Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
TENT COMPRISING A RETRACTABLE GUY LINE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/189446
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a tent (10, 110, 210) comprising a structure (12, 112, 212) having at least one first passage, a first elastic return element having a first end part (26a, 126a, 226a) and a second end part (26b, 126b, 226b) that is at the opposite end from the first end part and cooperates with the structure, and at least one first retractable guy line (28a, 128a, 228a) for keeping the structure on the ground, having a first portion configured to cooperate with the first end part (26a, 126a, 226a) of the first elastic return element and a second portion intended to be secured to the ground, the first retractable guy line passing through said first passage, said first retractable guy line comprising a deployed position in which the first elastic return element is under tension and in which the first portion and the second portion of the first retractable guy line extend on both sides of said first passage, and a retracted position in which the first elastic return element is slack and in which the distance in question between the second portion of the first retractable guy line and the first passage is less than said distance when the first retractable guy line is in the deployed position.

Inventors:
LAFOUX BENJAMIN (FR)
Application Number:
FR2018/050756
Publication Date:
October 18, 2018
Filing Date:
March 28, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
DECATHLON SA (FR)
International Classes:
E04H15/32; E04H15/36
Domestic Patent References:
WO2012066220A12012-05-24
Foreign References:
DE9212859U11994-01-27
EP1905927A12008-04-02
GB501332A1939-02-24
EP1905927A12008-04-02
GB501332A1939-02-24
Attorney, Agent or Firm:
BALESTA, Pierre (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Tente (10, 110, 210) comprenant :

• une structure (12,112,212) comportant une toile de tente (13,213) et au moins un arceau (14,114,214), la structure comportant au moins un premier passage (23,123,223);

• un premier élément de rappel élastique (26,126,226) comportant une première partie d'extrémité (26a,126a,226a) et une seconde partie d'extrémité (26b,126b,226b), opposée à la première partie d'extrémité et coopérant avec la structure ; et

• au moins un premier hauban rétractable (28,128,228) pour maintenir la structure sur un sol, comportant une première portion (228c,228'c) configurée pour coopérer avec la première partie d'extrémité du premier élément de rappel élastique et une seconde portion (228d,228'd) destinée à être fixée au sol, le premier hauban rétractable traversant ledit premier passage ;

ledit premier hauban rétractable comprenant une position déployée dans laquelle le premier élément de rappel élastique est mis en tension et dans laquelle la première portion et la seconde portion du premier hauban rétractable s'étendent de part et d'autre dudit premier passage, et une position rétractée dans laquelle le premier élément de rappel élastique est détendu et dans laquelle la distance considérée entre la seconde portion du premier hauban rétractable et le premier passage est inférieure à ladite distance lorsque le premier hauban rétractable est en position déployée.

2. Tente selon la revendication 1, dans laquelle la seconde partie d'extrémité

(26b,126b,226b) du premier élément de rappel élastique (26,126,226) est fixée à la structure (12,112,212).

3. Tente selon la revendication 1, dans laquelle la structure (12,112,212) comporte un deuxième passage (2230, 'a tente (10, 110, 210) comprenant en outre un deuxième hauban rétractable (228') comportant une première portion (228'c) configurée pour coopérer avec la seconde partie d'extrémité (26b,126b,226b) du premier élément de rappel élastique (26,126,226) et une seconde portion (228'd) destinée à être fixée au sol, le deuxième hauban rétractable traversant ledit deuxième passage, ledit deuxième hauban rétractable comprenant une position déployée dans laquelle le premier élément de rappel élastique est mis en tension et dans laquelle la première portion et la seconde portion du deuxième hauban rétractable s'étendent de part et d'autre dudit deuxième passage, et une position rétractée dans laquelle le premier élément de rappel élastique est détendu et dans laquelle la distance considérée entre la seconde portion du deuxième hauban rétractable et le deuxième passage est inférieure à ladite distance lorsque le deuxième hauban rétractable est en position déployée. 4. Tente selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, dans laquelle la structure (12,112,212) comporte un premier organe de guidage (120',234), ledit premier organe de guidage étant fixé à la structure et coopérant avec le premier élément de rappel élastique (26,126,226) pour guider le déplacement dudit premier élément de rappel élastique.

5. Tente selon la revendication 1 à 4, dans laquelle le premier hauban rétractable

(28,128,228) comprend une première partie d'extrémité (28a,128a,228a) et dans laquelle le premier élément de rappel élastique (26,126,226) coopère avec ladite première partie d'extrémité (26a,126a,226a) dudit premier hauban rétractable.

6. Tente selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, dans laquelle le premier passage (23,123,223) est ménagé dans un premier élément de butée (20,120,220) fixé à la structure (12,112,212), et dans laquelle le premier hauban rétractable (28,128,228) comprend en outre une première portion de contact agencée pour venir en appui contre ledit premier élément de butée lorsque le premier hauban rétractable est en position déployée.

7. Tente selon la revendication 6, dans laquelle le premier hauban rétractable (28,128,228) et le premier élément de rappel élastique (26,126,226) sont connectés bout à bout.

8. Tente selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, dans laquelle le premier hauban rétractable (28,128,228) présente une extrémité qui est fixée à la structure (12,112,212).

9. Tente selon la revendication 8, dans laquelle le premier élément de rappel élastique (26,126,226) comprend en outre un premier organe de connexion (150,250) assurant la coopération entre le premier élément de rappel élastique et le premier hauban rétractable (28,128,228) et dans laquelle le premier hauban rétractable traverse le premier organe de connexion, le premier hauban rétractable étant configuré pour coulisser dans ledit premier organe de connexion. 10. Tente selon la revendication 9, dans laquelle le premier organe de connexion (150,250) coopère avec le premier hauban rétractable (28,128,228), en étant disposé entre le premier passage (23,123,223) et le point d'attache du premier hauban rétractable à la structure (12,112,212). 11. Tente selon l'une quelconque des revendications 1 à 10, dans laquelle le premier hauban rétractable (28,128,228) est non-élastique.

12. Tente selon l'une quelconque des revendications 1 à 11, dans laquelle le premier élément de rappel élastique (26,126,226) est disposé dans un fourreau s'étendant le long dudit arceau.

13. Tente selon l'une quelconque des revendications 1 à 12, dans laquelle le premier passage (23,123,223) forme une interface entre l'intérieur et l'extérieur de la tente (10, 110, 210). 14. Tente selon la revendication 13, dans laquelle le premier élément de rappel élastique (26,126,226) s'étend à l'intérieur de la tente (10, 110, 210).

15. Tente selon les revendications 4 et 14, dans laquelle l'organe de guidage est disposé à l'intérieur de la tente (10, 110, 210).

Description:
TENTE COMPRENANT UN HAUBAN RETRACTABLE

Arrière-plan de l'invention

La présente invention concerne le domaine des abris et plus particulièrement celui des tentes. La présente invention concerne plus précisément une tente comportant un hauban.

Il est connu de munir les tentes de haubans formés d'une cordelette permettant de maintenir de telles tentes sur un sol. Ces haubans s'étendent généralement entre un point de fixation disposé sur la toile de la tente et un élément de fixation enfoncé dans le sol. L'ensemble des haubans de la tente sont mis sous tension de manière à assurer la stabilité de la tente tout en la maintenant en position.

