, en matériau poreux souple, ou en une combinaison de ces matériaux.

[Revendication 9] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le support absorbant (36) comporte une pluralité de couches, et dans lequel les reliefs (48) traversent les couches supérieures et sont reçus dans la couche inférieure.

[Revendication 10] Dispositif selon la revendication 9, dans lequel la bague (42) recouvre une portion périphérique (40i, 4O2) du filet de distribution (40).

[Revendication 11] Dispositif selon la revendication 9 ou 10, dans lequel le filet de distribution (40) est un filet élastique, une mousse, un textile tissé ou un textile non-tissé.

[Revendication 12] Dispositif selon l’une des revendications 9 à 11, dans lequel le support absorbant (36) est en une première mousse, le filet de distribution (40) est en une deuxième mousse, et la seconde mousse a des pores plus fins que la première mousse.

[Revendication 13] Dispositif selon l’une des revendications 9 à 12, dans lequel une épaisseur (e2) du filet de distribution (40) est inférieure à une épaisseur (e1) du support absorbant (36). [Revendication 14] Dispositif selon l’une des revendications 9 à 13, dans lequel le filet de distribution (40) fait saillie latéralement par rapport au support absorbant (36), la portion (40i, 402) du filet de distribution (40) saillante latéralement par rapport au support absorbant (36) étant au moins partiellement interposée, de préférence pincée, entre la bague (42) et un bord (18) du réceptacle (12).

[Revendication 15] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, comprenant en outre un premier couvercle (58) pour fermer l’ouverture (34), de préférence de manière étanche à l’air.

[Revendication 16] Dispositif selon la revendication 15, dans lequel le premier couvercle (58) est relié au réceptacle (12) par une première charnière (60).

[Revendication 17] Dispositif selon la revendication 15 ou 16, comprenant en outre un élément applicateur (38) de produit cosmétique, l’élément applicateur (38) étant de préférence reçu dans un renfoncement (66) du premier couvercle (58).

[Revendication 18] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le support absorbant (36) est imbibé de produit cosmétique.

[Revendication 19] Dispositif (10) selon l’une quelconque des revendications précédentes, comprenant en outre un boîtier (68), le réceptacle (12) étant reçu dans le boîtier (68).

[Revendication 20] Dispositif (10) selon la revendication 19, comprenant un deuxième couvercle (72) pour fermer le boîtier (68).

[Revendication 21] Recharge (100) de produit cosmétique, en particulier pour un dispositif selon la revendication 19 ou 20, comprenant un emballage (102), et un dispositif de conditionnement de produit cosmétique (10) selon l’une quelconque des revendications 1 à 18, reçu dans l’emballage (102), l’emballage (102) étant de préférence fermé de manière étanche à l’air.

REVENDICATIONS MODIFIÉES reçues par le Bureau international le 30 March 2021 (30.03.2021)

[Revendication 1] Dispositif (10) de conditionnement d’un produit cosmétique, comprenant :

- un réceptacle (12) formant une cavité (32) débouchant à travers une ouverture (34),

- un support absorbant (36) destiné à être imprégné d’un produit cosmétique, le support absorbant (36) étant reçu dans la cavité (32), une face libre (36b) du support absorbant (36) au voisinage de l’ouverture (34),

- une bague (42), la bague (42) comprenant une pluralité de reliefs (48) saillants reçus dans une portion périphérique (36”) du support absorbant (36) pour solidariser ensemble le support absorbant (36) et la bague (42), dans lequel un filet de distribution (40) est disposé sur la face libre (36b) du support absorbant (36), la pluralité de reliefs (48) traversant le filet de distribution (40) et étant reçus dans le support absorbant (36) pour solidariser ensemble le support absorbant (36), le filet distribution (40) et la bague (42).

[Revendication 2] Dispositif selon la revendication 1 , dans lequel la bague (42) comprend une jupe latérale (46), la jupe latérale (46) étant de préférence reçue dans une première gorge (24) du réceptacle (12), s’étendant autour de l’ouverture (34).

[Revendication 3] Dispositif selon la revendication 1 ou 2, dans lequel au moins un relief (48 ; 48i ; 482 ; 483) présente une forme pointue.

[Revendication 4] Dispositif selon l’une des revendications précédentes, dans lequel au moins un relief (48i, 482) présente une première portion (50) cylindrique s’étendant depuis la bague (42) et une deuxième portion (52) conique, coaxiale à la première portion (50).

[Revendication 5] Dispositif selon la revendication 4, dans lequel un diamètre de base (d2) de la deuxième portion (52) est sensiblement égal à un diamètre (d1) de la première portion (50), les première et deuxième portions (50, 52) étant de préférence contiguës, selon la direction de l’axe (AΊ) commun des première et deuxième portions (50, 52).

[Revendication 6] Dispositif selon la revendication 4, dans lequel un diamètre de base (d2) de la deuxième portion (52) est sensiblement plus grand qu’un diamètre (d1) de la première portion (50), les première et deuxième portions (50, 52) étant de préférence contiguës, selon la direction de l’axe (AΊ) commun des première et deuxième portions (50, 52).

[Revendication 7] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel au moins un relief (483) comprend une portion basale (50) comportant une pluralité de parties tronconiques (56) et une portion d’extrémité (52) conique, les parties tronconiques (56) et la portion d’extrémité (52) étant de préférence coaxiales, les parties tronconiques (56) et la portion d’extrémité (52) étant de préférence encore contiguës selon la direction de l’axe commun (AΊ) des parties tronconiques (56) et de la portion d’extrémité (52).

[Revendication 8] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le support absorbant (36) est en mousse, en textile non- tissé, en matériaux fibreux, en matériau poreux souple, ou en une combinaison de ces matériaux.

[Revendication 9] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le support absorbant (36) comporte une pluralité de couches, et dans lequel les reliefs (48) traversent les couches supérieures et sont reçus dans la couche inférieure.

[Revendication 10] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la bague (42) recouvre une portion périphérique (40i, 4O2) du filet de distribution (40).