On connaît par exemple des tentes, telle que celle présentée dans le document EP 1 905 927, comprenant des haubans fixés respectivement en deux points distincts d'un arceau de la tente, à savoir l'apex et un point médian de l'arceau. Aussi, lorsqu'un de ces haubans est relié à un élément de fixation enfoncée dans le sol, une ligne de tension est créée entre l'apex de l'arceau, son point médian et le sol, ce qui assure la stabilité et le maintien de la tente.

Un inconvénient de ce type de tentes est que, lorsque l'utilisateur souhaite déplacer ou ranger la tente, les extrémités des haubans reliées aux éléments de fixation enterrés sont libérées par ledit utilisateur, de sorte que ces extrémités de haubans tombent sur le sol. Les haubans sont alors laissés en place et pendent depuis la toile de tente, ce qui n'est pas esthétique. En outre, les campeurs risquent de marcher sur ces haubans distendus ce qui en augmente l'usure et la détérioration et, qui plus est, risque de compromettre la sécurité des campeurs qui peuvent se prendre les pieds dans les haubans distendus.

De plus, lors du rangement d'une telle tente, les haubans présentés dans ce document perturbent le pliage de la tente et s'entremêlent, de sorte que l'installation de la tente lors d'une utilisation ultérieure est aussi rendue plus laborieuse.

On connaît également des tentes comportant des haubans, telle que celle décrite dans le document GB 501 332. Le hauban de cette tente comporte un ressort configuré pour amortir les secousses subies par la tente et ainsi assouplir sa fixation sur le sol.

Là-encore, une fois l'extrémité de ce hauban libérée, ledit hauban se révèle inesthétique, risque de s'abîmer et perturbe le pliage et le dépliage de la tente.

En outre, l'utilisation d'un tel ressort composant le hauban peut compromettre le maintien de la tente en cas de vent fort.

Objet et résumé de l'invention

Un but de la présente invention est de proposer une tente remédiant aux inconvénients précités.

Pour ce faire, l'invention porte sur une tente comprenant :

• une structure comportant une toile de tente et au moins un arceau, la structure comportant au moins un premier passage ;

• un premier élément de rappel élastique comportant une première partie d'extrémité et une seconde partie d'extrémité, opposée à la première partie d'extrémité et coopérant avec la structure ; et

• au moins un premier hauban rétractable pour maintenir la structure sur un sol, comportant une première portion configurée pour coopérer avec la première partie d'extrémité du premier élément de rappel élastique et une seconde portion destinée à être fixée au sol, le premier hauban rétractable traversant ledit premier passage ;

ledit premier hauban rétractable comprenant une position déployée dans laquelle le premier élément de rappel élastique est mis en tension et dans laquelle la première portion et la seconde portion du premier hauban rétractable s'étendent de part et d'autre dudit premier passage, et une position rétractée dans laquelle le premier élément de rappel élastique est détendu et dans laquelle la distance considérée entre la seconde portion du premier hauban rétractable et le premier passage est inférieure à ladite distance lorsque le premier hauban rétractable est en position déployée. Sans sortir du cadre de l'invention, la tente peut être une tente classique dont la structure est formée d'une pluralité d'arceaux rigides ou encore une tente gonflable dont au moins un arceau est formé par une manche à air préformée.

Le premier passage permet d'améliorer le déplacement, et plus particulièrement le guidage et le coulissement du premier hauban rétractable lorsqu'il passe de la position déployée à la position rétractée, et inversement. Le premier passage peut par exemple être constitué d'un œillet fixé à la structure de la tente, permettant encore d'améliorer le guidage du premier hauban rétractable tout en réduisant l'usure causée par les frottements lors du coulissement du hauban dans le premier passage.

Le premier élément de rappel élastique présente de préférence une forme longiligne, tel un cordon élastique, de sorte que ses dimensions transversales sont sensiblement inférieures à sa longueur.

Le premier hauban rétractable présente également une forme longiligne, ayant des dimensions transversales sensiblement inférieures à sa longueur.

Le premier hauban rétractable comporte de préférence une première partie d'extrémité et une seconde partie d'extrémité, opposée à la première partie d'extrémité.

La seconde portion du premier hauban rétractable peut être configurée pour coopérer avec un premier moyen d'ancrage, tel un piquet enfoncé dans le sol. Cette seconde portion du premier hauban rétractable peut en outre être munie d'une boucle destinée à accueillir la tête du premier moyen d'ancrage.

Selon une première variante, la seconde portion du premier hauban rétractable coïncide avec la seconde partie d'extrémité dudit premier hauban rétractable.

Selon une seconde variante, la seconde portion du premier hauban rétractable peut être distincte de la seconde partie d'extrémité du premier hauban rétractable. Dans cette configuration, la seconde portion du premier hauban rétractable peut coopérer avec la tête d'un premier moyen d'ancrage tandis que la seconde partie d'extrémité dudit hauban est par exemple rebouclée sur une portion intermédiaire du premier hauban rétractable. Sans sortir du cadre de l'invention, la seconde partie d'extrémité du premier hauban rétractable peut également être fixée à la structure de la tente, de sorte que cette partie d'extrémité n'est pas libre et ne peux pas traîner sur le sol. Ceci réduit l'usure subie par le premier hauban rétractable.

De manière non limitative, la première portion du premier hauban rétractable peut coïncider avec la première partie d'extrémité dudit premier hauban rétractable. En variante, elles peuvent être distinctes.

En pratique, pour placer le premier hauban rétractable en position déployée, l'utilisateur tire sur la seconde partie d'extrémité du premier hauban rétractable, dans une direction opposée à la tente. Cette traction entraine une traction du premier élément de rappel élastique, en raison de la coopération entre ce hauban et cet élément de rappel élastique. En raison de son élasticité, le premier élément de rappel élastique est alors étiré et le premier hauban rétractable coulisse au travers du premier passage. Aussi, la distance considérée entre la seconde portion du premier hauban rétractable et le premier passage augmente lors de ce déploiement.

L'utilisateur fixe alors la seconde portion du premier hauban rétractable au sol, par exemple en la connectant avec un premier moyen d'ancrage enfoncé dans le sol en un point d'ancrage choisi.

Dans cette position déployée, le premier hauban rétractable s'étend de préférence principalement entre le premier passage et ledit premier moyen d'ancrage enfoncé dans le sol. La distance considérée entre la seconde portion du premier hauban rétractable et le premier passage est alors sensiblement maximale. La première portion et la seconde portion du premier hauban rétractable sont toutefois maintenues de part et d'autre dudit premier passage, de sorte que le premier hauban rétractable traverse toujours le premier passage. Une première ligne de tension permettant de stabiliser la tente est ainsi formée entre le sol et le premier passage de la structure de la tente. Dans cette position, le premier élément de rappel élastique est étendu et mis en tension.

De préférence, le premier passage est disposé en un point médian de la structure, sensiblement à la moitié de la hauteur de la tente.

Pour placer le premier hauban rétractable dans sa position rétractée, il convient de libérer la seconde portion du premier hauban rétractable. Grâce à son élasticité, le premier élément de rappel élastique tend alors vers sa position de repos et exerce un effort de rappel sur le premier hauban rétractable. La première portion du premier hauban rétractable est entraînée vers le point de coopération de la seconde partie d'extrémité du premier élément de rappel élastique avec la structure. De cette manière, le premier hauban rétractable coulisse à travers le premier passage et la distance considérée entre la seconde portion du premier hauban rétractable et le premier passage diminue.

Grâce à l'invention, le premier hauban rétractable est alors placé dans une position rétractée correspondant à une position de rangement. En effet, dans cette position rétractée, la distance considérée entre la seconde portion du premier hauban rétractable et le premier passage est sensiblement minimale. Ceci a pour effet d'escamoter tout ou partie du premier hauban rétractable. En conséquence, en choisissant une distance convenable, ledit hauban ne pend pas depuis la structure de la tente et ne tombe pas directement sur le sol. L'esthétique de la tente est donc améliorée et les risques de détérioration du premier hauban rétractable sont réduits dans la mesure où ce dernier est soumis à moins de frottements. En outre, les campeurs ne risquent pas de trébucher à cause dudit premier hauban rétractable.

De plus, le premier hauban rétractable, lorsqu'il est dans sa position rétractée, ne risque pas de s'emmêler avec d'autres cordages ou éléments de la tente, ce qui facilite le rangement et le pliage de la tente, ainsi que le dépliage de ladite tente lors d'une utilisation ultérieure.

En outre, il est particulièrement aisé d'amener le premier hauban rétractable dans sa position rétractée, dans la mesure où il convient uniquement de libérer sa seconde portion, ce qui peut être réalisé d'une seule main.

De préférence, dans sa position rétractée, le premier hauban rétractable s'étend le long de l'arceau. En conséquence, il ne fait pas saillie depuis la structure de la tente et son rangement est donc encore amélioré.

Selon une première variante avantageuse, la seconde partie d'extrémité du premier élément de rappel élastique est fixée à la structure. Aussi, le premier élément de rappel élastique s'étend entre le point de fixation de ladite seconde partie d'extrémité du premier élément de rappel élastique à la structure et la première portion du premier hauban rétractable.

En particulier, lorsque le premier hauban rétractable est amené de la position déployée à la position rétractée, la première partie d'extrémité du premier élément de rappel élastique, et donc le premier hauban rétractable, sont rappelés vers ledit point de fixation. Le guidage du premier hauban vers sa position rétractée est donc amélioré et mieux maîtrisé.

Le point de fixation de ladite seconde partie d'extrémité du premier élément de rappel élastique à la structure peut être disposé au sommet de la tente. Dans cette configuration, lorsque le premier hauban rétractable est en position déployée, le premier élément de rappel élastique est mis en tension et une ligne de tension est formée entre le sommet de la tente et le premier passage, permettant d'améliorer la stabilité de la tente.

La position du point de fixation est préférentiellement choisie de manière à ce que le premier élément de rappel élastique soit sensiblement tendu, lorsque le premier hauban rétractable est en position déployée, et entièrement détendu lorsque le premier hauban rétractable est en position rétractée. Le choix de la position du point de fixation peut donc dépendre de l'élasticité du premier élément de rappel élastique.

Par ailleurs, ledit point de fixation et le premier passage peuvent être disposés le long d'un même arceau de la structure de la tente, de sorte que le premier élément de rappel élastique et le premier hauban rétractable s'étendent sensiblement le long dudit arceau, lorsque le premier hauban rétractable est en position rétractée.

Selon une seconde variante, la structure comporte un deuxième passage, la tente comprenant en outre un deuxième hauban rétractable comportant une première portion configurée pour coopérer avec la seconde partie d'extrémité du premier élément de rappel élastique et une seconde portion destinée à être fixée au sol, le deuxième hauban rétractable traversant ledit deuxième passage, ledit deuxième hauban rétractable comprenant une position déployée dans laquelle le premier élément de rappel élastique est mis en tension et dans laquelle la première portion et la seconde portion du deuxième hauban rétractable s'étendent de part et d'autre dudit deuxième passage, et une position rétractée dans laquelle le premier élément de rappel élastique est détendu et dans laquelle la distance considérée entre la seconde portion du deuxième hauban rétractable et le deuxième passage est inférieure à ladite distance lorsque le deuxième hauban rétractable est en position déployée.

L'utilisation d'un deuxième hauban rétractable permet d'améliorer la stabilité de la tente.

Le deuxième passage permet d'améliorer le déplacement, et plus particulièrement le guidage et le coulissement du deuxième hauban rétractable lorsqu'il passe de la position déployée à la position rétractée, et inversement. Ledit deuxième passage peut par exemple être constitué d'un œillet fixé à la structure de la tente, permettant encore d'améliorer le guidage du deuxième hauban rétractable tout en réduisant l'usure causée par les frottements lors du coulissement dudit hauban dans le deuxième passage

Le deuxième hauban rétractable est de préférence sensiblement identique au premier hauban rétractable. Il présente également une forme longiligne et a des dimensions transversales sensiblement inférieures à sa longueur.

La mise en position déployée ou en position rétractée du deuxième hauban rétractable est sensiblement identique à la mise en position déployée ou rétractée du premier hauban rétractable. Les premier et deuxième haubans rétractables coopèrent respectivement avec la première partie d'extrémité et la seconde partie d'extrémité du premier élément de rappel élastique. Aussi, le premier hauban rétractable et le deuxième hauban rétractable peuvent notamment être placés dans l'une ou l'autre de ces positions de manière indépendante.

Lorsque les premier et deuxième haubans rétractables sont tous deux placés en position déployée, le premier élément de rappel élastique est sensiblement en tension maximale. Lorsqu'un des premier et deuxième haubans rétractables est en position déployée et l'autre est en position rétractée, le premier élément de rappel élastique est soumis à une tension intermédiaire. Enfin, lorsque les deux haubans rétractables sont en position rétractée, le premier élément de rappel élastique est détendu, sensiblement au repos. On comprend que le premier élément de rappel élastique est choisi de manière à présenter une longueur et une élasticité convenant à ces différentes configurations.

De préférence, la structure comporte un premier organe de guidage, ledit premier organe de guidage étant fixé à la structure et coopérant avec le premier élément de rappel élastique pour guider le déplacement dudit premier élément de rappel élastique. Un intérêt est d'imposer un chemin préférentiel au premier élément de rappel élastique lorsque le premier hauban rétractable est en position déployée. Le premier organe de guidage peut par exemple permettre de guider le premier élément de rappel élastique le long d'un arceau ou encore le long de la toile de la structure de tente. Un autre intérêt est qu'en position rétractée, le premier hauban rétractable est maintenu principalement entre le premier passage et le premier organe de guidage, par exemple le long d'un arceau ou le long de la toile de tente. Le rangement du premier hauban rétractable est donc amélioré.

Le premier élément de rappel élastique traverse de préférence le premier organe de guidage.

Avantageusement, le premier hauban rétractable comprend une première partie d'extrémité et le premier élément de rappel élastique coopère avec ladite première partie d'extrémité dudit premier hauban rétractable. On comprend que la première portion du premier hauban rétractable coïncide avec sa première partie d'extrémité.

Selon un mode de réalisation avantageux, le premier passage est ménagé dans un premier élément de butée fixé à la structure, et le premier hauban rétractable comprend en outre une première portion de contact agencée pour venir en appui contre ledit premier élément de butée lorsque le premier hauban rétractable est en position déployée.

La première portion de contact est de préférence disposée à proximité de la première partie d'extrémité du premier hauban rétractable. Encore de préférence, la première portion de contact est disposée à l'extrémité dudit hauban.