[Revendication 11] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le filet de distribution (40) est un filet élastique, une mousse, un textile tissé ou un textile non-tissé.

[Revendication 12] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le support absorbant (36) est en une première mousse, le filet de distribution (40) est en une deuxième mousse, et la seconde mousse a des pores plus fins que la première mousse.

[Revendication 13] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel une épaisseur (e2) du filet de distribution (40) est inférieure à une épaisseur (e1) du support absorbant (36).

[Revendication 14] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le filet de distribution (40) fait saillie latéralement par rapport au support absorbant (36), la portion (40i, 402) du filet de distribution (40) saillante latéralement par rapport au support absorbant (36) étant au moins partiellement interposée, de préférence pincée, entre la bague (42) et un bord (18) du réceptacle (12).

[Revendication 15] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, comprenant en outre un premier couvercle (58) pour fermer l’ouverture (34), de préférence de manière étanche à l’air.

[Revendication 16] Dispositif selon la revendication 15, dans lequel le premier couvercle (58) est relié au réceptacle (12) par une première charnière (60).

[Revendication 17] Dispositif selon la revendication 15 ou 16, comprenant en outre un élément applicateur (38) de produit cosmétique, l’élément applicateur (38) étant de préférence reçu dans un renfoncement (66) du premier couvercle (58).

[Revendication 18] Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le support absorbant (36) est imbibé de produit cosmétique.

[Revendication 19] Dispositif (10) selon l’une quelconque des revendications précédentes, comprenant en outre un boîtier (68), le réceptacle (12) étant reçu dans le boîtier (68).

[Revendication 20] Dispositif (10) selon la revendication 19, comprenant un deuxième couvercle (72) pour fermer le boîtier (68).

[Revendication 21] Recharge (100) de produit cosmétique, en particulier pour un dispositif selon la revendication 19 ou 20, comprenant un emballage (102), et un dispositif de conditionnement de produit cosmétique (10) selon l’une quelconque des revendications 1 à 18, reçu dans l’emballage (102), l’emballage (102) étant de préférence fermé de manière étanche à l’air.

Description:
Description

Titre : DISPOSITIF DE CONDITIONNEMENT DE PRODUIT COSMÉTIQUE

Domaine technique

[0001]l_a présente description se rapporte à un dispositif de conditionnement de produit cosmétique. La description concerne également une recharge pour un tel dispositif de conditionnement de produit cosmétique.

Technique antérieure

[0002]Par « produit cosmétique », on entend au sens de la présente invention, un produit cosmétique destiné à être appliqué sur un être humain. Un « produit cosmétique » est plus généralement un produit tel que défini dans le règlement (CE) N° 1223/2009 du Parlement Européen et du Conseil, daté du 30 novembre 2009, relatif aux produits cosmétiques.

[0003] Il est connu de l’état de la technique un dispositif de conditionnement de produit cosmétique comprenant un réceptacle dans lequel est logé un support absorbant, par exemple une mousse, imbibé de produit cosmétique. Un utilisateur prélève alors du produit cosmétique en exerçant une pression sur le support absorbant, en particulier sur une portion centrale du support absorbant. La pression sur le support absorbant permet la libération du produit cosmétique. Cependant, cette pression provoque également une déformation du support absorbant. La portion centrale est ainsi fortement comprimée. Par suite, une portion périphérique du support absorbant peut être déformée.

[0004]Lors de sa déformation, le support absorbant présente un aspect visuel peu esthétique et peu robuste.

[0005]De plus, la portion périphérique du support absorbant peut se déformer jusqu’à être située au-dessus du bord du réceptacle. Un élément étranger peut alors involontairement être amené à toucher le support absorbant. L’élément étranger peut alors se retrouver marqué de produit cosmétique et/ou, inversement, le support absorbant peut être sali et/ou abimé par l’élément étranger.

[0006]Dès lors, il existe un besoin de contenir et limiter la déformation du support absorbant lors du prélèvement de produit cosmétique. [0007]Le dispositif de conditionnement de produit cosmétique de l’état de la technique tel que décrit ci-dessus peut également comprendre un support absorbant composé d’une pluralité de couches. Les couches sont généralement solidarisées entre elles par collage. Néanmoins, l’ajout de colle entre les différentes couches peut faire obstacle au passage du produit cosmétique à travers les différentes couches du support absorbant. En outre, la colle peut induire des contraintes importantes dans les différentes couches, lorsque le support absorbant est déformé lors du prélèvement de produit cosmétique.

[0008]Par ailleurs, la demande EP-A-3273823 décrit un dispositif de conditionnement de produit cosmétique comprenant un réceptacle recevant un support absorbant, étant également une mousse, imbibé de produit cosmétique. Au-dessus du support absorbant, le dispositif de conditionnement comprend un filet pour permettre le prélèvement uniforme et régulier de produit cosmétique depuis le support absorbant, en évitant les agglomérats. Le filet est maintenu en position au-dessus du support absorbant, pincé entre une bague inférieure et une bague supérieure, assemblées de manière que des reliefs s’étendant depuis la bague supérieure et traversant le filet, soient reçus dans des reliefs complémentaires dans la bague inférieure. La bague supérieure est fixée au réceptacle. L’assemblage de la bague inférieure et de la bague supérieure est disposé au-dessus du support absorbant, en contact avec une portion périphérique de ce dernier.

[0009]Le dispositif décrit dans la demande EP-A-3273823 présente donc un dispositif complexe de fixation du filet dans le dispositif de conditionnement. De plus, le filet peut aisément être déplacé par rapport au support absorbant. Également, le filet décrit dans EP-A-3273823 est espacé du support absorbant. Le filet doit donc subir une déformation pour que la compression du support absorbant puisse intervenir. La déformation du filet engendre des efforts au niveau de sa fixation avec les bagues inférieure et supérieure. Un usage répété du dispositif de conditionnement et les efforts répétés qu’un tel usage induit, peuvent engendrer une désolidarisation du filet par rapport aux bagues inférieure et/ou supérieure et/ou une détérioration du filet. [0010]Par ailleurs, le brevet KR-B-10-1737880 divulgue un dispositif de conditionnement de produit cosmétique comprenant un réservoir de produit cosmétique, au-dessus duquel est disposé un filet. Le réservoir ne comporte cependant pas de support imbibé de produit cosmétique.