Le premier élément de butée peut en outre comporter une surface de butée sur laquelle vient en appui la première portion de contact. De manière non limitative, le premier élément de butée peut être une languette fixée à la structure de la tente dans laquelle est ménagée une ouverture définissant le premier passage.

Ladite première portion de contact permet de limiter le déplacement du premier hauban rétractable lorsque l'utilisateur exerce une traction sur ledit hauban pour le déployer. Une ligne de tension est créée entre le point d'ancrage du premier hauban rétractable au sol et le point de contact entre le premier élément de butée et la première portion de contact. Cette ligne de tension améliore encore la stabilité de la tente.

De manière particulièrement avantageuse, le premier hauban rétractable et le premier élément de rappel élastique sont connectés bout à bout. Le premier hauban rétractable peut en outre comporter un premier élément de connexion pour connecter ledit hauban audit premier élément de rappel élastique. Un intérêt est d'augmenter la longueur totale de l'ensemble constitué du premier hauban rétractable connecté au premier élément de rappel élastique.

Avantageusement, le premier élément de connexion peut comporter la première portion de contact. Par exemple, la première partie d'extrémité du premier hauban rétractable peut être nouée à la première partie d'extrémité du premier élément de rappel élastique. Le nœud résultant constitue alors un élément de connexion configuré pour venir en appui contre le premier élément de butée.

Dans cette configuration, en position déployée, le premier hauban rétractable s'étend principalement, de préférence sur plus de 95% de sa longueur, d'un premier côté du passage, préférentiellement entre ledit premier passage et le point d'ancrage au sol. Aussi, seule la première portion et donc la première partie d'extrémité du premier hauban rétractable s'étend de l'autre côté du passage. Par conséquent, la distance considérée entre la seconde portion du premier hauban rétractable et le premier passage est augmentée.

Un avantage est que l'utilisateur bénéficie d'une plus grande amplitude pour ancrer le premier hauban rétractable sur le sol. Il peut notamment ancrer la seconde portion du premier hauban rétractable à une plus grande distance de la tente, ce qui améliore encore la stabilité de la tente. Selon un autre mode de réalisation, le premier hauban rétractable présente une extrémité qui est fixée à la structure. Un intérêt est qu'en position déployée, le premier hauban rétractable exerce un effort directement sur la structure de la tente, au niveau du point d'attache du premier hauban rétractable à la structure. Cet effort permet par exemple de tendre la toile de la tente ou d'améliorer le maintien des arceaux. La stabilité de la tente est encore améliorée. Par ailleurs, le point d'attache du premier hauban rétractable à la structure est de préférence disposé à proximité du premier passage.

De préférence, le premier élément de rappel élastique comprend en outre un premier organe de connexion assurant la coopération entre le premier élément de rappel élastique et le premier hauban rétractable, le premier hauban rétractable traversant le premier organe de connexion, le premier hauban rétractable étant configuré pour coulisser dans ledit premier organe de connexion.

En position déployée, le premier hauban rétractable vient en appui sur une surface intérieure du premier organe de connexion et permet ainsi de maintenir le premier élément de rappel élastique tendu.

Lorsque l'utilisateur libère la seconde portion du premier hauban rétractable, pour le placer en position rétractée, le premier élément de rappel élastique exerce un effort de rappel sur le premier hauban, par l'intermédiaire du premier organe de connexion. Tout en étant rappelé et en se rétractant, le premier hauban rétractable coulisse dans le premier organe de connexion.

Avantageusement, le premier organe de connexion coopère avec le premier hauban rétractable, en étant disposé entre le premier passage et le point d'attache du premier hauban rétractable à la structure.

Aussi en position rétractée, le premier hauban rétractable définit un premier brin disposé entre le premier passage et le premier organe de connexion et un second brin disposé entre le premier organe de connexion et le point d'attache de l'extrémité du premier hauban rétractable à la structure. En plaçant le point d'attache à proximité du premier passage, ces deux brins s'étendent sensiblement parallèlement, ce qui améliore la compacité du premier hauban rétractable lorsqu'il est rétracté. En position déployée, le premier passage, le premier organe de connexion et le point d'attache du premier hauban rétractable à la structure sont sensiblement alignés. Aussi, le premier hauban rétractable forme une ligne sensiblement continue entre ledit point d'attache et le premier passage. L'effort exercé par le premier hauban rétractable est donc répercuté directement sur la structure et la stabilité de la tente est encore améliorée.

De préférence, le premier hauban rétractable est non-élastique. Aussi, ce premier hauban rétractable est sensiblement indéformable, telle une cordelette, de sorte qu'une force de traction exercée sur ledit hauban rétractable ne permet pas de l'étirer. Un intérêt est de maintenir plus solidement la tente sur le sol notamment en cas de vent fort.

Préférentiellement, le premier élément de rappel élastique est disposé dans un fourreau s'étendant le long dudit arceau. Un intérêt est de réduire l'exposition dudit premier élément de rappel élastique aux rayons du soleil et aux conditions climatique environnantes. La durée de vie dudit premier élément de rappel élastique est donc améliorée. De plus, dans sa position rétractée, le premier hauban rétractable s'étend également essentiellement à l'intérieur dudit fourreau. Ce fourreau permet encore de réduire l'usure du premier hauban rétractable et améliore également l'esthétique de la tente, dès lors que le hauban est dissimulé dans la toile de tente.

De manière avantageuse, le premier passage forme une interface entre l'intérieur et l'extérieur de la tente, grâce à quoi le premier hauban rétractable s'étend principalement à l'extérieur de la tente lorsqu'il est en position déployée et principalement à l'intérieur de la tente lorsqu'il est en position rétractée. Par conséquent, le premier hauban rétractable est protégé des conditions extérieures lorsqu'il est dans sa position de rangement, par exemple lorsqu'en absence de vent il n'est pas nécessaire de fixer la tente sur le sol. L'esthétique de la tente est également améliorée.

Le premier passage peut consister en une ouverture ménagée dans la toile de tente, éventuellement renforcée par un œillet métallique pour faciliter le coulissement du premier hauban rétractable. Préférentiellement, le premier élément de rappel élastique s'étend à l'intérieur de la tente. Le premier élément de rappel élastique est également protégé et n'est pas visible depuis l'extérieur de la tente. En outre, les campeurs ne risquent pas de se prendre les pieds dans ledit élément de rappel élastique.

De préférence, l'organe de guidage est disposé à l'intérieur de la tente. Il permet de guider ledit premier élément de rappel élastique au sein de ladite tente. De manière non limitative, la structure peut comporter une pluralité d'organes de guidage, de sorte que le premier élément de rappel élastique peut décrire un chemin particulier à l'intérieur de la tente et s'étendre le long des arceaux ou le long de la toile de tente. Les organes de guidage peuvent être disposés dans la tente selon différentes configurations, de sorte que le premier élément de rappel élastique peut décrire différents chemins à l'intérieur de la tente.