[0011]Le brevet KR-B-10-1967038 décrit un dispositif de conditionnement de produit cosmétique sensiblement équivalent au dispositif décrit dans le brevet KR- B-10-1737880.

[0012]Le modèle d’utilité CN-206714362-U décrit également un dispositif de conditionnement sensiblement équivalent à celui décrit dans KR-B-10-1737880.

[0013]FR-A-3 039378, enfin, décrit un dispositif de conditionnement de produit cosmétique comprenant un support absorbant contenu dans un réceptacle, le support absorbant étant imbibé d’un produit cosmétique. FR-A-3039378 décrit également une grille flexible, par exemple formée par un tissu tramé, sur le support absorbant. Lorsqu’un utilisateur appuie conjointement sur la grille flexible et le support absorbant, du produit cosmétique est libéré du support absorbant. Le produit cosmétique libéré passe à travers la grille flexible. Ainsi, un doigt ou un élément applicateur peut être amené au contact de la grille flexible pour prélever du produit cosmétique. FR-A-3039378 ne décrit cependant pas comment la grille flexible est intégrée dans le dispositif de conditionnement.

[0014] Il existe donc un besoin pour un dispositif de conditionnement ne présentant pas au moins certains des inconvénients des dispositifs de conditionnement de l’art antérieur.

Résumé

[0015] À cet effet, il est décrit un dispositif de conditionnement d’un produit cosmétique, comprenant :

- un réceptacle formant une cavité débouchant à travers une ouverture,

- un support absorbant destiné à être imprégné d’un produit cosmétique, le support absorbant étant reçu dans la cavité, une face libre du support absorbant au voisinage de l’ouverture,

- une bague, la bague comprenant une pluralité de reliefs saillants reçus dans une portion périphérique du support absorbant pour solidariser ensemble le support absorbant et la bague.

[0016]Ainsi, le support absorbant est fixé de manière simple et efficace à la bague, au moyen des reliefs saillant de la bague.

[0017]De plus, la pluralité de reliefs de la bague étant reçus dans la portion périphérique du support absorbant, une déformation du support absorbant, notamment de la portion périphérique du support absorbant, est limitée lorsque qu’une pression est exercée sur une portion centrale du support absorbant.

[0018] Selon certains aspects avantageux, le dispositif de conditionnement de produit cosmétique peut comporter une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, prises isolément ou suivant toutes les combinaisons techniques possibles :

- la bague comprend une jupe latérale reçue dans une première gorge du réceptacle, s’étendant autour de l’ouverture,

- la jupe latérale est fixée au réceptacle dans la première gorge,

- au moins un relief présente une forme pointue,

- au moins un relief présente une première portion cylindrique s’étendant depuis la bague et une deuxième portion conique, coaxiale à la première portion,

- un diamètre de base de la deuxième portion est sensiblement égal à un diamètre de la première portion, les première et deuxième portions étant de préférence contiguës, selon la direction de l’axe commun des première et deuxième portions,

- un diamètre de base de la deuxième portion est sensiblement plus grand qu’un diamètre de la première portion, les première et deuxième portions étant de préférence contiguës, selon la direction de l’axe commun des première et deuxième portions,

- au moins un relief comprend une portion basale comportant une pluralité de parties tronconiques et une portion d’extrémité conique, les parties tronconiques et la portion d’extrémité étant de préférence coaxiales, les parties tronconiques et la portion d’extrémité étant de préférence encore contiguës selon la direction de l’axe commun des parties tronconiques et de la portion d’extrémité,

- le support absorbant est en mousse, en textile non-tissé, en matériaux fibreux, en matériau poreux souple, ou en une combinaison de ces matériaux, - le support absorbant comporte une pluralité de couches, et les reliefs traversent les couches supérieures et sont reçus dans la couche inférieure,

- un filet de distribution est disposé sur la face libre du support absorbant, la pluralité de reliefs traversant le filet de distribution et étant reçus dans le support absorbant pour solidariser ensemble le support absorbant, le filet distribution et la bague,

- la bague recouvre une portion périphérique du filet de distribution,

- le filet de distribution est un filet élastique, une mousse, un textile tissé ou un textile non-tissé,

- le support absorbant est en une première mousse, le filet de distribution est en une deuxième mousse, et la seconde mousse a des pores plus fins que la première mousse,

- une épaisseur du filet de distribution est inférieure à une épaisseur du support absorbant,

- le filet de distribution et le support absorbant sont cylindriques, de préférence à symétrie de révolution,

- le filet de distribution recouvre entièrement la face libre du support absorbant,

- le filet de distribution fait saillie latéralement par rapport au support absorbant, la portion du filet de distribution saillante latéralement par rapport au support absorbant étant au moins partiellement interposée, de préférence pincée, entre la bague et un bord du réceptacle,

- le dispositif comprenant en outre un premier couvercle pour fermer l’ouverture, de préférence de manière étanche à l’air,

- le premier couvercle est relié au réceptacle par une première charnière,

- le premier couvercle comprend une nervure destinée à se loger dans une deuxième gorge du réceptacle lorsque le premier couvercle est dans une position fermée, la deuxième gorge entourant l’ouverture, et le cas échéant, la première gorge,

- le premier couvercle comprend au moins une patte de clipsage destinée à coopérer avec une forme complémentaire sur une paroi externe du réceptacle, lorsque le premier couvercle est en position de fermeture de l’ouverture,

- le dispositif comprenant en outre un élément applicateur de produit cosmétique, l’élément applicateur étant de préférence reçu dans un renfoncement du premier couvercle,

- le support absorbant est imbibé de produit cosmétique,

- le dispositif comprend en outre un boîtier, le réceptacle étant reçu dans le boîtier,

- le dispositif comprend un deuxième couvercle pour fermer le boîtier, - le second couvercle est relié au boîtier par une deuxième charnière,

- le boîtier forme ensemble avec le réceptacle au moins un logement de réception de la au moins une patte de clipsage du premier couvercle.

[0019] Selon un autre aspect, il est décrit une recharge de produit cosmétique, en particulier pour un dispositif tel que décrit ci-avant, dans toutes ses combinaisons, comprenant un emballage, et un dispositif de conditionnement de produit cosmétique tel que décrit ci-avant, dans toutes ses combinaisons, reçu dans l’emballage, l’emballage étant de préférence fermé de manière étanche à l’air.

Brève description des dessins

[0020] D’autres caractéristiques, détails et avantages apparaîtront à la lecture de la description détaillée ci-après, et à l’analyse des dessins annexés, sur lesquels :

[0021] Figure 1 représente schématiquement une vue en perspective d’un premier exemple d’un dispositif de conditionnement de produit cosmétique, ouvert ;

[0022] Figure 2 représente schématiquement en coupe, le dispositif de conditionnement de produit cosmétique de la figure 1 , partiellement ouvert ; [0023] Figure 3 représente schématiquement en coupe, le réceptacle du dispositif de conditionnement des figures 1 et 2 ;

[0024] Figure 4A représente schématiquement en coupe, un sous-ensemble du dispositif de conditionnement des figures 1 et 2 ;

[0025] Figure 4Breprésente schématiquement en coupe, un détail du sous- ensemble du dispositif de conditionnement de la figure 4A ;

[0026] Figure 5 représente schématiquement en coupe un premier exemple de bague pouvant être mise en œuvre dans le dispositif de conditionnement des figures 1 et 2 ;

[0027] Figure 6 représente schématiquement en coupe un détail du premier exemple de bague de la figure 5 ; [0028] Figure 7 représente schématiquement en coupe un détail d’un deuxième exemple de bague pouvant être mise en œuvre dans le dispositif de conditionnement des figures 1 et 2 ;

[0029] Figure 8 représente schématiquement en coupe un détail d’un troisième exemple de bague pouvant être mise en œuvre dans le dispositif de conditionnement des figures 1 et 2 ;

[0030] Figure 9 représente schématiquement en coupe une recharge pour un dispositif de conditionnement tel qu’illustré aux figures 1 et 2 ; et

[0031] Figure 10 représente schématiquement une vue en coupe d’un second exemple d’un dispositif de conditionnement de produit cosmétique, partiellement ouvert.

Description d’exemples de réalisation

[0032] Sur les différentes figures, les mêmes références désignent des éléments identiques ou similaires. À fin de concision de la présente description, ces éléments identiques ne sont pas décrits en détail dans chaque mode de réalisation. Seules les différences entre les exemples présentés sont décrites en détail.

[0033] Le dispositif 10 de conditionnement de produit cosmétique tel que représenté aux figures 1 et 2 comprend tout d’abord un réceptacle 12.

[0034] Le réceptacle 12 est plus particulièrement visible sur la figure 3. Comme illustré sur cette figure 3, le réceptacle 12 comprend un fond 14. Le réceptacle 12 comprend aussi une paroi latérale 16. La paroi latérale 16 s’étend essentiellement parallèlement à un axe A1 perpendiculaire au fond 14, depuis le fond 14 jusqu’à un bord supérieur 18 de la paroi latérale 16. La paroi latérale 16 est ainsi sensiblement cylindrique.

[0035] La paroi latérale 16 comprend tout d’abord une paroi interne 20 s’étendant sur sensiblement toute la hauteur de la paroi latérale 16. La hauteur s’entend ici de la dimension de la paroi latérale 16 mesurée selon la direction de l’axe A1. La paroi latérale 16 comprend également une paroi externe 22, fixée à la paroi interne 20. La paroi externe 22 ne s’étend, dans l’exemple illustré, que sur une portion seulement de la hauteur de la paroi latérale 16.

[0036] Sur le bord supérieur 18 sont formées une première et une deuxième gorges 24, 26. Les première et deuxième gorges 24, 26 sont concentriques. Ici le centre des première et deuxième gorges 24, 26 est sur l’axe A1.

[0037] Une troisième gorge 28 est ménagée entre la paroi interne 20 et la paroi externe 22. La troisième gorge 28 est également de centre situé sur l’axe A1.

[0038] Dans l’exemple illustré, les première, deuxième et troisième gorges 24, 26, 28 sont concentriques. Les première, deuxième et troisième gorges 24, 26, 28 sont circulaires selon l’exemple illustré.

[0039] Une rainure 30 est réalisée sur la paroi externe 22 du réceptacle 12.

[0040] La paroi interne 20 et le fond 14 du réceptacle 12 définissent une cavité 32 débouchant par une ouverture 34. Ici, l’ouverture 34 est définie par le bord supérieur 18 de la paroi latérale 16 du réceptacle 12. La cavité 32 est ici sensiblement cylindrique, d’axe A1 et de section transversale circulaire.

[0041] La cavité 32 reçoit, dans l’exemple illustré, un support absorbant 36, de forme complémentaire à la cavité 32. De préférence, le support absorbant 36 remplit complètement la cavité 32. Notamment, de préférence, la surface latérale du support absorbant 36 est en contact avec la paroi interne 20 du réceptacle 12. De préférence également, le support absorbant 36 est complètement reçu dans la cavité 32. En d’autres termes, le support absorbant 36 ne s’étend pas, même en partie, hors de la cavité 32. Notamment, le support absorbant 36 ne s’étend pas, de préférence, au-delà de l’ouverture 34 de la cavité 32, dans la direction de l’axe A1 de la cavité 32.