Brève description des dessins

L'invention sera mieux comprise à la lecture de la description qui suit de modes de réalisation de l'invention donnés à titre d'exemples non limitatifs, en référence aux dessins annexés, sur lesquels :

- la figure 1 illustre un premier mode de réalisation de la tente selon l'invention, comprenant un premier hauban rétractable en position déployée ;

- la figure 2 illustre la tente de la figure 1, le premier hauban rétractable étant en position rétractée ;

- la figure 3 illustre un deuxième mode de réalisation de la tente selon l'invention, comprenant un premier hauban rétractable en position déployée ;

- la figure 4 illustre la tente de la figure 3, le premier hauban rétractable étant en position rétractée ;

- la figure 5 illustre une variante de la tente des figures 3 et 4, le premier hauban rétractable étant en position déployée ;

- la figure 6 illustre la tente de la figure 5, le premier hauban rétractable étant en position rétractée - la figure 7 illustre un troisième mode de réalisation de la tente selon l'invention, vu de l'extérieur, comprenant des premier et deuxième haubans rétractables en position déployée ;

- la figure 8 est une vue de l'intérieur de la tente de la figure 7 ;

- la figure 9 illustre la tente de la figure 8, les premier et deuxième haubans rétractables étant en position rétractée ;

- la figure 10 illustre une variante de la tente des figures 7 à 9, vue de l'extérieur, les premier et deuxième haubans rétractables étant en position déployée ; et

- la figure 11 est une vue de l'intérieur de la tente de la figure 10, les premier et deuxième haubans rétractables étant en position rétractée.

Description détaillée de l'invention

La figure 1 illustre un premier mode de réalisation de la tente 10 selon l'invention. Dans cet exemple, la tente 10 est configurée pour reposer sur un sol et comprend en outre une structure 12. La structure 12 de la tente 10 comprend une toile de tente 13. De manière non limitative, la tente est ici une tente gonflable de sorte que la structure 12 comprend un unique arceau 14, constitué d'une manche à air. L'arceau 14 comprend une première et une seconde portions de support 14a, 14b, configurées pour reposer sur le sol et un premier et un second montants 14c, 14d s'étendant de part et d'autre des portions de support.

Le premier montant 14c et le second montant 14d étant sensiblement identiques, nous décrirons uniquement le premier montant 14c.

La structure 12 comporte une première zone Zi située le long du premier montant 14c, sensiblement à la moitié de la hauteur de la tente. Le premier montant 14c a la forme d'un « V » dont la pointe est orientée vers le haut et constitue un sommet de la tente 10, définissant une deuxième zone Z 2 de la structure 12.

Une première boucle de fixation 16 coopérant avec un anneau 18 est fixée à la deuxième zone Z 2 de la structure 12, sur ledit premier montant 14c.

Une languette 20 est fixée à la première zone Zi de la structure, de manière à faire saillie depuis le premier montant 14c de la structure 12 de la tente 10. Ladite languette 20 forme un premier élément de butée et est munie d'un premier œillet

22 définissant un premier passage 23.

La tente comporte en outre un premier ensemble de fixation 24 et un second ensemble de fixation 24' disposés à l'extérieur de la tente 10.

Le premier ensemble de fixation 24 comprend un premier élément de rappel élastique 26 connecté à un premier hauban rétractable 28.

Le premier élément de rappel élastique 26 est de type cordon élastique, de sorte qu'il présente une forme longiligne, ses dimensions transversales étant sensiblement inférieures à sa longueur. Le premier élément de rappel élastique 26 comporte en outre une première partie d'extrémité 26a ainsi qu'une seconde partie d'extrémité 26b, opposée à la première partie d'extrémité 26a. La seconde partie d'extrémité 26a du premier élément de rappel élastique 26 est reliée à l'anneau 18, de sorte qu'elle est fixée à la deuxième zone Z 2 de la structure 12 de la tente 10.

Le premier hauban rétractable 28 est de type cordelette indéformable et non- élastique, de sorte qu'il présente également une forme longiligne, ses dimensions transversales étant sensiblement inférieures à sa longueur. Le premier hauban rétractable 28 comporte une première partie d'extrémité 28a ainsi qu'une seconde partie d'extrémité 28b, opposée à la première partie d'extrémité 28a. Le premier hauban rétractable 28 traverse le premier passage 23 de la languette 20, de sorte que ledit premier hauban rétractable s'étend de part et d'autre dudit premier passage

23 et de ladite languette 20.

Une première portion du premier hauban rétractable 28 est nouée à la première partie d'extrémité 26a du premier élément de rappel élastique 26 de manière à former un nœud 30. Dans cet exemple non limitatif, la première portion est confondue avec la première partie d'extrémité 28a du premier hauban rétractable 28. Le premier hauban rétractable 28 et le premier élément de rappel élastique 26 sont connectés bout à bout.

Le nœud 30 constitue un premier élément de connexion du premier élément de rappel élastique 26 au premier hauban rétractable 28. Ledit nœud 30 est disposé entre la première zone et la deuxième zone, au-dessus de la languette 20. Le premier hauban rétractable comprend en outre une seconde portion, confondue avec sa seconde partie d'extrémité 28b, destinée à être fixée au sol.

Sur la figure 1, le premier hauban rétractable 28 est placé dans sa position déployée. Dans cette position, le premier hauban rétractable 28 est tiré de sorte que sa seconde partie d'extrémité 28b, et donc sa seconde portion, est reliée à un piquet 32 enfoncé dans le sol.

Cette traction sur le premier hauban rétractable permet la mise en tension du premier élément de rappel élastique 26, qui s'étend alors le long du premier montant 14c, entre la languette 20 et l'anneau 18, c'est-à-dire entre la première zone Zi et la deuxième zone Z2

On constate également que, dans la position déployée du premier hauban rétractable 28, le premier élément de rappel élastique 26 exerce sur le premier hauban rétractable 28 une force de rappel permettant de tendre ce dernier entre la languette 20 et le piquet 32. Le premier hauban rétractable 28 s'étend donc entre la première zone Zi et le sol, définissant ainsi une ligne de tension améliorant la stabilité de la tente 10.

Le nœud 30, dont les dimensions transversales sont supérieures au diamètre du premier passage 23, vient en butée contre une face supérieure 20a de la languette 20. Le nœud 30 forme donc également une première portion de contact coopérant avec le premier hauban rétractable 28. La languette 20 forme un premier élément de butée.

Dans cet exemple, le nœud 30 forme un élément de connexion comportant une première portion de contact. Sans sortir du cadre de l'invention, l'élément de connexion et la première portion de contact pourraient être distincts et formés par deux éléments indépendants.

De manière non limitative, la première portion de contact pourrait être une pièce rapportée, coopérant avec le premier hauban rétractable 28 pour venir en butée contre la languette 20, lorsque le premier hauban rétractable est en position déployée.

Dans la position déployée du premier hauban rétractable 28, illustrée en figure 1, les première et seconde parties d'extrémité 28a, 28b, et par conséquent les première et seconde portions du premier hauban rétractable 28 s'étendent de part et d'autre de la languette 20 et du premier passage 23.

Grâce à l'invention, le premier hauban rétractable 28 peut être placé dans une position rétractée, comme illustré en figure 2. Pour ce faire, il convient de déconnecter la seconde partie d'extrémité 28b du premier hauban rétractable 28 et le piquet 32, de manière à libérer ladite seconde partie d'extrémité. Grâce à son élasticité, le premier élément de rappel élastique 26 retourne dans sa position de repos, dans laquelle il est détendu, et exerce sur le premier hauban rétractable 28, au niveau du nœud 30, une force de rappel. La force de rappel est dirigée vers la deuxième zone Z 2 , de sorte que le premier hauban rétractable est entraîné vers ladite deuxième zone et coulisse dans le premier passage 23 de la languette 20, le long du premier montant 14c. Lorsque le premier élément de rappel élastique est retourné dans sa position de repos, le premier hauban rétractable 28 est disposé le long du premier montant 14c et traverse toujours le premier passage 23 de la languette. Le premier hauban rétractable 28 est donc maintenu le long du premier montant 14c.