[0042] Le support absorbant 36 est destiné à être imprégné de produit cosmétique. À cet effet, le support absorbant 36 est de préférence adapté à retenir du produit cosmétique, par exemple par capillarité. De préférence, le support absorbant 36 est imprégné de produit cosmétique.

[0043] Le produit cosmétique est par exemple un fond de teint liquide, un fond de teint semi-liquide, un fond de teint sous forme de poudre ou tout autre substance cosmétique ou de soin, telle que du parfum, du maquillage. Le produit cosmétique peut en particulier être choisi parmi ceux nécessitant d’être distribués à travers un tamis, une grille, une peau. Le produit cosmétique peut également être choisi parmi ceux qui nécessitent d’être réhomogénéisés comme un gloss, un auto bronzant, un parfum intégrant une poudre, des nacres ou des particules. Le produit cosmétique peut encore être choisi parmi les formules de soin comme par exemple :

- les formules dites « scrub », qui comprennent des éléments abrasifs leur donnant un effet exfoliant, ou

- les formules de soin multiphasiques, notamment du type « eau dans huile », « huile dans eau » ou « eau dans silicone », par exemple, ou

- les formules démaquillantes multi-phases.

[0044] Le produit cosmétique peut encore être choisi parmi les formules intégrant des tensioactifs, qui, par leur nature aérée, peuvent également servir à la génération de mousse.

[0045] Les exemples indiqués ci-dessus sont non exhaustifs et ne forment pas une liste limitative de produits cosmétiques et d’utilisations.

[0046] Le support absorbant 36 présente deux faces opposées 36a, 36b. Lorsque le support absorbant 36 est reçu dans la cavité 32 du réceptacle 12, une première face 36a du support absorbant 36 repose sur le fond 14 du réceptacle 12. La seconde face 36b, opposée à la première face 36a, est orientée vers l’ouverture 34 dans le réceptacle 12. Cette seconde face 36b du support absorbant 36 peut être qualifiée de libre, en ce qu’aucune paroi du réceptacle 12 ne s’étend au contact de cette seconde face 36b ou même en vis-à-vis de cette seconde face 36b. Selon l’exemple représenté en figure 1, la face libre 36b du support absorbant 36 et le bord supérieur 18 de la paroi latérale 16 du réceptacle 12 sont contenues dans un même plan, normal à l’axe A1.

[0047] Le support absorbant 36 peut permettre de limiter voire d’éviter les fuites ou plus généralement les pertes de produit cosmétique depuis la cavité 32 du réceptacle 12. [0048] Le support absorbant 36 est de préférence déformable et/ou flexible. Notamment, le support absorbant 36 peut être comprimé par pression manuelle, par exemple à l’aide d’un doigt d’un utilisateur 37 ou d’un élément applicateur 38, pour libérer du produit cosmétique.

[0049] Le support absorbant 36 est par exemple en mousse, en textile non-tissé, en matériau(x) fibreux, en matériau(x) poreux souples, ou en une combinaison de ces matériaux. Par textile non-tissé, on entend un matériau textile comprenant des fibres dans lequel les fibres individuelles sont disposées de façon aléatoire dans une structure en forme de nappe, de matelas ou de voile et qui ne sont ni tissées, ni tricotées. Alternativement, le support absorbant 36 peut également être réalisé par fabrication additive, notamment par impression 3D.

[0050] Le support absorbant 36 peut également permettre de mélanger le produit cosmétique, juste avant le relargage du produit cosmétique et son application. Par exemple, le produit cosmétique peut être composé d’éléments insolubles et présenter, au repos, la forme d’une émulsion avec différentes phases. Le produit cosmétique peut en particulier comporter des particules, solides, dans un fluide, et/ou plusieurs fluides de densités différentes. Dans ce cas, une ou plusieurs pressions sur le support absorbant 36, dans la direction de l’axe A1 du support absorbant 36, permet(tent) de mélanger les différentes phases et/ou de répartir les particules dans le produit cosmétique. Le produit cosmétique appliqué a ainsi une texture plus homogène.

[0051] Le dispositif de conditionnement 10 comporte encore un filet de distribution 40. Le filet distribution 40 est positionné sur la face libre 36b du support absorbant 36. Le filet de distribution 40 recouvre au moins une portion de la face libre 36b du support absorbant 36, de préférence une portion centrale de la face libre 36b. Le filet de distribution 40 est ici au contact du support absorbant 36, notamment au contact de la face libre 36b du support absorbant 36.

[0052] Le filet de distribution 40 peut permettre, par exemple, d’homogénéiser d’avantage encore le produit cosmétique à appliquer. Par exemple, le filet de distribution 40 permet, dans ce cas, de mélanger les différents composants du produit cosmétique passant au travers du filet de distribution 40. [0053] Alternativement ou au surplus, le filet de distribution 40 peut permettre de cisailler le produit cosmétique lorsque ce dernier passe à travers le filet de distribution 40. Le cisaillement du produit cosmétique engendre un ajustement de la viscosité du produit cosmétique. Par exemple, cela peut permettre de délivrer un produit cosmétique présentant une viscosité plus faible que celle du produit cosmétique contenu dans le support absorbant 36, facilitant ainsi son application. Au contraire, une viscosité plus élevée dans le support absorbant 36 facilite la rétention du produit cosmétique dans le support absorbant 36.

[0054] Alternativement ou au surplus, la face supérieure 40b (ou face visible, c'est-à-dire celle qui n’est pas orientée vers le support absorbant 36) du filet de distribution 40 peut présenter un aspect esthétique, notamment plus esthétique qu’un aspect de la face libre 36b du support absorbant 36. En particulier, la face supérieure 40b du filet de distribution 40 peut être d’une ou plusieurs couleurs et/ou présenter des reliefs et/ou des motifs esthétiques.

[0055] Enfin, le filet de distribution 40 peut également ou alternativement avoir un état de surface plus agréable, notamment plus doux, au touché que la face libre 36b, procurant ainsi une sensation plus agréable au toucher que la face libre 36b du support absorbant 36.

[0056] Dans l’exemple illustré, le filet de distribution 40 recouvre intégralement la face libre 36b du support absorbant 36. Selon cet exemple, le filet de distribution 40 fait en outre saillie latéralement par rapport au support absorbant 36. En d’autres termes, le filet de distribution 40 s’étend au-delà de la surface libre 36b du support absorbant 36. Ainsi, le filet de distribution 40 recouvre, outre la surface libre 36b du support absorbant 36, une portion interne 18i du bord supérieur 18 de la paroi latérale 16 du réceptacle 12.

[0057] Le filet de distribution 40 est par exemple un filet élastique, une mousse, un textile tissé ou un textile non-tissé. Le filet de distribution 40 est par exemple formé en tout ou partie par un grillage souple, en matériau métallique ou en matériau plastique.

[0058] Le filet de distribution 40 est ici plan, de forme analogue à la forme de la face libre 36b du support absorbant 36. Par exemple, le filet de distribution 40 a une forme à symétrie de révolution autour de l’axe A1. Le filet de distribution 40 a par exemple la forme d’un disque. Selon l’exemple illustré, le filet de distribution 40 présente une épaisseur e2, correspondant à la dimension mesurée selon la direction de l’axe A1, qui est inférieure à l’épaisseur e1 du support absorbant 36, mesurée selon cette même direction de l’axe A1.

[0059] Selon un exemple particulier, le support absorbant 36 est réalisé dans une première mousse et le filet de distribution 40 est réalisée dans une seconde mousse. La première mousse peut présenter des pores ayant une taille moyenne supérieure à une taille moyenne des pores de la seconde mousse. De cette manière, la première mousse peut contenir une quantité importante de produit cosmétique, et la seconde mousse peut permettre une distribution de produit cosmétique plus homogène.

[0060] Le dispositif de conditionnement 10 comprend encore une bague 42.

[0061] La bague 42 a une section transversale en L, délimitant un logement interne adapté à recevoir le filet de distribution 40. En d’autres termes, la bague 42 comprend essentiellement une portion annulaire 44 s’étendant dans un plan normal à l’axe A1, et une jupe latérale 46, de forme sensiblement cylindrique, d’axe A1. Notamment, la section du logement est complémentaire à la forme du filet de distribution 40. La bague 42 est disposée sur la face supérieure 40b du filet de distribution 40.

[0062] La bague 42 comprend au moins un relief 48 saillant, de préférence une pluralité de reliefs 48 saillant, pour solidariser ensemble le support absorbant 30, le filet de distribution 40 et la bague 42. Pour ce faire, comme cela est visible sur les figures, lorsque la bague 42 est disposée sur le filet de distribution 40, les reliefs 48 traversent le filet de distribution 40 et sont reçus dans le support absorbant 36.

[0063] Ainsi, le filet de distribution 40 est ici directement fixé au support absorbant 36. Un glissement ou un déplacement du support absorbant 36 par rapport au filet de distribution 40 est ainsi limité, voire empêché, notamment lorsqu’un utilisateur applique une pression pour prélever du produit cosmétique, quelle que soit la direction selon laquelle l’utilisateur presse le filet de distribution 40. [0064] Les reliefs 48 s’étendent ici depuis la portion annulaire 44 de la bague 42. Les reliefs 48 s’étendent ici parallèlement à la direction de l’axe A1. Les reliefs 48 sont régulièrement répartis angulairement sur la portion annulaire 44 de la bague 42.

[0065] Les reliefs présentent par exemple une longueur selon l’axe A1 qui est supérieure ou égale à 1 mm, de préférence supérieure ou égale à 2 mm, de préférence encore supérieure ou égale à 3 mm et/ou inférieure ou égale à 10 mm, de préférence inférieure ou égale à 7 mm et de manière encore plus préférée inférieure ou égale à 5 mm. La longueur des reliefs 48 selon l’axe A1 est de préférence supérieure à l’épaisseur e2 du filet de distribution 40. Ainsi, les reliefs 48 traversent le filet de distribution 40 et sont reçus dans le support absorbant 36 lorsque la bague 42 est disposée sur le filet de distribution 40.

[0066] En outre, le support absorbant 36 peut être composé d’une pluralité de couches. Les différentes couches peuvent notamment comprendre des structures et/ou des matériaux différents afin de présenter des propriétés d’absorption et de mixage différentes. La pluralité de couches définit une couche inférieure disposée sur le fond 14 du réceptacle 12 et au moins une couche supérieure disposée sur la couche inférieure. La longueur selon l’axe A1 des reliefs 48 de la bague 42 est de préférence supérieure à une épaisseur de la au moins une couche supérieure, additionnée à l’épaisseur du filet de distribution 40. Par ailleurs, la longueur selon l’axe A1 des reliefs 48 de la bague 42 est de préférence inférieure à l’épaisseur du filet de distribution 40 additionnée à l’épaisseur du support absorbant 36. De cette manière, les reliefs 48 traversent le filet de distribution 40, la au moins une couche supérieure du support absorbant 36 et sont reçus dans la couche inférieure du support absorbant 36 lorsque la bague 42 est disposée sur le filet de distribution 40. Ainsi, la pluralité de couches du support absorbant 36 sont solidarisées entre elles.

[0067] Selon un premier exemple illustré aux figures 5 et 6, au moins un relief 48i présente une forme de pointe. Selon l’exemple de la figure 6, le relief 48i présente ici une portion basale 50 sensiblement cylindrique, s’étendant depuis la portion annulaire 44 de la bague 42, selon un axe AΊ parallèle à l’axe A1. Le relief 48i de la figure 6 comprend également une portion d’extrémité 52, conique ou tronconique. La portion d’extrémité 52 est ici coaxiale à la portion basale 50 du relief 48i. Les portions basale 50 et d’extrémité 52 sont contiguës dans la direction de l’axe AΊ d’extension du relief 48i . La portion d’extrémité 52 s’étend depuis la portion basale 50. La forme pointue du relief 48i facilite son insertion à travers le filet de distribution 40 et dans le support absorbant 36. Ici, le diamètre d2 de base de la portion d’extrémité 52 est égal au diamètre d1 de la portion basale 50. Ainsi, le relief 48i est dépourvu de saillie radiale. Ceci facilite encore la pénétration du relief 48i dans le support absorbant 36 et le filet de distribution 40.