Dans cette position rétractée, la distance d considérée entre le premier passage et la seconde partie d'extrémité 28b du premier hauban rétractable est sensiblement inférieure à la distance D considérée entre le premier passage 23 et la seconde partie d'extrémité 28b du premier hauban 28 rétractable placé dans la position déployée. Dans cette position rétractée, le premier hauban rétractable 28 s'étend principalement entre la première zone Zi et la deuxième zone Z 2 , le long du premier montant 14c de l'arceau 14. Le premier hauban rétractable 28 est donc placé dans une position de rangement, de sorte qu'il ne pend pas depuis la structure 12 de la tente 10 et ne tombe pas directement sur le sol, ce qui améliore l'esthétique de la tente et réduit les risques de détérioration dudit hauban.

De manière non limitative, un fourreau peut être disposé entre la première zone Zi et la deuxième zone Z 2 , le long du premier montant 14c, de sorte que dans la position rétractée du premier hauban rétractable 28, ledit hauban et le premier élément de rappel élastique 26 s'étendent sensiblement intégralement à l'intérieur dudit fourreau. Ce fourreau permet encore de réduire l'usure du premier hauban rétractable 28 et du premier élément de rappel élastique 26, et améliore également l'esthétique de la tente 10.

On constate sur la figure 1 que le second ensemble de fixation 24' est sensiblement identique au premier ensemble de fixation 24 et est monté de manière similaire sur le second montant 14d de l'arceau 14 de la structure 12.

Les figures 3 et 4 illustrent un deuxième mode de réalisation de la tente 110 selon l'invention. Les éléments et moyens de ce deuxième mode de réalisation déjà présents dans le premier mode de réalisation, illustré aux figures 1 et 2, ne seront pas décrits à nouveau. Ces éléments et moyens comportent les mêmes références que les éléments et moyens correspondants du premier mode de réalisation, augmentées de la valeur cent.

Dans cet exemple, un premier élément de butée, formé par une première languette 120, comprenant un premier œillet 122 définissant un premier passage 123, est fixé au premier montant 114c de l'arceau 114 de la structure 112. En outre, un premier organe de guidage, formé par une seconde languette 120', sensiblement identique à la première languette 120 et comprenant un second œillet 122', est également fixé audit premier montant 114c. La première languette 120 est située en une première zone Zi et la seconde languette 120' est située en une deuxième zone Z2.

Cette tente 110 comporte également un premier élément de rappel élastique

126 reliée à un premier hauban rétractable 128. La première partie d'extrémité 126a du premier élément de rappel élastique 126 est connectée à la première partie d'extrémité 128a du premier hauban rétractable 128, par l'intermédiaire d'un organe de connexion, formé par un nœud 130.

Le premier élément de rappel élastique 126 traverse la seconde languette

120' et coulisse dans le second œillet 122' de cette seconde languette 120'. Le premier hauban rétractable traverse le premier passage 123 de la première languette 120 et coulisse dans le premier œillet 122 de cette première languette 120, comme décrit précédemment. La seconde partie d'extrémité du premier hauban rétractable 128 est connectée à un piquet enfoncé dans le sol. A la différence du premier mode de réalisation illustré par les figures 1 et 2, la seconde partie d'extrémité 126b du premier élément de rappel élastique 126 est ici fixée à la structure 112 de la tente 110 en une zone de fixation Zf disposée à proximité de la première zone Z lr le long du premier montant 114c.

La figure 3 illustre une configuration du deuxième mode de réalisation de la tente 110 selon l'invention, dans laquelle le premier hauban rétractable 128 est en position déployée. Comme pour le premier mode de réalisation, le premier élément de rappel élastique 126 est mis en tension par le premier hauban rétractable 128 et le nœud 130 comporte également une première portion de contact agencée pour venir en butée contre la première languette 120.

Dans cette position déployée du premier hauban rétractable 128, le premier élément de rappel élastique 126 est tendu et s'étend le long du premier montant 114c. Le premier élément de rappel élastique 126 comprend un premier brin 126' s'étendant entre le nœud 130 et la seconde languette 120' et donc sensiblement entre la première zone Zi et la deuxième zone Z2. Le premier élément de rappel élastique 126 comprend également un second brin 126" s'étendant entre la seconde languette 120' et la zone de fixation Zf et donc sensiblement entre la deuxième zone Z 2 et la zone de fixation Zf.

La figure 4 montre le premier hauban rétractable 128 en position rétractée. Pour passer de la position déployée de la figure 3 à la position rétractée de la figure 4, la seconde partie d'extrémité 128b du premier hauban rétractable 128 est déconnectée du piquet enfoncé dans le sol, de manière à la libérer. Là-encore, le premier élément de rappel élastique 126, qui tend vers sa position de repos, dans laquelle il est détendu, exerce un effort de rappel sur le premier hauban rétractable 128. Le premier élément de rappel élastique 126 coulisse dans le second œillet 122' de la seconde languette 120' tandis que le premier hauban rétractable 128 coulisse dans le premier œillet 122 de la première languette 120.

Par conséquent, le guidage est amélioré et le premier hauban rétractable revient en position rétractée de manière facilitée, comme illustré en figure 4, dans laquelle le premier hauban rétractable 128 et le premier élément de rappel élastique 126 s'étendent sensiblement intégralement le long du premier montant 114c. De manière non limitative, lorsque le premier hauban rétractable 128 est placé en position rétractée, le nœud 130 peut venir en butée sur une face inférieure 120'a de la seconde languette 120', qui s'oppose à l'effort de rappel exercé par le premier élément de rappel élastique 126 sur le premier hauban rétractable 128. Le déplacement du premier hauban rétractable 126 vers sa position rétractée est ainsi limité, de sorte que le premier hauban rétractable traverse toujours la première languette 120 et est maintenu entre la première zone Zi et la deuxième zone Z 2 .

De même, toujours de manière non limitative, le premier hauban rétractable 128 peut comporter, en sa seconde partie d'extrémité 128b, une portion de contact supplémentaire configurée pour venir en butée sur une face inférieure de la première languette 120. Cette portion de contact supplémentaire permet d'empêcher le premier hauban rétractable 128 de s'échapper du premier œillet 122 de ladite première languette 120.

Les figures 5 et 6 illustrent une variante du mode de réalisation des figures 3 et 4.

Dans cette variante, la première partie d'extrémité 128a du premier hauban rétractable 128 est fixée à la structure de la tente en une zone d'attache Z a , située à proximité de la première zone Zi et de la zone de fixation Z f . Le premier élément de rappel élastique 126 comprend en sa première partie d'extrémité 126a un premier anneau 150, définissant une ouverture et constituant un organe de connexion entre le premier hauban rétractable 128 et le premier élément de rappel élastique 126.