[0068] Selon un deuxième exemple illustré à la figure 7, un relief 48 2 est sensiblement identique au relief 48i, à ceci près que le diamètre d2 de base de la portion d’extrémité 52 conique est sensiblement plus grand que le diamètre d1 de la portion basale 50 cylindrique. On forme ainsi une surface annulaire 54 (ou cran) à la frontière entre la portion basale 50 et la portion d’extrémité 52 qui fait saillie radialement par rapport à la portion basale 50. Cette surface annulaire 54 peut ainsi avoir une fonction anti-retrait, limitant voire empêchant un retrait intempestif du relief 48 2 du support absorbant 36 et/ou du filet de distribution 40. Avantageusement, cette surface annulaire 54 s’étend dans le support absorbant 36.

[0069] Selon un troisième exemple illustré à la figure 8, la portion basale 50 d’un relief 483 comprend une pluralité de parties tronconiques 56 coaxiales et, de préférence, contigües. Les parties tronconiques sont orientées toutes avec leur grande base vers la portion annulaire 44 de la bague 42 et leur petite base orientée vers la portion d’extrémité 52. Les portions basale 50 et d’extrémité 52 sont coaxiales, d’axe AΊ . On forme ainsi un relief 483 avec une pluralité de crans 54. Avantageusement, selon ce troisième exemple, au moins un cran 40, de préférence au moins deux crans 40, est/sont reçu/s dans le support absorbant 36 et/ou au moins un cran 54 est reçu dans le filet de distribution 40.

[0070] Tous les reliefs 48 d’une bague 42 peuvent être identiques. Alternativement, cependant, les reliefs 48 ont des configurations différentes, notamment selon une combinaison de deux ou trois des exemples décrits ci- dessus. [0071] La bague 42 recouvre ici une portion périphérique 40i, 40 2 de la face supérieure 40b du filet de distribution 40. Dans l’exemple illustré, la bague 42 fait également saillie latéralement d’une portion périphérique 36” du support absorbant 36. Une première portion annulaire 40i du filet de distribution 40 est interposée, de préférence serrée, entre une portion périphérique 36” du support absorbant 36 et une première partie 44i de la portion annulaire 44 de la bague 42. Le support absorbant définit par ailleurs une portion centrale 36’ caractérisée par le fait qu’elle n’est pas recouverte par la bague 42. Une deuxième portion annulaire 40 2 du filet de distribution 40, ici radialement externe par rapport à la première portion annulaire 40i, est interposée, de préférence serrée, entre le bord supérieur 18 de la paroi latérale 16 du réceptacle 12 et une deuxième partie 44 2 de la portion annulaire 44 de la bague 42. Dans l’exemple illustré, la deuxième partie 44 2 de la portion annulaire 44 de la bague 42 est disposée radialement à l’extérieure de la première partie 44i de la portion annulaire 44 de la bague 42. Ainsi, une tension du filet de distribution 40 peut être maintenue. Une tension du filet de distribution 40 permet notamment une meilleure distribution du produit cosmétique et/ou préserve un aspect esthétique du filet de distribution 40.

[0072] Tel que représenté en figure 4B, la portion périphérique 36” du support absorbant 36 reçoit la pluralité de reliefs 48 de la bague 42. La portion périphérique 36” du support absorbant 36 est alors maintenue par la bague 42. Ainsi, une déformation de la portion périphérique 36” du support absorbant 36 est limitée, notamment lors du prélèvement de produit cosmétique.

[0073] Selon l’exemple illustré, la bague 42 est en outre fixée au réceptacle 12. Ainsi, l’ensemble formé de la bague 42, du filet de distribution 40 et du support absorbant 36 est fixé au réceptacle 12. L’ensemble formé de la bague 42, du filet de distribution 40 et du support absorbant 36 est ainsi immobilisé par rapport au réceptacle 20.

[0074] Dans l’exemple illustré, la jupe 46 de la bague 42 est reçue dans la première gorge 24 du réceptacle 12. La réception de la jupe 46 dans la première gorge 24 du réceptacle 20 facilite la mise en position de la bague 42 et/ou du filet de distribution 40 par rapport au support absorbant 36. [0075] Par exemple, la jupe 46 est reçue serrée et/ou emboîtée élastiquement, dans la première gorge 24 du réceptacle 20. Pour ce faire, la jupe 46 peut former un ou plusieurs reliefs 57, saillant radialement. Par exemple, la jupe 46 forme un bourrelet 57. Alternativement, la jupe latérale 46 peut être assemblée à la première gorge 24 par collage, soudage ou tout autre moyen de fixation connu de l’homme de l’art.

[0076] Dans l’exemple illustré, le dispositif de conditionnement 10 comprend encore un premier couvercle 58. Ici le premier couvercle 58 est articulé par rapport au réceptacle 12 au moyen d’une première charnière 60. Le premier couvercle 58 peut ainsi être déplacé entre une position fermée et une position ouverte. Dans la position ouverte du premier couvercle 58, la face supérieure 40b du filet de distribution 40 est accessible à un utilisateur.

[0077] Dans sa position fermée, le premier couvercle 58 peut être clipsé (ou emboité élastiquement) sur le réceptacle 12. Pour ce faire, ici, le premier couvercle 58 peut être muni de pattes de clipsage 62 dont les extrémités sont destinées à être reçues dans la ou les rainures 30 de la paroi latérale 16 du réceptacle 12.