La figure 5 illustre le premier hauban rétractable 128 dans sa position déployée. On constate que le premier hauban rétractable traverse ledit premier anneau 150, de sorte qu'une portion de coopération 128c dudit hauban coopère avec ledit premier anneau 150 et avec le premier élément de rappel élastique 126. L'anneau 150 s'étend entre la zone d'attache Z a et le premier passage 123.

Le premier hauban rétractable 128 exerce, au niveau de la portion de coopération 128c du premier hauban rétractable 128, un effort sur le premier élément de rappel élastique 126, permettant de le mettre en tension.

Pour passer de la position déployée de la figure 5 à la position rétractée de la figure 6, la seconde partie d'extrémité 128b du premier hauban rétractable 128 est libérée. Le premier élément de rappel élastique 126, qui tend vers sa position de repos, exerce un effort de rappel sur le premier hauban rétractable 128. Le premier hauban rétractable 128 coulisse dans l'ouverture du premier anneau 150 et est tiré le long de l'arceau, de manière à définir un premier brin 128' entre le premier passage 123 et le premier anneau 150 et un second brin 128" entre le premier anneau 150 et la zone d'attache Z a . Là-encore, dans cette position rétractée, la distance considérée entre le premier passage 123 et la seconde partie d'extrémité 128b du premier hauban rétractable 128 est sensiblement inférieure à la distance considérée entre le premier passage 123 et la seconde partie d'extrémité 128b du premier hauban 128 rétractable placé dans la position déployée. Ceci a pour effet d'escamoter tout ou partie du premier hauban rétractable

Les figures 7 à 9 illustrent un troisième mode de réalisation de la tente 210 selon l'invention.

La figure 7 est une vue depuis l'extérieur de la tente 210, tandis que la figure 8 est une vue depuis l'intérieur de la tente 210.

Dans ce mode de réalisation, la tente comporte également une structure 212 comprenant une toile de tente 213. La structure 212 comprend également un unique arceau constitué d'une première portion de support 214a, d'une seconde portion de support 214b, reposant sur le sol, d'un premier montant 214c et d'un second montant 214d en forme de « V ».

Un premier élément de butée, formé par une première languette 220, comprenant un premier œillet définissant un premier passage 223, est fixé au premier montant 214c de l'arceau. Un deuxième élément de butée, formé par une seconde languette 220' comprenant un second œillet définissant un deuxième passage 223', est fixé au second montant 214d de l'arceau. La première languette 220 et la seconde languette 220' sont intégrées à la toile de tente 213, de sorte que leurs œillets respectifs, par l'intermédiaire des premier et deuxième passages 223,223', constituent des interfaces entre l'intérieur et l'extérieur de la tente 210.

Comme on le voit sur la figure 8, à l'intérieur de la tente, la structure 212 comporte un premier organe de guidage 234, un deuxième organe de guidage 236, un troisième organe de guidage 238 et un quatrième organe de guidage 240. Ces organes de guidage sont fixés sur l'arceau et comportent chacun une ouverture. Ils sont en outre disposés à l'intérieur de la tente.

La première languette 220 est disposée sur le premier montant 214c sensiblement à la moitié de la hauteur de la tente, en une première zone Zi". Le premier organe de guidage 234 est disposé sensiblement au sommet de la tente, à la pointe du second montant 214d en forme de « V », en une deuxième zone Z2". La seconde languette 220' est disposée sur le second montant 214d sensiblement à la moitié de la hauteur de la tente 210, en une troisième zone Z3". Le deuxième organe de guidage 236 est disposé sensiblement à l'intersection entre la première portion de support 214a et le premier montant 214c, en une quatrième zone Z 4 ". Le troisième organe de guidage 238 est disposé sensiblement à l'intersection entre la première portion de support 214a et le second montant 214d, en une cinquième zone Z 5 ". Le quatrième organe de guidage 240 est disposé sensiblement au sommet de la tente, à la pointe du premier montant 214c en forme de « V », en une sixième zone Z 6 ".

De manière non limitative, les premier, deuxième, troisième et quatrième organes de guidage peuvent être disposés suivant une configuration différente.

La tente 210 comprend un premier élément de rappel élastique 226 connectée à un premier hauban rétractable 228 et à un deuxième hauban rétractable 228'.

Une première portion du premier hauban rétractable, confondue avec sa première partie d'extrémité 228a, est reliée à la première partie d'extrémité 226a du premier élément de rappel élastique 226 par l'intermédiaire d'un premier élément de connexion, formé ici par un premier nœud 230. Une première portion du deuxième hauban rétractable 228', confondue avec sa première partie d'extrémité 228'a, est reliée à la seconde partie d'extrémité 226b du premier élément de rappel élastique 226 par l'intermédiaire d'un second élément de connexion, formé ici par un second nœud 230'.

Le premier hauban rétractable 228 et le deuxième hauban rétractable 228' passent dans les œillets respectifs de la première languette 220 et de la seconde languette 220'. Ces deux haubans traversent donc respectivement le premier et le deuxième passage 223,223' et s'étendent donc partiellement à l'intérieur de la tente et partiellement à l'extérieur de la tente.

La premier élément de rappel élastique 226 passe dans les ouvertures respectives des premier, second, troisième et quatrième organes de guidage 234,236,238,240, suivant cet ordre. Le premier élément de rappel élastique s'étend intégralement à l'intérieur de la tente.

Les figures 7 et 8 montrent le premier hauban rétractable 228 dans sa position déployée. Dans cette position, le premier hauban rétractable 228 est tiré de sorte qu'une seconde portion du premier hauban rétractable, confondue avec sa seconde partie d'extrémité 228b, est reliée à un premier piquet 232. Le premier nœud 230, dont les dimensions transversales sont supérieures au diamètre de l'œillet de la première languette 220, vient en butée contre une face interne 220a de la première languette 220. Le premier nœud 230 est donc disposé à l'intérieur de la tente et comporte également une première portion de contact du premier hauban rétractable 228.

De même, le deuxième hauban rétractable 228' est tiré de sorte qu'une seconde portion du premier hauban rétractable, confondue avec sa seconde partie d'extrémité 228'b, est reliée à un second piquet 232'. Le second nœud 230', dont les dimensions transversales sont supérieures au diamètre de l'œillet de la seconde languette 220', vient en butée contre une face interne 220'a de la seconde languette 220'. Le second nœud 230' est donc disposé à l'intérieur de la tente et comporte également une deuxième portion de contact du deuxième hauban rétractable 228'.

Les efforts de traction exercés par les premier et deuxième haubans rétractables 228, 228' ont pour conséquence de mettre en tension le premier élément de rappel élastique 226. Le premier élément de rappel élastique exerce alors également un effort de rappel sur les premier et deuxième haubans rétractables. Lesdits premier et deuxième haubans rétractables créent une ligne de tension respectivement entre les première et seconde languettes 220, 220' et les premier et second piquets 232, 232', ce qui améliore la stabilité de la tente 210. Dans la position déployée illustrée en figure 7 et 8, les première et seconde parties d'extrémité 228a, 228b, et par conséquent les première et seconde portions desdits premier et deuxième haubans rétractables 228,228' s'étendent de part et d'autre respectivement des premier et deuxième passages 223,223'. Lesdites premières portions s'étendent donc à l'intérieur de la tente et lesdites secondes portions s'étendent à l'extérieur de la tente.

Dans la position déployée, les organes de guidage et les languettes permettent de diviser le premier élément de rappel élastique 226 en cinq brins à l'intérieur de la tente. Un premier brin s'étend entre la première zone Zi" et la deuxième zone Zi". Un second brin s'étend entre la deuxième zone Z2" et la quatrième zone Z 4 ". Un troisième brin s'étend entre la quatrième zone Z 4 " et la cinquième zone Z 5 ". Un quatrième brin s'étend entre la cinquième zone Z 5 " et la sixième zone Ζβ". Un cinquième brin s'étend entre la sixième zone Ζβ" et la troisième zone Z 3 ". Ces brins du premier élément de rappel élastique 226 s'étendent dans un plan sensiblement parallèle à la toile de tente 213.

La figure 9 montre le premier hauban rétractable 228 et le deuxième hauban rétractable 228' en position rétractée. Pour passer de la position déployée des figures 7 et 8 à la position rétractée de la figure 9, les secondes extrémités 228b, 228'b des premier et deuxième haubans rétractables 228, 228' sont déconnectées respectivement des premier et second piquets 232, 232' enfoncés dans le sol, de manière à libérer ces extrémités.

Le premier élément de rappel élastique 126, qui tend vers sa position de repos dans laquelle il est détendu, exerce un effort de rappel respectivement sur le premier hauban rétractable 228 et sur le deuxième hauban rétractable 228'. Le premier élément de rappel élastique 126 coulisse dans les passages définis par les ouvertures des organes de guidage 234, 236, 238, 240, tandis que les premier et deuxième haubans rétractables 228, 228' coulissent dans les passages 223,223' des première et seconde languettes 220, 220'.

Par conséquent, les premier et deuxième haubans rétractables reviennent en position rétractée, illustrée en figure 9, dans laquelle sensiblement seules les secondes parties d'extrémité 228b,228'b des premier et deuxième haubans rétractables 228,228' s'étendent à l'extérieur de la tente 210. En particulier, le premier hauban rétractable 228 s'étend principalement entre la première zone Zi" et la deuxième zone Z 2 " tandis que le deuxième hauban rétractable 228' s'étend principalement entre la troisième zone Z3" et la sixième zone Ζβ".

Là-encore, dans cette position rétractée, la distance considérée entre les passages 223,223' et les secondes parties d'extrémité 228b,228'b respectives des haubans rétractables 228,228' est sensiblement inférieure à ladite distance lorsque les haubans rétractables sont placés dans la position déployée.

De manière non limitative, lorsque les premier et deuxième haubans rétractables 228,228' se rétractent, le premier nœud 230 peut venir en butée contre le premier organe de guidage 234 et le second nœud 230' peut venir en butée contre le quatrième organe de guidage 240, de manière à limiter la rétractation desdits haubans.

De même, toujours de manière non limitative, le premier hauban rétractable 228 et le deuxième hauban rétractable 228' peuvent comporter, en leurs secondes extrémités 228b, 228'b, une portion de contact supplémentaire configurée pour venir en butée sur une face externe respectivement de la première languette 220 et de la deuxième languette 220'. Ces portions de contact supplémentaires permettent d'empêcher les premier et deuxième haubans rétractables 228, 228' de s'échapper des passages desdites languettes.

Les figures 10 et 11 illustrent une variante du mode de réalisation des figures 7 à 9, dans laquelle les parties d'extrémités des premier et deuxième haubans rétractables 228, 228' sont fixées à la structure 212 de la tente, le long de l'arceau. Plus précisément, dans cette variante, la seconde partie d'extrémité 228b du premier hauban rétractable 228 est fixée au premier montant 214c, en une première zone supplémentaire Z S i située sous la première zone Zi", à l'extérieur de la tente. De même, la seconde partie d'extrémité 228'b du deuxième hauban rétractable 228' est fixée au second montant 214d, en une deuxième zone supplémentaire Z S2 située sous la troisième zone Z 3 ", à l'extérieur de la tente.

La première partie d'extrémité 228a du premier hauban rétractable 228 est fixée au premier montant 214c, en une troisième zone supplémentaire Z S 3, à proximité de la première languette 220, à l'intérieur de la tente. De même, la première partie d'extrémité 228'a du deuxième hauban rétractable 228' est fixée au second montant 214d, en une quatrième zone supplémentaire Z S4 , à proximité de la seconde languette 220', à l'intérieur de la tente 210.

Dans cette variante, les première et seconde parties d'extrémité 226a, 226b du premier élément de rappel élastique 226 sont respectivement munies d'un premier anneau 250 et d'un second anneau 250'. Le premier hauban rétractable 228 passe à travers le premier anneau 250 et le deuxième hauban rétractable 228' passe à travers le second anneau 250, à l'intérieur de la tente. Le premier anneau 250 constitue donc un organe de connexion du premier hauban rétractable 228 au premier élément de rappel élastique 226 et le second anneau 250 constitue un organe de connexion du deuxième hauban rétractable 228' au premier élément de rappel élastique 226.

En position déployée du premier hauban rétractable 228, le premier hauban rétractable 228 est tiré de manière à mettre en tension le premier élément de rappel élastique 226.

Par l'intermédiaire du premier anneau 250, le premier élément de rappel élastique coopère avec une première portion 228c du premier hauban rétractable. Par l'intermédiaire du second anneau 250', le premier élément de rappel élastique coopère avec une première portion 228'c du deuxième hauban rétractable.

Par ailleurs, le premier piquet 232 coopère avec une seconde portion 228d du premier hauban élastique 228 pour la fixer au sol. De même, le second piquet 232' coopère avec une seconde portion 228'd du deuxième hauban élastique 228' pour la fixer au sol. Lesdites première et seconde portions s'étendent respectivement de part et d'autres des premier et deuxième passages 223,223'.

De cette manière, en position déployée, le premier hauban rétractable 228 adopte une forme en « V », à l'extérieur de la tente. En effet, un premier brin du premier hauban rétractable s'étend entre le premier passage 223 et le premier piquet tandis qu'un second brin dudit hauban s'étend entre le premier piquet 232 et la première zone supplémentaire Z S i. Le deuxième hauban rétractable adopte la même configuration entre la troisième zone Z 3 ", le second piquet 232' et la deuxième zone supplémentaire Z S 2-

Pour placer le premier hauban rétractable 228 et le deuxième hauban rétractable 228' en position rétractée, il convient de déconnecter le premier hauban rétractable 228 du premier piquet 232 et le deuxième hauban rétractable 228' du second piquet 232'. Ces deux haubans rétractables sont alors rappelés vers l'intérieur de la tente 210 par le premier élément de rappel élastique 226, par l'intermédiaire du premier anneau 250 et du second anneau 250'.

Comme on peut le voir sur la figure 11, dans la position rétractée du premier hauban rétractable 228, un premier brin du premier hauban rétractable 228 s'étend astucieusement à l'extérieur de la tente, le long du premier montant 214c, entre le premier passage 223 et la première zone supplémentaire Z S i . A l'intérieur de la tente, un second brin du premier hauban rétractable 228 s'étend entre le premier passage 223 et le premier anneau 250. Toujours à l'intérieur de la tente, un troisième brin du premier hauban rétractable 228 s'étend entre le premier anneau 250 et la troisième zone supplémentaire Z S3 .

Le deuxième hauban rétractable 228' adopte la même conformation que le premier hauban rétractable 228.