[0078] Le premier couvercle 58 peut être muni d’une nervure 64, ici circulaire, destinée à être reçue dans la deuxième gorge 26. La coopération de la nervure 64 reçue dans la deuxième gorge 26 peut permettre d’assurer une certaine étanchéité de la cavité 32, lorsque le premier couvercle 58 est fermé. La nervure 64 peut être reçue serrée dans la deuxième gorge 26.

[0079] Avantageusement, dans la position fermée du premier couvercle 58, la bague 42 est en contact avec le premier couvercle 58, d’une part, et avec le filet de distribution 40, d’autre part. On limite ainsi l’espace libre entre le support absorbant 36, imbibé de produit cosmétique, et le premier couvercle 58, dans lequel peut être emprisonné de l’air.

[0080] Selon l’exemple illustré, une face supérieure du premier couvercle 58 a un renfoncement 66 recevant un élément applicateur 38 du produit cosmétique. L’élément applicateur 38 est par exemple une éponge. [0081] Le dispositif de conditionnement 10 comporte encore, selon l’exemple illustré, un boitier 68. Le réceptacle 12 est par exemple monté serré et/ou emboîté élastiquement dans le boîtier 68. Par exemple, le boîtier 68 est reçu serré et/ou emboîté élastiquement dans la troisième gorge radiale 26 s’étendant autour de la cavité 32.

[0082] Le boîtier 68 peut être conformé pour délimiter, ensemble avec le réceptacle 12, une pluralité de fentes 70 adaptées à la réception des pattes de clipsage 62 du premier couvercle 58.

[0083] Un deuxième couvercle 72 peut être associé au boitier 68, pour fermer le boitier 68. Par exemple, le deuxième couvercle 72 est articulé sur le boitier 68 au moyen d’une deuxième charnière 74. Le deuxième couvercle 72 peut ainsi être déplacé entre une position fermée et une position ouverte. En position fermée du deuxième couvercle 72, le réceptacle 12 et le premier couvercle 58, fermé, sont intégralement contenus dans l’espace délimité par le boitier 68 et le deuxième couvercle 72. Une face interne du deuxième couvercle 72 est avantageusement munie d’un miroir 76 pour aider un utilisateur à appliquer le produit cosmétique. Comme visible sur la figure 1, la première charnière 60 entre le réceptacle 12 et le premier couvercle 58 s’étend selon un premier axe A2, la deuxième charnière 74 entre le boitier 68 et le deuxième couvercle 70 s’étend selon un deuxième axe A3, les premier et deuxième axes A2, A3 étant contenus dans un plan normal à l’axe A1. Avantageusement, les premier et deuxième axes A2, A3 sont perpendiculaires l’un par rapport à l’autre.

[0084] Le boitier 68 peut être muni d’une patte de clipsage 78 adaptée à coopérer avec un renfoncement complémentaire 80 dans le deuxième couvercle 72, pour assurer un verrouillage du deuxième couvercle 72 sur le boitier 68, par emboîtage élastique.

[0085] Le dispositif de conditionnement des figures 1 et 2, peut être rechargé au moyen d’une recharge 100 telle qu’illustrée à la figure 9.

[0086] La recharge 100 comprend essentiellement le réceptacle 12 avec le support absorbant 36, le filet de distribution 40 et la bague 42, le filet absorbant 36 étant de préférence imbibé de produit cosmétique. Le premier couvercle 58 peut également être monté sur le réceptacle 12. Un élément applicateur 38 peut être prévu, en particulier dans le renfoncement 66 dans le premier couvercle 58. L’ensemble peut être contenu dans un emballage 102. L’emballage 102 peut être étanche à l’air.

[0087] Ainsi, après avoir retiré le réceptacle 12 du boitier 68, on insert le réceptacle 12 de la recharge 100, dans le boitier 68.

[0088] Le dispositif de conditionnement tel qu’il vient d’être décrit, est susceptible de nombreuses variantes, accessibles à l’homme de l’art.

[0089] Notamment la jupe 46 de la bague 42 peut être reçue directement dans la cavité 32.

[0090] L’exemple de dispositif de conditionnement de la figure 10 se distingue de l’exemple des figures 1 et 2 essentiellement par l’absence de filet de distribution 40. Le support absorbant 36 est ici composé d’une pluralité de couches superposées. Dans l’exemple de la figure 10, le support absorbant est composé d’une couche inférieure 36i et d’une couche supérieure 36 2 . La couche inférieure 36i est disposée sur le 14 du réceptacle 12 et la couche supérieure 36 2 est disposée sur la couche inférieure 36i. Néanmoins, le nombre de couches n’est pas limité à deux.

[0091] Les différentes couches peuvent comprendre des structures et/ou des matériaux différents afin de présenter des propriétés d’absorption et/ou de mixage différentes.

[0092] De préférence, les reliefs 48 de la bague 42 présentent une longueur selon l’axe A1 qui est supérieure à une épaisseur de la couche supérieure 36 2 . De préférence encore, les reliefs 48 de la bague ont une longueur mesurée selon l’axe A1 qui est inférieure à l’épaisseur du support absorbant 36. Ainsi, lorsque la bague 42 est disposée sur la face libre 36b du support absorbant 36, les reliefs 48 traversent la couche supérieure 36 2 et sont reçus dans la couche inférieure 36i. De cette manière, la couche supérieure 36 2 est solidarisée à la couche inférieure 36i.

[0093] Le support absorbant présente par ailleurs une portion périphérique 36” située en-dessous de la portion annulaire 44 de la bague 42 et dans laquelle sont reçus la pluralité de reliefs 48. De cette manière, la déformation de la portion périphérique 36” du support absorbant, induite par une pression exercée sur une portion centrale 36’, est limitée.

[0094] Dans une alternative où le support absorbant comprend plus de deux couches, les reliefs 48 traversent de préférence les couches se situant au-dessus de la couche inférieure et sont reçus dans la couche inférieure afin de solidariser l’ensemble des couches entre elles.

[0095] La présente invention ne se limite pas aux seuls exemples décrits ci- dessus mais est susceptibles de nombreuses variantes accessibles à l’homme de l’art.